Je vous dis...ASSEZ......


 

Récemment, j’ai surpris un père et sa fille dans leurs derniers moments
ensemble à l'aéroport. On avait annoncé le départ.
Debout près de la porte de sécurité, ils se sont serrés et le père a dit «
Je t'aime et je te souhaite assez. »
La fille a répondu « Papa, notre vie ensemble a été plus qu'assez. Ton amour
a été tout ce dont j’avais besoin.  Je te souhaite assez, aussi, papa. »
Ils se sont embrassés et la fille est partie. Le père a marché vers fenêtre
où j'étais assis. 

Je pouvais voir qu’il avait besoin et qu’il voulait
pleurer.  J'ai essayé de ne pas m'imposer et respecter son intimité, mais il
m'a demandé « Vous est-il déjà arrivé de dire au revoir à quelqu'un en
sachant que vous ne vous reverriez jamais ? »
« Oui. » j'ai répondu.
« Me permettez-vous de vous demander pourquoi vous croyez que vous ne vous
reverrez jamais ? ».
« Je suis vieux et elle vit si loin. J'ai de gros défis devant moi et la
réalité est que son prochain voyage sera pour mon enterrement» a-t-il dit.
« Quand vous vous disiez au revoir, je vous ai entendu dire « Je te souhaite
assez. »  Est-ce que je peux vous demander ce que cela signifie ?  »
Il a commencé à sourire. «  C’est un souhait qui nous vient de plusieurs
générations qui nous ont précédé.  Mes parents avaient l'habitude de le dire
à chacun. »  Il a fait une pause un moment et regarda au plafond, comme s’il
essayait de se rappeler en détail, et il a souri encore plus.  « Quand nous
disons  « Je te souhaite assez » nous souhaitons que l'autre personne ait
une vie remplie de juste assez de bonnes choses pour les garder heureux. »
Alors, se tournant vers moi, il a partagé ce qui suit comme s’il récitait un
texte mémorisé.

  Je te souhaite assez de soleil pour maintenir ton attitude lumineuse peu
importe que la journée soit grise et moche.
  Je te souhaite assez de pluie pour apprécier le soleil encore plus.
  Je te souhaite assez de bonheur pour maintenir ton esprit vivant et
éternel.

  Je te souhaite assez de douleur de sorte que même la plus petite des
joies dans la vie puisse te sembler grande.
  Je te souhaite assez de gain pour satisfaire tes besoins.
  Je te souhaite assez de perte pour apprécier tout ce que tu possèdes.
  Je te souhaite assez d’Au revoir pour te permettre de bien te rendre à
l’Au revoir final.

Il a alors commencé à pleurer et il s’est éloigné...
On dit que ça prend une minute pour trouver une personne spéciale, une heure
pour l’apprécier, un jour pour l’aimer, mais que ça prend une vie entière
pour l’oublier.
  À toi mon ami (e),  JE TE SOUHAITE ASSEZ !

(L’auteur est inconnu)


 
 


 
 

Retour index:
Poêmes  //  Accueil
 

Hit-Parade

annuaire