"Paix sur terre aux hommes de bonne volonté"
1er novembre:
 
"Fête de la Toussaint"


La Toussaint 

Pensée:
‘‘LORSQUE JE SUIS FAIBLE, C‘EST ALORS QUE JE SUIS FORT‘‘


 
 

 ‘‘SA FORCE EST SA FAIBLESSE‘‘
    La nouvelle est tombée,
brulate, comme la foudre:
L‘opération est inévitable.
Alors son moral est brisé.
En elle, un ressort a cassé.

Mais pour son bien
le chemin était traçe.
Il faudra y passer.
Et au creux de la nuit,
une espérance a jailli.

Surprise de susciter
tant d‘inquiétude,
elle retrouve la sérénité.
Et la voici émerveillée
d‘etre tant aimée.

Son écoute des autres s‘affine.
Elle communie à leur misère.
Son regard se transforme
et va droit à l‘essentiel.

Parce qu‘elle a vécu dans sa chair
le passage de la mort à la vie,
elle trouve les mots et les gestes
pour donner le réconfort aux amis.

SA FAIBLESSE EST DEVENUE SA FORCE ! ! 

Seigneur, en ta miséricorde infinie, donne-moi le repentir.

Et vous, tous les saints, intercédez pour moi qui suis pécheur : que notre Dieu compatissant ramène à lui mon âme car, en s’adonnant à ses misérables passions, elle s’est laissée saisir par l’enfer.

Saints, priez pour moi : que j’accède dignement au repentir. Car il vous revient d’intercéder pour les pécheurs qui désespèrent de la miséricorde de Dieu.

Ô vous, les bienheureux, et les justes qui avez achevé le bon combat, accourez au secours de mon infortune : voyez en moi le mort que l'on pleure ou le mourant que l’on plaint car j’ai perdu toute assurance devant Dieu à cause de mes nombreux péchés. Pitié pour moi, comme si j’étais un prisonnier ou un blessé.

Je sais en vérité que si vous intervenez pour moi auprès de Dieu, tous mes péchés me seront remis en son infinie bonté car, tout comme lui, vous êtes vous aussi des amis pour l’homme. Ô, ne me délaissez pas à mon sort !

Sois attentif, Seigneur, à mon humble supplication et écoute-moi avec pitié, par les prières de ta Mère toute pure et de tous tes saints, afin que moi aussi je t’adore avec tous ceux que ton ineffable miséricorde sauve, Toi le verbe de Dieu, glorifié dans le Verbe et l’Esprit.

Amen.

"Prière à tous les saints de St Augustin"

Reine de tous les saints, glorieux Apôtres et Evangélistes, Martyrs invincibles, généreux Confesseurs, savants Docteurs, illustres Anachorètes, dévoués Moines et Prêtres, Vierges pures et pieuses femmes, je me réjouis de la gloire ineffable à laquelle vous êtes élevés dans le Royaume de Jésus-Christ, notre divin Maître.

Je bénis le Très-Haut des dons et des faveurs extraordinaires dont il vous a comblés et du rang sublime où il vous élève. O amis de Dieu !

O vous qui buvez à longs traits au torrent des délices éternelles, et qui habitez cette patrie immortelle, cette heureuse cité, où abondent les solides richesses ! Puissants Protecteurs, abaissez vos regards sur nous qui combattons, qui gémissons encore dans l'exil, et obtenez-nous la force et les secours que sollicite notre faiblesse pour atteindre vos vertus, perpétuer vos triomphes et partager vos couronnes.

O Vous tous, bienheureux habitants du ciel, saints amis de Dieu qui avez traversé la mer orageuse de cette vie périssable, et qui avez mérité d'entrer dans le port tranquille de la paix souveraine et de l'éternel repos !

O saintes âmes du paradis, vous qui, maintenant à l'abri des écueils et des tempêtes, jouissez d'un bonheur qui ne doit pas finir, je vous en conjure, au nom de la charité qui remplit votre coeur, au nom de Celui qui vous a choisis et qui vous a faits tels que vous êtes, écoutez ma prière.

Prenez part à nos travaux et à nos combats, vous qui portez sur vos vos fronts vainqueurs une couronne incorruptible de gloire ; ayez pitié de nos innombrables misères, vous qui êtes à jamais délivrés de ce triste exil ; souvenez-vous de nos tentations, vous qui êtes affermis dans la justice ; intéressez-vous à notre salut, vous qui n'avez plus rien à redouter pour le vôtre ; tranquillement assis sur la montagne de Sion, n'oubliez pas ceux qui gisent encore couchés dans la vallée des larmes.

Puissante armée des saints, troupe bienheureuse des apôtres et évangélistes, des martyrs, des confesseurs, des docteurs, des anachorètes et des moines, des prêtres, des saintes femmes et des vierges pures, priez sans cesse pour nous misérables pécheurs. Tendez-nous une main secourable, détournez de nos têtes coupables la justice irritée de Dieu ; faites entrer par vos prières notre frêle navire dans le port de la bienheureuse éternité.

Saint Augustin

Les Béatitudes

Le 1er novembre, nous prions "tous les saints". Tous les saints et les saintes inconnus, qu'on ne fête qu'à la Toussaint. Ce jour là, on lit, dans les églises, le texte des béatitudes.

Les Béatitudes (Matthieu 5, 3-12)

 Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés, car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
 Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande

Prière  d’action de grâce

« Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri » chante Aragon…Donne-nous Seigneur de ne pas nous arrêter à la blessure mais de nous immerger totalement dans l’amour.
Nous te rendons grâce pour le miracle de la vie, pour cette énergie qui vient de toi et circule en nous, pour ces mots que nous pouvons prononcer à tout moment avec la simplicité d’un enfant : « Abba, Père »
Merci d’appartenir à cette grande Famille cosmique,  à ce grand cortège de tous les saints qui ne cessent de t’acclamer :
« Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle,car le premier ciel et la première terre ont disparu et la mer n’est plus.
Et la cité Sainte, la Jerusalem nouvelle, je la vis qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux
Et j’entendis venant du trône, une voix forte qui disait :
Voici la demeure de Dieu parmi les hommes. Il demeurera avec eux.
Ils seront son peuple et lui sera le Dieu  qui est avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux.
La mort ne sera plus. »




 
 

Retour Index:
 Janvier  // Accueil



annuaire