Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre

Les saints(tes) du mois de novembre 

1: Toussaint (tous les saints) Vent de Toussaint,  Terreur de marin
St-Austremoine (ou Stremoine),  St-Floribert,  St-Lézin
St-Mathurin de Sens,  St-Romble,  Ste-Cyrénie
2: Défunts
St-Anempodiste,   St-Elpidephore,  St-Georges de Vienne
Novembre,Toussaint le commande,
Saint-André le voit descendre
3: St-Ermengaud,  St-Guenaël,  St-Gwénaël (ou Guenhael),  St-Hubert
St-Papoul,  St-Pirmin,  St-Valentinien,  Ste-Odrade,  Ste-Silvia
Ste-Wenefrid; Les gelées de la lune rousse,
De la plante brûle la pousse
4 : St-Charles Borromée, St-Émeric, St-Joannice, St-Nicandre
St-Perpète, St-Porphyre, St-Procule
À Saint-Charles, La gelée parle
5 : St-Dominateur,  St-Lié,  St-Zacharie,  Ste-Élisabeth
Le cinq tu sauras, Quel mois tu auras
6: St-Démétrien,  St-Léonard de Noblac
Quand en novembre il a tonné, L'hiver est avorté
7:  St-Baud, St-Ernest,  St-Nicandre,  St-Prosdocime,  St-Théodore de Tyr
St-Trémeur,  St-Willibrord,  Ste-Carine,  Ste-Gébétrude
Temps cuivreux au couchant, Annonce la pluie sûrement
8:  St-Castor,  St-Geoffroy (ou Godefroy),  St-Maur,  Ste-Euphrosyne
Grand soleil, petit vent, Petit soleil, grand vent
9: St-Théodore le Tiron
Lune qui naît méchante, Dans trois jours charmante
10: St-Léon le Grand,  St-Moniteur,  St-Tryphon,  Ste-Natalène,  Ste-Nymphe
Soleil rouge le matin, Fait trembler le marin
11: St-Martin de Tours;
À la Saint-Martin, L'hiver est en chemin,
Manchons aux bras et gants aux mains
12: St-Cunibert, St-Josaphat, St-Liévin, St-Liguaire,  St-Paterne
Temps sanguin, Annonce pluie du lendemain
13:  St-Brice,  St-Didace d'Alcala,  St-Mitre,  St-Nicolas 1er le Grand
St-Quintien,  St-Stanislas Kostka
À la Saint-Brice,le temps, Sera celui du jour de l'An
14:  St-Clémentin,  St-Mathan,  St-Saens (ou Sidonius),  St-Sérapion, Ste-Adaltrude
Si novembre tonne, l'année suivante sera bonne.
15:  St-Albert le Grand,  St-Pavin
En novembre fou engendre, En août gît sa femme.
16:  St-Émilion,  Ste-Balsamie,  Ste-Gertrude la Grande
Ste-Marguerite d'Écosse
Brouillard en novembre, L'hiver sera tendre.
17:  St-Aignan,  St-Ravenger (ou Raverène),  St-Roch
Ste-Elisabeth de Hongrie,  Ste-Salomé À Sainte-Élisabeth,
Tout ce qui porte fourrure n'est point bête
18:  St-Hésyque d'Antioche,  St-Patrocle,  St-Tanguy,  Ste-Oricula
A la saint Tanguy, Le temps est toujours gris.
19:  St-Houardon,  Ste-Amalberge,  Ste-Ermenburge
Le mois de novembre est malsain, Il fait tousser dès la Toussaint.
20:  St-Adventor,  St-Edmond,  St-Octave,  Ste-Thécla
Entre la Toussaint et l'Avent, Attends-toi à pluie et vent.
21:  Présence de Marie,  Ste-Amalberge
Quelque temps qu'il fasse en novembre, Commence le feu dans la chambre
22:  Ste-Appia,  Ste-Cécile
Pour Sainte-Cécile, Chaque fève en fait mille
23:  St-Clément 1er,  St-LaMain,  Ste-Lucrèce,  Ste-Rachilde,  Ste-Vulfétrude
Quand l'hiver vient doucement, Il est là à la Saint-Clément
24:  St-Chrysogone,  St-Romain du Mans,  Ste-Eanflède
Ste-Flora,  Ste-Maria
À Sainte-Flora,  Plus rien ne fleurira
25: St-Moïse,    Ste-Imma,  Ste-Joconde
Ste-Catherine d'Alexandrie, (voir bio) À la Sainte-Catherine, Tout bois prend racine
26:  St-Conrad de Constance,  St-Pacôme,  St-Philéas,  St-Romphaire
St-Sirice,  Ste-Delphine
À Sainte-Delphine, Mets ton manteau à pèlerine !
27:  St-Goustan,  St-Séverin,  St-Virgile
À Saint-Séverin, Chauffe tes reins
28: St-Sosthène,  Ste-Catherine Labouré
À Saint-Sosthène, Il y a des chrysanthèmes.
29:  St-Philomène,  St-Saturnin,  Ste-Hathumode,  Ste-Illuminée
S'il neige à la Saint-Hilaire, Il fera froid tout l'hiver
30: St-André, apôtre,  St-Trojan,  St-Tutwal (ou Tual),  Ste-Justine
Neige de Saint-André, Peut cent jours durer
 
 


Patron(ne)s et intercesseurs du mois de novembre:


St-Albert le Grand

St-André apôtre
St-Charles Borromée

St-Clément 1er

Ste Cécile

Ste-Elisabeth de Hongrie
Ste-Marguerite d'Ecosse
St-Martin de Porès

Patron(ne)s et intercesseurs du mois de novembre: 

1: St-Mathurin: étudiants, instituteurs, fabricants de toile et débiles mentaux , Les maris peuvent adresser des prières à St-Mathurin pour supporter plus facilement une femme jalouse.
3: St-Hubert d'Aquitaine est le patron des chasseurs, des fabricants d'instruments de précision, des machinistes, des mathématiciens et des travailleurs forestiers. On lui adresse des prières pour guérir les blessures,
 pour être préservé de la morsure d'un chien, pour éviter les accidents de chasse, pour soulager l'insomnie et pour surmonter sa peur de l'eau.
3: St-Martin de Porrès:  Coiffeurs
4: St-Charles Borromée:  Séminaristes, catéchistes , est le protecteur des vergers de pommes. Il est invoqué pour soulager les maux d'estomac et pour guérir les maladies de l'intestin et les ulcères d'estomac.
 5: St-Epistème:Les personnes qui souffrent de douleurs aux oreilles peuvent espérer un soulagement
6:  St-Léonard de Noblacest le patron des fabricants de beurre, des maraîchers, des mineurs de charbon et des portiers. On lui adresse des prières pour corriger un problème de bégaiement,
pour éviter d'être victime d'un cambriolage, pour obtenir la libération d'une personne incarcérée et pour éviter d'avoir un accouchement difficile.

11: St-Martin de Tours:  est le patron des agents de police, des cavaliers, des écuyers, des intendants, des soldats et des tailleurs. Il est invoqué pour faire revenir un animal domestique égaré (chien ou chat), pour se libérer d'une dépendance à l'alcool, pour soulager les coliques néphrétiques, et pour soulager les femmes victimes de la violence d'un mari alcoolique.


St-Martin de Tours

St-Willibrord

15: St-Albert le Grand: est le patron des chimistes, des étudiants en théologie, des naturalistes, des scientifiques et des techniciens médicaux.
 On sollicite son aide lorsqu'on doit effectuer un travail intellectuel.Scientifiques, techniciens médicaux

16: Ste-Marguerite d'Écosse:  Écosse
16:   Ste-Gertrude la Grande, des prières adressées ont le pouvoir d'éloigner les souris et les rats et de guérir le diabète.
17: Ste-Élisabeth de Hongrie:
est la patronne des boulangers, des organisations caritatives, des personnes exilées, des randonneurs et des personnes qui prodiguent des soins infirmiers. Elle est invoquée par les personnes
 qui ont des problèmes avec leur belle-famille et pour soulager les maux de dents.

22: Ste-Cécile:  (voir bio)  est la patronne des chanteurs, des compositeurs, des fabricants d'instruments de musique , des musiciens, de la musique et des poètes. 
23: St-Clément 1er:  Marbriers
25: Ste-Catherine d'Alexandrie (voir bio): est la patronne des aiguiseurs de couteaux, des apologistes, des archivistes, des artisans qui utilisent une roue, des avocats, des charrons, des écoliers, des éducateurs, des infirmières, des juristes,  des libraires, des mécaniciens, des meuniers, des philosophes et des potiers. Elle est invoquée pour éloigner les araignées et pour soulager les coliques des enfants.
28: St-Etienne le Jeune est le patron des collectionneurs de monnaie (numismates) et des maçons.

27: St-Acaire de Noyon: on lui adresse des prières pour éviter de succomber à un accès de colère, pour conserver une bonne vue et pour supporter le caractère difficile d'un(e) conjoint(e).

30: St-André, apôtre: est le patron des chanteurs, des mineurs, des pêcheurs en eau douce, des personnes célibataires et des poisonniers.
 Il est invoqué pour guérir la goutte, et pour soulager un torticolis, les crampes et les maux de gorge.


 On invoque....
 Sainte-Ermelinde quand on ressent des faiblesses dans les jambes.
 Saint-Germain de Montfort quand on ressent des douleurs dans les muscles.
Saint-Mathurin est invoqué par les maris dont la femme est particulièrement
brutale et acariâtre.
Des prières à Saint-Tibery ont le pouvoir de rendre inoffensif un fou furieux.

Notes biographiques sur quelques-uns des Saints Patrons:
1 novembre:
Saint Mathurin de Larchant
Martyr, vénéré en Gatinais
Se fête le 1 novembre, Fête Locale 
Patron des  Bouffons, 

3 novembre:
Saint Hubert Evêque de Tongres-Maastricht-Liège (+ 727)
 Mémoire obligatoire en Belgique.  Patron des  Chasseurs, Forestiers, 
On le dit apparenté à Charles Martel. Il est vrai qu'on le trouve à la cour de Pépin d'Héristal, maire du Palais. Il épouse Floribanne, la fille du roi Dagobert, et les chroniqueurs nous disent qu'il était connu par " les folles joies de sa vie mondaine " peu édifiante, jusqu'au jour où la grâce de Dieu et les conseils de saint Lambert, évêque de Maestricht l'entraînèrent vers la sainteté. La tradition légendaire raconte cette belle histoire du cerf qu'il vit durant une chasse, un jour de Vendredi-saint, et qui lui apparut avec une croix entre ses bois " Chasser un jour pareil ? pourquoi ne vas-tu pas prier ? " Dès le 11ème siècle, il était le patron des chasseurs. Ce qui est historique, c'est qu'en 688, il abandonne le duché d'Aquitaine à son frère pour se consacrer totalement à Dieu. Après une vie monastique exemplaire, il est élu évêque de Liège-Maestricht et Tongres, puisque saint Lambert venait d'être martyrisé. Saint Hubert fut un grand évêque, proche de ses fidèles qu'il rejoignait là où ils vivaient, dans les clairières, sur les rivières, dans les villages. Attentif à toute misère, il aidait les malheureux et les prisonniers. Il mourut des suites d'une blessure occasionnée par un ouvrier maladroit qui lui écrasa la main gauche.
Dicton : A la Saint Hubert, les oies sauvages fuient l'hiver.

3 novembre:
Saint Martin de Porres. Frère prêcheur à Lima (+ 1639)
Fils d'une ancienne esclave noire péruvienne et d'un noble espagnol castillan qui ne voulut pas le reconnaître, il supportera, toute sa vie, les humiliations et le mépris que lui attiraient sa naissance illégitime et la couleur de sa peau. Dès son adolescence, il partageait son pain avec plus pauvre que lui dans les rues de Lima. A 22 ans, il entre comme tertiaire laïc dominicain à Lima, où il accomplira avec beaucoup de délicatesse et de patience sa charge d'infirmier. Sa bonté envers les chiens, les chats et même les dindons est immense, ce qui le rend très populaire auprès des populations indiennes. Un jour qu'il apprend que son couvent est couvert de dettes, il supplie le prieur de le vendre comme esclave puisqu'il est le fils d'une ancienne esclave : " pour être utile au moins à quelque chose dans la communauté. " Ses journées se passent à recevoir, écouter et aider les pauvres. Ses nuits se passent en prière. Bientôt, malgré ses ruses de sioux, tous les frères savent qu'il " ne faut pas s'étonner des extases de frère Martin " à qui le Seigneur donne tant de grâces mystiques.

4 novembre:
Saint Charles Borromée Archevêque de Milan (+ 1584)
Fils cadet d'une noble famille italienne, il avait tout pour se laisser entraîner dans une vie facile et fastueuse. Neveu d'un pape, nommé cardinal à 22 ans, il est submergé de charges honorifiques très lucratives : son revenu annuel était de 52.000 écus soit plus de mille tonnes d'or fin. Il reçoit les revenus du diocèse de Milan, des abbayes de Mozzo, Folina, Nonatella, Colle et de quelques autres légations : Bologne, Spolète, Ravenne, etc ... Il reste laïc, grand amateur de chasse et de musique de chambre. Mais la conscience de son devoir est telle qu'il s'impose dans la vie mondaine et brillante de Rome, par sa rigueur et son travail. Il collabore efficacement à la reprise du Concile de Trente, interrompu depuis huit ans. Au moment de la mort subite de son frère aîné, alors qu'il pourrait quitter l'Eglise pour la charge de chef d'une grande famille, il demande à devenir prêtre. Désormais il accomplit par vocation ce qu'il réalisait par devoir. Devenu archevêque de Milan, il crée des séminaires pour la formation des prêtres. Il prend soin des pauvres alors qu'il vit lui-même pauvrement. Il soigne lui-même les pestiférés quand la peste ravage Milan en 1576. Il demande à tous les religieux de se convertir en infirmiers. Les années passent. Malgré le poids des années, il n'arrête pas de se donner jusqu'à l'épuisement. "Pour éclairer, la chandelle doit se consumer, " dit-il à ceux qui lui prêchent le repos.

7 novembre:
Saint Willibrord Evêque d'Echternach (+ 739)
Originaire de l'Est de l'Angleterre, il fut confié par sa famille au monastère de Ripon dirigé alors par saint Wilfrid d'York. A vingt ans, il gagne en Irlande le monastère de " l'île des saints ". En 690, on l'envoie évangéliser la Frise avec onze moines anglo-saxons. Il acquiert l'amitié du père de l'empereur Charlemagne, Pépin le Bref qu'il convertit et qui, à partir de ce jour, le soutiendra sans faillir. Fidèle à l'obéissance de l'Eglise, Willibrord se rend à Rome demander au Pape Serge 1er un mandat officiel pour prêcher l'Evangile. Nommé évêque d'Utrecht, il fonde l'abbaye d'Echternach au Luxembourg et c'est à partir de là qu'il accomplit des missions en Frise et au Danemark. Il revient à Echternach où il est enterré et vénéré par un pèlerinage dont la danse et la procession sont célèbres depuis le 14ème siècle et encore de nos jours.

11 novembre:
Saint Martin de Tours, Evêque (+ 397)
Patron des  Commissaires, Maréchaux ferrants, Soldats, 
que les Eglises d'Orient appellent aussi " saint Martin le Miséricordieux ". Il est né en Pannonie, l'actuelle Hongrie, sur les frontières de l'empire romain où son père était en garnison. A 15 ans ans, il est soldat car la loi romaine obligeait les fils de soldats à s'enrôler dans l'armée. Il est muté en Gaule et c'est là, qu'à Amiens, il rencontre le pauvre grelottant à qui il donne son manteau et dont il apprend durant la nuit que c'est le Christ qui lui a fait cette demande. Il hésitait à devenir chrétien, il s'y décide enfin. Il quitte l'armée pour rejoindre saint Hilaire à Poitiers. Avec lui, il fonde le premier monastère des Gaules, à Ligugé, en Poitou. C'est là qu'il sera enlevé par les habitants de Tours qui en font leur évêque. Mais l'ancien soldat devenu chrétien ne s'enfermera pas dans sa cité. Il évangélisera parcourant les campagnes jusqu'à sa mort, à Candes, sur les bords de Loire, en disant cette parole :"Seigneur, s'il ne faut, garde-moi en vie, car je ne refuse pas le labeur." En France, près de 500 localités et bourgades portent son nom.

15 novembre:
Saint Albert le Grand
Frère prêcheur, évêque de Ratisbonne, docteur de l'Eglise (+ 1280)
Se fête le 15 novembre, Mémoire facultative Patron des  Savants, 
Jeune étudiant issu d'une famille noble de Bavière, les premières années de sa vie nous sont mal connues. Il naquit à Lauingen ville située sur les bords du Danube. Il entra dans l'Ordre des Prêcheurs ou dominicains. Très doué pour les études, il ne passe par inaperçu et très vite il est chargé d'enseignements tout en poursuivant ses recherches personnelles. Sa grande préoccupation est de rendre accessible au monde latin la pensée du philosophe grec Aristote, redécouvert à travers la tradition arabe de Cordoue. Il veut l'harmoniser avec la pensée chrétienne. Professeur à Paris, il se prend d'amitié avec un de ses étudiants tout aussi doué que lui : saint Thomas d'Aquin, amitié fidèle et sans faille. Lorsqu'Albert se rend à Cologne poursuivre son enseignement, son disciple saint Thomas le suit. Quand son disciple sera accusé d'hérésie, le vieux maître Albert fera le voyage de Cologne pour prendre sa défense. Il aurait aimé consacrer toute sa vie à la pensée et à l'enseignement. Mais il est religieux, alors par obéissance, il devient provincial dominicain et bientôt évêque de Ratisbonne (Regensburg). Deux années suffisent pour qu'on se rende compte que le dévouement est insuffisant, alors on le rend à ses chères études. Son savoir est quasi encyclopédique (38 volumes) au point qu'on veut en faire un maître de l'ésotérisme. Mais sa foi est encore plus grande que sa théologie et sa philosophie : " C'est pourquoi on le dit Notre Père, il n'est pas de prière douce et familière qui commence d'une manière plus familière et plus douce ", écrit-il dans son commentaire de saint Matthieu. L'Eglise l'a proclamé docteur de l'Eglise et patron des scientifiques.

16 novembre:
Ste Marguerite d'Ecosse:
Née vers 1046 en Hongrie où ses parents étaient exilés, elle épouse le roi d'Ecosse Malcom III en 1070, huit enfants. Attentive à ses devoirs de reine et de mère de famille, elle réforme l'Eglise d'Ecosse, fonde à Dunfermline (en face d'Edinbourg) un monastère sur le modèle de celui de Cluny (Saône-et-Loire). Elle meurt au château d'Edinbourg le 16 novembre 1093.

17 novembre:
Sainte Elisabeth de Thuringe
Elisabeth de Hongrie, duchesse (+ 1231)
Princesse de Hongrie, elle est fiancée à l'âge de quatre ans et mariée à quatorze au landgrave de Thuringe. Ce sera une épouse aimante pour ce mari qu'elle n'a pas choisi, se parant pour lui faire honneur, alors qu'elle n'aime que la simplicité. Des franciscains venus d'Allemagne lui font connaître l'esprit de saint François et elle se met au service des pauvres et des familles éprouvés par la guerre. En 1227, son époux tant aimé meurt au moment de s'embarquer pour la croisade. Elisabeth se retrouve veuve à 20 ans, enceinte d'un troisième enfant. Comme on veut la remarier, elle refuse et, pour cette raison, connaît l'injustice de sa famille qui la chasse avec ses trois enfants et l'héberge dans une porcherie. Son oncle l'évêque de Bamberg calme le jeu et elle peut revêtir l'habit du tiers-ordre franciscain. La famille ducale se charge des enfants. Elle met alors tous ses revenus au service des pauvres et ne garde pour elle qu'une pauvre demeure. Elle leur fait construire un hôpital. Joyeuse de tout ce qu'elle devait endurer, elle disait : " Je ne veux pas faire peur à Dieu par une mine sinistre. Ne préfère-t-il pas me voir joyeuse puisque je l'aime et qu'il m'aime ? " Elle meurt à 24 ans ayant voué sa vie et sa santé à rendre heureux les misérables.

 

23 novembre:
Saint Clément Ier  Pape et martyr (+ 97)
Disciple de saint Paul qui en parle dans sa lettre aux Philippiens (4.3), il est l'un des premiers successeurs de saint Pierre sur le siège de Rome. Mais on sait peu de choses de son pontificat en ce temps de l'Eglise naissante. Sa lettre aux Corinthiens est le premier document où l'on voit l'Eglise de Rome intervenir dans une autre Eglise pour qu'y vive la charité, document inappréciable par la fraîcheur du texte si proche des rédactions des évangélistes. Selon la tradition, non vérifiée, il aurait été exilé en Crimée à Cherson où il aurait subi le martyre par noyade. Ses reliques furent ramenées à Rome par les saints Cyrille et Méthode au 9ème siècle.

30 novembre:
Saint André, Apôtre et martyr (+ 62).  Patron des  Pêcheurs, 
Il était de Bethsaïde en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade. Avec son frère Pierre, il vivait de la pêche. C'était un assoiffé de Dieu. Il avait entendu la prédication de Jean le Baptiste, avait sans doute reçu son baptême de pénitence et était devenu l'un de ses disciples. Il avait su discerner l'exacte mission de Jean. Aussi, quand il l'entendit désigner Jésus : " Voici l'agneau de Dieu ", il le suivit pour ne plus le quitter. Dès cet appel, André devient apôtre, avant même d'en avoir reçu le titre. Il rencontre son frère Pierre et l'amène à Jésus. Il est l'homme qui sait nouer des contacts. Lors de la multiplication des pains, c'est André qui amène le jeune garçon portant ses cinq pains et ses deux poissons. Quand des Grecs veulent rencontrer Jésus, c'est à lui qu'ils s'adressent tout naturellement. Des sources tardives font état de son supplice à Patras en Grèce. Au 4ème siècle, ses reliques furent transférées à Constantinople. Une importante relique, qui avait été déposée au 15ème siècle au Vatican , fut restituée en 1966 aux Orientaux en signe de la volonté de communion entre l'Eglise de Rome et les patriarcats orientaux. L'Ukraine voudrait qu'il ait été le premier évangélisateur de Kiev et l'Ecosse l'a choisi comme patron national.
Dicton : La neige de Saint André, menace cent jours de durer
Dicton : Neige de Saint-André, peut cent jours durer.
 
 

        

Retour Index: 

Novembre  //   Religion  //  Saint  //   Accueil









Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade