Les dimanches du Carême

Temps du Carême.
Thème: Grandir dans la foi


1er mars 2020

1er dimanche du Carême A

L’occasion de grandir

En ce premier dimanche du Carême, la parole de Dieu nous invite à éclairer nos choix. Comme Jésus, nous ne sommes pas à l’abri des tentations que nous propose le monde.
Mais c’est aussi une occasion de réaffirmer notre foi, de la faire grandir.




1er dimanche de carême 2020 : sa royauté n’est pas de ce monde

En lien avec le livret de carême 2020, nous vous proposons de méditer l’Évangile de chaque dimanche de carême.

Étape préparatoire : il s’agit avant tout d’entrer dans une lecture priante des textes bibliques. Pour cela :

    Prendre le temps de lire et de relire lentement le texte d’évangile.
    Repérer, dans la scène, le ou les lieux, le temps, les personnages : la manière dont ils nous sont présentés, ce qu’ils font, ce qu’ils disent. Prêter aussi attention à ce qui se passe entre le début et la fin du récit : quel changement ? quelle nouveauté ?
    Laisser la Parole résonner en vous, en vous aidant des questions posées. Il ne s’agit pas de répondre à tout mais de pointer, de manière concise, ce qui vous parle le plus.
    Conclure éventuellement ce temps personnel par un Notre Père ou un Magnificat.

Dix conseils pour un bon carême:

1. Prie, chaque matin, le Notre Père et chaque soir le Je vous salue Marie.
2. Cherche dans l’évangile du dimanche, une petite phrase que tu pourras méditer toute la semaine.
3. Chaque fois que tu achètes un objet dont tu n’as pas besoin pour vivre - un article de luxe - donne aussi quelque chose aux pauvres ou à une œuvre. Offre-leur un petit pourcentage. La surabondance demande à être partagée.
4. Fais chaque jour quelque chose de bien pour quelqu’un. Avant qu’il ou elle ne te le demande.
5. Lorsque quelqu’un te tient un propos désagréable, n’imagine pas que tu doives aussitôt lui rendre la pareille. Cela ne rétablit pas l’équilibre. En fait, tu tombes dans l’engrenage. Tais-toi plutôt une minute et la roue s’arrêtera.
6. Si tu zappes depuis un quart d’heure sans succès, coupe la TV et prends un livre. Ou parle avec ceux qui habitent avec toi : il vaut mieux zapper entre humains et cela marche sans télécommande.
7. Durant le Carême quitte toujours la table avec une petite faim. Les diététiciens sont encore plus sévères : fais cela toute l’année. Une personne sur trois souffre d’obésité.
8. ’Par-donner’ est le superlatif de donner.
9. Tu as déjà si souvent promis d’appeler quelqu’un par téléphone ou de lui rendre visite. Fais-le finalement.
10. Ne te laisse pas toujours prendre aux publicités qui affichent une réduction. Cela coûte en effet 30 % moins cher. Mais ton armoire à vêtements bombe et déborde également de 30 %.







 Dimanche 8 mars 2020
2e dimanche de Carême

Une foi audacieuse pour transfigurer les épreuves. Modèle de foi pure et dure, Abraham sait aussi, plein d’espérance, attendre l’accomplissement des promesses. Les disciples croient en Jésus mais leur foi demeure fragile. La lumière de Jésus transfiguré et la parole du Père leur permettront de traverser les épreuves de la Passion.
Les trois récits de la Transfiguration (Matthieu, Marc et Luc) situent cette vision du Christ lumineux juste après la première annonce de la Passion. Comme si, au moment de prendre la route de Jérusalem pour la Pâque et de traverser la faillite de leurs espoirs et de leurs illusions, les disciples avaient besoin d'entrevoir l'issue glorieuse de la crise que Jésus vient de prédire. Pierre, Jacques et Jean représentent tous les autres. Premiers disciples, appelés ensemble, ils forment un groupe distinct que nous retrouvons souvent, en particulier à Gethsémani. Ici, en face de Moïse et d'Élie, la Loi et les Prophètes, ils représentent l'avenir, la Nouvelle Alliance. Entre les deux, il y aura la Passion de Jésus, «l'exode qu'il doit accomplir à Jérusalem» (Luc 9,31). Ainsi la Pâque sera l'accomplissement des Écritures, comme Paul le souligne en 1 Corinthiens 15,3. Le péché de l'homme et la gloire de Dieu atteindront là leur point culminant. Là seront révélées la vérité de l'homme et la vérité de Dieu. Vérité de l'homme : il est écrasé par sa propre violence ; vérité de Dieu : il est l'amour qui fait surgir de la mort une vie nouvelle, toute de lumière. Même quand nous sommes en proie aux pires souffrances, ces maux qui préludent à notre mort et sont à l'opposé de la volonté de Dieu, nous restons les fils bien-aimés, promis à la lumière à la suite du Christ.



ANNÉE A
Dimanche 15 mars 2020
3e dimanche du Carême A

Il demande de l’eau… et donne la meilleure!

Sur la route vers Pâques, prenons le temps de nous arrêter pour rencontrer le Seigneur Jésus qui nous offre l’eau qui comble nos soifs les plus profondes et apporte la vie en nous et autour de nous.

Avoir soif, mais de quelle eau ?
Les fils d’Israël récriminent contre Moïse et se querellent avec Dieu, au lieu de faire confiance à sa parole. Dans l’évangile, une Samaritaine demande à Jésus de lui donner l’eau qui jaillit « pour la vie éternelle ». Grâce à elle, les Samaritains voient en Jésus « le Sauveur du monde ».
  Premier scrutin des catéchumènes :
    Pour que les baptisés puissent vivre la dimension de conversion avec les catéchumènes, « ... On a rétabli pour l’année A, les Évangiles traditionnels de l’initiation chrétienne : Samaritaine, Aveugle né, Lazare ressuscité ; en raison de leur importance, on peut les utiliser aussi pour les années B et C, en particulier là où il y a des catéchumènes. » (Présentation générale du Lectionnaire romain n°21)

    Le troisième dimanche de Carême est lu l’évangile de la Samaritaine à qui le Christ donne l’eau vive. « La soif torture les hommes en ce monde, et ils ne comprennent pas qu’ils se trouvent dans un désert où c’est de Dieu que leur âme a soif. Disons donc, nous : “Mon âme a soif de toi.” Que ce soit le cri de nous tous, car unis au Christ nous ne faisons plus qu’une seule âme. Puisse notre âme être altérée de Dieu. Les yeux fixés sur la résurrection du Christ dont Dieu nous donne l’espérance, au milieu de toutes les carences qui nous accablent, monte en nous la soif de la vie incorruptible. Notre chair a soif de Dieu. » (St Augustin) (Source : www.liturgiecatholique.fr)

L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
    Que Jésus rencontre la Samaritaine au bord d'un puits.

    Jésus se repose assis sur la margelle d'un puits, celui qu'on appelle le ¨Puits de Jacob¨. Une femme vient pour puiser de l'eau et Jésus lui demande à boire. Cette femme de Samarie sait que les bons Juifs n'ont pas la permission de lui adresser la parole... Jésus est venu pour tous les humains... et IL l'attendait...

L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
    Que la Samaritaine a laissé là sa cruche...

    Elle était venue chercher de l'eau, mais en repartant, elle n'a pas rapporté sa cruche... elle n'avait plus besoin des choses anciennes puisqu'elle avait découvert la nouveauté du Don de Dieu. Elle venait d'apprendre que tout être humain pouvait trouver en LUI-MÊME le lieu de sa prière... puisqu'il est habité par Dieu Lui-même.


Dimanche 31 mars 2019


4ème dimanche de Carême



22 mars 2020

La foi, quelle aventure!
Croire au Christ, c’est s’engager dans un parcours exigeant, mais qui conduit à la demeure de Dieu.

Quatrième dimanche du Carême - Jn 9, 1-41

La foi, quelle aventure!
Croire au Christ, c’est s’engager dans un parcours exigeant, mais qui conduit à la demeure de Dieu.


L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
    Que Jésus passe et s'arrête devant un homme aveugle.

    Cet homme qui ne voit pas, Jésus l'a vu. En lui, Jésus reconnaît tous les hommes, ces aveugles de naissance qui ne parviennent pas à voir clair dans ce monde et qui restent obstinément dans leur univers de ténèbres et de violence...

L'ÉVANGILE NOUS DEMANDE... ME DEMANDE..
    De témoigner contre vents et marées...

Nous avons été baptisés, illuminés par le Christ, oints d'une huile d'allégresse, consacrés pour le Royaume... Pourquoi rester dans nos ornières, baissant nos fronts comme si nous étions encore des aveugles-nés ??? C'est toujours le temps de TÉMOIGNER de la puissance de l'AMOUR de notre Dieu.
L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
    Que la PAROLE de Dieu est toujours actuelle...

    Les ténèbres continuent d'envelopper la terre et elles deviennent de plus en plus épaisses... Jésus veut toujours nous guérir. Pour nous, il serait bon de nous mettre sur la route de Jésus afin qu'IL vienne au secours de nos misères et de nos faiblesses... Il est toujours le même... Il nous AIME infiniment et ne veut pas la souffrance ni le mal...






29 mars 2020
5e dimanche du Carême A

La résurrection déjà à l’œuvre
Jésus est la résurrection et la vie. Par lui, nous sommes promis à une vie en abondance qui commence dès le moment où nous accueillons en nous son Esprit. Lui seul a le pouvoir de nous sortir aujourd’hui du tombeau de nos péchés et, demain, du gouffre de la mort.

Cinquième dimanche du Carême - Jn 11, 1-45

 L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI DIT...
    Que Jésus apprend la maladie de Lazare.

    Il nous semblerait que Jésus devrait accourir vers Lazare, cet Ami qui le reçoit souvent dans sa maison. Non, Il se contente de répondre aux envoyés : « Cette maladie ne conduit pas à la mort. » et demeure à l'endroit où il se trouve.

L'ÉVANGILE D'AUJOURD'HUI NOUS DIT... ME DIT...
    Que nos prières sont exaucées à l'Heure de Dieu.

Il est certain que les deux soeurs de Lazare, Marthe et Marie croyaient que Jésus se hâterait vers elles et Lazare et qu'Il guérirait leur frère malade. Elles savaient sa puissance et avaient été témoins de tant de guérisons... Mais, Jésus sait que cette maladie est là pour manifester la GLOIRE de Dieu et Il semble indifférent devant la souffrance de ses fidèles Amies dont Il connaît l'Amour profond... Ainsi, nous sommes entourés de malades tant sur le plan physique que moral et notre prière implore le Seigneur pour des guérisons qui nous semblent indispensables. Et souvent, le Seigneur semble sourd à nos appels... Toutes nos prières sont exaucées dès que nous les formulons, mais selon les plans de Dieu qui nous aime infiniment et sait ce qui est nécessaire pour notre plus grand bien. Si Jésus, dans l'Évangile nous demande de persévérer à demander, c'est qu'Il sait mieux que nous l'Heure à laquelle Il viendra. Si nous croyons vraiment, nous le remercierons en même temps que nous demandons car nous sommes sûrs qu'Il nous exaucera...







Retour:
Religion   //   Page index



 
 

Hit-Parade