(mise à jour le 5 décembre 2012)

André-Philippe Gagnon
(17 décembre 1960)


 André-Philipe Gagnon en photos

"L'homme au mille voix"
L'humour qui dure...

André-Philippe Gagnon est né à Loretteville, le 17 décembre 1962 est un comédien et imitateur québécois. Surnommé l'« homme aux 400 voix »,
 Gagnon est l'un des imitateurs qui s'est le plus démarqué à l'extérieur du Québec.

Son très vaste répertoire comprend des centaines de voix parlées et chantées, imitant les plus grandes vedettes de la planète :
Céline Dion, Francis Cabrel, Stevie Wonder, Michael Jackson, etc.

Après plus de 22 ans de carrière, André-Philippe Gagnon est au sommet de son art et a toujours su faire rire son public partout dans le monde. Plus de cinq millions de personnes ont assisté à ses spectacles.
Stéphane Laporte
est intimement lié aux succès de Gagnon en tant que compositeur et scénariste.

« Mon véritable nom est André Gagnon. Mais comme il en existait déjà un quand je suis arrivé dans le métier, j'ai ajouté Philippe. Mais j'ai aussi porté un autre nom: Anton Beach! Je travaillais à cette époque à la défunte station CJRP de Québec, et la direction avait demandé à tous ses animateurs de porter un nom à consonance anglaise. J'étais donc devenu Anton Beach. Par chance, après 13 semaines, on m'a remercié de mes services! »
 

Au début du XXIe siècle, il est sûrement l'imitateur Québécois le mieux connu à l'extérieur du pays. De Francis Cabrel à Tracy Chapman, son répertoire est aussi vaste que varié. À lui seul, il interprète au Festival Juste pour Rire de 1985 les 18 voix qui composent la chanson «We are de world» . Cet exploit lui ouvre les portes du fameux «Tonight Show» de Johnny Carson, en novembre 1985, et de plusieurs scènes à travers le monde. Il s'établit temporairement à Las Vegas où, au tournant du siècle, son spectacle continue de faire courir les foules. La liste de ses spectacles comprend : Spectacle à l'hôtel The Venetian à Las Vegas (1999), Tournée mondiale en première partie de Céline Dion (1998), Cabaret du Casino de Montréal (1997), Tournée au Canada anglais (1995), Percée en Europe (1994), «Toute ressemblance avec des personnes connues est ben de valeur pour eux autres» est consacré le show de la décennie, Tournée nord-américaine au Canada anglais et sur la côte Ouest des Etats-Unis (1990), Tournée au Canada anglais (1988), Deuxième spectacle au Québec (1987),
Première tournée au Québec (1986). 

 

Il a trouvé sa voie en empruntant la voix des autres. Sur scène se bousculent les Mick Jagger, Frank Sinatra, Bing Crosby, Tracy Chapman, Francis Cabrel et des centaines d'autres, tous plus vrais que nature! En 1985, à sa première présence au Festival International Juste pour rire, à Montréal, on parle d'André Philippe Gagnon comme d'un véritable phénomène vocal. L'imitateur vient en effet de réaliser un tour de force: reproduire à la perfection les 18 voix de son désormais célèbre We Are the World. Gagnon répétera l'exploit au renommé Tonight Show de Johnny Carson avant de prendre d'assaut les plus prestigieuses scènes du monde. Fructueuse sur la scène internationale, la carrière de l'humoriste connaît bien peu de répit. Prague, Casablanca, Paris, New York, Brisbane, le monde entier veut être témoin des prouesses vocales du célèbre imitateur. Menant de front une carrière francophone et anglophone, on le considère à juste titre comme un des grands «entertainers» du showbusiness international. C'est probablement pour cette raison que Céline Dion l'a choisi pour faire la première partie de sa tournée mondiale.
En quelques semaines, sa vie change. Le monde découvre André-Philippe et André-Philippe
découvre le monde: Los Angeles, Paris, Genève, il reçoit partout un accueil délirant.
Lors d'un passage en France, il interprète avec brio We Are The World à l'émission française Champs-Élysées en présence de l'auteur de la pièce, Lionel Ritchie.

Complètement ébahi, ce dernier déclare: "La prochaine fois qu'on fera une chanson du genre,
on ne fera appel qu'à un seul homme!"

Au Québec, c'est la folie. À son premier grand spectacle sur scène, les critiques s'enflamment.
Elles affirment qu'André-Philippe Gagnon réinvente littéralement l'art de l'imitation .
Le public chavire lui aussi: en une seule journée, 21 000 billets sont vendus à Montréal.
En deux ans, Gagnon donne 239 représentations devant quelque 356 515 spectateurs, et son
spectacle devient le plus populaire de l'histoire du Québec. 


L’année 1985 marque au fer rouge la carrière d’André-Philippe Gagnon, alors que celui-ci y acquiert en quelques mois une notoriété internationale. C’est en effet cette année là qu’il participe pour la première fois au prestigieux Festival International Juste pour Rire de Montréal. Il y présente un numéro tout à fait incroyable et sans précédant, où il imite avec précision chaque artiste interprétant la chanson caritative « We Are the World ». Écrite par Michael Jackson et Lionel Richie et enregistrée par le groupe USA for Africa, cette chanson avait à l’origine pour objectif de collecter des fonds pour lutter contre la famine en Éthiopie. Fort du succès de sa prestation au Festival International Juste pour Rire, il est invité à présenter sa version de « We Are the World » sur le plateau du Tonight Show de Johnny Carson, lequel bénéficie d’une tribune de 15 millions de téléspectateurs américains.

Les répercussions de cette prestation télévisée sont immédiates. Les offres internationales affluent et l’artiste est invité aux Victoires de la Musique à Paris de même qu’au Gala Cinéma chante à Gstaad, en Suisse. Il y fait notamment la rencontre de Frank Sinatra, un artiste qu’il imite brillamment. Une première tournée en sol québécois s’impose et est prévue pour 1986. Lors de la mise en vente des billets à Montréal, plus de 21 000 billets s’envolent en 3 heures. Un record pour l’époque! La même année, il présente son spectacle à de nombreuses reprises dans les grandes boîtes de Las Vegas, Los Angeles et Atlantic City.

Moins de deux ans après avoir présenté « We Are the World » à la télévision américaine, André-Philippe Gagnon est invité, en compagnie de Lionel Ritchie, à participer à l’émission phare de la télévision française « Champs Élysées », regardée par plus de 22 millions de téléspectateurs européens. Au Québec, le succès de son spectacle se confirme alors qu’il est présenté, à guichets fermés, dans toutes les salles de spectacles de la province. En deux ans, il aura donné 239 représentations devant plus de 350 000 spectateurs, devenant ainsi le spectacle le plus populaire dans l’histoire du Québec. Reconnu par ses pairs, l’ADISQ lui confie, à 27 ans, le mandat d’animer la prestigieuse soirée du Gala de L’ADISQ 1987, faisant de lui par le fait même le plus jeune animateur de son histoire.

En 1988, alors que le monde a les yeux tournés vers Calgary pour la présentation des Jeux Olympiques d’hiver, André-Philippe Gagnon est invité à présenter un numéro spécial pour le gala d’ouverture des Jeux. La réaction est telle que la programmation culturelle de ceux-ci doit être modifiée pour y ajouter de nouvelles représentations du spectacle d’André-Philippe Gagnon. S’enclenche alors une première tournée de spectacles au Canada anglais, des spectacles à l’Expo 88 de Brisbane en Australie et une deuxième tournée dans les salles de spectacles du Québec.

Sa tournée au Canada anglais se poursuit l’année suivante et prend l’affiche dans les plus grandes et les plus belles salles de spectacles du pays. Partout, l’accueil est triomphal pour l’homme aux 400 voix. Après l’ADISQ en 1987, il devient en 1989 le premier québécois ( et le seul !) de même que le plus jeune animateur du « Junos Awards Gala » à Toronto. Il se produit également comme artiste invité au gala des Genie Awards, de même qu’au gala d’ouverture du Skydome de Toronto. Il va sans dire que ses séries de spectacles au Massey Hall et au Roy Thompson Hall de Toronto sont présentés à guichets fermés. Pendant ce temps au Québec, il rafle trois trophées Félix au Gala de l’ADISQ, dont celui du spectacle de l’humour de l’année.

Toujours à guichets fermés, André-Philippe poursuit sa tournée québécoise en 1990 et 1991. Il présente à l’automne 1991 une série de 33 représentations au Théâtre Saint-Denis de Montréal et voit son spectacle être certifié quadruple platine par l’ADISQ avec plus de 430 000 billets vendus. Il éclipse du fait même de très loin le record de vente de billets de spectacle au Québec détenu par… lui même! Poursuivant sur sa lancée, il lance un premier album, L’Intégrale, qui renferme douze chansons humoristiques. Quelques mois plus tard, alors Premier Ministre du Canada Brian Mulroney, invite André-Philippe à présenter un spectacle dans le cadre de la visite au Canada du couple princier britannique, la Princesse de Galles – Lady Diana - et le Prince Charles. Un défi que l’imitateur relève avec brio !

Huit ans après sa révélation au Tonight Show de Johnny Carson, L’Office National des Farces diffuse, 1993, une émission « documentaire» retraçant les grands moments de la carrière d’André-Philippe Gagnon ; l’émission obtient des côtes d’écoutes de plus de 1 900 000 spectateurs. En décembre de cette même année, il participe à la célèbre émission de fin d’année « Bye Bye 93 » en compagnie de Dominique Michel et Patrice L’Écuyer. Quelques mois plus tard, à l’automne 1994, une série de 36 représentations au Théâtre Saint-Denis de Montréal est couronnée de succès. Son troisième spectacle « Toute ressemblance avec des personnes connues est ben de valeur pour eux autres! » est par ailleurs consacré spectacle de la décennie.

En forte demande aux quatre coins du Canada, l’artiste entreprend en 1996 sa quatrième tournée en carrière au Canada anglais : en quelques semaines il visite 25 villes et offre plus de 40 représentations. En un an à peine, son plus récent spectacle a comblé les attentes de plus de 250 000 spectateurs, d’un océan à l’autre. Reconnaissant son apport à la culture canadienne, il est approché pour agir à titre de animateur du Gala du Gouverneur général du Canada, présenté sur les ondes de la Société Radio-Canada et ce, autant en français qu’en anglais!

Au printemps 1994, André-Philippe Gagnon fait une percée remarquée en Europe: le public de Bruxelles et du Palais des Glaces à Paris tombe sous son charme. À un point tel, qu’une nouvelle série de spectacles est prévue l’année suivante au cours de laquelle il présente son spectacle pendant deux semaines à Bruxelles et pendant six semaines au prestigieux Casino de Paris. En marge du Grand Prix de Monaco 1995, il est également invité à présenter un spectacle pour le Prince Rainier de Monaco.

En 1996, l’imitateur poursuit sur sa lancée des deux côtés de l’Atlantique. Il se présente quatre semaines à guichets fermés au Royal Alexandra Theatre de Toronto avant d’entreprendre une tournée européenne de trois mois. Il triomphe toujours et c’est au tour de la Belgique de l’acclamer ! Artiste invité au Festival du rire de Montreux et au Gala des Victoires de la Musique à Paris, il obtient un record d’écoute de tous les temps à la télévision française pour son spécial d’humour : André-Philippe Gagnon au Casino de Paris. De retour au Québec, il se voit couronné de deux prix Gémeaux, dont celui pour la meilleure performance dans un spécial humoristique et il anime, pour la seconde fois, le Gala du Gouverneur général du Canada. Il termine l’année de la même façon qu’il avait terminé 1993, en tant qu’artiste invité sur l’émission Bye Bye 1996 diffusée sur les ondes de la Société Radio-Canada.

Dès le 17 janvier 1997 et ce pour plusieurs semaines, il présente à guichets fermés au Casino de Montréal, son célèbre spectacle « Le show international » signé Stéphane Laporte. S’en suit une autre tournée à travers le Canada, les États-Unis avec escale à Paris et à Toulouse. En 1998, il continue toujours sa route aux États-Unis, au Canada, en Angleterre et en Europe. En août, s’amorce l’énorme tournée de Céline Dion, Let’s Talk About Love, tournée dans laquelle André-Philippe partagera la scène avec elle. Cette tournée, débutant au Fleet Center de Boston, les mènera dans plusieurs villes à travers le monde et se terminera par deux soirées au fameux Stade de France devant plus de 90 000 personnes chaque soir. Anecdote intéressante, le deuxième soir de son spectacle au Stade de France, André-Philippe s’est rendu au Parc des Princes immédiatement après sa prestation, pour un autre gala où 60 000 personnes l’attendaient. En une seule soirée, il aura été applaudi par plus de 150 000 spectateurs en délire.

En octobre 1999 débute une longue série de spectacles en anglais au prestigieux hôtel de Las Vegas, le Venitian. C’est la toute première fois qu’un humoriste québécois occupe une salle d’un de ces hôtels de la Strip et de plus, pour une aussi longue période. L’artiste est d’ailleurs élu découverte de l’année par le Gaming Today, la bible des spectacles de Las Vegas. Triomphant chaque soit, l’imitateur se produit sur la scène du Venitian à raison de 4 à 6 spectacles par semaine et ce, jusqu’en en juillet 2001. Il reprend alors la route, le temps de quelques mois, pour présenter son spectacle ailleurs aux États-Unis, au Canada de même qu’aux Pays-Bas. Mais le public de Las Vegas ne l’a pas oublié et en réclame encore ! Si bien que de septembre 2002 à la fin de l’année 2003, Gagnon est de retour sur la « Strip » et prend l’affiche de l’hôtel-casino « Le Paris ». L’artiste est maintenant reconnu comme un incontournable de Las Vegas.

En 2004 et 2005, après avoir conquit les spectateurs de l’hôtel-casino « Le Paris », l’homme aux quatre cent voix retourne sur la route avec son « Show International ». Il présentera celui-ci aux États-Unis, au Canada, dans les Caraïbes et en Europe et ce, autant dans des casinos, des salles de spectacles que des événements spéciaux, congrès et festivals. Entre les spectacles qu’il présente à travers le monde, André-Philippe Gagnon travaille sur son retour au Québec et prépare un tout nouveau spectacle «André-Philippe Gagnon…de retour ».

En tournée au Québec et au Canada francophone du printemps 2006 jusqu’à la fin de l’automne 2008, l’artiste revient à son premier public pour lequel il a préparé un spectacle exclusif comprenant les plus grands numéros de sa carrière et plusieurs nouveautés. Extrêmement bien accueilli par le public, le spectacle « André-Philippe Gagnon... de retour », reçoit en 2007 l’« OLIVIER » du spectacle le plus populaire de l’année ; soulignant ainsi son statut du meilleur vendeur de billets de spectacles de l’année de l’industrie de l’humour. En deux ans de tournée, le spectacle aura été présenté à plus de 175 reprises devant près de 200 000 spectateurs. Capté dans le cadre du 10e anniversaire du Grand Rire de Québec en juillet 2009, « André-Philippe Gagnon... de retour » sera diffusé en primeur sur les ondes de la chaîne SUPER ÉCRAN dès décembre 2009.

Au printemps et à l’été 2009, la tête remplie d’idées, Gagnon planche sur la création de son nouveau spectacle anglophone, lequel est présenté depuis janvier 2010 dans les salles de spectacles du Canada anglais. Faisant appel à certains des meilleurs auteurs canadiens, dont Gord Holtam & Rick Olsen (Royal Canadian Air Farce) et George Reinblatt (Rick Mercer's Monday Report, Just for Laughs) et à l’équipe de création de multimédias « Moment Factory » (NIN, Cirque du Soleil), le nouveau spectacle de l’artiste est son spectacle le plus achevé à ce jour. Autant technologiquement qu’artistiquement, l’artiste réserve de bien belles surprises à son public.

Recevant des éloges dès les premières représentations de son nouveau spectacle, tout est à nouveau permis pour André-Philippe Gagnon. Une tournée au Québec est prévue pour débuter dès la fin du printemps 2011 et des spectacles en France sont en préparation et devraient débuter dès l’hiver 2011-2012.


Un talent unique André Philippe Gagnon? Et comment! Lui seul arrive à se surpasser!

Il n'anait que cinq ans lorsqu'il a commencé ses premières imitations. Il découvrait par la même occasion, la joie et le plaisir de faire rire les autres. De ses jeunes années à aujourd'hui, il compte plus de 400 numéros à son répertoire. Il a fait des spectacles dans plus de 11 pays et dans les deux langues.
Il a plus de 3,500 représentations devant plus de 5 millions de personnes,
Il accompli toujours son travail avec la même passion, aujourd'hui  comme au début de sa carrière lorsqu'il avait cinq ans!

Il est né à Québec, Canada. Il a grandit comme tous les autres petits garçons de son quartier. Il aimait beaucoup les sports, aimait beaucoup rire, aimait la musique, raconter des histoires.
Il passait son temps à jouer au hockey et au baseball. Mais ce qu'il aimait par dessus tout, c'était d'imiter les célébritées pour faire rire ses amis et sa famille. Il a découvert très jeune qu'il avait un talent naturel: celui d'imitateur,  et il continua d'exploiter ses qualitées.

Il a commencé à performer dans des concours de talents, dans des festivals, et très tôt, il est devenu un des meilleurs au Canada. Il joua à guichet fermé à travers le pays.
Au milieu des années 80, il participa au Festival "Just For Laughs" à Montreal, pour ensuite aller au très populaire Tonight Show de Johnny Carson où il présenta sa fameuse chanson "We Are The World" qui lui demande de faire la voix de 18 chanteurs des plus connus et autant féminin que masculin. Dès ce moment, les américains ont découvert qui était André-Philippe Gagnon et ce dont il était capable, ils ont constaté son incomparable versatilitée et c'était une question de temps avant son retour au USA et étendre ses horizons.
 Mais avant d'aller jouer au Casino de Las Vegas, il a d'abord fait sa propre tournée avec son équipe,
à travers le Canada. et à travers le monde.
Ensuite, il s'est joint à la tournée de notre grande star, Céline Dion, pour une tournée internationale;
où des millions de fans sont venu les acclamées, de l'Australie à l'Europe et à travers les Etats-Unies. Au stade de France à Paris, André-Philippe a prouvé une fois de plus son charisme unique devant une foule de 90,000 qui lui ont accordé une ovation debout à chaque représentation.

Ensuite, il a demeure en permanence pour quatre ans à Las Vegas, où il déride le publis des Casino
Il a été très heureux de ce contrat car ça lui a permis de passer plus de temps avec son épouse, Marie-Claude et ses deux filles, Camille et Julie. Il a  eu aussi le loisir  de jouer au golf et au tennis. Il a même équipé sa famille pour le golf.
Avant ses débuts au Casino, il fut nommé: "1999 Best of the Best -Newcomer of the Year" par le magasine Gaming Today.
Avec son incroyable présence sur scène et son humour universelle:
ce n'est qu'un début et c'est pas fini!!!
 

SPECTACLES
1981
: Il se retrouve sur le plateau de l'émission de Michel Jasmin.

1983: Sa carrière prend son véritable envol aux
Lundis des Ha! Ha!.

1985
: Il interprète la célèbre chanson We Are the World au Festival Juste pour rire en imitant très bien les voix des 18 chanteurs rock originaux. On parle alors d'André-Philippe Gagnon comme d'un véritable phénomène vocal. En France, il interprète We Are the World à l'émission Champs Élysées en présence de Lionel Richie, l'auteur de cette chanson, qui est littéralement ébahi : « La prochaine fois qu'on fait une autre chanson du genre, dit-il, on n'aura qu'une seule personne à appeler ! » Après cette remarquable prestation, il est invité en novembre à la fameuse émission The Tonight Show de Johnny Carson, ce qui propulse sa carrière.

1986: Son premier grand spectacle sur scène est un succès. Les critiques affirment que Gagnon réinvente l'art de l'imitation, qu'il en repousse les limites. En une seule journée, il vend à
Montréal plus de 21 000 billets. Il donne 239 représentations lors de sa première tournée de deux ans devant
 plus de
256 515 spectateurs.

1987: Son deuxième spectacle au Québec surpasse le record établi par le premier avec 267 représentations, devant plus de
430 000 spectateurs.

1988: Il donne 108 représentations de son spectacle anglophone, devant plus de
216 878 spectateurs.

1990: Il fait sa tournée nord-américaine au Canada anglais et sur la côte Ouest des États-Unis.

1991: Sortie de l'album "L'Integrale" avec entre autres La Canada.

1993:
Radio-Canada diffuse une émission sur les grands moments de sa carrière. L'émission est regardée par 2 millions de téléspectateurs et remporte le prix Gémeaux de la meilleure émission d'humour.

1994: Il fait une percée remarquable en Europe. À Bruxelles comme à Paris, on lui réserve chaque soir un
standing ovation, hommage peu fréquent pour les Européens. Son nouveau spectacle Toute ressemblance avec des personnes connues est ben de valeur pour eux autres ! est lancé au Théâtre Saint-Denis à Montréal.

1995: Il est invité pour six semaines au prestigieux
Casino de Paris, donne des représentations à Bruxelles, Montréal et Québec, et débute une tournée d'une quarantaine de spectacles dans l'ouest canadien.

1996: Il apparaît au
Festival du rire de Montreux, aux Victoires de la musique et sur plusieurs chaînes de télévision françaises. Ses quatre semaines de spectacles au Royal Alexandra Theatre à Toronto sont à guichets fermés. Il fera ensuite une tournée européenne de trois mois.

1997: Il revient au Québec et offre ses meilleures performances au Cabaret du
Casino de Montréal. Il retourne en mai au Royal Alexandra Theatre de Toronto pour quatre autres semaines.

1998: Il s'envole pour une tournée européenne qui l'amène en
France, en Belgique et en Suisse. Il assure ensuite la première partie du spectacle de Céline Dion lors de sa tournée mondiale.

1999: Il s'établit à
Las Vegas où il présente son spectacle à l'hôtel The Venetian.

2003: Il entreprend une tournée anglophone des villes de l’est canadien.

2004: Il présente son spectacle aux villes de l'ouest canadien. L’adaptation francophone des meilleurs moments de son spectacle présenté à Las Vegas est présentée au Québec.

2006: Il lance son nouveau spectacle intitulé
André-Philippe Gagnon... de retour, présenté jusqu'en mars 2007 pour souligner ses vingt ans de carrière. Le spectacle présente des imitations de José Théodore, d'André Boisclair, de Pierre Lapointe, de Brigitte Bardot et de Céline Dion.

PRIX ET DISTINCTIONS
1999 - Best of the Best - Newcomer of the Year
1996
 Deux prix Gémeaux dont Meilleure performance pour un spécial humoristique
 Record d'écoute de tous les temps à la télévision française pour le spécial André-Philippe Gagnon au Casino de Paris
1991 - Billet quadruple platine Signé Laporte
1989-  Gala de l'ADISQ, Félix Spectacle de l'année - Humour pour André-Philippe Gagnon
1986- Gala de l'ADISQ, Félix Spectacle de l'année - Humour pour André-Philippe Gagnon

André Philippe Gagnon est de retour au Québec. Après un séjour de quatre années à Las Vegas où il a donné près de 1 000 spectacles, il s’installe à Montréal pour écrire un nouveau show.

L’humoriste a vendu sa propriété américaine pour revenir à Montréal. Les effets personnels de la famille arriveront sous peu : « La remorque s’en vient », a-t-il confirmé, toujours aussi souriant.

L’humoriste a présenté ses spectacles sur « la Strip » (la rue principale, où tous les gros spectacles ont lieu à Vegas) à l’hôtel Venicien et ensuite au Paris les quatre dernières années, un défi qu’aucun autre artiste québécois n’a relevé avant lui.

L’aventure américaine n’est pourtant pas terminée. André Philippe a déjà des offres de Las Vegas pour l’an prochain et les négociations sont pratiquement finies.

"Fourmis dans les jambes"
D’ici là, l’humoriste donnera quelques spectacles privés en France et aux États-Unis. Il sera même de retour au Paris de Las Vegas le temps d’une représentation privée. André Philippe accordera aussi quelques entrevues à la télé américaine.

Entre-temps, il travaillera à son prochain spectacle, qu’il compte présenter à Montréal et au Canada anglais. En quatre ans, André a bien entendu eu le mal du pays. « André Philippe a hâte de monter sur scène au Québec, de travailler ici, de nous préciser Stéphane Laporte. On a des fourmis dans les jambes. »

"Bon pour les enfants"
« Ce sera bon pour nos enfants aussi, a précisé André Philippe, ils vont revenir au français. Ils parlent très bien l’anglais, même trop, ils avaient commencé à parler en anglais même entre eux. »

Quand André Philippe retournera à son port d’attache à Las Vegas avec son nouveau spectacle, il le présentera occasionnellement aussi en Europe et au Canada. L’humoriste est en demande dans plusieurs marchés. Maintenant que les enfants sont plus grands, l’humoriste peut se permettre quelques déplacements.

Voyage de souvenirs

André Philippe revient d’un voyage en France avec sa femme. Les parents de Jules, et Camille,  (deux beaux petits blonds qu’il ne veut pas laisser photographier), ont visité la ville où ils se sont mariés dix ans plus tôt, près de Saint-Tropez.

L’imitateur était une des belles surprises du dernier spectacle de Star Académie, il y a quelques jours, au Centre Bell. En grande forme, il nous a appris qu’il se cherche une maison à Montréal.

Un talent unique André-Philippe Gagnon? Et comment! Lui seul arrive à se surpasser!

André-Philippe Gagnon... de retour

André-Philippe Gagnon est de retour sur les scènes du Québec avec son nouveau spectacle André-Philippe Gagnon… de retour. Le roi de l’imitation célèbre cette année ses 20 ans de carrière et ses 20 ans d'association avec Stéphane Laporte qui écrit les textes de tous ses spectacles. Son répertoire, aussi vaste que varié, comprend quelque 400 voix, imitant les plus grandes vedettes de la planète et adaptant ses spectacles à l'actualité. Aujourd’hui au sommet de son art, Gagnon revient à son premier public pour lequel il a préparé un spectacle exclusif comprenant les plus grands numéros de sa carrière et plusieurs nouveautés.

2003
Après avoir conquit la plupart des touristes passant à l’hôtel Le Paris, il reprend une tournée des Etats-Unis, au Canada, en passant par les Caraïbes.

2004
 Avec Le Show International, André-Philippe Gagnon est en tournée plus que jamais à travers l’Amérique et l’Europe

2005
 Entre les spectacles qu’il présente dans le secteur privé à travers le monde, André-Philippe Gagnon travaille sur son retour au Québec et prépare un tout nouveau spectacle « André-Philippe Gagnon…de retour ». La tournée débutera en février 2006 à travers le Québec et le Canada.
 samedi  18 novembre 20h30

André-Philippe Gagnon …...de retour!

André-Philippe Gagnon est de retour au Canada pour le plus grand  bonheur de ses fans. Signé Stéphane Laporte, son fidèle  complice, le spectacle «André-Philippe Gagnon… de  retour!» mettra en scène les plus grands classiques  de l’imitateur en plus de numéros développés  spécialement pour la francophonie.
Gagnon effectuera une tournée qui le mènera dans les principales villes québécoises en 2006. Il sera au Cabaret du Casino de Montréal du 29 mars au 30 avril.

Maintenant établi à Las Vegas, l'artiste fera la navette entre sa ville d'adoption et le Québec afin de présenter son nouveau spectacle à compter de février prochain.

André-Philippe Gagnon célèbre cette année ses 20 ans de carrière et ses 20 ans d'association avec Stéphane Laporte, qui a écrit les textes de tous ses spectacles.


Avril 2006:
André-Philippe Gagnon : un imitateur d'exception
Jean Beaunoyer, La Presse

Après avoir vu les prouesses d'André-Philippe Gagnon au Cabaret du Casino de Montréal, il y a de quoi se demander s'il n'est pas devenu au fil des ans le meilleur imitateur au monde. De retour au Québec après une absence de 10 ans, André-Philippe Gagnon a repris là où il avait laissé avant de s'installer à Las Vegas, en interprétant son fameux We Are the World avec, sur grand écran, les photos de tous les artistes qu'il imite. Le numéro était bien sûr réglé au quart de tour, comme tout le reste d'ailleurs: Gagnon a bien appris du showbiz américain.

Pour nous faire comprendre qu'il n'a pas pour autant oublié le Québec et ses vedettes, nouvelles et anciennes, il enchaîne avec une imitation de Séraphin Poudrier qui discute du cinéma québécois. Tordant d'entendre notre Séraphin national s'étonner de retrouver sur nos écrans des " vieux " films comme Le Survenant, Un Homme et son péché, Aurore ou Maurice Richard. Séraphin comprend aussi pourquoi on accepte le mariage gai de nos jours. Tout simplement parce que les femmes n'obéissent pas comme Donalda. J'en passe et des meilleures, parce qu'il y a surtout de la musique dans ce spectacle, et il faut souligner de nouvelles imitations de Québécois, dont Pierre Lapointe, Mes Aïeux, André Boisclair, Corneille, Guy A. Lepage et même le fou du roi, Dany Turcotte.

L'homme aux 400 voix profite d'un dialogue amoureux pour aligner une vingtaine de chansons en anglais de toutes les époques avec les voix d'Elton John, Louis Armstrong, Michael Jackson et bien d'autres que j'ai oubliées tant elles passent vite.

Le Lundi 28 Mai 2007
André-Philippe Gagnon vous dit merci pour l’Olivier (et pour tout le reste aussi !)
André-Philippe Gagnon a remporté hier l’Olivier de l’humoriste le plus populaire. Malheureusement, il ne pouvait pas être là pour aller chercher son prix. Il est en spectacle à Hawaï. Mais sachez combien ce trophée lui fait plaisir.
Je le sais, c’est mon frère depuis 22 ans. Depuis 1985, l’année où je lui ai proposé d’imiter We are the world. Cette année-là, il a triomphé au Festival Juste pour rire, puis au Tonight Show avec Johnny Carson. Et c’était parti. Des tournées mondiales jusqu’en Australie et des records d’assistance au Théâtre St-Denis.
Et voilà que 22 ans plus tard, après dix ans d’absence, cinq années de spectacles à Las Vegas, il revient au Québec, et c’est encore lui qui fait le plus courir les foules. Devant tous les humoristes hots de l’heure. C’est fort.
Le public n’est pas volage, comme on le prétend trop souvent. Le public est fidèle avec ceux qui le méritent.
Et Dieu sait qu’en aimant André-Philippe, vous aimez le bon gars. Un gars, qui soir après soir, se donne comme si c’était son premier show. Comme si tout était à prouver. Et il a raison. Tout est toujours à prouver.
Merci. Il y a trois ans, quand son gérant Pierre Gravel et moi, nous lui avons dit combien il était important qu’il revienne faire des spectacles au Québec, que les gens s’ennuyaient de lui, André était un peu inquiet. Il se demandait si c’était vrai. Lui, avait hâte, mais il ne présumait pas de vos intentions. Merci de nous avoir donnés raison.
mitié. Il y a des amis qu’on n’a pas vus depuis des lunes, et quand on les revoit, c’est comme s’ils avaient toujours été là. Merci d’être des amis comme ça.

ANDRÉ-PHILIPPE GAGNON
Rêve de jouer au cinéma
06-10-2007
La famille d’André-Philippe Gagnon a regagné la maison de Las Vegas, les enfants ont repris l’école, mais l’humoriste, lui, reste ici. Son automne québécois s’annonce chargé.
André-Philippe Gagnon a donné une centaine de spectacles au Casino de Montréal. À la fin de sa tournée québécoise, il en aura donné près de 200. Partout, les gens en redemandent, ils veulent retrouver l’enfant prodige qui s’exile la moitié de l’année aux États-Unis pour sa carrière et charme les Américains.

Au Québec, néanmoins, André-Philippe, sa femme, Marie-Claude, et ses deux enfants, Camille, 12 ans, et Jules, 9 ans, reviennent toujours. Tout l’été, la petite famille a célébré le beau temps dans l’eau à Mont-Tremblant. Les enfants ont fait du wakeboard, une sorte de planche neige conçue pour faire du surf sur les vagues d’un bateau moteur. André- Philippe et les siens sont des sportifs.


CULTURE QUÉBÉCOISE

Tous les étés, les Gagnon reviennent pour trois mois au Québec. Les enfants, qui sont trilingues, parlent l’anglais, le français et l’espagnol qu’ils apprennent à l’école, mais n’ont pas perdu leurs racines: «Ils baignent dans la même culture qu’un p’tit gars de Brossard et ils connaissent la musique des Trois Accords et celle de Dan Bigras, déclare l’humoriste. Ils ont des amis ici.»

Le domicile de Las Vegas est pour André-Philippe leur maison secondaire et l’humoriste estime qu’un jour, il reviendra au Québec pour de bon. Évidemment, alors qu’il est retenu au Québec, les enfants d’André-Philippe veulent savoir quand papa va revenir sur la Strip. Pas de sitôt. André-Philippe est en pleine tournée. Il a encore des douzaines de shows à présenter ici, d’autres au Canada anglais et quelques spectacles privés l’international.

RETOUR À LAS VEGAS

L’imitateur aux 400 voix ne cesse jamais de travailler de nouvelles intonations, d’ajouter des personnages. Pour le Québec, il a québécisé son show de Las Vegas et ajouté de nouveaux personnages: Guy A. Lepage, Dany Turcotte, Dan Bigras, Corneille et Stefie Shock, notamment. Pour l’Olympia de Montréal, qu’il visite dans quelques jours, il a encore rajouté du nouveau matériel.

«Il y a des numéros qui restent que les gens veulent entendre et j’y vais aussi avec l’actualité, dit-il. Je fais revenir Jean Chrétien à l’occasion et le scandale de Bill Clinton va revenir à la mode puisque sa femme, Hilary, se présente aux élections présidentielles.»

En 2008, André-Philippe Gagnon retournera à sa résidence à Las Vegas avec un nouveau spectacle plus élaboré, «un old fashion show, une rencontre entre l’imitation et une sorte de Cirque du Soleil, plein d’effets secondaires», déclare l’humoriste.

L’artiste rêve aussi d’autre chose. Il souhaite un jour jouer au cinéma. Stéphane Laporte est d’ailleurs en train d’écrire un scénario qui pourrait permettre à André- Philippe de jouer tout en exploitant son talent d’imitateur.

André-Philippe Gagnon est en spectacle aujourd’hui samedi à Saint-Jean-sur- Richelieu. Il sera à l’Olympia de Montréal les 11, 12, 13, 18 et 20 octobre. Il sera à Saint-Hyacinthe le 23 octobre, La Salle le 24 octobre, à Valleyfield les 29 et 30 octobre, à Québec le 14 décembre et à Granby le 16 décembre.

En tournée au Québec et au Canada anglais
Publié le 16 juillet 2009

Quelques moments marquants de la carrière d'André-Philippe Gagnon
1985
 Invité au Tonight Show de Johnny Carson devant 15 millions de téléspectateurs américains. > Victoires de la Musique, à Paris. > Gala Cinéma en Suisse, en compagnie de Frank Sinatra et Jane Fonda.
1987
 Invité, en compagnie de Lionel Ritchie, à l'émission Champs Élysées en France, devant 22 millions de téléspectateurs.
 Tournée québécoise à guichets fermés partout. En deux ans, il aura donné 239 représentations devant 356 515 spectateurs, devenant ainsi le spectacle le plus populaire dans l'histoire du Québec.
1988
 Spectacle aux Jeux olympiques de Calgary ainsi qu'à l'Expo 88 à Brisbane, en Australie.
1989
 Il gagne trois trophées Félix au Gala de l'ADISQ, à Montréal, dont celui du spectacle de l'humour de l'année.
1991
 430 000 billets de son second spectacle sont vendus au Québec.
1992
 Il se produit devant le Prince Charles et la Princesse Diana sur invitation de Brian Mulroney.
1994
 Il perce en Europe, à Bruxelles et à Paris, en plus de donner 36 représentations au Saint-Denis à Montréal à l'automne.
1995
 Tournée canadienne, spectacles à Bruxelles et au Casino de Paris. Il se produit aussi devant le Prince Rainier au Grand Prix de Monaco.
1997
 Série de spectacles au Casino de Montréal et nouvelle tournée américaine, avec détour à Paris et Toulouse.
1998
 Il occupe la première partie de la tournée Let's talk about love de Céline Dion à travers le monde.
1999
 Il amorce une longue série de spectacles à l'hôtel Venitian de Las Vegas jusqu'en 2001.
2001
 Tournée au Canada, aux États-Unis et à Amsterdam.
2002
 Nouvelle série de spectacle à l'hôtel Paris de Las Vegas.
2003 à 2005
 Tournée au Canada, aux États-Unis et en Europe.
Depuis 2006
 En tournée au Québec et au Canada avec le spectacle André-Philippe Gagnon... de retour.
Source: www.andrephilippegagnon.com

2009:
André-Philippe Gagnon en cadeau
Photo: La Presse
Paule Vermot-Desroches, Le Nouvelliste
(Trois-Rivières) C'est tout un cadeau qui sera fait à la population cette année, à l'occasion du 40e anniversaire du Grand Prix de Trois-Rivières. Selon ce que Le Nouvelliste a pu apprendre, l'imitateur québécois André-Philippe Gagnon donnera un spectacle gratuit le vendredi 14 août, sur le site du FestiVoix, dans le cadre des festivités du Grand Prix et de celles du 375e de Trois-Rivières.
La nouvelle devrait être confirmée cet après-midi lors d'une conférence de presse tenue par l'équipe des Fêtes du 375e de Trois-Rivières, qui annoncera du même coup la programmation de cette édition spéciale.
 
Joint au téléphone hier, le directeur général des fêtes, Steve Dubé, n'a pas voulu confirmer la nouvelle, mais n'a pas non plus démenti l'information. Par contre, selon nos sources, l'imitateur reconnu au plan international offrira bel et bien un spectacle gratuit en plein air le vendredi soir lors de la fin de semaine du Grand Prix. Une scène particulière devrait être montée spécialement pour l'accueillir sur le site du FestiVoix. En temps normal, la scène accueillant les spectacles présentés dans le cadre du Grand Prix était montée au bout de la rue des Forges. Or, avec la venue d'André-Philippe Gagnon, l'emplacement serait trop étroit pour accueillir les milliers de personnes qui seront attendues sur le site ce soir-là.
Il s'agira du seul spectacle d'André-Philippe Gagnon au Québec cet été. Il sera présent à Saguenay à la fin du mois de septembre ainsi qu'à Gatineau en octobre, mais aucune autre représentation n'est prévue d'ici là. Il s'agirait d'ailleurs du premier spectacle gratuit donné au Québec par le célèbre interprète de We are the World.
Le spectacle s'ajoutera donc aux activités déjà présentées dans le cadre du Grand Prix, et même bonifiées cette année par les Fêtes du 375e anniversaire de Trois-Rivières. De ce nombre, on compte le fameux feu d'artifice du samedi soir, dont le budget sera plus que doublé cette année pour offrir un spectacle deux fois plus long au public rassemblé au parc portuaire. Selon ce qui avait déjà été annoncé, on parle du plus important spectacle de pyrotechnie de l'histoire de Trois-Rivières.
D'autres activités devraient être annoncées au cours des prochains jours pour compléter la programmation artistique et populaire de l'animation du Grand Prix de Trois-Rivières. Un spectacle devrait aussi être présenté le jeudi soir, mais l'identité du ou des artistes n'a pas encore été dévoilée.
 
C’est en compagnie de Sylvain Parent-Bédard et de Mario Grenier, respectivement président et organisateur du Festival du Grand Rire de Québec, qu’André-Philippe Gagnon a introduit le spectacle «Live à Québec : le retour du nordique!», présenté à la place d’Youville vendredi le 24 juillet à 20h00.
Une performance regroupant les meilleurs moments de ses 25 années de carrière, quelques nouveaux numéros qui n’ont été présentés qu’à Las Vegas et des concepts qui jusqu’à maintenant étaient réservés à la France, la Belgique et la Suisse. André-Philippe Gagnon y imite plus d’une centaine de voix dont celles de Sting, Paul McCartney, Céline Dion, Michael Jackson, Michel Bergeron et Jacques Demers. Le spectacle est écrit en collaboration avec Stéphane Laporte et est réalisé par nul autre que Pierre Séguin, réalisateur d’expérience qui a travaillé notamment pour Sting, Paul McCartney et Plácido Domingo.

Pour la première fois de sa carrière, une captation télévisuelle de la prestation d’André-Philippe Gagnon a été effectuée. Ainsi, dès septembre prochain, les téléspectateurs pourront visionner cette performance unique sur les ondes de Super Écran. «Une grande nouvelle pour Québec», dit le Président du Festival du Grand Rire, qui désire depuis longtemps «faire de Québec la capitale de la captation de spectacle d’humour».

André-Philippe Gagnon, surnommé l’homme aux 400 voix, a derrière lui une carrière exceptionnelle. L’imitateur originaire de Loretteville a performé un peu partout dans le monde, notamment dans les villes de Los Angeles, Las Vegas, Paris et Bruxelles. Au cours des années, il a également eu l’occasion de rencontrer des grands noms tels que Johnny Carson, Lionel Richie et Céline Dion. Malgré son impressionnant curriculum vitae, il nous confie qu’en se produisant devant des milliers de personnes dans sa ville natale, il réalise un rêve d’enfance.
{André-Philippe Gagnon, en compagnie de Sylvain Parent-Bédard et de Mario Grenier

Arts de la scène/théâtre
Présenté par la : Mouvement d'implication francophone d'Orléans
Au sommet de son art, André-Philippe Gagnon a préparé un spectacle comprenant un montage des plus grands numéros de son spectacle international et plusieurs numéros conçus spécialement pour le public francophone, dans le cadre de l'ouverture du Centre des arts Shenkman d'Orléans.
Langue : Français
Dates : Le 5 décembre 2009
André-Philippe Gagnon n’a plus besoin de présentation, et ce, aux quatre coins du globe. Grâce à son inoubliable numéro de We are the World où il imitait à la perfection les 18 artistes composant ce hit planétaire, il est devenu l’imitateur le plus convoité au monde.

Celui qu’on surnomme «l’homme aux 400 voix» nous a fait le bonheur, l’an dernier, de faire un arrêt au Festival Grand Rire de Québec lors de son retour sur les planches québécoises. Durant plusieurs années, il a fait salle comble avec ses spectacles présentés à travers le monde. Ses imitations brillantes, ses textes savoureux ainsi que son charisme remarquable on fait craquer les spectateurs de Las Vegas à Paris en passant par Hong Kong.
C’est maintenant à votre tour d’admirer les prouesses vocales de ce grand artiste de chez nous.
Publié le 13 avril 2010

André-Philippe Gagnon offrira un nouveau spectacle au Gala de la robe rouge
Archives La Presse: Albert Bérubé.....La Tribune

(SHERBROOKE) L'humoriste André-Philippe Gagnon offrira un tout nouveau spectacle au Théâtre Granada, le vendredi 4 juin, à l'invitation de la section estrienne de la Fondation des maladies du coeur du Québec (FMCQ).
Ce spectacle ouvert à tous, donc à 1100 personnes au Granada, sera présenté dans le cadre du Gala de la robe rouge, qui constitue la plus grosse activité annuelle de financement de l'organisation régionale de la FMCQ.
Les deux autres sont le souper des célébrités, en janvier, et un tournoi de golf à la fin de l'été.
«Notre budget en Estrie est de 300 000 à 350 000 $, et nous versons là-dessus 200 000 $ pour la recherche au CHUS (Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke», indique Manon Thibodeau, directrice régionale.
«Près de 800 personnes décèdent chaque année en Estrie suite à une maladie cardiovasculaire, soit deux personnes par jour.»


André-Philippe Gagnon à l’affiche du Canon Theater
 2010-10-07

 André-Philippe Gagnon © TVA Publications
André-Philippe Gagnon effectuera sa grande rentrée torontoise sur les planches du Canon Theater le 1er décembre prochain. L’imitateur, qui a entamé la tournée canadienne de son spectacle The One-man Hit Parade en janvier dernier, y proposera une série de cinq représentations.
Véritable voyage musical à travers les époques, le spectacle réunit des interprétations d’Elvis, Elton John, Jack Johnson, Justin Timberlake, Johnny Cash, Kid Rock et Susan Boyle.
«Je pense que les gens de tout âge seront conquis puisque les artistes choisis représentent différentes générations. Je suis très honoré et comblé de présenter ce nouveau spectacle en anglais et j’espère que le plaisir et le rire seront contagieux», a émis l’artiste, par voie de communiqué.
Pour ce spectacle, en plus de collaborer avec l’équipe de création multimédias Moment Factory (Cirque du Soleil), Gagnon s’est entouré de réputés auteurs canadiens anglais tels que Gord Holtam & Rick Olsen (Royal Canadian Air Farce) et George Reinblatt (Just for Laughs).
The One-man Hit Parade sera présenté du 1er au 5 décembre 2010 au Canon Theater de Toronto
 
The One Man Hit Parade
Michelle Coudé-Lord 20-02-2010

Il est The One Man Hit Parade.
André-Philippe Gagnon reprend la route avec ce tout nouveau spectacle où il mettra encore sa voix, son talent unique à contribution.
Cette semaine, il a entamé une vaste tournée dans le Canada anglais. De Regina à Saskatoon en passant par Vancouver, l’homme aux mille et une voix embarque dans ses bagages les musiques des années 50 jusqu’à ce jour.
Il imite plus de 120 artistes et termine avec la toute nouvelle Susan Boyle. Effets visuels montrant les artistes qu’il imite, nouvelle technologie DEL, André-Philippe Gagnon a mis le paquet pour cette toute nouvelle production.
«Daniel Jean de Moments Factory, une firme québécoise qui a travaillé avec le Cirque du Soleil, a réalisé les effets spéciaux. Stéphane Laporte, Gord Holtman et Rick Olsen de Royal Canadian Air Farce furent aussi des collaborateurs hors pair pour mettre sur pied ce nouveau spectacle.
J’en suis très fier et j’ai hâte de voir la réaction du public», confie en entrevue au Journal l’artiste de 38 ans.

RETOUR À LAS VEGAS
Des producteurs de Las Vegas iront voir un de ses spectacles dans l’ouest. Car même s’il s’est réinstallé au Québec, André-Philippe Gagnon ne rejette pas du tout l’idée d’aller revivre à Las Vegas et d’y installer son spectacle.
«C’est un de mes objectifs dès l’an prochain, si je peux. C’est formidable pour la famille. Je peux alors concilier parfaitement travail et famille. J’ai toujours voulu voir grandir mes enfants. Pour moi, c’est la priorité», exprime le père de Camille, 15ans, et Jules, 12 ans.
Sa femme Marie-Claude demeure sa grande complice. André-Philippe Gagnon parle toujours avec une grande fierté des siens en entrevue, ce qui est fort attachant. C’est donc un spectacle de près de deux heures qu’il présente, où toutes les époques musicales passent.
«Des Beatles aux Rolling Stones, en passant par Cat Stevens, les années disco, les Sinatra... je fais un grand tour et avec les effets visuels, c’est fameux. J’ai très hâte de le présenter aux gens ». André-Philippe Gagnon n’a jamais été oublié au Canada, même s’il a passé les dernières années aux États-Unis.
«J’ai toujours continué à faire beaucoup de spectacles corporatifs privés partout au Canada et même en Europe. J’ajuste mon spectacle constamment, selon les endroits. Je suis chanceux, j’ai plusieurs artistes dans mes bagages. Ce n’est pas le choix qui manque», lance-t-il en riant.
Il est très impressionné par le travail d’effets visuels de l’équipe de Moments Factory.
«Ce sont eux qui ont contribué au travail des effets visuels du spectacle Love à Las Vegas, que je suis allé voir quatre fois au moins. Donc, je savais ce qu’ils étaient capables de faire. C’est extrêmement intéressant de les voir à l’oeuvre. Je voulais quelque chose qui se transportait bien, car nous allons voyager beaucoup avec ce spectacle-là. J’ai maintenant huit techniciens qui oeuvrent sur ce spectacle ; avec cette nouvelle technologie, j’ai dû doubler le nombre de techniciens».
 
NOUVEAUTÉS en vente dès le samedi 11 décembre 2010 à 10 h
Des années cinquante à aujourd’hui, il y a de ces chansons qui constituent la bande originale de nos vies. Dans son nouveau spectacle, qui combine chanson, humour, et interaction multimédia, André-Philippe Gagnon subtilise la voix des artistes internationaux de toutes les époques afin d’illustrer ce qui est, à son avis, la véritable histoire de la musique des soixante dernières années. D’Elvis Presley à Jack Johnson, de Frank Sinatra à Kid Rock ou encore de Tracy Chapman à Susan Boyle, l’artiste prouve une fois de plus son statut d’artiste incomparable.

12 février 2010
Nouvelles Québec
André-Philippe Gagnon: tournée de l'Ouest canadien
 
L'imitateur et humoriste québécois André-Philippe Gagnon se tapera une petite visite à Vancouver dans le cadre des Jeux olympiques. Il amorcera ensuite une tournée de l'Ouest canadien avec son spectacle «The One Man Hit Parade».
Le 16 février, sur les ondes de CTV, il co-animera l'émission «Canada AM» présentée en direct de Vancouver à l'occasion des Olympiques. Il serait le premier artiste francophone à relever ce défi.
Le 18 février, on le verra en spectacle à Regina. Gagnon se produira ensuite à Saskatoon, Medecine Hat et Edmonton.
Pour son nouveau show, il s'est entouré de Stéphane Laporte; Gord Holtam et Rick Olsen («Royal Canadian Air Farce») ainsi que de George Reinblatt («Rick Mercer's Monday Report», «Just For Laughs»). Il a aussi fait appel à Moments Factory, une firme de création qui a bossé avec le Cirque du Soleil et le groupe Nine Inch Nails.
Le 24 février, le comique sera de retour à Vancouver pour y présenter son spectacle en français sur une scène extérieure

26 avril 2011
Sugar Sammy et André-Philippe Gagnon testent le service à la clientèle de Vidéotron
Vidéotron a lancé une campagne publicitaire télé et web, en français et en anglais, qui illustre avec humour l’efficacité de son service à la clientèle et les éléments différenciateurs de son offre. Une douzaine de conseillers du service à la clientèle et du soutien technique à la clientèle de Vidéotron ont ainsi été «testés» par l'imitateur André-Philippe Gagnon, glissé dans la peau de plusieurs clients mystères désirant en savoir plus sur les avantages de faire affaire avec Vidéotron. Dans la version anglaise de la campagne, signée Sid Lee, c’est l’humoriste Sugar Sammy qui a pris l’appareil.
En plus de donner lieu à quelques réparties amusantes de part et d’autre, les conversations croquées sur le vif mettent en relief certains des éléments différenciateurs de Vidéotron, notamment l’installation le dimanche et en soirée, le guichet unique, l’appel avant l’arrivée du technicien, la garantie de 30 jours, la portabilité du numéro de téléphone et le forfait Zone à l’infini.
Au total, Vidéotron mettra en ondes trois messages télé en anglais et cinq messages en français. Dès le 2 mai, des versions longues de ces messages seront également diffusées sur le web, en plus de deux versions exclusives. Les différentes annonces de cette campagne seront mises en ondes graduellement.

L’artiste natif de Loretteville présentera son nouveau spectacle au Grand Théâtre de Québec en novembre.
Publié le 21 Octobre 2011

Teinté par l’actualité, le spectacle André-Philippe Gagnon est un réseau social évolue au gré des mois. En tournée à travers le Québec, André Philippe Gagnon viendra présenter sa nouvelle production les 11 et 12 novembre au Grand Théâtre de Québec.
Et la soirée sera lancée avec une comédie musicale sur la construction. Garou chantera «Cône, le monde est cône». Le maire de Québec Régis Labeaume n’est pas mis de côté dans la longue liste de personnages que l’artiste de Loretteville imitera. «Ce que j’en fais, c’est une caricature. Il y a une similarité dans la voix, mais dans le look aussi», promet-il.
Le spectacle effleure le sujet des réseaux sociaux, le titre faisant davantage référence aux nombreux personnages dans la tête de l’artiste. «Stéphane Laporte trouve que je suis un réseau social à moi seul avec toutes mes voix qui interagissent entre elles», explique l’imitateur. La collaboration entre les deux complices dure depuis près de trente ans. Avec les années, le duo a su renouveler le lot de personnages.
En plus de la partie liée à l’actualité, la seconde moitié propose un survol de l’histoire musicale rock. Les personnalités internationales se succéderont sur la scène. Un clin d'œil humoristique qui sera présenté par Elvis Gratton.

Publié le 15 Septembre 2011  Richard Pascone  

André-Philippe Gagnon a fait salle comble au Chapiteau Saint-Sauveur, vendredi et samedi dernier, avec son spectacle « André-Philippe Gagnon est un réseau social ».
L'imitateur revenait tout juste d'une tournée nord-américaine et profitait de son passage à Saint-Sauveur pour présenter une nouvelle production, spécialement conçue pour le Québec, par son complice, Stéphane Laporte.

Après une première partie orientée sur le thème de réseaux sociaux, Gagnon gardait le meilleur pour la fin. Dans la deuxième partie de son spectacle, André-Philippe Gagnon, alias Elvis Bob Gratton, qu'il imite avec brio, fait un retour en arrière sur les plus gros succès musicaux depuis les années 60. Un moment qui n'a pas manqué de faire plonger le public dans ses meilleurs souvenirs.
L’artiste fera appel au public. Il imitera notamment un spectateur. «Ça brise la barrière entre la scène et le public, commente-t-il. Moi aussi, je serais gêné. Je le fais vite comme si c’était à moi. De plus en plus, les gens sont partants. Ils voient plein de concours à la télé et se disent qu’ils ne peuvent pas être pires que les participants.»
André-Philippe Gagnon habite maintenant la région de Montréal et il revient régulièrement à Québec. Ayant toujours de la famille dans le secteur, il conserve de beaux souvenirs d’enfance. En plus de la tournée, d’autres projets sont dans l’air notamment à Boston et à Paris.
 
Comme il le dit lui-même, Stéphane Laporte vivra « une année olympique » au cours des prochains mois : avec ses chroniques et ses clins d'oeil quotidiens dans La Presse, son blogue, son compte Twitter, la direction artistique du nouvel album de Maxime Landry et la cinquième saison de Star Académie qui arrive à grands pas, l'auteur, concepteur, réalisateur et producteur n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer! Et après 26 ans de collaboration, il est encore une fois derrière le nouveau spectacle de son ami, l'humoriste-imitateur André-Philippe Gagnon.

Le duo formé de Stéphane Laporte et André-Philippe Gagnon, dont le travail a fait le tour de la planète, nous parle de conciliation travail-amitié.

À surveiller :
André-Philippe Gagnon Jusqu'en mai 2012, il présente son spectacle André-Philippe Gagnon est un réseau social, un peu partout au Québec (les textes sont signés par Stéphane Laporte). Il fera sa rentrée montréalaise du 17 au 19 novembre au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Parmi ses imitations : Régis Labeaume, Jean-François Mercier, Bobby Bazini et Vincent Vallières. Pour plus de détails : www.andrephilippegagnon.com.
Stéphane Laporte On peut lire ses chroniques le samedi dans les pages du quotidien La Presse et ses clins d'oeil quotidiens en une du même journal. On peut également le suivre sur Twitter : @laportestephane.

16 octobre 2011 à "Tout le monde en parle"
André-Philippe Gagnon et Stéphane Laporte
L'imitateur André-Philippe Gagnon est venu présenter son spectacle «André-Philipe Gagnon est un réseau social». Il a offert plusieurs performances très drôles. En début d'entrevue, il a imité Guy A Lepage et s'est auto-interviewé. Il a également «joué» Jean-François Mercier et Barry White, Lise Dion, Jean-Marc Parent, Georges Laraque. «La différence entre le maire de Québec et le maire de Montréal, c'est que le maire de Québec commande la poule, et le maire de Montréal, c'est les nids-de-poule qui le commandent!»
Stéphane Laporte fait également parti de l'équipe du documentaire sur Céline Dion, qui sera diffusé sur la chaîne d'Oprah. Il est aussi juge à l'émission «Star Académie». «Moi je veux aider [le candidat], lui dire ses défauts, ses qualités, pas le ridiculiser.»

Les auditions de Star Académie seront diffusées à TVA cet automne (du 2 octobre au 4 décembre). Stéphane Laporte fera partie du jury aux côtés de deux professeurs de l'Académie : Patrick Huard (interprétation) et Gregory Charles (chant). La cinquième saison de cette populaire émission débutera à l'hiver 2012.

le 29 oct.2011
L'imitateur et humoriste André-Philippe Gagnon présente son tout nouvau spectacle au Québec intitulé André-Philippe Gagnon est un réseau social écris par Stéphane Laporte.
Imitation, musique, humour, André-Philippe Gagnon propose un feu roulant d'imitations et de gags tant local qu'international dans un super décor sur scène.

Montréal, 2 avril 2012
 Organisé dans le cadre de l'exposition annuelle canadienne sur les événements spéciaux (Canadian Special Events Expo), le 15e gala des STAR AWARDS s’est tenu vendredi le 31 mars dernier à l’Hôtel Hyatt Regency de Toronto. Agissant à titre de tête d’affiche de la soirée, André-Philippe Gagnon a triomphé comme artiste de l’année (Entertainer of the year), de loin l'une des catégories de prix la plus prestigieuse du gala.

Les Canadian Event Industry Awards (STAR AWARDS) sont les seuls prix remis annuellement par l’industrie des événements spéciaux et des événements corporatifs au Canada. Les prix sont décernés aux entreprises et aux individus qui se sont distingués par la qualité de leurs services au cours de l'année précédente. Un jury d'experts a eu la lourde tâche de déterminer les gagnants. Pour les prix STAR AWARDS 2012, tous les événements et spectacles recensés devaient avoir eu lieu entre le 1er janvier et le 31 décembre 2011.

En marge de ses multiples tournées, il faut savoir qu’André-Philippe Gagnon est reconnu depuis fort longtemps comme un artiste corporatif d’exception. Il collabore effectivement à nombre de soirées corporatives, d’événements spéciaux et de levées de fonds sur une base hebdomadaire et ce, depuis ses tout débuts.

Avec la version corporative de son spectacle "ANDRÉ-PHILIPPE GAGNON EST UN RÉSEAU SOCIAL", Gagnon emprunte les voix célèbres de chanteurs venus du monde entier pour mettre en valeur ce qui est, à son avis, l'histoire de la musique des soixante dernières années. Il réunit des artistes qui n'ont jamais été réunis sur une même scène : Richard Desjardins, Elvis Presley, Vincent Vallières, Barry White, Garou, Guns N 'Roses, Cœur de Pirate, Maroon5 et même Susan Boyle – le spectacle est un incroyable défilé de hits. Le résultat est une combinaison unique de musique, de comédie et de créativité – sans doute le meilleur de Gagnon en carrière!


le 05 août 2012

Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini
La justesse des imitations d'André-Philippe Gagnon surprend toujours et son répertoire s'agrandit au fil du temps. Son talent a fait mouche samedi au Festival du bleuet de Dolbeau-Mistassini.

Un bon spectacle divertissant, mais dont la version extérieure ne rend pas justice au talent de Gagnon. Le plat de résistance du spectacle a été son histoire du rock qui a plu aux 5000 spectateurs. Une série de personnification particulièrement réussie dont celle de John Lennon, Roy Orbinson, Led Zeppelin et surtout Men at Works. Il s'aventure même à s'attaquer au Red Hot Chili Pepper et Black Eye pie et il se tire fort bien d'affaire. Un beau voyage dans le temps plutôt rafraîchissant qui a plu au public. Le tout ponctué par des mises en situation faite par Elvis Gratton.

L'apothéose du spectacle a été son mode aléatoire sur son iPod. Il passe de Bob Dylan, The Supremes, Alice Cooper, Pierre Lapointe et Jimi Hendrix. Du grand art. Vraiment surprenant, quelle aisance! Évidemment, pour clore, un clin d'oeil à son saxophone de la Panthère Rose qui a fait sa renommée.

Le début du spectacle était un peu fade pour une foule extérieure. Il a enchaîné les imitations avec comme trame de fond les problèmes de circulation à Montréal. Sympathique.

Son numéro sur les commentateurs sportifs est irrésistible. Son imitation de Jean Perron est hilarante surtout avec la panoplie de « Perronisme « qu'il enchaîne sans reprendre son souffle comme « une rondelle ne fait pas le printemps «. De Michel Bergeron en terminant par Ron Fournier toute la vacuité de ces « spécialistes « est dépeinte de façon magistrale rehaussée par des textes drôles et intelligents.

Sa série d'imitations d'humoristes est très bien réussie surtout son incarnation d'André Sauvé pour expliquer la crise étudiante. Même le maire de Saguenay Jean Tremblay y passe. Il devient le fils de Roland Hi Ha Tremblay. Gagnon fait des mariages surprenants, dont Michel Louvain qui chante du Trois accords.
Son imitation de Kevin Parent en duo avec Jean-Pierre Ferland est à s'y méprendre.
Un beau divertissement qui est rehaussé par la qualité des textes. Ils font pour beaucoup dans la réussite de la performance d'André-Philippe Gagnon.



 

Pour d'autres anniversaires de vos vedettes du mois de décembre

André-Philipe Gagnon en photos

Vedette Index   //  Accueil


Hit-Parade