24 Mars: 

"JOURNEE MONDIALE DE LA TUBERCULOSE"


 

24 mars
La Journée mondiale de la tuberculose a pour but de faire mieux connaître l’épidémie mondiale de tuberculose et les efforts entrepris pour éliminer la maladie. Un tiers de la population mondiale est aujourd’hui infecté par le bacille tuberculeux. Le Partenariat Halte à la tuberculose, réseau d’organisations et de pays qui luttent contre cette maladie, organise cette journée pour montrer l’ampleur de l’épidémie et présenter les moyens de prévention et de traitement.
La Journée mondiale de la tuberculose, célébrée chaque année le 24 mars, commémore la présentation par le Dr Robert Koch à un groupe de médecins, en 1882 à Berlin, de sa découverte du bacille de la tuberculose, qui a marqué le début des efforts entrepris pour diagnostiquer et traiter la maladie. Dans ce domaine, l’action de l’OMS vise à réduire de moitié, d’ici 2015, la prévalence et le nombre de décès.

Qu'est-ce que la tuberculose?

La tuberculose est une maladie infectieuse causée par un germe appelé Mycobacterium tuberculosis. Le germe entraîne généralement une infection au niveau des poumons, mais il arrive aussi que d'autres organes soient atteints.

Quels sont les signes et les symptômes de la tuberculose?
Les signes ou les symptômes de la tuberculose peuvent être confondus avec ceux de nombreuses autres maladies. Ce sont :
 une perte de poids
 une perte d'énergie
 une diminution de l'appétit
 de la fièvre et une toux grasse

Comment la tuberculose se transmet-elle?

La tuberculose est transmise par voie aérienne, par exposition aux germes présents dans la salive et les expectorations pulmonaires (crachats) des personnes infectées. Lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue, de minuscules gouttelettes contenant les germes sont projetées dans l'air et peuvent être inhalées par toute personne se trouvant à proximité. Après avoir été inhalés par le nez et la bouche, les germes atteignent la trachée et les conduits aériens (bronches) qui pénètrent dans les poumons. À partir des poumons, qui constituent le foyer initial, les germes peuvent être disséminés par la circulation sanguine vers d'autres régions de l'organisme. Dans les semaines qui suivent l'infection, le système immunitaire, qui est le mécanisme de défense de l'organisme humain contre l'infection, réagit à la présence des germes et empêche généralement leur multiplication et leur dissémination. Toutes les personnes infectées ne développeront pas la maladie. En fait, environ 90 % des personnes infectées le demeurent pendant toute leur vie sans présenter de symptômes.
Une personne qui a été infectée mais n'est pas atteinte de la maladie ne peut pas infecter son entourage, car le germe n'est pas présent dans ses expectorations ou sa salive.
Environ 5 % des personnes infectées développeront la maladie. Ces personnes peuvent transmettre la tuberculose, car des germes sont présents dans leurs expectorations ou leur salive.

Comment reconnaît-on la tuberculose?

Des tests médicaux, comme les tests intradermiques, la radiographie pulmonaire et l'examen des expectorations, permettent de déterminer si une personne a été exposée aux germes ou si elle est atteinte de la maladie.

Peut-on traiter la tuberculose?

Il est possible de traiter très efficacement la tuberculose en ayant recours à une association de médicaments. Il importe de suivre les directives du médecin et de prendre les médicaments conformément à ses recommandations. Si vous oubliez de prendre vos comprimés ou si vous n'en prenez qu'un, les germes de la tuberculose peuvent acquérir une pharmacorésistance (devenir résistants aux médicaments) et recommencer à se multiplier.

La tuberculose est-t-elle un risque professionnel?

En milieu de travail, les employés des établissements de soins et des hôpitaux peuvent contracter la tuberculose de personnes dont la maladie n'a pas encore été diagnostiquée. Les mesures de sécurité professionnelle devraient comprendre des programmes de dépistage visant à identifier les personnes qui ont été exposées aux germes de la tuberculose.
En présence d'une personne contagieuse, il faut appliquer toutes les précautions d'isolement. Cette personne doit être le seul occupant de la chambre. Les employés qui entrent dans la chambre doivent porter un masque. La chambre d'isolement doit être en pression négative et être dotée d'un système de ventilation adéquat de façon que la concentration de contaminants en suspension dans la pièce soit réduite. L'air de la chambre d'isolement doit être évacué directement à l'extérieur de l'immeuble.

Les héros ordinaires de la lutte contre la tuberculose
La Journée mondiale de la tuberculose rend hommage à cette armée internationale de travailleurs sociaux qui luttent contre la tuberculose avec le DOTS. Sans eux, les résultats obtenus au cours de ces 10 dernières années n’auraient pas été possibles ; sans eux, nul espoir de progrès futurs.
Malgré la formidable réussite du partenariat Halte à la tuberculose, il reste beaucoup à faire. Chaque année, près de 9 millions de personnes développent une tuberculose active et pas moins de 2 millions succombent à la maladie. Selon les statistiques établies en 2003 par l’Organisation Mondiale de la Santé, le dépistage des cas s’élève à 44 % et le taux de guérison à 81 %, chiffres largement inférieurs aux objectifs pour 2005, respectivement fixés à 70 % et 85 %.
Pour continuer à soutenir et soigner les malades, surmonter les difficultés posées par l’épidémie de VIH et aider chaque pays à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui visent à réduire de moitié par rapport aux chiffres de 1990 la pauvreté ainsi que la prévalence de la tuberculose et le taux de mortalité imputable à cette maladie d’ici 2015, le monde doit pouvoir s’appuyer sur l’ensemble des personnels de santé. Or dans de nombreux pays, les services de santé publique sont sérieusement menacés par la « fuite » de leurs personnels formés vers des pays plus riches et par la réduction des budgets de santé publique.
Entre autres suggestions concernant l’organisation de manifestations à l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, vous pouvez :
 

 adresser un manifeste à vos autorités locales, les invitant à reconnaître et à commémorer la Journée mondiale de la tuberculose
 expliquer à la presse locale l’impact de la tuberculose sur votre communauté et décrire l’action des services locaux pour la combattre
 organiser une conférence de presse et convier des représentants des personnels infirmiers à venir parler de leur travail et des difficultés qu’ils rencontrent au quotidien dans la lutte contre la tuberculose
 organiser pour la presse et les autorités locales une visite de votre centre antituberculeux
 organiser une exposition de photographies à partir des nombreux clichés de personnels infirmiers et professions apparentées archivés dans la bibliothèque d’images du programme Halte à la tuberculose
 


 
 

Retour index:
Santé:Accueil:
 
 
 
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez ici:













Hit-Parade