"JUILLET"
"LE SAUMON"
(selon mon choix)

 Le saumon vit dans des boîtes en fer-blanc, d'où il ne sort que le dimanche soir quand des amis arrivent à l'improviste.
[Groucho Marx]


 
 
"Il faut perdre un vairon pour pêcher un saumon."
[Janus Gruter]

POISSON MIGRATEUR, le saumon, qui passe une partie de sa VIE
dans les eaux douces des rivières, ne se nourrit qu'en MER.
Là, il prend force et poids. Lorsque vient le PRINTEMPS, en grandes bandes, les saumons se rapprochent des côtes et remontent le COURANT des rivières pour aller se reproduire. Rien ne les arrête. Ils franchissent même les barrages en empruntant les marches aménagées pour faciliter leur voyage. Après la REPRODUCTION, le saumon, amaigri, redescend vers la mer. Souvent, il meurt de faim en route. Au bout de 2 ou 3 ans, le jeune saumon prend, à son tour, le chemin de la mer. Et remonte, quelques ANNÉES plus tard, la rivière...

Le saumon, de la famille des salmonidés, est un grand poisson que l'on rencontre dans toutes les mers tempérées de l'HÉMISPHÈRE Nord. Il a le corps allongé, le dos bleuté, les flancs plus clairs, parsemés de petits points noirs, et le ventre blanc. Son museau est assez long, avec une large bouche pourvue de dents, car c'est un carnassier qui attaque avec vivacité les autres poissons. Sa taille peut atteindre 1 m 50 et son poids 20 à 35 kilos. La plus grande espèce, le "Chinook" ou "King Salmon", vit dans l'OCÉAN Pacifique et pèse 50 kilos. On PÊCHE le saumon à la ligne et au filet.


 

 "Le saumon a la chair rose parce qu'il se nourrit de crevettes."
[Max Jacob]

Le saumon:
Le saumon est un poisson de mer qui se reproduit en rivières.

Pouvant atteindre la taille de un mètre, il ressemble à une grosse truite. En mer, il grandit en mangeant d'autres poissons, puis il revient en rivières pour pondre ses oeufs. En mer, il parcourt chaque jour 25 à 50 km pour se nourrir. Partant des rivières bretonnes, il va ainsi jusqu'au Groënland ou jusqu'au Canada avant de revenir en France. Chaque saumon remonte alors la rivière dans laquelle il est né. Mais il ne peut s'y reproduire que si elle n'est pas trop polluée, ce qui, en France, n'est pas toujours le cas... Il faut aussi qu'il n'y ait pas sur la rivière des barrages, qui empêchent le saumon de remonter, à moins de les équiper d'ascenseurs à saumons.


(le male rose)

Les saumons qui arrivent à remonter la rivière de leur enfance jusqu'à l'endroit où ils étaient nés sont en général épuisés par leur si grand voyage. Ils ont encore la force de pondre des oeufs, mais meurent le plus souvent peu de temps après. Heureusement, leurs oeufs donnent naissance à de petits saumons, qui, après un ou deux ans de vie en rivière, se métamorphosent pour affronter les conditions de vie en mer, qu'ils regagnent en descendant la rivière.
C'est en Bretagne qu'on trouve le plus de rivières à saumons : sept rivières rien que dans les Côtes d'Armor.


(le sockeye)

Les différentes étapes de la vie du saumon
Les saumons remontent les rivières tout au long de l'année, chacun dans sa rivière d'origine. Les plus gros remontent à l'automne, au moment où le niveau de l'eau est le plus élevé. Ils peuvent faire des sauts de trois mètres, pourvu qu'ils aient une eau assez profonde pour s'élancer. Ils arrivent à nager dans les chutes d'eau.


(le steelhead)

La reproduction est étalée de la mi-novembre à la mi-janvier. La femelle cherche un endroit où l'eau est propre et bien oxygénée pour creuser une frayère. Une bonne qualité de l'eau est indispensable au bon développement des oeufs. Le choix de la frayère dépend de deux paramètres essentiels :

1. la température de l'eau, qui doit rester inférieure à 12 degrés C et ne pas subir de chutes brutales trop importantes ;
2. la nature du substrat : galets de la taille d'un oeuf de poule.

Une femelle saumon pond 2 000 oeufs par kg de son poids : une femelle de 4 kg peut ainsi pondre 8 000 oeufs, ce qui représente 25 % de son poids.

Après la ponte, le mâle surveille et défend le territoire .

On peut connaître le jour de l'éclosion des oeufs en additionnant les températures de l'eau journalière :
L'éclosion a lieu lorsqu'on arrive à 440 degrés C . jour :
soit 44 jours passés dans une eau à 10 degrés C
ou 55 jours passés dans une eau à 8 degrés C
ou 40 jours passés dans une eau à 11 degrés C

Les jeunes saumons passent un à deux ans en rivière. On les appelle des tacons : ce sont des poissons parfaitement adaptés à l'eau douce. Ils se nourrissent de larves d'insectes (éphémères, trichopères...), de crevettes d'eau douce ou de petits poissons (chabot, loche franche, vairons-) .

A un moment précis, le tacon va subir en rivière un ensemble de modifications internes et externes pour devenir un smolt. A l'issue de cette métamorphose, le smolt sera prêt à gagner l'océan, qu'il rejoindra après s'être acclimaté à la salinité de l'eau pendant un court séjour en estuaire.

Une fois en mer, le saumon effectue chaque jour 25 à 50 km par jour pour se nourrir. Il peut ainsi faire des déplacements d'une longueur supérieure à 14 000 Km . Les zones d'engraissement connues pour les stocks de saumon Français sont le Groënland, le Labrador et les îles Féroës. En fonction des saisons, les saumons passent de l'une à l'autre, à la recherche d'eaux comprises entre 4 et 8 degrés C. Leur nourriture se compose de hareng, lançon, capelan, et de petits crustacés.

Retour en rivière

Seulement 3 à 20 % des smolts partis en mer reviendront finalement dans leur rivière d'origine. Ces chiffres varient beaucoup d'une année à l'autre. La phase critique se situe durant les premiers mois en mer, où les saumons ont du mal à s'adapter, et notamment à trouver des proies à leur taille, eux même étant en plus des proies potentielles pour des espèces plus grosses.

Le mécanisme d'orientation qu'utilisent les saumons pour retrouver leur rivière d'origine n'est pas encore connu en totalité.On sait qu'ils utilisent des
moyens de repéragevariés:orientationsolaire,magnétisme terrestre
reconnaissance de l'odeur de la rivière d'origine
une fois arrivé sur le plateau continental.

Les poissons qui remontent les petits fleuves côtiers bretons n'ont, en majorité, passé qu'une année en mer. On les appelle alors des castillons, des grilses ou des madeleieaux. Ils mesurent en moyenne 65 cm pour 2,5 kg. D'autres ont pu passer deux hivers en mer (petits saumons de printemps: 77,5 cm pour 4,3 kg en moyenne) voire trois hivers (grands saumons : 94 cm pour 7,6 kg ,très rares en Bretagne, plus caractéristiques de la population de l'axe Loire-Allier).


(le chinook)

On peut reconstituer le passé d'un saumon en lui prélevant une écaille. Sur celle-ci, comme sur la section d'un tronc d'arbre, on peut observer des stries concentriques, dont l'écartement indique le nombre des saisons passées en eau douce ou en mer.

La croissance est lente et régulière en eau douce, on a donc des stries rapprochées. En mer,la croissance est rapide en été (stries espacées) et lente en hiver (stries rapprochées).


 
 


 
 

RETOUR INDEX:
Poisson index:     Accueil









Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade