Johanne Fontaine, née le 4 avril 1955, décédée le jeudi 11 octobre



En douceur et entourée des siens, Johanne a  déployé ses ailes, enfin libérée et délivrée de l’épreuve avec laquelle elle a courageusement dansé pendant plus de huit ans.

Elle laisse dans le deuil sa mère Pauline, son fils Raphaël, sa sœur Maryse, son conjoint Pierre et ses enfants Natasha, Marc-André et Jean-Philippe Duchaine, ses enfants de cœurs Serge, Laurent et Catherine Joubert et leurs conjoints, son frère Guy, neveux et nièces ainsi que de nombreux amis, camarades du métier, collaborateurs et tous ceux et celles qu'elle a su toucher et motiver par son énergie et son amour de la vie.

La communauté artistique est en deuil.
Nous apprenions cet après-midi le décès de l’inspirante comédienne Johanne Fontaine, après des années de maladie. Plus de détails ici.
Évidemment, la vague de tristesse s’est immédiatement fait sentir dans le milieu artistique alors que plusieurs complices de métier ont tenu à démontrer leur respect et leur attachement à la comédienne.
Marie-Claude Barrette, Marie-Soleil Michon, Jean-Philippe Dion et plusieurs autres ont utilisé les réseaux sociaux pour témoigner.
Nul doute que la ténacité et le courage de Johanne Fontaine ont marqué les esprits. D’ailleurs, on a pu constater récemment sa résilience et son amour de la vie, alors qu’elle est allée danser aux Dieux de la danse.
La comédienne, conférencière et coach de vie Johanne Fontaine est décédée à 14h15  le jeudi 11 octobre entourée de ses proches, après avoir lutté contre un cancer pendant plus de dix ans. Elle avait 63 ans.
Tout au long de son combat contre la maladie, l'actrice nous aura inspirés par sa lumière, sa joie de vivre, son humour et sa résilience. Voici comment on se souviendra de l'inspirante Johanne Fontaine.
L'actrice était connue pour avoir beaucoup de caractère. Elle se décrivait elle-même comme colérique et bouillante. Ironiquement, le cancer l’avait assagie et rendue beaucoup plus sereine. Elle avait conservé sa personnalité unique, mais refusait néanmoins de sombrer dans la colère par rapport à la maladie.
À 50 ans, lorsqu’elle a commencé à être moins en demande comme comédienne, Johanne Fontaine est retournée aux études pour devenir coach de vie. Elle souhaitait ainsi aider les femmes à avoir une meilleure estime d’elles-mêmes. Presque au même moment, elle a reçu un diagnostic de cancer. Comme coach, elle s’est donc servie de cette épreuve pour inspirer et aider les gens qui vivaient la même chose qu’elle.
Sa famille, son amoureux et ses amis ont été à son chevet jusqu’au bout. L’actrice est décédée le jour de l’anniversaire de son fils, qui était également présent.
«Ça fait du bien de voir qu’elle ne souffre plus... parce qu’elle avait donné», confie la comédienne Danielle Proulx, une amie de longue date de Johanne Fontaine.


Biographie:

Johanne Fontaine, née le 4 avril 1955 à Sainte-Thérèse et morte le 11 octobre 2018, est une actrice québécoise.
En 1975, Johanne Fontaine obtient un DEC en théâtre au Collège Lionel-Groulx et enseigne le théâtre dans ce même collège de 1985 à 2000. Elle débute sa carrière à la télévision grâce au téléroman Au jour le jour, qui fut diffusé de 1980 à 1981 à Radio-Québec, et mettant en vedette Patricia Nolin et Gilbert Sicotte. En 1985, elle obtient le rôle de Loretta Chouinard dans le téléfilm québécois Le matou basé sur le roman d’Yves Beauchemin et réalisé par Jean Beaudin. Elle fut aussi animatrice en improvisation à la Ligue nationale d'improvisation de 1981 à 1995. Elle est cofondatrice de l'Organisation O, une compagnie de théâtre axée sur la création collective féministe, avec son amie la comédienne Danielle Proulx. En 1998, Johanne Fontaine est chroniqueuse à l’émission Les copines d’abord en compagnie des animatrices Isabelle Maréchal et Marie-Soleil Michon qui a été diffusée pendant cinq saisons à Canal Vie1.

Santé et décès

En mars 2010, un cancer incurable du côlon au stade 4 lui a été annoncé. Aux prises avec des métastases au foie et à l’estomac, son espérance de vie avait alors été fixée à 18 mois, après quoi elle a subi 8 chirurgies (en date de 2015) et une longue chimiothérapie pendant laquelle elle est retournée faire du théâtre et de la danse et a publié un livre sur sa maladie. À l'été 2018, elle apprend que le cancer gagne à nouveau de l'ampleur et qu'elle est maintenant en phase terminale.
Son état de santé s'est détérioré rapidement, elle est décédée le 11 octobre 2018 à sa résidence en compagnie de membres de sa famille.

Vie privée
Johanne Fontaine a été mariée à l'acteur Roger Joubert (1929-2010).

Distinctions
Johanne Fontaine a été finaliste deux fois dans sa carrière pour l'obtention d’un prix Gémeaux, la première en raison de son rôle de soutien dans Solo en 1991
 et l’autre pour son second rôle de la série Réseaux, dont la diffusion a débutée en 1998 à Radio-Canada.

Le 19 septembre 2018,
elle remporte son premier Prix Gémeaux dans la catégorie « Meilleur rôle de soutien féminin : série dramatique » pour son travail dans la série L’imposteur la suite. Trop malade pour se rendre sur scène pour récolter son prix en direct, la comédienne affaiblie s’est contentée de saluer la foule avec la larme à l’oeil. Ses remerciements ont été enregistrés avant le gala.


Filmographie et série télévisée:

2018 : L'Écrivain public (mini-série)
2017 : L'Imposteur (série télévisée) : Céline
2016 : Le 11 avril dernier ("On the 11th of april")
2008 : Caméra café (TV) (Québec) : femme cocue (S06E14)
2006 : Roméo et Juliette (film, 2006) : modèle
2005 : Les Invincibles (série télévisée, 2005) : mère de Rémi
2005 : Aurore : Madame Mailhot
2005 : Idole instantanée
2005 : Les Bougon, c'est aussi ça la vie! (série télévisée) : membre du Focus Groupe n° 2
2004 : Nouvelle-France
2004 : Vendus : la Sardine
2001 : Fred-dy (série télévisée) : Claire Brouillard
2000 : Aïe : infirmière
1998 : Réseaux (série télévisée) : Sophie Marchand
1995 : Les aventures de la courte échelle (TV Series) : Irène
1993 : Ent'Cadieux (série télévisée) : Jacinthe Labelle
1993 : Zap (série télévisée) : Mme Fauteux
1991 : Solo : Véronique
1989 : Laura Laur : Thérèse Boivin
1988 : Robin et Stella (série télévisée) : Louise Boulet
1988 : Lamento pour un homme de lettres (court métrage) : Florina, l'amante de Laberge
1986 - 1993 : Avec un grand A (série télévisée) : Marie-Claire (1986) / Suzanne (1986)
1985 : Le Matou : Loretta Chouinard (mère d'Émile)
1985 : L'étau-bus (court métrage)
1984 : À plein temps (série télévisée)
1984 : Ti-Guy Champoux : (voix)
1982 : S.O.S. j'écoute (série télévisée)
1980 : Jeune Délinquant : Ginette


Théâtre
Mon beau-père est une princesse (Michel Poirier, Théâtre Beaumont-St-Michel) : 1er rôle
Sauce brune (Simon Boudreault, Théâtre Espace libre) : Armande
Ligue nationale d'improvisation : improvisatrice et entraîneuse







 

"ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR AVRIL"
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
Vedettes  Accueil
 
 


 

Hit-Parade

annuaire