(mise à jour le 20 aout 2013)

"L‘ÉTOILE DE CE MOIS‘‘

‘‘Dominique Michel"
(24 septembre 1932)


Album Photos

Biographie: page 1

Dominique Michel, de son vrai nom Aimée Sylvestre, est une humoriste, comédienne et chanteuse québécoise née à Sorel le 24 septembre 1932.

Biographie
Dominique Michel, née à Sorel en 1932, déménage dans la petite enfance dans le quartier Rosemont de Montréal. Elle prend des cours de piano classique à l'école supérieure de musique de Lachine et plus tard au Conservatoire de musique de Montréal ainsi que des cours d'art dramatique chez Madame Audet.

Les cabarets
Elle entame sa carrière très jeune (19 ans) dans les cabarets comme chanteuse, notamment au Café Montmartre à Montréal. Elle change son nom en s'inspirant du comédien français Michel Auclair. Elle y obtient un certain succès et rapidement sera engagée dans de nombreux cabarets montréalais et en province. Elle est de plus en plus connue et fait des tournées des cabarets de province avec les vedettes de l'époque : Armande Cyr, Guylaine Guy, Colette Bonheur, Jeanne-D'Arc Charlebois, Conrad Bouchard, Roméo Pérusse, etc. C'est au cours de cette période qu'elle rencontre Denise Filiatrault qui deviendra sa grande complice.
Elle reçoit un appel de Jacques Normand pour faire partie de la revue du Cabaret Saint-Germain-des-Prés (au coin de Ste-Catherine et St-Urbain à Montréal). À cette époque, Jacques Normand est la grande vedette du Québec et cet engagement propulsera sa carrière et lui permettra de côtoyer certains des grandes vedettes de l'époque tel Paul Berval et Gilles Pellerin.
Puis, en 1954, elle réalise un rêve et fait un long séjour à Paris où elle y tente sa chance comme chanteuse avec plus ou moins de succès. Elle y rencontre toutefois de nombreux artistes québécois et français : Félix Leclerc, Charles Aznavour, Michel Legrand et la chanteuse québécoise Guylaine Guy. Lors de ce séjour, elle rencontre aussi Raymond Lévesque qui lui écrit ses premières chansons («La petite canadienne», «La famille»).
Dès son retour à Montréal, elle sera de la troupe Le Beu qui rit de Paul Berval, le cabaret le plus populaire et estimé de l'époque. Elle y travaillera avec Paul Berval, Denis Drouin, Jacques Lorain, Denise Filiatrault, Jean-Claude Deret, Odile Adam et Roger Joubert pendant plusieurs années. La troupe du Beu est invité ponctuellement à la télévision notamment à l'émission Music-Hall de Radio-Canada, présentée par Michelle Tisseyre. Dominique Michel y fera donc ses premières présences à la télévision.

"Télévision"
Grâce à Jean Bissonnette (réalisateur à l'émission Music-Hall), elle devient co-animatrice avec Normand Hudon et Pierre Thériault de l'émission Au p'tit café à la télévision de Radio-Canada en 1956. L'année suivante, elle enregistre son plus grand succès, En veillant su'l'perron, qui se vendra à plus de 100 000 exemplaires, un succès phénoménal pour l'époque.
Elle participe à plusieurs autres émissions de variétés avant la grande aventure de la comédie de situation Moi et l'autre (1966-1971), dont elle partage la vedette avec Denise Filiatrault. Cette série connaît un immense succès pendant les six années de sa diffusion à l'antenne de la télévision de Radio-Canada.
De 1977 à 1982, elle obtient plusieurs premiers rôles dans des séries télévisées (Dominique, Chère Isabelle et Métro-boulot-dodo), en plus de démontrer maintes fois ses multiples talents dans les revues de fin d'année Bye-Bye de Radio-Canada. Elle participe à 17 de ces rendez-vous annuels du réveillon du Jour de l'an.
Au cinéma, elle joue pour la première fois dans Tiens-toi bien après les oreilles à Papa avec Yvon Deschamps en 1971. Elle joue pour le cinéaste Denys Arcand dans deux films qui connaissent un grand retentissement au Québec et à l'extérieur du Québec: Le Déclin de l'empire américain et Les Invasions barbares. Elle fait aussi partie de la distribution de plusieurs films à partir de 1987 jusqu'à aujourd'hui.
Elle est également humoriste. Elle a notamment partagé la vedette avec Daniel Lemire et fait l'animation à plusieurs reprises du Festival Juste pour rire. Elle participe à quelques galas de Juste pour rire, en particulier un avec Patrick Huard.
Elle a publié une autobiographie très publicisée en 2006.

Prix et hommages

 

1950

Miss Est Central

1957

Découverte de l’année à la télévision (Gala des Artistes)

1957

Deuxième prix au Concours de la Chanson Canadienne pour « Sur l’perron »

1958

Trophée Labatt du meilleur artiste fantaisiste (conjointement avec Denise Filiatrault)

1963

Citoyenne honoraire de Saint-Boniface.

1965

Trophée Radiomonde de la meilleure artiste fantaisiste

1966

Miss Radio-Télévision

1968

Prix de la meilleure comédienne pour « Moi et l’autre » dans le cadre du Gala des Artistes.

1977

Prix Olivier-Guimond (Affection du public)

1979

Rose d’or du Salon de la Femme

1979

Miss Télévision

1986

Artiste féminine préférée lors du Gala Artis.

1987

Prix Gémeaux pour sa participation au « Bye-Bye 1985 » avec Michel Côté, Pauline Martin et Marc Messier

1988

Trophée Artis de la personnalité féminine préférée

1991

Prix Gémeaux avec Patrice L’Écuyer, Claudine Mercier, Yves Jacques et René Simard pour le<<Bye-Bye 1990>>

1992

Prix Victor du Festival Juste pour Rire.

1992

Prix du Gouverneur Général pour les arts de la scène.

1992

Prix Gémeaux conjointement avec Patrice L’Écuyer, Yves Jacques et René Simard pour<<Bye-Bye 1991

1993

Métrostar pour la meilleur artiste d’émission d’humour.

1993

Prix Jacques-Bouchard pour son immense contribution à la publicité québécoise

1994

Officier de l’Ordre du Canada.

1995

Grand Prix de l’Académie avec Denise Filiatrault lors du Gala des Prix Gémeaux pour l’ensemble de leurs carrières.

1995

Personnalité artistique de l’année lors du Gala Excellence de La Presse.

1995

Intronisée sur la Promenade des Stars à Montréal.

1996

Métrostar de la personnalité féminine de l’année.

2001

Gémeaux pour une interprétation dans un rôle de soutien pour sa performance dans « Catherine ».

2002

Reçoit le titre de Chevalier de l’Ordre National du Québec.

2002

Honorée lors du Gala des Grands Montréalais.

2003

Prix hommage dans le cadre du gala des Olivier.

2005

Métrostar spécial de la personnalité la plus marquante des 20 dernières années.

 2013
 Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale







Ce qu’elle aanimé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1956-1962

SRC

Au p’tit café (avec Pierre Thériault et Normand Hudon)

Variétés

1961-1962

SRC

Jus d’orange et café (avec Normand Hudon)

Émission matinale

1963

SRC

Bonsoir chéri (avec Élaine Bédard et Monique Leyrac)

Variétés

1963-1964

TVA

Copain, copain (avec Robert Demontigny)

Variétés

1965-1969

TVA

Toast et café (avec Lucien « Frenchie » Jarraud, Fernand Gignac et Paolo Noël)

Émission matinale

1969-1970

SRC

Les deux D (avec Denise Filiatrault)

Talk-show

1973

TVA

Altitude 755

Variétés

1974

SRC

Pas de problème (Spécial de variétés présenté dans le cadre des « Beaux dimanches »)

Variétés

1979

SRC

Gala de l’ADISQ (avec Denise Filiatrault)

Remise de prix

1986-???

SRC

Juste pour rire

 

1987-1988

SRC

L’Utraquiz Lance et Compte

Jeu

1988

SRC

Gala des Prix Gémeaux (avec Denise Filiatrault)

Remise de prix

1988-1992

TQS

Les grandes vacances

Variétés

1991-???

 

Ma maison  (décoration) (avec Robert Dubois)

Décoration

???

TQS

Changez de décor (avec Philippe Dagenais)

Décoration

1997

Canal D

15 ans de Juste pour Rire

Humour

1998-2000?

 

Dodo déco

Décoration


Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1956

Chantons maintenant

Claude Jutra

1957

Les nouveaux venus

Bernard Devlin

1971

Tiens-toi bien après les oreilles à papa

Jean Bissonnette

1973

Y’a toujours moyen de moyenner

Denis Héroux

1973

J’ai mon voyage

Denis Héroux

1974

Les aventures d’une jeune veuve

Roger Fournier

1976

Je suis loin de toi Mignonne

Claude Fournier

1980

Le grain de sable

Pomme Meffre

1984

Le crime d’Ovide Plouffe

Denys Arcand

1986

Le déclin de l’empire américain

Denys Arcand

1987

Un zoo la nuit

Jean-Claude Lauzon

1988

Les tisserands du pouvoir

Claude Fournier

1988

Les tisserands du pouvoir II : La révolte

Claude Fournier

1994

Louis 19, le roi des ondes

Michel Poulette

1999

Laura Cadieux, la suite

Denise Filiatrault

2003

Les invasions barbares

Denys Arcand


Séries télévisées"

1952

SRC

Mes jeunes années

 

1956

SRC

Grandville, P.Q.

Louloutte

1959-1961

SRC

En haut de la Pente Douce

Thérèse Thibault

1962-1963

SRC

Le petit monde du Père Gédéon

Thérèse Thibault

1963-1964

SRC

Ça va éclater

 

1964-1967

SRC

Zéro de conduite

 

1966-1972

SRC

Moi et l’autre

Dominique André-Dupuis

1971-1997

SRC

Bye-Bye

 

1973-1976

SRC

La p’tite semaine

Avril Lachance

1974

SRC

Qui perd gagne (téléthéâtre)

Nièce

1976-1977

TVA

Chère Isabelle

Isabelle Robert

1977-1979

TVA

Dominique

Dominique Dupuis

1979

Antenne-2

Il y a plusieurs locataires à l’adresse indiquée

La vendeuse des puces

1981

Antenne-2

Les enquêtes du commissaire Maigret

Secrétaire

1982-1983

SRC

Métro-boulot-dodo

Andrée Chevalier

1984

SRC

Le crime d’Ovide Plouffe

L’agent de voyages

1984-1985

SRC

Le 101 ouest, avenue des Pins

Sonia

1989

SRC

Les tisserands du pouvoir

Henriette Fontaine

1991

SRC

La cour à Jean-Marc

 

1992

TVA

Montréal ville ouverte

Madame Beauchamp

1994

SRC

La petite vie

La mère de Ti-

1995-1997

SRC

Moi et l’autre

Dominique Dupuis

1998-2003

SRC

Catherine

Rachel

2003

TVA

Tribu.com

 

2004-2005

SRC

Virginie

Geneviève Leblanc

2007

TVA

Taxi-022



Ce qu’elle a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1961-1962


Jus d’orange et café (avec Normand Hudon)

1962

SRC

Au pied levé (avec Roger Baulu)

1963

CKVL

Ça tourne rond (avec Jean-Pierre Coallier)



Ses disques 78 tours et 45 tours

 

 

1954

Une petite canadienne / Le rapide blanc

1954

La grenouille / Simone, la pâtissière

1957

Sur l’perron / La famille

1957

Cigarettes et whisky / Les plaines d’Abraham

1958

Reviens Billy / Coco polka

1958

Qu’on est bien / Allô mon cœur (avec Jean Coutu)

1958

Caroline / Les dimanches

1959

La voisine / Ah !

1960

Ne joue pas / Pilou pilou

1960

La ruine babines / La voisine

1960

La petite voleuse / Une femme m’a dit bonjour (avec Paul Bédard)

1962

L’été / Un clair de lune à St-Tite

1962

Jus d’orange et café (avec Normand Hudon) / Le sauvage du nord

1963

La pitoune / C’est ça qui m’intéresse

1963

On a juste l’âge / Tu ne penses qu’à ça

1964

Dix petits indiens / Merci

1964

C’est bien joli d’être copains / Le chouchou de la classe

1965

Il ne faut pas pleurer / Je me souviens

1965

Un garçon / Puisque tu pars

1965

Une grenouille dans le vent / Rola lee rolalum

1966

Ces bottes sont faites pour marcher / Ce que je veux surtout

1966

Il va falloir te faire soigner / Sonny

1967

Je crois que je vais pleurer / Je t’aime (avec Michel Louvain)

1967

La mini-jupe / Les mal-aimés

1967

Opération TV / Montréal

1968

Y’a du soleil / Laide comme qu’a l’est (avec Denise Filiatrault)

1970

Je suis amoureuse d’un pompier / Enroulés de soleil

1971

Où sont passés tous mes amis / Un homme

1971

Pauvre Playboy / Grand-mère (avec Nana De Varennes)

1971

Mommy, daddy (avec Marc Gélinas) / Instrumental

1972

La grande patente (avec Danielle Ouimet et Benoît Marleau) / Je drague (par Danielle Ouimet)

1973

Y’a toujours moyen de moyenner (avec Willie Lamothe) / Tu parles d’un beau char (instrumental)

1974

Un homme / Marie-toi (par Aglaé)

1975

Les aventures d’une jeune veuve / Instrumental

1975

Lâche pas la patate (par Jimmy C. Newman)  / Les cœurs n’ont pas de fenêtre (par Nicole Martin et Jimmy Bond) / Loin de vous (par Yves Martin) / Les aventures d’une jeune veuve (par D. Michel)

1976

Tu me veux / Instrumental

1978

La saison de l’amour (avec Jacques Thisdale) / Instrumental

1978

Je suis up, je suis down / Instrumental

1979

Hiver maudit (j’haïs l’hiver) / Instrumental

1982

Dodo pas à peu près / Instrumental

1982

S’aimer comme avant (avec Jacques Boulanger) / Instrumental

 

Sa discographie

 

1957

12 chansons canadiennes (album collectif sur lequel elle interprète « Sur l’perron »)

1959

Dominique Michel

1959

Difficultés temporaires (album collectif sur lequel elle interprète « Les snobs »)

1960

Succès du mois volume 3 (album collectif sur lequel elle interprète « Pilou pilou hé »)

1960

Succès du mois volume 4 (album collectif sur lequel elle interprète « Ne joue pas »)

1962

Dominique Michel en personne (enregistrement public)

1963

Un p’tit bout de femme

1963

Muriel Millard / Dominique Michel (compilation avec Muriel Millard)

1966

Miss Radio TV 66

1966

Moi j’aime Dominique

1966

Moi et l’autre (album humoristique avec Denise Filiatrault, Donald Lautrec et Benoît Marleau)

1968

Dominique Michel

1970

Opération vacances (album collectif sur lequel elle interprète « Enroulés de soleil »)

1971

20 succès super in (album collectif sur lequel elle interprète « Un homme »)

1971

Rendez-vous avec Dominique

1971

Tiens-toi bien après les oreilles à papa

1975

20 succès (album collectif sur lequel elle interprète « Les aventures d’une jeune veuve »)

1976

En veillant sur l’perron (album collectif sur lequel elle interprète « Sur l’perron »)

1979

Showtime, Dominique, Showtime

1983

Dominique Michel: en forme (conditionnement physique)

1985

Juste pour rire (album collectif sur lequel elle interprète « Mon pitou »)

2006

25 chansons souvenirs (compilation)

2006

28 chansons souvenirs (compilation)


Article mis en ligne le 8 avril 2008

Rachel Carrier et Martin Le Moine (présidence d’honneur) entourant la comédienne et conférencière Dominique Michel.
Un public conquis d’avance pour Dominique Michel
Salle comble au 5 à 7 de la Fondation du CLSC-CHSLD de l’Érable
Dominique Michel aime son public et la population de la région de l’Érable a démontré qu’elle aimait aussi Dominique Michel en faisant salle comble au 5 à 7 de la Fondation du CLSC-CHSLD de l’Érable qui s’est déroulé mardi soir au Centre communautaire de Plessisville.
Les gens n’ont d’ailleurs pas hésité à se lever et à lui réserver de chauds applaudissements lorsqu’elle a fait son apparition dans la grande salle. Pas moins de 500 cartes avaient été vendues pour cette soirée conférence de la comédienne qui n’a rien perdu de son humour et qui a su dérider son auditoire en plusieurs occasions.
À plusieurs reprises durant sa conférence, Mme Michel a rappelé combien la santé, c’était important. Elle-même était d’ailleurs au repos depuis l’automne dernier à la suite d’une polymyalgie rhumatique sévère. Les gens de l’Érable ont d’ailleurs été privilégiés de l’entendre puisqu’il s’agissait de sa toute première conférence depuis ce temps et qu’elle ne prévoit pas reprendre d’autres engagements avant le mois d’août prochain afin de lui laisser le temps de reprendre la forme.
L’artiste de 75 ans (qui en paraît au moins 20 de moins; ce fut d’ailleurs un choc pour elle de fêter ses 75 ans), en a profité au cours de la soirée pour se rappeler des souvenirs de ses nombreuses tournées, parler de son autobiographie, de ses apparitions aux Bye Bye et Festival Juste pour Rire et son revers de fortune. Elle a notamment parlé à son auditoire de confiance, méfiance et passion. Elle qualifie sa vie de très heureuse et avoue avoir connu des moments extraordinaires même si elle a connu aussi sa part de moments plus difficiles.
Avec la tenue de cette première activité, la Fondation du CLSC-CHSLD a maintenant récolté 30 000 $ des 40 000 $ de l’objectif de sa 18e campagne de financement. Son président, Claude Bolduc, a tenu à remercier les gens de leur participation pour ce franc succès et a souligné la générosité de Mme Michel qui a pris la peine de rencontrer le public et signer des autographes à la fin de la soirée.
La directrice des programmes de santé physique au CSSSAE, Josée Simoneau, a souligné pour sa part que la Fondation aidait à faire «la différence» dans la qualité des services offerts à la clientèle et pour le personnel qui donne ces services. «On ne sait jamais quand la maladie frappe mais quand ça nous touche ou touche un proche, on voit la différence. Votre don est un plus pour toute notre communauté».
Depuis ses débuts, la Fondation a investi plus de 400 000 $ pour l’achat d’équipements pour augmenter la qualité des services au CLSC-CHSLD de l’Érable.
Rachel Carrier et Martin Le Moine, qui agissent à titre de présidente et président d’honneur de cette 18e campagne de financement, ont pour leur part été touchés par les propos de la comédienne qui leur ont rappelé de bons souvenirs. «Elle est comme un membre de notre famille tellement elle a fait partie de notre vie. Elle est une femme de caractère et courageuse et aussi joueuse de tours», a noté M. Le Moine et Mme Carrier qui ont aussi remercié le public pour aider à faire la différence. «C’est beau de voir ce qu’on peut faire tous ensemble», d’ajouter Mme Carrier.
Ils ont par ailleurs invité les gens à prendre part à la prochaine activité de financement de la Fondation du CLSC-CHSLD de l’Érable qui sera le tournoi de golf présenté le 12 juin prochain au Club de golf de Plessisville.

«La maladie doit faire son temps»
  2009-04-11

Rencontrée lors du lancement des mémoires de Claude Fournier, À force de vivre, Dominique Michel a bien voulu nous parler de ce qu’elle vit présentement.

Nous avons été habitués, depuis plus de 50 ans, à voir Dominique Michel un peu partout. Figure dominante du showbiz québécois, elle est aujourd’hui moins présente au petit écran ou encore sur les scènes du Québec. Nous avons su aussi qu’elle avait été malade et qu’elle devait prendre la vie un peu plus calmement: «Présentement, nous dit-elle, je suis au repos, je ne peux pas travailler. Je dois faire très attention.» Très discrète, elle ne veut pas élaborer sur cette maladie qui la tient professionnellement inactive. Par contre, elle ne s’ennuie pas et occupe son temps: «Je lis beaucoup, je fais de grande randonnée et je fais mes exercices tous les jours. J’aimerais bien travailler un peu, mais comme je ne peux pas le faire, je m’occupe à autres choses.»

Une aventure avec Claude Fournier
Lors du lancement de À force de vivre, Claude Fournier et Dodo se sont longuement et pudiquement embrassés: «Dominique a été ma première aventure», nous dit Claude Fournier. Mais Dominique s’empresse d’ajouter en riant: «C’est vrai, mais pas dans le lit». Ils se sont connus alors qu’ils étaient jeunes: «Nous avons travaillé ensemble nous dit Dominique. J’ai joué dans le film Je suis loin de toi mignonne, qu’il a réalisé dans les années 1970. C’était un réalisateur très doux, qui ne criait jamais après nous et qui nous laissait beaucoup de liberté.»

Pendant sa convalescence, Dominique Michel lit beaucoup et elle a été très impressionnée par la biographie de Barbara Walters, une journaliste hollywoodienne qui, dans les années 1960, parce qu’elle était femme, a dû défoncer des portes pour se faire accepter: «Au début, je ne voulais pas lire ce livre, mais une amie me l’a fortement conseillé et je ne le regrette pas.»

Nous souhaitons donc à Dominique Michel une bonne convalescence en espérant que d’ici quelques mois elle aura retrouvé la forme et qu’elle pourra monter sur scène pour venir faire quelques petits numéros dont elle seule connaît le secret.
 
Dominique Michel: le goût de vivre

Le mercredi 17 juin 2009
La comédienne Dominique Michel est contente d'être retombée sur ses pattes après des moments de maladie inquiétants. « Je n'étais pas capable d'ouvrir les portes, c'est comme si je n'avais plus de force dans le corps. » Elle explique ce qui l'attend dans les prochaines semaines. 
 
« Est-ce que je vais endurer ça pendant encore longtemps? Tu deviens résignée. Je n'allais pas vivre avec cette maladie. On devient tellement fatigué. J'étais prête à partir. Mais là, ça va mieux: je ne veux plus du tout que la mort passe dans ma rue. »
Elle raconte aussi comment elle a vécu les derniers jours de son ami comédien Benoit Marleau, décédé il y a une dizaine de jours. 
Elle compte bien retourner voir des spectacles d'humour. Elle assistera au gala Juste pour rire et elle souhaite particulièrement voir le numéro d'André Sauvé.

18 juin 2010
L’humoriste et comédienne Dominique Michel est atteinte du cancer du côlon, ont affirmé certaines sources mercredi matin.
Elle serait opérée vendredi.
La célèbre Dodo n’a pas souhaité commenter la nouvelle, lorsque jointe par TVA Nouvelles.
Plusieurs personnalités l'ayant côtoyée de près ont par contre accepté d'émettre quelques mots de soutien à son endroit.
Leurs mots d'amour à Dodo
L'acteur Vincent Bilodeau, qui tenait le rôle de Pierre-Luc Dupuis, le fils de Dominique dans Dominique, diffusée de 1977 à 1979 à Télé-Métropole, était sans mot, mercredi, lorsqu'il a appris que son amie était atteinte d'un cancer du côlon: «Je ne sais vraiment pas quoi dire, je suis bouche bée, a-t-il déclaré, le souffle court. J'aime énormément Dominique, je vais essayer de la rejoindre aujourd'hui pour lui dire que je suis de tout coeur avec elle.»
Danielle Ouimet a également tenu un rôle dans Dominique. Elle campait une amie de Dominique. La comédienne a affirmé avoir tenté de rejoindre sa copine depuis très tôt le matin lorsqu’on l'a jointe par téléphone mercredi. L’actrice a également confié que Dominique Michel a toujours été près d’elle lorsqu’elle en a eu besoin et souhaite maintenant l’appuyer à son tour: «S’il y a une chance de s’en sortir, Dominique va la prendre. C’est une femme de béton, une éternelle. Elle a toujours travaillé très fort et s’est toujours occupée de tout le monde. Elle va s’en remettre!»
Judi Richard s’est quant à elle voulue rassurante, à l'autre bout du fil. «C’est un cancer qui est guérissable lorsqu’il est pris à temps, ce qui n’a malheureusement pas été le cas pour Boule Noire», a affirmé la chanteuse, qui a tenu à ce que les profits de l’enregistrement de la chanson Ensemble, avec ses amies de Toulouse, aillent à l’Association canadienne du cancer colorectal.
Optimiste, elle a envoyé ses mots d’amour à Dominique Michel: «Ne lâche pas la belle, tu es une femme exceptionnelle! On te suit et on t’aime depuis toujours et je suis certaine que tu es entre super bonnes mains. Go, go, Dodo! P.-S.: Yvon hoche la tête à côté de moi. On t’aime!»

Ami de longue date, Gillles Latulippe a aussi tenu à lancer son message d’amour à Dominique: «À la télé, tu es notre phare depuis longtemps et nous continuons de te regarder et de t’admirer, malgré l’adversité. Mes meilleures pensées sont avec toi.» 

Joint par téléphone, Roger Joubert, qui a travaillé pendant de longues années avec Dominique Michel dans la série Moi et l’autre, venait tout juste d’apprendre la nouvelle: «Je ne peux que lui souhaiter beaucoup de courage et un prompt rétablissement. Ça me peine d’autant plus d’apprendre cette nouvelle, puisque mon ex-femme, Joanne Fontaine, est affligée du même cancer. Cette maladie semble toucher beaucoup de monde. Espérons que tout aille pour le mieux dans le cas de cette très grande dame qu’est Dominique.» 

Donald Pilon et Dominique Michel ont souvent travaillé ensemble, surtout à la télévision, sur le plateau de l’émission Métro, boulot, Dodo. Joint par téléphone, le comédien a confié être atterré: «C’est difficile d’apprendre une telle nouvelle, mais comme je connais Dominique Michel, il faut rester optimiste. C’est une batailleuse avec une volonté de fer. C’est une mauvaise nouvelle, mais ce n’est pas la fin. Je vais penser plus souvent à elle et je vais lui laisser savoir que si elle a besoin de mon aide, je serai toujours là.»
Dominique Michel a été opérée
 

La comédienne Dominique Michel a été opérée vendredi matin à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal pour un cancer du côlon. L'intervention, qui a duré deux heures, s'est bien déroulée.
L'opération a permis de retirer la masse située à l'intérieur du côlon. Des tests en pathologie sont en cours pour évaluer la nature de la tumeur. Les résultats seront connus d'ici deux semaines.
Le chirurgien Jean-François Latulippe, qui a effectué l'opération, assure que sa patiente, âgée de 77 ans, se porte bien. Le Dr Latulippe a précisé que Dominique Michel devra séjourner environ une semaine à l'hôpital avant de pouvoir rentrer chez elle.
Sa convalescence devrait durer un mois et demi.
Dans les pays industrialisés, le cancer du côlon arrive au 3e rang des cancers les plus courants.

Rencontré lors du dévoilement des nominations des 25e prix Gémeaux, l’animateur Josélito Michaud s'est dit très ému lorsqu’il a appris que sa «grande chum» souffrait d’un cancer. «Je n’arrêtais pas de pleurer», avoue celui qui lui a tout de suite téléphoné pour lui donner son support. Remué, il se rappelait comme l’énergique Dodo était dynamique lors de son dernier entretien avec lui que l’on pourra, d’ailleurs, voir le 4 juillet prochain à On prend toujours un train pour la vie. «Dominique, tu ne lâcheras pas, tu es une fille qui mord dans la vie et qui veut vivre», a-t-il affirmé à son intention.
Pour Véronique Cloutier, rencontrée également lors du dévoilement des nominations, Dominique Michel est un véritable modèle de vie: «Je l’aime tellement et j’ai eu beaucoup de peine en apprenant la nouvelle. Je lui souhaite tout le courage nécessaire pour passer à travers cette épreuve.»
En tournée de promotion à Québec mercredi, la comédienne et metteure en scène Denise Filiatrault n’a pas commenté la nouvelle voulant que sa grande amie Dominique Michel soit atteinte d’un cancer du côlon.
Par la voix de l’attachée de presse qui l’accompagne, Mme Filiatrault a toutefois fait savoir que Dominique Michel lui a dit qu’elle n’avait pas de métastases. «Dieu merci, elle va s’en sortir», a laissé tomber Mme Filiatrault, souhaitant la meilleure des chances à sa grande complice depuis plus de 50 ans. (AGENCE QMI) 

Encouragements sur la Toile
La triste nouvelle a également eu son écho sur la Toile, où elle s'est rapidement répandue. Plusieurs personnalités de la colonie artistique ont d'ailleurs émis leurs commentaires sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Twitter.
«Dominique Michel atteinte d'un cancer. Nos pensées sont avec elle», a dit Karine Champagne, journaliste et animatrice à LCN, le matin.
L’animateur, comédien et humoriste Alex Perron a pour sa part envoyé «Une pensée pour Dominique Michel....»
«Dominique Michel est atteinte d'un cancer du colon. Elle se fait opérer vendredi. Toutes nos pensées chaleureuses...», de dire l'une des chefs d’antenne de TVA, Sophie Thibault.
Un collègue humoriste de Dodo, Laurent Paquin, a également souhaité envoyer ses voeux à l'artiste: «Dominique Michel se fait opérer pour un cancer. Si vous avez l'occasion d'avoir une pensée pour elle... Je t'aime Dodo!»
L'animatrice Julie Saint-Pierre s'est ouvert le coeur avec «Bien triste cette nouvelle concernant Dominique Michel...», alors que Mitsou Gélinas a suscité des dizaines de réactions sur Facebook avec la mention «Mauvaise nouvelle: Dominique Michel est atteinte du cancer du côlon. Elle se fera opérer vendredi.»
«Dominique Michel atteinte d'un cancer du colon... triste nouvelle», a dit la chroniqueuse culturelle Marie-Christine Proulx, sur Facebook.
Une page intitulée Encouragements à Dominique Michel a d'ailleurs été créée sur Facebook pour la pionnière de l'humour.
La comédienne et animatrice Chantal Fontaine y a inscrit: «Pensées positives pour vous, Dominique! Tout va aller bien... je suis confiante! xx»
Le comédien, auteur et metteur en scène Stéphane E. Roy y a aussi laissé son mot: «C'est une autre épreuve, pas votre première, ni la dernière et vous avez un moral d'acier. J'ai confiance.
Bonne Chance Dominique.»

De bonnes nouvelles
13-02-2011
Après plusieurs mois de chimiothérapie, les traitements sont terminés pour Dominique Michel qui a appris qu'elle souffrait du cancer du côlon le 16 juin dernier.
Dans cette épreuve, la comédienne n'a jamais abandonné le combat.
«Je n'ai jamais baissé les bras, mais je ne me suis pas non plus dit que j'allais passer au travers, je n'ai rien dit de ça», a-t-elle confié à l’émission Salut, Bonjour! week-end de TVA.
Dans cette première entrevue à la télévision depuis son cancer, l’artiste de 78 ans a dit avoir dû se soumettre à un régime de vie sévère durant ses traitements.
«Je ne pouvais pas manger du sushi, fallait que mon steak soit très cuit, moi qui aime mon steak saignant, a expliqué cette grande épicurienne. Il fallait que les œufs soient très très cuits, les œufs au miroir, par exemple, devaient être très cuits. Je ne pouvais pas boire un verre de vin, de champagne, pas d'alcool. Je devais me coucher dès que j'étais fatiguée et ça, je n'ai pas détesté ça du tout.»
«J'écoutais les directives de mes médecins, de mon chirurgien, de mon oncologue et je faisais exactement ce qu'ils me disaient de faire», a mentionné Dominique Michel.
Mais les plus récentes nouvelles sont bonnes pour la comédienne. Les médecins ont annoncé qu'aucune métastase n'avait été découverte. Elle devra toutefois se soumettre à des examens trimestriels. Pour l'instant, il est encore trop tôt pour parler de rémission puisqu'il faut au moins une période de cinq ans sans récidive.
Par contre, ceux qui ont hâte de voir Dominique Michel à la télévision ou sur scène devront patienter, car elle se repose. Elle doit toutefois faire une première apparition publique le 22 février prochain dans le cadre d’un événement des Rendez-vous du cinéma québécois visant à souligner le 25e anniversaire du film Le Déclin de l'empire américain.
«Je vais être avec eux. Je ne veux pas parler de ça, de ma maladie, c'est fait, c'est derrière moi», a-t-elle affirmé.

24 avril 2011
«Tout le monde en parle»: émouvante Dominique Michel

«Vous allez me faire pleurer», a lancé avec émotion Dominique Michel après l’ovation qu’elle a reçue à «Tout le monde en parle» dimanche. L’humoriste a raconté avec courage sa bataille contre le cancer du côlon et sa volonté, profonde et puissante, de vivre. Elle a aussi affirmé sa préférence pour le chef du Parti libéral Michael Ignatieff, de passage à l’émission pour le dernier sprint de la campagne électorale.
L’annonce d’un cancer a été un véritable choc pour Dodo, qui a appris à l’âge 78 ans qu’elle était atteinte du cancer. «Un jeune médecin me l’a annoncé. Je ne l’ai pas cru. Arrivée chez nous, je ne le croyais pas encore.» Même si son cas était urgent, elle a avoué qu’elle n’avait pas peur. «Oui, j’ai pensé à la mort. Je n’avais pas peur de mourir, mais je voulais vivre.»
Les effets de la chimiothérapie l’ont presque terrassée. «Parfois j’étais tellement faite de mon traitement que je me couchais avec mes bottes d’hiver.» Le corps entier souffre, dit-elle, et «tout goûte la tombe».
Elle a fait des rencontres inspirantes, autant parmi le personnel hospitalier que parmi les gens qui attendaient avec elle dans la salle d’attente. Tellement, qu’elle a eu de la difficulté à se réjouir après l’annonce de sa victoire sur le cancer. «Moi j’avais douze traitements. Il y avait un jeune homme qui m’a dit qu’il en avait pour onze mois. [...] Je me suis demandé ce que je pourrais faire. J’ai vu des femmes de 32 ans, 40 ans qui ont le cancer. Comment ça se fait?»
Le témoignage d’amour qu’elle a reçu de la part des Québécois l’a réellement touchée. «Je ne pensais pas que j’étais aimée tant que ça!»
Sa victoire contre le cancer a mené Dominique Michel à vouloir s’impliquer pour améliorer les soins médicaux offerts aux gens atteints du cancer. Elle veut inciter la population à donner à la fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont par le biais de son site «J’appuie Dodo». Les fonds serviront à financer un nouveau centre de cancérologie. Le docteur Rafik Ghali est venu sur le plateau de l’émission pour en discuter. «Il y a une vague de cancer qui s’en vient et il faut s’y préparer.» Par année, plus de 19 000 personnes sont traitées à cet hôpital souligne-t-il, et plus de 34 000 y font une visite. «On veut être plus efficace, aider plus de monde.»
Danny Turcotte s’est aussi fait un plaisir à donner une carte chouchou à Dodo, qui s’est tout de suite exclamée de joie.

Dominique Michel

La comédienne et humoriste Dominique Michel n'a plus besoin de présentation. Le 14 mai 2013, notre Dodo a reçu la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale.

Il y avait beaucoup d'émotion dans l'air au cours de cette cérémonie annuelle au cours de laquelle «notre Dodo nationale», comme l'a présentée la première ministre Pauline Marois, a reçu une véritable ovation des parlementaires.

«Vous faites partie de toutes les familles du Québec», lui a adressé la chef du gouvernement, en ajoutant, avec émotion: «Vous êtes une femme remarquable que j'admire beaucoup.»

Pour sa part, le président de l'Assemblée nationale, M. Jacques Chagnon, l'a présentée comme «l'enfant chérie des Québécois». «Vous nous avez fait rire, mais aussi émus...» a-t-il ajouté.
En veillant su'l'perron

Le chef de l'opposition officielle, Jean-Marc Fournier, a relevé une longue liste de faits d'armes, dont celui d'avoir réussi, en 1957, l'exploit de vendre plus de 100 000 exemplaires de sa chanson En veillant su'l'perron.

Dans le passé, Dominique Michel a été sacrée Officier de l'Ordre du Canada (1994) et Chevalier de l'Ordre national du Québec (2002).

En bonne forme

La voix étreinte par l'émotion, l'artiste de 81 ans, visiblement en bonne forme, a raconté qu'elle a été surprise d'apprendre au téléphone qu'elle recevrait la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale. «J'ai demandé: "Mais pourquoi?" On m'a répondu: "Pour l'ensemble de votre œuvre." Je ne comprenais pas qu'on me rendait pareil honneur pour avoir passé toutes ces années à m'amuser». Elle a alors rappelé le mot de Confucius: «Choisis un métier que tu aimes et tu n'auras pas à travailler un seul jour...»

Après la cérémonie, l'artiste, qui a combattu un cancer colorectal, a dit au Journal de Québec que sa santé était bonne et qu'elle n'avait qu'un seul projet, celui de continuer à soutenir la Fondation de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont pour la création du centre intégré de cancérologie.

Le grand public peut maintenant contempler les archives personnelles de Dominique Michel, qui représente un pan de l’histoire culturel du Québec et qui tire ses origines dans la région.

Peu de gens le savent, mais Aimée Sylvestre de son vrai nom, est effectivement née à Sorel en septembre 1932, avant de déménager dans le quartier Rosemont de Montréal durant sa petite enfance.

Dominique Michel entre à la Bibliothèque national

10 juin 2013

Le 10 juin dernier, elle a fait preuve d’une grande générosité en faisant don de son fonds d’archives à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), qui seront accessibles au public au Centre d’archives de Montréal.

Plus de 4000 photographies, 19 spicilèges (recueils de note, de textes, de documents), plusieurs des cahiers manuscrits ayant mené à son autobiographie qui a été publiée en 2006, ainsi que ses trophées, composent le fonds d’archives de la carrière de Dominique Michel, qui s’est échelonnée des années 1950 à 2000.

Son fonds permet de retracer plusieurs pans de l’histoire du monde du spectacle québécoise puisqu’il témoigne des relations qu'elle a entretenues avec plusieurs personnalités telles que Denise Filiatrault, Paul Berval, Roger Joubert, Donald Lautrec, Paolo Noël, Fernand Gignac, Benoît Marleau, Jean-Guy Moreau, Raymond Lévesque, Jacques Desrosiers, Claude Blanchard, Sergio Mendes, Gilles Latulippe, Claude Michaud, Olivier Guimond, le père Ambroise, Denys Arcand, Patrice L'Écuyer, Gilbert Rozon, René Angelil, Céline Dion et Yvon Deschamps.

Son fonds d’archives s’ajoute à ceux d’Yvon Deschamps, Clémence DesRochers, Gilles Vigneault, Jean Grimaldi et Louise Portal. « Dominique Michel a façonné l'histoire de la scène au Québec. L'acquisition du fonds d'archives de l'une de nos artistes s'étant le plus démarquée au cours des dernières décennies constitue un apport majeur aux collections de BAnQ. Cette preuve de générosité hors du commun contribuera, de façon unique, à la préservation du patrimoine archivistique de nos grands créateurs pour le plus grand bonheur du public et des générations futures », a déclaré le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, lors de la cérémonie visant à souligner la générosité de l’artiste.

« Je ne savais pas que ma mère avait tout gardé.Quand j’ai eu des ennuis de santé, j’ai pensé qu’il fallait que je donne tout ça. Les souvenirs, je les garde dans ma tête », a dit Dominique Michel, dont les airs de jeunesse font mentir ses 80 ans.

Photos de voyage, des publicités réalisées pour Air Canada « Mon bikini, ma brosse à dents » et pour le Club Med, partitions d’En veillant sur l’perron, chanson qui en fit une vedette, ainsi que des portraits croqués en compagnie de Michel Legrand, Édith Piaf, et Camille Henry, son premier mari. Tout est là.

« Les cabarets, j’ai haï ça pour tuer. Ce que j’ai le plus aimé, ce sont les émissions : Le petit café, Moi et l’autre, les Bye Bye et Juste pour rire. J’y ai découvert des talents extraordinaires, comme Jean-Marc Parent. Je lui disais : “Il faut que tu te lèves à la fin, sinon les gens croiront jamais que t’es pas handicapé.”

De toute cette vie, Dodo dit garder le meilleur : les rencontres faites au fil des ans.

Album Photos

"ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR SEPTEMBRE"
de vos vedettes sportifs(ves) et politiques:

 Retour Index:
Vedettes    Accueil
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


 

Hit-Parade

annuaire