Gilles Pelletier né le 22 mars 1925 à Saint-Jovite

est décédé le 5 septembre 2018



L'acteur québécois Gilles Pelletier, qui avait été des débuts de la télévision au Québec, dans les années 1950, et qui a aussi beaucoup joué au théâtre, est décédé à l'âge de 93 ans, mercredi soir, de «mort naturelle», a indiqué sa fille Claude.
 
Il avait été hospitalisé récemment pour un «état de faiblesse», a indiqué sa fille à l'agence de l'artiste.

Celui qui se destinait à une tout autre vocation, celle de marin, disait qu'il était devenu comédien «par hasard».
Il a aussi été cofondateur de la Nouvelle Compagnie théâtrale (NCT) avec sa femme, la comédienne Françoise Graton, décédée en novembre 2014.

La famille accueillera parents et amis au :
1111 LAURIER OUEST, OUTREMONT
Le vendredi 14 septembre 2018 de 13h à 19h

Les funérailles auront lieu :
Église ST-VIATEUR
1175 RUE LAURIER OUEST MONTREAL (OUTREMONT)
Le samedi 15 septembre 2018 à 11h


Né le 22 mars 1925 à Saint-Jovite, dans les Laurentides, Gilles Pelletier est aussi le frère cadet de Denise Pelletier, qui deviendra elle aussi une comédienne célèbre, morte prématurément en 1976 à l'âge de 53 ans.

Attiré par la mer, le jeune Gilles Pelletier a navigué sur un vaisseau des Forces françaises libres durant la Seconde Guerre mondiale, et terminé l'école navale en 1945. Mais sa soeur Denise l'incite à monter sur les planches: il se familiarisera avec son nouveau métier dans les studios de radio de Guy Beaulne.

Il laisse dans le deuil ses deux enfants : son fils Simon Pelletier et sa fille Claude Pelletier. Monsieur Pelletier était également le mari de la comédienne Françoise Graton, décédée en 2014.


Gilles Pelletier et son épouse Françoise Gratton

Une grande carrière

Fils d'un éditeur et critique littéraire, Gilles Pelletier quitte son village natal et s'installe très jeune à Montréal où il suivra une formation intensive auprès de Sita Riddez, François Rozet, Henri Norbert et Eleanor Stuart.

Il débute au Québec en 1945 avec la troupe de théâtre l'Équipe de Pierre Dagenais dans Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare et, par la suite, participe à plusieurs de leurs pièces. En 1949, il interprète le rôle-titre de Britannicus de Jean Racine dans une production des Compagnons de Saint-Laurent.

Au cours de sa carrière, Gilles Pelletier joue dans de nombreux téléthéâtres mais, au cours des années 1950 aussi le personnage du Capitaine Aubert, qu'il interprète dans le téléroman Cap-aux-sorciers, et qui le rend très populaire.

Aussi joue-t-il ensuite dans plusieurs films tournés au Québec dont La loi du Silence (I Confess) d'Alfred Hitchcock (1953), Bingo de Jean-Claude Lord (1974) et Jésus de Montréal de Denys Arcand (1989).

En 1964, avec Georges Groulx et Françoise Gratton, il fonde la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT) dont la vocation première sera d'initier les étudiants d'art dramatique du Québec au grand répertoire classique. Il y signe plusieurs mises en scène et y défend de nombreux rôles-titres dont Philoctète de Sophocle, Macbeth de Shakespeare, Le Cid de Corneille et Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand.

En 1982, Gilles Pelletier quitte la direction de la NCT qui devient plus tard le Théâtre Denise-Pelletier (1997). Il poursuit une carrière des plus actives au cinéma, au théâtre et à la télévision; entre autres dans l'Héritage, adaptation télévisuelle du roman de l'auteur québécois Victor-Lévy Beaulieu.

Famille
Gilles Pelletier est le compagnon de vie de la comédienne Françoise Graton et le frère de Denise Pelletier.


Dès les années 1950, il entreprend une carrière au cinéma et à la télévision - il décrochera même un petit rôle dans le film I Confess d'Alfred Hitchcock, tourné à Québec et sorti en 1953.

Pionnier de la télévision québécoise, il apparaît dans La famille Plouffe, Cap-aux-Sorciers, La côte de sable et surtout Rue de l'Anse.

Nouvelle Compagnie théâtrale

Au théâtre, il se distingue notamment dans Le songe d'une nuit d'été (1945) et La nuit des rois (1956) de Shakespeare. Il interprète le rôle-titre de Britannicus de Racine (1949), aux côtés de sa soeur, qui joue Agrippine. Il sera de la création d'Un simple soldat de Marcel Dubé, en télé-théâtre (1958), qui sera repris ensuite sur scène.

En 1964, il fonde à Montréal la NCT avec Françoise Graton et Georges Groulx, en vue de faire découvrir le théâtre aux jeunes. Il y signe des mises en scène, dont La mouette de Tchékhov, Don Juan de Molière et Le roi se meurt d'Ionesco. Après avoir logé au Gesù pendant 13 ans, la NCT déménage dans un ancien cinéma «palace» de l'est de Montréal, le Granada, qui deviendra le Théâtre Denise-Pelletier, en hommage à celle qui est décédée en 1976. Un demi-siècle plus tard, la mission de la compagnie est toujours vivante.

Gilles Pelletier quitte la direction de la NCT en 1982. Dans la même décennie, au petit écran, il marquera les mémoires avec son Xavier Galarneau, un père au lourd secret, dans le téléroman L'héritage, de Victor-Lévy Beaulieu. Aussi, en 1989, il interprète un homme d'Église dans Jésus de Montréal, de Denys Arcand, qui incidemment lui confiera une plus courte apparition similaire dans Les invasions barbares.

Sur la scène, il interprétera des personnages marquants dans les années 1990, dans Le retour de Pinter, Une vie au théâtre de Mamet ou Oedipe-roi de Sophocle.
Connu pour son engagement en faveur du fait français et ses convictions souverainistes, Gilles Pelletier confiait toutefois en août 2007 que l'indépendance lui semblait moins «inéluctable» dans les années 2000 que dans les années 1960. Il avait néanmoins ajouté qu'il ne pouvait «préjuger des descendants ou deviner l'avenir».

Il se définissait toujours comme un homme de la campagne, un marin, dont Montréal était le lieu de travail. Ainsi, dans la foulée du débat sur les accommodements raisonnables, il affirmait avoir toujours constaté que Montréal et le Québec rural constituaient deux entités complètement différentes.
Il regrettait par ailleurs que le théâtre d'ici n'attire pas davantage de Néo-Québécois. Il se réjouissait toutefois de la réapparition des grands classiques du répertoire au programme des scènes québécoises.
Gilles Pelletier a été lauréat du Prix du gouverneur général en 1991 et du prix Denise-Pelletier en 1998. Il était officier de l'Ordre du Canada et de l'Ordre national du Québec.

Filmographie:

1951 : La Treizième Lettre (The 13th Letter) : Townsman
1953 : La Famille Plouffe (série TV) : Denis Boucher
1953 : La Loi du silence (I Confess) : Fr. Benoit
1954 : L'Île aux trésors : Martin
1955 - 1958 : Cap-aux-sorciers (série TV) : le capitaine Aubert
1957 : Un simple soldat (TV) : Joseph Latour
1959 : R.C.M.P. (en) (série TV) : Cpl. Jacques Gagnier
1960 : La Côte de sable (série TV) : colonel Martin
1963 : Rue de l'anse (série TV) : Félix Joli
1964 : La Terre à boire : Michel (le père de Barbara)
1966 : Les Compagnons de Jéhu (série TV) : Montbar
1967 : Le Chevalier Tempête (série TV) : Thoiras
1968 : Le Paradis terrestre (série TV) : Antoine Dumesnil
1968 : Poussière sur la ville : Le curé
1974 : Bingo : Pierre
1975 : Les Vautours : Docteur Loiselle
1982 : Gapi : Gapi
1987 - 1990 : L'Héritage (série TV) : Xavier Galarneau
1987 : C'est pas parce qu'on est petit qu'on peut pas être grand (en) (The Great Land of Small) : Grand-père
1988 : Portion d'éternité : Monsieur Lemieux
1989 : Piège infernal (feuilleton TV) : Richard O'Neill
1989 : Jésus de Montréal : Fr. Leclerc
1991 : Nelligan : M. Fréchette
1990 : Cormoran (série TV) : Von Malcourt (1991-1992)
1995 : Sous un ciel variable (série TV) : Benjamin Thompson
1996 : Coyote Run : Bobjoy
2000 : Haute surveillance (série TV) : Monsieur D
2000 : Chartrand et Simonne (série TV) : Mgr Pelletier
2002 : Le Plateau (série TV) : M. Chamberland
2003 : La Grande Séduction : Alphonse Pinsonneault
2003 : Les Invasions barbares : Prêtre
2003 : Noël Blank
2004 : Daniel and the Superdogs
2007 : L'Âge des ténèbres
2009 :Romaine par moins 30 d'Agnès Obadia
2010-2014 Toute la vérité
La galère


Théâtre
1978 : Gapi d'Antonine Maillet, mise en scène de Yvette Brind'Amour
2004 : Le Moine noir d'Anton Tchekhov, mise en scène de Denis Marleau

Récompenses et nominations
Récompenses
1970 - Prix Victor-Morin
1991 - Prix du Gouverneur général
1998 - Prix Denise-Pelletier

Nominations
1989: Officier de l'ordre du Canada
1993:  Officier de l'ordre national du Québec



Prix hommage à Françoise Graton et Gilles Pelletier en 2013:
Dans le cadre du 50e anniversaire du Théâtre Denise-Pelletier et de la Semaine pour l’école publique, qui s’est déroulée cette année sous le thème Une école en art, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) a remis hier soir son Prix hommage à Françoise Graton et Gilles Pelletier, fondateurs de la Nouvelle compagnie théâtrale (NCT), aujourd’hui le Théâtre Denise-Pelletier, en lever de rideau de la pièce Zone de Marcel Dubé, présentée jusqu’au 18 octobre.

La FAE a ainsi voulu souligner l’apport de ces deux pionniers qui ont donné naissance à une compagnie théâtrale engagée depuis 50 ans à faire découvrir les grandes œuvres de la dramaturgie mondiale à des dizaines de milliers d’élèves chaque année. «En créant la NCT, madame Graton et monsieur Pelletier ont eu à cœur de transmettre leur passion et leur amour du théâtre à la jeunesse québécoise», dit M. Sylvain Mallette, président de la FAE. La Fédération autonome de l’enseignement a aussi profité de l’occasion pour souligner la contribution du Théâtre Denise-Pelletier aux programmes d’enseignement et de formation ayant permis d’enrichir l’environnement d’apprentissage des écoles publiques.

Lors de la remise du prix hommage, deux courts extraits de pièces qui ont marqué la carrière de Françoise Graton et Gilles Pelletier ont été présentés par les écoles secondaires FACE (Montréal) et Le Carrefour (Gatineau). Adèle Surprenant et Émilou Johnson ont incarné respectivement Madame Martin et Monsieur Martin de La Cantatrice chauve de Ionesco, tandis que Frédéric Maisonneuve a interprété le rôle titre d’Un simple soldat de Gratien Gélinas.

Décès de Françoise Gratton (son épouse)

 

"ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR MARS"
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
Vedettes  Accueil
 
 


 

Hit-Parade

annuaire