Pour la suite; avec pensées, poêmes humour et photos sur l'Automne
cliquez sur le lien/

 

L'automne débute le vendredi 22 septembre 2017 équinoxe à 20:01:48

Automne: Le post-scriptum du soleil.
Ecrivain et poète français  [ Pierre Véron ]

"LES COULEURS D‘AUTOMNE‘‘
"Bel automme vient plus souvent
Que beau printemps."

C'est quoi l'automne ?

 
L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.
Astronomiquement, elle commence avec l'équinoxe d'automne et finit au solstice d'hiver.
Cette période correspond aux mois de septembre, octobre et novembre dans l'hémisphère nord et de mars, avril et mai dans l'hémisphère sud.
Dans le calendrier républicain français, l'automne est la première saison de l'année et comprend les mois de vendémiaire, brumaire et frimaire.
Un redoux d'environ une semaine survient pendant la saison d'automne et la température s'élève au point de rappeler une journée d'été. Pour cette raison, cette courte période est appelée « été indien » en Europe ou « été des Indiens » au Canada.
Source : Wikipédia - Automne

LA CHIMIE DES COULEURS DE L'AUTOMNE

Explication météorologique

À l’automne, l’ensoleillement diminue et le contraste thermique entre le pôle pointant à l’opposé du soleil et l’équateur augmente. La circulation atmosphérique principale qui, en été, se situait surtout en région polaire, commence à se décaler vers les latitudes moyennes. Par conséquent, les dépressions météorologiques passent plus au sud (pour l’hémisphère Nord, plus au nord pour l’hémisphère Sud) et l’air froid commence à entrer sur ces régions et à donner du gel.

Toutefois, dans certaines régions du globe (États-Unis, Canada, Europe notamment), un redoux de quelques jours à plusieurs semaines peut survenir pendant la saison d'automne et la température s'élever au point de rappeler l'été. Pour cette raison, cette courte période est appelée « été de la Saint-Martin » en Europe ou « été indien ou été des Indiens » au Canada. Elle se produit en octobre ou au début de novembre dans l’hémisphère nord, et en avril ou au début mai dans l’hémisphère sud.

En automne, dans l'hémisphère nord, les jours raccourcissent et la température se refroidit. Les arbres se préparent à passer l'hiver: ils perdent leurs feuilles, des billions de tonnes. Dans certaines régions, comme dans les nôtres, une féerie de couleurs précède la chute des feuilles. Auparavant vertes, elles virent dans toutes les teintes du jaune, de l'orange et du rouge. Ces changements de couleurs sont dus à la transformation des pigments présents dans les feuilles.

Végétation

Changement de couleur des feuilles.

En automne, les arbres à feuilles caduques se préparent à passer en dormance pour l'hiver et font des réserves qui serviront à la production des bourgeons lors de la montée de sève au printemps. Ils se débarrassent de leurs feuilles fines et souples qui risquent de geler ce qui les rendrait non fonctionnelles. L'arbre récupère les substances utiles présentes dans les feuilles, les stocke et/ou les recycle afin de les réutiliser au début du printemps. Les feuilles, perdant leur chlorophylle - substance responsable de leur couleur verte -, prennent la couleur d'autres pigments préalablement présents mais qui étaient cachés par la présence de chlorophylle. Elles se colorent alors en jaune ou orange (présence de caroténoïdes), ou même rouge (présence d'anthocyanes).

Dans l'hémisphère nord, l'automne est la saison des récoltes, notamment des cultures d'été : maïs, tournesol, etc. et des fruits de toutes sortes : pommes, poires, coings, etc., des fruits secs châtaignes, noix et noisettes, etc. et des raisins. En France par exemple, le ban des vendanges a été longtemps l'événement marquant de l'automne. C'est aussi la saison des labours.

Sens figuré

En littérature, dans un sens figuré, l'automne désigne la vieillesse ou le déclin.


Prénom
Automne est aussi un prénom féminin.
 

 

Il paraît que c’est la plus belle saison, chez nous, l’automne. D’abord, c’est idéal pour la marche! Ensuite, comme vous le savez, à chaque saison correspond une des grandes fêtes du calendrier et à l’automne, c’est l’Action de grâce, bien sûr. Les récoltes, l’abondance, la générosité, la déesse-mère. 

 A l’automne, la végétation meurt en beauté en même temps qu’en générosité, dans une dernière montée d’énergie avant le repos hivernal et, à l’époque de l'Action de grâce, on a recueilli, récolté, engrangé les fruits de la Terre. C’est le moment de remercier la Mère. C’est la fête de la Déesse-Mère.  L’automne,   saison de l’abondance: une des deux saisons féminines. 

Le principe féminin c’est nourrir et donner naissance . L’automne c’est nourrir et l’autre saison féminine, le printemps, c’est donner naissance. Les fêtes qui s’y rattachent sont associées au souvenir des temps immémoriaux où l’on célébrait la Déesse-Mère : celle qui présidait à toutes les naissances et qui, généreusement, fournissait toutes les nourritures. La fête qui correspond au printemps, au fait de donner naissance, c’est Pâques, liée à la résurrection , à la renaissance. La fête qui correspond à l’automne c’est l’Action de grâce. Pourquoi? Parce qu’il faut rendre grâce, remercier la Déesse-Mère. Il faut remercier la Déesse pour toutes les bontés qu’elle a à notre endroit.

C’est d’autant plus important maintenant que le mythe de la terre-mère est en train de renaître à travers Gaïa (nom grec de l’une des déesses qui représentaient la terre): la vie sur terre et la nature en quelque sorte. Certains scientifiques estiment par exemple, et c’est à partir de là qu’on attache de l’importance à Gaïa ces années-ci, que finalement la terre représente un système vivant. Un système, une unité, et que nous faisons partie de ce système-là. C’est dire l’importance qu’il y a pour nous de respecter son fonctionnement si nous voulons survivre... car nous en sommes absolument et totalement dépendants.


Dans la symbolique universelle, il est difficile de dissocier l’élément terre de la Terre elle-même, à laquelle on rend hommage aujourd’hui, en tant que planète. Les deux se confondent. La terre symbolise la fonction maternelle. La terre donne la vie ? qu’elle reprendra un jour. Elle est le giron maternel. Job dans la Bible se prosterne sur le sol et s’écrie: "Nu je suis sorti du sein maternel, nu j’y retournerai." Assimilée à la mère, la terre est un symbole de fécondité et de régénération. 

La glèbe et la femme sont souvent assimilées. Sillons ensemencés, labours et pénétration sexuelle, accouchement et moisson, travail agricole et acte générateur, cueillette des fruits et allaitement, soc de la charrue et phallus de l’homme, etc. On vit dans un univers de symboles. 

Il y a quelques années, j’ai découvert dans un magazine français un très bel article sur la féerie automnale au Canada. J’étais absolument émerveillé de voir les photos magnifiques qui illustraient cet article mais nous étions déjà pris dans la glace et la neige de l’hiver quand je l’ai découvert et je me disais: est-ce que j’en ai joui suffisamment, est-ce que je me suis régalé suffisamment de cet automne?  

Pourquoi les feuilles changent-elles de couleur en automne ?

Les plantes fabriquent leur nourriture en été : des sucres.  Elles utilisent de l'eau, un gaz trouvé dans l'air qui s'appelle dioxyde de carbone (gaz carbonique), et la lumière du soleil. Elles sont aidées par la CHLOROPHYLLE. La chrorophylle donne aux feuilles leur couleur verte. 

Les jours en hiver sont plus courts et frais. Les plantes arrêtent de fabriquer leur nourriture. Dans certaines feuilles, la chlorophylle s'en va en automne. C'est alors que l'on voit les couleurs orange et jaune. Ces couleurs étaient déjà dans les feuilles, mais le vert les recouvrait. 

Quelques feuilles deviennent rouges. Cette couleur n'est fabriquée qu'en automne, à cause de la nourriture (glucose) enfermée dans les feuilles par le froid. Les couleurs brunes viennent des résidus restant dans les feuilles. 

Le temps des amours

Il paraît que l’automne est la saison la plus favorable à l’amour, curieusement. Il y a un mythe à propos du printemps - nous sommes tous au courant -, alors que c’est à l’automne que l’on doit normalement faire l’amour. Soyons normaux… Être normal ce serait justement de profiter de la fin de l’été, jusqu’à la mi-automne, pour procréer car on met au monde au printemps. 

La musique de l'automne
 

Dans quelques heures, on aura franchi le cap de l’automne. On sera entré dans l’équinoxe, c’est-à-dire que la nuit et le jour seront d’une durée égale. C’est ce que veut dire équinoxe. Et je me dis que ce n’est certainement pas pour rien qu’existent des points de repère dans le temps, car nous sommes de l’espace et nous sommes aussi du temps.


De l’espace car nous sommes de la montagne, de la mer, de la ville, de la campagne, du désert, du froid, du chaud, du haut, du bas, du creux, du vaste, du petit, etc. Et nous sommes du temps également. De la nuit, du jour, nous sommes d’avant, d’après, nous sommes de l’automne, de l’hiver. Or, le progrès tend toutefois à aplanir les différences : de l’espace, en cherchant à ce que la température soit égale dans nos maisons, en les refroidissant quand elles sont trop chaudes et en les réchauffant quand elles sont trop froides. Et du temps, tout devient relativement très égal. L’hiver est un peu comme le printemps. La différence n’est plus ce qu’elle était. 

On ne va pas se mettre à regretter le passé car ce n’était tout de même pas sans inconvénients avant le progrès. Mais il est bon de les vivre quand même, ces différences. 

 Une promenade est suggèré, parce que l’avantage est de découvrir l’immense diversité de la température, et la diversité également des lieux que l’on croit être familiers : la montagne où nous allons nous  promener tous les jours, par exemple, n’est jamais exactement la même. Et surtout, c’est évident d’une saison à l’autre. 
Là c’est le printemps, les arbres sont encore dénudés mais les bourgeons viennent d’apparaître.
C’est l’automne qui s’en vient; ça commence à rougir, à devenir orange et brun, ça commence à tomber; etc. Deux mondes différents. Le son n’est plus le même parce que la densité du lieu n’est plus la même : car le son ne voyage pas de la même façon quand il y a beaucoup de feuilles, puis lorsqu’il n’y en a pas...
Rien que ça c’est merveilleux! 


Pour la suite; avec pensées, poêmes et humour sur l'Automne

RETOUR INDEX:
MoisAccueil

 
 
 







Hit-Parade