VOTRE SIGNE ASTROLOGIQUE AMERINDIEN

Pour trouver votre signe amérindien;
voir tableau au bas de la page


 
 

"L'astrologie Amérindienne"

Initiation à l'astrologie amérindienne
L’astrologie amérindienne, ou encore Roue de la vie, n’a pas pour but d’être prévisionnelle, c’est une astrologie chamanique, destinée à conseiller et à mieux vivre, à rester en accord avec la nature et surtout sa nature.
Les « peaux-rouges », loin des clichés hollywoodiens, étaient un peuple comme un autre, pas plus violent, peut-être même plus sage puisque l’implantation des différentes tribus sur de vastes terres empêchait de réels conflits territoriaux et permettait de canaliser les forces humaines, non dans la recherche de ressources matérielles, mais dans celles de ressources spirituelles.
Nous allons voir que si leur vision du monde était différente de la nôtre, leur astrologie (permettant souvent de jauger l’évolution d’une civilisation à un moment donné) était empreinte d’une grande sagesse qui éclairera sans doute notre propre connaissance d’un jour nouveau puisque les signes de ces deux zodiaques peuvent être facilement comparés. Et vous, quel est votre animal totem ?


Les indiens répartis sur l’Amérique du Nord partageaient un certains nombres de vues communes, un patrimoine spirituel unique qui les poussaient à croire que toute chose avait une âme. Ce principe se nomme animisme et peut être considéré comme la forme primordiale non seulement de la foi mais de toute astrologie puisqu’elle pose le principe que tous les éléments de l’univers sont liés et interagissent les uns sur les autres.
Leur croyance était que le monde était principalement formé par des vibrations (lumineuses ou sonores), pénétrant et donnant une réalité à toute chose. Cela au final n’a guère était démenti par la physique moléculaire qui, par une voie scientifique, nous dit à peu près la même chose, c'est-à-dire qu’un nombre limité de molécules sont présentes partout et forme notre réalité tangible. Ces molécules émettent en effet des vibrations, des ondes qui peuvent être ou non perceptibles aux sens humains (les infrarouges et les ultrasons par exemple échappent à nos sens).
On constatera au passage la puissance de l’observation et de la connaissance intuitive qui, probablement depuis au moins 3000 ans avaient posé les principes de base qui seraient « redécouvert » plus tard par la science.
Les indiens, fins scrutateurs des lois naturelles, avaient donc aussi remarqué ce qui peut apparaître comme une évidence une fois dit mais qui pourtant échappe sans doute
à la plupart des gens : dans la nature sauvage, la ligne droite n’existe pas. Tout est courbe et rond, vallon et sinuosité. L’univers tout entier est une concentration de cercle, d’ovales, d’ovoïdes, de crêt…mais nulle part n’apparaît la ligne droite qui définit donc seulement celui qui la conçoit. C'est-à-dire l’homme.

Si l’univers est un cercle, il est légitime de le reproduire ainsi, imitant d’ailleurs au passage la rotondité de la Lune, le vol écliptique des oiseaux, le territoire circulaire des animaux (et oui !). D’ailleurs cette règle consistant à respecter « la forme de la nature » se retrouve dans les tipis (architecture) comme dans les rondes (rites sociaux).
Cette roue, tracée sur le sol, dans la terre, est « la roue de la vie ». C’est aussi la signification étymologique de « zodiaque » car il n’y pas de coïncidence quoi que veuillent en dire les hyper-rationalistes. 

Cette roue primordiale va être divisée en lignes droites, verticales et horizontales, représentant l’insertion de l’élément humain dans l’univers. Et c’est tout naturellement que ces lignes seront disposées selon les quatre points cardinaux d’abord, puis selon les quatre points intermédiaires en découlant. Cela nous donne une roue scindée en huit parts égales. On dit cette disposition « système octogonal » et ce système a été celui de toutes les astrologies primitives, de la chine à la Mésopotamie en passant par les peuples celtes et…les indiens d’Amérique.
Toutefois, un peu partout (et sans doute de façon concomitante), les sages s’aperçurent, par un biais ou un autre, que ce système en Huit pouvait être amélioré en ajoutant une grande croix dont les branches verticales et horizontales amenaient à une division en 12 parts, autrement dit un système duodécimale. Chez les indiens, l’ajout de ces 4 parts correspond tout simplement à la prise en contre des 4 solstices et donc au respect du rythme des saisons.

L’astrologie amérindienne désigne l’ensemble des croyances des indiens d’Amérique du Nord. Selon eux la nature est le point essentiel de toute forme de vie et du fonctionnement de l’Univers. Ainsi tous les éléments qui le composent interagissent entre eux. Ce qui attribue à ces amérindiens une pensée animiste, considérée parfois comme la base de toutes les formes d’astrologies. Autre élément de base de cette culture, celle du cercle. L’univers est un ensemble composé de courbes, d’ovales et autres formes circulaires créées par la nature, le vol des oiseaux, les territoires des animaux, les collines, le Soleil ou encore la Lune. Les lignes droites, de facto, sont l’essence même d’une création de l’Homme et ne peuvent donc exister dans le monde sans l’intervention de la main humaine. L’existence est représentée par une jonction des éléments de la nature et des éléments de l’homme en un symbole, c’est la roue de la vie. Ce symbole est un cercle découpé par des lignes qui rejoignent mutuellement les points cardinaux et les points intermédiaires auxquelles s’ajoutent les saisons pour représenter les solstices afin d’obtenir douze parts égales qui représentent chacune une couleur, un animal, une plante et un animal. L’astrologie amérindienne ne sert pas de prédiction comme les autres astrologies, mais donne plutôt des conseils de vie, une façon d’aborder les éléments, de comprendre notre caractère et comment se comporter avec la nature. Pour comprendre cette astrologie, nous comprendre et découvrir notre personnalité les amérindiens utilisent ce que l’on appelle des animaux totems. Il en existe douze ou treize selon l’interprétation des différentes tribus d’Amérique du Nord.



L'astrologie amérindienne existe depuis plusieurs millénaires. À l'origine, les sages amérindiens avaient pour habitude d'effectuer des prédictions aux membres de leurs nations en se basant sur leur lune de naissance. Il était, à cette époque, tout à fait normal de situer une naissance en terme de première lune, de deuxième lune, de troisième lune, etc....
L'orsque venait le temps de parler des évènements à venir, on employait les termes: dans deux lunes ou dans trois lunes etc...Les sages pouvaient aussi prédire l'abondance des récoltes, les changements de température, les répercussions d'un échange entre deux parties, les résultats de la chasse ou la durée des relations amicales et amoureuses en se basant sur la position et la forme de la lune.

L’astrologie amérindienne - ou roue de la vie - ne s’inscrit pas dans une vocation de prédication : elle est destinée à conseiller et à mieux vivre en restant en accord avec la nature et surtout sa nature profonde.
Même si les indiens d’Amérique du nord - répartis sur tout le territoire ? avaient tous des rituels différents, ils partageaient l’idée que toute chose a une âme. Animistes, leur postulat était que tous les éléments de l’univers sont liés et interagissent les uns sur les autres.
L’origine de la roue amérindienne
Les indiens ? par fine observation ? ont constaté que dans la nature tout est courbe, vallon et sinuosité. Si tout l’univers entier est une concentration de cercles et d’ovales, la ligne droite définit l’intervention de l’homme.
A l’image de la lune, du vol des oiseaux ou du territoire circulaire des animaux, il est naturelle de représenter l’univers comme un cercle. Cette roue, tracée sur le sol est la base de « la roue de la vie ». Elle va être divisée en lignes droites, verticales et horizontales, représentant l’humain dans l’univers. Disposées aux quatre points cardinaux, puis aux quatre points intermédiaires découlant, la roue est désormais constituée de 8 parts égales. Toutefois, les indiens décident vite d’améliorer ce système en intégrant les quatre solstices pour respecter également le rythme des saisons.
La roue de la vie amérindienne est donc constituée en définitive de douze parts égales. Dans notre astrologie, chaque portion est baptisée selon une constellation associée à un signe zodiacal. Chez les amérindiens, chaque part est reliée à un animal totem.

L’astrologie amérindienne, ou encore Roue de la vie, n’a pas pour but d’être prévisionnelle, c’est une astrologie chamanique, destinée à conseiller et à mieux vivre, à rester en accord avec la nature et surtout sa nature.
Les « peaux-rouges », loin des clichés hollywoodiens, étaient un peuple comme un autre, pas plus violent, peut-être même plus sage puisque l’implantation des différentes tribus sur de vastes terres empêchait de réels conflits territoriaux et permettait de canaliser les forces humaines, non dans la recherche de ressources matérielles, mais dans celles de ressources spirituelles.
Nous allons voir que si leur vision du monde était différente de la nôtre, leur astrologie (permettant souvent de jauger l’évolution d’une civilisation à un moment donné) était empreinte d’une grande sagesse qui éclairera sans doute notre propre connaissance d’un jour nouveau puisque les signes de ces deux zodiaques peuvent être facilement comparés. Et vous, quel est votre animal totem ?

Initiation à l’astrologie amérindienne

Les indiens répartis sur l’Amérique du Nord partageaient un certains nombres de vues communes, un patrimoine spirituel unique qui les poussaient à croire que toute chose avait une âme. Ce principe se nomme animisme et peut être considéré comme la forme primordiale non seulement de la foi mais de toute astrologie puisqu’elle pose le principe que tous les éléments de l’univers sont liés et interagissent les uns sur les autres.
Leur croyance était que le monde était principalement formé par des vibrations (lumineuses ou sonores), pénétrant et donnant une réalité à toute chose. Cela au final n’a guère était démenti par la physique moléculaire qui, par une voie scientifique, nous dit à peu près la même chose, c'est-à-dire qu’un nombre limité de molécules sont présentes partout et forme notre réalité tangible. Ces molécules émettent en effet des vibrations, des ondes qui peuvent être ou non perceptibles aux sens humains (les infrarouges et les ultrasons par exemple échappent à nos sens).
On constatera au passage la puissance de l’observation et de la connaissance intuitive qui, probablement depuis au moins 3000 ans avaient posé les principes de base qui seraient « redécouvert » plus tard par la science.
Les indiens, fins scrutateurs des lois naturelles, avaient donc aussi remarqué ce qui peut apparaître comme une évidence une fois dit mais qui pourtant échappe sans doute à la plupart des gens : dans la nature sauvage, la ligne droite n’existe pas. Tout est courbe et rond, vallon et sinuosité. L’univers tout entier est une concentration de cercle, d’ovales, d’ovoïdes, de crêt…mais nulle part n’apparaît la ligne droite qui définit donc seulement celui qui la conçoit. C'est-à-dire l’homme.
Si l’univers est un cercle, il est légitime de le reproduire ainsi, imitant d’ailleurs au passage la rotondité de la Lune, le vol écliptique des oiseaux, le territoire circulaire des animaux (et oui !). D’ailleurs cette règle consistant à respecter « la forme de la nature » se retrouve dans les tipis (architecture) comme dans les rondes (rites sociaux).
Cette roue, tracée sur le sol, dans la terre, est « la roue de la vie ». C’est aussi la signification étymologique de « zodiaque » car il n’y pas de coïncidence quoi que veuillent en dire les hyper-rationalistes.
Cette roue primordiale va être divisée en lignes droites, verticales et horizontales, représentant l’insertion de l’élément humain dans l’univers. Et c’est tout naturellement que ces lignes seront disposées selon les quatre points cardinaux d’abord, puis selon les quatre points intermédiaires en découlant. Cela nous donne une roue scindée en huit parts égales. On dit cette disposition « système octogonal » et ce système a été celui de toutes les astrologies primitives, de la chine à la Mésopotamie en passant par les peuples celtes et…les indiens d’Amérique.
Toutefois, un peu partout (et sans doute de façon concomitante), les sages s’aperçurent, par un biais ou un autre, que ce système en Huit pouvait être amélioré en ajoutant une grande croix dont les branches verticales et horizontales amenaient à une division en 12 parts, autrement dit un système duodécimale. Chez les indiens, l’ajout de ces 4 parts correspond tout simplement à la prise en contre des 4 solstices et donc au respect du rythme des saisons.
La roue amérindienne peut donc, au final, être ainsi représentée 


Source : http://www.autourdelalune.com/animal-totem/initiation-a-l-astrologie-amerindienne.html#ixzz2lIngn6OE

 Les pouvoirs de l'Astrologie Amérindienne
. Ce n'est qu'au vingtième siècle qu'on lui donna ce nom, beaucoup plus acceptable pour les non-autochtones.
Avant l'époque dite moderne l'homme ou la femme qui avait le pouvoir de communiquer avec le monde occulte se nommait «sage » ou « puion » et non pas astrologue ou medecin man.  Ils étaient en mesure de repérer le gibier et le poisson, de savoir ce  que d'autres personnes influentes faisaient, réparer les torts causés par d'autres personnes possédant des pouvoirs semblables.   On leur donnaient des cadeaux pour les remercier de leur aide.
La Lune communique au sage les tendances de demain et les prévisions pour le futur, de prévoir le moment d'une naissance en terme de première Lune, de deuxième Lune, de troisième Lune, etc.... 


Les mois lunaires de l'année autochtone
(L'année autochtone débute au solstice d'été)
Peskewikús, Kisikwekewikús, 
Wikumkewikús, Wikewikús, Keptekewikús, Kiskewikús, Punamujuikús, Apunknajit, Kjikús, Siwkewikús, Penamuikús, Etquljuikús, Nipnikús,  


Puisque L'ASTROLOGIE AMERINDIENNE est influencée par la lune et qu'il y a habituellement treize lunes par année, l'astrologie se compose de 13 signes différents. Chacun de ces signes porte un nom d'animal, d'oiseau ou de poisson, car les amérindiens nt un grand respect de la nature.Les membres de toutes les nations amérindiennes savaient que la lune communiquait aux sages les tendances de demain et les prévisions pour le futur. Il est important de se souvenir que les sages amérindiens recomendaient d'être prudents en période de pleine lune, car certains évènements sont influencés par celle-ci. Ainsi, il est préférable pour vous d'entreprendre de gros projets, des discussions importantes ou des transactions significatives en période de pleine lune. En fait, il est toujours préférable de ne rien entreprendre pendant les trois jours qui précèdent ou qui suivent la pleine lune ou une éclipse lunaire.

 

En fait, l'énergie ainsi que le côté affectif, amical et humain de notre vie ou de nos pensées sont emplifiés lorsque la pleine lune se rapproche. Puis, à l'opposé, lorsqu'on se rapproche de la nouvelle lune, cela devientfavorable ao plan des affaires, des finances et des idées génailes.
La lune dirige donc grandement votre vie.
Tout comme les grandes et grand voyant( e)s. les amérindiens eux aussi pouvais prédire l'avenir à l'aide de leur astrologie, tels : les relations amoureuse et amicale, les récoltes, les saisons, comment les chasses irais et ainsi de suite. 

 

Votre Thème d'Astrologie Amérindienne

Le Thème « Atrologie Amérindienne» est l'étude approfondie de votre personnalité
  établi à partir de votre  mois lunaire, du quartier de la Lune, du Soleil ainsi que des Planètes visibles à l'oeil nu.  Par exemple, la Lune dans l’Astrologie Amérindienne montre le centre des émotions de l’individu.  Dans le meilleur des cas la Lune, qui symbolise des sentiments, sensibilités et conscience, est avec le Soleil l'équilibre magnétique qui symbolise la volonté et le vouloir faire. La polarité entre ces deux forces primaires de la vie assure l'équilibre et la perspective. La Lune affecte les émotions et l’inconscient, les habitudes du passé et les réaction automatiques ou instinctives.  Elle traite la façon dont l'individu se rappelle des expériences émotives et sa capacité de maintenir l'information.  Il y a une certaine polarité que le Soleil et la Lune qui est entre autre très visible lors des marées.   Cette polarité influence aussi l'individu.

Le Thème « Atrologie Amérindienne» est basée sur les 13 mois lunaires de l'année autochtone.  Il y a 13 signes différents,  chacun de ces signes est associé à un animal qui lui est propre,  un oiseau ou un poisson.

Le Thème « Atrologie Amérindienne» est l'étude des tendances de demain 
et les prévisions pour le futur.  Cette étude s'étale sur 13 mois à partir de votre anniversaire plus un mois ou deux de plus (maximum) si vous en faites la demande un peu avant.


Voici donc la charte astrologique amérindienne. Consultez la et découvrez quelle est votre signe.
Les animaux correspondant aux mois lunaires
(L'année autochtone débute au solstice d'été)


Les indiens d’Amérique du Nord sont très attentifs aux lunes et prétendent qu’elles agissent sur notre comportement. Il existe treize cycles lunaires dans une année, un animal totem correspondrait à chacun de ces cycles.

- Du 24 juin au 22 juillet : le chevreuil. Il représente le calme, la paix et la sérénité intérieure.
- Du 23 juillet au 19 août : l’aigle. Il représente l’équilibre, l’énergie et la prestance.
- Du 20 août au 16 septembre : la tortue. Elle représente la sagesse, le savoir et la patience.
- Du 17 septembre au 14 octobre : la bernache (ou oie noire). Elle représente l’influence, le charisme et l’empathie.
- Du 15 octobre au 11 novembre : le castor. Il représente le travail, le mystère la chaleur.
- Du 12 novembre au 9 décembre : le renard. Il représente la malice, la ruse et la chance.
- Du 10 décembre au 5 janvier : la loutre. Elle représente la joie, l’indépendance et le service.
- Du 6 janvier au 1er février : l’ours. Il représente la force, la paresse et la modestie.
- Du 2 février au 3 mars : l’original. Il représente la douceur, l’intuition et le panache.
- Du 4 mars au 31 mars : la marmotte. Elle représente la générosité, le dynamisme et le rêve.
- Du 1 au 28 avril : le lièvre. Il représente la connaissance, la fierté et la solitude.
- Du 29 avril au 26 mai : l’oie blanche. Elle représente l’ordre, la stabilité et la tranquillité.
- Du 27 mai au 23 juin : le saumon. Il représente la famille, la protection et le combat.

L’astrologie amérindienne, ou encore Roue de la vie, n’a pas pour but d’être prévisionnelle, c’est une astrologie chamanique, destinée à conseiller et à mieux vivre, à rester en accord avec la nature et surtout sa nature.
Les « peaux-rouges », loin des clichés hollywoodiens, étaient un peuple comme un autre, pas plus violent, peut-être même plus sage puisque l’implantation des différentes tribus sur de vastes terres empêchait de réels conflits territoriaux et permettait de canaliser les forces humaines, non dans la recherche de ressources matérielles, mais dans celles de ressources spirituelles.
Nous allons voir que si leur vision du monde était différente de la nôtre, leur astrologie (permettant souvent de jauger l’évolution d’une civilisation à un moment donné) était empreinte d’une grande sagesse qui éclairera sans doute notre propre connaissance d’un jour nouveau puisque les signes de ces deux zodiaques peuvent être facilement comparés. Et vous, quel est votre animal totem ?


Source : http://www.autourdelalune.com/animal-totem/le-symbolisme-des-animaux.html#ixzz2lImhasC7


SIGNE
RANG
DATE
Ours
1ère lune
du 6 janvier au 1er février
Orignal
2e lune
du 2 février au 3 mars
Marmotte
3e lune
du 4 mars au 31 mars
Lièvre
4e lune 
du 1er avril au 28 avril
Oie Blanche
5e lune
du 29 avril au 26 mai
Saumon
6e lune
du 27 mai au 23 juin
Chevreuil
7e lune
du 24 juin au 22 juillet
Aigle
8e lune
du 23 juillet au 16 août
Tortue
9e lune
du 17 août au 16 septembre
Bernache
10e lune
du 17 septembre au 14 octobre
Castor
11e lune
du 15 octobre au 11 novembre
Renard
12e lune
du 12 novembre au 9 décembre
Loutre
13e lune
du 10 décembre au 5 janvier

 
 
 

Retour Index:

Amérindien    Horoscope    Accueil 
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


 
 
 

Hit-Parade