Patrice L'Écuyer  est né le 24 février 1960




Avant d'être l'homme qu'il est aujourd'hui et qu'on voit quotidiennement à la télévision de Radio-Canada, Patrice L'Ecuyer a aussi, comme tout le monde, été un petit garçon. Et c'est petit, avec ses amis, qu'il passait devant la maison de Radio-Canada en leur disant : « Un jour je vais être là. »

Il était déjà grand. Il l'est toujours d'ailleurs. À cette époque, maigre comme un piquet, le visage tapissé d'acnée, des broches dans la bouche, il avait deux boules à la place des épaules et les genoux cagneux. Rien ne laissait pressentir alors que ce garçon à l'allure dégingandé ferait la carrière qui l'attendait. « Évidemment, se souvient-il, je ne pognais pas avec les filles. Or, quand la notoriété est arrivée, les regards ont changé. »

Inévitablement, les enfants étant ce qu'ils sont, on se moquait de lui. On ricanait. C'était peut-être ne pas savoir lire l'avenir. Les années ont passé. Patrice est devenu comédien. La Ligue nationale d'improvisation est devenue son terrain de jeu, et c'est là qu'André Dubois, ex-Cynique, lui a proposé son premier Bye bye. C'est là aussi que les variétés télé lui ont ouvert les portes.

En fait, sans qu'on s'en aperçoive, c'était parti. Or, cette popularité grandissante, il la doit surtout aux Détecteurs de mensonges. « Il faut se rappeler, raconte-t-il dans ces 50 minutes qui lui sont consacrées, qu'à l'époque, en 1989-1990, il n'y avait pas de jeunes à la télévision. » D'une certaine façon, c'est donc Dubois qui leur a ouvert la porte, à lui et à Normand Brathwaite aussi. Il y a eu 1600 émissions des Détecteurs.
Les jeux-questionnaires, oui! Mais ce qui a véritablement fait exploser cette carrière qui, somme toute, se portait déjà très bien, c'est Blanche. Patrice y incarnait Clovis.
«Et là, je suis passé véritablement du frère, au beau-frère, à l'homme. Et j'ai surtout compris la force des séries à l'écran.»
—Patrice L'Ecuyer

Quatre millions de personnes se donnaient rendez-vous devant leur téléviseur pour regarder la série signée par Charles Binamé. Une grande partie du Québec, quoi! Du coup, il n'y avait plus d'anonymat possible, et du jour au lendemain, avec le succès soudain, il a remarqué un changement de comportement chez les gens. Même chez ceux qui ne croyaient pas trop en lui au départ.
dans « Blanche » en 1993

Or, Patrice est un comédien. C'est toujours ce qu'il a voulu faire, même si la vie a choisi d'autres chemins pour lui. En même temps, il y avait cette insécurité permanente, l'angoisse engendrée par les auditions, les téléphones qu'on attend... C'était insupportable pour lui.

Toutefois, aujourd'hui encore, c'est ce qu'il aime par-dessus tout. « Il y a, dit-il, quelque chose d'extrêmement sensuel dans la relation entre un acteur sur scène et un public qui prend deux heures de sa vie pour venir le voir. »

Il y a eu récemment un retour inattendu. Un hasard. Une rencontre de couloir avec le réalisateur Jean-Philippe Duval et c'était parti. Au départ, il ne s'agissait que de deux ou trois apparitions possibles dans Unité 9. Toutefois, le rôle a pris de l'importance. Patrice a ainsi retrouvé ses premières amours.

Ce qu'il a beaucoup aimé aussi, ce sont ces sept années où il a animé L'Ecuyer, un talk-show où, je m'en souviens comme si c'était hier, il arrivait à faire parler les plus taciturnes. On se rappelle tous ses multiples rencontres avec un Kevin Parent qui préférait le silence aux vaines paroles.

Évidemment, au cours de cette rencontre, on ne pouvait passer outre l'accident qui a coûté la vie à Marie-Soleil Tougas et à Jean-Claude Lauzon. Il y avait longtemps qu'il en avait parlé.
«Curieux, parce que quand l'accident est arrivé, c'est absurde, mais on était au paradis. Le ciel était clair. Tout était calme, c'était de toute beauté.»
—Patrick L'Ecuyer

Il relate ce passage pénible où, lui et Gaston Lepage, son grand ami, ont assisté, impuissants, au drame. Il parle des évènements également qui ont suivi : la médiatisation, la conférence de presse, et aussi, beaucoup, le soutien manifeste du public.

 Patrice L'Ecuyer se souvient aussi de son enfance à Jacques-Cartier, de ce salon où les chaises de jardin remplaçaient les fauteuils, de son père militant du RIN qui s'est présenté en 1966 contre Pierre Laporte. Bien sûr, il a dû faire face à la défaite et, en plus, pour des raisons de toute évidence politiques, Claude Ryan l'a mis à la porte du journal Le Devoir où il travaillait. Ce furent des années dures, du genre de celles qui marquent l'imaginaire d'un enfant.
Mais cet enfant issu d'une famille modeste était aussi ouvert à l'art. Il en est resté quelque chose...


"Pendant des années, sur le plan personnel, je vivais une insécurité totale. J'ai vécu le syndrome de l'imposteur, en animant L'Écuyer tout particulièrement.
J'avais la nette impression d'être en audition à chacune de mes émissions jusqu'à l'âge de 40 ans."
(citation de Patrice L’Écuyer)

Patrice L'Écuyer  est né le 24 février 1960  à Longueuil et fils de Gaston Lécuyer et de Claire Royer
 Il est un animateur de télévision et de radio et acteur québécois. Il est un des animateurs vedettes de la Société Radio-Canada.
Improvisateur, comédien, animateur de radio et intervieweur hors pair, Patrice L’Ecuyer est sans contredit une des grandes vedettes du milieu culturel québécois.
Il fait partie de la grande famille de Radio-Canada depuis plus de 15 ans : Les détecteurs de mensonges, Le moment de vérité, Qui l’eût cru, Les beaux parleurs, Les missions de Patrice, Des squelettes dans le placard, Prière de ne pas envoyer de fleurs, L’union fait la force et le grand succès Un air de famille.
On le retrouve également comme comédien dans Unité 9 au côté de Guylaine Tremblay dans le personnage de Benoit Frigon, un ancien collègue de travail de Marie Lamontagne.

Animateur télé et radio
Avec sa gentillesse, son empathie naturelle et son sens de l’humour, Patrice L’Ecuyer a fait sa marque à la télé – on se rappelle le fameux jeu Les détecteurs de mensonges, qui invitait le public et les invités à déceler le vrai du faux.
De septembre 2007 à décembre 2011, Patrice a animé à Radio-Canada Le moment de vérité, où les concurrents réalisaient des défis.
Il a animé durant sept saisons consécutives l’émission L’Ecuyer. Son habileté d’intervieweur lui vient également de toutes ses années à l’animation de différentes émissions radiophoniques.
Au fil des années, il a été invité à animer galas et soirées spéciales : Galas de l’Excellence La Presse à plusieurs reprises, Galas Juste pour rire, Le mondial de l’impro, la soirée des Jutra à Radio-Canada.
Adoré du public, il a acquis une renommée exceptionnelle lui permettant d’amasser 20 trophées Artis et 6 prix Gémeaux au cours de sa carrière.

Homme de scène
Patrice L’Ecuyer a étudié le théâtre au Cégep Lionel-Groulx et a commencé sa carrière comme comédien. Pendant 10 ans, il n’a fait que jouer, multipliant les rôles à la télé et au théâtre, au TNM et chez Duceppe, entre autres. Il a participé à la ligue d’improvisation, et on a remarqué son talent d’imitateur dans plus de sept Bye bye. C’est à la fin des années 90 que sa carrière a explosé : il a alors amorcé une carrière d’animateur à la télé, puis à la radio… tout en continuant à jouer, bien sûr!

Acteur de talent
Comédien talentueux, il a joué entre autres dans les séries Tribu.com et Le masque. Il a joué dans la série Blanche et au cinéma dans le film L’homme idéal, de Georges Mihalka.

Homme de coeur
Il endosse de nombreuses causes humanitaires, dont celles de l’Association pour la protection de la rivière Moisie et de la fondation Richard Adams. Il a été coprésident d’honneur de La table du partage pendant 9 ans. Depuis 4 ans, il est l’encanteur émérite de Montréal Passion Vin pour la Fondation Maisonneuve-Rosemont.



Son épouse Judith Arsenault

Considéré comme un doyen du Gala Artis avec les 20 statuettes sur son manteau de cheminée, Patrice L'Écuyer s'étonne encore « d'être encore là » après tout ce temps. « Pourtant, de nouveaux visages arrivent à chaque année, et il y a des gens qui sont vraiment très bons! C'est extraordinaire de réussir encore à toucher le cœur du public! » Celui qui était en nomination dans les catégories Animation de jeu et Personnalité masculine de l'année se réjouit par ailleurs de savoir que son émission Un air de famille sera exportée sous peu à l'étranger. « On ne s'attendait jamais à ce que ça se vende autant. C'est tellement une belle formule! C'est le contraire de tout ce qui se fait comme shows de chansons à travers le monde. En général, ceux qui s'inscrivent à ces émissions veulent faire carrière. Nous, ce n'est pas ça. Les familles font ça seulement un soir, peut-être deux, et c'est seulement pour le plaisir de chanter. » Patrice a en outre promis qu'il serait plus présent dans la deuxième saison d'Unité 9.




Patrice L'Écuyer a su nous donner une leçon de courage et de détermination le 12 août 1997 en nous offrant son témoignage et en relatant les faits, lors d'une conférence de presse avec son grand ami et « frère cosmique » Gaston Lepage, entourant l'écrasement d'avion qui a coûté la vie à Marie-Soleil Tougas et le cinéaste Jean-Claude Lauzon. Cette intervention de la part de Gaston et Patrice a augmenté considérablement l'admiration du public québécois.


2002:
Sa vie privée, c'est ce qu'il a de plus précieux. Papa de deux jeunes fillettes, Morgane (née le 2 juin 2001) et Sydney (née le 23 novembre 2002); Patrice a relativement ralenti ses activités professionnelles. Avec sa conjointe, la propriétaire du Salon de Coiffure et Beauté Orbite et associée du coiffeur de Céline Dion, Louis Hechter, Judith Arseneault; le nouveau papa de 42 ans est aux anges.

2014
"Patrice L’Écuyer et Judith Arsenault sur le tapis rouge"
 Ils sont toujours habillés à la perfection! On aime sa chemise fleurie qui ajoute un peu de folie à son look très sobre. On note : pas de cravate, mais bouton attaché…pourquoi pas? Quant à sa femme, on aime l’étole de vison modernisé par un gros ruban de satin.

Novembre: 2014

L’union fait la force célèbre sa 2000e émission.

L'union fait la force est un jeu télévisé québécois animé par Patrice L'Écuyer et diffusé depuis le 1er septembre 2003 du lundi au vendredi à 17h30 sur la télévision de Radio-Canada

L’union fait la force en est déjà à sa douzième saison sur ICI Radio-Canada Télé et célébrera, le 5 décembre prochain, sa 2000e émission. Une semaine de célébrations est prévue pour la semaine du 1er décembre au cours de laquelle le public pourra revoir des moments marquants des douze dernières années et entendre des témoignages d’artistes ayant participé à l’émission depuis ses tout débuts.

Pour l’occasion, Patrice L’Ecuyer accueillera deux des plus fidèles participants de l’émission, soit les comédiens Réal Bossé qui détient le record absolu de 17 semaines et Marie-Hélène Thibault qui revient jouer chaque année. Ils seront jumelés aux équipes représentant la Maison de la Famille Rive-Sud de Lévis et le Groupe d’entraide maternelle La Petite Patrie de Montréal.

Au total, près de 40 000 personnes sont venues encourager les groupes en studio et 274 artistes différents se sont prêtés au jeu, dont Jean-Michel Anctil, Christian Bégin, Sébastien Benoit, Emmanuel Bilodeau, Hélène Bourgeois Leclerc, Sophie Cadieux, Mireille Deyglun, Marie-Thérèse Fortin, Mario Jean, Chantal Lamarre, Nathalie Mallette, Pascale Montpetit et Marie-Chantal Perron qui sont venus dix fois ou plus.

Globalement, plus de 2 millions de dollars ont été remis aux quelques 777 associations culturelles, sportives ou caritatives qui ont été représentées à l’émission.

Pssst! Fait intéressant, au jeu La petite école, seulement cinq équipes ont réussi la question de cinquième secondaire, mais aucune équipe n’a complété son cégep.

Patrice L'Ecuyer est sans contredit l'un des animateurs les plus populaires de la télévision. Connu d'abord comme comédien, Patrice s'est fait le complice du grand public en qualité d'animateur depuis le début des années 90, alors qu'il a tenu la barre des célèbres Détecteurs de mensonges. En plus d'animer avec brio et humour, et pour une 12e année, le jeu-questionnaire L'union fait la force, Patrice anime également depuis 2006 la quotidienne Des squelettes dans le placard, l'émission estivale d'ICI Radio-Canada Télé, ainsi que les émissions Un air de famille et Prière de ne pas envoyer de fleurs.


Filmographie

Animateur
Les Détecteurs de mensonges
L'Écuyer
Bye Bye (1988-1995)
30 fois Bye Bye (1997, coanimé avec Dominique Michel)
Gala MétroStar 1989
Qui l'eut cru
Les beaux parleurs
L'union fait la force
Des squelettes dans le placard
Les missions de Patrice
Le Moment de vérité
Prière de ne pas envoyer de fleurs
Un air de famille
Silence, on joue !

 Acteur
1987 : L'Héritage (série TV) : Siegfrid Veilleux
1989 : Lance et compte (feuilleton TV) : Louis Marso
1993 : Blanche (série TV) : Clovis-Émile Couture
1995 : La Présence des ombres : Paul Forest
1996 : L'Homme idéal : Georges
1997 : Le Masque (série TV) : Romain Gabriel
2001 - 2003 : Tribu.com (série TV)
2012 : Unité 9 (série TV) : Benoît

Radio
Radio Café (CJMS) (1988)
Deux Pistons et Un matin n'attend pas l'autre (CKMF-FM Radio Énergie) (années 90)
Y'é pas trop tard (CKOI-FM) (1999-2001)
Les avant-midi de Patrice (CKOI-FM) (2002-200?)
Les Matins de Patrice (CFGL-FM Rythme FM) (août 2006 à juillet 2008)

Récompenses et nominations
1987 - Champion compteur de la Ligue nationale d'improvisation
1987 - Prix du public de la Ligue nationale d'improvisation
1989 - Champion compteur de la Ligue nationale d'improvisation


1995-2002

Une fois par semaine, le jeudi soir, il anime son propre talk-show, « L’Écuyer », sur les ondes de Radio-Canada.

 

 

 

À la même époque, il fait la connaissance de la coiffeuse Judith Arseneault de qui il tombe amoureux.

 

 

1997

Amateur de pêche, il part souvent en voyage avec son ami, le comédien Gaston Lepage, qui possède un hydravion. Le 10 août, ils sont tous les deux témoins de l’écrasement de l’avion d’un de leur couple d’amis qui les accompagnaient. Cet accident coûte la vie à la comédienne Marie-Soleil Tougas et au cinéaste Jean-Claude Lauzon, dans le Grand Nord québécois. À leur retour, Patrice et Gaston Lepage donne une conférence de presse pour expliquer ce qui s’est passé. Patrice se montre très émotif lors de cette rencontre avec les médias.

 

 

1997

Il est la vedette principale d’une série télévisée de TQS portant sur le hockey, « Le masque ».

 

 

1997

Pour la première fois depuis 1968, Radio-Canada ne présente pas de « Bye-Bye » original pour la fin d’année. On présente alors une rétrospective de tous les « Bye-Bye ». C’est Patrice L’Écuyer et Dominique Michel qui animent cette émission spéciale.

 

 

1999-2001

À la radio, il anime « Y’é pas trop tard » sur les ondes de CKOI.

 

 

1999-2001

« Les détecteurs de mensonges » sont de retour à Radio-Canada et il anime de nouveau l’émission.

 

 

2001

Le 2 juin, naissance de sa fille Morgane.

 

 

2002

Le 23 novembre, naissance de sa fille Sydney.

Patrice s’est vu attribuer près d’une vingtaine de prix au cours de sa carrière, dont six MétroStar de l'année, prix décerné par vote populaire.



Patrice L'Écuyer est en deuil : son père est décédé à l'âge de 88 ans. 

Gaston L'Écuyer est décédé le 26 novembre dernier. Le papa du célèbre animateur a laissé derrière lui sa femme, Claire Royer, ainsi que leurs trois enfants et leurs trois petits-enfants.


  

"Anniversaires pour le mois de février"
 
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
 
Vedettes  //  Accueil
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


 

Hit-Parade

annuaire