" 


Andrée Champagne, née le 17 juillet 1939 à Saint-Hyacinthe et morte le 6 juin 2020




L’ex-comédienne connue pour son rôle de Donalda dans Les belles histoires des pays d’en haut et ex-politicienne Andrée Champagne s’est éteinte vendredi de complications pulmonaires.
L’information a été confirmée par son conjoint, samedi soir. Elle était âgée de 80 ans.
« Elle était unique, elle avait toutes les qualités, a confié son conjoint, le pianiste André-Sébastien Savoie, en entrevue. C’était une personne très sensible, très humaine et sans prétention. Je ne lui ai pas trouvé de défauts. Elle était très talentueuse. Elle avait beaucoup de goût et d’entregent. »
Ils s’étaient rencontrés en 1977 en Tunisie. Elle partageait sa vie depuis de nombreuses années avec le pianiste de renommée internationale André Sébastien Savoie.

Auparavant, elle avait été mariée pendant 15 ans à un joueur de hockey des Royals de Montréal, Walter (Wally) Clune, avec qui elle a eu deux enfants, Liliane et Patrick, qui ont tous deux fait carrière dans le milieu de la télévision et du cinéma.

Patrick a d’autre part essayé de marcher dans les traces de sa mère en se présentant aux élections fédérales de 2004, 2005, 2008 et 2019. Il n’a cependant pas réussi à se faire élire.

Elle aura marqué l'imaginaire des Québécois en interprétant le personnage de Donalda dans la série télévisée Les Belles Histoires des pays d'en haut. Elle a décroché ce rôle mythique alors qu'elle n'avait que 17 ans.

Donalda:
Andrée Champagne est Maskoutaine. Elle naît le 17 juillet 1939, moins de sept semaines avant le début de la Seconde Guerre mondiale, à Saint-Hyacinthe, ville qu’elle représentera 45 ans plus tard à la Chambre des communes après son élection à titre de députée du comté de Saint-Hyacinthe-Bagot.

Dans son adolescence, elle étudie à l’Institut Notre-Dame-de-Lorette de Saint-Hyacinthe où elle ressort avec un diplôme en lettres. Elle décroche aussi un brevet en enseignement du piano. Poussée par sa mère qui la voit artiste, elle suit également des cours de danse et de diction. Dans ce dernier cas, sa formation va de 4 à 16 ans !

C’est sa propre mère qui lui enseigne ses premiers monologues, dit-elle dans la même entrevue à Radio-Canada. Deux professeures, Estelle Piquette à Saint-Hyacinthe et Mme Jean-Louis Audet à Montréal, lui donneront aussi des cours.

Dès son arrivée à Montréal, tout va à la vitesse grand V. Nous sommes en 1956 et Henri Norbert, comédien québécois né en France qui enseigne à plusieurs jeunes (Andrée Lachapelle, Gilles Pelletier, Edgar Fruitier) l’envoie passer des auditions générales à Radio-Canada. Le comédien Paul Hébert l’embauche alors pour un premier rôle, celui de Bianca dans la pièce La mégère apprivoisée de Shakespeare jouée au théâtre d’été de Sainte-Adèle.
En plus d'exploiter ses talents de comédienne, Andrée Champagne était aussi chanteuse et animatrice. Elle a participé à diverses émissions de radio, animé les cérémonies d'ouverture de l'Expo 67 ainsi que celles des Jeux olympiques de 1976, à Montréal.

Durant la même période, elle décroche le rôle de sa vie : Donalda Laloge dans Les belles histoires des pays d’en haut dont le tout premier épisode est diffusé le 8 octobre 1956 sur les ondes de Radio-Canada. Elle a alors 17 ans et c’est la consécration.

Au fil de 14 saisons (l’émission se terminera en 1970), les téléspectateurs passeront par toutes les émotions face à la vie malheureuse de cette pauvre femme maltraitée par son mari acariâtre interprété par Jean-Pierre Masson.

Les spectateurs sont si attachés à elles qu’ils lui écrivent de nombreuses lettres. Certains, ne faisant pas la différence entre fiction et réalité, lui envoient des colis. En 1961, sa popularité lui permet de remporter le titre de Miss radiotélévision du Gala des artistes.

Si le rôle de Donalda est au cœur de ses activités professionnelles durant la période 1956-1970, Mme Champagne sera aussi associée à Expo 67 à Montréal. Elle y sera hôtesse des cérémonies d’ouverture en plus d’être narratrice de l’émission hebdomadaire Visite à l’Expo, sur les ondes de Radio-Canada.

Dans une entrevue publiée sur le site du Centre d’histoire de Montréal, elle résume son travail ainsi : « Le but de cette émission était de faire visiter l’Expo à ceux qui ne le pouvaient pas, ou encore de donner un supplément d’informations à ceux qui s’y rendaient. De la construction de l’Expo à la visite de nombreux pavillons, en passant par La Ronde et autres attractions, nous emmenions l’Expo dans le salon des téléspectateurs. »




Après Les belles histoires…

Après la fin du téléroman, la carrière de Mme Champagne ralentit. Les rôles se font plus rares. La comédienne va jusqu’à se teindre les cheveux pour s’éloigner du personnage de Donalda.

Selon le site internet QuiJoueQui ?, on la voit dans trois fictions, Les Berger, Les As et Terre humaine. Elle fait aussi plusieurs publicités, ce qui lui assure un revenu.

Elle ouvre aussi une agence, Duo Casting, dont les locaux seront détruits par un incendie.

En 1976, durant les Jeux olympiques de Montréal, la comédienne sera aussi annonceuse, en anglais, lors des cérémonies d’ouverture et de fermeture.

Le début des années 1980 marque son arrivée à l’Union des Artistes à la suite d’un appel du président Robert Rivard qui avait un siège à combler au conseil d’administration. Ce passage est souvent associé à la fondation du Chez nous des artistes en septembre 1986.

Mais Andrée Champagne travaillait aussi à faire reconnaître le statut des artistes et les droits d’auteur. C’est ce qui l’amène à la vie politique, dit-elle dans son long entretien à Radio-Canada.

Elle n'était pas qu'une vedette populaire. Fédéraliste convaincue, elle a ainsi mis sa voix au service de la campagne du Non lors du référendum de 1980.

C'était aussi une femme d'affaires aguerrie et engagée, qui créa sa propre entreprise de distribution, Duo Casting, et s'impliqua dans l'Union des artistes dont elle fut successivement vice-présidente puis secrétaire générale, entre 1981 et 1984.

C'est à cette époque qu'elle a fondé Le Chez-nous des artistes, une maison de retraite unique en son genre, destinée aux créateurs et artisans de la télévision.

Elle avait fait le saut en politique en 1984, sous la bannière du parti progressiste-conservateur dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot qu'elle a représenté jusqu'en 1993. Elle a été nommée ministre d'État à la Jeunesse dans le gouvernement de Brian Mulroney et vice-présidente de la Chambre des communes.

Après sa défaite électorale en 1993, Andrée Champagne a renoué avec le petit écran. Elle a notamment tenu des rôles dans Scoop, Omertà et Juliette Pomerleau.

Elle a tenté un retour à la Chambre des communes avec les conservateurs de Stephen Harper en 2004, mais n'a pas réussi à se faire élire. Nommée au Sénat sur recommandation de l'ex-premier ministre libéral Paul Martin en 2005, elle a choisi de siéger comme conservatrice.

En 2007, elle a contracté une méningite lors d'un voyage diplomatique. Des complications liées à la maladie ont fait en sorte que son état s'est aggravé à son retour au pays. Les médecins l'ont plongée dans le coma pendant 42 jours.
À son réveil, elle a dû entreprendre une longue réadaptation et faire travailler sa mémoire. Elle raconte en détail son combat dans une nouvelle autobiographie intitulée Je reviens de loin.

Durant son coma, les médecins qui avaient perdu espoir étaient prêts à mettre fin aux traitements. Cet épisode a fait en sorte que la sénatrice a affiché de grandes réserves face à la loi québécoise concernant les soins de fin de vie.

Au cours de son mandat de sénatrice, Andrée Champagne s'est beaucoup impliquée dans les dossiers concernant les groupes en minorité linguistique au Canada. Elle s'est aussi impliquée à l'international, étant notamment nommée présidente de l'Assemblée des parlementaires de la francophonie en 2013.

Elle a dû quitter le Sénat en 2014, au moment de célébrer ses 75 ans. Trois ans plus tard, elle a été nommée membre de l'Ordre du Canada.


Andrée Champagne, née le 17 juillet 1939 à Saint-Hyacinthe et morte le 6 juin 2020 dans la même ville, est une actrice et femme politique canadienne.

Andrée Champagne est née juste un peu avant la Seconde Guerre mondiale le 17 juillet 1939 à Saint-Hyacinthe au Québec, fille de Georges-Albert Champagne, gérant de rayon dans un magasin local, et de Simone Lamothe, institutrice1. De l'âge de 6 à 15 ans, elle s'implique activement dans le mouvement des Scouts et Guides de sa ville. Elle obtient un diplôme en lettres, de l'Institut Notre-Dame-de-Lorette de Saint-Hyacinthe, et un brevet d'enseignement en piano.
Carrière
Actrice

Andrée Champagne n’a que 17 ans lorsqu’elle se présente à Radio-Canada afin de décrocher un petit rôle dans la toute nouvelle série télévisée, Les Belles Histoires des pays d'en haut. Elle obtient le rôle principal féminin, celui de la belle et douce Donalda, contrepoint et souffre-douleur de Séraphin Poudrier. Dès lors, Andrée Champagne forme avec Jean-Pierre Masson le couple mythique par excellence de l’histoire de la télévision québécoise, de 1956 à 1970. Menue, blonde, les grands yeux bleus limpides, Donalda attira une telle sympathie auprès des téléspectateurs qu’Andrée Champagne recevait, par les courriers de Radio-Canada, des couvertures et de la nourriture, tant son rôle de femme soumise et privée de tout marquait toute une génération d’auditeurs qui avaient alors grand mal à faire la différence entre le réel et la fiction. En 1975, elle apparaît aussi dans un épisode de la série télévisée française Jo Gaillard, La Femme d'affaires, tourné au Canada.
Autres affectations

Également chanteuse, Andrée Champagne participe à diverses émissions de radio et de télévision : elle est aussi l’hôtesse des cérémonies d’ouverture de l’Expo 67 et anime pendant toute la durée de Terre des Hommes, l’émission Visite à l’Expo à la télévision de Radio-Canada. Elle a aussi été annonceur, en anglais, des cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux olympiques de 1976.
Administratrice

Tout en poursuivant sa carrière de comédienne dans les années 1970, Andrée Champagne ouvre une agence de distribution artistique et sera vice-présidente puis secrétaire générale de l’Union des artistes de 1981 à 1984. Elle a notamment fondé en 1983 la première maison de retraite pour artistes au pays, le Chez-nous des artistes.
Députée et ministre

Puis Andrée Champagne se lance en politique et est élue députée de la circonscription de Saint-Hyacinthe—Bagot pour le Parti progressiste-conservateur lors de l'élection fédérale de 1984 et siège à la Chambre des communes jusqu'à l'élection de 1993, année où elle est battue comme la plupart des autres candidats conservateurs (en fait, seulement deux candidats sont réélus, les libéraux de Jean Chrétien balayant ainsi totalement de la carte les conservateurs de Kim Campbell). Durant ses mandats successifs, elle occupe le poste de ministre d’État à la Jeunesse pendant l’Année internationale de la jeunesse en 1985 et est vice-présidente de la Chambre des communes de 1990 à 19932.
Encore actrice

Par la suite, Andrée Champagne fait un retour à la télévision, dans des petits rôles cependant comme dans Scoop, Juliette Pomerleau, Omertà et autres. Elle prête aussi sa voix à plusieurs personnages dans des films, des vidéos et même des jeux vidéo, et ce en français comme en anglais. Andrée Champagne joue aussi au cinéma dans la foulée de la popularité obtenue grâce à son personnage de Donalda, mais jamais elle ne parvient alors à la faire oublier.
Sénatrice

Le 2 août 2005, le Premier ministre Paul Martin la nomme au Sénat du Canada3, où elle siège sous la bannière du Parti conservateur du Canada elle représente la division sénatoriale de Grandville.
Mort

Andrée Champagne meurt le 6 juin 2020 de complications pulmonaires4,5,6.
Vie privée
Andrée Champagne a épousé l'ancien joueur de hockey Walter « Wally » Clune (1930-1998) des Canadiens de Montréal, dont elle eut deux enfants : Patrick (1962-), cinéaste, et Liliane (1963-), comédienne7. Andrée Champagne est devenue la conjointe du pianiste André-Sébastien Savoie (frère du baryton Robert Savoie)8.






avec Jean Pierre Mason

Filmographie

    1956 - 1970 : Les Belles Histoires des pays d'en haut (série télévisée) : Donalda Laloge-Poudrier
    1970 - 1978 : Les Berger (série télévisée) : Héléna Carrier (quelques épisodes)
    1977 - 1978 : Les As (série télévisée) : Carmen Forcier
    1978 - 1984 : Terre humaine (série télévisée) : Éliane Boudrias
    1994 - 1995 : Scoop (série télévisée) : Maude

Ouvrages

    Andrée Champagne, Champagne pour tout le monde, Montréal, Les Éditions internationales Stanké, 1995, 347 p. (ISBN 978-2-7604-0501-1)
    Andrée Champagne, Je reviens de loin… [autobiographie], Montréal, Éditions La Semaine, novembre 2008, 288 p. (ISBN 978-2-923501-78-9 et 2-9235-0178-0)9

Décorations
1991 : Ordre de la Pléiade (Francophonie).gif Commandeur de l'ordre de la Pléiade2
2018 : Order of Canada (CM) ribbon bar.png Membre de l'Ordre du Canada, dont les insignes sont remis par la gouverneure général du Canada Julie Payette1

 

"ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR FÉVRIER"
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
Vedettes  Accueil
 
 

Hit-Parade

annuaire