"NOVEMBRE"

"LA RAIE"

 "S’il a été remarqué que quelques dauphins pouvaient reconnaitre jusqu’à cinquante mots de notre langue, aucun humain n’a jamais
pu comprendre un seul mot de la leur."
[Carl Sagan]



 
 
 

La raie est un curieux poisson plat, de la famille des rajidés,
dont les nageoires pectorales, très développées, en forme d'ailes, donnent à son corps l'aspect d'un losange prolongé par une queue grêle. Ses petits yeux sont placés sur son dos, près du museau, tandis que sa bouche, garnie de dents, s'ouvre sur sa face ventrale. Les rajidés comprennent environ 100 espèces de couleurs et de tailles diverses. Dans la Méditerranée, l'OCÉAN Atlantique et la Manche, on rencontre aussi bien la raie pocheteau, de 2 m de long, que la raie bouclée, de 60 cm. La raie guitare, longue de 1 m, vit dans l'océan Indien et le Pacifique. On les PÊCHE toutes au chalut ou à la ligne de fond.

Les raies vivent le plus souvent au fond de la MER, enfouies dans le SABLE avec lequel la couleur de leur dos se confond : on les distingue difficilement. Elles nagent avec aisance, en agitant leurs grandes nageoires, et donnent l'impression de voler. Voraces et carnivores, elles se nourrissent de mollusques, de CRUSTACÉS et de POISSONS sur lesquels, souples et rapides, elles fondent irrésistiblement. La raie manta est capable de sauter hors de l'EAU. Elle se nourrit de petits poissons et de crustacés planctoniques.



 
 

Les raies sont des poissons cartilagineux qui habitent les fonds marins. Elles se confondent avec la couleur du sable ou des coquillages. Cependant, certaines espèces, comme les mantes (aussi appelées raies du diable) vivent en haute mer. Cette espèce de raies comprend les plus gros spécimens. Certains peuvent mesurer jusqu'à sept mètres d'envergure et peser d'une tonne et demie à deux tonnes.
La raie mante peut atteindre une envergure de 7 mètres et peser
jusqu'à 2 tonnes.

Les raies ont un grand corps qui a la forme d'un carré. Celui-ci est appelé le disque et il est prolongé par une queue plus ou moins mince, selon l'espèce. Les principaux moyens de propulsion de ces animaux marins sont les nageoires.

La bouche, les narines et cinq fentes branchiales se retrouvent sur la face
ventrale de la raie. Puisque la bouche est plus souvent qu'autrement
placée au fond de l'eau, dans le sable, la raie est munie de deux petites
spirales derrière les yeux, sur la face dorsale du poisson.
Ces petites ouvertures ont la même fonction que la bouche.
Les raies sont des poissons voraces.
Elles fouillent sans cesse le sol océanique dans l'espoir d'y trouver
des coquillages ou des escargots.
Les mantes, dont nous avons parlé plus haut, bien qu'elles soient très imposantes, ne se nourrissent que de petits poissons ou de plancton.
Elles ne possèdent pas de dentition, si oui, elle est très réduite.
Les pêcheurs redoutent les mantes car, en se débattant, elles peuvent causer d'importants dommages aux embarcations.
Malgré les apparences trompeuses, les mantes ne sont pas offensives.

Vue faciale d'une raie:

Pour la majorité des raies, la queue est totalement inutile.
Il existe cependant une espèce pour laquelle la queue est une arme redoutable.
En effet, la queue des pastenagues, est munie de plusieurs aiguillons venimeux. Avec cette arme, les pastenagues peuvent injecter à leur proie
un venin très toxique.
Si ce venin est administré à l'homme, il peut causer la paralysie des systèmes circulatoires, respiratoire et urinaire.
Il peut même causer la mort par arrêt cardiaque.

Les raies électriques sont de vraies piles naturelles.
Deux organes électriques en forme de reins situés entre la tête et le bout des nageoires pectorales permettent à ce poisson de produire une importante décharge électrique (de 12 à 200 volts). Après une décharge, la raie se repose quelques minutes afin de reconstituer ses réserves électriques.

La plupart des espèces de raies habitent les mers tropicales.
Néanmoins, on rencontre les raies dans toutes les mers et océans du monde.
Par exemple, la raie bouclée longe les côtes européennes.
La raie étoile, quant à elle, préfère les eaux de la mer Méditerranée.
Les mantes vivent dans toutes les mers tropicales.
Certaines espèces de pastenagues, comme la Dasyastis Stephen, ont une grande capacité d'adaptation à la différence de salinité de l'eau.
La preuve, on retrouve parfois cette espèce remonter les eaux fluviales.



 


 

RETOUR INDEX:
Poisson index:  Accueil:



Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade