"L‘ÉTOILE DE CE MOIS‘‘

‘‘CLAUDE BLANCHARD"
(Né le 19 mai 1932  décédé le 20 août 2006)


Album photo
Son décès

"BIOGRAPHIE"
Date de naissance : 19 mai 1932
À compter de 1946, Claude Blanchard donne des spectacles de variétés avec sa soeur Claudette et participe aux tournées de la troupe de Jean Grimaldi. Il fait partie, en 1947, du duo de danseurs
Lucky Boys avec Mac Michel. Au milieu des années cinquante, il forme avec Armande Cyr, épouse de Réal 'Ti-Gus' Béland, un duo qui allie la chanson et la comédie burlesque.
Ils se produisent au cabaret, notamment l'Hôtel Plaza, au El Dorado, à l'Hôtel Quatre Saisons et au Vic Café en 1955.
En mai 1956, ils deviennent administrateurs du Casino français.
 Après une tournée des cabarets du Québec au début de 1957, le duo se produit au El Dorado en mai.

Claude Blanchard fait ensuite équipe avec les comédiens Paul Desmarteaux, Paul Thériault et surtout Léo Rivest qui sera son comparse à la scène durant 25 ans.
 À la télévision,
Claude Blanchard est fréquemment invité aux émissions de comédie Alors raconte et Les trois cloches, à CFTM, dans les années soixante. En 1969, toujours à Télé-Métropole,
il anime avec Réal Giguère l'émission Madame est servie. Claude est élu, l'année suivante, Monsieur Télévision 1970 au Gala des Artistes.
 
La série de variétés Claude Blanchard prend alors l'antenne chaque semaine de 1970 à 1974. C'est dans le cadre de cette émission que Blanchard crée le personnage de Nestor,
 enfant cabotin et espiègle qui connaît un immense succès sur disques avec les chansons "C'est-y assez fort" et "Chu d'bonne humeur", cette dernière remportant même le titre de la chanson de l'année 1971
au Gala des Artistes. Après avoir exploité ce personnage durant quelques années, Claude Blanchard revient au burlesque et à la chanson avec le spectacle Claude Blanchard et Cie au Théâtre Saint-Denis en 1976.
 En 1985 et 1986, il est un régulier de l'émission de Pierre Marcotte au réseau TVA. Il publie alors aux Éditions de l'Époque un recueil de blagues,
Les histoires drôles de Claude Blanchard au bar en direct, dont plusieurs recueillies et notées au cours de l'émission.

Comme comédien, Claude Blanchard a tenu des rôles à la télévision dans les téléromans
En haut de la pente douce (SRC, 1959-1961),       Absolvo Te (SRC, 1962),
Métro-boulot-dodo (SRC, 1982-1983),      L'âme-soeur (TVA, 1985-1987),
La montagne du Hollandais (TVA, 1992-1994),       Montréal, ville ouverte (SRC, 1991),
Montréal, PQ (SRC, 1991-1995),       Omerta (SRC, 1996-1999)
 Virginie (SRC, depuis 1996).     Music-Hall, à la télé de Radio-Canada, au printemps 2002.
Au cinéma, Claude Blanchard a tenu des rôles importants dans
Gina (1974) de Denys Arcand,    Mustang (1974) de Marcel Lefebvre,
Fantastica (1980) de Gilles Carles,      Jésus de Montréal (1989) de Denys Arcand.
Sa participation à Blue la magnifique (1989) de Pierre Mignot lui mérite un Prix Gémeaux 1990 pour le meilleur rôle de soutien masculin. Il tourne ensuite dans:
Montréal vu par (1991)   et    Aujourd'hui ou jamais (1998) de Jean-Pierre Lefebvre.
Après avoir consacré la majeure partie de son temps à son métier de comédien au cinéma et à la télévision au cours des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, il revient à la scène et monte une revue de music-hall qu'il présente en tournée à partir de 1999. Après avoir donné ce spectacle dans plusieurs villes du Québec.

Il a même commis des albums:
1972  Nestor    
1971  Un party ben l'fun     
1966  Ça, c'est mourant     
1963  Fais pas ton smart     

Ce texte biographique a été rédigé par Robert Thérien,
chercheur et spécialiste de la chanson québécoise
et actualisé par l'équipe de Québec Info Musique
 


"Citation de Claude Blanchard"
Que sert à l'homme de conquérir l'univers s'il ne peut empêcher son chien de chier par terre.
[Claude Blanchard]
 


Claude Blanchard atteint d'un cancer de la prostate
Le comédien Claude Blanchard a révélé au Journal de Montréal qu'il était affligé d'un cancer de la prostate.
Le comédien de 70 ans a indiqué que les médecins avaient détecté une inflammation de sa prostate, il y a cinq ans, et qu'il avait alors été hospitalisé quelques jours.
Il y a trois mois, de nouveaux examens ont révélé son cancer. Depuis, M. Blanchard se soumet à des traitements de radiothérapie.
Le comédien dit se sentir très bien et n'avoir aucun effet secondaire.
 

(à Rock Détente pour une entrevue)
Claude Blanchard demeure un gars fort occupé. Pétant de santé et de vitalité, Blanchard clame haut et fort que, dans sa tête, il a 35 ans.
Cette jeunesse presque éternelle qu'il porte si bien, Claude Blanchard la doit à son bonheur de vivre et de pratiquer ce métier qu'il aime tant. C'est après être passé si près de perdre la vie qu'aujourd'hui
 il la trouve si belle.

Son demi-siècle d'expérience permet aussi à cet homme de parler des changements intervenus au cours des 50 dernières années dans le milieu du show-business.
Il dit trouver merveilleux de voir tous ces jeunes humoristes qui, aujourd'hui, peuvent travailler dans de grands théâtres où ils peuvent accueillir beaucoup de monde et faire de l'argent.
Il a rappelé que ceux qui ont fait les cabarets donnaient des prestations dans des salles contenant 150 ou 175 personnes et qu'ils étaient à salaire.

Blanchard joue presque quotidiennement dans Virginie, vient de terminer une tournée de 150 spectacles et on le sollicite pour toutes sortes d'affaires.

Bientôt septuagénaire, depuis qu'il a subit une opération au coeur, le comédien s'émerveille devant les fleurs comme un enfant et mord dans la vie avec la fougue d'un nouveau marié.
Il a deux enfants: Christine 36 ans et Stéphane 35 ans. Il a deux petites filles de 3 ans et 3 mois.,et l'autre  de 2 ans.
 Il y a 3 ans,  il a épousé Louise, sa compagne des 30 dernières années.
Il est heureux, il travaille beaucoup, sa santé est bonne. Tout va sur des roulettes.


Voici le livre tant attendu par le grand public et le seul qui dévoile l’enfance et la vie de Claude Blanchard, cet homme aux multiples talents.

Claude Blanchard : un nom qui restera à jamais gravé dans le cœur et la mémoire des Québécois. L’enfance de Claude Blanchard s’est déroulée dans les taudis et les rues de Montréal,
 mais la misère a été plus facile à accepter auprès d’une mère aimante et dévouée. Avec un soupçon de chance en plus, il ne restait plus à Claude Blanchard qu’à se donner à fond dans ses rêves.
Pour atteindre ses buts, il a saisi toutes les opportunités qui se trouvaient sur son chemin, et a su les faire fructifier pour devenir l’artiste talentueux que nous connaissons aujourd’hui. Danseur, comédie
n, animateur, chanteur, stand-up comic, acteur et grand séducteur, Claude Blanchard a connu une vie dure, folle et intense.

France Duval a écouté avec beaucoup d’attention le récit remarquable de la vie de l’un des artistes les plus adulés du Québec.
 
 

Malgré une longue carrière, Claude Blanchard reste pétant de santé


16 octobre 2001
En 2001, le cabaret est-il encore un lieu de spectacles de grande envergure avec plumes et paillettes?
De revues musicales à grand déploiement? Officiellement, oui. Sauf, bien sûr, pour Fabienne Larouche.
Dans le Music Hall imaginé par l'auteure de Fortier et de Virginie, la gloire et l'argent battent

la mesure avec le monde interlope, le swing berce les histoires louches…
 
Fabienne Larouche parle de son attachement à Claude Blanchard et à Véronique Cloutier.
« Je ris parce que le devant de la scène ne dit pas ce qui se passe en arrière… », lance le chef d'orchestre joué par Jean Petitclerc dans Music Hall.
Une réplique qui décrit bien la nouvelle minisérie qui prend l'affiche en mars prochain et qui met en vedette Claude Blanchard, vieux routier des cabarets qui entre dans la peau d'un producteur et gérant,
 ainsi que Véronique Cloutier, qui devient une jeune danseuse étoile. Fabienne Larouche a écrit cette série pour ces deux personnalités à la suite des événements qui l'ont opposée aux producteurs de télévision.
 Il y a deux ans, elle les accusait de mal faire leur travail

et de s'en mettre plein les poches.

« Il y a quelque chose qui est ressorti de toute mon histoire avec les producteurs, quelque chose que je ne pouvais incarner ni dans Virginie ni dans Fortier, déclare Fabienne Larouche, rencontrée en début de saison.
 Pour moi, Music Hall est devenu un conte moral, une lutte entre le bien et le mal, où chaque personnage a un enjeu moral à défendre. Monsieur Blanchard, pour qui je voulais écrire depuis longtemps,
prenait tout d'un coup sa place, son unique place.

Et Véronique Cloutier, en danseuse jeune première, est exceptionnelle! »

13/08/2000

Claude Blanchard se défend d'être un proche des Hells

Suite à la controverse créée par la présence de Ginette Reno et Jean-Pierre Ferland au mariage d'un proche de Maurice «Mom» Boucher, le chanteur et comédien Claude Blanchard se défend d'être un proche des Hells.

C'est à l'invitation d'un homme d'affaires montréalais de sa connaissance que Claude Blanchard a proposé à Ginette Reno de chanter lors de la cérémonie, a expliqué le chanteur au quotidien La Presse.

Jamais, jure-t-il, il n'a sympathisé avec ce gang. Par ailleurs il n'a jamais rencontré Maurice Boucher et ne connaît pas les époux, explique-t-il. Il n'a fait que transmettre l'invitation à Ginette Reno.

Claude Blanchard a refusé de divulguer l'identité de l'homme d'affaires qui lui a fait cette demande.
 

Claude Blanchard
24 oct au 4 nov 2001, mer au dim à 21h
Cabaret du Casino
1, av. Du Casino, Mtl
Rens. (514) 392-2746
Description du spectacle :
''C'est beau la vie'', est à la veille de sa 100e représentation. C'est dire l'intérêt du public pour cette revue musicale et humoristique retraçant la longue carrière de Claude Blanchard.
C'est aussi une chace unique de replonger dans les grands classiques des variétés québécoises et internationales. Pas moins de 25 artistes entourent Claude Blanchard:
danseurs et danseuses ainsi que les 14 musiciens de l'orchestre auxquels se joignent les fidèles chanteurs des Crooners, tous dirigés de main de maître par le pianiste de la Cravate Blanche, André Labonté.


  Vendredi le 12 mars, 2004

La Cravate Blanche devient une marina
L’établissement appartenant à Claude Blanchard situé à Saint-Sulpice et autrefois connu sous le nom de La Cravate Blanche change de nom et de vocation : place maintenant à la Marina Brousseau Marine. C’était d’ailleurs le vœu de l’artiste que l’endroit devienne un endroit de villégiature pour les adeptes de bateaux.
 


Le lundi 04 avril 2005
Photo André Tremblay, La Presse
Le Festival Juste pour rire a dévoilé les vedettes de sa programmation 2005, lundi. De gauche à droite: Louis-José Houde, Patrick Huard, Dominique Michel, Claude Blanchard, Stéphan Bureau,
Jean Lapointe, Laurent Paquin et Stéphane Rousseau.

Festival Juste pour Rire
Stéphan Bureau et Claude Blanchard animeront des galas
Presse Canadienne
Montréal
Stéphan Bureau et Claude Blanchard feront partie des animateurs des galas de la prochaine présentation du Festival Juste pour rire, à compter du 6 juillet à Montréal.
Patrick Huard, Louis-José Houde, Franck Dubosc, Stéphane Rousseau et Laurent Paquin compléteront l'équipe d'animation.
Les 16 soirées seront présentées au Théâtre St-Denis.

"Citation de Claude Blanchard"
 "Que sert à l'homme de conquérir l'univers s'il ne peut empêcher son chien de chier par terre."
[Claude Blanchard]


 
Album photos de Claude Blanchard

‘‘ ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR MAI"
de vos vedettes favorites, sportifs(ves) et politiques:
 

RETOUR INDEX:

  Vedettes  //   Accueil
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:
 



 
 
 
 

Hit-Parade
annuaire