JOYEUX NOEL
VOICI QUELQUES ORIGINES ET TRADITIONS
 
DE NOEL À TRAVERS LES ANNEES
 
ET MÊME DES SIÈCLES
 



Légende allemande sur les guirlandes de Noël

En Allemagne, une charmante légende raconte qu'il y a bien longtemps de cela, une mère de famille était fort affairée à nettoyer sa maison pour Noël. Les araignées de la maison durent donc se sauver au grenier pour échapper au balai. Quand la maison fut redevenue tranquille, les araignées sortirent avec prudence et descendirent les escaliers sur la pointe de leurs huit petites pattes pour voir ce qui s'était passé. Oh! Quel arbre magnifique!

Dans leur bonheur, les araignées grimpèrent à toute vitesse le long de l'arbre et sur les branches. Elles débordaient de joie et d'émerveillement alors qu'elles exploraient toute cette beauté scintillante. Mais hélas! Par le temps qu'elles eurent fini de grimper, l'arbre était complètement enveloppé de leurs toiles grises et poussièreuses. Quand le Père Noël descendit de la cheminée avec ses cadeaux et qu'il vit l'arbre tout couvert de toiles d'araignées, il sourit de voir combien les araignées étaient heureuses.

Toutefois, il savait que la mère aurait le coeur fendu si elle voyait son bel arbre ainsi couvert de toiles poussièreuses. Magiquement, il transforma les toiles d'araignée en fils d'or et d'argent. Maintenant, l'arbre scintillait et miroitait de mille feux, et était encore plus beau qu'auparavant!

C'est donc pour cela que nous décorons dorénavant notre sapin de guirlandes, et pourquoi aussi chaque arbre de Noël devrait avoir une gentille petite araignée cachée parmi ses branches. 

 

Les contes et légendes  

La Veillée de Noël
 
Autrefois, toute la famille - parents, grands-parents et enfants - se réunissait devant la cheminée: c'était la veillée de Noël. Les enfants chantaient des refrains de Noël et écoutaient des histoires racontées par les grands-parents, tandis qu'une bûche brûlait dans la cheminée.
De nos jours, la bûche de Noël est symbolisée par un gâteau. Autrefois, c'était un très gros tronc d'arbre que l'on brûlait dans la cheminée. La bûche était choisie dans un bois très dur pour qu'elle brûle longtemps. Décorée de feuillages et de rubans, celle-ci était posée dans la cheminée puis allumée par le plus jeune et le plus âgé, après avoir été bénie par le chef de la famille avec de l'huile ou de l'eau-de-vie. 



Le Feuillage de Noël 

Pour fêter Noël, toute la famille décore la maison pour lui donner un air de fête: le vert et le rouge sont les couleurs traditionnelles de Noël. Cette coutume de décorer la maison avec du feuillage est très ancienne. Même avant de fêter Noël, on décorait déjà la maison en décembre, pour fêter la fin des longues nuits d'hiver. Le houx, avec ses feuilles piquantes, représente la couronne du Christ et les boules rouges, ses gouttes de sang; le gui est censé porter bonheur; le romarin symbolise l'amitié et le lierre l'affection. 

 

"La Paille, symbole de la crèche"
 
Depuis très longtemps, bien avant que l'on fête Noël, de nombreuses coutumes suédoises étaient liées à l'utilisation de la paille. On répandait de la paille sur le sol pour chasser les mauvais esprits. On préparait les lits pour le cas où des morts reviendraient sur terre. La famille couchait par terre. Cette coutume se poursuivit avec l'apparition des fêtes de Noël, car on ne devait pas dormir plus confortablement que Jésus.
En Pologne, on place de la paille entre la table et la nappe avant de servir le repas du Réveillon, afin de se rappeler l'humble naissance de Jésus. En signe d'humilité, le repas de la veille de Noël ne comporte pas de viande et on servira entre autre du poisson et des rouleaux au chou farçis de riz et de champignons.
 

Il était une fois, une nuit de Noël...
 
Les légendes sont des histoires profondes qui se sont soudées à notre imaginaire commun, et qui font toujours rêver - surtout quand elles nous parlent de Noël! Allumez un feu dans le foyer, réchauffez un peu de vin épicé et contez une légende à votre famille ce soir.

La crèche et les santons
La crèche désigne la mangeoire pour les animaux dans laquelle la Vierge a déposé Jésus à sa naissance selon saint Luc.
Plus tard, elle désignera le lieu de la Nativité.

Le terme de crèche (de l’allemand Krippe) est apparu dès le XIIe siècle. C’est au XVIe siècle que les premières crèches d’église se sont généralisées.
Il a fallut attendre le XVIIIe siècle pour que la crèche familiale se répande et notamment avec l’apparition des santons provençaux.
 


1894 Santon de Pierre Pagano (Musée national des arts et traditions populaires, Paris)
Le véritable essor des santons est lié à la révolution qui interdit la messe de Minuit et les crèches d’églises.
Les Marseillais créent alors des crèches publiques.
En 1798, Louis Pagnel conçut des moules en plâtre pour fabriquer ses santons. Cette nouveauté technologique révolutionna cette industrie artisanale.
 
 

L’âne et le bœuf sont indissociables de la crèche. Une croyance très ancienne veut que les animaux de la ferme soient doués de parole la nuit de Noël.


Nativité, psautier enluminé, début XVe siècle
L’âne et le bœuf n’avaient-ils pas réchauffé de leur haleine le nouveau-né qui venait
de naître dans la grotte de Bethléem ?

 Les traditions de Noël...
Tous ces gestes répétés et ces coutumes qui font de la saison des Fêtes un moment magique et empreint de souvenirs, alors que les familles se retrouvent ensemble pour fêter. Savez-vous quelle est l'origine réelle de la bûche de Noël? À quoi ressemblait le premier sapin de Noël? Vous trouverez réponse à toutes ces question dans Coutumes.
 


Noel
 Le mot Noël
trouverait ses origines dans le mot latin "natalis" (qui signifie natal) et plus précisément dans l'expression "natalis dies" (jour de naissance). Natalis dies étant le jour de naissance de Jésus-Christ. Cette origine souligne le caractère religieux de Noël.

On retrouve ces origines latines en Italie, Portugal et Espagne où Noël se dit :
* Italie - Natale
* Portugais - Natal
* Espagnol - Natividad
Pourtant pour d'autres, les origines du mot Noël sont gauloises, le mot Noël viendrait de deux mots gaulois "noio" (nouveau) et "hel" (soleil). Cette origine fait référence au caractère profane de la fête et notamment à la fête du solstice d'hiver fêtée par les Gaulois.

Comme toujours les grandes fêtes religieuses chrétiennes et les fêtes païennes se superposent et s'entremêlent, il est donc difficile de retrouver les origines exactes du mot Noël.
Au Moyen-Age, Noël ! Noël ! était le cri de joie poussé par le peuple à l'arrivée d'un heureux événement.

Variations sur le mot Noël

A travers la France comme à travers le monde il existe de multiples façons de dire "Noël"
En France dans beaucoup de langues régionales, les mots d'origine latine subsiste pour désigner la fête de Noël :

 Nedeleg en Bretagne
 Nadal en Provence
 Noué dans le Nord
 Nouel en Normandie
 Nouvé en Franche-Comté
Noël dans les autres pays d'Europe

 En anglais Noël se dit : Christmas ( les Messes du Christ)
En Allemand : Weihnachten (Saintes Nuits)
En Hollandais : Kerstmis
En Grec : Chrisstouyenna

Le mot "Noel", les messes de Noel, et la crèche 
 

La bûche et les cantiques de Noel

Les bougies,le bas de Noel, les cartes de Noel, la couronne...

Père Noel et ses rennes... Mère Noel....le gui.....

Le sapin de Noel et l'arbre de Noel.
Les guirlandes de Noel et l'origine du mot "Noel"

Retour Index:
Noel  Accueil











 

Hit-Parade