"L‘ÉTOILE DE CE MOIS‘‘

‘‘MARINA ORSINI..."la généreuse"
(LE 4 JANVIER 1967)
Citations :
« Pour moi, la belle vie est faite de choses simples. Elle est simplement extraordinaire ou extraordinairement simple. »

« Mon côté idéaliste fait que j'ai tendance à dramatiser. Avec les années, j'apprends à respirer un peu plus par le nez, à être plus patiente. C'est vrai que mon existence a de solides fondations. J'ai toujours été aimée et bien encadrée. Mes parents m'ont transmis certaines valeurs et, en vieillissant, j'y ai greffé les miennes. »





avec son conjoint Charles Benoît
 

Elle a grandi à Ville-Émard dans le sud-ouest de Montréal. Après ses études primaires, elle fréquente l'école secondaire anglophone James Lyng. À 15 ans, elle remporte le deuxième prix du concours mannequin numéro 1 du Québec. Elle y fait une rencontre déterminante avec Ginette Achim, qui deviendra son agent.

Après une courte carrière de mannequin pour de grandes chaînes de magasins, Marina Orsini décroche un rôle dans la télésérie Lance et compte que réalise Jean-Claude Lord. À 19 ans, elle est à l'affiche de cette série qui révolutionne la télévision au Québec. C'est le début d'une carrière qui ne connaît aucun répit.

Après l'avoir recrutée de nouveau pour tourner la suite de Lance et compte, le réalisateur Jean-Claude Lord lui offre un rôle dans La Grenouille et la Baleine, un film pour enfants produit par Rock Demers dans la série Contes pour tous et qui connaît un succès appréciable. Tout alors s'enchaîne rapidement et Marina Orsini décroche de nombreux rôles, principalement à la télévision.

Elle sera du générique de la télésérie L'Or et le Papier (1988). Sa carrière connaît un nouveau sommet alors qu'elle interprète le rôle d'Émilie Bordeleau, personnage principal de la télé-série Les Filles de Caleb (1990) réalisée par Jean Beaudin et inspirée du livre d'Arlette Cousture. Les cotes d'écoute des Filles de Caleb sont particulièrement impressionnantes et la série est aujourd'hui considérée comme un classique de la télévision québécoise. Marina Orsini reprendra le rôle d'Émilie Bordeleau dans Blanche, la suite des Filles de Caleb réalisée cette fois par Charles Binamé.

Elle est également du générique de Shehaweh (1992), Urgence 1 et 2 (1995-1997), Les Muses orphelines (2000), Dr Lucille Teasdale (2000), L'Or. Elle change de registre en 2001 alors qu'elle participe pour la première fois à une série humoristique avec Cauchemar d'amour

En 2002, elle a l'occasion de jouer le rôle, en langue italienne, de Giuliana dans le film My Name is Tanino. Rachel McAdams participe également à cette production Canado-italienne.

De nombreux prix et mentions sont venus couronner son travail, dont les MétroStar de la personnalité féminine de l'année ainsi que celui de la meilleure comédienne dans une télésérie, remis en 1991 et en 1992 Elle reçoit en plus deux Gémeaux pour la meilleure interprétation d'un premier rôle féminin à la fois pour Les Filles de Caleb et L'Or et le papier.

Après avoir coanimé l'émission du matin Tout l'monde debout avec André Robitaille à CITE RockDétente 107,3 à Montréal, elle anime depuis l'automne 2008 l'émission de radio de fin d'après-midi La vraie vie sur le réseau RockDétente[2]. En 2011, la station est rebaptisée Rouge-FM et l'émission se fait renommer Le 5@8 de Marina (maintenant Le 5@7 de Marina). En 2014-15, Marina a eu une émission sur les ondes de Canal Vie, sous le titre Marina. En 2015, Orsini a une émission sur les ondes d'Ici Radio-Canada télé dès 9h30-11h.

Filmographie
1986 : Lance et compte ("Cogne et gagne") (série télévisée) : Suzie Lambert
1987 : La Grenouille et la baleine : Julie
1988 : Lance et compte : Deuxième saison (feuilleton TV) : Suzie Lambert
1989 : Lance et compte : Troisième saison (feuilleton TV) : Suzie Lambert
1989 : Eddie and the Cruisers II: Eddie Lives! : Diane
1990 : L'Or et le Papier (série télévisée) : Sophie Laflamme
1990 : Les Filles de Caleb (série télévisée) : Émilie Bordeleau
1991 : Lance et compte : Tous pour un (TV) : Suzie Lambert
1991 : Lance et compte : Le retour du chat (TV) : Suzie Lambert
1992 : Shehaweh (série télévisée) : Shehaweh
1993 : Blanche (Feuilleton TV) : Émilie Bordeleau
1994 : Miséricorde (TV) : Marie
1995 : Les grands procès : Cordélia Viau
1996 : Urgence ("Urgence") (série télévisée) : Dr. Michèle Imbeault
1998 : The Sleep Room : Jane Conroy
2000 : Dr Lucille - La remarquable histoire de Lucille Teasdale (Dr. Lucille) (TV) : Dr. Lucille Teasdale
2000 : Les Muses orphelines : Catherine Tanguay
2001 : Cauchemar d'amour (série télévisée) : Anne
2001 : L'Or (série télévisée) : Corinne Martinelli
2002 : Le Dernier Chapitre (feuilleton TV) : Karen Durelle
2002 : Lance et compte : Nouvelle Génération (série télévisée) : Suzie Lambert
2002: My Name Is Tanino : Giuliana
2002 : Le Dernier Chapitre : La Suite (feuilleton TV) : Karen Durelle
2002 : Agent of Influence (TV) : Diane Fletcher
2003 : The Last Chapter II: The War Continues (feuilleton TV) : Karen Durelle
2004 : Il Duce canadese (feuilleton TV) : Sara Alvaro
2004 : Lance et compte : La Reconquête (série télévisée) : Suzie Lambert
2004 : Geraldine's Fortune : Cilla
2006 : La Rage de l'ange : Mimile
2006 : Steel Toes : Anna Dunkelman
2006 : Lance et compte : La Revanche (série télévisée) : Suzie Lambert
2007 : À vos marques... party! : Yaelle Roberge
2009 : À vos marques... party! 2 : Yaelle Roberge
2009 : Lance et compte : Le Grand Duel (série télévisée) : Suzie Lambert
2009 : Noémie : Le Secret : Jeanne
2010 : Lance et compte : Suzie Lambert
2011 : Sur le rythme : Marie Lamarre
2011 : 30 vies : Gabrielle Fortin
2012 : Lance et compte : La déchirure (série télévisée) : Suzie Lambert
2014-2018: Marina (série télévisée)
2018 : Une autre histoire : Anémone



Distinctions
2013 : Membre de l'Ordre du Canada

Récompenses
1990 - Prix Gémeau, Meilleure interprétation premier rôle féminin : dramatique
1991 - Prix Gémeau, Meilleure interprétation premier rôle féminin : dramatique

Gemini Award
2003 - Gemini de la meilleure actrice dans une série, rôle dramatique (The Last Chapter II: The War Continues)
1998 Association canadienne-italienne
 

Marina Orsini: 25 ans de carrière

«J’ai été très choyée»
Marie-France Pellerin / 7Jours 2009-03-25
 Marina Orsini et Pierre Brassard © Daniel Auclair
RockDétente a célébré le 25 mars les 25 ans de carrière de Marina Orsini. Amis, parents et collègues se sont réunis au restaurant La Tomate Blanche, du Quartier Dix30 de Brossard, pour lui rendre un vibrant hommage.

«J’ai été très choyée et j’en suis extrêmement consciente», admet Marina. Elle dresse d’ailleurs un bilan de sa carrière des plus positifs: «Ça a passé si vite! Je suis fière de tout. Je suis du genre à n’avoir aucun regret. Je suis très stimulée de savoir que ça fait 25 ans et que ça continue.»

Le secret de la longévité de sa carrière réside de toute évidence dans cette éternelle passion, qui l’anime encore aujourd’hui: «C’est extraordinaire! Je ne comprends toujours pas les gens qui s’ennuient dans la vie! Ça fait peut-être 25 ans que je fais ce métier, mais mon dieu que je ne me suis pas ennuyée! C’est une grande chance et une grande richesse.»

Cette passion n’est pourtant qu’un des multiples ingrédients ayant contribué à son succès: «En même temps, c’est beaucoup de travail et de discipline. C’est aussi une part de chance, celle de rencontrer les bonnes personnes et d’être à la bonne place au bon moment. Ça prend du talent, c’est sûr, mais c’est un tout. Il y a des gens qui sont là pour nourrir notre talent et d’autres qui peuvent être là pour nous nuire aussi. Je pense que c’est tout ça qui fait une carrière.»

«J’ai toujours été extrêmement bien entourée, avec des gens qui m’aiment profondément et qui veulent ce qu’il y a de mieux pour moi, confie l’animatrice de l’émission La vraie vie, à RockDétente. Je pense notamment à Ginette, mon agente depuis plus de 25 ans.»

Novembre 2018
Dure journée pour Marina Orsini. Les deux émissions qu’elle anime à Radio-Canada, Deuxième chance et Marina, passent au tordeur.
Le rideau tombera sur Deuxième chance au mois de mars, après sa troisième saison, qui débutera en janvier. Elle pilote cette adaptation du format britannique The Gift depuis 2016 avec Patrick Lagacé.
Quant à Marina, son talk-show matinal, il disparaîtra également des ondes au printemps, en même temps qu’une autre émission de jour de Radio-Canada, Entrée principale. La direction du diffuseur public a annoncé la nouvelle vendredi.
Sur Facebook, Marina Orsini a parlé d’une triste nouvelle, mais d’un « immense sentiment de gratitude... d’avoir pu faire cette magnifique émission pendant quatre saisons ».

Virage numérique
Dans une note interne, la grande patronne des programmes, Dominique Chaloult, attribue cette décision aux « orientations stratégiques de Radio-Canada, qui impliquent un redéploiement des ressources lié au virage numérique ». La manière dont l’auditoire consomme la télévision a changé au cours des dernières années. Et c’est pour être « au diapason » des nouvelles habitudes d’écoute du public que Radio-Canada se tourne de plus en plus du côté du numérique.

Cure minceur
La grille de jour de Radio-Canada subit une cure minceur depuis quelques années. Cette saison, seulement 60 émissions originales de Marina sont prévues, comparativement aux 110 du calendrier 2017-2018.
Dure journée pour Marina Orsini. Les deux émissions qu’elle anime à Radio-Canada, Deuxième chance et Marina, passent au tordeur.

Le rideau tombera sur Deuxième chance au mois de mars, après sa troisième saison, qui débutera en janvier. Elle pilote cette adaptation du format britannique The Gift depuis 2016 avec Patrick Lagacé.


Quant à Marina, son talk-show matinal, il disparaîtra également des ondes au printemps, en même temps qu’une autre émission de jour de Radio-Canada, Entrée principale. La direction du diffuseur public a annoncé la nouvelle vendredi.

Sur Facebook, Marina Orsini a parlé d’une triste nouvelle, mais d’un « immense sentiment de gratitude... d’avoir pu faire cette magnifique émission pendant quatre saisons ».

Virage numérique
Dans une note interne, la grande patronne des programmes, Dominique Chaloult, attribue cette décision aux « orientations stratégiques de Radio-Canada, qui impliquent un redéploiement des ressources lié au virage numérique ». La manière dont l’auditoire consomme la télévision a changé au cours des dernières années. Et c’est pour être « au diapason » des nouvelles habitudes d’écoute du public que Radio-Canada se tourne de plus en plus du côté du numérique.

Cure minceur
La grille de jour de Radio-Canada subit une cure minceur depuis quelques années. Cette saison, seulement 60 émissions originales de Marina sont prévues, comparativement aux 110 du calendrier 2017-2018.

Décembre 2018:
Avec Une autre histoire, Marina Orsini est à la tête d’une nouvelle fiction qui risque de nous faire passer par toute la gamme des émotions. Une série «motton dans la gorge», puisqu’on connaît tous de près ou de loin quelqu’un qui a souffert des effets ravageurs de l’Alzheimer et on en vient, inévitablement, à se mettre dans la peau de la famille et amis (en plus de ressentir un trop plein d’amour pour la personne concernée).

Avec la fin de Lance et compte, Marina aura passé cinq ans loin du petit écran, sans jouer, et on doit dire que c’est avec bonheur qu’on la retrouve dans ce nouveau puzzle familial, échafaudé par l’auteure qui nous a donné les excellentes séries Providence et Mémoires vives. Eh oui, Chantal Cadieux (qui travaille aussi sur Le Monstre la série) signe cette nouvelle série dramatique qui s’annonce des plus prometteuses, qui sera disponible à compter du 7 janvier (20h) sur ICI Radio-Canada Télé.



Wow! Marina Orsini est maintenant grand-maman!

Sa belle-fille, Justine Benoît, vient tout juste d'accoucher d'un petit garçon prénommé Victor.
C'est avec grande excitation que l'animatrice a publié sur ses pages officielles des clichés de son petit-fils.

« Notre petit trésor Victor, est arrivé...en santé et entouré d'amour... Le cycle de la vie est fascinant...incroyable et merveilleux... Félicitations à ma belle fille Justine et à mon beau fils Jean Simon... De l'amour à profusion entre vous deux d'abord et avant tout car ça en prend beaucoup pour élever un enfant... Bonne route de la vie petit Victor... », a écrit la nouvelle mamie.

Marina Orsini revient sur sa rupture avec Serge Postigo

Dans une entrevue accordée à La Presse, Marina Orsini s'est ouverte sur sa vie amoureuse et est notamment revenue sur sa relation avec Serge Postigo.

Le couple, très en vue au début des années 2000, a eu un garçon en 2002 avant de se séparer il y a 10 ans déjà. Serge Postigo est depuis avec Karine Belly, avec qui il a eu deux autres enfants, dont une première malheureusement décédée à la naissance. Pour Marina, l'amour a de nouveau frappé à sa porte il y a neuf ans alors qu'elle rencontrait son amoureux, Charles Benoît, avec qui elle fait résidences à part. « Dans ma vie personnelle, je me mettais parfois à l'écart pour laisser la place à l'autre. Mais avec l'âge, je me suis rendu compte que je n'avais pas à faire ça », dit la comédienne et animatrice pour justifier son choix.

« Je pense à quand je me suis séparée il y a dix ans, ça aurait pu être un drame, ça l'a été, mais on s'est donné une deuxième chance en faisant bien cela, en protégeant ce qui restait, c'est-à-dire un enfant, qui est la chose la plus importante. On ne fait pas des enfants pour se séparer. Mais comme j'ai une très bonne relation avec le père de mon fils, c'est pour toujours, quelque part. J'essaie pas mal de régler mes affaires au fur et à mesure dans ma vie. J'ai besoin de ça pour bien avancer. Il faut se donner une deuxième chance dans tout: nos familles, nos amitiés, nos amours. Quand on fait de la place, il y a autre chose qui peut arriver », a confié à propos de sa rupture l'animatrice radio.

30 ans des filles de Caleb:
Peu d’oeuvres ont autant marqué le Québec que celle d’Arlette Cousture, Les filles de Caleb, qui racontait l’histoire touchante d’Émilie Bordeleau. C’est aussi le cas de la série dramatique qui a été suivie par un auditoire moyen de 3 207 000 personnes.

Marina Orsini, qui tenait le rôle d’Émilie Bordeleau, célèbrera cette oeuvre culte dans son émission éponyme du lundi 25 janvier à 9 h 30 (rediffusion à 23 h) sur ICI Radio-Canada Télé.

Roy Dupuis dans le rôle d’Ovila Pronovost, qui a formé un couple mythique de notre télé en compagnie de Marina, sera de la partie, tout comme l’auteure Arlette Cousture et le réalisateur Jean Beaudin. Tous les quatre se remémoreront et se raconteront avec émotion, l’aventure inoubliable qu’ils ont vécue ensemble et qui les a marqués à jamais. Toute l’émission sera placée sous le signe des Filles de Caleb et de leur époque.

Les filles de Caleb ont aussi contribué au plus fort auditoire jamais enregistré par une émission d’information (2 941 000), alors qu’une spéciale animée par Bernard Derome sur le déclenchement de la première guerre du Golfe, le 17 janvier 1991, décalait le début du téléroman de 30 minutes. C’est dire l’influence que pouvait avoir cette émission à l’époque, influence qui se fait encore et toujours sentir.




Anniversaires et Photos de vos vedettes pour janvier: 

Retour Index:
Vedettes     Accueil 
 







Hit-Parade