(mise à jour le 28 juin 2016)
 
 


 Votre vedette québécoise
Nathalie Simard
(7 juillet 1969)


 Retour à:
Album Photos de Nathalie
Biographie page 1  //  2  //  3

Née le : 7 juillet 1969
Lieu de naissance : Île d'Orléans 

Famille : Nathalie est la cadette d'une famille de sept enfants. Ses parents se nommes Gabrielle L'Abbé et Jean-Rock Simard. Elle a une fille prénommée Ève. 
Elle est née à Ste-Pétronille à l'Ile d'Orléans. Elle est la dernière d'une famille de 7 enfants, elle débuta sa carrière à l'âge de deux ans dans les publicités de puddings «Laura Secord» avec ses frères Régis et René Simard.

 Soeur de René Simard, elle fut associée à sa carrière dès ses débuts et remarquée par le même producteur, Guy Cloutier. À 10 ans, elle enregistra avec René « Tous les enfants du monde », chanson de la campagne de financement de l'UNICEF. Comme son frère quelques années plus tôt, Nathalie Simard rejoignait alors un public d'enfants et de parents attendris par sa voix de chérubin. Son premier microscillon., Joyeux Noël, fut lancé à la Noël 1979.

C'est en 1980 que commença véritablement sa carrière avec Nathalie chante pour ses amis, qui se vendit à 30 000 exemplaires. La télévision lui consacra une émission, « Une journée dans la vie de Nathalie ». Suivit une tournée du Québec avec son frère, qui passa par la PDA de Montréal, le Grand Théâtre de Québec et le CNA d'Ottawa. Elle anima deux émissions de télévision avec René, enregistrées en direct de Disneyworld, en Floride, et de Disneyland, en Californie. En 1981, La Rentrée se vendit à 75 000 exemplaires en 21 jours. Véritable phénomène commercial dans le monde de l'enfance, le fan club de Nathalie comptait alors quelques 50 000 membres, et son nom était associé une collection de vêtements. « La Danse des canards » se vendit à plus de 200 000 exemplaires. À 13 ans, elle était la plus jeune chanteuse québécoise à vendre autant de disques lorsqu'elle signa un contrat avec la maison de disques japonaise Alpha et fut reçue, avec son frère, au Festival de la chanson de Tokyo. À son retour, elle enregistra des émissions de télévision à Vancouver en l'honneur du premier ministre Pierre Trudeau.

En 1985, elle interprète le rôle principal dans une série pour enfants ce qui fera connaître son talent d'actrice: «Le Village de Nathalie», dont elle jouait aux côtés de grands artistes tel que Louis-Georges Girard. En 1988, elle anime «Les minis-stars de Nathalie» avec son comparse du «Village de Nathalie», Serge Thibodeau.

Après une année de perfectionnement à Los Angeles, elle anima, pendant trois ans, l'émission pour enfants « Le Village de Nathalie »
à Télé-Métropole, qui lui mérita le trophée Métrostar.
Cette émission a été diffusée pendant trois ans au réseau TVA, soit de 1985 à 1988 plus exactement. Un total de 108 émissions. Cette émission mettait en vedette Nathalie Simard, Serge Thibodeau, Marie-Thérèse Fortin, Jacques Leblanc, Louis-Georges Girard et certains autres.

Les principaux personnages étaient: Nathalie (Nathalie Simard), Caboche (le meilleur ami de Nathalie), Mademoiselle Bric-à-Brac (celle qui avait le magasin général), Beding-Bedang (le génie qui vivait dans une lampe chez Nathalie), Monsieur Arrêt-Stop (celui qui avait toujours son livre de loi avec lui), Rouge-à-Lèvres (c'est la belle boîte aux lettres), le professeur Cric-Crac-Pot (celui qui mange des radis au chocolat) et bien sûr, Gros-Bon-Sens (celui qui arrivait toujours à l'appel de Nathalie "s.o.s. G.B.S." pour régler la situation.

Ce qu'elle a animé:

Décibel (1999-2000)
Mini-stars de Nathalie, Les (1988-1990)
 

En 1987, Nathalie Simard décida d'abandonner son public d'enfants pour se tourner vers les adolescents. Elle enregistra Tourne la page avec son frère, dont la chanson titre mérita le trophée Félix du vidéoclip de l'année 1988.
En 1989, elle participa au Festival de Fief, à Bordeaux (France),
Elle participe au téléthon « Enfant soleil » avec son frère René,  durant deux ans.

 De plus, elle a été la narratrice et présentatrice de «Maya l'abeille» et «Ciné-cadeau» pendant 2 ans.

1997: L'album Une femme, un enfant voit le jour.

En 1999, elle joue dans la comédie musical Demain matin, Montréal m'attend

2002: Elle a joué dans des comédies et drames musicaux: «Jeanne la Pucelle», «Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux». Des films ou spéciaux de Noël «Station Nord HOHOHO», «Noël d'antan» et une apparition télé dans «Épopée rock».
Nathalie a aussi interprépté des chansons-thèmes de foilms, dont La guerre des tuques, Maya l'abeille et Tao Tao.  De plus, elle a été la narratrice et présentatrice de «Maya l'abeille» et «Ciné-cadeau» pendant 2 ans.

Réalisant qu'elle a tout montré, en plus de ses fatigues répétitives et le manque de temps à consacrer à sa fille Ève, elle décide de faire profiter aux nouveaux artistes son expérience dans le métier. À 32 ans, soit après 30 ans de carrière, Nathalie délaisse les projecteurs pour aller derrière la caméra comme metteure en scène et directrice artistique.

"Discographie:"
Joyeux Noël (1979, Disques no. 1, NO-1809).
Nathalie chante pour ses amis (1980, Les disques #1, NTV-1811).
Je n'aurais jamais dû partir (1980, Disques no.1, NO-1815).
La rentrée (1981, Les disques #1, NO-1821).
Noël avec Nathalie et les petits chanteurs de Granby (1982, Disques no. 1, NTV-1822)
Nathalie Simard (1982, Les disques #1, NO-1827).
Sur la plage (1983, Disques G.C., GC-2204). (Album fait avec René Simard).
René et Nathalie en concert (1983, Les disques #1, NO-1831-2).
(En spectacle avec René Simard).
Animauville (1983, Disques no. 1, NTV-1835).
Chante avec Nathalie (1984, Disques No. 1, NVT-1838).
J'ai rencontré le Père Noël (1984, Disques 23, ED-2302).
Joyeuses fêtes René et Nathalie (1984, Productions Guy Cloutier, G.C. 2207).
 (Album fait avec René Simard).
Nathalie Simard (1985, Disques No. 1, NTV-1840).
Le village de Nathalie vol. 1 (1986, Le Village de Nathalie, VN 901).
Le village de Nathalie vol. 2 (1986, Le Village de Nathalie, VN 902).
Le village de Nathalie vol. 3 (1986 (?), Le Village de Nathalie, VN 903).
Nathalie Simard : édition spéciale. (198?, ES-1001).
 (Disque publicitaire enregistré pour les bonbons Smarties).
Joyeux Noël à tous les enfants (1987, Productions Guy Cloutier, PCG-901).
René et Nathalie Simard (1988, Productions Guy-Cloutier, PGC-906).
 Tourne la page; Comme un cri du coeur (Album fait avec René Simard).
Nathalie Simard au maximum (1990, Productions Guy Cloutier, PGC-CD-912).
Parole de femme (1994, Productions Guy Cloutier, PGC-CD-969).
René et Nathalie (1996, Productions Guy Cloutier, PCG-CD-9322, Compilation).
Une femme, un enfant (1997, Guy Cloutier Communications, PGC-CD-9350).

"Les récompenses:"
1986: trophée Artis du gala Métrostar catégorie émission pour enfants "Le villade de Nathalie"
trophée Artis Gala Métrostar pour Les mini-stars de Nathalie
11 disques d'or
8 disques platine
2 disques double platine (dont un pour la dance des canards)
4 Félix pour Tourne la Page
1 prix CanPro pour les textes du Village de Nathalie
 
 

Nathalie Simard, victime de Guy Cloutier, intente une poursuite
2005-05-25

MONTREAL (PC) - Nathalie Simard intente une poursuite au civil de 1,2 million $ contre le producteur et gérant d'artistes Guy Cloutier.

Cette poursuite a été déposée mercredi matin au palais de justice de Montréal.

Mardi, la chanteuse avait obtenu de la Cour supérieure à Montréal que l'on lève les ordonnances de non publication à son endroit. On a alors appris qu'elle était l'une des victimes de Guy Cloutier, 64 ans, condamné, en décembre dernier, à 42 mois d'emprisonnement pour agressions sexuelles sur deux personnes d'âge mineur.

25/05/2005 
Nathalie parle enfin!
 Rodolphe Morissette -Journal de Montréal

 Désireuse de reprendre sa carrière artistique, Nathalie Simard, la victime principale de l’impresario Guy Cloutier, a choisi de s’identifier. Elle l’a fait hier avec la bénédiction de la Cour supérieure, tout comme le faisaient les sœurs Anne-Marie et Jeannie Hilton, les filles de l’ex-boxeur Davey Hilton.

Depuis l’arrestation de Guy Cloutier en mars 2004 jusqu’à ses aveux et sa condamnation à 42 mois de pénitencier au mois de décembre suivant, Nathalie Simard avait demandé et fait réitérer par le tribunal l’interdiction faite à la presse de l’identifier.

Aux mains de Cloutier, Mme Simard avait été victime d’agressions sexuelles répétées pendant sept ans alors qu’elle était mineure. Une seconde victime avait pour sa part subi la pédophilie de l’accusé pendant six ans. Cette seconde victime n’a pas choisi de se révéler.

Pour faire lever l’interdiction d’identifier la visant, Nathalie Simard devait s’adresser à la Cour supérieure, ce qu’elle a fait hier dans le plus grand secret ? à huis clos ? devant le juge Maurice Laramée. Après examen, celui-ci a levé l’interdiction.

Pour appuyer sa demande, madame Simard a dit vouloir partager sa triste expérience avec le public, aider les autres victimes de pareils comportements et créer une fondation pour les y aider.

Il ne s’oppose pas à la requête
Peu intéressé à voir l’affaire rebondir dans l’opinion publique, Cloutier s’est toutefois rallié de bonne grâce à la requête par l’intermédiaire de son procureur, Me Claude F. Archambault, qui a rappelé que son client poursuit avec intérêt la thérapie qu’il a entreprise.

Comme l’interdiction d’identifier la victime a pour but de protéger celle-ci, elle n’a plus d’objet, a noté le juge, quand celle-là désire la lever. La cour ne saurait, dans ces conditions, continuer de priver la presse de sa liberté en démocratie.

Mme Simard a commencé par déposer au tribunal une déclaration sous serment touchant ses motifs.

Elle en a ensuite témoigné oralement en cour, ce qui a permis au tribunal de s’assurer que son choix était libre et éclairé.

Enfin, sa requête écrite, de même que tous les éléments du dossier Cloutier, reste sous scellés en vertu de l’ordonnance du juge Laramée.
 ts réservés.   Conditions

25/05/2005
Nathalie Simard
Un livre va raconter ses souffrances des 25 dernières années
 Dany Bouchard -Journal de Montréal

 Nathalie Simard sort de l’ombre : la première victime de Guy Cloutier a l’intention de poursuivre son agresseur pour 1,2 M$ et travaille à l’écriture d’un livre qui raconterait ses souffrances des 25 dernières années.

Selon ce qu’a appris le Journal, Nathalie Simard aurait l’intention de réclamer 1,2 M$ à Guy Cloutier en adressant aujourd’hui même une requête pour dommages et intérêts à la Cour civile.

Hier, la chanteuse de 35 ans a demandé à un juge de la Cour supérieure que l’interdiction de dévoiler son identité soit désormais levée.

Démontrant une assurance certaine devant les caméras, elle s’est dite victime d’injustice devant le magistrat.

«Sans identifier Nathalie Simard, Guy Cloutier peut toujours donner sa version des faits, alors qu’elle ne peut rien dévoiler sans s’identifier», révèle la requête.

Un livre
Le but premier de sa démarche, favorablement reçu par le juge, serait de lui permettre l’écriture d’un livre, prochainement publié et racontant ses souffrances.

«Dans sa démarche, elle désire partager sa triste expérience avec le public et veut aider les autres victimes de pareils comportements», précise la requête.

Pour l’avocat de Guy Cloutier, il ne fait aucun doute qu’un livre racontant sa version des faits soit l’enjeu de la démarche.

«C’est facile à deviner et on sait que l’une de ses motivations est d’écrire un livre», confirme l’avocat de Guy Cloutier, Claude F. Archambault.

«Il (Guy Cloutier) devra subir un deuxième procès, alors qu’il a tout fait pour éviter le premier», fait-il valoir.

Selon lui, il sera difficile pour son client d’empêcher la publication du redouté bouquin.

«Je pense qu’une injonction pour empêcher la sortie du livre aurait peu de succès. La liberté d’expression est très forte», plaide l’avocat.

Depuis 25 ans
Nathalie Simard a rencontré Guy Cloutier à l’âge de deux ans, alors qu’il destinait son frère René Simard à une «carrière enviable».
«Pour la famille qui, hier, vivait à l’occasion de nourriture donnée par des voisins, Guy Cloutier fait figure de père Noël», dévoile la requête déposée hier.
Guidée par Guy Cloutier, Nathalie Simard a enregistré un premier album à l’âge de neuf ans.
Deux ans plus tard, en 1980, et jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge de 18 ans, l’impresario a commencé une série d’agressions sur la fillette, souvent à ses côtés à l’occasion de voyages et de tournées.

Révélations
En 2002, elle a révélé ses souffrances à son frère et à un psychologue.
«Nathalie Simard a toujours craint l’impact médiatique qu’aurait une telle révélation. Elle est convaincue qu’elle sera isolée et harcelée par les médias. Elle craint encore les retombées négatives sur sa famille et la vie quotidienne de sa fille», est-il écrit dans la requête.
Nathalie parle enfin! Les avocats des deux parties se sont réunis à huis clos pendant deux heures mardi après-midi avant d'en arriver à une entente devant le juge Maurice Laramée.

Trois ordonnances de non-publication ont été levées, dévoilant ainsi l'identité de la femme.
L'avocat de Guy Cloutier, Claude F. Archambault, a affirmé que son client «respecte le choix» de Nathalie Simard «de ne plus cacher son identité».
«Il respecte maintenant son choix à elle, qui est probablement pour son cheminement à elle,
sa thérapie à elle», a-t-il dit.

Il a rappelé que Guy Cloutier avait évité à Nathalie Simard d'avoir à témoigner devant la cour.

«Mon client avait dit sur écoute électronique qu'il ne ferait pas de procès avec ça. Dès la première occasion, il a plaidé coupable et manifesté du remords», a dit Me Archambault.

L'ancien impresario Guy Cloutier sera admissible à une libération conditionnelle au tiers de sa peine, soit en février 2006, ayant été condamné, le 20 décembre dernier, à 42 mois d'emprisonnement pour agressions sexuelles sur deux personnes d'âge mineur.
L'identité de l'autre victime de l'ancien impresario est toujours protégée.

Une seule entrevue, en échange d'argent
Nathalie Simard accepte par ailleurs de lever le voile sur ses relations avec Guy Cloutier dans le cadre d'une entrevue exclusive, au réseau TVA, jeudi, à 21 heures.

TVA versera à Nathalie Simard une somme de 100 000$ en échange de l'entrevue. La somme sera versée à la Fondation Nathalie Simard, en voie d'être créée, dont la mission sera de venir en aide aux victimes de pédophilie.

L'animateur Paul Arcand posera des questions durant une heure à Mme Simard.

25/05/2005 
Révélations de Nathalie Simard
Ça va être big
 Patrick Lagacé -Journal de Montréal

 Quand LCN a sorti l’histoire, quand on a su que N.S. était au palais de justice pour gagner le droit de dire qui elle est, j’ai pensé à un gars. Et c’était pas Guy Cloutier.

J’ai pensé à Michel Brûlé.
J’ai pensé à un livre : Nathalie Simard ? Mon histoire.
J’ai pensé à un Niagara de dollars pour Nathalie Simard.

J’ai appelé Michel Brûlé :  ? Allô ? Michel ?
Brûlé est le patron de la maison d’édition Les Intouchables. Vous l’avez vu à Tout le monde en parle, c’est l’éditeur de livres percutants, qui font parler, justement. Brûlé vend des livres comme d’autres font la guerre.

? C’est-ti toi, Michel ?
Même pas besoin de préciser que j’appelais au sujet de Nathalie Simard.
? Non, je vais pas faire son livre. Pis c’est pas parce que j’ai pas essayé…
En novembre dernier, deux semaines avant que Guy Cloutier ne plaide coupable, Michel Brûlé a trouvé le numéro de téléphone de Nathalie Simard. Il lui a laissé un message. Il voulait parler bouquin avec elle. Quinze minutes après, dring-dring. C’était N.S. au bout du fil.

«Elle voulait me rencontrer le lendemain matin. Je suis allé la voir chez elle, à Granby. Sans gros sabots…»
Il a rencontré une fille méfiante, bien sûr. «Mais intelligente. Sympathique, attachante, même. J’aurais aimé… J’aimerais encore… Travailler avec elle.»
Il n’y a jamais eu de deuxième rencontre. «Je lui ai laissé plusieurs messages, regrette l’éditeur. Elle ne m’a pas rappelé…»

Pour Brûlé, c’est clair comme une confession enregistrée sur vidéo : la requête de Nathalie Simard, hier, pour casser l’ordonnance de non-publication annonce un livre. Brûlé a fait exactement la même chose avec les soeurs Hilton.
«Avant de publier Le coeur au beurre noir, le témoignage des filles de Davey Hilton, il fallait briser l’ordonnance de non-publication. J’ai payé les avocats qui ont fait la procédure.»

Et Le coeur au beurre noir s’est vendu à 40 000 exemplaires, dit l’éditeur. Un succès géant, à l’échelle du Québec.
? Et Nathalie Simard ? Mon histoire, ça vendrait combien de livres, Michel ?
? Hum… 50 000… Non, 75 000.
? Et ça vaut combien ?
? Soixante-quinze mille livres, au Québec, ça vaut 300 000 $ en droits d’auteur.
Voilà. Vous avez un chiffre, 300 000 $.

Peut-être moins. Sûrement plus. Il paraît que Nathalie Simard va verser des sous à une fondation pour les victimes. Et même si elle gardait tout le cash monnayé par ses témoignages ? Ça changerait quoi ? On n’aurait pas le droit de juger. C’est pas de nos oignons. Il y a des trucs que l’argent ne rachète pas.
La thérapie de N.S. sera donc hyper-médiatisée.
On n’avait rien vu avec les diagnostics en direct, à Loft Story…
Bientôt, quand Nathalie va étaler «sa» vérité, le Québec va devenir un gros village de voyeurs.
Le Village de Nathalie.
Ça va être big, comme disait l’autre, son agresseur.

25/05/2005 
Révélations de Nathalie
Un livre difficile à encaisser pour l’imprésario
 Dany Bouchard -Journal de Montréal

 Pour Guy Cloutier, la parution d’un livre écrit par Nathalie Simard serait un coup difficile à encaisser.
Guy Cloutier serait particulièrement préoccupé par les conséquences du livre sur la vie de son entourage.
«Il est préoccupé par sa réhabilitation à elle, par son cheminement, mais il ne peut pas oublier sa famille, son entourage, qui sera encore puni par la sortie d’un livre», note Claude F. Archambault.
Depuis une semaine Claude F. Archambault et son client ont été mis au parfum des intentions de Nathalie Simard il y a déjà une semaine.

«Guy Cloutier m’a immédiatement donné pour instruction de ne pas m’opposer à sa demande de pouvoir dévoiler son identité.
«Il est serein. Il reconnaît les gestes posés et il accepte sa situation», confie l’avocat.
Depuis au moins deux mois, Claude F. Archambault est mandaté par Guy Cloutier pour le conseiller quant à ses droits carcéraux et aux démarches devant le conduire à une libération conditionnelle.
Sophie Bourque, qui fut l’avocate de Guy Cloutier de son arrestation à sa condamnation, a été nommée juge à la Cour supérieure le 25 février dernier.


Révélations de Nathalie
Un geste positif pour Nathalie, soutiennent les psychologues
 Fabrice de Pierrebourg -Journal de Montréal

 S’identifier au grand jour comme victime d’un acte criminel et sortir d’un long silence imposé par la peur et la honte peuvent faire partie d’une thérapie personnelle.

«La dénonciation est un travail psychique, explique le médecin-psychiatre Louis Morissette, de l’Institut Philippe-Pinel. Ce geste est positif pour Nathalie Simard et pour les autres victimes qui pourront avoir envie de s’identifier à elle.»

Et ce, ajoute-t-il, même si dans des causes très médiatisées comme celle-ci, la quasi-totalité du Québec se doutait déjà qu’elle était l’une des deux victimes de Guy Cloutier.

Pour Rose-Marie Charest, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, «une victime d’abus a souvent besoin de sortir du silence», entre autres parce que ce genre de crime se vit «sous la loi du silence pendant des années». Elle veut aussi sentir la réaction des gens.

Ajoutons à cela toutes les rumeurs autour de son nom qui devaient lui paraître insupportables : «Ces victimes sont plus intolérantes face au mensonge», fait remarquer Mme Charest.

On parle aussi d’une forme de reprise du contrôle de sa vie. Même si, selon Louis Morissette, ça se joue surtout lors du procès criminel. La victime y confronte son agresseur et lui fait comprendre qu’elle reprend le contrôle qu’il exerçait sur elle.

Mais le réputé psychiatre croit qu’il ne faut pas perdre de vue qu’il y a aussi «des enjeux de réalité» dans une dénonciation de ce type avec la poursuite au civil, l’écriture de livre, les entrevues, etc.

«Attention, cet aspect-là n’enlève rien à l’aspect psychique du geste. Elle a raison de faire valoir son point de vue sur toutes les tribunes. Ça fait partie du processus.»

De l’avis de Rose-Marie Charest, cette sortie au grand jour est une des étapes de la thérapie mais non la dernière. L’objectif ultime étant d’arriver à recoller les morceaux d’une vie déchirée en plusieurs morceaux, «pour sentir qu’on forme un tout».

suite de sa biographie....l'affaire Guy Clutier


 
 

Retour à:
Album Photos de Nathalie
Biographie page 1  //  2  //  3
Pour d'autres anniversaires de vos vedettes du mois de juillet

Retour Index
Vedettes  //   Accueil







Hit-Parade