(mise à jour le 9 juillet 2017)
 
 

"Isabelle Boulay"
(née le 6 juillet 1972)



Isabelle Boulay est une amoureuse des mots. Désarmante de candeur, elle sonne vrai et les grands noms de la chanson française ont déjà été conquis.

Née à Sainte-Félicité, en Gaspésie, Isabelle Boulay est l'aînée d'une famille de trois enfants. Fille de restaurateurs, elle chantait à l'époque devant les clients. "Quand j'étais petite, je disais à ma mère : "Moi aussi je vais chanter à l'Olympia... ". Je regardais au loin de l'autre côté de la mer et ça me faisait rêver. Je sentais qu'un jour je partirais : je me sentais appelée", raconte-t-elle.

Isabelle Boulay est l'aînée d'une famille de trois enfants. Très jeune, elle commence à chanter dans le restaurant de ses parents, et dès l'âge de sept ans, elle se produit régulièrement sur scène.

En 1990, elle remporte haut la main le Festival en chanson de Petite-Vallée. Ses amis l'y avaient inscrite par surprise alors qu'elle s'apprêtait à quitter leur région natale pour étudier la littérature à Québec. Elle remporte ensuite, en 1991, le Festival international de la chanson de Granby en y interprétant Amsterdam de Jacques Brel. La même année, elle est invitée aux FrancoFolies de Montréal. En août 1993, elle gagne le trophée de la chanson francophone au concours de la Truffe d'argent, à Périgueux.

En 1996, Isabelle Boulay prête sa voix à la chanteuse Alys Robi dans la série télévisée du même nom, se faisant connaître ainsi du public québécois.

En parallèle, Luc Plamondon la remarque et lui offre le rôle de Marie-Jeanne dans son opéra-rock, Starmania. Elle tiendra le rôle pendant 350 représentations, en France principalement.
 Depuis, elle connaît un franc succès, tant au Québec qu'en Europe.

Elle rencontre son plus gros succès en France en l'an 2000, grâce à l'album Mieux qu'ici-bas (certifié disque de diamant) et les titres Parle-moi, Un jour ou l'autre, Quelques pleurs et Mieux qu'ici bas. Jean-Jacques Goldman l'invite alors à rejoindre la troupe des Enfoirés. Elle participera à trois spectacles : L'odyssée des Enfoirés (2001), Tous dans le même bateau (2002) et Le Train des Enfoirés (2005).

À la même époque, elle partage la vie de l'humoriste, Stéphane Rousseau. Elle le retrouvera en décembre 2004 pour coanimer une émission spéciale, Soir de fête - Noël au Canada diffusée sur France 2 et TQS.

En 2006, elle participe au projet télévisuel québécois, Le cœur a ses raisons, une parodie des soaps américains. Elle y joue aux côtés de Marc Labrèche et Anne Dorval. Isabelle Boulay apparaît dans deux épisodes et y interprète le personnage de Googie McPherson, hôtesse de l'air passionnée.

L'année suivante, elle chante avec Anne Murray, le titre Si jamais je te revois (If I Ever See You Again), extrait de l'opus Duets : Friends & Legend.

Le 14 février 2008, elle se voit décerner par le maire de son village natal la médaille de l'Assemblée nationale du Québec pour sa contribution aux Arts de la scène.

Le 20 octobre 2008, elle met au monde un petit garçon prénommé Marcus, né de son union avec Marc-André Chicoine.
 Né à 19h10 hier soir, le petit portera le nom de Marcus.
Le bébé, qui pesait 8 livres (3,6 kilos) à sa naissance, est le premier enfant de la chanteuse.

«La nouvelle maman profitera de quelques semaines pour vivre son bonheur, avant de reprendre sa tournée québécoise dès décembre», peut-on lire dans un communiqué émis par Chic Musique.


20 MOIS DE PUR BONHEUR
Avec une petite boule d’énergie âgée de 20 mois, Isabelle se doit maintenant de poser une réelle dichotomie entre la mère et l’artiste, d’où l’importance de se recueillir dans un atelier: «Je suis un peu obligée de le faire parce que j’ai une vraie passion pour lui. C’est un enfant qui m’absorbe assez facilement.»
Elle mentionne d’ailleurs être en mesure de poursuivre sa vocation artistique grâce à son entourage. «Je ne pourrais y arriver seule. Je suis contente d’être maintenant capable de le confier à d’autres personnes pour pouvoir continuer à faire ce que j’aime. Je ne suis pas une mère possessive. Je veux qu’il connaisse et aime d’autres personnes que moi.»
La naissance de Marcus a également donné un tout nouveau souffle de créativité à l’interprète. «Tout devient plus intense. Ça amène un regard vraiment différent sur tout.»
Il court et grimpe tout en prononçant ses premiers mots. Craquant, mais aussi épuisant! «Un enfant, ça demande beaucoup d’énergie et en même temps, ça nourrit et apaise. Tu es fatigué, il insiste pour quelque chose et tu te découvres des trésors d’énergie. Ça repousse toutes tes limites. J’arrêterais la terre de tourner. Il n’y a rien que je ne ferais pas pour lui.»
Isabelle Boulay sera des spectacles de la fête nationale sur les plaines d’Abraham le 23 juin et de la fête du Canada à Ottawa le 1er juillet. Le coup d’envoi de sa tournée Comme ça me chante sera donné le 19 août à La Tulipe.

En décembre 2009, Isabelle Boulay est l'artiste invitée de l'émission de télévision québécoise La Petite Séduction diffusée à ICI Radio-Canada Télé qui l'amène dans le village de Fort-Coulonge, dans la MRC de Pontiac (Outaouais). Un mois plus tard, elle reçoit un disque d'or pour son nouvel album Chansons pour les mois d'hiver.

Pendant près de dix ans, la pianiste et claviériste de jazz Julie Lamontagne a été la chef d'orchestre attitrée de la chanteuse. Depuis 2010, la direction musicale de ses spectacles est confiée à Martin Bachand.

En novembre 2011, Isabelle Boulay publie l'album folk Les grands espaces, composé de 15 titres mêlant reprises et morceaux originaux. Le premier extrait, Fin octobre, début novembre sera suivi de Jolie Louise quelques mois plus tard. Cet album est le fruit de maintes collaborations : les inédits sont signés Jean-Louis Murat, Michel Rivard et Steve Marin, tandis que Benjamin Biolay y œuvre à la fois comme réalisateur et auteur. En plus de partager un duo avec lui sur Summer Wine, elle revisite les succès de Phil Spector, Daniel Lanois, Lee Hazlewood, Julien Clerc, Etta James, Françoise Hardy et d’Hubert Mounier. Elle enregistre True Blue à Nashville, en duo avec Dolly Parton (qui est aussi l'auteur-compositeur-interprète originale de cette chanson).

Le 19 septembre 2012, Vincent Vallières l'invite à partager la scène avec lui et l'Orchestre Symphonique de Montréal. Elle y interprète plusieurs titres en solo et en duos avec Vincent Vallières.

En 2013,
 elle a reçu la médaille de l’Assemblée nationale du Québec pour sa contribution aux Arts de la scène ainsi que quatre Félix dans les catégories Artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec, Scripteur de spectacles de l’année, Interprète féminine de l’année et Spectacle de l’année – Interprète.


En janvier 2014, elle devient coach pour La Voix II aux côtés de Marc Dupré, Eric Lapointe et Pierre Lapointe, diffusée sur TVA. Elle remporte cette deuxième édition avec Yoan Garneau.

Le gagnant de la deuxième saison de La Voix» Yoan, a lancé lundi la chanson T’aimer trop qu’il a interprétée lors de la grande finale de la populaire émission de TVA.

La pièce mariant folk et country a été écrite par Luc De Larochellière, mentor de la coach Isabelle Boulay, qui dit aimer de plus en plus Yoan à force de le côtoyer. C’est David Laflèche qui a réalisé l'extrait sous la direction artistique de Stéphane Laporte.

«Je suis très fier que cette chanson soit mon premier extrait radio, a dit Yoan. Le son me ressemble beaucoup et j’espère que T’aimer trop accompagnera les gens durant tout l’été!»

Depuis son triomphe à La Voix le 13 avril, le jeune homme de 18 ans originaire de Ferme-Neuve, dans les Laurentides, a été très occupé à rencontrer les médias et d’autres artistes. Et ce n’est qu’un début : en plus d’avoir mis la main sur une bourse de 50 000 $, Yoan détient un contrat de disque offert par Productions J.

T’aimer trop figurera sur l’album La Voix II, dont le lancement aura lieu le 19 mai
Son dernier album, Merci Serge Reggiani est un hommage au chanteur et comédien Serge Reggiani. Rapidement certifié Disque d'Or, puis Disque de Platine - au Canada et en France -, il lui permettra d'atteindre le nombre symbolique d'un million d'albums vendus sur le territoire canadien uniquement.


En juillet 2015, elle annonce qu'elle cède son siège de coach à Ariane Moffatt en prévision de la quatrième saison de La Voix. Elle explique qu'elle quitte la distribution de la populaire émission de variétés pour se consacrer à ses autres projets de création et à sa famille.



2016:

Elle partage depuis avril 2016 sa vie avec l'avocat Éric Dupond-Moretti.

On vous a connue avec deux hommes : l’humoriste Stéphane Rous­seau et le producteur de musique Marc-André Chicoine, père de votre fils. Aujourd’hui, vous êtes avec Eric Dupond-Moretti, célèbre avocat français. Quelle amoureuse êtes-vous ?
I. B. : (Long silence.) Je tiens à rester libre dans l’ex­pres­sion de mon métier, ne serait-ce que par respect pour les femmes qui m’ont élevée. J’ai besoin que l’homme qui m’aime le comprenne. Il y a ma vie de famille et celle d’Isabelle Boulay. J’ai aussi besoin d’une garçon­nière, pas celle que vous pouvez imaginer, parce que je suis aussi fidèle qu’un chien, mais une chambre à moi, pour m’iso­ler. Je suis une amoureuse entière, quand j’ai un homme dans la peau, il n’y a que lui.

Comment transmettre ces valeurs à votre fils, Marcus, âgé aujourd’hui de huit ans ?
I. B. : C’est drôle que vous me posiez cette ques­tion… Je me suis rendu compte il y a peu que j’aime mon fils comme une mère, mais aussi comme une tante et une grand-mère. Si je n’avais pas ces femmes en moi, je ne serais pas capable de partir sur les routes en lai­sant Marcus. Quand je suis là, je lui donne beaucoup d’espace pour la création, je transforme la maison en terrain de jeu immense. Comme moi petite, il se fait des cabanes avec des couvertures. Je m’assieds et je le regarde jouer, ainsi que ma grand-mère le faisait avec moi. Et mon fils chante en permanence. L’autre jour, il m’a dit : « Maman, une de mes amies veut devenir inventeur parce que ça rapporte. Je pense que ça n’est pas bien de choisir un métier juste parce que c’est bien payé. » Je lui ai répondu qu’il avait raison, qu’il suffit d’être heureux de se lever pour aller travailler. Je suis heureuse chaque matin de me lever pour chanter. Inconsciemment, je lui transmets cet amour. Je le guide sans rien lui imposer.

2016:
Personnalité préférée - C'est Isabelle Boulay qui rafle à nouveau la première place dans le cœur des Québécois. Pour la cinquième année consécutive, la chanteuse célèbre pour son tube Parle-moi arrive en tête du classement publié hier par le Québec Weekly.
Isabelle Boulay, encore et toujours…
Fidèle à son habitude, le Québec Weekly s'associe à l'institut de sondage Iflop et publie son classement annuel des personnalités préférées des Québécois. Rien de bien nouveau pour cette édition 2016 puisque Isabelle Boulay termine encore à la première place.

2017
De retour comme coach aux côtés de Marc Dupré, Eric Lapointe et Pierre Lapointe, Isabelle Boulay a choisi comme mentor son idole, un auteur-compositeur-interprète dont les mélodies l’accompagnent depuis l’enfance : le légendaire Paul Daraîche. Le roi incontesté du country québécois fêtera ses 50 ans de carrière en 2017. Depuis son premier 45 tours, paru en 1967, il a enregistré 29 albums et vendu près de 2 millions de disques ! Ce grand rassembleur a su réunir un public inconditionnel, à commencer par Isabelle Boulay pour laquelle il a composé Lui, un touchant hommage à son père figurant sur son disque De retour à la source.




Discographie singles

 1996 : J'enrage
 1998 : Je t'oublierai, je t'oublierai
 1998 : Le saule
 1999 : La lune
 1999 : États d'amour
 2000 : Parle-moi
 2000 : Un jour ou l'autre
 2000 : Quelques pleurs
 2001 : Jamais assez loin
 2001 : Mieux qu'ici bas
 2002 : Sans toi (en concert)
 2003 : Depuis le premier jour (du film Un Homme et son péché)
 2004 : C'est quoi, c'est l'habitude
 2004 : Tout au bout de nos peines (avec Johnny Hallyday)
 2005 : Une autre vie

Discographie albums
1995 : Alys Robi (production Guy Cloutier)
 1996 : Fallait pas
 1998 : États d'amour
 2000 : Scènes d'amour (concert)
 2000 : Mieux qu'ici bas
 2002 : Ses plus belles histoires
 2002 : Au moment d'être à vous (concert)
 2004 : Tout un jour
 2005 : Du temps pour toi (concert)
2007 : De retour à la source
 2008 : Nos lendemains
2009: Chansons pour les mois d'hiver
2011: Les grands espaces
2014: Merci Serge Reggiani
2017: En vérité


Récompenses:

Le 15 janvier 2010,
Isabelle Boulay recevait un disque d’or pour son album Chansons pour les mois d’hiver.

2002
 Gala de l'ADISQ, Félix Interprète féminine de l'année
2001
 Gala de l'ADISQ, Félix Interprète féminine de l'année
 Gala de l'ADISQ, Félix Spectacle de l'année - Interprète pour Mieux qu'ici-bas
 Gala de l'ADISQ, Félix Album de l'année - Populaire pour Mieux qu'ici-bas
 Victoire de la musique, Album découverte de l'année aux victoires de la Musique (France)
 Victoire de la Musique, Artiste découverte de l'année aux victoires de la Musique (France)
2000
 Gala de l'ADISQ, Félix Interprète féminine de l'année
 Gala de l'ADISQ, Félix Album de l'année - Populaire pour Scènes d'amour
1999
 Gala de l'ADISQ, Félix Interprète féminine de l'année
 Femmes en Or, Révélation de l'année
 Prix de la SOCAN pour Je t'oublierai, je t'oublierai
 Prix de la SOCAN pour La Lune
 Prix Cité RockDétente, chanson la plus radiodiffusée1998-1999 pour La Lune
1998
 Prix Cité RockDétente, chanson la plus radiodiffusée1997-1998 pour Et mon coeur en prend plein la gueule
1996
 DIAL d'Or - Paris
1993
 Semaine de la chanson à Périgueux - Truffe d'Or
1991
Festival international de la chanson de Granby, Prix de la meilleure interprète
Prix de l'Office franco-québécois pour la jeunesse, Cégeps en spectacle
1990
 Festival de la chanson de Petite-Vallée (Gaspésie), Prix d'interprétation
 Festival de la chanson de Petite-Vallée (Gaspésie), Prix du public
 



Anniversaires de vos vedettes juillet

 

RETOUR INDEX:

  Vedettes  //  Accueil
 


Hit-Parade