"Décès de Suzanne Lapointe le 3 janvier 2015 à l'âge de 80 ans‘‘
Elle est née le le 16 mai 1934

" 




À une centaine de jours d’intervalle, les deux animateurs des Démons du midi se sont rejoints au paradis: Suzanne Lapointe est morte hier matin,le 3 janvier 2015, à l’âge de 80 ans, d’un cancer des ganglions.

Chanteuse, cuisinière et animatrice connue du public québécois depuis la fin des années 50, Suzanne Lapointe souffrait de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années.

Elle s’est éteinte hier au Centre d’hébergement des Hauteurs, un centre d'hébergement et de soins de longue durée de Sainte-Adèle, dans les Laurentides, où elle résidait depuis quatre mois.

«Ce n’était plus possible de rester à la maison», confirme Isabelle Lapointe, l’une des quatre sœurs de l’artiste qui ont pris soin d’elle jusqu’à son décès.

Survivante d’un cancer du sein, Suzanne Lapointe s’était passablement éloignée des projecteurs depuis la fin des années 2000, elle qui avait reçu l’Ordre du Canada en 2008.

«Elle est partie dans nos bras ce matin, a raconté sa sœur Isabelle», qui a passé une nuit blanche à son chevet.

«En quelques mots, je vous décrirais Suzanne comme une personne d’une grande générosité, très ouverte et recevante. Elle aimait tout le monde. Je pourrais vous donner des qualités jusqu’à demain matin», a ajouté Isabelle Lapointe.



Réactions

La comédienne Janine Sutto garde un excellent souvenir de Suzanne Lapointe qu’elle décrit comme une femme «généreuse et gaie». «Elle a toujours fait partie de notre vie. Elle était très bien entourée de ses sœurs, a-t-elle dit, sur les ondes de LCN. Elle donnait l’image ce qu’elle était profondément.»

L’animateur Éric Salvail a commenté sur Twitter. «Je suis triste d’apprendre le décès de Suzanne Lapointe (…) Une femme humaine et d’une grande gentillesse. J’ai reçu son célèbre gâteau aux fruits pendant des années. Bon voyage Suzanne», a-t-il écrit.

«Une grande dame au rire légendaire. M. Latulippe doit être en train de lui conter une blague», a écrit pour sa part Stéphane Laporte.

Les politiciens ont également réagi. «Il y a maintenant deux démons du midi au paradis», a écrit le maire de Montréal, Denis Coderre, sur le réseau social.

Le premier ministre Philippe Couillard a quant à lui transmis ses condoléances à la famille et aux proches de Mme Lapointe.

Isabelle Lapointe nous apprend que la veille d'entreprendre sa nouvelle saison, cet été, à Drummondville, Gilles Latulippe avait tenu à se rendre dans les Laurentides pour visiter son amie de longue date, dont il connaissait la condition.

«Après la belle et longue aventure des Démons du midi, ils se sont séparés; Gilles a continué de travailler, alors que Suzanne a décidé de prendre sa retraite», raconte-t-elle.

Sa droiture

«Chaque fois qu'elle nous parlait de Gilles, son regard s'illuminait, elle l'admirait. Bien sûr, il l'amusait beaucoup, et ses fameux rires qui retentissaient à la télé étaient bien sincères.»

Aux dires d'Isabelle, Suzanne se plaisait à répéter que la plus grande qualité de Gilles Latulippe, c'était sa droiture. «Un homme intègre dans toute la force du mot», disait-elle.



Une grande carrière
C'est le 16 mai 1934 à Montréal que naît Suzanne Lapointe, deuxième des six enfants1 d'un père voyageur de commerce (pour les biscuits Marvin's) et d'une mère créatrice de vêtements. Dotée d'une voix digne d'une prima donna, c'est d'abord vers des études de chant que se dirige la jeune fille, après ses études classiques. Initiée par une tante cantatrice (Marthe Lapointe, soprano aux Variétés lyriques1), elle étudie le chant classique au Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal où, notamment, elle suit aussi des cours de mise en scène auprès de Jean Valcourt et d'art dramatique dans la classe de Sita Riddez1. En 1959, elle réussit une audition pour devenir hôtesse à l'émission télévisée La poule aux oeufs d'or1, ce qui devient sa porte d'entrée dans le domaine artistique au Québec. En 1960, elle obtient une bourse du Conseil des arts du Canada, qui lui permet de passer deux ans à se perfectionner en chant à New York1. De temps à autre, elle chante ensuite dans des émissions télévisées comme L'heure du concert et Music-Hall1.

Cuisinière hors pair, Suzanne Lapointe anime Attention c'est chaud à la télévision de Radio-Canada, une émission sur la cuisine en compagnie du jeune chef Daniel Vézina, et publie plus de douze livres de recettes1, de 1970 à 1984, dont La cuisine de maman Lapointe et Plaisir de recevoir. C'est toutefois en 1987 que sa carrière atteint un sommet, lorsqu'elle anime, avec l'humoriste Gilles Latulippe, Les Démons du midi. Leurs folies et leurs fous rires envahissent les foyers québécois tous les jours de la semaine pendant six ans (1 050 émissions), le rire unique et communicatif de Suzanne s'imposant comme un signe distinctif. Ayant survécu à un cancer du sein, elle s'implique beaucoup dans cette cause qui lui tient à cœur.



L'Ordre du Canada, la présente ainsi, en 2009
de la part de la Gouverneur générale du Canada: Michael Jean

« Depuis plus de 50 ans, Suzanne Lapointe occupe une place particulière dans le monde artistique et dans le cœur et l’esprit de la société québécoise. Elle s’est surtout distinguée comme animatrice et coanimatrice de nombreuses émissions de radio et de télévision qu’on qualifiait « d’université populaire du matin ». Elle a notamment coanimé l’émission quotidienne Les Démons du Midi [sic] qui rivait presque tout le Québec au petit écran entre midi et une heure. Sa simplicité, son humour et son rire contagieux sont devenus légendaires. Elle est également connue comme une auteure de livres de recettes qui ont eu beaucoup de succès. Dévouée auprès d’un grand nombre de causes, elle est membre du conseil de la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, a présidé des collectes de fonds et a parcouru la province comme porte-parole du programme de dépistage du cancer du sein. »

Sans enfant et veuve depuis quelque vingt ans, mais entourée de ses quatre sœurs et de leurs enfants, c'est atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis quelques années qu'elle meurt, par ailleurs d'un récent lymphome (cancer des ganglions)5, le 2 janvier 2015 (à 80 ans).

Honneurs:
2006 : Chevalier de l'Ordre de la Pléiade
2008 : Membre de l'Ordre du Canada (insigne transmis le 15 mai 2009)

Sa discographie
 
1970: Cent mille chansons
 1970: Chantons la vie
 1973: La course au mariage (disque collectif avec Gilles Latulippe, Georges Guétary et Michel Noël)
 1985: Chantons la vie
 
Ses rôles au théâtre
Années 50
 Le bourgeois gentilhomme (Molière)
 Comédie Française en tournée nord-américaine au Canada et au États-Unis
 Années 50
 Athalie (Jean Racine)
 1961
The Boyfriend
 Mountain Playhouse
 1962
 Little Mary Sunshine
 Comédie Canadienne
1966
 La Périchole (Jacques Offenbach) (opérette)
 Compagnie Lyrique
 1973
 La course au mariage (Gilles Latulippe): Théâtre des Variétés
Deux filles pas comme les autres: Théâtre des Variétés
 


Ses rôles à la télévision
 
1974
 TVA: Symphorien (1 épisode)
2000: TQS: Les Gingras-Gonzalès, Madame Gingras
 
Ce qu’elle a animé à la télévision
 
1959-1963
SRC: La poule aux œufs d’or (hôtesse) (animé par Roger Baulu) Jeu
 1963-1965
TVA: Dix sur dix (avec Réal Giguère) Variétés
1968-1971
 TVA: Le 5 à 6  (animé par Gilles Latulippe et Fernand Gignac) (chronique « Suzanne ouvre-toi ») Variétés
 1978-1983
TVA: Votre amie Suzanne, Magazine féminin
 1987-1993
 SRC«; Les démons du midi (avec Gilles Latulippe) ,Variétés
 1996-1999
 SRC: Attention c’est chaud (avec Daniel Vézina), Cuisine
 
A la radio:
CKLM: S.O.S. amitié
CKLM: Émission du matin avec Guy D’Arcy
 CKLM: Émission d’avant-midi avec Roger Lebel
 CJMS
 CJRP (Québec)
 
 Ses publicités ou causes comme porte-parole
 1990-1992: Slimfast
 1995: Feminex
 Années 90
Porte-parole du Ministère de la Santé pour la prévention du cancer du sein
 
Les livres et documents qu’elle a publiés
1970: Fondues et flambées de maman Lapointe, Éditions de l’Homme--Cuisine
 1971: La cuisine de maman Lapointe- Éditions de l’Homme--Cuisine
 1971: Les recettes de maman--Éditions de l’Homme--Cuisine
 1972: Recettes de gibier--Éditions de l’Homme--Cuisine
 1972: Les meilleurs barbecues de maman Lapointe--Éditions La Presse--Cuisine
 1972: Hors d’œuvre et entrées de maman Lapointe, Éditions La Presse--Cuisine
 1973: La grande cuisine au Pernod--Éditions de l’Homme--Cuisine
 1973: La congélation des aliments--Éditions de l’Homme--Cuisine
 1975: L’art d’apprêter les restes--Éditions de l’Homme--Cuisine
 1981: Être mince avec les recettes de Suzanne Lapointe--Éditions Diétal--Cuisine
 1983: Pour vous bien servir dans le temps des fêtes : trois menus conçus par Suzanne Lapointe
 Société des Alcools du Québec--Cuisine
 1984:  Plaisir de recevoir : menus, recettes et savoir-faire (2 volumes)--Productions Suzanne Lapointe--Cuisine
 1997: Coup de cœur : cuisine pas banale pour le monde pressé--Producteurs de dindon du Québec--Cuisine
 

 

"ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR JANVIER"
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
Vedettes  Accueil
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


Hit-Parade

annuaire