26ème édition de la semaine du goût du 10 au 16 octobre 2016
C'est la semaine du goût !


Quand on peut goûter à tout, on n'a plus de goût à rien ! 
Chroniqueur et journaliste français  [ Bruno Masure ]

Je suis partagé entre mon goût pour les faits et mon goût pour l'effet. 
Ecrivain belge  [ Louis Scutenaire ]


Site www.dromadaire.com

C'est la semaine du goût !
En 2016, La Semaine du Goût® fête son 27ème anniversaire.

La 27e Semaine du goût se tient du 10 au 16 octobre 2016. Et cette année, elle fait peau neuve autour d'une thématique: mieux manger pour vivre mieux. Né en 1990 à l'initiative du journaliste gastronomique Jean-Luc Petitrenaud, cet événement a pour but d'éduquer et d'informer les consommateurs quant aux produits, les origines, les métiers, le savoir-faire et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Tout commence en 1990 quand Jean-Luc Petitrenaud décide de créer la Semaine du Goût, action incontournable qui, chaque année mobilise de nombreux chefs de cuisine et artisans des métiers de bouche (environ 3000  pour chaque édition). Chefs cuisiniers, boulangers, bouchers, fromagers, primeurs deviennent alors le temps d’une semaine des « éducateurs de goût » et transmettent ainsi tout leur savoir-faire, leur passion en se mobilisant dans leur région.

Un menu spécial « Semaine du goût » est concocté par les chefs de  nos plus belles tables gastronomiques. Ils mettent alors alors tout en oeuvre pour éveiller les sens entre saveurs salés ou sucrés et des vins issus des vignobles de France. Les gourmets seront ravis car ils pourront, à cette occasion, initier leur palais à des accords parfois étonnants !

En 2009, 1300 manifestations ont eu lieu dans toute la France, à l’origine de celles-ci : collectivités territoriales, lycées hôteliers, associations, musées, agriculteurs et entreprises agroalimentaires. Ces actions se sont concrétisées par l’organisation de marchés éphémères, de journées portes ouvertes, d’animations commerçantes, de fêtes, de rallyes du goût, de colloques, de débats, de visites, etc.
 

 La Semaine du Goût, une manifestation que les populations, gourmands et gourmets de nature et par culture, ne manqueront pas de célébrer en beauté. Au menu, il y en a pour tous les âges : Les enfants découvriront qu'il n'y a pas que le steak-frites dans la vie, grâce à la présence à l'école de chefs venus leur parler de la tradition gastronomique française. Les adultes redécouvriront le plaisir de la convivialité entre voisins grâce aux banquets de quartier organisés dans de nombreuses communes. Certains restaurants profitent également de cette semaine du goût pour vous proposer des menus gastronomiques hors du commun, avec généralement des réductions pour les étudiants. 


Les valeurs de la Semaine du goût :

1. L’éducation au goût des consommateurs, notamment des enfants. 
2. La diversité des goûts et saveurs. 
3. L’ information transparente et pédagogique sur les produits, leur origine, leur mode de production et leurs spécificités. 
4. La transmission des métiers et savoir-faire. 
5. Le Plaisir du goût. 
6. Encourager les comportements et consommations alimentaires s’inscrivant dans un mode de vie équilibré et durable.

               

   Chaque année, la semaine du goût revient avec ce même objectif : ranimer notre goût pour le goût.
         La 23ème édition ne passera pas par quatre chemin et proclame déjà le Goût c'est tout,
              comme un slogan révolutionnaire, le gout c'est aussi une fin en soit.
     D'une certaine façon, si la cuisine a acquis depuis quelque temps, une jolie côte de popularité,
                         l'effet est surtout vrai derrière notre poste de télé.
       On se passionne pour des Top Chef, des Dîners presque parfaits, des Cauchemars en cuisine.
               Dans les faits ? Nous avons en France un certain Jean-Pierre Coffe qui défend
          le goût à moindre coût, des initiatives et des événements comme la Semaine du Goût
                      pour nous rappeler les nécessités d'éveiller (élever ?) notre goût.

      Une semaine par an c'est peu mais c'est déjà un bon commencement pour prendre de bonnes
             habitudes de consommation, se questionner et améliorer son hygiène alimentaire.
     C'est d'ailleurs pour optimiser son impact que cet événement s'adresse à tous, aussi bien
                 au grand public qu'aux professionnels de la restauration collective.
         Ecoles, entreprises, hôpitaux, participent de façon quotidienne à notre éducation au goût,
                                       c'est pourquoi il est indispensable
            de savoir comment elle peut-être faite et améliorée pour préserver notre éveil.
         La Semaine du Goût entreprend en ce sens de confronter les avis, de partager des idées,
          d'ouvrir des possibilités. Colloques, interventions, ateliers... sont quelques unes des
                 manifestations prévues au programme de cette nouvelle édition.
          Du 14 au 20 octobre, adultes, parents, enfants, étudiants, vont être sensibilisés
              au sein de nombreux lieux de vie en France pour expérimenter le goût.

    Le goût c'est tout ! La texture, les couleurs, les sensations, les saveurs mais c'est aussi un coût.
           La Semaine du Goût veillera également à faire fie des préjugés et à nous démontrer
    que l'on peut cuisiner avec un petit budget. De nombreuses autres thématiques seront abordées
            lors de la Semaine du Goût, l'intégralité du programme est à découvrir en septembre
                 sur legout.com. D'ici-là, retrouvez tout nos autres événements liés au goût...

 

La Semaine du Goût est une histoire sans fin, qui prospère comme la vigne sur le mur. 
Cette année d'affreuses sorcières nommées " vache folle " et " fièvre aphteuse " ont voulu tout casser sur leur passage. Les plantes ont douté, les jardiniers aussi et c'est pour cela que cette année beaucoup de chefs et artisans ont décidé d'emmener les jeunes pousses sur les marchés, dans les fermes et dans les champs. Les sorcières ne font plus peur. 


Le jardin vit au rythme des saisons. 
Le printemps le réveille, l'été lui donne ses couleurs, l'automne lui prête un capuchon et l'hiver le déshabille pour mieux le peindre en blanc.

La Semaine du Goût est un peu comme un jardin où depuis de belles années chacun bêche, sème, récolte. Le terrain a été minutieusement défriché. Les mauvaises herbes, les mauvaises habitudes ont été arrachés au fil du temps.

Dans le potager, chaque membre de la famille aiguise ses connaissances : les Dahlias sont pour tante Maria, la scarole pour l'oncle Anatole, la ciboulette pour la petite Annette.

Pourquoi les plantes carnivores ne mangent-elles pas de clowns? 
- Car ça goûte drôle

 

Etes-vous plutôt sucré ou plutôt salé ?

Si les enfants sont généralement beaucoup plus attirés par le sucré que par le salé, cette prédilection pour le sucre diminue avec l'âge mais ne dément pas. En effet, d'après un sondage* réalisé en mai 2000, les Français citent en majorité des saveurs sucrées lorsqu'on leur demande leurs préférences culinaires. C'est encore plus vrai pour les hommes que pour les femmes !

Il n'y a pas d'amour plus sincère que l'amour de la nourriture. 

C'est au goût seul à juger d'un ouvrage. 
Auteur dramatique français  [ Pierre Claude Nivelle de la Chaussée ]
 

 

La Semaine du Goût est un vaste rendez-vous familial où les charcutiers, bouchers, boulangers, confiseurs, pâtissiers, cuisiniers, chocolatiers, épiciers se trouvent des liens de parenté pour raconter le garde manger de notre beau pays. 
Les résultats sont épatants et dépassent le cadre de cette semaine symbolique, preuve que le terreau est bon. 
Chacun pousse à sa guise la chansonnette du bon goût. Les artisans et artistes viennent et reviennent au fil des saisons pour tailler, conforter, égrener des leçons originales. Chacun d'entre eux à son projet, ses convictions. 

Ainsi de bouche à oreille, les traditions se colportent et se ravivent. " Ne vous inquiétez pas, je vous garde des graines de salade pour l'an prochain " annonce le chef aux enfants.
 

Une addition salée est parfois le seul moyen de donner du goût au repas.

 

- Comment, demande-t-on à un homme, êtes-vous devenu végétarien ? Est-ce à cause de tout ce bruit qu'on a fait autour des vaches folles ? 
- Oh ! là ! là ! Ça remonte bien avant cela. Il faut vous dire que je pratique le nudisme, depuis mon plus jeune âge. Et, un jour où ma femme nous avait fait un pot-au-feu, je me suis renversé, par maladresse, sur le ventre, mon assiette de bouillon. Eh bien, je vous jure que c'est le genre de mésaventure douloureuse qui ne risque plus de m'arriver depuis que je me suis mis au régime de la salade et des carottes râpées.  

Chef, dit le patron d'un restaurant, à son cuisinier. Il faudrait que vous vous calmiez un peu pour le poivre de Cayenne, le paprika et les autres épices que vous répandez si généreusement dans les plats. 
- Pourquoi, interroge le cuisinier ? Ça vous fait mal à l'estomac ? 
- Non pas du tout, mais c'est vraiment trop aphrodisiaque pour mes clients ! C'est la sixième fois qu'ils violent la serveuse en deux jours..

 Dans un restaurant, un client appelle le maître d'hôtel :
- Mon ami, il vous faut choisir : ou bien vous continuez à servir des portions aussi minces, ou vous fermez vos fenêtres. C'est la troisième fois que mon bifteck s'envole, à cause d'un courant d'air !

Deux hommes sont en pleine conversation: L'un dit a l'autre: 
- Comment fais-tu pour être aussi maigre? 
- Quand je trouve rien d'apétissant dans le réfrigérateur, je file au lit, et toi comment tu fais pour être aussi gros? 
- C'est simple, quand il ya rien d'apétissant dans le lit, je file au réfrigérateur!

Que faites-vous pour le déjeuner ? demande une dame à une voisine. 
- Du canard à l'orange. 
- Votre mari va se régaler. 
- Je l'espère parce que, comme je n'ai pas trouvé d'oranges, à la place, j'ai pris des pommes. Alors, pour que ça aille bien avec, j'ai remplacé le canard par du boudin.

Un mari, à peine rentré chez lui, un soir, questionne : 
- Qu'est-ce qu'on mange ? 
- Aujourd'hui, répond sa femme, tu as le choix : les restes du ragoût de pattes de cochons. 
- C'est tout ? 
- Oui. 
- Mais où est le choix, là-dedans ? 
- C'est à prendre ou à laisser.


 

Retour Index:

Octobre  //  Accueil
 
 
 


 
 

Hit-Parade

annuaire