(mise à jour le 2 février 2017)
 


‘‘RENE SIMARD"



René avec sa famille
Rosalie, Marie-Josée(épouse) René et Olivier


Album Photos
"BIOGRAPHIE" page 1  //  2

2016
Déjà 45 belles années de carrière pour René Simard, qui nous fait cadeau d’un nouvel album pour lequel il s’est investi comme jamais dans le processus de création. 12 chansons originales – dont quelques-unes livrées en anglais – ont ainsi vu le jour, la plupart imprégnées de sympathiques sonorités pop-folk collant très bien à l’artiste qui, tout sourire, aime comparer le son de ce nouveau matériel à celui d’un Jason Mraz ou même d’un Cat Stevens. André Leclerc, complice de longue date de René, signe les compositions, la réalisation, la direction musicale et les arrangements. Divers auteurs ont également apporté leur contribution à l’ensemble, dont Nelson Minville et Monique Fauteux.

René Simard tenait à offrir un ­numéro spécial au public pour ­marquer son retour sur scène en ­solo dans Nouveau rêve: une danse parent-enfant avec Rosalie. Âgée de 24 ans, la jeune femme souffre de surdité depuis sa naissance. Elle porte d’ailleurs un appareil auditif depuis l’âge de trois mois. Mais son handicap n’a jamais freiné ses élans. Artiste-peintre de talent, elle possède un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Et bien qu’elle entende la musique ­différemment, elle danse depuis toujours. Elle fait même partie d’une troupe qui participe à ­plusieurs compétitions au Québec.
«Mes parents (sa mère est Marie-Josée Taillefer) m’ont toujours ­encouragée, dit-elle. Ils m’ont appris à avoir confiance en moi.»René Simard et Rosalie ont choisi de danser sur Smile, cette pièce de Charlie Chaplin composée en 1936 et souvent reprise depuis, notamment par Michael Jackson, Céline Dion et Barbra Streisand.

Même si les prochains mois s'annoncent chargés pour René Simard, qui revient à la barre de Un air de famille, en plus d'animer le prochain gala des prix Gémeaux, l'animateur et chanteur réalisera au printemps prochain un rêve qu'il caresse depuis 10 ans: sortir un nouvel album.

«C'est en chantier depuis plus d'un an, mais je n'en parlais pas», a dit René Simard, rencontré sur le tapis rouge du lancement d'Ici Radio-Canada Télé.

C'est un album composé à 100 % de chansons originales qu'offrira l'interprète. Quant à savoir qui a écrit les pièces qui figureront sur ce nouvel opus, René Simard a esquissé un sourire, préférant garder le secret encore un peu.

«Je peux vous dire que ce sera complètement différent que ce que je chantais lorsque j'avais 20 ans. À 53 ans, je ne me voyais pas faire la même chose qu'à mes débuts», a dit le principal intéressé, qualifiant son nouveau style de pop folk.
Le public redécouvrira en mars 2015 de quoi est capable l'interprète de L'oiseau.

Février 2015

Décoré de L'Ordre du Canada

Des célébrités, des scientifiques et des philanthropes figurent parmi les plus récents récipiendaires de l'Ordre du Canada: on y retrouve le chanteur René Simard qui a marqué la chanson québécoise, la productrice Denise Robert, qui fait rêver les gens d'ici et d'ailleurs avec ses films, et le chef Ricardo Larrivée qui fait aimer à tous l'art culinaire.

René Simard, chanteur bien connu du public, reçoit l'honneur pour sa contribution à l'essor de la culture québécoise en tant qu'interprète, mais aussi comme animateur et metteur en scène.

Celui qui va bientôt célébrer ses 45 ans de carrière musicale a avoué avoir été surpris de l'honneur qui lui était conféré.

«On ne fait pas ce métier pour recevoir des médailles, mais quand ça arrive, ça fait un velours assez dur à expliquer», a-t-il confié, très humble, en entrevue avec La Presse Canadienne.

«Si j'ai pu rendre les gens heureux en faisant ce que je fais, tant mieux», a-t-il dit en ajoutant aussitôt qu'il voyait beaucoup son apport à la société en lien avec ses présidences d'honneur de plusieurs oeuvres caritatives et son travail pour les jeunes atteints de surdité.

«C'est le fun de faire des disques, mais c'est aussi le fun d'avoir le sentiment d'aider les autres», a-t-il dit.

Interrogé sur la culture québécoise pour laquelle il est récompensé, M. Simard s'est exclamé: «la culture c'est l'identité d'un peuple». Il dit trouver important avec son métier de «briser les frontières» et de faire connaître la culture québécoise bien au-delà de son nid de création.

Le P'tit Simard
René Simard est né à Chicoutimi, le 28 février 1961. Il est le cinquième enfant (le 3e petit garçon) d'une famille qui en compte sept.

Il naquit dans une famille très peu fortunée où le luxe n'était pas au rendez-vous. Par Contre, la chaleur et les sentiments ne manquaient pas. Il n'était pas un enfant très fonceur ni aventurier, préférant observer ce qui arrivait aux autres avant d'aller de l'avant. Il prenait un malin plaisir à "stooler" (dénoncer) les mauvais coups de ses frères et soeurs à ses parents, même si parfois, il en était l'instiguateur.

Dans sa famille, tout le monde chantait des chansons de "La Bonne Chanson". C'était même une tradition familiale. Son père, directeur de la chorale de la paroisse Sainte-Pétronille à l'Île d'Orléans, faisait chanter ses enfants tous les dimanches et à la messe de minuit. René était loin de se douter qu'il allait en faire une carrière... Or, sa mère se rendait bien compte que son fils, dès l'âge de 4 ans, chantait particulièrement bien sans fausse note.

En 1970, René participa donc à un concours d'amateurs à la télé, lors de l'émission "Les découvertes de Jean-Roger" produite dans la ville de Québec. Sa mère l'avait enmené avec elle à Québec sans le dire à son père. En effet, ce dernier était rétissant à ce genre de chose. Le monde du show bizness cachant peut-être bien des pièges qu'il voulait certainement éviter à son fiston. Néanmoins, René remporta la finale dont le prix était une participation à l'émission "Madame est servi", à Montréal.

Par la suite, Patrick Zabé (un chanteur québécois) lui a demandé de chanter l'"Ave Maria" au mariage de son ami Guy Cloutier (gérant d'artiste). Dès son retour de voyage de noces, monsieur Cloutier demanda à René s'il était intéressé à faire un disque. C'est ainsi que René, sous l'oeil vigilant de son père, enregistra son premier 45 tours, "L'oiseau".

Du jour au lendemain, tous les gens de sa paroisse le reconnaissait dans la rue. Cela donnait à René l'étrange impression d'être connu à la grandeur de la planète. Pour lui, chanter en spectacle, c'était un peu comme chanter à l'église. Il trouvait ça merveilleux et désirait que cela dure très longtemps.

Lorsque le Québec tomba sous le charme de la voix d'enfant de René, le jeune soliste de la chorale de Sainte-Pétronille, âgé de neuf ans, fut rapidement promu à l'état de vedette. Son premier album "L'oiseau" fut enregistré en trois heures seulement et en peu de temps, il pulvérisa tous les records de ventes de disques. Devenu l'artiste numéro 1 au Québec, René fit quelques publicités pour les P'tits poudings Laura-Secors. Pour un commercial de 30 seconde, il dut en manger jusqu'à 42. Il en fit une "overdose" et n'en remangea jamais plus ! ;-)

En 1973, René enregistra une chanson pour l'UNICEF "Laissez-nous au moins le soleil", écrite par Kunihiko Murai. Lorsqu'il entendit l'interprétation qu'en avait fait René, il eut l'idée de faire participer René au Festival international de la chanson de Tokyo et écrivit une chanson spécialement pour l'occasion "Midori iro no yane" (Non ne pleure pas). René partit donc pour le Japon. C'était son premier vrai grand voyage. René participa donc au Festival international de la chanson de Tokyo, bien qu'il n'eût que trois ans de métier à son actif. Tous les pays y étaient représentés et René, bien sûre, représentait le Canada.

René remporta donc le prix d'interprétation du Festival. Il le compris lorsqu'il fut soulevé dans les airs par tous ceux qui l'entouraient. L'émotion était trop dense pour qu'il retienne ses larmes.  Comme si ce n'était pas suffisant, il remporta également le prix Franck Sinatra" pour la meilleure performance vocale. Ce prix fut remis par Franck Sinatra lui-même et il lui donna en plus un cadeau personnel, une magnifique montre en or sertie de diamants. Cinq jours après être débarqué au Japon, René était maintenant une grande vedette. Désormais, d'autres portes étaient toutes grandes ouvertes devant lui ...

 Il est devenu animateur au petit écran ! C'est du côté du Canada anglais que sont venues les premières propositions pour faire de la jeune idole un animateur de variété accompli. Il eut sa propre émission de télé hebdomadaire ; le "Rene Simard Show" qui battit des records de cote d'écoute d'un côté à l'autre du Canada.

Maintenant, il avait une voix d'homme plus mûre, et pour se démarquer, il fallait qu'il explore d'autres avenues. Le mot "entertainer" l'avait toujours fasciné. Il aime le rythme d'un bon spectacle et l'équilibre entre tous les éléments. Vers l'âge de 18 ans, il fit un bout de chemin avec sa petite soeur Nathalie qui se lançait elle aussi dans le métier. Ils cheminèrent ensemble jusqu'à ce que René atteigne la trentaine. Il eut l'occasion d'avoir deux autres émissions hebdomadaires "Laser 33-45" et "RSVP" (René Simard vous présente). Il anima cette série durant deux ans. Deux années exigeante car non seulement il chantait, mais il devait également danser s'occuper des invités et apprendre de nouvelles chorégraphies à toutes les semaines car chaque émission de "RSVP" comportait un thème différent.

Après cette série René pris un moment de répit bien mérité. Il enregistra la chanson "Tourne la page" avec sa soeur Nathalie. Le disque fut un gros succès et ils tentèrent de percer le marché européen. Les Français trouvaient ça tellement "mignon", un frère et une soeur qui chantaient ensemble. Ils en vendirent 50 000 exemplaires. En 1990, après avoir enregistré l'album "E=MC2", René participa aux traditionnels "Bye bye" à Radio-Canada. Il répétera l'expérience en 1991. Il a également animé durant deux ans le prestigieux Gala de l'ADISQ et  l'animation de téléthon pour les enfants malades en compagnie de sa soeur Nathalie.  Les "Bye bye" ont servi d'élément déclencheur devant amené à découvrir d'autres facettes de son talent.

Le 8 août 1987, il épousa Marie-Josée Taillefer. À la demande du public, une cassette vidéo de la cérémonie fut mise sur le marché et tous les profits furent versés au Téléthon des Étoiles pour les enfants malades du Québec. Ils ont deux enfants: Olivier et Rosalie.

René a participé à deux comédies musicales:" Jeanne la Pucelle" et Le Phantôme de l"Opéra",
un téléroman à la télévision: "Les Parfaits" et tout récemment,
il a commencé à faire  de la mis en scène
René célébre à la fois son 41ième anniversaire de naissance et ses 31 ans de carrière.

Discographie...
2003: Hier... encore 
1996: Ballades, Les 
1993: E=MC2 
1986: 25 ans de succès 
1985: Et tu danses avec lui 
1984: Comment ça va ? 
1982: René Simard original 
1980: Le rock and roll des années 60 
1980: René Simard, un homme 
1979: 18 ans déjà 
1978: Toujours plus loin 
1977: René Simard à la Place des Nations 
1977: Never Know The Reason Why 
1976 : René a 15 ans 
1976: Pepsi-Cola présente les plus grands succès de René Simard 
1975: René Simard super vedette internationale 
1975: René Simard en concert 
1974: Noël autour du monde 
1974: Ma petite Japonaise 
1974: Dimanches après-midi, Les 
1973: Pascale 
1973: 21 grands succès de René Simard, Les 
1972: C'est demain
1972: Enfant comme les autres, Un 
1971: Oiseau, L' 
1971: Ave Maria 


Ce qu'on dit de lui....
(source) Mardi le 28 octobre 2003 CULTURE
par: Catherine Vachon

René Simard est irrésistible de gentillesse. C'est comme ça, rien de forcé. Dès qu'il entre dans une pièce, il l'illumine. Même quand il est en retard, comme ce matin, sur le plateau de Salut Bonjour. On lui pardonne dès son arrivée. René lance aujourd'hui un premier disque en plus de 10 ans, "Hier...encore". Un répertoire pigé, ça et là, parmi celui de Jean-Pierre Ferland, Jean Ferrat, Eddie Marnay Charles Aznavour. Des choses qu'il aime, point.
Sous la direction de Guy St-Onge, avec la complicité d'une quarantaine de musiciens. Une ambiance big band, lounge, qu'il a hâte de faire vivre sur scène. Ce premier disque après E=MC2 qui n'avait pas marché à son goût et qui a été le point de rupture entre Guy Cloutier et le chanteur, marque la réunion des deux anciens partenaires. Pour le meilleur, semble-t-il. Il n'y avait pas vraiment de chicane, mais une divergence de point de vue artistique. Comme quoi le recul peut arranger bien des choses. Le disque est aussi diponible en magasin dès aujourd'hui.
Demain, Michel Tremblay en entrevue, au sujet de son très beau roman "Les Cahiers noirs".

Le 28 février 1996, René célèbre ses 35 ans et, du même coup, ses 25 ans de carrière. Ce sera une date charnière, un virage important. À Toronto, il se perfectionne dans plusieurs disciplines. Il a d'ailleurs consacré les deux dernières années à se préparer à une nouvelle carrière. Il a une grande passion : la comédie musicale. Un rêve qui deviendra réalité puisqu'il obtient le rôle du Roi Charles dans le drame musical Jeanne la Pucelle.

Mai 1997 marque le retour de René à la télévision alors qu'il anime l'émission spéciale Guy Cloutier... Star d'un soir , diffusée sur les ondes du réseau TVA. Puis en mars 1998, il anime pour la deuxième fois le Gala MétroStar. La télévision occupe de plus en plus de place dans la vie de René et, en juin 1998, il ajoute une nouvelle corde à son arc en devenant directeur artistique de la populaire émission La Fureur pour la saison estivale à la télévision de Radio-Canada. L'animation restera toujours une passion. Passion qu'il assouvira cette fois à la barre de l'émission Fais moi rire diffusée dès septembre 1998 sur les ondes du Réseau TVA. Il troquera alors le micro télé pour celui de la radio en devenant ¨Morning man¨ à la station CIEL 98.5 pour la saison automnale débutant au mois d'août 1999.

Toronto, 1999, changement de cap... René obtient le rôle titre dans le prestigieux Phantom of the Opera, qu'il incarnera pendant quelques mois.

L'année 2002 sera elle aussi bien remplie. Entre la conception et l'animation du spectacle Cyclone, une association France-Québec présentée lors du Festival Juste pour Rire, René s'implique dans la mise en scène du spectacle Motown, qui connaîtra un grand succès de novembre 2001 à janvier 2002 au Capitole de Québec. Ce spectacle sera d'ailleurs présenté aux États-Unis, plus précisément à Biloxi, en octobre 2003 . Pour compléter le portrait, René assure la conception du Gala Célébration de Loto-Québec en 2002 et 2003.

2003 renoue avec la carrière de chanteur de René Simard. Il sortira, le 28 octobre, un 48e album intitulé « Hier...encore » après 11 ans d'absence sur ce marché. Une histoire d'amour et de passion, à suivre...
Date de sortie: 2003/10/28
sous l'étiquette de: Guy Cloutier Communications

Avec ce 48e album, René Simard marque son retour sur disque après 11 ans d’absence.
Cet album de 13 titres regroupe des succès incontournables puisés dans le patrimoine francophone arrangés et réalisés d’une main de maître par Guy St-Onge, ce 48e album, selon le souhait de son interprète, incarne la bonne humeur.
La chanteuse Céline Dion et l'unique Jean-Pierre Ferland participent à ce retour sur disque.
René Simard a fait l'objet des documentaires Un enfant comme les autres (1972) de Denis Héroux et René Simard au Japon (1974) de Laurent Larouche. Comme comédien, il a joué dans les films J'ai mon voyage (1974) de Denis Héroux, Les apprentis chevaliers (Kids Of The Round Table) de Robert Tinnell et dans quelques épisodes du téléroman Les Bergers (CFTM, 1970-1978). Il a tenu un rôle principal dans le téléroman Les Parfaits (TVA, 2001-2002) de Guy Fournier. En plus des émissions déjà mentionnées, il a animé Fais-moi rire (1998-1999). Danielle et Claudine Bachand ont publié, en 1983, René et Nathalie Simard, les enfants chéris du showbizz (Editions Québécor).
 

‘‘ ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR FEVRIER"
de vos vedettes, sportifs(ves) et politiques

RETOUR INDEX:
 Vedettes  Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?

Cliquez ici:

 


 
 
 

annuaire

Hit-Parade







Hit-Parade