(mise à jour le 27 juin 2017)
 
 


"Linda Lemay"
(née le 25 juillet 1966)
"Sa citation"
T'as de la chance maman Le plus fort c'est mon père.
Paroles de la chanson Le plus fort c'est mon père


Lynda Lemay, née le 25 juillet 1966 à Portneuf (Canada), est une auteure-compositrice-interprète et guitariste québécoise. Connue pour ses chansons à histoires, elle a vendu plus de 4 millions d'albums jusqu'à février 2015.

Biographie

Enfance et études

C'est à l'âge de 9 ans que Lynda Lemay écrit sa première chanson : Papa es-tu là ?

Après des études littéraires, elle montre un talent d'écriture qui lui vaut dès 1989 le prix auteur-compositeur-interprète au Festival international de la chanson de Granby pour La Veilleuse.

Ses débuts:

Son premier album, Nos Rêves sort en 1990 au Canada. Il est suivi quatre ans plus tard par Y, qui récolte un double disque de platine.

En 1996, elle remporte le prix spécial et le prix du public du Tremplin de la chanson des Hauts-de-Seine. La même année, Charles Aznavour l'entend sur la scène du festival de Jazz de Montreux. Subjugué par son talent, il la prend sous son aile. Son troisième album, Lynda Lemay, est enregistré en France, et ses œuvres inscrites dans le prestigieux catalogue de l'éditeur Raoul Breton.

Elle commence à se faire connaître en France avec La Visite. À l'exemple de ce titre-ci où elle décrit l'hypocrisie des réunions de famille, elle se moque de tous les travers de la vie quotidienne, avec des sujets humoristiques (Chéri, tu ronfles, Bande de dégonflés et J'veux pas d'chien) ou plus graves (J'ai battu ma fille, Chaque fois que le train passe, Des comme lui). Sa bonne connaissance des relations franco-québécoises lui inspire des productions remarquées comme Les Maudits Français ou Gros Colons. Elle décrit aussi les difficultés de la vie amoureuse : avec tendresse (Un verre de n'importe quoi, Les filles seules) et avec émotion (J'veux bien t'aimer, Semblant de Rien). Elle consacre beaucoup de ses chansons à la famille telles que Ne t'en va pas, Je voudrais te prendre ou plus récemment Jumelle. Sur le même thême, le titre Le plus fort, c'est mon père, figurant sur son deuxième album sorti en 1994, reste sa chanson la plus emblêmatique.

Carrière en France:

C'est l'album Live, sorti en 1999, qui marque véritablement le décollage de sa carrière en France. no 1 des ventes, l'album obtient un disque de platine, de même que les 2 suivants : Du coq à l'âme et Les lettres Rouges. Ce dernier, sorti en 2002, contient les titres Les deux hommes, évoquant l’homoparentalité, et La Centenaire.

Elle enchaîne les concerts en France et se voit récompensée aux Victoires de la musique 2003, après plusieurs nominations les années précédentes. Après un silence de quelques mois, elle sort l'album Les secrets des oiseaux, certifié platine, et repart en tournée dans toute la France.

Charles Aznavour a témoigné de son intérêt pour elle : « Elle ajoute à ses dons, indispensables pour réussir, des idées originales, une imagination fertile et très personnelle, une rare qualité d'écriture, une personnalité particulière et pleine de fraîcheur. »  Elle a chanté pour lui la chanson Surtout vous en 2006. Elle a aussi offert une chanson Cache Cache à Maxime Landry, qui raconte la vie de Maxime et de son père qui s'est suicidé à son jeune âge.

En janvier 2005, elle a présenté pour la première fois en France son opéra folk Un éternel hiver. Une histoire d'amour et de haine qu'elle a entièrement écrite, composée et mise en scène. Pour faire vivre ses personnages, elle a cette fois fait appel à quatre interprètes : Fabiola Toupin (Manon), Yvan Pedneault (Jeff), Manon Brunet (Micheline) et Daniel Jean (Agent Messier).

En 2007, après un an et demi de tournée avec la troupe de son opéra folk et la sortie de son album Ma Signature, certifié lui aussi disque de platine, Lynda Lemay retrouve la scène et propose une grande tournée dans un univers très dépouillé, accompagnée sur scène par son complice de la première heure Yves Savard et son frère Marco Savard. Son 40e passage à l'Olympia de Paris, en avril 2007, a été capté pour un DVD sorti en novembre 2007 pour fêter ses 40 ans.

Son onzième album studio, intitulé Allô, c'est moi, est sorti en novembre 2008



L'athlète Chantal Petitclerc et la chanteuse Lynda Lemay ont reçu l'insigne de chevalier de l'Ordre de la Pléiade lors d'une cérémonie qui a eu lieu le 17 mars à l'Assemblée nationale du Québec.
Les deux femmes sont les premières Portneuvoises à obtenir cette décoration créée en 1976 par l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) pour reconnaître les mérites de personnalités qui se sont distinguées «en servant des idéaux de coopération et d'amitié de la Francophonie».
Chantal Petitclerc, originaire de Saint-Marc-des-Carrières, s'est fait connaître à travers le monde par ses succès en course en fauteuil roulant. Elle a participé à cinq Jeux paralympiques et remporté 21 médailles, dont 14 d'or. À Athènes, en 2004, et à Pékin, en 2008, elle a remporté cinq médailles d'or. De plus, à Athènes, elle a raflé l'or à l'épreuve de 800 mètres en fauteuil roulant aux Jeux olympiques, ce qui en fait la seule athlète canadienne à avoir remporté des médailles aux Jeux olympiques, paralympiques et du Commonwealth.
 
Lynda Lemay émue de recevoir son insigne de chevalière des mains du président de l'Assemblée nationale, Yvon Vallières.
Photo: Collection de l'Assemblée nationale

En 2009, Les Fous Chantants d'Alès interprètent sa chanson Bleu de l'album Allô c'est moi dans le cadre de leur hommage aux plus belles chansons québécoises.

L'album Décibels et des silences sort en 2016; il contient la chanson Attrape pas froid qui « lui a été inspirée par le drame de Charlie Hebdo et ses conséquences sur le comportement des parents vis à vis de leurs enfants ».

Carrière francophone

Durant l'année 2010, Lynda Lemay entame une grande tournée. Elle la commence en France de janvier à avril, puis la poursuit au Québec en juin et en septembre, avant de la terminer par un retour en France en novembre et décembre, avec une date en Belgique. Juste avant de poursuivre sa tournée québécoise, Lynda Lemay lance son douzième album intitulé Blessée le 7 septembre. Il remporte un succès estimable et assez inattendu en France au vu de l'état du marché du disque.

En 2011, Lynda Lemay sort son treizième album, Best of dans lequel on retrouve les succès qui ont fait connaitre la chanteuse, mais également quelques chansons inédites, telle que la chanson Pas de mot avec laquelle Lynda fera la promo de ce disque.

En 2013, elle sort son album Feutres et Pastels suivi d'une grande tournée au Québec et en Europe qui va durer 2 ans.

Discographie:
1990 : Nos rêves
1994 : Y
1995 : La visite (CD Single)
1996 : Lynda Lemay - Premier album
1998 : Lynda Lemay
1999 : Live
2000 : Du coq à l'âme
2002 : Les lettres rouges
2003 : Les secrets des oiseaux
2005 : Un paradis quelque part
2006 : Un éternel hiver (opéra folk)
2006 : Ma signature
2007 : Lynda Lemay 40/40 (DVD)
2008 : Allô, c'est moi
2010 : Blessée
2011 : Best of
2013 : Feutres et Pastels
2016 : Décibels et des silences




Faits marquants de sa carrière au Canada:
Novembre 2002 : Certification Or pour l'album Les lettres rouges (50 000 copies vendues).
Juin 2002:  Les lettres rouges de Lynda Lemay est no 1 au Palmarès des ventes francophones au Québec pour huit semaines consécutives dès la sortie de l’album.
Mai 2002:  Lancement de l'album Les lettres rouges.
Février 2002: Pour une quatrième année consécutive, nomination aux Prix Juno, cette fois dans la catégorie Meilleur vendeur - album francophone pour l'album Du coq à l'âme.  
Janvier 2001: Nomination au Gala des Junos, à Toronto, dans les catégories Meilleure interprète féminine et Album de l'année ? meilleure pochette.
Octobre 2000:  Sortie de son cinquième album, Du coq à l'âme.
 Début de sa nouvelle tournée au Québec.
Gagnante du Félix Artiste québécois s'étant le plus illustré à l'étranger, à l'ADISQ.
Février 2000: Nomination au Gala des Junos, à Toronto, dans les catégories
Album francophone de l'année ? meilleur vendeur et Meilleure artiste féminine.
Octobre 1999: Nomination au Gala de l'ADISQ dans deux catégories : Album populaire de l'année
et Artiste québécois s'étant le plus illustré à l'étranger.
Septembre 1999: Retour sur les scènes de Québec et de Montréal.
Février 1999: Certification Or pour l'album Live.
Nomination au Gala des Junos, à Toronto, dans deux catégories.
Janvier 1999: Lancement du quatrième album, Live.
Novembre 1998: Lauréate du Félix Interprète féminine de l'année au Gala de l'ADISQ (choix du public)
Nomination au Gala de l'ADISQ dans six catégories.
Mars 1998: Première du spectacle de la tournée 1998-1999.
Février 1998:  Certification Or pour l'album Lynda Lemay.
 Lancement du troisième album, Lynda Lemay. 
Décembre 1997: Certification Double platine pour l'album Y. 
Décembre 1996: Fin de la tournée Y, au Capitole de Québec, après plus de 200 représentations. 
Janvier 1996: Certification Platine pour l'album Y.
Novembre 1995: Nomination au Gala de l'ADISQ dans sept catégories.
Octobre 1995:  Lancement du mini-album La visite, enregistré en spectacle. Il regroupe « La visite », « Le plus fort c'est mon père », « Drôle de mine » et « La veilleuse ».
Septembre 1995: Lauréate de la « Bourse internationale CFGL » de 25 000 $ qui lui permettra de faire rayonner son talent à l'extérieur du pays. 
Mai 1995: Certification Or pour l'album Y.
Mars 1995: Nomination au Gala des Junos, à Toronto, dans la catégorie
Album francophone de l'année ? meilleur vendeur.
Octobre 1994: Première du spectacle Y à la salle du Gesù, à Montréal (trois soirs à guichets fermés).
Mai 1994: Lancement du deuxième album, Y.
1990:  Lancement du premier album, Nos rêves. 
1989: Lauréate du prix Auteur-compositeur-interprète au Festival international
de la chanson de Granby.

Faits marquants de sa carrière à l'étranger: 
Février 2003  Récipiendaire du Victoire dans la catégorie Artiste féminine de l’année.
Juillet 2002  Les lettres rouges est certifié Platine (300 000 copies vendues) en France.
Juin 2002  Les lettres rouges est certifié Double or 
(200 000 copies vendues) en France.
Les lettres rouges, Du coq à l’âme et 
Live (enregistré au Capitole de Québec) sont
certifiés Or en Suisse (20 000 copies vendues chacun).
Avril 2002: Sortie de l'album Les lettres rouges en France. L'album fait son entrée directement en 1re position des ventes. De plus, à peine une semaine après sa sortie, l'album est certifié Disque d'or. 
Mars 2002: Nomination aux Victoires dans les catégories Interprète féminine de l'année et Spectacle musical ou tournée de l'année.    
Novembre 2001: Six soirs de supplémentaires à l'Olympia de Paris.
Juillet 2001: Sortie de l'album Nos rêves en France. 
Avril 2001 : Fin d'une tournée de 50 dates à guichets fermés en Europe, dont six soirs à
l'Olympia de Paris.
Janvier 2001: Nomination aux Victoires dans la catégorie Interprète féminine de l'année.
Octobre 2000: Sortie du nouvel album, Du coq à l'âme.
   Juin 2000: Tournée de concerts à guichets fermés en Suisse, dont trois soirs au Festival Pully à l'heure du Québec, un soir aux Francomanias, à Bulle et un soir à Lutry.
   Avril 2000: L'album Live est no 1 dans le top ventes francophone, en France, no 2 dans le top des meilleurs vendeurs et no 1 dans le top FNAC (la plus grande chaîne de magasins de disques en France). Plus de 300 000 copies de l'album Live ont été vendues en France jusqu'à maintenant.
 Fin d'une tournée de 52 dates à guichets fermés en Europe, dont trois soirs à l'Olympia de Paris.
Mars 2000:  Certification Or pour l'album Live en France (100 000 copies vendues).
Février 2000: Nomination aux Victoires dans la catégorie Révélation de l'année, et performance.
Novembre 1999: Tournée européenne, y compris Le Bataclan, à Paris, le 6 décembre 1999 et l'Olympia, les 3, 4 et 10 avril 2000, à guichets fermés.
  Septembre 1999: Récipiendaire du prix Lucien Barrière lui permettant de promouvoir sa tournée européenne.
 Avril 1999: Lancement de l'album Live en France, en Suisse et en Belgique.
 Concert au Printemps de Bourges.
 Tournée de promotion et de spectacles dans les magasins FNAC en France; l'album Live passe le cap des 25 000 copies vendues quelques semaines seulement après sa sortie!
  Mars 1999: Présentation de quatre chansons à la « Soirée Télérama ».
 Présentation de quatre chansons à « La chance aux chansons ».
 Décembre 1998: 42 représentations du spectacle de la tournée 1998-1999 au
Théâtre L'Européen, à Paris.
 Juillet 1998: Lancement de l'album éponyme au Japon incluant deux pièces tirées du mini-album La visite : « Drôle de mine » et « La veilleuse ».  
Juin 1998: Concert au Festival Pully à l'heure du Québec, en Suisse.
  Janvier 1998: Lancement de l'album éponyme en France.
 Présentation du spectacle de la tournée 1998-1999 au Sentier des Halles, à Paris (12 représentations à guichets fermés).
  Avril 1997: Enregistrement du troisième album au Studio Méga, en banlieue de Paris.
  Décembre 1996: Entente avec la prestigieuse maison d'édition européenne « Éditions Raoul Breton », propriété de Charles Aznavour.
  Juillet 1996: Participation au Festival de jazz de Montreux, en Suisse, lors d'un hommage
à Charles Trenet.
  Mai 1996: Présentation du spectacle de la tournée Y au Sentier des Halles, à Paris (cinq jours). 
Avril 1996: Sortie de l'album Lynda Lemay en Europe (extraits de Y et du spectacle).
 Première partie de Serge Lama au Festival Chorus des Hauts-de-Seine.
 Lauréate du « Prix spécial » du Conseil général et du « Prix du public » pour sa performance au 13e Tremplin du Chorus des Hauts-de-Seine.
    Mars 1996: Tournée de spectacles et de promotion en France, en Belgique et en Suisse.
  Juillet 1995: Lauréate du Prix « Sentier des Halles » pour sa performance aux Francofolies de La Rochelle. Ce prix lui permettra de présenter son spectacle durant cinq soirs consécutifs, à la salle du Sentier des Halles de Paris, au printemps 1996.
 


avec sa fille Jessie Huard


Récompenses:

Gala de l'ADISQ (Québec, Canada)
1998: interprète féminine de l'année
2000: artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec

Victoires de la musique (France)
2003: artiste féminine de l'année

En 2004, elle reçoit le prix Monfort du rayonnement de la Francophonie sur la scène internationale.

En 2012, Lynda Lemay est nommée Chevalier des Arts et des Lettres par le ministre de la culture Frédéric Mitterrand. Les insignes des arts et des lettres lui sont remises au terme de son concert à l'Olympia, le 30 janvier 2012, par Charles Aznavour mandaté par le ministre indisponible.

Lynda Lemay, mariée deux fois, livre sa vision cruelle et drôlatique du mariage

Après l'album Blessée sorti en 2010, Lynda Lemay compile ses plus grand moments de chansons réalistes dans un premier Best of savoureux attendu le lundi 5 septembre. À cette occasion, l'artiste québécoise livre cinq titres inédits dont Pas de mot et Le Mariage.
Le Mariage est une chanson où sa plume parfois cruelle mais délicieuse fait des merveilles : "Quand j'entends des filles dire 'ça va être le plus jour de ma vie', je ris dans ma barbe parce que quand on veut qu'une soirée soit parfaite, généralement, elle tourne mal", a-t-elle raconté au Parisien qui l'a jointe par téléphone. La chanteuse confie alors : "Je n'ai pas fait de cérémonies conventionnelles, de gros mariages où je devais tout choisir. Et puis je n'ai pas besoin d'être la reine de la journée. Je le suis chaque soir sur scène, quand tous les gens présents dans la salle me regardent. Mon dernier mariage était même idéal avec des musiciens, pas trop de monde. Et à la fin, j'ai sauté dans une piscine avec ma robe." En 1995, la chanteuse épousait l'humoriste Patrick Huard avec qui elle aura une fille, Jessie, deux ans plus tard. Après leur séparation, Lynda Lemay retente l'aventure du mariage à l'été 2005 avec réalisateur américain, Michael Weisinger, et donne naissance à une petite Ruby dans la foulée. Le couple est toujours solide.

Côté cœur, Lynda Lemay épouse en 1995 Patrick Huard. Ensemble, ils ont une fille, Jessie, née en 1997. Plus tard, elle fréquente Laurent Gerra, pendant quelques années (2001–2004). Le 23 juillet 2005, elle se marie avec Michael Weisinger. Le couple accueille Ruby, en juillet 2006. Ils se séparent en 2012.

 Publié le 14 septembre 2016
Lynda Lemay: le perfectionnisme des 50 ans

Lynda Lemay est une machine à idées, affirme Claude Mégo Lemay, coréalisateur de son nouvel album, Décibels et des silences, qui sort le 23 septembre. L'ex-directeur musical de Céline Dion ne blague pas: la chanteuse est arrivée en studio avec 50 à 60 chansons de son cru, la plupart récentes, mais aussi d'autres qu'elle avait dans ses tiroirs depuis les années 90.
Décibels et des silences compte pas moins de 15 chansons, 20 dans sa version de luxe. Pourtant, à écouter parler Lynda Lemay, on la croirait fin prête à retourner en studio tellement elle écrit et compose des chansons.
«Je passe des mois sans écrire. Si l'inspiration n'est pas là, je ne force pas», répond-elle à son interlocuteur incrédule. Puis, l'instant d'après, elle raconte que la nuit précédente, elle a pondu une chanson alors qu'elle savait trop bien qu'elle devrait se lever aux aurores pour la première journée d'école de sa plus jeune, puis enfiler les interviews à propos de son nouveau disque.
Cette chanson toute fraîche, ajoute-t-elle, lui pose problème parce qu'elle explore un thème, l'oubli, qu'elle aborde déjà dans son nouvel album, mais elle est «une coche au-dessus» de l'autre.
«Je me dis que je ne peux pas écrire une autre toune sur l'oubli, mais est-ce que je vais me censurer?»
Lynda Lemay a beau avoir franchi le cap de la cinquantaine cet été, ne vous attendez pas à ce qu'elle ralentisse. Elle est intarissable quand elle parle d'une autre chanson inédite, Les demi-soeurs, qu'elle a écrite pour que ses deux filles la chantent en duo mais dont un Américain qui n'entendait rien au français lui a dit qu'elle était faite sur mesure pour Eddie Vedder.
Elle a pris ça comme un compliment.

«Lynda, c'est une grande inventeuse d'histoires et je trouve qu'elle a de plus en plus de maîtrise et de raffinement», dit Mégo en citant en exemple la toute première chanson de l'album, Attrape pas froid, qui prend la forme d'une lettre d'une mère poule à sa grande fille qui doit vivre sa vie. «C'est beau, la façon dont les choses sont dites, mais on sait de quoi elle parle: de Charlie Hebdo, de la France, du groupe armé État islamique.»

«On dirait que j'ai tendance à faire des chansons un petit peu plus larges ou un peu moins précises, dit Lynda Lemay en souriant. C'est le côté positif d'avoir 50 ans, j'imagine, et d'avoir de l'expérience.»

«Je suis rendue pointilleuse, poursuit l'artiste. Je ne veux pas laisser aller une chanson quand elle n'est pas à la hauteur de ce que je sais que je peux donner. Je deviens perfectionniste.»

Ses 50 ans, Lynda Lemay a décidé de les fêter sur la scène de l'Olympia de Paris où elle donnera bientôt ses 58e, 59e et 60e spectacles en carrière. Comme elle l'a fait au Québec cet été, elle y chantera seule avec son fidèle pianiste Louis Bernier sauf qu'à Paris, elle fera également monter sur scène Sylvie Desgroseilliers, qu'elle a invitée quand la chanteuse a été éliminée à La voix.

«Je lui ai dit: "Non, ça ne s'arrêtera pas là. Si ça te tente, tu pourras venir fêter mes 50 ans à l'Olympia." Les gens vont découvrir une grande voix du Québec. Mon cadeau [d'anniversaire], ça va être d'offrir ce cadeau au public et d'être témoin de ce qui va se passer comme émotion.»

Du Lynda Lemay pur jus.

Octobre 2016
À Paris pour trois dates à l'Olym­pia, le 30 septembre, 1es 2 et 3 octobre, la chan­teuse québé­coise qui a écrit plus de 1000 chan­sons en plus de 25 ans de carrière nous a accordé un moment avec sa fille Ruby pendant les répétions de son tour de chant. Magique.
Samedi 1er octobre, Lynda Lemay a foulé les planches de l’Olympia pour la soixan­tième fois de sa carrière. Elle a présenté son nouvel album, Déci­bels et des silences. Vingt titres émou­vants, élégants et d’une sincé­rité brute, comme elle seule en a le secret. Comme Ruby, sa fille cadette de 10 ans chante seule Ne pars pas sur cet opus, et l’accompagne exceptionnellement sur les trois dates de l’Olym­pia, nous lui avons demandé un rendez-vous qu’elle a accepté de nous accor­der. Lynda Lemay est simple, géné­reuse et pleine de vie. Lorsque nous l’avons emme­née place Édouard VII pour réaliser quelques clichés avec sa fille, elle a consacré du temps à chacun des fans qui l’interpellait, signant des auto­graphes et discutant avec ceux qui le souhaitaient. Les gestes qu’elle échan­geait avec Ruby étaient tendres, d’au­tant que la petite était inti­mi­dée. Pour nous, elles ont inter­prété la chan­son Ne pars pas ensemble. « Jessie, ma fille aînée (19 ans aujourd’­hui, ndlr), a aussi chanté avec moi lorsqu’elle avait le même âge que Ruby. Par souci d’équité, aujourd’hui, c’est son tour ! » nous a-t-elle confié. Le 4 octobre, Lynda Lemay entame une tournée française de six mois. Ruby, elle, est repartie pour le Québec. Pas question de (trop) rater l’école.



Jeudi, 15 juin 2017

La semaine dernière, Lynda Lemay a malheureusement perdu un être cher. Son père, Alphonse Lemay, est décédé à l’âge de 88 ans.
«Le plus fort, c’est toi mon père, et ça le sera toujours. Même si tu déploies maintenant ta force au ciel, tu ne cesseras jamais de nous prendre sous ton aile sécurisante», a indiqué la chanteuse dans une publication partagée sur ses réseaux.
«Merci papa d’avoir été un père exemplaire, un grand-papa aimant, et un mari exceptionnel»
Lynda Lemay parle de son défunt papa avec éloge. Elle le décrit comme un modèle pour tous les humains qui ont croisé sa route. La chanteuse est également honorée d'avoir pu compter sur lui comme figure paternelle.
«Je t’admire éternellement. Je suis fière d’être ta fille depuis 50 ans. Toi tu as passé les 88 dernières années à embellir la terre, et 88, c’est “deux fois l’infini debout”! Bravo et merci encore pour ton courage, ta dignité, ta dévotion,
ton humour et ton amour sans bornes. Je t’aime.»


avec sa plus jeune fille: Ruby

  Site officiel de Linda Lemay:
http://www.lyndalemay.com/

Pour d'autres anniversaires de vos vedettes du mois de juillet

Retour Index
Vedettes  //   Accueil
 



annuaire
 
 
 

Hit-Parade