"La vie"

C'est une énigme que la vie!
C'est une énigme je le vois.
J'en ai l 'âme toute ravie
Et toute blessée à la fois.

Le plus grand mal qu'on peut en dire
Sans doute elle l 'a mérité;
Mais celui qui peut en sourire
N'est pas loin de la vérité.

Elle est l'amour et sa souffrance
Qu'on cherche avec tant d'ardeur.
Elle est aussi l'indifférence
Dont on bénit la profondeur.

Elle est une belle harmonie
Que le moindre choc peut briser.
Elle est le râle d'agonie
Et le murmure d'un baiser.

Elle est la montée et la chute.
Elle est le trouble, elle est la loi.
Elle est enfin la longue lutte
Qu'on livre sans savoir pourquoi.

Le plus obstiné pessimiste
Ignore t'il en ses douleurs
Qu'il n'est pas de terre si triste
Où ne doivent germer des fleurs?

Et que, même dans une larme,
Il est parfois tant de beauté
De douceur, de grâce et de charme
Qu'on a sa part de volupté?

Ceux qui soutiennent, au contraire,
Que l 'homme est heureux comme un dieu,
Que tout est pour le mieux sur terre,
Ne se moquent t-il pas un peu?

N'entendent-ils pas en  leur rêve
De béate félicité
L'immense sanglot qui soulève
À chaque instant l 'humanité?

Il ne faut pas qu'on s'en effraie
Encore moins qu'on y prenne goût.
Elle n'est ni triste ni gaie;
Elle est la vie, et voilà tout.

 Émile Hinzelin...
choix de Desneiges...
 

Retour index:
Poêmes  //  Accueil

 


 

Hit-Parade
 annuaire