11 juin au 11 juillet 2010

 



Les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ battent leur plein. Ce mois de juin verra en effet se distribuer les premiers sésames pour participer au grand rendez-vous mondial. Les noms de quatre pays qui représenteront l'Asie au Brésil vont être connus.

Histoire de la candidature

L'Afrique du Sud a bien failli organiser la Coupe du Monde de la FIFA 2006. Au final, la candidature sud-africaine avait été battue sur le fil (12 voix contre 11) par sa rivale allemande. L'histoire retiendra que l'Allemagne a, par la suite, organisé un superbe tournoi et que les dirigeants sud-africains, malgré la déception, ont su accepter ce revers avec élégance. 

Il ne faut pas oublier que le dossier présenté par l'Afrique du Sud avait été considéré comme supérieur à ceux du Brésil et de l'Angleterre, deux grands noms du football mondial, et d'un niveau égal à celui de l'Allemagne.

Sans faire de vagues, les responsables de la candidature sud-africaine se sont remis au travail et, en décembre 2002, ils ont officiellement fait part à la FIFA de leur intention d'organiser la Coupe du Monde de la FIFA 2010.

Le 30 mai 2003, la candidature de l'Afrique du Sud était confirmée, grâce aux garanties apportées à la FIFA par le gouvernement et la fédération sud-africaine de football.

Les dirigeants sud-africains ont suscité l'intérêt en invitant les membres du Comité exécutif de la FIFA lors du lancement national et international de la candidature de l'Afrique du Sud pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Parallèlement, plusieurs réunions ont été organisées en 2003 avec le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter.

Sur le plan international, la candidature sud-africaine a su profiter des nombreux tournois internationaux pour faire avancer sa cause. Elle a ainsi notamment recueilli le soutien du Comité d'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2006.

L'Afrique du Sud a su concevoir un message simple, mais efficace : le pays dispose des meilleurs infrastructures en Afrique. Certains stades existent déjà, d'autres doivent être rénovés et certains doivent encore être construits. Le pays dispose également du soutien financier de grands groupes internationaux et peut, en outre, s'appuyer sur une économie stable. Le secteur des médias a également atteint un stade de développement satisfaisant et, surtout, l'Afrique du Sud compte des millions de passionnés de football parmi ses citoyens. 

Le pays peut également faire valoir une certaine expérience en matière d'organisation après avoir accueilli la Coupe du Monde de Rugby de l'IRB 1995, la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 1996, le Championnat du Monde d'Athlétisme de l'IAAF en 1998, les Jeux Panafricains en 1999 et la Coupe du Monde de Cricket de l'ICC en 2003.

Les prix Nobel de la paix sud-africains, Nelson Mandela, Desmond Tutu et FW de Klerk, se sont eux aussi mobilisés pour soutenir la candidature de l'Afrique du Sud. Le Président Thabo Mbeki en a même fait l'une des clés de voûte de sa stratégie de renaissance africaine.

De grands noms du football africain comme Abedi Pele, George Weah, Roger Milla, Kalusha Bwalya ou Philemon Masinga se sont engagés comme Ambassadeurs de la candidature sud-africaine de 2010, tandis que Lucas Radebe, Jomo Sono, Ace Ntsoelengoe et Gary Mabbutt étaient nommés Soutiens officiels de la candidature sud-africaine. 

Afin de mettre en avant la capacité de l'Afrique du Sud à accueillir de grands événements, plusieurs matches de gala ont été organisés. L'Angleterre de David Beckham s'est ainsi rendue à Durban en mai 2003, l'occasion pour l'ancien joueur de Manchester United d'affirmer son soutien à la candidature sud-africaine.  

Dirigé par le Président de la fédération belge de football, Jan Peeters, le Groupe d'inspection de la FIFA a donné à l'Afrique du Sud la meilleure note des cinq pays africains encore en course. Au terme de sa visite, le Groupe d'inspection concluait que l'Afrique du Sud avait les moyens d'organiser une "excellente" Coupe du Monde de la FIFA. 

Après des milliers d'heures de vol, des centaines de réunions et de rendez-vous pour tenter de convaincre leurs principaux partenaires, les responsables de la candidature de l'Afrique du Sud pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 se rendaient à Zurich en mai 2004 pour découvrir le verdict de la FIFA.

La veille du 15 mai, date du vote final, les dirigeants sud-africains ont effectué une dernière présentation devant les membres du Comité exécutif de la FIFA. A cette occasion, Nelson Mandela a évoqué les efforts "'d'une équipe soudée et déterminée", tandis que le Président Mbeki rappelait que "l'heure de l'Afrique [était] venue". 

Le président du comité, Irvin Khoza, revenait quant à lui sur l'importance de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 qui "nous permettra d'assurer le développement et d'entretenir l'espoir de tout un peuple sud-africain passionné de football".

Pour Abedi Pele, la Coupe du Monde de la FIFA "ferait le plus grand bien à tout le football africain". Et le président délégué du comité de candidature sud-africaine, Danny Jordaan, a expliqué dans son discours de clôture que l'Afrique du Sud "avait puisé ses ressources au cœur même de [notre] nation".

Le lendemain, à midi passé de 21 minutes, le Président Joseph S. Blatter ouvrait une petite enveloppe blanche et annonçait que l'Afrique du Sud avait été désignée pour organiser la Coupe du Monde de la FIFA 2010, suite au vote des 24 membres du Comité exécutif de la FIFA.

L'Afrique du Sud a rassemblé 14 voix contre 10 au Maroc et aucune pour l'Egypte.

La ville de Durban, ou Ethekwini, est un lieu de fusion. C'est la plus grande ville de la province du KwaZulu-Natal. Elle a un penchant immodéré pour la vie, propose une impressionnante diversité culturelle, et sera le cadre d'une demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. En outre, grâce à son climat chaud et humide, Durban devrait être une destination très prisée pour les visiteurs du monde entier durant le tournoi.

Par ailleurs, en tant que ville portuaire, Durban est le port le plus actif en Afrique.

Vous pouvez faire un tour en pousse-pousse, l'une des spécificités de Durban, tout en admirant la coiffure pittoresque de votre conducteur. Au cœur même de la ville se trouve la "mine d'or", une succession de plages s'étirant sur quatre kilomètres. Les eaux sont réchauffées par le courrant d'Aghulas. Ainsi, durant l'hiver, la température de l'eau fait en moyenne 15°, ce qui offre des possibilités de baignade toute l'année.

UShaka Marine World est le plus grand parc à thème d'Afrique. Il abrite l'un des cinq plus grands aquariums du monde.

Le 25 novembre 2007 à Durban a eu lieu le tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, déterminant les groupes de qualification pour la phase finale.
Durban est aussi une porte ouverte sur le royaume zoulou et sa riche culture. Au départ de la ville, on peut également découvrir deux sites du patrimoine universel de l'UNESCO. Le Greater St Lucia Wetland Park présente des formes diverses de relief, comme des récifs de corail, des dunes côtières, des réseaux de lacs, des marais et des zones humides abritant une végétation de roseaux et de papyrus.

Le Parc National d'Ukahlamba/Drakensberg offre un paysage spectaculaire de montagnes bleues et recèle la plus grande collection de peintures rupestres sub-sahariennes.

HISTOIRE
L'histoire de la région remonte à des centaines d'années, d'après les pierres travaillées que renferment les cavernes du Parc National d'Ukhahlamba/Drakensberg. Les San ont vécu dans ces montagnes quatre mille ans durant. On peut lire leur histoire sur les peintures rupestres. Cette découverte a contribué à inscrire le Parc National d'uKhahlamba/Drakensberg au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La nation zouloue, installée à l'origine dans la région des Grands Lacs, a migré vers le sud au moment du mouvement migratoire Nguni. Les Zoulous se sont fixés dans la région que l'on appelle aujourd'hui le KwaZulu-Natal, où leurs chefs, dont le légendaire Shaka, ont livré des batailles mémorables.

Le 25 décembre 1497, le navigateur portugais Vasco de Gama jetait l'ancre dans un lagon où allait s'implanter la ville de Durban. Il pensait que ce lagon était une rivière. C'est ainsi qu'il l'a appelé Rio de Natal (Rivière de Noël). Ce n'est que plus tard que ce nom a été corrigé pour devenir Port Natal. Port Natal a pris l'appellation de Durban le 23 juin 1835 en l'honneur du gouverneur du Cap Sir Benjamin d'Urban.

FOOTBALL
Deux clubs de première division sud-africaine sont basés à Durban : Golden Arrows et Maritzburg United. On dit que la ville aurait accueilli la première ligue de football d'Afrique du Sud en 1882. Elle comptait quatre clubs : Pietermaritzburg County, Natal Wasps, Durban Alpha et Umgeni Stars.

Durban a produit de nombreux clubs lauréats du championnat sud-africain, mais récemment ses équipes ont souvent été à la lutte pour le maintien dans l'élite. Zulu Royals a été le premier vainqueur de la National Professional Soccer League en 1971.

Après l'unification des principales ligues, Durban Bush Bucks et Manning Rangers ont tous les deux gagné le championnat. Durban City et Durban United, qui ont maintenant disparu, remportaient régulièrement la coupe et le championnat de National Football League.

Durban a vu naître l'ancien gardien de but international zimbabwéen Bruce Grobbelaar qui, lorsqu'il jouait à Liverpool, a ajouté son nom à une courte liste d'Africains ayant joué pour des équipes championnes d'Europe. La ville a également produit de talentueux footballeurs comme Sibusiso Zuma, Siyabonga Nomvete et Delron Buckley.

Durban a organisé des matches de la Coupe d'Afrique des Nations, Afrique du Sud 1996 (groupes, quarts, demi-finales). La ville a également été le théâtre de la rencontre Afrique du Sud - Angleterre en 2003, qui a fortement contribué au choix de l'Afrique du Sud pour l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA en 2010. L'Angleterre l'avait emporté 2:1.

 

Nom : Durban
Province : KwaZulu-Natal
Population : 3 064 624
Altitude : 0 m
Géographie : la ville est située sur un immense lagon qui lui tient lieu de port naturel. A l'intérieur, se prolonge une chaîne de collines, restes fossilisées d'anciennes dunes de sable.
Climat : Sub-tropical, avec des hivers doux et ensoleillés et des étés chauds et humides. Les températures moyennes varient sur l'année de 16° à 25°.
Principaux secteurs économiques : Tourisme, transports, agriculture, industrie.
Clubs de football professionnels : Amazulu, Golden Arrows, Thanda Royal Zulu, Maritzburg United, Durban Stars, Nathi Lions (deuxième division)

"Pays participants"

Afrique du Sud,  Chili,  Honduras,  Portugal,  Algérie,  Côte d'Ivoire
Italie,  RDP Corée,  Allemagne,  Danemark,  Japon
République de Corée, Angleterre,  Espagne,  Mexique,  Serbie,  Argentine
Etats-Unis d'Amérique,  Nigeria,  Slovaquie,  Australie,  France
Nouvelle-Zélande,  Slovénie,  Brésil,  Ghana,  Paraguay
Suisse,  Cameroun,  Grèce,  Pays-Bas,  Uruguay


Zakumi, la mascotte officielle:

Que peut-on dire de lui ? Zakumi sera certainement le premier sur la piste de danse et sans doute le dernier à quitter la plus grande fête jamais organisée, la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Zakumi aime par-dessus tout danser et faire le spectacle. Il n'a qu'une idée en tête, faire vibrer les supporters, les joueurs, les arbitres, les écoliers, les adolescents et tous les grands enfants !

Inutile de préciser que Zakumi est très fier d'avoir été choisi pour être la Mascotte Officielle et qu'il est bien décidé à accueillir comme il se doit tous ceux qui feront le déplacement dans son pays. Son assurance, sa fierté, son sens de l'hospitalité et du contact ainsi que sa gentillesse symbolisent parfaitement l'Afrique du Sud et le continent africain en général.

Zakumi est un petit personnage enjoué, confiant, aventureux, spontané et plutôt espiègle. Il s'en remet toujours à son instinct et à son intuition pour faire le spectacle, même s'il a parfois tendance à exagérer. La plupart du temps, il s'amuse parmi la foule où il se laisse parfois aller à quelques plaisanteries inoffensives. Zakumi est aussi chaleureux et attentionné, ce qui lui vaut de se faire rapidement de nouveaux amis.

Il aime beaucoup jouer au football, car c'est pour lui un excellent moyen de faire des rencontres et de faire tomber la barrière de la langue. Il ne sort jamais sans son ballon de football grâce auquel il invite ceux qui l'entourent à jouer avec lui.

Zakumi adore le football. A une époque, il avait même décidé de se teindre en vert afin de passer plus facilement inaperçu sur le terrain. Evidemment, un chasseur tel que lui connaît toute l'importance d'un bon camouflage !  
Malheureusement, Zakumi n'est pas parfait. Il dépense tellement d'énergie dans tout ce qu'il fait qu'il lui faut se reposer régulièrement. Il lui arrive même de somnoler sur scène, entre deux numéros ! Il s'endort parfois sans crier gare, dans les circonstances les plus insolites. Mais ne vous inquiétez pas, il ne fait généralement que de courtes siestes, le temps de recharger ses batteries. Pour un léopard de son âge, tout cela est parfaitement normal.   

Au cours des dernières années, Zakumi a visité toutes les régions d'Afrique habitables par un grand félin, de la savane à la forêt, en passant par la jungle, les montagnes et même le désert. Cette expérience lui a appris à s'adapter à tous les environnements. Il sait désormais apprécier la diversité des paysages et des cultures africaines.

Le nom Zakumi vient de "ZA", les initiales de l'Afrique du Sud, et de "kumi", qui signifie "10" dans plusieurs langues africaines.

Zakumi veut absolument faire de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, une gigantesque fête. Il entend bien profiter de cet événement inoubliable pour faire découvrir aux milliers de visiteurs venus du monde entier la chaleur et l'esprit du content africain.

"Il veut mettre une bonne ambiance pour tous les fans et faire en sorte que l'on parle beaucoup de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, qui aura lieu pour la première fois en Afrique. Il est très fier de son pays et il veut s'assurer que tout le monde sera là pour assister à la fête", explique Lucas Radebe, ancien international sud-africain et ami proche de Zakumi.

Tout juste sorti de terre, le stade Moses Mabhida de Durban sera le cadre de l'une des demi-finales de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. L'esthétique de cette nouvelle enceinte s'inspire du drapeau de l'Afrique du Sud tandis que la grande arche symbolise l'unité de toute une nation passionnée de sport. Les deux pieds de l'arche du côté sud du stade se rejoignent pour ne former qu'uns seul pilier sur le côté nord, afin de symboliser l'unité retrouvée d'une nation autrefois divisée.
Le stade de 70000 places a été spécialement conçu comme un lieu multi-usages et comprend notamment un amphithéâtre et un téléphérique qui permet d'accéder à une plate-forme d'observation au sommet de la grande arche longue de 350m, et culminant à 106m au-dessus de la pelouse. Depuis ce point de vue, les visiteurs pourront découvrir des vues panoramiques spectaculaires de la ville et des côtes. Le toit est fixé à l'arche grâce à des câbles en acier de 95mm de diamètre. Chacun des sièges du stade est spacieux et confortable et offre une vue agréable et dégagée sur la pelouse.
Cette arène multifonctionnelle de classe mondiale est située au cœur de la Cité des Sports de Kings Park. Le Stade Moses Mabhida de Durban sera le joyau de la couronne du complexe sportif de Kings Park. A la construction du stade viendront ensuite s'ajouter de nombreuses installations sportives ainsi que des restaurants, des magasins, des aires de jeux pour les enfants et d'un passage piéton reliant le complexe sportif à la plage. Le stade a été construit sur le site de l'ancien stade de Kings Park.

Moses Mabhida, à qui le stade doit son nom, est né à Thornville près de Pietermaritzburg, le 14 Octobre 1923 dans une famille pauvre qui a ensuite été forcée à quitter ses terres. En 1963, Oliver Tambo demanda à Mabhida, alors à Prague au service de la Fédération mondiale des syndicats, de revenir en Afrique pour développer la branche armée de l'ANC, Umkhonto we Sizwe (MK). Il a reçu une formation militaire et politique est devenu le chef instructeur de nouvelles recrues militaires. Plus tard, il a servi comme commandant de la MK.



 

Stade : Durban Stadium
Ville : Durban
Capacité : 69 957
Travaux : Construction
Fin des travaux : 2009

 

Nom : Nelson Mandela Bay/Port Elizabeth
Ville : Nelson Mandela Bay/Port Elizabeth
Capacité : 46 082 places
Travaux : Construction
Fin des travaux : 2009
 

Nom : Ellis Park Stadium
Ville : Johannesburg
Capacité : 60 000 (après rénovation)
Date de construction : 1982
Travaux : rénovation mineure
Fin des travaux : 2009


 
 

Soccer City, intérieur avant les transformations
Après les derniers travaux, le stade aura une capacité de 94,000 places assises (ou 91,141 selon les sources). Les rénovations ont retouché presque toutes les parties de l’édifice en commençant par l’élargissement du niveau spérieur des tribunes, de nouveaux projecteurs, la pose d’un toit circulaire et de nouveaux vestiaires.
Ce stade a déjà accueilli des événements majeurs, au niveau du football, la dernière manifestation internationale était la Coupe d’Afrique des nations en 1996.
Les travaux devraient être totallement  terminé en fin d’année 2009.
Propriétaire : Ville de Johannesburg
Administration : Fédération d’Afrique du Sud de football
Surface : Pelouse naturelle
Architecte : Boogertman Urban Edge + Partners, Populous

Les 8 matches qui auront lieu dans ce stade:
Date ­ Heure Phase      
11 juin ­ 16:00 Groupe A Afrique du Sud - Mexique 
14 juin ­ 13:30 Groupe E Pays-Bas - Danemark 
17 juin ­ 13:30 Groupe B Argentine - République de Corée 
20 juin ­ 20:30 Groupe G Brésil - Côte d’Ivoire 
23 juin ­ 20:30 Groupe D Ghana - Allemagne 
27 juin ­ 20:30 Huitièmes de finale 1B - 2A 
02 juillet ­ 20:30 Quarts de finale W49 - W50 
11 juillet ­ 20:30 Finale W61 - W62 

Les endroits des stades


 

"Trophés"



Trophée Ballon d'or

Trophée Fairplay

Levyashin

Ballon d'or

Le Ballon d'or France Football est un titre qui récompense le meilleur joueur du football mondial de l'année. Il est désormais décerné par un jury composé de journalistes internationaux. Chaque pays européen et chaque pays (non-européen) qui a participé à au moins une coupe du Monde est représenté par un journaliste qui désigne cinq joueurs parmi un panel de trente joueurs sélectionnés par la rédaction de France Football. Cinq points sont attribués au premier de ce quintet, quatre points au deuxième, trois points au troisième, deux points au quatrième et un point au cinquième.
Cette récompense fut créée en 1956 par Gabriel Hanot. À l'origine, la récompense était réservée aux joueurs européens. En 1995, le mode d'éligibilité a été modifié, permettant à tout footballeur jouant dans un club européen d'obtenir ce trophée tant convoité, à l'image du Libérien George Weah devenu Ballon d'or la même année. Il a fallu attendre 2007 pour que l'ouverture soit totale : désormais le Ballon d'or récompensera le meilleur joueur du monde, quelle que soit sa nationalité et surtout le club au sein duquel il évolue, même si ce dernier n'est pas européen.
Cependant le ballon d'or n'est toujours pas totalement représentatif puisque au niveau des nations votantes, 100% des pays de l'UEFA sont représentés et 90% de la CONMEBOL contre 25% de la CAF, 20% de la CONCACAF 19% de l'AFC et 18% de l'OFC.
Seul le premier est récompensé : pas de « ballon d'argent », ni de « ballon de bronze ».
Il y eut deux ballons d'or ; un premier trophée était gravé par deux petites lignes sur chaque hexagone du ballon, et un second sans ces petites lignes. Adidas voulut intenter un procès à France Football pour plagiat de son ballon, France-Football fut dans l'obligation de redessiner le trophée. Le trophée actuel est la nouvelle version.

Le fair-play (de l'anglais fair play) est une expression anglaise composée de fair (« clair, franc, honnête, sans tricherie ») et de play (« jeu »), désignant une conduite honnête dans un jeu, puis dans toutes circonstances. Utilisé couramment dans le monde du sport, ce terme recouvre à la fois le respect de l'adversaire, des règles, des décisions de l'arbitre, du public et de l'esprit du jeu, mais aussi la loyauté, la maitrise de soi et la dignité dans la victoire comme dans la défaite.
Le trophée Lev Yachine 
Le trophée du meilleur gardien de but de la Coupe du monde de football, créé en 1994, porte son nom. Il est décerné par un jury constitué d'anciens joueurs et d'entraîneurs membres du groupe d'étude technique de la FIFA

En football, le Soulier d'or européen récompense chaque saison le meilleur buteur d'Europe tous championnats confondus.

"Gagnants des années précédantes"

En 2006: En Allemagne

 Vainqueur: Italie
 Deuxième: France
 Troisième: Allemagne
 Quatrième: Portugal
 Ballon d'Or adidas: Zinedine ZIDANE (FRA)
 Soulier d'Or adidas: Miroslav KLOSE (GER)
 Prix Lev Yashin du meilleur gardien de but: Gianluigi BUFFON (ITA)
 Meilleur Jeune Joueur: Lukas PODOLSKI (GER)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Espagne, Brésil
 Equipe la plus spectaculaire de la FIFA: Portugal
Rapport technique
La Coupe du Monde de la FIFA passera les trois prochaines années en Italie, après le triomphe des Azzurri en finale d'Allemagne 2006. Un succès qui, de l'aveu même des principaux intéressés, doit beaucoup au collectif.


Corée/Japon 2002

 Vainqueur: Brésil
 Deuxième: Allemagne
 Troisième: Turquie
 Quatrième: République de Corée
Ballon d'Or adidas: Oliver KAHN (GER)
 Soulier d'Or adidas: RONALDO (BRA)
 Prix Lev Yashin du meilleur gardien de but: Oliver KAHN (GER)
 Meilleur Jeune Joueur: Landon DONOVAN (USA)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Belgique

 Equipe la plus spectaculaire de la FIFA: République de Corée
Rapport technique
Emaillé de renversements de situation et de surprises, le premier tour de la Coupe du Monde de la FIFA Corée/Japon 2002 a été le révélateur de bouleversements dans la hiérarchie mondiale du football. Au bout du compte toutefois, ce furent l'Allemagne et le Brésil, deux habitués des grands rendez-vous, qui se disputèrent le trophée tant convoité.


En France 1998

 Vainqueur: France
 Deuxième: Brésil
 Troisième: Croatie
 Quatrième: Pays-Bas
Ballon d'Or adidas: RONALDO (BRA)
 Soulier d'Or adidas: Davor SUKER (CRO)
 Prix Lev Yashin du meilleur gardien de but: Fabien BARTHEZ (FRA)
 Meilleur Jeune Joueur: Michael OWEN (ENG)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Angleterre,
 France
 Equipe la plus spectaculaire de la FIFA: France
Rapport technique
La 16ème Coupe du Monde de la FIFA est la plus grande de tous les temps, disputée par 32 équipes, avec 64 matches joués. Les huit groupes de quatre équipes sont répartis dans toute la France, avec dix stades nouveaux ou totalement rénovés, le match d'ouverture et la finale étant disputés dans le superbe et flambant neuf Stade de France, à deux petits kilomètres au nord de Paris.

États-Unis 1994
 Vainqueur: Brésil
 Deuxième: Italie
 Troisième: Suède
 Quatrième: Bulgarie
 Ballon d'Or adidas: ROMÁRIO (Romário de Souza Faria) (BRA)
 Soulier d'Or adidas: Oleg SALENKO (RUS),
 Hristo STOICHKOV (BUL)
 Prix Lev Yashin du meilleur gardien de but: Michel PREUDHOMME (BEL)
 Meilleur Jeune Joueur: Marc OVERMARS (NED)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Brésil

 Equipe la plus spectaculaire de la FIFA: Brésil
Rapport technique
Une superbe Coupe du Monde de la FIFA, seulement ternie par une finale décevante que le Brésil remporte aux tirs au but après un match nul et vierge contre l'Italie. Il y eut pléthore de buts, d'émotions, de drames et de surprises.

Italie 1990

 Vainqueur: République Fédérale d'Allemagne
 Deuxième: Argentine
 Troisième: Italie
 Quatrième: Angleterre
 Ballon d'Or adidas: Salvatore SCHILLACI (ITA)
 Soulier d'Or adidas: Salvatore SCHILLACI (ITA)
Meilleur Jeune Joueur: Robert PROSINECKI (CRO)

 Prix du Fair-play de la FIFA: Angleterre
Rapport technique
Une Coupe du Monde de la FIFA terriblement décevante, avec trop de football défensif et ennuyeux et trop de matches gagnés aux tirs au but. La finale elle-même, entre la RFA et l'Argentine, est la moins intéressante de toute l'histoire de la compétition.

Mexique 1986

 Vainqueur: Argentine
 Deuxième: République Fédérale d'Allemagne
 Troisième: France
 Quatrième: Belgique
 Ballon d'Or adidas: Diego MARADONA (ARG)
 Soulier d'Or adidas: Gary LINEKER (ENG)
 Meilleur Jeune Joueur: Enzo SCIFO (BEL)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Brésil
Rapport technique
L'organisation de la 13ème édition de la Coupe du Monde de la FIFA est attribuée au Mexique, qui devient du coup le premier pays à avoir accueilli la compétition deux fois. Cependant, les Mexicains n'étaient pas le premier choix.

Espagne 1982
 Vainqueur: Italie
 Deuxième: République Fédérale d'Allemagne
 Troisième: Pologne
Quatrième: France
Ballon d'Or adidas: Paolo ROSSI (ITA)
 Soulier d'Or adidas: Paolo ROSSI (ITA)
 Meilleur Jeune Joueur: Manuel AMOROS (FRA)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Brésil
Rapport technique
L'Italie ne peut franchir le premier tour que grâce à une meilleure différence de buts, mais c'est finalement elle qui s'adjuge le trophée. Elle bat sur son chemin le Brésil au terme d'un match extraordinaire et conquiert son troisième titre.

Argentine 1978
 Vainqueur: Argentine
 Deuxième: Pays-Bas
 Troisième: Brésil
Quatrième: Italie
 Soulier d'or: Mario KEMPES (ARG)
 Meilleur Jeune Joueur: Antonio CABRINI (ITA)
 Prix du Fair-play de la FIFA: Argentine
Rapport technique
Finaliste malheureuse en 1930, l'Argentine doit attendre 48 ans avant de remporter la Coupe du Monde de la FIFA. En 1978, en tant qu'organisatrice, elle profite du soutien populaire pour s'imposer. Elle bat en finale les Pays-Bas, privés de Johann Cruyff, qui a refusé de disputer la compétition en raison de la situation politique. Surclassée par l'Italie dans les matches de poule, l'Argentine se remet dans la course à la faveur d'une victoire 6-0 sur le Pérou.

Allemagne 1974
 Vainqueur: République Fédérale d'Allemagne
 Deuxième: Pays-Bas
 Troisième: Pologne
 Quatrième: Brésil
 Soulier d'or: Grzegorz LATO (POL)
 Meilleur Jeune Joueur: Wladyslaw ZMUDA (POL)
Rapport technique
C'est à nouveau un triomphe pour la nation organisatrice. A l'issue d'un tournoi placé sous le signe de l'avènement du "football total", l'Allemagne s'empare de la nouvelle Coupe du Monde de la FIFA après une démonstration où engagement total et polyvalence sont les maîtres-mots.

Mexique 1970
Vainqueur: Brésil
 Deuxième: Italie
 Troisième: République Fédérale d'Allemagne
 Quatrième: Uruguay
 Soulier d'or: Gerd MUELLER (GER)
*Meilleur Jeune Joueur: Teofilo CUBILLAS (PER)

Angleterre 1966

Vainqueur: Angleterre
 Deuxième: République Fédérale d'Allemagne
 Troisième: Portugal
 Quatrième: Union soviétique
 Soulier d'or: EUSEBIO (Eusebio da Silva Ferreira) (POR)
 Meilleur Jeune Joueur: Franz BECKENBAUER (GER)

Chili 1962
Vainqueur: Brésil
 Deuxième: Tchécoslovaquie
 Troisième: Chili
 Quatrième: Yougoslavie
Soulier d'or: Florian ALBERT (HUN),
 Valentin IVANOV (URS),
 Drazen JERKOVIC (YUG),
 Leonel SANCHEZ (CHI),
 VAVA (BRA),
 GARRINCHA (BRA)
 Meilleur Jeune Joueur: Florian ALBERT (HUN)

Suède 1958
 Vainqueur: Brésil
 Deuxième: Suède
 Troisième: France
 Quatrième: République Fédérale d'Allemagne
 Soulier d'or: Just FONTAINE (FRA)
Meilleur Jeune Joueur: PELÉ (Edson Arantes do Nascimento) (BRA)

Suisse 1954
 Vainqueur: République Fédérale d'Allemagne
 Deuxième: Hongrie
 Troisième: Autriche
 Quatrième: Uruguay
 Soulier d'or: Sandor KOCSIS (HUN)
 

Brésil 1950
 Vainqueur: Uruguay
 Deuxième: Brésil
 Troisième: Suède
 Quatrième: Espagne
Soulier d'or: ADEMIR (BRA)

France 1938

 Vainqueur: Italie
 Deuxième: Hongrie
 Troisième: Brésil
 Quatrième: Suède
 Soulier d'or: LEONIDAS (BRA)

Italie 1934
Vainqueur: Italie
 Deuxième: Tchécoslovaquie
 Troisième: Allemagne
 Quatrième: Autriche
*Soulier d'or: Oldrich NEJEDLY (TCH)

Uruguay 1930
 Vainqueur: Uruguay
 Deuxième: Argentine
Troisième: Etats-Unis d'Amérique
 Quatrième: Yougoslavie
 Soulier d'or: Guillermo STABILE (ARG)

Le Mondial 2014 revient au Brésil
Mardi 04 mai 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE 
Le Morumbi Stadium à São Paulo. (Photo Getty)
RIO DE JANEIRO - La Fifa a démenti lundi envisager la possibilité de retirer au Brésil l'organisation de la Coupe du monde de football en 2014 en raison des retards dans le lancement des travaux.
"Très clairement, nous n'avons pas de plan de secours ou de plan B. La Coupe du monde de 2014 aura lieu au Brésil", a indiqué lundi la Fifa dans un communiqué en réponse aux interrogations du site sportif Lancenet!.
La Fifa précise qu'elle "surveille l'avancement des travaux pour garantir que les sites seront prêts avant le 31 décembre 2012". 

L'hebdomadaire brésilien Veja avait affirmé la semaine dernière que la Fifa envisageait un plan B pour confier le Mondial 2014 à l'Angleterre au cas où le Brésil n'arriverait pas à être prêt à temps.
Le président de la Confédération brésilienne de football (CBF), Ricardo Teixeira, avait pour sa part prévenu début avril que les organisateurs du Mondial-2014 seraient confrontés à de "sérieux problèmes" si les travaux ne débutaient pas avant le 3 mai, date limite fixée par la Fifa.

"Si les travaux ne commencent pas avant début mai, nous aurons de sérieux problèmes", avait averti M. Teixeira.
Le comité d'organisation (COL) doit débuter mercredi à São Paulo une tournée d'inspection des 12 sites qui se terminera le 20 mai à Salvador de Bahia.
Stade de la Coupe du Monde 2010 ­ Soccer City à Johannesbourg
Stade de "Soccer City" il accueillera la finale le 11 juillet 2010
Connu également sous le nom de FNB Stadium
Construit en 1987 avec une capacité de 80¢000 places assises, le stade a subit de grandes transformations (à partir de 2007) pour être apte à recevoir l’événement sportif de l’année 2010.
 

Juin  // Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?

Hit-Parade


 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Hit-Parade

annuaire