Le 12 juin, 2007, Boule Noire s'éteint à 55 ans
Il est né à
Bedford, 29 décembre 1951

L'auteur-compositeur et interprète Georges Thurston, connu sous le nom de Boule Noire, est décédé la nuit dernière à l’âge de 55 ans.

Dans un communiqué émis par la famille ce matin, on précise que l'artiste s'est éteint à 0h20 la nuit dernière.

En apprenant qu'il souffrait d'un cancer colorectal de niveau 4 en février 2006, Georges Thurston avait entrepris de faire connaître aux gens les symptômes de cette maladie.

Malgré 21 traitements de chimiothérapie, il a produit un CD de 17 chansons. La semaine dernière, il n'avait pu assister au lancement de son propre livre, relatant ses 30 années de carrière, trop malade pour sortir de l'hôpital.

Boule Noire a connnu beaucoup de succès avec sa chanson «Aimer d'amour».
La semaine dernière, il lançait son autobiographie «Aimes-tu la vie?», du même nom que sa célèbre pièce, mais la maladie l'avait empêché de participer à l'événement.

La carrière musiciale de Georges Thurston s'étend sur plus de trente ans. Il avait commencé celle-ci au sein de la formation R&B les Zinconnus et il a été musicien pour plusieurs artistes dont Robert Charlebois, Tony Roman, Claude Dubois, Donald Lautrec, Michel Pagliaro et Nanette Workman.

En 1968, il avait commencé à réaliser ses propres 45 tours sous son propre nom mais c'est vraiment au milieu des années 70 qu'il allait connaître le succès en prenant le pseudonyme de Boule Noire.

Grâce à l'album «Aimer d'amour» qui s'est écoulé à plus de 150 000 exemplaires, la carrière de Boule Noire prend véritablement son envol, l'artiste entamant une tournée au Québec, au Canada et en Europe.

Outre «Aimer d'amour», Georges Thurston a fait paraître plusieurs albums dont «Primitif», «Première», «Reggae», «Soul Pleureur», «Réunion»et plus récemment «Last Call».

«Aimer d'amour» avait connu un regain de popularité en Europe et en France dans les années 90. Sa pièce, particulièrement populaire dans les discothèques, s'était vendu à plus 800 000 exemplaires.

Il laisse dans le deuil son fils Maxime et à sa femme Loraine Cordeau.


Biographie:
Georges Thurston grandit à Saint-Jérôme où il forme en 1965 son premier groupe les Zinconnus, qui s'adonnent surtout au R&B, forme musicale fort populaire au milieu des années soixante. Il tente une première expérience en solo en 1968 et grave sur étiquette Visa un premier 45 tours: "Hors de moi" (Out Of Sight) et "Jeune fille" (My Girl), avant de rejoindre le 25ième Régiment en 1969. Avec ce groupe, il connaît quelques succès sur disques, dont la version locale de "Vénus", succès du groupe hollandais Shocking Blue et "Crescent Street" une composition décrivant cette rue de la métropole québécoise, très fréquentée par la jeunesse du temps.
De 1970 à 1975, Georges Thurston travaille comme pianiste, guitariste, batteur ou arrangeur pour les enregistrements et les spectacles de nombreux artistes, dont Robert Charlebois, Tony Roman, Claude Dubois, Steve Fiset, François Guy, Donald Lautrec, Michel Pagliaro et Nanette Workman et grave quelques 45 tours sous son nom véritable dont aucun ne connaît le succès. C'est sous le pseudonyme de Boule Noire qu'il lance un premier album en solo sur étiquette Magique, au début de 1976, et remporte un énorme succès avec la chanson "Aimes-tu la vie?", bientôt suivie de "Loin, loin de la ville". Il chante quelques mois plus tard lors des festivités de la Fête nationale sur le Mont-Royal et représente le Canada au Festival Riviera 76 à Marseille. Parallèlement, Georges Thurston écrit des chansons pour le groupe Toulouse avec qui il partage la vedette sur l'album "Potion magique".
Boule Noire devient une des figures de la nouvelle musique dansante que l'on commence à désigner sous le nom de disco et a recours aux maîtres du genre, les musiciens de l'usine à succès d'Alabama, les studios Muscle Shoals. Ses prochains succès: "Loin d'ici", "Shalala je t'aime", "Les années passent" et surtout "Aimer d'amour" dépassent les attentes les plus folles, tout comme "Constance" et "Barbados Girl". L'album "Aimer d'amour", paru en 1978, dépasse le cap des 150 000 exemplaires vendus et Boule Noire effectue une tournée au Québec, au Canada et en Europe.
Qu'il s'adonne aux rythmes disco, funky ou rythm'n blues, Georges Thurston est avant tout un meneur d'ambiance et s'il lui arrive de s'offrir une ballade, c'est bien entendu à la façon de la tradition soul. C'est ainsi qu'il reprend "Love Me, Please Love Me" de Michel Polnareff en 1980, ce qui est prétexte à une première compilation de ses succès. Il tente ensuite une percée sur le marché canadien-anglais avec l'album "Premiere", au même moment où paraît "Primitif" à l'intention de ses fans du Québec.
Sentant le besoin de se démarquer d'un style trop identifié à la mode disco, il s'embarque pour la Jamaïque où il enregistre l'album "Reggae" qu'il produit et réalise sur sa nouvelle étiquette Zion Yant, en 1982. Il se consacre alors de plus en plus au travail de studio, coproduisant l'album "Face à la musique" de Claude Dubois et signant la musique de nombreuses réclames publicitaires.
En 1986, il représente le Québec au Festival international de musique de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA). L'année suivante, il lance l'album "Le tour des îles" sur lequel il joue de tous les instruments. En 1990, sa chanson "Aimer d'amour" connaît à nouveau, douze ans après sa création, un regain inattendu de popularité dans les discothèques de France et d'Europe, atteignant plus de 800,000 exemplaires vendus. Georges Thurston réunit alors plusieurs de ses anciens succès, avec de nouveaux arrangements, sur l'album "Resolution" et organise une tournée en France, en Belgique et à Monaco. Après le succès au Québec de la chanson "En amour", il lance "Soul pleureur", un album de nouvelles compositions.

En 1995, il se mesure à la chanson des Beatles "Let It Be" qu'il enregistre en deux versions différentes pour un nouvel album de compilation qui inclut aussi quelques nouveaux enregistrements dont "Hot Hot Hot" et la chanson "Easy To Love" de Leo Sayer, la pièce qui servit de modèle à "Aimer d'amour". À l'automne 2000, Georges se fait animateur radiophonique sur les ondes de Rythme-FM où il anime l'émission Les Années Boomers tous les samedis et dimanches. Il retourne en studio à l'hiver 2003 et après un premier extrait anticipé avec la chanson "Merci" propose au printemps un nouvel album "Réunion" où les nouveautés côtoient quelques reprises, façon Thurston, de Claude Dubois "Plein de tendresse" et de François Guy "Elle, elle est là".
Les sessions d'enregistrements de l'album "Last Call" sont perturbées par l'annonce d'une triste nouvelle: l'artiste est atteint d'un cancer et doit entreprendre rapidement des traitements de chimiothérapies s'il veut avoir des chances de s'en sortir. Homme combatif, plutôt que de baisser les bras, il redouble d'ardeur et amorce de nouveaux projets. En plus de mener à bien son nouvel album, il collabore avec l'auteur Lambert qui met en chantier une biographie du chanteur-musicien et reprend la composition de nouvelles chanson. C'est finalement à l'automne 2006 que paraît "Last Call". Cet album sera le dernier à paraître sous le nom de Boule Noire, comme Georges en fera la déclaration lors d'une édition spéciale de l'émission On n'a pas toute la soirée célébrant ses trente ans de showbussiness, sur les ondes du réseau TVA, en mars 2007, entouré de nombreux artistes qui ont eu une place particulière dans sa carrière. Georges Thurston, lui, n'a pas dit son dernier mot.


George Thurston (Boule Noire) lance son autobiographie «Aimes-tu la vie?»
Le 12 juin 2007   Presse Canadienne

L'auteur-compositeur-interprète Georges Thurston, aussi connu sous le pseudonyme Boule Noire, lance ce mardi son autobiographie intitulée, comme son plus célèbre succès, "Aimes-tu la vie?".

Georges Thurston, âgé de 56 ans, a voulu faire le point sur sa vie, alors qu'il lutte toujours contre un cancer. Il raconte son parcours hors du commun, depuis le moment où, enfant noir et orphelin, il était une anomalie dans la société québécoise.

De foyer d'accueil en foyer d'accueil, il raconte avoir été parfois aimé, parfois maltraité. Il avoue être presque devenu un criminel à l'adolescence mais, paradoxalement, avoir été réformé par la "violence" d'une maison de redressement, puis la très stricte discipline d'une prison pour jeunes rebelles, des lieux qui lui ont appris que la liberté, comme l'amour, avait un prix.

Puis, au début des années 60, il a rencontré celle qui l'a véritablement sauvé, la musique, et il raconte que son entrée dans le milieu artistique lui a redonné goût à la vie. Soudainement adulé du public, d'abord au Québec et ensuite en France, il conserve encore aujourd'hui cet amour de ses "fans".

Malgré un cancer diagnostiqué et une mort annoncée, Boule Noire demeure positif, ce que reflète "Aimes-tu la vie?", récit d'un homme décidé à survivre, en dépit des obstacles parfois "presque" insurmontables.

L'ouvrage a été rédigé en collaboration avec un auteur qui se fait connaître sous le seul nom de Lambert.

Le vendredi 04 août 2006
BOULE NOIRE NE BAISSE PAS LES BRAS
Le cancer de Georges Thurston est incurable

Même si les nouvelles sont mauvaises, le chanteur Georges Thurston, alias Boule Noire, entend mener à terme ses projets, dont son album Dernier appel, auquel il met actuellement la touche finale.

Georges Thurston ne pourra être opéré comme prévu pour le cancer dont il est atteint. La maladie a atteint ses os. «Les os, ça ne pardonne pas, dit le chanteur, qu'on connaît aussi sous le nom de Boule Noire. Et si les médecins m'opèrent, mon corps ne le prendra pas.»
Quand il a appris cette triste nouvelle, lundi dernier, Thurston a décidé d'arrêter tous les traitements. Hier matin, son oncologue, Petr Kavan, l'a convaincu de subir deux derniers traitements de chimiothérapie et de faire l'essai d'un nouveau médicament.
«On tente le tout pour le tout», explique-t-il. Peut-être que ces dernières tentatives l'aideront à vivre plus longtemps que l'année qui lui reste. Mais après, pas question de s'acharner.
«Je ne baisse pas les bras, mais je ne veux pas passer ma dernière année à subir des traitements pour gagner deux mois.»

Un album et un DVD
Car l'année qui vient sera remplie. À l'entendre détailler ses projets au bout du fil, Georges Thurston ne semble pas défait.
«Je suis serein dans tout ça, dit-il. Au moins, je connais la date d'expiration de ma carte...»
Thurston est actif. Vendredi dernier, il s'est produit au square Viger dans le cadre des Outgames. Il met présentement la touche finale à son album Dernier appel.«Mon last call», dit Thurston.
Parmi les 17 chansons de l'album, il y a plusieurs ballades. Le son est très soul. «C'est un album plus sérieux, moins dansant, indique-t-il. Les chansons coulent... c'est du easy listening.»
Dernier appel sortira en même temps qu'une «VIEdéographie» de Boule Noire. «Depuis que je suis bébé à aujourd'hui», souligne-t-il. Le DVD mêlera photos et images d'archives aux témoignages d'une douzaine de personnes, dont Oliver Jones, Tony Roman et Nancy Martinez.
Le public revivra les faits saillants de la carrière de Thurston, que ce soit son succès en France ou ses tournées aux États-Unis.
Ce projet était en branle depuis trois ans, bien avant que Boule Noire apprenne qu'il était malade, en février dernier.
«C'est bizarre, c'est comme si tout était prémédité.»
La France et Las Vegas
Au cours de la prochaine année, l'auteur d'Aimes-tu la vie comme moi? compte également aller en France et à Las Vegas, où il verra le spectacle LOVE et celui de Céline Dion.
Il veut également sensibiliser les gens à l'importance des colonoscopies préventives. De se faire examiner tôt (dès l'âge de 30 ans) et régulièrement (tous les trois ans).
Quand Thurston a su qu'il avait une tumeur cancéreuse, elle était déjà «grosse comme une orange». À 54 ans, il n'avait jamais eu de colonoscopie. «C'était trop tard», dit-il.


Mariage de Georges et Loraine 12 octobre 2006

Grâce à Rythme FM et au couple Dion/Angélil qui les ont invité à séjourner à Las Vegas, Georges 'Boule Noire' Thurston et sa partenaire d'affaires Lorraine Cordeau ont profité de cette rare escapade pour s'épouser, dans l'intimité. La célébration a eu lieu à la Chapelle Special Memory, le samedi 7 octobre.

À Las Vegas, Céline, dans un petit salon adjaçant à sa loge au Colosseum du Caesar’s Palace, a passé une heure avec le couple et a même chanté le gros hit international des années 70 de Georges, Aimes-tu la vie comme moi. Il était ravi et les caméras de l’émission d’Herby Moreau (Star Système) ont capté ces beaux moments d’émotion.

Céline a encore une fois prouvé qu’elle avait la reconnaissance à la bonne place. Alors qu’elle débutait dans le métier, George avait fait sa première partie. À l’époque, elle avait 12 ans et n’était pas connue. Il l'avait dépannée à la dernière minute. Un grand moment de télévision. Céline encourageait Georges. Elle sait de quoi elle parle, tout au long de la maladie de René, elle était constamment à ses côtés. Même pour les traitements de radiothérapie chaque matin à 9 heures.

Depuis quelques mois déjà, Georges combat un cancer. Il a suivi une série de traitements en chimio et il reste optimiste. Bien appuyé par Lorraine, il voit l’avenir d’une façon beaucoup plus agréable. Ce voyage à Vegas leur a donné un très beau prétexte pour unir leur destinée.

GTLC Productions nous a fourni les photos. Dans l’ordre habituel, Michel Cyr, ami d'enfance de Georges, actuel directeur musical de 'Rêve', spectacle à grand déploiement présenté à l'Hôtel Wynn de Las Vegas dans la catégorie musique/acrobates/danseurs/clowns); Loraine Cordeau, Georges Thurston, Carole Dozois, épouse de Michel et dame d'honneur; Chantale Laurin, soeur adoptive de Georges.

Unidisc Musique leur a offert une excursion du Grand Canyon en hélicoptère, avec champagne s'il-vous-plaît! Une envolée spectaculaire pour ce duo des plus solidaires.

Si Georges a connu une brillante carrière, celle de Lorraine est aussi spectaculaire. Fille déterminée et intelligente, elle a longtemps œuvré dans le show-business. Elle était, entre autre, l'attachée de presse de Joe Dassin et elle a dirigé pendant de nombreuses années la promotion de la bannière La Cage aux Sports.

En 2003, j'ai eu le plaisir de la revoir, à Hollywood, et en février 2004, Lorraine animait avec brio le gala des Francophiles sans Frontières au Diplomat Hotel de Hollywood, Floride. Toute une fête!

Toutes nos félicitations aux amoureux et meilleurs voeux de bonheur. On répète à Georges qu’il ne faut jamais perdre espoir et continuer de se battre contre l’ennemi. Comme le chante Céline Love Can Move Mountains.

René Angelil qui est en rémission d’un cancer de la gorge, a longuement parlé avec lui. Nul doute que George et Loraine se battent pour gagner.

Retour index:
Vedettes  //  Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:

annuaire
 

Hit-Parade