Michel Louvain, né Joseph Paul Yvon Michel Poulin le 12 juillet 1937 (79 ans) à Thetford Mines, au Québec, est un chanteur québécois.




Michel Poulin débute en 1956, en remplaçant son frère qui, dans un orchestre, chante sous le nom d'André Roc. Il change son nom pour Mike Mitchell, Mike Poulin, Michel Paulin, et adopte enfin le nom de Michel Louvain.

Par la suite, il tente sa chance dans le monde des cabarets à Québec et à Montréal, où il remporte un concours d'amateurs, au cabaret El Mocambo. Il sera aussi actif dans plusieurs cabarets montréalais à la fin des années 1950, dont au cabaret Casa Loma. Alors qu'il est au cabaret Chez Gérard à Québec, en mai 1958, il se voit offrir l'occasion de chanter son succès Buenas noches mi amor au Gala des Splendeurs devant 20 000 personnes au Colisée de Québec: c'est le succès immédiat qui déclenchera une véritable frénésie à travers tout le Québec. Dans la première moitié des années 1960, il se maintient au sommet des palmarès avec les ballades sentimentales Louise, Sylvie, Lison, La ville pleure, Auprès de ton cœur, Buenas noches mi amor, Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur et surtout Un certain sourire et La dame en bleu; "Où êtes-vous mes demoiselles et les amours d'été de l'auteur-compositeur François Bernard (SOCAN) www.francoisbernard.ca ". À la télévision, il anime (à CFTM-10) Sous le ciel de Montréal, avec Lise Watier (1963-1964), Ciel d'été (1965) et Nous les amoureux, avec Monique Gaube (1965-1966). Il est élu Monsieur Radio-Télévision, au Gala des artistes de 1965.

Plus tard, de 1986 à 1992, Michel Louvain conserve sa popularité de chanteur et d'animateur puisqu'il se voit confier par le Réseau TVA l'animation de l'émission de télévision quotidienne « De bonne humeur ». Le variété va obtenir un bon succès auprès du public. Par la suite, le chanteur repart en tournée à travers le Québec.

Michel Louvain effectue un retour sur disque en février 2011 en publiant un nouvel album intitulé Je n'ai pas changé, réalisé par Nicole Martin et Lee Abbott sous étiquettes Disques Diva et Musicor.

Il recevra un prix hommage au Gala Adisq lors de la cérémonie du 26 octobre 2014, pour l'ensemble de sa carrière et de son œuvre. Le mercredi 18 novembre 2015, il devient membre de l'Ordre du Canada.


Sa fiche-bio
 
1937
 
Naissance le 12 juillet à Thetford Mines sous le nom de Joseph Paul Yvon Michel Poulin.
Son père : Ernest Poulin travaille dans les mines d’amiante. Sa mère : Jeannette Delisle. Il est le quatrième d’une famille de 7 enfants.
Comme maman Poulin a de lourdes tâches familiales, le petit Michel est placé pensionnaire dans une institution de St-Ferdinand d’Halifax, dans la région de l’Amiante. Mais son séjour à l’extérieur de la famille fut assez court.
Dans sa jeunesse, Michel Poulin pratique plusieurs activités, notamment des sports. Côté musical, il participe à la fanfare de Thetford Mines. Il participe aussi à une émission de radio servant à faire découvrir des talents locaux.

1954
Il entre sur le marché du travail. Il est employé par la boutique Setlakwe, surtout pour monter des étalages.

1955-1957
Il est responsable des vitrines de la ferronnerie Ferland de Thetford. La fin de semaine, il accompagne son frère dans différents clubs du Québec où celui-ci chante avec un orchestre sous le nom d’André Roc. À l’occasion, des membres de l’orchestre demandent à Michel de faire sa petite chanson.
 
La renommée d’André Roc commence à grandir et on le réclame à Montréal où il obtient un engagement régulier. Il quitte donc l’orchestre et Michel Poulin en profite pour le remplacer. Michel chante avec l’orchestre sous le nom de Mike Mitchell, puis de Mike Poulin.

1956
Le 18 octobre, il fait sa première apparition à la télévision, lors de l’émission « Café Express » à CHLT de Sherbrooke où l’orchestre avait été invité pour sa réputation dans les salles de danse.
 
1957
En février, il quitte définitivement son travail à la ferronnerie après avoir obtenu un engagement régulier avec son orchestre dans un hôtel de Sherbrooke. Il porte alors le nom de Michel Paulin. Insatisfait de ce nom, quelqu’un lui suggère le nom de Louvain en référence au chanteur André Louvain. Dès lors, il devient Michel Louvain et gardera ce nom tout le reste de sa carrière.
Un peu plus tard dans l’année, il retrouve son frère à Montréal. André Roc est devenu une vedette bien connue du milieu des cabarets à Montréal. Il lui propose de participer à un concours d’amateurs au Mocambo, après quoi il est engagé à l’Hôtel Centrale.
À l’automne, Yvan Dufresne devient son imprésario et lui propose d’enregistrer son premier disque qui comprend les chansons « Buenas noches mi amor » et « Adieu ». Le succès n’est pas instantané. Les ventes du disque 78 tours démarrent lentement.
 
1958
Il est engagé pour travailler au cabaret Chez Gérard à Québec. Devenu assez connu dans la Vieille Capitale, on lui demande de chanter pour le Gala des Splendeurs qui est présenté pour la première fois à l’extérieur de Montréal. C’est donc au Colisée de Québec, le 3 mai 1958, qu’il fait sa première apparition professionnelle à la télévision en chantant « Buenas noches mi amor » devant la Miss Radio-Télévision de l’année, la comédienne Béatrice Picard.
Dès son passage au Gala des Splendeurs, le succès est phénoménal. Les téléphonistes de Radio-Canada sont débordées d’appel, tout le monde veut connaître Michel Louvain.
Il participe à toutes les émissions de variétés de Radio-Canada à l’époque. Pour parfaire son art, il suit aussi des cours de pose de voix avec Simone Quesnel et des cours de diction avec Tania Fédor.
En octobre 1958, on le considère déjà comme une grande vedette, si bien que la municipalité de Thetford Mines l’invite à venir signer son livre d’or.
En décembre, lors d’un spectacle au théâtre Odéon Mercier de Montréal, il annonce qu’il signera des autographes dans le hall après le spectacle. Les jeunes filles deviennent hystériques et créent une mini-émeute qui nécessite l’intervention des policiers. C’était du jamais vu au Québec pour un artiste populaire. Dès ce moment, on parle du « phénomène Michel Louvain » et on compare les démonstrations du public à celles engendrées aux États-Unis par Elvis Presley.
Non seulement Michel Louvain est-il une vedette adulée du public, mais il provoque même des émeutes, un phénomène unique pour une personnalité artistique. Les jeunes filles l’attendent à la sortie de ses spectacles pour pouvoir le toucher ou même lui arracher un vêtement ou une poignée de cheveux. Souvent, il doit être escorté par les policiers pour sortir des salles de spectacles, comme ce fut le cas au Théâtre Odéon Mercier. En d’autres occasions, on doit lui trouver une sortie plus discrète. Au Palais Montcalm, à Québec, on a dû le faire transporter par un camion de pompier. Une autre fois, au Colisée de Québec, on a dû le sortir en hélicoptère pour échapper à la foule.
Il enregistre le premier album de sa carrière à la fin de l’année, un disque de Noël qu’il fait conjointement avec André Bertrand.

1959
Sa popularité ne cesse de croître et il grimpe au palmarès avec sa chanson « Lison ».
Lors du Gala des Splendeurs, il reçoit le trophée Frigon décerné à l’artiste le plus populaire de l’année.
En novembre, il quitte pour Paris où il enregistre un nouvel album avec la compagnie Apex. C’est à ce moment qu’il enregistre la chanson « Linda », promise à un grand succès.
 
1960
Il participe au premier défilé du Carnaval de Québec en montant sur le char de la station de radio CJLR. Dès lors, la radio de CHRC qui en avait fait son chanteur chouchou boycotte ses chansons.
Il participe à une tournée organisée par Jean Grimaldi.
La chanson « Un certain sourire » se classe en première place de tous les palmarès et devient l’un des succès les plus importants de l'année.
En septembre, il subit une délicate intervention chirurgicale aux cordes vocales, un drame pour un chanteur. Heureusement, l’opération réussit.
Il tient la vedette pendant une semaine à la Tête de l’Art à Paris. Comme il interprète surtout des chansons de compositeurs français, il ne réussit pas à se démarquer en Europe.
 
1961
Le 14 février, sa chanson « Un certain sourire » lui permet de remporter le Grand Prix du Disque Canadien de CKAC. Ce grand prix s’accompagne d’un contrat de 39 semaines pour animer une émission de radio à CKAC, « Grand prix du Disque Canadien ».
Une autre chanson avec prénom se hisse au sommet des palmarès. « Louise » est le tube de l’été.
On lance des bas pour dames portant le nom de Michel Louvain. Cette aventure commerciale fut de courte durée.
 
1962
Il se produit en spectacle à Puerto Rico où il reçoit un accueil plutôt favorable de la part du public. Il y retournera à quelques reprises dans les années suivantes.
Il chante une nouvelle chanson de Pierre Nolès, « Sylvie », qui se hisse à la tête des palmarès à la fin de l’année, alors que le Carnaval de Québec approche à grands pas, comme dans la chanson.
La chanteuse Rosita Salvador intente une injonction sur sa chanson « Cette nuit », car il la nomme dans cette chanson en laissant entendre qu’elle s’est montrée compréhensive pour des gestes que la censure interdit de nommer. La querelle se termine à l’amiable.
La journaliste Francine Lusignan publie la biographie « Michel Louvain, phénomène ou artiste préfabriqué ».
 
1963-1964
À la télévision, il anime sa première continuité, « Sous le ciel de Montréal », une série estivale qu’il co-anime avec Lise Watier. Face au succès, la série dure un an.
 
1963
Dans le cadre d’une série télévisée, il joue le prince Danilo dans une opérette montée par Lionel Daunais.
 
1964
Avec une dizaine d’artistes issus du milieu des cabarets, il donne un spectacle à la Place des Arts de Montréal. Plus de 9 000 personnes y assistent.
Il lance l’album « Aloha » composé de mélodies à saveur exotiques. Malgré tout, c’est la chanson « Auprès de ton cœur » qui obtient les faveurs du public.
 
1965
Le 5 juin, il est consacré Monsieur Radio-Télévision dans le cadre du Gala des Artistes, prix décerné à la vedette masculine la plus populaire auprès du public. Fort de ce succès, il enregistre un album en duo avec la Miss Radio-Télévision de cette même année, Margot Lefebvre.
À l’été, il renoue avec les palmarès grâce au succès de sa chanson « Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur ».
Dans le cadre de l’émission « Jeunesse d’aujourd’hui », il reçoit un disque d’or soulignant la vente de plus de un million de disques depuis le début de sa carrière.
À l’automne, il anime une nouvelle série de variétés avec Monique Gaube, « Nous les amoureux ».
 
1966
Lors du Gala des Artistes, il monte sur scène avec Monique Gaube pour recevoir le trophée Méritas de la meilleure émission musicale pour « Nous les amoureux ».
Nouveau succès radiophonique : « Plaisirs de la nuit », adapté d’une chanson de Frank Sinatra.
 
1967-1969
Il anime une nouvelle série de variétés de Télé-Métropole, « Formi… formidable »

1968
Il se lance en affaires en achetant la boutique de fleurs qui appartenait à son frère, André Roc. La boutique deviendra une chaîne au fil des ans et prospérera jusque dans les années 80.



 
1970-1971
Il anime une nouvelle série estivale à la télévision, « Zoom en liberté ».

1972
Il joue un petit rôle dans le film de Louis-Georges Carrier, « Le p’tit vient vite ».
 
1973
En octobre, décès de son père Ernest.
 
1975
Il participe au « Spectacle de charme » présenté dans le cadre des fêtes de la St-Jean. Sur scène avec lui, on retrouve les chanteurs favoris de ces dames, soit Fernand Gignac, Paolo Noël, Guy Boucher, Jacques Normand et Serge Laprade.
On peut le voir dans un numéro spécial du « Bye-Bye 1975 » tout comme 75 autres artistes.
 
1976
Lancé au début de l’année, son nouveau 45 tours lui apporte un succès inattendu. La chanson « La dame en bleu » se classe en première position des palmarès québécois. Ça faisait 11 ans qu’une chanson de Michel Louvain n’avait pas atteint ce sommet.
« La dame en bleu » est une version française de la chanson « Lady In Blue ». C’est à Christine Charbonneau que les paroles françaises sont attribuées. Cette chanson devient le plus grand succès de la carrière de Michel Louvain.
Au milieu de l’année, fort du succès de « La dame en bleu », il lance une autre chanson qui obtient aussi beaucoup de succès, « Ma belle gitane ».

1977
Michel Louvain lance un nouvel album, « La dame en bleu », comprenant notamment l’énorme succès de l’année précédente.
Le 25 mai, il est l’invité spécial de l’émission « Les coqueluches » à Radio-Canada, émission de variétés animée par Guy Boucher et Gaston L’Heureux. Sa mère fait partie des invités de l’émission. Alors que Michel chante une chanson avec sa mère dans ses bras, celle-ci s’évanouit. Transportée d’urgence à l’hôpital pour un AVC, sa mère reste dans le coma pendant deux semaines. Elle gardera des séquelles jusqu’à son décès.
En septembre, il est acclamé par la foule lors d’un spectacle à la Place des Arts de Montréal, son premier en solo.
À la fin de l’année, il préside le radiothon Le Noël du Bonheur, une organisation qui vise à apporter du réconfort aux personnes âgées malades. L’événement devient par la suite un téléthon que Michel Louvain anime jusqu’au début des années 1990.

1978
Il connaît de nouveau un grand succès sur disque, « Une larme d’amour », qui se classe numéro un sur les palmarès.
En mai, son frère André Roc, lui aussi chanteur, perd la vie dans un accident d’automobile au Mexique. Il avait 44 ans.
Il joue au cinéma dans le film « L’ange gardien » aux côtés de Margaret Trudeau.
 
1979
Il fonde sa propre compagnie de disques, Rico.

1981
Il se produit en spectacle avec Pierre Lalonde et Donald Lautrec lors d’un spectacle intitulé « Les 3 L ».
 
1982
Ses 25 ans de carrière sont soulignés en grand. D’abord, il lance son autobiographie, « La chanson, c’est ma vie ». Puis, il donne un nouveau spectacle à la Place des Arts. Finalement, il enregistre la chanson « 25 ans d’amour ».
                                         
1984
Il offre le spectacle « Autour du monde » dans la plus pure tradition des spectacles de music-hall à grand déploiement.
 
1985
Décès de sa mère, Jeannette, après une longue maladie.
 
1987
On lui offre de co-animer avec Yves Corbeil la nouvelle émission de variétés quotidienne de TVA, « De bonne humeur ». À peine quelques jours après le début de la série, le torchon brûle entre Michel Louvain et Yves Corbeil qui ne s’entendent pas du tout. Yves Corbeil est remercié et Jacques Auger devient le co-animateur de Michel Louvain.
Ensemble, Michel Louvain et Jacques Auger donnent de fort bons moments de divertissement au public qui les regarde à l’heure du souper.
 
1988
Lors du Gala Métrostar, il reçoit deux trophées : celui du chanteur de l’année et celui de la personnalité masculine de l’année. Ces prix sont attribués par vote populaire.
 
1990
Sa ville natale, Thetford-Mines, inaugure une rue portant son nom.
 
1991-1992
Jacques Auger quitte l’animation de l’émission « De bonne humeur ». Il est remplacé par Claude Saucier. La série se termine à la fin de cette saison.
 
1993
Il lance un nouvel album, « Je déclare l’amour », qui est édité sur disque compact. Il devient donc l’un des rares artistes québécois à avoir endisqué sur 78 tours et sur CD à la fois, et ce, dans des enregistrements originaux.
 
1994-1996
Il se retrouve de nouveau à la tête d’une émission quotidienne de variétés, cette fois à Radio-Canada. Pour « Louvain à la carte », les enregistrements se font à Place Laurier à Ste-Foy.
Après la fin de « Louvain à la carte », on pourrait croire qu’il prend une retraite bien méritée. Et pourtant, il ne fait que ralentir le travail. On continue de le voir sporadiquement dans certaines émissions de télévision et il se produit en spectacle dans des endroits plus intimes.
 
1998
Il se produit au Casino de Montréal pendant 8 mois à guichets fermés.
 
2007
On souligne ses 50 ans de carrière. Pour cette occasion, sa ville natale de Thetford-Mines présente une exposition d’objets rappelant la carrière de Michel Louvain. Une compilation des ses premiers succès est aussi lancée sur disque. Finalement, il effectue un retour sur scène à la Place des Arts et en tournée avec le spectacle « 50 ans d’amour et plus ».

2009
Il reçoit la médaille d’honneur de l’Assemblée Nationale et est ainsi salué par tous les partis politiques de la province.

2009
Il fait l’objet d’un documentaire de Claude Demers, « Les dames en bleu », qui portent sur l’attachement que lui porte ses fans.
 
2010
Il reçoit le titre de Chevalier de l’Ordre National du Québec des  mains du premier ministre Jean Charest.
 
2013
Sa participation dans un gala Juste pour rire animé par Éric Salvail fait jaser tout le monde : il chante en coréen et danse sur scène dans une reprise du succès mondial « Gangnam Style »




Michel Louvain célébré au Centre Bell
Samedi, 6 juin 2015

MONTRÉAL - Pour la deuxième fois de sa carrière, Michel Louvain est monté sur la scène du Centre Bell.

C’était l’occasion pour l’infatigable chanteur de livrer un spectacle unique et chaleureux où s’est succédé une quinzaine d’artistes, tous venu chanter ses chansons en sa compagnie.

Les gestes de reconnaissances ne finissent plus de pleuvoir sur le célèbre chanteur de charme. Après le Félix Hommage 2014 et le lancement de l’album «Ils chantent Louvain», l’artiste s’est donné entier à son public samedi soir.

Et il n’était pas seul pour ouvrir le bal. Daniel Lavoie, Michaël et Tocadéo, Jean-François Breau et Mario Pelchat, ils sont tous venus le rejoindre pour entonner en chœur «Hey crooner». Ensemble, ils ont inauguré ce spectacle d’un soir intitulé «Ils chantent Louvain».

Visiblement très heureux et ému d’être entouré de tous ces artistes, Louvain les a remerciés de leur présence. «C’est beau comme ouverture, n’est-ce pas, a-t-il lancé au public. Merci à vous aussi d’être venu si nombreux partager avec moi cette soirée assez spécial.»

L’ambiance était résolument intime, un peu surannée sur les bords. Michel Louvain et sa grande amie, l’actrice Danielle Ouimet, ont joué les animateurs de circonstance en s’installant sur des fauteuils au coin de la scène.

Dans le mode de la discussion franche, ils se sont remémoré les bons moments de leur jeunesse. C’est là que le chanteur a expliqué qu’il a voulu rentrer dans le métier grâce à ses deux idoles que sont les Français Charles Aznavour et Charles Trenet.

Occasion pour Daniel Lavoie de venir interpréter le titre de Trenet, «Vous qui passez sans me voir». De Charles Aznavour, le public a eu droit à une belle reprise par Patrick Bourgeois de «Ay mourir pour toi».

Invité-surprise

Louvain n’est pas resté longtemps assis. Chatouillé par la musique, il s’est levé pour annoncer la venue-surprise de René Simard. Les deux hommes ont repris côte à côte le touchant «Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur».

Dans une certaine bonne humeur, le spectacle-hommage est revenu sur la foisonnante discographie de l’artiste en proposant quelques thèmes musicaux, dont un pot-pourri de titres américains ou les propres chansons de Louvain qui renvoient à des prénoms de femmes comme le cuivrer «Lison» avec Mario Pelchat ou le nostalgique «Louise» avec Tocadéo.

Toujours en duo avec Louvain, ils ont enchaîné avec le très jazzy «Linda». Un moment apprécié du public qui ne s’est pas fait prier pour entonner le refrain de «Sylvie».

L’artiste a ensuite offert plusieurs de ses chansons phares telles «C’est beau la vie», l’indémodable «Un certain sourire» ou «Le Voyou». Un répertoire également repris par les artistes invités: Antoine Graton avec «Ma belle gitane», Herbert Léonard avec «Fumée aux yeux» ou Paul Daraîche avec «Buenas noches mi amor».

Un moment étonnant, celui où Louvain a interprété le gros succès mondial «Gangnam Style», avec la chorégraphie s’il-vous-plaît ! À 77 ans, l’homme demeure en pleine forme.

Louvain admiré et célébré par ses invités, mais aussi Louvain admiratif de tous ses artistes qui ont accepté de passer la soirée avec un chanteur qui cumule une carrière de près 60 ans. Le tout s’est terminé en beauté avec l’incontournable «La dame en bleu» chanté en duo avec Jean-François Breau.



Il n'y a pas d'âge pour les premières. À l'aube de ses 79 ans, Michel Louvain s'apprête à vanter les mérites des feuilles de cuisson Cookina dans une publicité télévisée. Jamais dans sa carrière le chanteur ne s'était-il encore associé à un produit québécois.
 
Pour le lancement de son 4e produit, la PME familiale espère surprendre le public avec sa publicité mettant en vedette le célèbre crooner québécois, plutôt qu'un chef réputé. « On n'a pas un budget astronomique, alors il faut avoir de l'impact, surprendre ! », explique le président de Cookina, Alain Richard.

Rencontré sur le plateau de tournage, Michel Louvain a confié à La Presse qu'il n'était pas convaincu d'être la bonne tête d'affiche.

« Quand Robert Richard [coactionnaire de Cookina] m'a téléphoné, je trouvais que c'était un produit loin de moi, même si je fais la popote et que j'utilise le produit. Mais c'est une entreprise québécoise et pour moi, c'est important. »


Dans sa longue carrière, le crooner a déjà fait la promotion de Coca-Cola (aux côtés de Margot Lefèvre, en 1965) et des céréales Cheerios (en 1996). Sa publicité pour le Parchminum de Cookina - dont la boîte est... bleue - sera en ondes au mois de mai. Elle fait partie d'une campagne marketing de 1 million de dollars.

Trois ans après avoir dansé le Gangnam style de façon époustouflante dans un gala Juste pour rire, le chanteur explique que son amitié pour Robert Richard a aussi pesé dans la balance. « C'est mon voisin. On s'entend bien. Je me suis dit "pourquoi pas, c'est un bon produit" !

« Michel est durable et il se présente bien, comme notre nouveau produit », poursuit Alain Richard.

2016:
Les Tannants et Michel Louvain pour la Journée des aînés:
49e Festival Western de St-Tite
SCÈNE. Le Festival Western de St-Tite a annoncé la présence des Tannants, à 15h, et de Michel Louvain, à 19h30, lors de la Journée des aînés du 13 septembre prochain. Les billets sont en vente au www.fwst.ca. Le tarif journalier de 70$ inclus les deux spectacles, les activités et le souper. Il est également possible de se procurer des billets uniquement pour le spectacle des Tannants (39$) ou pour le spectacle de Michel Louvain (44$). La 49e édition du Festival Western de St-Tite aura lieu du 9 au 18 septembre 2016.


Le charme de Michel Louvain continue d’enflammer le public
 Par Sylvie Mousseau  vendredi 29 avril 2016

L’histoire d’amour entre Michel Louvain et son public ne semble pas s’essouffler. Le célèbre chanteur au coeur tendre a conquis la foule à Moncton, jeudi soir.

Michel Louvain s’est arrêté au Théâtre Capitol à Moncton dans le cadre de sa tournée 60 ans avec vous, 60 ans de bonheur. Les quelque 600 spectateurs l’ont acclamé dès son arrivée sur la scène.

Pour son seul arrêt au Nouveau-Brunswick, le chanteur de charme a offert un tour de chant de plus de deux heures qui a traversé à la fois les pièces de son nouvel album Gentleman Crooner et ses grands succès, dont l’incontournable Dame en bleu, au grand bonheur de la foule.

Avec des clins d’oeil à Charles Trenet, à ses idoles Charles Aznavour et Elvis Presley et au répertoire des crooners américains des années 1950 et 1960, celui qui chante l’amour depuis six décennies continue de faire tourner les têtes. Il n’a pas déçu le public qui l’a salué par de multiples applaudissements. Cet éternel passionné de la scène qui soufflera ses 80 chandelles en 2017 était entouré de cinq musiciens et de deux choristes.

«Soixante ans plus tard nous voilà réunis de nouveau et je vous remercie d’être là. C’est une belle histoire d’amour. Je vous ai préparé un tour de chant qui j’espère vous plaira. Vous êtes pas trop pressés, j’espère, parce que j’ai le goût de chanter et vous ne serez pas sortis d’ici avant 10h», a souligné le chanteur qui a toujours eu beaucoup de respect pour son public. Il confie que c’est l’amour de son public qui le tient en forme.

L’auditoire composé de beaucoup de femmes est tombé sous le charme.

«J’ai grandi avec Michel Louvain. Je suis de Montréal et je suis allée le voir partout même si je n’avais pas toujours l’âge d’entrer dans les cabarets. Ça m’est arrivé de chanter dans les cabarets dans les années 1970 la même soirée que lui. Évidemment c’était lui la vedette. C’est un type charmant. Quand il a commencé, il avait 17 ans et moi j’en avais 14. Il était tellement beau qu’on était toutes amoureuses de Michel Louvain», a raconté Lise Ford qui a adoré le spectacle.

Michel Louvain: 60 ans de bonheur avec vous
Deux anniversaires marqueront l’année 2017 de Michel Louvain : ses 60 ans de carrière et son 80e anniversaire de naissance. C’est sur scène, en compagnie de son fidèle public, que cet artiste intemporel et apprécié de tous souhaite célébrer. Il entreprend donc la tournée 60 ans de bonheur avec vous comme un dernier droit festif. Pour le Québec entier, Michel Louvain représente une icône culturelle indémodable et plus grande que nature. Soyez de la fête !

«C’était formidable et ça m’a rappelé beaucoup de souvenirs», a exprimé la spectatrice qui demeure maintenant à Moncton.

Le chanteur a convié le public à un voyage dans le temps en reprenant certaines chansons qui datent du début de sa carrière en commençant par Buenas noches mi amor et celles aux prénoms tels que Louise, Lison, Sylvie, etc, à l’époque où les jeunes filles s’époumonaient autour de lui.



Michel Louvain : un indéfectible amour du public
 14 septembre 2016

Toujours aussi populaire qu’à ses débuts, Michel Louvain s’amène sur la Côte-Nord pour offrir quelques représentations de son spectacle 60 ans avec vous, qui célèbre ses 60 ans de carrière.  Un parcours musical durant lequel l’artiste a chanté l’amour sous toutes ses formes à un public qui ne cesse de s’agrandir année après année.

Éric Martin – Le Nord-Côtier

Sans aucune hésitation, Michel Louvain attribue la longévité de sa carrière artistique à la fidélité du public, qui n’a cessé de réitérer sa confiance à son endroit à de maintes reprises. « Ce sont eux qui décident si on a notre place ou  non dans ce milieu. Ils sont toujours là pour moi et c’est flatteur. Un nouveau public se joint à celui que j’ai déjà, constate-t-il. Je vois constamment de nouveaux visages à mes spectacles. »

Une énergie contagieuse

Une énergie sur scène qu’il considère, avant tout, comme le fruit d’un bagage génétique, même s’il adopte un mode de vie actif. « C’est dans mes gênes. Je me garde constamment actif. Je déteste rester assis à la maison et ne rien faire. J’aime bien sortir et prendre des marches. Je vis un jour à la fois », ajoute celui qui a fait ses débuts dans les cabarets pour ensuite se tourner vers les grandes salles au début de la quarantaine.

Figurant parmi les artistes populaires, il n’est pas confronté à cette crise que vit actuellement le milieu musical. Une situation pourtant vécue par plusieurs de ces pairs. « Je me compte chanceux que mes salles soient toujours aussi pleines. Je ne prends rien pour acquis. J’ai vraiment hâte de monter à nouveau sur scène. J’avais laissé cela de côté pendant deux mois. Le stress est toujours là, aussi surprenant que ça puisse paraître. Il y a aussi là-dedans un beau mélange d’excitation. »

Encore aujourd’hui, il accepte difficilement d’être considéré « quétaine » aux yeux de certains,  en raison de son répertoire composé majoritairement de chansons d’amour. « Je n’aime pas ce mot. Ça renvoie aussi au public qui nous suit. Je trouve ça très irrespectueux à leur endroit, déplore-t-il. On devrait s’arrêter à mieux comprendre ce terme. Le public est toujours derrière moi. Ceux qui ont longtemps ri de moi me serrent aujourd’hui la main et ils me demandent de collaborer avec eux. »

Une routine approuvée

Lorsqu’il est en spectacle, l’interprète fait preuve d’un agréable désir de perfection qui n’agace en rien les gens qui l’entourent. « Je vois à tout. Je reste dans ma loge avant les spectacles et je pense. Je me mets à l’arrière-scène, 15 minutes avant le spectacle, pour entendre les gens entrer dans la salle, confie-t-il. Je les observe aussi. J’aime ça. Ça ne m’ajoute aucun stress. C’est un rituel avec lequel je me sens très bien. »

Sur scène, il interprétera plusieurs chansons de son plus récent album, Gentleman Crooner. « Les gens me disent que ces chansons leur rappellent de bons souvenirs. C’est un tour de chant dont je suis fier. Tout est bien calculé. J’ai vraiment hâte de reprendre la route. La scène est ma drogue. J’adore être devant un public. Je sais que les gens sont là pour moi et ça n’a pas de prix. Je ressens une immense joie à exercer ce métier. J’espère être encore là dans dix ans », lance-t-il.


Avec des étincelles dans les yeux, il ne manque pas d’humour et d’énergie, osant même quelques pas de danse. Le chanteur infatigable était visiblement en grande forme.

«De voir qu’à cet âge-là, il a conservé sa voix intacte et autant d’énergie, c’est magnifique!», s’est exclamée une spectatrice Maryse Jacob qui suit le parcours du chanteur depuis les années 1960.

Après le spectacle, la foule s’est entassée dans le lobby du Théâtre Capitol afin de rencontrer le chanteur pour des séances de photo. D’une grande générosité, Michel Louvain a signé plusieurs autographes. Marie-Berthe Bourque qui l’a vu trois fois en spectacle a été émerveillée.

«C’était vraiment bien, ce sont de belles chansons d’amour qui touchent le coeur. Il est beau à voir», a-t-elle mentionné.

À quelques reprises pendant la soirée, la salle s’est transformée en immense chorale afin d’accompagner le chanteur dans ses succès souvenirs. À la fin, le chanteur qui a été salué par une vibrante ovation a eu droit à un rappel.




Discographie:
1958 : Michel Louvain (Disques Apex)
1959 : Ici Michel Louvain (Disques Apex)
1960 : Tour de chant (Disques Apex)
1961 : Après minuit (Disques Apex)
1962 : Michel Louvain chante ses succès (Disques Apex)
1963 : Toi et moi (Disques Apex)
1964 : Michel (Disques Apex)
1965 : Aloha (Disques Apex)
1965 : Cœur à chœurs (Disques Apex)
1966 : Un peu plus de chansons (Disques Apex)
1967 : Formi... formidable (Disques Apex)
1968 : Souvenirs exotiques (Disques Apex)
1969 : Michel Louvain chante Marie (Disques Apex)
1973 : Ma vie, c'est l'amour (Ciné)
1974 : La Grande kermesse western (Le diable musicien)
1974 : La Dame en bleu (Disques Mirabel)
1978 : En spectacle au Grand Théâtre de Québec (Disques Mirabel)
1979 : En harmonie (Disques Rico)
1979 : Message d'amour et de paix (Disques Rico)
1980 : Michel Louvain 1980 (Disques No. 1)
1981 : Les 3 L, album triple fait avec Donald Lautrec et Pierre Lalonde (Productions Télé-Visuelles)
1982 : Michel Louvain: 1957-1982 (Disques No. 1)
1984 : Michel Louvain (ADM International / Star)
1986 : Il faut s'aimer (Disques Saisons)
1988 : L'Amour sera toujours l'amour (Disques Diva)
1989 : Romantique (Disques Diva)
1989 : Noël avec vous (Disques Diva)
1993 : Je déclare l'amour (BMG Musique Québec)
1997 : La collection Michel Louvain - Les grands succès (Disques Mérite)
2002 : Les Grands Succès (Disques Citation)
2002 : Michel Louvain chante Noël (Zone 3)
2007 : Anthologie : 50 chansons (Disques 21-XXI)
2011 : Je n'ai pas changé (Disques Diva / Musicor)
2014: Toi et moi
2014: Un peu plus de chansons
2014: Monsieur Liszt / Linda (Mono Version) [feat. Armand Migiani et son orchestre]
2015: Gentleman Crooner

HONNEURS ET MÉRITES

1959 Trophée Frigon, meilleur chanteur (1958)
1959 Grand Prix du Disque Canadien C.K.A.C.
1960 Trophée Dis-O-Ton, chanteur le plus populaire
1961 Grand Prix du Disque Canadien C.K.A.C. , meilleur valeur commerciale
1964 Trophée Prix Orange, artiste le plus aimable envers les médias
1965 Trophée Monsieur Télévision
1967 Trophée Méritas
1978 Trophée, remerciements Hôpital Général de Québec
1982 Trophée Excellence Fondation Malades Chroniques du Québec Métropolitain
1986 Trophée Excellence Dystrophie Musculaire
1987 Trophée T.V. Hebdo, prix affection du public
1987 Métro Star, prix du public
1988 Métro Star, prix du public
1988 Métro Star, chanteur de l’année
1988 Trophée La Rose D’Or , prix du public
1989 Trophée Hommage Salon de la Femme
1989 Certificat Officiel attestant « la rue Michel Louvain » à Thetford Mines
1991 Trophée Gaétan-Labrecque, chanteur préféré du public
1993 Médaille du Gouverneur du Canada, pour dévouement aux causes humanitaires
2002 Médaille du jubilée de la Reine pour son implication bénévole auprès de l’association de la Dystrophie musculaire
2008 Félix Meilleur Anthologie
2009 « Prix du public » 50 ANS D’AMOUR. Spectacle qui a remporté le plus haut pourcentage de satisfaction du public pour la saison de spectacles 2008-2009 / SALLE JEAN-GRIMALDI
2009 Médaille d’honneur de l’Assemblée Nationale
2010 Chevalier de l’Ordre National du Québec
2011 Honoré par la SPACQ pour l’ensemble de sa carrière

2014: Michel Louvain :coffret.
De michel Louvain | Benoit Gignac 
Ce livre-coffret retrace le parcours irréprochable de
cet artiste accompli, qui a remporté les honneurs autant
pour ses performances sur disque, sur scène et à la télévision que pour son soutien à des causes sociales.
Comprend des fac-similés de documents rares et des photos.

Michel Louvain - 60 ans avec vous, 60 ans de bonheur

MICHEL LOUVAIN, DEUX ANNIVERSAIRES . . .

Deux anniversaires importants marqueront l’année 2017 pour Michel Louvain, puisque c’est l’année soulignant ses 60 ans de carrière.
Il était bien loin de se douter qu’il marquerait près de six décennies de son empreinte lorsque, en 1957, il enregistra Buenas noches mi amor.
De plus, en 2017, il célébrera rien de moins que son 80e anniversaire de naissance.
 
En 2016, MICHEL LOUVAIN entreprendra un dernier droit. Une grande tournée de concerts le mènera à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick.
Michel Louvain a toujours eu le respect du public qui n’a jamais cessé de l’admirer. C’est sans doute ce qui fait dire qu’il est aussi indémodable qu’il est intemporel.
Préalablement à cette tournée, un nouvel album paraîtra en octobre 2015 afin de lancer les célébrations.

Le chanteur Michel Louvain a reçu un billet d'argent soulignant les 25 000 billets vendus pour son spectacle 60 ans de bonheur avec vous.

Publicité

C'est lors d'une des trois représentations spéciales de son spectacle présenté avec l'Orchestre symphonique de Québec, au Grande Théâtre de Québec, que le chanteur de Brossard  reçu une plaque soulignant cet exploit. C'est avec émotion que Michel Louvain a remercié le public. Le célèbre chanteur offrira une dernière prestation de son spectacle à Montréal, à la Place des Arts à Montréal, le 27 novembre.

Michel Louvain - 60 ans de bonheur avec vous

Deux anniversaires marqueront l’année 2017 pour Michel Louvain, puisque c’est l’année soulignant ses 60 ans de carrière. Il était bien loin de se douter qu’il marquerait près des six décennies de son empreinte lorsque, en 1957, il enregistra Buenas noches mi amor. De plus, en 2017,il célèbrera rien de moins que son 80e anniversaire de naissance.
 
En 2016, Michel Louvain entreprendra un dernier droit. Une grande tournée de concerts le mènera à travers le Québec. Michel Louvain a toujours eu le respect du public qui n’a jamais cessé de l’admirer. C’est sans doute ce qui fait dire qu’il est aussi indémodable qu’il est intemporel. Michel Louvain pour le Québec, c’est immense. Tout comme les événements qui souligneront les 60 ans de sa carrière.

1 juin 2017
Ludovick et Patrick Bourgeois monteront sur scène avec Michel Louvain

Pour un spectacle très spécial offert dans le cadre de la 50e édition du Festival d’été de Québec.
Les journalistes et photographes étaient conviés ce jeudi au District St-Joseph de Québec pour le dévoilement du contenu des différents spectacles anniversaires et des cartes blanches offertes dans le cadre du Festival d’été de Québec.

Michel Louvain fait partie de ceux-là et viendra offrir, sur la scène Hydro-Québec, un spectacle avec invités le 12 juillet prochain dès 20 h30. Il y soulignera ce même soir son 80e anniversaire.



MUSIQUE. Le chanteur Michel Louvain fera un arrêt à Gatineau le samedi 2 septembre prochain pour offrir un spectacle sur la scène Hydro-Québec (l'arrière-scène).
Celui qui fêtera cet été ses 80 ans présentera son spectacle 60 ans de bonheur avec vous. Amorcée en avril 2016, cette tournée soulignant les 60 ans de carrière de l’artiste a donné lieu à plus de 50 spectacles, toujours devant des salles combles.
Depuis ses débuts, Michel Louvain a enregistré quantité d’albums consacrés disques d’or, et un nombre incalculable de ses chansons ont atteint le sommet du palmarès québécois – notamment Sylvie, Louise, Lison et La dame en bleu, lancé il y a quatre décennies.

 


Ginette Reno a remis le Félix Hommage à Michel Louvain

  

"Anniversaires pour le mois de juillet"
 
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
 
Vedettes  //  Accueil
 
 


 

Hit-Parade

annuaire