Le 15 février

Fête du drapeau du Canada


La devise du Canada:
 « A mari usque ad mare » (D’un océan à l’autre)
dérivé d’un passage de la Bible

 Un drapeau qu'on cache dans sa poche, ce n'est pas un drapeau, c'est un mouchoir.
  [Emile de Girardin]
 
Les 51 ans du drapeau canadien : souvenirs unifoliés

Plusieurs cérémonies se dérouleront dimanche pour souligner le 51e anniversaire du drapeau canadien actuel.

Le 15 février 1965, l'Unifolié devenait officiellement le drapeau national du Canada. Il était déployé pour la première fois sur la colline parlementaire, à Ottawa.

C'est le premier ministre Lester B. Pearson qui avait alors décidé de remplacer par décret le "Union Flag".
Le lundi 15 février, à 11 h, rendez-vous au parc de la Confédération afin de souligner le 51e anniversaire du drapeau national du Canada par une cérémonie de lever du drapeau bien spéciale.
 En compagnie de Greg Fergus, député d’Hull–Aylmer, représentant de la ministre Mélanie Joly, les visiteurs sont invités à participer aux activités cérémoniales et à déguster une part de gâteau d’anniversaire, sans oublier de partager leur expérience sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #drapeaucanadien.

Dimanche, le gouverneur général du Canada, David Johnston, profitera de cette Journée du drapeau pour participer au lancement d'un timbre et d'une pièce de monnaie.

De leur coté, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et l'ancien premier ministre Jean Chrétien assisteront, à Mississauga, en Ontario, à une cérémonie commémorative.

Jour du drapeau national du Canada

Le drapeau du Canada est un symbole qui rallie la population canadienne.  Il rend hommage à notre géographie, il exprime notre histoire et notre identité nationale. Notre drapeau rend aussi hommage aux citoyens de toutes origines qui, par leur courage et leur détermination, ont contribué et continuent à bâtir le Canada. 

L'unifolié a été hissé pour la première fois sur la colline du Parlement à Ottawa le 15 février 1965.  Il devenait alors le Drapeau national du Canada, le plus important symbole de la nation canadienne.  Le 15 février 1996, le Premier ministre du Canada déclarait que cette date marquerait dorénavant le Jour du drapeau national du Canada.  Depuis, chaque année, les Canadiens et les Canadiennes sont invités à profiter de cette journée pour célébrer leur fierté et reconnaître le privilège de vivre au Canada

Pendant la majeure partie de son histoire après la Confédération, le Canada utilisa le drapeau royal de l'Union (Union Jack) comme son drapeau officiel national, avec le Red Ensign canadien comme variation populairement reconnue comme étant propre au Canada.

Après des décennies de discussion d'un nouveau drapeau canadien, le débat s'intensifia aux années 1960, devenant un sujet de controverse considérable. Le projet reçut son appui principal du premier ministre Lester B. Pearson, tandis que l'opposant principal était le chef de l'opposition et ancien premier ministre John Diefenbaker, qui rejetait le projet pour des raisons autant personnelles que politiques et qui en fit sa croisade personnelle.

Enfin, un comité parlementaire pluripartisan reçut la tâche de développer un drapeau. Après une période d'étude et de manœuvres politiques, le comité proposa le dessin actuel, créé par George Stanley sur l'inspiration du drapeau du Collège militaire royal du Canada. Le comité fit sa sélection finale le 22 octobre 1964.

La Chambre des communes du Canada adopta le nouveau drapeau le 15 décembre 1964, suivi deux jours après par le Sénat. Il reçut la Sanction royale de la Reine Élisabeth II le 15 février 1965, dont l'anniversaire est depuis 1995 le Jour du drapeau national du Canada.

Malgré les controverses, le nouveau drapeau fut rapidement adopté par le peuple canadien et devint rapidement le symbole du Canada connu à travers le monde.



Héraldique

La description officielle du dessin, tirée de la Proclamation royale de 1965 détaille l'emblème comme « un drapeau rouge dont les proportions sont de deux de longueur sur un de largeur, à carré blanc au centre, haut de la largeur accollée [sic.] à la hampe et portant une seule feuille d’érable rouge. » Selon cette description, la largeur de chacune des bandes rouges est donc de la moitié de celle du carré blanc. Même si la Proclamation ne fait pas état du type de feuille d'érable à utiliser, le dessin officiel montre une feuille à 11 pointes. Toujours selon la Proclamation, le drapeau est également décrit par un blasonnement : « en termes d'héraldique, de gueules, au pal canadien d’argent, chargé d’une feuille d’érable du premier. » Le blason a été enregistré par l'Autorité héraldique du Canada le 15 mars 2005.

La feuille d'érable a servi de symbole célébrant la nature et l'environnement de ce qui est aujourd'hui le Canada depuis le XVIIIe siècle.  Le nombre de points sur la feuille n'a aucune signification.  Le nombre et l'arrangement des points de la feuille ont été choisis après des tests en soufflerie ayant montré que le dessin actuel était le moins indistinct en cas de fort vent.  La feuille d'érable sur le drapeau fut dessinée par Jacques Saint-Cyr.
 En 1921, le roi George V du Royaume-Uni proclama que les couleurs officielles du Canada seraient le rouge de la Croix de saint Georges et le blanc de l'emblème royal français depuis Charles VII de France.

Le centre blanc est un meuble héraldique propre au Canada - appelé pal canadien - il s'agit d'un pal qui comprend la moitié du champ plutôt que le tiers. (Dans l'héraldique, un pal est une bande verticale.) On blasonne le drapeau comme suit : De gueules sur un pal canadien d'argent, une feuille d'érable de la première couleur. Le drapeau a des proportions de 1:2, deux fois plus long que sa largeur, comme l'Union Jack.

Le drapeau reprend les couleurs officielles du Canada, établies par le roi Georges V en 1921 : rouge, de la croix de saint Georges, représentant l'Angleterre, et blanc, de la bannière royale française depuis le roi Charles VII.

 La feuille d'érable

En 1834, à l'époque où les seuls à utiliser le terme « Canadien » sont les habitants francophones de la vallée du Saint-Laurent, la Société Saint-Jean-Baptiste consacre la feuille d'érable emblème officiel en ces termes éloquents :
 

« Cet arbre - l'érable - d'abord jeune et battu par les vents, semble dépérir, puisant difficilement sa nourriture à même la terre. Mais le voilà bientôt tendre ses rameaux vers le ciel, grand et fort, faisant fi des tempêtes et triomphant du vent, maintenant impuissant devant sa force. L'érable est le roi de nos forêts; il symbolise le peuple canadien. »
 

Ce symbole s'étend pour représenter l'ensemble des Canadiens, figurant déjà sur les armoiries composées du Canada dès la Confédération, dans les armes notamment de l'Ontario et du Québec; il figure également dans les nouvelles armoiries du Canada dès 1921. Il est proéminent parmi les symboles favorisés dans les projets de drapeau en 1964 et fera partie du drapeau retenu.

Les Peuples autochtones de L'Amérique du Nord, bien avant l'arrivée des colons Européens, avaient découvert les propriétés comestibles de la sève d'érable qu'ils recueillaient chaque printemps. Déjà en 1700, selon de nombreux historiens, la feuille d'érable faisait figure de symbole canadien.

Voici quelques exemples qui montrent la place croissante que la feuille d'érable a prise dans la conscience publique en tant que symbole de notre pays, avant de devenir une partie intégrante du Drapeau national du Canada le 15 février 1965.

  • 1834 - on rapporte que Ludger Duvernay proposait la feuille d'érable comme emblème du Canada, le jour de la fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin.

  • 1836 - Le Canadien, journal publié dans le Bas-Canada (maintenant le Québec), la mentionne comme emblème parfait du Canada.

  • 1858 -  la province du Canada a produit les premières pièces de monnaie officielles de 1, de 5, de 10 et de 20 cents arborant l'emblème de la feuille d'érable.

  • 1860 - lors d'une assemblée publique tenue à Toronto, la feuille d'érable est adoptée comme emblème national du Canada et elle est arborée à l'occasion de la visite du prince de Galles.

  • 1867 - Alexander Muir, maître d'école et poète de Toronto, compose le chant

  •  « The Maple Leaf Forever ».

  • 1914 - plusieurs soldats canadiens arborent sur leur insigne militaire la feuille d'érable, symbole dominant utilisé par beaucoup de régiments canadiens pendant la Première Guerre mondiale.

  • 1921 - les armoiries royales du Canada sont officiellement proclamées par Sa Majesté le roi George V. Elles comportent, à la base de l'écu, un rameau de trois feuilles d'érable, un symbole distinctif du Canada.

  • 1939 - au début de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs troupes canadiennes portent comme signe distinctif la feuille d'érable qui figure sur les insignes de plusieurs régiments et sur le matériel militaire et naval canadien.

  • 1996 - l'érable est proclamé officiellement l'emblème arboricole national du Canada.

Le rouge et le blanc : couleurs nationales du Canada

  • Le rouge et le blanc sont désignés comme les couleurs officielles du Canada en 1921 par Sa Majesté le roi George V, lors de la proclamation des armoiries royales du Canada. Le rouge et le blanc sont deux couleurs significatives étant donné qu'elles sont, depuis le XIe siècle, les couleurs de la France ou de l'Angleterre.


Le 15 février est le Jour du drapeau national du Canada. Cette date nous rappelle ce jour de 1965 où notre drapeau rouge et blanc arborant la feuille d'érable a été hissé pour la première fois sur la Colline du Parlement, à Ottawa, et de fait, dans des centaines de collectivités partout au Canada. Il s'agit d'une occasion unique de célébrer notre drapeau, et aussi ce qu'il représente : un pays et une citoyenneté qui font l'envie du monde entier. Que ce soit en enseignant à des élèves dans une salle de classe, en prenant le temps d'écouter les récits des anciens combattants, en faisant du bénévolat au centre communautaire local, les Canadiens et les Canadiennes partagent en toute simplicité leur fierté à l'égard du drapeau canadien et des valeurs communes.

Dans sa simplicité remarquable, le drapeau national du Canada traduit bien les défis et les possibilités immenses de l'avenir. En même temps, il évoque tout ce que nous avons accompli ensemble comme peuple ainsi que les moments marquants de notre histoire. La création de notre drapeau en 1965 fut l'un de ces moments.
 

Dans ses replis, le drapeau national du Canada témoigne à la fois du passé, du présent et de l'avenir. Même si nous sommes encore un pays relativement jeune, notre histoire riche et fascinante n'a d'égal que notre dynamisme et notre vitalité incroyables qui forgeront l'avenir de ce pays. Le 15 février — le Jour du drapeau national du Canada — s'avère l'occasion parfaite de faire part de notre fierté à l'égard du Canada et de notre identité canadienne.  


L'origine du drapeau canadien

En 1964, le gouvernement canadien exprime son intention
d'adopter un drapeau bien distinct. Des centaines de Canadiens
ont participé à ce projet en présentant leurs suggestions.
Le Premier ministre Lester B. Pearson voulait bien que le drapeau
se compose de trois feuilles d'érable rouges entre deux
bordures bleues, mais sa décision fut rejetée. C'est en 1965 que
le motif rouge et blanc avec feuille d'érable fut officiellement adopté.
Pourquoi une feuille d'érable ? L'érable a toujours été un arbre
très utile aux Canadiens, leur permettant de construire entre autres
des sols, de l'ameublement et objets de décoration. Bien avant
l'arrivée des Européens, les autochtones avaient découvert
les mérites de l'eau d'érable. Au moins une espèce d'érable pousse naturellement dans chacune des provinces.
La représentation de la feuille d'érable sur le drapeau en 1965
n'est pas la première fois qu'on l'utilise comme symbole.
Plusieurs historiens prétendent qu'elle dessert l'image canadienne
depuis les années 1700. Saviez-vous qu'entre 1876 et 1901, la feuille
d'érable figurait sur toutes les pièces de monnaie canadiennes ?
Le castor est l’animal qui représente le Canada.
 
Maintenant que vous en savez plus sur notre patrimoine,
portez fièrement les couleurs de notre drapeau et
célébrons tous ensemble, d'un océan à l'autre!
 
 
 


Une réussite éclatante!

Le drapeau national du Canada

De 1870 à 1904 environ, le Red Ensign canadien (portant sur son battant les armoiries écartelées des provinces) sert de drapeau au Canada sur terre et sur mer. En 1904, l'Union Jack devient un symbole canadien confirmé. C'est sous ce drapeau que les troupes canadiennes combattent pendant la Première Guerre mondiale. À partir de 1924, on autorise le déploiement du Red Ensign sur les édifices du gouvernement canadien à l'étranger et, après 1945, sur les édifices fédéraux au Canada. Cependant, même avant l'adoption du Statut de Westminster en 1931, le gouvernement du Canada avait commencé à chercher un drapeau propre au Canada, créé ici pour la population canadienne. Des comités sont mis sur pied en 1925 et à nouveau en 1946, mais le Parlement n'est jamais appelé à voter officiellement sur un concept. En 1964, le centenaire de la Confédération approchant à grands pas, le premier ministre Lester Pearson informe la Chambre des communes de l'intention du gouvernement de doter le pays d'un drapeau national distinct. Des milliers de dessins sont proposés et, après des mois de débats animés au Parlement et dans tout le pays, le drapeau unifolié rouge et blanc est approuvé par le Parlement. La proclamation est signée par Sa Majesté la Reine, et le drapeau est hissé pour la première fois le 15 février 1965. Le Canada avait enfin son propre drapeau.


Relevez le défi du drapeau!
 Le drapeau unifolié rouge et blanc est hissé pour la première fois le 15 février 1965 sur la colline du Parlement.
Source: The Gazette, Montréal / Bibliothèque et Archives Canada / PA-117488

Utilisation du drapeau ? à faire et à ne pas faire

À FAIRE ? Le drapeau national du Canada doit toujours flotter seul sur son propre mât.

À NE PAS FAIRE ? Les dimensions/proportions du drapeau national du Canada ont un rapport exact de 2 pour 1 (la longueur fait 2 fois la largeur) et ne doivent pas être modifiées.

À FAIRE ? Le drapeau national du Canada peut flotter la nuit sans être illuminé.

À NE PAS FAIRE ? Le drapeau national du Canada ne doit pas être dénaturé au moyen d'impressions, d'écritures ou d'illustrations, ni masqué par d'autres objets.

À FAIRE ? Lorsque le drapeau national du Canada est hissé ou amené, ou encore lorsqu'il passe dans un défilé ou une revue, les gens doivent lui faire face, les hommes doivent se découvrir et tous doivent garder le silence.

À NE PAS FAIRE ? Rien ne doit être épinglé ni cousu sur le drapeau national du Canada.

À FAIRE ? Le drapeau national du Canada doit être mis en berne lorsqu'il faut manifester publiquement un sentiment de deuil.

À NE PAS FAIRE ? Le drapeau national du Canada ne doit pas toucher le sol (cette règle s'applique à tous les drapeaux) et ne doit pas être incliné, c'est-à-dire abaissé d'une position verticale à une position se trouvant à 45 degrés par rapport à l'horizontale. Seuls les drapeaux régimentaires peuvent être abaissés.

À FAIRE ? Un drapeau décoloré ou usé doit être remplacé. La façon acceptable de détruire un vieux drapeau est de le brûler en privé.

Histoire

Le premier drapeau connu à avoir flotté au Canada était la croix de saint Georges portée par Jean Cabot lorsqu'il atteignit Terre-Neuve en 1497. En 1534, Jacques Cartier planta une croix dans la péninsule de Gaspésie qui portait le blason royal français avec la fleur de lys. La Nouvelle-France continua de faire flotter les différents drapeaux militaires français.

L'Union Flag a été utilisé au Canada depuis la fondation de la première colonie britannique en Nouvelle-Écosse en 1621. Depuis la fin de la Nouvelle-France au début des années 1760, le Royal Union Flag, appelé Union Jack au Royaume-Uni était de jure le drapeau national du Canada jusqu'à l'adoption du drapeau actuel en 1965.

Peu après la création de la Fédération canadienne en 1867, le besoin de drapeaux canadiens distinctifs émergea. Le premier drapeau canadien fut celui du gouverneur général du Canada, un Union Flag avec en son centre un blason portant les armes de l'Ontario, du Québec, de Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick entourés d'une couronne de feuilles d'érable. En 1870, le Red Ensign, avec le blason canadien composite sur le côté commença à être utilisé non officiellement sur terre et sur mer sous le nom de Red Ensign canadien. Avec l'entrée de nouvelles provinces dans la Confédération, leurs armes furent intégrées au blason. En 1892, l'amirauté approuva l'utilisation du Red Ensign pour l'usage maritime du Canada. Le blason composite fut remplacé par les armoiries du Canada lors de leur adoption en 1921 et en 1924, un ordre en conseil approuva son usage pour les bâtiments gouvernementaux canadiens à l'étranger. En 1925, le premier ministre William Lyon Mackenzie King établit un comité pour concevoir un drapeau destiné à être utilisé au Canada, mais il fut dissous avant la rédaction d'un rapport final. Malgré l'échec du comité à résoudre la question, le public des années 1920 souhaitait qu'une réponse soit apportée au problème du drapeau canadien.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le Red Ensign fut le drapeau des troupes canadiennes déployées sur les fronts. Le Canadian Red Ensign était le drapeau national du Canada à l'intérieur et à l'extérieur du Canada. Un comité mixte de la Chambre et du Sénat fut créé le 8 novembre 1945 pour proposer un drapeau national. Le 9 mai 1946, 2 695 dessins avaient été proposés et le comité rédigea un rapport indiquant que le « drapeau national du Canada devrait être le Canadian Red Ensign avec une feuille d'érable dorée entourée de blanc sur le côté droit ». L'Assemblée législative du Québec, cependant, avait fait pression pour que le drapeau n'inclut pas de symboles étrangers comme l'Union Flag ; le premier ministre Mackenzie King rejeta les propositions du rapport et le Canadian Red Ensign resta en usage.

Cependant, le débat s'intensifia dans les années 1960 et devint un sujet de controverses. En 1963, le gouvernement de minorité libéral de Lester B. Pearson décida d'adopter un drapeau canadien officiel au travers d'un débat parlementaire. Le principal partisan du changement était le premier ministre Lester Pearson. Il avait été un négociateur important durant la crise du canal de Suez de 1956 et il reçut le prix Nobel de la paix pour ses efforts. Durant la crise, Pearson fut dérangé par le fait que le gouvernement égyptien ait refusé l'entrée des casques bleus canadiens avec l'argument que le drapeau canadien (le Red Ensign) contenait le même symbole (l'Union Flag) qui était utilisé comme drapeau par le Royaume-Uni, l'un des belligérants. L'objectif de Pearson était de créer un drapeau canadien distinctif et sans ambiguïté. Le principal opposant au changement était le chef de l'opposition et ancien premier ministre John Diefenbaker qui en fit finalement le sujet d'une croisade personnelle.

Pearson était à la tête d'un gouvernement minoritaire et risquait de perdre le pouvoir sur la question ; cependant, il savait que le Red Ensign avec l'Union Jack était impopulaire au Québec et ce dernier était un bastion des libéraux tandis que le Red Ensign était privilégié par les anglo-canadiens. Le 27 mai 1964, le gouvernement libéral de Pearson introduisit une motion à la Chambre des Communes pour l'adoption de son dessin préféré : un drapeau avec des bords bleus et trois feuilles d'érable rassemblées sur un fond blanc. Cette motion entraîna des semaines de débats intenses au parlement et le dessin fut appelé « fanion de Pearson ». Diefenbaker demanda la tenue d'un référendum sur la question du drapeau, mais Pearson forma un comité parlementaire de 15 membres pour choisir le nouveau drapeau.

Au cours d'une période d'étude avec des manœuvres politiques, le comité choisit le dessin actuel qui fut créé par George Stanley et était inspiré du drapeau du Collège militaire royal du Canada à Kingston, en Ontario. Le dessin fut unanimement approuvé par le comité le 29 novembre 1964 et la Chambre des communes l'adopta à la majorité le 15 décembre 1964. Le Sénat vota son adoption deux jours plus tard.

Élisabeth II, reine du Canada, proclama le nouveau drapeau le 28 janvier 1965. Il fut présenté le 15 février 1965  lors d'une cérémonie officielle organisée sur la colline du Parlement à Ottawa en présence du gouverneur général, Georges Vanier, le premier ministre, les membres du Cabinet et les parlementaires canadiens. Le Canadian Red Ensign fut abaissé à midi et le nouveau drapeau avec la feuille d'érable fut levé. La foule chanta Ô Canada puis God Save the Queen. Maurice Bourget, président du Sénat, déclara : « Le drapeau est le symbole de l'unité nationale car il représente, sans aucun doute, tous les citoyens du Canada sans distinction de race, de langue, de croyance ou d'opinion ». Pour les célébrations du centenaire de 1967, le gouvernement canadien utilisa un drapeau portant les armoiries du Canada (dont le blason était utilisé sur le Red Ensign) sur un fond rouge.
 


 "Citations"
La plupart des gens préfèrent glisser leur peau sous les draps plutôt que de la risquer sous les drapeaux.
  [Raymond Devos]

Tous les drapeaux ont été tellement souillés de sang et de merde qu'il est temps de n'en plus avoir, du tout.
  [Gustave Flaubert]

Si on veut faire un geste symbolique, il ne faut pas brûler le drapeau, mais le laver.
  [Norman Thomas]

Un drapeau qu'on cache dans sa poche, ce n'est pas un drapeau, c'est un mouchoir.
  [Emile de Girardin]

"Pour rire"
Un Français et un Américain sont en grande conversation sur la signification de leurs drapeaux respectifs. Pour rigoler, le Français dit :
- Chez nous, le Bleu-Blanc-Rouge, c'est un peu comme les impôts... Quand on en parle, on voit rouge; quand on reçoit la feuille d'imposition, on devient blanc; et une fois qu'on a réussi à tout payer, on est tout bleu. L'Américain reprend :
- C'est pareil chez nous, sauf qu'en plus, nous, on voit des étoiles.
   

Saviez-vous que......
 Un Français et un Américain sont en grande conversation sur la signification de leurs drapeaux respectifs.

Pour rigoler, le Français dit :
- Chez nous, le Bleu-Blanc-Rouge, c'est un peu comme les impôts... Quand on en parle, on voit rouge; quand on reçoit la feuille d'imposition, on devient blanc; et une fois qu'on a réussi à tout payer, on est tout bleu.
L'Américain reprend :
- C'est pareil chez nous, sauf qu'en plus, nous, on voit des étoiles.

Le Jour du drapeau national du Canada a été proclamé officiellement le 15 février 1996.
Le Canada est le seul pays au monde dont le drapeau affiche la feuille d’érable.
Traditionnellement, la feuille d'érable était utilisée comme un symbole décoratif et ornemental dans les œuvres d’art, les médailles, les insignes et les armoiries du Canada. Elle a souvent servi sur les distinctions remises à des Canadiens à l’étranger.
La feuille d’érable stylisée sur le drapeau compte onze pointes.
Le rouge et le blanc ont été désignés comme couleurs officielles du Canada à la proclamation des armoiries royales du Canada par le roi George V, en 1921.
Le drapeau du Canada est deux fois plus long que large. Le carré blanc et la feuille d'érable comptent pour la moitié de la surface du drapeau, et les deux bandes rouges combinées comptent pour l’autre moitié.
Les vexillologues (spécialistes des drapeaux) mentionnent souvent le drapeau national du Canada comme l'un des plus beaux drapeaux du monde en raison de son dessin puissant et de l’utilisation mesurée des couleurs.
Chaque province et territoire du Canada possède son propre drapeau. Le symbole par excellence qui nous représente tous ici et à l'étranger est le drapeau national du Canada rouge et blanc.
En 1982, l’alpiniste canadien, Laurie Skreslet, a apporté le drapeau canadien sur le point le plus culminant du monde, le mont Everest.
En 1984, le drapeau canadien a atteint de nouveaux sommets lorsqu’il a été lancé dans l’espace lors d’une mission de vol à bord de la navette spatiale Challenger de la NASA dans laquelle se trouvait le premier astronaute canadien.
Agir à titre de porte-drapeau des équipes canadiennes lors d’événements sportifs internationaux ravit l’honneur des personnes, comme Chantal Petitclerc et Hayley Wickenheiser, qui ont représenté avec fierté notre grande nation sur la scène mondiale.
Lorsque le drapeau canadien flotte avec les drapeaux des 10 provinces et trois territoires, les drapeaux des provinces et des territoires sont placés dans l’ordre de leur entrée dans la Confédération
Note de bas de page * .
Le Red Ensign canadien flotte au Monument commémoratif du Canada de la bataille de la crête de Vimy, à Vimy en France.
Le rouge et le blanc ont été désignés comme couleurs officielles du Canada à la proclamation des armoiries royales du Canada par le roi George V, en 1921.
En 2005, Mme Elisabeth Hoffmann Lamoureux, propriétaire d'un des drapeaux unifoliés originaux qui flottaient sur la Colline du Parlement le 15 février 1965, a remis ce drapeau au Canada. Le drapeau a été présenté au premier ministre durant les célébrations de la fête du Canada sur la Colline du Parlement.

Les drapeaux sont placés en fonction de la taille de la population lors de l'année d'adhésion de chaque province à la Confédération. L'ordre de préséance est donc le suivant : Ontario (1867), Québec (1867), Nouvelle-Écosse (1867), Nouveau-Brunswick (1867), Manitoba (1870), Colombie-Britannique (1871), Île-du-Prince-Édouard (1873), Saskatchewan (1905), Alberta (1905), Terre-Neuve-et-Labrador (1949), Territoires du Nord-Ouest (1870), Yukon (1898) et Nunavut (1999)

Retour Index:
FévrierAccueil
 
 


 
 annuaire
 
 

Hit-Parade