GAGNANTS  DE  LA 17e  ÉDITION
DU GALA DES OLIVIER 2015, Dimanche le 10 mai

 

Laurent Paquin anime le 17e Gala Les Olivier, présenté par Radio-Canada le dimanche 10 mai 2015.
 
rendez-vous pour célébrer la grande fête de l’humour!


Le Gala Les Olivier a débuté sur une note jazzée. En effet, une chorale d’enfants accompagnée par des musiciens rythmait le numéro d'ouverture jusqu’à ce que Laurent Paquin
 décide d’avorter le tout.

«Ce soir on va faire ça sans fla-fla» a-t-il dit, très sérieusement.
C’est sur la thématique de la franchise que l’animateur a décidé de dévoiler quelques vérités sur l’industrie de l’humour et ces artisans.

Voici les 9 meilleures vérités sur l'humour et les humoristes selon Laurent Paquin.
«Sugar c’est pas son vrai nom, je ne sais pas si vous avez écouté Ces gars-là, mais ce n’est pas un comédien non plus», dit Paquin en parlant de Sugar Sammy.
«Martin Matte, c’est un de mes humoristes préférés, il a deux grandes forces... 1. Son personnage et 2. Nous faire croire que c’est un personnage», explique l’animateur de la soirée.
Laurent Paquin et Mike Ward ont étudié ensemble à l’École de l’Humour.  «Je ne pensais pas que tu ferais carrière moi!». 
«Première grande vérité sur le monde de l’humour... On aime notre public, oui, mais on n’aime pas tout le monde dans notre public», explique Paquin en parlant des fois où ses admirateurs le traitent de con dans la rue.
«Deuxième vérité sur le monde de l’humour... L’humoriste est une guidoune. Il sait ce que le public veut pis il lui donne. Si on fait des jokes de pets et qu’on parle de couple, c’est parce que vous le voulez. On s’abaisse à votre niveau».
«Les humoristes sont frais chiés... Phillipe Bond, lui-même, pense à lui en se caressant».
«Le public québécois c’est comme un vieux chum pour qui t’es prêt à faire huit heures de char juste pour lui dire une couple de niaiseries», termine Laurent Paquin.




GALA DES OLIVIERS
 

L'humoriste succéde à François Morency à l'animation de la cérémonie.
Laurent Paquin sera entouré de Stéphane Poirier, de Louis Courchesne et de Nicolas Boucher aux textes. La mise en scène a été confiée à Christian Viau.

Olivier de l’année

Lise Dion
Martin Matte
Cathy Gauthier
Les Morissette
François Bellefeuille
Louis-José Houde
Sugar Sammy



Martin Matte a remporté le convoité Olivier de l'année et celui de la comédie à la télévision pour Les beaux malaises.
« Je suis extrêmement surpris. Je remercie mes fans, ceux des Beaux malaises. Je suis très touché. »
— Martin Matte

Auteur de l’année

Marie-Andrée Labbé, Josée Fortier, Valérie Blais (avec la participation de Guillaume St-Onge et Fabien Fauteux)
pour Valérie Blais
Emmanuel Bilodeau, Simon Gravel, Simon Delisle, Julien Pelletier, Jérémie Larouche
pour One Manu show
Cathy Gauthier, Pierre Fiola, Julien Tapp, Rémi Bellerive
pour Pas trop catholique
Mike Ward
pour Chien
François Bellefeuille, Olivier Thivierge, Louis T
pour François Bellefeuille



Meilleurs auteurs
Cathy Gauthier, Pierre Fiola, Julien Tapp, Rémi Bellerive pour Pas trop catholique de Cathy Gauthier

«Je le reçois avec une grande émotion, a confié Cathy Gauthier visiblement émue en salle de presse. Je viens de détruire mon personnage! Je suis un humain, je ne suis pas fait en métal! J’espère en gagner un autre ce soir pour aller dire merci! Si j’ai un deuxième trophée à ajouter à ma collection, j’aimerais celui du meilleur spectacle!»
«J’ai donné Québec, Gatineau et Chicoutimi pour le meilleur public. On se base sur les meilleures réactions, où le public en donne le plus. Ceci dit, les publics sont vraiment l’fun au Québec,
mais il y a certaines places qui se démarquent!»

 

Metteur en scène de l’année

 Josée Fortier  pour Valérie Blais
Edith Cochrane pour One Manu show d'Emmanuel Bilodeau
Benoit Pelletier pour Les Morissette de Véronique Cloutier et Louis Morissette
Rémi Bellerive, Daniel Fortin pour Pas trop catholique de Cathy Gauthier
Martin Petit, assisté de Marie-Christine Lachance pour François Bellefeuille




Martin Petit assisté de Marie-Christine Lachance pour François Bellefeuille

«C’est très facile d’aider au succès d’un autre humoriste. On le fait entre nous de toute façon.
Hier soir, j’étais au Bordel avec Phil Roy et les deux on se donnait des notes sur ce qu’on allait présenter. L’entraide est quelque chose de très naturel chez les humoristes.
 D’avoir été sur scène pour 3 one man show me permettait, humblement, de lui donner des conseils.
Par contre, chaque projet est différent et son spectacle ne ressemble à aucun autre. On a donc tenté de reste fidèles à son côté unique.»

DÉCOUVERTE DE L'ANNÉE

Pierre-Luc Pomerleau
Mariana Mazza
Katherine Levac
Fabien Cloutier
Virginie Fortin



La Franco-Ontarienne: Katherine Levac

«J’ai découvert que j’aimais travailler seule. Je ne suis pas une fille de gag, ça m’a toujours complexée. Là, je suis seule sur scène et j’écris le plus souvent seule et j’ai découvert que j’aimais vraiment ça!» 

NUMERO D'HUMOUR

L’homophobie: de Laurent Paquin
Ouverture du Gala Les Rejets: de François Bellefeuille
Numéro d’ouverture du Gala de l'ADISQ 2014:  de Louis-José Houde
La grille d’évaluation: d'André Sauvé
L’attentat : humoriste d'Adib Alkhalidey


La grille d'évaluation par André Sauvé

«Étonnant, lorsque j’écris je ne pense jamais à la drôlerie. Ce qui me qualifie un bon numéro est lorsque j’ai l’impression d’avoir touché quelque chose en dedans et que j’ai travaillé dessus pour le sortir. C’est arrivé que ces numéros-là aient été reconnus et j’en suis doublement content, car ils me font peur à écrire et à faire. C’est ma reconnaissance.» 

SPECTACLE D'HUMOUR LE PLUS POPULAIRE

Les heures verticales: de Louis-José Houde
François Bellefeuille:  de François Bellefeuille
Plus gros que nature: de P-A Méthot
Badouri rechargé: de Rachid Badouri
Torture: de Jean-Marc Parent



Les heures verticales de Louis-José Houde

«C’est la cinquième fois en 10 ans que je remporte ce trophée. C’est un peu mon prix préféré, parce qu’il ne vient pas du vote d’amis dans l’industrie.
 C’est basé sur le nombre de personnes qui se déplacent et voient ton show ; c’est ce qu’il y a de plus concret.
 C’est signe que ta tournée va bien, que les gens sortent de chez eux et se déplacent pour te voir. On ne s’habitue pas.
 Ça fait 12-13 ans que je me promène de salles en salles et c’est la deuxième année de suite que je reçois ce trophée. »



 SPECTACLE D'HUMOUR

Valérie Blai: de Valérie Blais
One Manu show: d'Emmanuel Bilodeau
Pas trop catholique: de Cathy Gauthier
Chien: de Mike Ward
François Bellefeuille: de François Bellefeuille


François Bellefeuille

«Mon spectacle, c’est le projet le plus abouti que j’ai fait, je trippe encore à le faire. C’est mon troisième Olivier, et je pense que c’est celui que je vais le plus chérir. En même temps, je ne veux pas être un gars qui se mt à penser juste aux trophées. Le plus important, c’est que les gens viennent à mon show. Les salles sont pleines, il y a de l’ambiance, et quand il y a de l’ambiance, je suis à mon meilleur. Je n’ai pas encore trouvé la clé pour être aussi bon quand il n’y a pas d’ambiance! (rires)»

Série humoristique à la télévision

Infoman
Prière de ne pas envoyer de fleurs
Les gars des vues
Les Appendices VII
Arrange-toi avec ça!


L'émission Infoman, diffusée à ICI Radio-Canada Télé, a reçu deux Olivier : celui de la spéciale humoristique à la télévision et celui de série humoristique à la télévision.

«C’est un super hommage. Nous, on a 15 ans. Que les gens soient encore intéressés, que la magie fonctionne encore, après 15 ans, c’est très touchant. Normalement, c’est le contraire.
 On intéresse de moins en moins, jusqu’à ce qu’on disparaisse. Pour nous, plus on avance, plus c’est signifiant de recevoir des prix. De savoir que les gens ne sont pas tannés, c’est extraordinaire.
 Il faut dire qu’on a les meilleurs scripteurs du monde, avec les politiciens.»




Spécial Humoristique à la télévision
Infoman 2014
Meilleur avant le 31, bon pareil le 1er
Gala hommage à Gilles Latulippe
Le Noël du pêcheur
Bye bye 2014



Jean-René Dufort


 

COMÉDIE À LA TÉLÉVISION

Les beaux malaises
Ces gars-là
Les Parent
Série noire
Les pêcheurs


Les beaux malaises  avec Martin Matte
À propos des Beaux malaises : «C’est plaisant de gagner un prix devant ses pairs. Plusieurs humoristes m’avaient manifesté leur appréciation des Beaux malaises,
et c’est comme une confirmation de ce qu’on m’a dit, et ça me fait très plaisir.»

À propos de l’Olivier de l’année : «Je pensais que maintenant, ce genre de prix se remportait grâce à des campagnes sur les médias sociaux, et moi, je n’avais pas envie d’entrer là-dedans.
Je ne voulais pas mettre d’énergie là-dessus. Donc, je ne pensais pas que c’était possible que je l’aie. Je suis donc surpris, mais très heureux de l’emporter.
Je remercie les gens qui ont voté, et qui aiment Les beaux malaises en grand nombre.»


CAPSULE, SKETCH OU CHRONIQUE HUMORISTIQUE  dans un nouveau média

Epic news: d'Alex Roof et Alex L’Abbé
En audition avec Simon - Benoît Cliche: de Simon-Olivier Fecteau
Fiston: de Jonathan Roberge
Avoir l’air de: d'Adib Alkhalidey et Mylène Mackay
Le 16 heures: de Jocelyn Lebeau et Martin Proulx



Fiston de Jonathan Roberge

«Pour moi, ce trophée ferme la parenthèse Fiston. La vraie paie d’un humoriste, ce sont vraiment ces trophées-là, beaucoup plus que l’argent.
 Pour moi, c’est la meilleure paie que je peux avoir. Le jury m’a dit qu’il m’aime ; je voyais qu’il y avait un engouement avec le nombre de visionnements sur YouTube, mais ça,
 c’est un «je t’aime» de l’industrie. C’a beau faire 6 ans que je suis sur le net, après plus de 100 capsules, on me dit que mon travail est bon.»

 
  


ÉMISSION HUMORISTIQUE À LA RADIO .

La zone Morency de François Morency (NRJ Montréal)
Raconte-moi l’actualité de Jean-Denis Scott (ICI Radio-Canada Première)
Pouvez-vous répéter la question?  de Pierre Brassard (ICI Radio-Canada Première)
Le petit monde de Billy de Billy Tellier (CKOI Montréal)
Les régionalismes : « Y farme pas étanche » de Fabien Cloutier (ICI Radio-Canada Première)



La zone Morency de François Morency (NRJ Montréal)
«C’est le cinquième Olivier que je gagne. Je suis très heureux. Je sais à quel point, en radio, nos patrons ne s’aiment pas tant que ça, mais j’ai toujours dit que je ne laisserais jamais ça affecter ma relation avec les autres humoristes, dans les autres médias. Ce ne sont pas mes ennemis. Je peux les croiser n’importe où, à Juste pour rire, je peux retravailler avec eux dans deux ans.
 Bien sûr, je veux avoir de bonnes cotes d’écoute, mais ce ne sont pas mes ennemis.»



Public de l'année

Québec

Terrebonne

Gatineau



Le maire de Québec a appris par son homologue de Montréal Denis Coderre qu’il aurait pu monter sur scène au Gala des Olivier pour réclamer un prix gagné par sa ville.
Régis Labeaume aurait pu venir chercher le trophée au nom des spectateurs de Québec, qui ont été nommés public préféré des humoristes. Puisqu'il n’était pas sur place à Montréal pour accepter le prix, c’est  Denis Coderre, maire de la métropole, qui l'a accepté à sa place.
«Ils nous ont contacté, mais ils ne nous avaient pas dit qu’on allait gagner un prix. Alors Denis Coderre m’a appelé et m’a dit : «Tu ne sais pas quoi ? Je suis allé chercher ton prix !»», a rigolé Régis Labeaume, lundi en mêlée de presse.

«J’ai trouvé ça vraiment drôle. Il était fier de son coup.»
Les deux maires pourraient avoir l’occasion d’en discuter autour d’un match de hockey bientôt. Denis Coderre multiplie les invitations à son collègue de Québec pour assister avec lui à des matchs des séries éliminatoires. Régis Labeaume répond qu’il n’a pas le temps, mais qu’il ferait peut-être une exception pour un match ultime opposant le Canadien de Montréal au Lightening de Tampa Bay. «Pour un septième match, je prendrais l’invitation. Je vais aller prendre pour Tampa Bay. C’est ça le problème. Il fait attention quand il m’invite parce que je suis gênant un peu pour lui.»


Alex Nevsky et Louis-Jean Cormier sont apparus sur scène pour rire de leurs chansons, gentiment écorchées par des humoristes.

Comme chaque année, Jean-René Dufort et l'équipe d'Infoman ont choisi les finalistes du « comique malgré lui de l'année ». Le public a choisi Jean Tremblay, le maire de Saguenay, pour sa vidéo publiée sur Internet contre « Greenpeace et les intellectuels de ce monde ».

Enfin, Gilles Latulippe, décédé l'automne dernier, a eu droit à un hommage en musique par Ima et en comédie par Dominic et Martin.


 

Olivier: 2002  //  2003  // 2004  //  2005  //  2006  //  2007  //  2008  //  2009
2010  //  2011
  //  2012  //  2013  //  2014  //  2015  //  2016  //

Retour Index:

Vedettes  //   Page Principale

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


 
 

Hit-Parade

annuaire