LA SAINTE CATHERINE

MENU DE LA PAGE: 

RECETTE DE TIRE...
HISTOIRE DE LA PREMIÈRE ECOLE.....
 L'ORIGINE DE LA TIRE
POUR LES BLAGUES.....ALLEZ AU BAS DE LA PAGE.... 

Pour la biographie de Ste-Catherine et de Marguerite Bourgeois
cliquez sur leurs photos:


Ste-Catherine

Marguerite Bourgeois
 Ste Marguerite Bourgeois
(fondatrice de la première école)

La STE-CATHERINE
est aussi à l'origine de la fête des dites "vieilles filles".


La fête de la Sainte-Catherine se célèbre le 25 novembre de chaque année depuis le Xe siècle et commémore le martyr de Catherine d'Alexandrie. La fête est particulièrement populaire en Estonie, où elle marque l'arrivée de l'hiver. D'ailleurs, dans les contrées luthériennes, la fête est également associée à Catherine, femme d'Henry VIII d'Angleterre.

Selon les cultures où elle est célébrée, la Sainte-Catherine est une fête ayant différentes implications chez les femmes.

 

Il y a très longtemps, il y aurait eu une femme du nom de Catherine qui aurait été exécutée vers l'an 307 pour avoir refusé de se marier à un empereur romain Maxence.  Au X11e siècle, on exposait sa statue dans les églises de Paris et le 25 novembre de chaque année, on déposait une coiffe sur sa tête.  C'était la plus âgée des jeunes filles qui le faisait.  Par la suite, les ouvrières non mariées se coiffaient de bonnets de papier. 

Au début de la colonie au Québec, Marguerite Bourgeois a commencé à fabriquer de la tire le 25 novembre pour attirer les Amérindiennes à l'école.  À l'époque de nos ancêtres, la Sainte-Catherine était le jour où on fêtait les vieilles filles ce qui voulait dire les filles de plus de 25 ans non mariées et on les appelait " Catherinettes".

Dans les écoles, la Sainte-Catherine était une des plus grande fête de l'année. On fabriquait de la tire avec de la mélasse.  Il fallait l'étirer, la couper en bouchée et l'envelopper dans des papillottes.  On fêtait avec des sketches, des jeux, des chants, des danses durant tout l'après-midi et parfois toute la journée.

" Dans le bon vieux temps, disait le le journaliste Hector Berthelot en 1884, cette fête était célébrée dans presque toute les maisons canadiennes. C'était un jour de grande liesse. Le travail était suspendu et le plaisir était partout à l'ordre du jour. La ménagère passait la journée à préparer le festin avec rigueur. Dans toutes les familles, c'était une fête à rendre des points aux noces de Gamache. La soirée et la nuit entière étaient consacrées à la danse. "

Curieusement, un dicton du Languedoc évoque le mauvaise augure de se marier en novembre : " Mois des morts, noces mortelles ", y dit-on… Qui sait : peut-être est-ce pour cette raison que la tradition de la Sainte-Catherine s'est perdue…


Fête de la tire
Je vous présente Marguerite Bourgeoys, la première institutrice qui arrive au Canada, avec M. de Maisonneuve en l'année 1653.
 Elle voulait enseigner aux petits enfants de Ville Marie, Québec.  
Il y avait des familles Indiennes et des familles Françaises.
Pour approcher  les petits Indiens ainsi que les  petits Français, 
   
Marguerite , doit penser à  quelque chose  afin des
approcher vers elle...Mmm..  Quoi faire?  Pensa-t-elle....
 Oui, faire de la tire .
 Elle prépare le mélange de tire et une fois cuit, elle l'étire.
 L'odeur ainsi que le plaisir qu'elle démontre à étirer sa tire fait approcher les enfants.  Elle devient amie avec les petits.
Elle parle aux enfants de Jésus
Elle leur enseigne  l'alphabet.
Elle raconte des histoires.
Marguerite Bourgeoys est la 1ère institutrice  à venir au Canada.  C'est en sa mémoire que nous célébrons la Ste-Catherine.  C'est la journée ou les familles et les écoles font de la tire.

Les fêtes dans l'école:
La plus grande fête de l'année à l'école était la Ste-Catherine, le vingt-cinq novembre. La maîtresse faisait parfois cuire elle-même la tire et l'étirait. D'un beau jaune doré, elle était délicieuse à manger. Les élèves en mangeaient à s'en rendre malade: ça pressait pour se rendre aux bécosses.

Au début de la colonie, on fabriquait cette tire à la mélasse bien avant la tire d'érable. La façon de la préparer fut à l'origine de ce mot qui par la suite fut naturellement utilisé pour la tire d'érable sur la neige. Ce mot n'a pas d'équivalent en langue anglaise: sugar on snow ou toffee on snow. "C'est à l'époque de la Sainte-Catherine et durant la saison des sucres, dans les fêtes qui se donnent aux sucreries situées dans le voisinage des villes et des villages, que le sirop se tire ou s'étire avec le plus d'entrain et de gaieté." (Jean-Rivard par Gérin-Lajoie. 1862.)

C'est vers le 25 novembre que nous arrive la première bordée de neige de l'hiver. Il se fabriquait à cette occasion une tire à base de mélasse qu'il fallait étirer, couper en bouchées et envelopper dans des papillotes. Dans les écoles primaires, cette fête durait tout l'après-midi, parfois toute la journée. On distribuait des poignées de kisses aux élèves.

Tout ce petit monde était heureux de fêter la Sainte-Catherine. Sketchs, jeux, dessins, chants, danses, tires, remplaçaient les cours sérieux et traditionnels. Puis, le soir venu, tous repartaient allègrement, car c'était congé de devoirs et de leçons. (Pont -Rouge, Antoinette Martel)

Cette fête était très populaire les premières années que j'allais à l'école. En ce jour, il n'y avait pas de travail à faire ou très peu. Nous organisions des jeux, de petites pièces de théâtre... Après 50 ans, certains se souviennent encore d'une phrase qu'ils avaient à dire, comme A. Lessard:
"Le cheval me mange les cheveux".

Quelquefois, il était permis de se faire accompagner de nos frères et soeurs qui n'avaient pas encore l'âge d'aller à l'école. Nous apportions un petit sac de tire Sainte-Catherine fabriquée par nos mères ou achetée au magasin.

À la Sainte-Catherine, on couronnait Baptiste et Catherine et les parents envoyaient de la tire. (Jacques Dorion)

La Sainte-Catherine est aussi la fête des vieilles filles de plus de 25 ans qui ne sont pas mariées. En effet, il y aurait une femme du nom de Catherine qui aurait été exécutée vers l'an 307 pour avoir refusé de se marier avec un empereur romain. La coutume se serait répandue depuis cette époque d'appeler Catherine, les filles de plus de 25 ans qui n'ont pas encore trouvé de mari.

Au début de la colonisation du Québec, la religieuse enseignante Marguerite Bourgeois a commencé à fabriquer de la tire en ce jour de fête pour attirer vers elle les petites Amérindiennes.

De nos jours, cette fête est un peu délaissée. Il y a encore des personnes qui fabriquent de la tire Sainte-Catherine ou tire à la mélasse, à l'automne, au mois de novembre.

(En partie extrait du site Web de french-canadian culture par Micheline Mongrain-Dontigny


RECETTE: 

  TIRE DE LA STE-CATHERINE 

1 tasse de sucre brun
1 tasse de mélasse
1/4 de tasse d'eau
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe de vinaigre
1/4 de cuillère à thé  de soda
Beurrer deux assiettes de plomb où autre
Faire bouillir touts les ingrédients sauf le soda.
Brasser pendant 5 à 10 minutes.
Commencer le "testing" en mettant un peu du mélange dans de l'eau froide.
Si une boule est formée, retirer du feu et ajouter le soda.
Verser dans les assiettes beurrées.
S'il vous plaît, laissez refroidir un peu.
Lorsque la tire est moyennement chaude, se mettre
du beurre dans les mains et commencez à étirer comme les enfants!!
Plus que vous étirez la tire, plus dorée qu'elle deviendra.  
Une fois dorée, vous prenez la tire et puis vous la twistez.
Ensuite, prenez une paire de sciseaux et coupez en morceau.  
Enveloppez dans du papier de cire ou de cellophane.

Une deuxième recette

1/2 tasse     mélasse
1/2 tasse     sirop de blé d'Inde
1 tasse        cassonade
1 tasse        sucre
1 c.table     vinaigre
1/4 c. thé    crème de tartre
1/8 c. thé    soda
1/4 tasse     beurre

Amener à ébullition sur feu doux jusqu'à 260 degré Fahrenheit
Recette de Laurette Morin de Saint-Honoré

"Prière à Ste-Catherine"

« Sainte Catherine, soyez bonne
Nous n'avons plus d'espoir
qu'en vous
Vous êtes notre patronne
Ayez pitié de nous
Nous vous implorons à genoux
Aidez-nous à nous marier
Pitié, donnez-nous un époux
Car nous brûlons d'aimer
Daignez écouter la prière
De nos cœurs fortement épris
Oh, vous qui êtes notre mère
Donnez-nous un mari »


"POUR RIRE" AH!! AH!! AH!!

Deux vieilles filles sont assises sur un banc. L'une tricote, l'autre lit le journal. Soudain elle relève la tête et dit à son amie :
- Tu te rends compte, Marie-Louise, ce que je suis en train de lire : au Mexique, deux femmes ont brûlé leur mari…
- C'est incroyable ! Quand je pense que nous, ici, on n'arrive pas à en trouver, et là-bas on les brûle !  

 Deux vielles filles de  se cherchent une voiture d'occasion. Finalement, elles trouvent une bonne affaire, paient et vont s'asseoir dedans. Au bout de vingt minutes, le vendeur voit les deux filles encore assises dans la voiture qui n'a pas encore bougée.
- Mesdemoiselles, est-ce que vous regrettez votre achat?
- Oh non, non!
- Alors pouquoi ne partez-vous pas?
- C'est parce qu'on a entendu dire que lorsqu'on achète une voiture d'occasion, on se fait toujours poigner. Alors on attend!

Une vieille fille n'ayant connu que des problèmes dans la vie décide d'entrer au couvent;
Elle rejoint un couvent où la règle la plus dure est de ne pouvoir
dire que DEUX MOTS tous les dix ans.
10 ans passent... la vieille fille va un beau jour voir la Mère Supérieure
et dit: "Nourriture froide"
10 nouvelles années plus tard, elle dit à la Mère Supérieure:
"Matelas durs"
Encore 10 années, et là la femme retrouve la Mère Supérieure
pour lui dire "Vous quitte"
Et la Mère Supérieure répond alors "Tant mieux!
De toutes façons, vous n'avez pas cessé de vous plaindre!"

 3 vieilles filles veulent se confesser.
La 1ère entre dans le confessionnal pendant que les 2 autres écoutent derrière le rideau.
- Mon, père, j'ai commis un pêché: J'ai regardé des hommes nus a travers le trou d'une serrure.
- Ma fille, vous ferez une prière puis vous irez vous laver l'œil dans le bénitier.
A ce moment, la 3ème vieille fille se précipite dans le confessionnal en disant: "Mon père, puis-je aller me rincer la bouche avant que
la 2ème aille s‘assoir dedans ??"

C'est une vieille fille qui est sur le toît de sa maison parce qu'il y a une inondation (une grosse). Elle a de l'eau jusqu'aux genoux lorsque qu'un homme dans un bateau passe et lui dit:
- Embarque!
- Non, ne t'inquiète pas pour moi, Dieu va me sauver,lui répond-t-elle.
Lorsqu'elle a de l'eau à la taille, un homme en montgolfière passe et dit:
- Embarque!
- Non, Dieu va me sauver, répondit elle.
Lorsqu'elle a de l'eau jusqu'au cou, un hélicoptère passe et
un homme lui crie:
- Embarque, tu vas te noyer si tu restes là!
- Non, j'ai confiance en Dieu, il va me sauver.
L'eau monte jusque par-dessus sa tête et la vieille fille meurt noyé.
Arrivé au Ciel, elle est pas mal enragé et va demander des
explications à Dieu:
- Pourquoi tu ne m'as pas sauvé?
Le Dieu répond, hors de lui:
- Je t'ai envoyé un bateau, une montgolfière et un hélicoptère, qu'est-ce que tu voulais que je fasse de plus?

Une vieille fille en larmes arrive au bureau et immédiatement son patron vient la voir: "Mais que se passe t-il ma Georgette ?"
Georgette explique: "Ce matin, juste avant de partir travailler, j'ai reçu un coup de fil qui m'annonçait la mort de ma mère."
Le patron propose immédiatement: "Vous devriez rentrer chez vous et vous reposer ma Georgette."
Ce à quoi elle répond: "Non, j'ai besoin de me changer les idées et c'est en travaillant que j'y parviendrai le mieux..."
Quelques heures plus tard, le patron vient revoir son employée. Il la retrouve effondrée sur son bureau, pleurant toutes les larmes de son corps.
Il demande : "Ca ne va pas mieux ma Georgette ?"
Elle lui répond : "C'est horrible... Je viens de recevoir un coup de fil de ma soeur,  et sa mère est morte elle aussi.

Deux vieilles filles sont parties tôt le matin à la pêche mais après plus de six heures sans rien prendre, elles sont quelque peu découragées.
Elles s'aperçoivent alors que deux hommes, installées un peu plus loin sur la rive, semblent avoir beaucoup plus de réussite, attrappant poisson après poisson.
L'une des deux se décide alors à aller espionner ces concurrents surdoués et demande à sa complice de rester là pour surveiller le matériel.
Se rapprochant à une dizaine de mètres, elle réalise que les deux hommes utilisent une technique assez différente.
Elle revient aussitôt vers son amie et, toute excitée, elle lui crie : "Tu ne devineras jamais ce qu'ils ont fait. Ils ont découpé un trou dans la glace !".

Une vieille fille vient voir son chirurgien après une grave opération des oreilles.
"Dites moi docteur: ce sont les oreilles de qui que vous m'avez greffées le mois dernier ?"
Tous les dons d'organes sont anonymes. Je ne peux pas vous en dire plus..."
"Dites moi seulement, ce sont celles d‘un homme n'est-ce pas ?"
"Et qu'est-ce qui vous fait dire ça ?" demande le docteur étonné.
"C'est bien simple, répond la vieille fille,
j'entend tout mais je ne comprends rien !"

La croisade anti-Sainte-Catherine 2001
Les pOOfs vous donnent les 10 bons conseils pour que le 25 novembre de 2003 
vous soyiez enfin casées...

1. De même qu'un sourire "s'entend" au téléphone, une tenue négligée se voit sur ICQ : 
ne tchattez qu'impeccablement maquillée
2. On ne capture pas les fiancés en les contrariant. Souriez et opinez avec grâce et naturel
3. Soyez ouverte au monde qui vous entoure, intéressez vous aux choses importantes : 
le foot, Jackie Chan, Corto Maltese et les cours de la bourse
4. Fini l'éternel dilemne pour aller danser :"Slip Tanga en soie ou string en Nylon?" 
Osez la simplicité : un peu de VolumipOOf et c'est tout
5. N'oubliez jamais que la " jambe de Yéti" n'est tolérée (et encore...) que chez la femme mariée. E-pi-lez vous!
6. Donnez lui toujours l'impression qu'il est libre.
(Remisez possessivité et jalousie jusqu'à la date fatidique) .
7. L'humour est un excellent hameçon : faites le rire et surtout riez à toutes ses plaisanteries
(si vous ne savez pas pourquoi lui le saura)
8. Dans un environnement mixte buvez et fumez toujours avec modération
9. Cessez de vous plaindre : finies les migraines et les fatigues .. jusquà la mairie
10. Teignez vous en blonde et cultivez votre beauté intérieure :
le charme ça fait vraiment tout.

Si avec tous ces conseils vous restez vieille fille une année de plus, 
c'est que vous n'avez peut-être pas sincèrement envie vous marier?

RETOUR INDEX:
SaintReligion
NovembreAccueil




 
 

Hit-Parade

annuaire