"L'OISEAU DE MARS"

« Un oiseau dans la main vaut mieux que deux dans le buisson. »
[Proverbe australien]
 
 

"LE  PIVERT"
 


  "DICTON"
Le Pivert encore appelé avocat du meunier,
car son chant attire la pluie (Bourgogne).
C'est l'oiseau du mois de mars.

"MYTHOLOGIE"
Dans la mythologie grecque, elle est la fille d'Hélios, le conducteur du char D'Apollon, roi du soleil. C'est une enchanteresse
Dans l'Odyssée, Ulysse arrive en vue de son île et envoie ses marins la visiter. Ils sont un peu étonnés de voir que chez elle, les bêtes les plus féroces sont douces et affectueuses.

Ils finissent par trouver le palais de Circé qui les reçoit merveilleusement bien et les transforme en cochons. Heureusement, un des hommes avait échappé au sort. Il file avertir Ulysse. Celui-ci obtient un antidote que lui fournit Hermès.

Il va sauver ces hommes et Circé tombe amoureuse de lui. Elle plait bien à Ulysse qui s'attarde sur son île (on parle d'un an).
Mais au bout d'un an il a envie de rentrer chez lui où l'attend Pénélope Et là, elle l'aide gentiment. Ulysse devait être vraiment bien séduisant !!!

Etonnant car elle avait transformé quelqu'un qui ne voulait pas l'aimer en pivert et une rivale, scylla, en bête féroce, charybde, 12 pieds, Six têtes et des douzaines de tête de chiens féroces en guise de poitrine.
 


 

 Le loup et le pivert, qui avaient l'un comme l'autre contribué à sauver les enfants, furent consacrés à Mars ; Picus, le pivert, était un ancien dieu italique qui était un compagnon du dieu. Mars intervient dans deux légendes indépendantes des mythes grecs associés à Arès. La première concerne le bouclier sacré (ancile) qui descendit du ciel pendant le règne de Numa Pompilius. Selon un oracle, le destin de Rome reposait sur la présence du bouclier dans la ville; Numa fit faire onze répliques du bouclier et suspendit les douze dans le temple de Mars, de sorte que celui qui aurait voulu voler l'original n'aurait pas pu reconnaître le bon exemplaire. Les prêtres du dieu, les Saliens, furent chargés de garder les douze boucliers. Dans la seconde légende, Mars tomba amoureux de Minerve et choisit la vieille déesse Anna Perenna comme intermédiaire. Un peu plus tard, Anna déclara à Mars que Minerve consentait à l'épouser.
 


 

Le pivert
est cet oiseau qui tape dans les troncs d'arbres avec son bec pointu pour y dénicher des vers.
Le bruit caractéristique digne d'un marteau piqueur nous a
rendus familier cet oiseau étonnant.

      Il nous parait évident que cet oiseau fasse des trous dans les arbres pour y chercher des vers, mais cette
   opération est, en réalité, très complexe.

   En effet, il faut au pivert un bec ultra-résistant, puisqu'il passe ses journées et sa vie à frapper les arbres !

      Ensuite, il lui faut une langue suffisamment longue pour récupérer les vers qui se terrent dans l'écorce.
   Jusque-là, tout semble normal. Mais il faut un peu imaginer avec quelle rapidité et avec quelle puissance
    le pivert cogne contre les arbres. Aucun être vivant ne survivrait
à un pareil régime !

     Mais  le Créateur du pivert a pensé à tout.

    D'abord, il l'a doté d'une épaisse membrane autour du cerveau qui protège celui-ci des chocs répétés contre la boîte crânienne.

 Ensuite, il l'a pourvu d'un nerf spécifique placé dans le haut du bec autour duquel s'enroule la longue
  langue du pivert. Ainsi enroulée, elle ne gêne plus l'oiseau quand il frappe l'écorce.

 


 


Pic vert ou Pivert
Picus viridis

Ordre des Piciformes – Famille des Picidés

QUELQUES MESURES :
L : 31-33 cm
Env : 40-42 cm
Poids : 138-250 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 15 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Pic vert ou Pivert est un bel oiseau dont le « rire » résonne souvent à travers nos forêts.

Le mâle adulte a le plumage vert. Les parties supérieures sont d’un vert-jaune soutenu. Le croupion est jaune vif. Les couvertures sus-caudales sont jaunes avec des bases vertes. Les plumes sus-caudales sont noirâtres avec des liserés verts. Les deux rectrices centrales présentent des barres claires.
Sur le dessus des ailes, on peut voir une teinte dorée ou bronze sur les couvertures et les tertiaires, alors que les primaires et leurs couvertures sont noirâtres, avec un liseré intérieur vert. Plusieurs taches blanches forment des barres courtes noires et blanches. 

Les parties inférieures sont jaune-vert clair, devenant encore plus pâles vers le bas-ventre. On distingue quelques barres faibles depuis le bas des flancs jusqu’aux couvertures sous-caudales.
Le dessous des ailes est barré de gris et blanc, et les couvertures sont jaunâtres ou verdâtres.

Sur la tête, la calotte est rouge vif depuis le front jusqu’à la nuque comprise, avec des plumes aux bases grises souvent visibles.
La base du bec, les lores et une large zone autour des yeux sont noirs. On peut voir une rayure malaire rouge vif entourée d’une fine ligne noire, en dessous de cette zone noire. La partie située en arrière des couvertures auriculaires est verdâtre clair. Le menton et le haut de la gorge sont grisâtre pâle.

Le bec long et pointu est gris foncé à noirâtre, avec la base de la mandibule inférieure plus claire. Les yeux sont blancs avec un cercle oculaire blanc rosâtre. Les courtes pattes et les doigts zygodactyles sont gris verdâtres.   

La femelle est semblable, mais elle a une rayure malaire entièrement noire.

Le juvénile est plus terne que les adultes, avec les yeux plus gris. Les parties supérieures (y compris les ailes et la queue) sont tachetées et barrées de blanc, alors que le croupion est jaune terne et légèrement barré. Les parties inférieures sont verdâtre pâle, tachetées de noir sur la poitrine, et barrées de noir en descendant vers l’abdomen.
La tête est tachetée et striée de gris sur les parties rouges.

On trouve cinq sous-espèces : P.v. viridis ; P.v. sharpei ; P.v. karelini ; P.v. vaillanti et P.v. innominatus.
Ces sous-espèces diffèrent par la taille du bec, l’intensité des couleurs et les dessins de la tête et surtout de la face.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Pic vert ou Pivert a pour cri typique une sorte de rire « klew-klew-klew-klew… » accélérant vers la fin. Ce cri peut-être entendu de loin. Le cri de la femelle est moins fort.
On peut aussi entendre quelques « kyack », « kewk » ou « kuk », lancés seuls ou en séries lâches.
Quand il est excité, le Pivert lance des cris aigus rapides « keu kyu kyu kyuk ».
Cette espèce tambourine assez peu comparée aux autres pics, et juste pendant une seconde.

HABITAT :
Le Pic vert ou Pivert fréquente les zones boisées de feuillus ou de conifères avec des lisières et des  clairières, selon la distribution. On le voit souvent dans les parcs et les zones urbaines, les vergers, les grands jardins et les zones découvertes avec des arbres clairsemés.
Cette espèce peut être vue depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500-3000 mètres d’altitude dans les endroits montagneux.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :   
Le Pic vert ou Pivert est essentiellement résident dans son habitat depuis l’ouest de l’Europe et l’Afrique du Nord jusqu’à l’ouest de l’Asie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Les fourmis sont la nourriture favorite du Pic vert. Il les trouve dans les anciens pâturages et les landes de bruyère.
Il extrait les fourmis et leurs cocons  des galeries profondes grâce à son bec puissant et à sa langue particulière. Celle-ci peut-être étirée jusqu’à 10 cm  afin d’explorer ces galeries. Les proies sont capturées grâce à  l’extrémité collante.

Le Pic vert consomme aussi des insectes variés, des vers de terre et des escargots, ainsi que quelques matières végétales telles que fruits, baies et quelques graines. Il se nourrit sur le sol, mais aussi sur les troncs d’arbres et les grosses branches, ainsi que sur les rochers.
Cet oiseau peut être vu seul, en couples ou en groupes familiaux lorsque les jeunes suivent leurs parents après avoir quitté le nid.
Le Pic vert est extrêmement timide, bien plus souvent entendu que vu !

Au printemps, quelques parades peuvent être observées. Les deux partenaires effectuent des poursuites aériennes. Le mâle nourrit la femelle pendant cette période et surtout avant les accouplements.
Au cours d’autres parades, les plumes de la calotte et de la nuque sont hérissées, la tête tendue et le bec pointé vers le ciel ou vers un intrus dans les disputes territoriales. La queue est déployée et les ailes souvent abaissées, le tout accompagné de balancements de la tête et du corps. Habituellement, ces mouvements sont latéraux avec le bec décrivant des cercles ou des « 8 ».
Ce comportement peut être observé quand le mâle et la femelle se rencontrent, mais aussi au cours des parades agressives entre rivaux.
Quelques parades aériennes agrémentées de figures variées sont parfois observées entre les deux partenaires.

Le Pic vert est en général résident dans sa distribution, avec quelques déplacements locaux en hiver.  

VOL :  
Le Pic vert est capable de voler sur de longues distances s’il est dérangé. Quand il est en vol, sa queue pointue et son croupion jaune vifs sont bien visibles. Le vol est ondulant comme pour la majorité des pics

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu de début Avril à Juin, mais les cris sont   entendus dès le mois de Décembre.
Le Pic vert nidifie dans des cavités, un trou dans un arbre ou une grosse branche. Mâle et femelle creusent la future loge, et ce travail dure de deux à quatre semaines. La cavité est située dans un arbre mort ou dans du bois tendre entre deux et dix mètres au-dessus du sol.
Le nid comprend une entrée circulaire ou ovale  suivie d’un tunnel, et la chambre d’incubation est creusée dans la partie tendre du bois. Les copeaux de bois sont enlevés avec le bec et jetés à l’extérieur. Le fond du trou est tapissé des copeaux restants.

La femelle dépose 5 à 8 œufs. L’incubation dure de 14 à 17 jours assurée par les deux sexes, le mâle incubant la nuit. Les poussins sont nourris par les deux parents par régurgitation. Ils quittent le nid 25 jours après la naissance. Les jeunes gagnent alors les branches proches de la loge en battant des ailes, ou descendent sur le sol.
La couvée est souvent partagée en deux entre les parents afin de les nourrir. Cette période peut alors durer de trois à sept semaines.

ALIMENTATION :
Le Pic vert se nourrit surtout de fourmis et de leurs cocons. Il consomme aussi des insectes variés, des escargots, des vers de terre, quelques fruits et des baies, et quelques graines.

PROTECTION/ MENACES/ STATUTS :
Le Pic vert est commun dans sa distribution, mais il est sensible à la déforestation et aux changements survenus dans son habitat. Cependant, cette espèce n’est pas menacée actuellement.  

Ang : Eurasian Green Woodpecker
All : Grünspecht
Esp : Pito Real
Ital : Picchio verde
Nd : Groene Specht
Sd : Gröngöling

Photographes:

Eugène Montocchio (Photos du juvénile)
Galerie Photos Nature

Jean Michel Peers
JMPN PHOTOGRAPHIE

Autres photos et texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol. 7 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal – Lynx Edicions – ISBN: 8487334377

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  




    Il nous parait évident que cet oiseau fasse des trous dans les arbres pour y chercher des vers, mais cette
   opération est, en réalité, très complexe.

 En effet, il faut au pivert un bec ultra-résistant, puisqu'il passe ses journées et sa vie à frapper les arbres !

 Ensuite, il lui faut une langue suffisamment longue pour récupérer les vers qui se terrent dans l'écorce.
 Jusque-là, tout semble normal. Mais il faut un peu imaginer avec quelle rapidité et avec quelle puissance le pivert cogne contre les arbres.
Aucun être vivant ne survivrait à un pareil régime !
 


 

PIC VERT(OU PIVERT)
Famille: Picidés
Autres espèces de la famille: Pic épeiche, pic impérial...
Longueur: 32 centimètres
Envergure: 41 centimètres
Poids: 200 grammes
Lieu de vie : Répandu dans toute l'Europe, sauf Islande, Irlande, et nord de l'Ecosse.
                           En France, le pivert est présent partout sauf en Corse. 

Mode de vie : Oiseau forestier, il se nourrit surtout en prairie.
                      Le couple se forme au printemps puis creuse le nid.
Alimentation: Fourmis, insectes divers, graines et baies.
Période de reproduction: D'avril à août.
Nombre d'oeufs pondus: 5 à 7 oeufs, blancs. 

Caractéristiques :
       Longévité: Il vit jusqu'à 7 ou 8 ans.
       Chasse: Le pic vert défonce une fourmilière avec son bec, puis capture les fourmis de sa longue langue gluante.
       La femelle se reconnait à sa "moustache" noire.
       Le jeune a le cou et la poitrine mouchetés de noir.

 
 
 


 
 
 
 
 

Retour:
Index Oiseaux:   Accueil 







Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade