"Messe de Noel en Prison " 

(tiré du livre de Jules Beaulac: "Courages d'Evangile", de la maison d'édition Médiapaul)
Ils sont venus une dizaine à la messe de Noel.
Ici, il n'y a pas de chapelle.
C'est un secteur de l'établissement qui sert d'oratoire.




Tout ici nous fait penser à la crèche de Bethléem.

Il n'y a pas de décorations, pas de girlandes,
pas de lumières aux mille couleurs, pas de dorures....
rien que des ampoules bien ordinaires!
Et encore! il y en a une de <<brûlée>>!
Pas de bel autel!,
rien que la table où ils mangent tous les jours;
pas de beaux bancs. rien que des ronds d'acier sans dossier;
pas de chorale, rien que notre parole....
C'est le dénuement et la pauvreté
tout comme dans l'étable de Joseph. 



Ici, il y a des pauvres qui sont venus prier Jésus.

Certains ont du mal à suivre la messe dans le Prions;
visiblement, ils ne sont pas familiers avec ce missel!
ni même familiers avec la messe, ni même familier avec la lecture.
Pourtant ils prient intensément!
Regroupés autour de l'autel improvisé,
nous partageons la Parole et nous nous unissons dans la prière eucharistique.
L'un d'eux, qui ne sait pas lire,
s'est placé juste en face du pain et du vin consacrés
qu'il ne quitte pas des yeux;
son coeur est tout près de l'Enfant-Dieu, qu'il contemple avidement.
C'est merveille de le voir lui parler dans son coeur après la communion.
D'autres sont venus habillés comme ils le sont tous les jours en dedans:
chemises ouvertes, jeans détachés....
L'un d'eux a commencé la messe une cigarette aux lèvres,
un autre un café à la main...
D'autres sont assis sur le plancher
comme ils font quand ils regardent la télévision... 

 

Mais qu'importe!
Dieu ne juge pas sur l'apparence, il regarde le coeur.
Et le coeur est là, très beau,
intensément présent à l'action mystérieuse
qui se déroule sous leurs yeux éblouis.
Ils sont venus comme ils étaient, tout habillés d'humilité,
de vérité et de sincérité.
Comme les bergers de la crèche!
Certains d'entre eux ont mauvaises réputation,
ils sont <<non-pratiquants>> pour la plupart,
ils sont sans éducation aux yeux des <<bien-élévés>>...
ils sont petits et grands criminels.
Certains sont venus en se faisant railler par leurs compagnons:
<<Tu crois encore à cela, ces histoires de ma grand-mère!>>
C'est pourtant à eux que le Seigneur se donne,
c'est eux qu'il a invités les premiers à sa crèche...
Ils sont les enfants du bon Dieu,
ses préférés entre tous, ceux qu'il aime par-dessus tout,
parce qu'ils sont pauvres
c'est-à-dire parce qu'ils ont un besoin absolu de lui,
parce qu'ils attendent tout de lui,
parce qu'il est fianlement leur seul vrai trésor.

 


Jésus se donne à eux avec toute la richesse de son coeur,
avec toute la bonté de sa personne.
Il est bien avec eux,
comme au milieu de ses enfants bien-aimés...
Et je vois bien qu'ils sont bien avec lui,
comme avec une vieille connaissance,
comme avec un petit frère bien-aimé...
C'est pour eux qu'ils vient d'abord.
Ce fut une très belle messe,
avec des moyens pauvres, avec des pauvres,
avec le Pauvre.

Et ce fut un bien beau Noel!
 



 
 
 
 
 

Vous voulez envoyer cette page à vos amis?
cliquez sur le logo ci-dessous:

 

Retour Index:
Noel  Accueil













 

Hit-Parade