Journée nationale de l'hygiène dentaire
2e mardi du mois d'avril

« Semaine nationale de l'hygiène dentaire"
Les escargots ont une bouche de la grosseur d'une tête d'épingle et, pourtant, 
ils ont 25 000 dents ! Ça exige tout un brossage! 

Voir page:
Journée des dentistes 

Définition : 

L’hygiéniste dentaire est un-e professionnel-le de la santé qualifié-e, dont les compétences diversifiées répondent aux besoins de la collectivité.
Les champs d’activité :

Soins en bouche, conseils et santé publique.

La santé optimale et durable de la cavité buccale occupe la majeure partie de ses multiples activités : 
Informer ses patient-e-s en particulier et le public en général sur la formation et les causes des affections dentaires et parodontales  
Détecter les pathologies gingivales, parodontales, dentaires; les altérations de la muqueuse buccale à l'aide de divers indices (cliniques, radiologiques,..)  
Concevoir un programme thérapeutique en collaboration avec le/la patient-e et le/la médecin-dentiste  
Eliminer les facteurs susceptibles de causer des pathologies gingivales, parodontales et dentaires par le traitement des surfaces dentaires et radiculaires au moyen d'instruments manuels et/ou électriques  
Polir les obturations, enlever les éventuels excédents  
Polir les surfaces dentaires  
Appliquer des produits spécifiques (fluorures, désensibilisants, ...)  
Contribuer, participer aux campagnes pour la santé avec le concours de partenaires  

Les hygiénistes dentaires assument d'une part une responsabilité personnelle et collaborent d'autre part avec le/la médecin-dentiste.
Les perspectives professionnelles, les possibilités de carrière :

En développant les compétences scientifiques, techniques et humaines acquises durant leur formation, les hygiénistes dentaires évoluent tout au long de leur carrière dans : 
les cabinets dentaires privés 
Soins, thérapie et prévention, prophylaxie individuelle
les établissements médicaux-sociaux, les hôpitaux 
Soins, thérapie et prévention, prophylaxie individuelle et de groupe, formation continue du personnel de santé
les services dentaires scolaires ou de santé publique 
Promotion de la santé dentaire, soins thérapie et prévention
Prophylaxie individuelle et collective
Formation continue du personnel de santé
les centres universitaires
Soins, thérapie et prévention , collaboration à l’enseignement clinique et à la recherche
les écoles d’hygiénistes dentaires (4 en Suisse) 
Enseignement clinique et théorique

L'exercice indépendant de la profession est aussi possible, depuis peu et dans certains cantons.
Les principales qualités requises pour exercer la profession :

 Intérêt pour la santé bucco-dentaire, la médecine dentaire et la promotion de la santé en général
Intérêt pour les relations humaines et la communication
 Faculté d’adaptation, disponibilité, tact
 Capacité d’observation et d’écoute
 Habileté manuelle, précision, minutie
 Patience et persévérance
 Sens de la pédagogie

OTTAWA, ONTARIO--La Semaine nationale de l'hygiène dentaire (SNHD)
est le moment idéal pour se rappeler qu'une bouche saine signifie 
beaucoup plus qu'un sourire radieux. L'utilisation régulière d'une
brosse à dents et de soie dentaire, un régime alimentaire sain et 
des visites chez un hygiéniste dentaire concourent, la vie 
entière, à parler, manger et sourire. 

Comme professionnelles de la prévention, les hygiénistes dentaires
vous aident à conserver des dents et des gencives saines; en plus,
elles vous communiquent de l'information importante sur les liens 
qui existent entre la santé buccale et votre bien-être total. Les 
hygiénistes dentaires de toutes les provinces et territoires vont 
marquer la SNHD de diverses façons ingénieuses, comme des 
activités d'extension communautaire, des concours, des 
présentations dans les classes, des expositions dans les centres 
commerciaux, des visites guidées de cabinets dentaires, et plus 
encore! 

Vous êtes ici Centre Oral Care > Semaine nationale des hygiénistes dentairesMD
 

La Semaine nationale des hygiénistes dentairesMD (SNHDMD) est le moment idéal pour se rappeler qu'une bouche saine va au-delà d'un sourire radieux. En effet, l'utilisation régulière de la brosse à dents et de la soie dentaire, un régime alimentaire sain et des visites chez l'hygiéniste dentaire vous aideront toute votre vie à parler, à manger et à sourire.

Comme spécialistes de la prévention, les hygiénistes dentaires vous aident à conserver des dents et des gencives saines tout en vous communiquant des renseignements importants sur les liens qui existent entre la santé buccale et votre bien-être. Les hygiénistes dentaires de toutes les provinces et territoires souligneront la SNHDMD de diverses façons originales, comme des activités communautaires, des concours, des présentations dans les écoles, des expositions dans les centres commerciaux, ou encore des visites guidées de cabinets dentaires.



 

Saviez-vous que, en 1951, les hygiénistes dentaires n'étaient formées qu'à un endroit, c'est-à-dire à l'Université de Toronto? Et que la profession n'était ouverte qu'aux femmes? Saviez-vous aussi que, à une certaine époque, seuls les chirurgiens et les chirurgiennes dentistes enfilaient des gants? Et que personne ne portait de masque? 

La pratique et la portée de l'hygiène dentaire ont considérablement évolué au cours du demi-siècle dernier. Jadis uniquement responsables du nettoyage et du polissage des dents, les hygiénistes dentaires doivent aujourd'hui dispenser, à leur clientèle, des conseils de prévention en matière de soins de santé buccodentaire, évaluer les programmes de soins individuels, et planifier et administrer les traitements

L'hygiène dentaire : définition, portée et normes de pratique a été rédigé pour améliorer les normes professionnelles de la pratique de l'hygiène dentaire. Le document a aussi pour but d'informer le public sur la profession d'hygiéniste dentaire, et de le protéger en établissant une norme de pratique raisonnable.


Le Journal canadien de l'hygiène dentaire est le seul journal de langue anglaise au Canada publié exclusivement à l'intention des hygiénistes dentaires. Il est à la fois l'outil de communication privilégié et la publication officielle de l'Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD).

Fondé en 1966, le Journal canadien de l'hygiène dentaire est une publication évaluée par des pairs, qui paraît six fois par année. Sa fonction est de rapporter, d'expliquer et d'évaluer toutes les activités scientifiques et professionnelles susceptibles d'intéresser les hygiénistes dentaires. La publication contient des articles de fond ainsi que des rapports et des résumés touchant la santé dentaire communautaire, la pratique clinique de l'hygiène dentaire, la recherche en hygiène dentaire, les nouvelles pratiques en matière d'hygiène dentaire et les nouveaux programmes d'enseignement de l'hygiène dentaire, les préoccupations professionnelles et des sujets connexes.

Avec ses articles sur des aspects scientifiques et cliniques de la profession apparaissant dans chaque numéro, le Journal constitue un forum pour la diffusion de résultats inédits de recherches ou d'information sur l'éducation en hygiène dentaire au Canada. Le Journal canadien de l'hygiène dentaire est distribué gratuitement aux membres de l'ACHD. Le Journal invite les auteurs à soumettre des articles sur des recherches inédites, des documents de discussion et des énoncés d'opinions pertinents à la profession de l'hygiène dentaire.

Vous avez les gencives qui saignent?

 Vous présentez des sensibilités dentaires au brossage ou au froid?

 Vous trouvez vos dents trop jaunes ou avec des tâches brunâtres?

 Vous avez l'impression d'avoir une mauvaise haleine et vous cherchez la solution?

 Vous aimeriez des conseils pour vous ou vos enfants sur le choix des dentifrices et des brosse-à-dents?

 Ou tout simplement vous aimeriez faire un contrôle et/ou un détartrage?

 Alors l'hygiéniste dentaire peut répondre à vos attentes!

Définition:
L'hygiéniste dentaire a pour but principal de permettre à des patients de tous âges de maintenir ou de retrouver leur santé bucco-dentaire. Elle joue un rôle essentiel dans la prévention des maladies parodontales (des gencives) ainsi qu'au suivit du patient après de gros traitements dentaires. Elle collabore étroitement avec le médecin-dentiste afin de lui permettre de réaliser des soins dans les meilleures conditions possibles.

Soins: 
- Examen clinique des dépôts de plaque et de tartre, des caries, des modifications de la muqueuse, de l'inflammation des gencives et des maladies parodontales.
- Examen radiologique sous couvert du médecin-dentiste.
- Elimination de la plaque dentaire, du tartre et des colorations exogènes (thé, café, tabac etc..).
- Polissage des obturations et des débordements.
- Application des diverses méthodes de fluoration et de désensibilisation.
- Scellement de fissures (résine protectrice) chez l'enfant.
- Blanchiment des dents.
- Information des patients sur la formation et les causes des maladies dentaires et parodontales.
- Conseils personnalisés afin de prévenir et de lutter contre les affections dentaires et parodontales.
- Conseils sur la nutrition en rapport à la cavité buccale.
- Orientation vers de nombreux professionnels de la santé

Blanchiment des dents 

Le blanchiment des dents est une technique qui permet de rendre les dents plus blanches sans altérer leur structure naturelle. 

Afin de déterminer si la technique de blanchiment des dents est adéquate ou recommandée pour vous, il faut déterminer la cause exacte de la décoloration de vos dents. Voici certains facteurs contribuant à la décoloration des dents : 

 prise de tétracycline (antibiotique), qui provoque des taches ; 
 concentration excessive de fluorure dans l'organisme, qui provoque des taches brunes ; 
 traumatisme (blessure) aux dents ; 
 dégénérescence de la pulpe ; 
 présence importante de matériaux de restauration (argent ou or) ; 
 maladie génétique acquise ; 
 vieillissement ; 
 consommation de substances qui tachent comme le café, le thé et le tabac.

Cancer buccal 

Vous êtes davantage exposé au cancer buccal : 

 si vous fumez et que vous avez plus de 40 ans ; 
 si vous consommez de l'alcool de façon excessive et que vous avez plus de 40 ans ; 
 si vous avez déjà été atteint d'un cancer ; 
 si vous avez des problèmes de déficience immunitaire.

Il existe un test de dépistage pour diagnostiquer le cancer buccal. Informez-vous auprès de votre dentiste ou de votre hygiéniste dentaire. 

Mauvaise haleine 

La mauvaise haleine peut être le signe d'un problème dentaire. Une mauvaise hygiène buccodentaire, une gingivite ou la carie dentaire non soignée constituent des sources de mauvaises odeurs. Consultez le dentiste ou l'hygiéniste dentaire afin de remédier à ces problèmes. Si la mauvaise haleine persiste, elle est d'origine autre que buccodentaire. 
 

Tabagisme 

Les effets du tabagisme sur la santé buccodentaire sont nombreux. Parmi les principaux problèmes liés au tabagisme, on note l'augmentation du risque de cancer buccal, l'augmentation de problèmes de gencives (gingivite et parodontite), une moins bonne réponse à certains traitements dentaires, une mauvaise haleine, des taches sur les dents, etc. 

Prothèses dentaires 

Le remplacement des dents manquantes peut se faire de façon fixe par des ponts ou des implants, ou par des prothèses amovibles. Ces méthodes de remplacement nécessitent des soins d'hygiène particuliers que votre hygiéniste dentaire pourra vous enseigner. 

Lorsque vous portez une prothèse partielle amovible ou une prothèse complète, il est essentiel que vous l'enleviez tous les soirs, que vous la nettoyiez avec une brosse conçue à cette fin et que vous massiez vos gencives et votre langue à l'aide d'une brosse à dents douce. Pendant la nuit, faites tremper les prothèses dans une solution d'eau additionnée d'un comprimé nettoyant. Il est également conseillé de faire tremper les prothèses dans une solution d'eau et de vinaigre en parts égales une fois par semaine pour dissoudre le tartre. Des produits à cet effet son disponibles sur le marché. 

Hygiène dentaire 

Si les adultes s'appliquent à suivre les conseils de leur hygiéniste dentaire, ils pourront prévenir la plupart des problèmes dentaires. 

Neuf canadiens sur dix auront une infection de la gencive au cours de leur vie. Chez les adultes, c'est le problème dentaire le plus répandu. Le premier signe de la gingivite est le saignement des gencives. 

Pour éviter les maladies de la gencive, il est primordial d'éliminer la plaque dentaire. La plaque est une pellicule invisible chargée de bactéries qui s'accumulent tous les jours sur les dents et au collet des dents près de la gencive. Si on ne l'enlève pas quotidiennement, elle s'infiltre sous la gencive, favorisant le développement de l'infection au bord de la gencive et créant des espaces entre la dent et la gencive. Ces espaces (poches) se forment et l'infection s'y installe, détruisant les tissus gingivaux et osseux qui retiennent les dents. Si aucun traitement n'est apporté, les dents se déracineront et finiront par tomber.
 
 


Histoire de l'aménagement
Les années 1910 :
Les cabinets des Drs. Casotti, Guerini, Viau et Fones

Une famille de dentistes italiens : les Casotti 

Cette famille de dentistes originaire de Parme exerçait l'art de l'orfèvrerie depuis le XVIIème siècle. 

Luigi Casotti (1817-1878) l'ancêtre de cette famille de dentiste quitte le tranquille duché de Parme de Maria Luigia ( deuxième épouse de Napoléon 1er) pour se rendre à Turin et s'initier à l'Art dentaire. En 1845 il ouvre un cabinet dentaire à Turin Via Roma N°20 et cinq ans après au N°25 avec le titre de "Chirurga dentista". 

Il meurt en 1878 en laissant trois fils, Carlo, Luigi jr et Giovanni. 

La législation italienne de l'odontologie

La législation de Turin et du Duché de Savoie avec la "Réforme de la Magistrature" de 1729 déposée à la Bibliothèque Nationale de ce Duché comprend une disposition qui exige une licence pour les empiriques qui distribuent des remèdes. 

Pour ceux qui se destinent aux arts de guérir, et notamment aux soins des dents, ils ont l'obligation de suivre des cours et de passer un examen pour garantir leur capacité professionnelle 

La législation de l'université de Turin de 1772, approuvée par le roi Charles-Emmanuel III apporte des précisions sur les conditions d'exercice des lithotomistes, dentistes, oculistes et autres empiriques ; pour la dentisterie, l'enseignement comprend l'anatomie et la pathologie de l'appareil masticateur, la chirurgie buccale, les soins conservateurs et la prothèse dentaire. 

Le 18 août 1826 le pape Léon XII promulgue la Bulle pontificale "Quod divina sapientia" qui autorise l'exercice de l'odontologie après avoir étudié pendant deux années d'étude, l'anatomie de la tête et principalement des maxillaires, les maladies des dents et des gencives et l'usage des instruments pour les soins des dents et de la prothèse dentaire. 

Le décret royal du 14 juin 1866 précise que personne ne peut exercer l'Art du dentiste s'il n'a pas obtenu le diplôme d'une université d'état. 

Depuis le décret du 24 avril 1890 le doctorat en médecine est exigé en Italie pour exercer l'odontologie. Aujourd'hui l'Italie a du adopter la législation européenne. 

Le cabinet dentaire de Giovanni Casotti (1866-1911) 
 

Giovanni Casotti succède à son père Luigi lorsqu'il acquiert le titre de "Chirurgo dentista" à l'université de Bologne. Le guide de Turin de 1903 révèle qu'il est répertorié Via Roma N°25, dans un cabinet créé par son père Luigi en 1850. 

Valério Burello nous a très aimablement communiquer un très rare document publicitaire du cabinet de Giovanni Casotti illustré de plusieurs photos. 

Le cabinet principal
Le poste de travail

Cette installation a la particularité de ne pas disposer d'eau courante. Ce qui implique un aménagement opératoire spécifique au niveau du poste d'eau : crachoir pompe à salive et lavabo. 

Le poste de travail comprend : 

un fauteuil opératoire de Wilkerson à pieds à griffe et à sustentation hydro-pneumatique. 

un crachoir indépendant d'Ash and sons ; il est composé d'un réservoir d'eau en rapport avec une pompe à main qui amène l'eau pour le nettoyage de la cuvette. 
 

Un récipient à la base du crachoir recueille les eaux usées. 

un combiné pompe à salive d'Ash comprenant une potence creuse sur trépied en relation à sa partie supérieure avec un réservoir d'eau en verre et à sa partie inférieure avec un récipient récepteur. L'ouverture du réservoir libère l'eau qui agit sur une trompe à eau dont la dépression assure l'éviction de la salive de la cavité buccale. L'eau est recueillie dans le récipient situé sous le trépied. Fixés sur cette potence deux bras articulés aboutissent à une tablette en bois et à un crachoir métallique. 

Le combiné d'Ash
L'installation est complétée par : 

un tour électrique de type Columbia de Ritter. 
un réflecteur mural d'Ash. 
une tablette en bois sur bras mural. 
un siège d'opérateur. 

A droite de la fenêtre on distingue : 
un panneau de distribution électrique. 
un tour à pédale et un tour à polir à pédale à proximité du piédestal de la potiche. 
 

Vue postérieure du cabinet
Dans la partie postérieure du cabinet richement décorée, un meuble d'Ash N°12 est adossé au mur. A l'opposé de la fenêtre un meuble lave main en bois. 

Le cabinet de chirurgie 
le salon d'attente
le cabinet de prothèse

Ce cabinet dispose d'un important et somptueux salon d'attente qui sert aussi pour les deux autres cabinets dentaires. 
 

Parlez à votre dentiste

La prévention paye de grands dividendes quand il vient à votre santé buccodentaire.

Votre dentiste est votre équipe de soins buccodentaires, prêt à vous donner toute l'information et le conseil vous devez tenir vos dents et gencives saines.

Parlez à votre dentiste. Découvrez pourquoi il est important de se soucier de votre santé buccodentaire et investir le temps et l'énergie de le maintenir. Si vous souffrez de l'inquiétude dentaire, le mentionnez. Si vous êtes concernés de votre aspect, dites à votre dentiste. Si vous êtes inquiétés de votre soins dentaires, laissez votre dentiste savoir.

En jouant un rôle actif dans votre soin dentaire, vous pouvez profiter du temps que vous passez avec votre dentiste

Quand vous visitez le dentiste, informez-le des changements. 

Ne manquez pas de faire le point sur votre dossier médical. C'est important de lui parler de votre état de santé en général. Votre dentiste doit en être informé pour évaluer vos besoins en soins dentaires et les options de traitement disponibles. Vous pourrez ensuite choisir ensemble le plan de traitement qui vous conviendra. 

À votre première visite, votre dentiste vous interrogera minutieusement sur vos antécédents médicaux. Cette information, jointe au résultat du premier examen clinique, l'aidera à établir vos besoins immédiats en soins dentaires, ainsi que la meilleure approche pour ce qui est du traitement.

Consultez votre dentiste régulièrement et faites la mise à jour de votre dossier médical à chaque fois. Assurez-vous que votre dentiste connaisse bien votre état de santé; dites-lui si vous avez développé des allergies, si vous fumez ou prenez des médicaments ou si vous êtes enceinte. Il peut recommander divers traitements, ou même retarder les soins, selon votre état de santé au moment de l'examen. 

Seul votre dentiste a la formation, la compétence et le savoir-faire voulus pour vous dispenser des soins dentaires de qualité et vous aider à prendre de sages décisions concernant votre santé buccodentaires. Alors, quand vous visitez votre dentiste, informez-le des changements.

Formez équipe pour votre santé buccodentaire. Parlez-en à votre dentiste aujourd'hui!
 
 


Investissez dans votre santé buccodentaire

Tout comme ça coûte de l'argent d'entretenir votre maison ou votre voiture, il en coûte pour entretenir vos dents et vos gencives. Votre santé buccodentaire a une profonde influence sur votre santé en général, votre apparence et votre sentiment de bien-être. 

Vous pouvez choisir d'investir sagement dans la prévention pour économiser en bout de ligne, ou bien négliger votre santé buccodentaire et assumer les frais bien plus coûteux des problèmes dentaires qui s'en suivront. À vous de choisir.

Les soins continus d'hygiène buccodentaire à domicile, comme le brossage et l'utilisation de la soie dentaire, combinés à des examens et à des nettoyages professionnels réguliers, coûtent bien moins cher que le traitement des problèmes dentaires causés par la négligence. Contribuez au maintien de votre santé buccodentaire.

Investissez judicieusement et consultez votre dentiste régulièrement. Pensez-y et épargnez. 
Le brossage des dents et l'utilisation de la soie dentaire sont vos deux meilleurs alliés pour prévenir la carie dentaire et les maladies des gencives car ils permettent d'éliminer la plaque dentaire. 

Qu'est-ce que la plaque dentaire ? 

La plaque dentaire est un film transparent composé de débris alimentaires et de bactéries qui adhère à la surface des dents. Les bactéries contenues dans la plaque dentaire vont former un acide qui attaque les dents et créer ainsi la carie dentaire. Plus les bactéries sont en contact avec des aliments qui contiennent du sucre plus la formation d'acide est importante. 

Si on n'enlève pas la plaque dentaire tous les jours, celle ci peut se durcir et former du tartre, lequel peut à son tour provoquer des maladies de gencives (gingivites, parodontites). 


"Citations"
« La plus perdue de toutes les journées pour un dentiste est celle où il n'a pas de carie à se mettre sous la dent. » 
[Hippolyte Domont]

« Aujourd'hui, les festivals de cinéma sont comme les congrès de dentistes. C'est tellement folklorique que c'en est déprimant. » 
[Jean-Luc Godard]

« Y’a trois choses qu’on ne peut pas regarder en face : le soleil, la mort et le dentiste. » 
[Alex Métayer]

« Quand un dentiste dit : “Ca risque de faire un peu mal”, c’est qu’il entend par là : “A quelle hauteur pouvez-vous sauter ?” » 
[Lewis Grizzard]



"Pour rire"
Visite chez le dentiste:
Nous engagerons seulement du personnel avec un dentier. Dans ce cas les dents peuvent être envoyées chez le dentiste par la poste et nous éviterons ainsi les absences.

Jeannine revient du dentiste.
- Est-ce que ta dent fait encore mal ?
- Je ne sais pas, maman. Elle est restée chez le dentiste.

 

"Petites devinettes"
Quelle est l'expression préférée des dentistes ?
Que Dieu vous prothèse.  

Quel est le comble d'un dentiste ?
Réponse : C'est d'avoir une dent contre quelqu'un. 

Voir page:
Journée des dentistes 
 


Retour index:
Santé // Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
Cliquez sur ce logo: 


 

Hit-Parade