Marcel Béliveau
né le 19 novembre 1939 et décédé le 28 mai 2009

Biographie
Album photo

Écrit par Agnès Gaudet   
Jeudi, 28 mai 2009

Marcel Béliveau, qui est mort jeudi à l'âge de 69 ans, était un dur à cuire. Depuis des années, l’animateur défiait la mort. À plusieurs reprises, ses proches avaient cru que la fin était arrivée. Marcel, lui, incorrigible optimiste, faisait fi des pronostics, gardait espoir et s’en sortait. 

 Au cours de sa vie, Marcel Béliveau, gros fumeur, avait survécu à deux infarctus et à deux cancers.
 Il apprenait toutefois en 2008 que la maladie était revenue et que ses jours étaient comptés.

La vie de Marcel Béliveau aura été une grande saga. Né à La Tuque, il a exercé mille et un métiers avant d’aboutir à l’humour. Avec son fameux Surprise sur prise, il a vécu la gloire et est monté au firmament des étoiles, jusqu’en France où il était devenu une star, avant de descendre littéralement aux enfers, victime de poursuites et couvert de calomnies. 

Des succès et des échecs 

Surprise sur prise, son émission de caméra cachée, présentée à la télévision québécoise dans les années 1980 et 1990, a été un des plus grands succès humoristiques au Québec. L’émission a aussi été vendue en France et dans quelque 90 pays du monde et Surprise sur prise aura permis à Marcel Béliveau d’amasser une fortune, on parle de recettes de plus de 480 millions de dollars. Pourtant, l’animateur et concepteur a plus tard tout perdu et s'est retrouvé sans le sou.
Bourré de talent et de bonnes idées, Marcel Béliveau passait d’un projet à l’autre. C’est en lançant au Québec une chaîne de restaurants et des franchises d’agences de voyages qu’il a touché le fond du baril. Après la faillite, de nombreux petits investisseurs qui s’étaient lancés avec lui dans l’aventure l’ont accusé d’escroquerie. Marcel Béliveau a toujours rejeté ces accusations. 

Malgré ses déboires et sa santé fragile, Marcel Béliveau a toujours su s’en sortir. Sa philosophie de vie y était sans doute pour quelque chose dans cette capacité à retomber sur ses deux pieds.
Devenu conférencier, l’ex-animateur racontait d’ailleurs avec humour la folle succession de ses hauts et de ses bas. Marcel Béliveau ne se prenait pas au sérieux.
En période supplémentaire 

En entrevues, souvent Marcel Béliveau narguait la maladie et il parlait de sa santé sans retenue. Encore récemment, victime d’insuffisance cardiaque et combattant un troisième cancer qui s’attaquait au seul poumon qui lui restait, il plaisantait : «Je vis sur du temps emprunté, disait-il. Je suis en période supplémentaire depuis une quinzaine d’années.»
Depuis quelques années, Marcel Béliveau avait mis au point une technique qu’il disait révolutionnaire pour jouer au golf et il l’enseignait à longueur d’année. Précurseur, il avait mis sur pied dès 2006 le site web Cinéma-Académie, dans le but de recruter les acteurs qui joueraient dans son film-réalité Georges-Henri T, proprio d’un salon funéraire.
Côté gags télé, il n’avait pas encore dit son dernier et préparait de nouveaux «mauvais coups», avec une émission télé semblable à Surprise sur prise, intitulée Super surprise, ayant cédé les droits de son premier concept depuis des années. 

Marcel Béliveau laisse dans le deuil sa conjointe, cinq enfants et quatre petits-enfants. 

 

Marcel Béliveau est un animateur, réalisateur et comédien canadien (Québec) né le 19 novembre 1939 à La Tuque (Québec) et mort le 28 mai 2009 à Montréal à l'âge de 69 ans des suites d'un cancer.
Il fut notamment celui qui alluma la flamme de l'émission télévisée Surprise sur prise, qui connut également une brillante carrière en France à partir de 1989.
Cet humoriste québécois s'est rendu célèbre, via ses sketchs de caméras cachées qui ont fait rire plus d'un spectateur. Il a connu son plus grand succès lors de la création de l'émission française Surprise sur prise, qu'il co-animait et qu'il présentait.
C'est dans cette présente émission qu'il devint l'humoriste québécois le plus connu de France entre 1989 et 1995. 

 

Vendredi le 22 mai, 2009 

Dimanche 17 mai, 5H45 du matin, je me réveille. Détresse respiratoire. Je n’arrive pas à respirer normalement, l’air n’entre pas dans les poumons, malgré tous mes efforts. Je râle comme une bête à l’abattoir.
15 minutes plus tard, les ambulanciers m’embarquent et hop à l’hôpital Anna Laberge à Chateauguay. On file à 140 ou 160 Ki, ma blonde Sylvie n’arrive pas à suivre derrière au volant de l’auto.
Une équipe médicale m’attendait déjà. J’étouffe toujours et je fais des efforts surhumains pour arriver à faire entrer un peu d’air uniquement en respirant par la bouche. L’enfer je te dis. 

Le docteur ou la docteure Marchand me parle doucement, son attitude et ses propos me rassurent. Et soudainement mon cœur s’emballe, bang, choc électrique. C’est la première fois depuis cinq ans, que le défibrilateur qu’on m’a installé, fonctionne pour remplir le rôle qui est le sien. 

À peine vingt minutes d’écoulées, bang, deuxième choc électrique. Je sursaute dans le lit. L’infirmier qui s’occupe de moi, fait un bond en arrière, surpris par la force du choc.
Le docteur Marchand dt à ma blonde, si on a d’autres problèmes cardiaques, jusqu’où fait-on des tentatives de réanimation. Aucune tentative de répondre ma blonde, c’est son souhait. J’approuve ma blonde avec un signe de la tête. Si on a un autre arrêt cardiaque et qu’il refuse de repartir et bien ça va s’arrêter là. 

Àprès deux heures de lutte intense j’ai commnencé à respirer normalement. On m’a gardé sous observation toute la journée, pour me laisser entrer à la maison vers 21 heure.
Si on le considère du point de vue de la vie active, le sommeil est seulement un moyen. Si nous pensons que les êtres humains doivent être actifs, ils ne devraient pas avoir besoin de dormir. Mais sans sommeil, impossible de dissiper sa fatigue ou de travailler avec énergie. De même, lorsque les gens vieillissent, tombent malades ou sont gravement blessés, ils n’ont d’autre alternative que de régénérer leur force vitale au moyen de la mort.
Quand nous dormons, notre pensée consciente s’estompe, et lorsque nous nous réveillons, elle réapparaît. C’est comme si à certains moments notre esprit existait, et comme si à d’autres, il n’existait pas. Ces états intermédiaires de l’être sont ce que le Bouddhisme définit par la notion de Ku, ce qui est ni existence, ni non-existence, l’état de vide, de latence ou de potentialité. 

Pour la philosophie occidentale, la vie et tous les phénomènes se rangent obligatoirement dans les catégories de l’être ou du non-être. Aucune place n’est accordée à cet état de Ku.. Mais si on ne comprend pas cet état, on ne peut rien comprendre à la vie car lui seul permet d’expliquer la mystérieuse continuité de la vie.
L’univers n’est pas distinct de la vie, il est la vie elle-même ; par conséquent lorsque nous mourons, notre vie retourne se fondre dans la vie plus vaste de l’univers et ne peut plus être localisée par nos perceptions.
De même que nous nous endormons et nous réveillons, nous naissons et mourons pour naître à nouveau, poursuivant ainsi un cycle de vie éternel. Josei Toda»

La nouvelle méthode de golf révolutionnaire Golf ANTRAD Visitez le site http://www.golfantrad.com/ 




CONFÉRENCES 

 Drôle de vie! 

6 février 2009
«Si j’allais au bout de 18 mois, ça me mènerait en septembre…»
L’ex-animateur de surprise sur prise Marcel Béliveau un troisième cancer
«Si j’allais au bout de 18 mois, ça me mènerait en septembre…» Marcel Béliveau parle ainsi du lourd pronostic qui lui a été donné par son médecin il y a peu de temps.
M.Béliveau combat actuellement un troisième cancer. Cette fois la maladie s’attaque au seul poumon qu’il lui reste.
L’ex-animateur Marcel Béliveau sait que ses chances de survie sont minimes et il en parle avec franchise et générosité à l’animateur François Paradis de l’émission TVA en direct.com. Marcel Béliveau parle de la mort, de la résilience, et d’espoir.
Entrevue exceptionnelle avec Marcel Béliveau: «Il faut accepter de mourir» 

 

Début de carrière
La carrière de Marcel Béliveau a débuté, lorsqu’il a décidé de se faire passer pour un médecin et de rédiger une chronique dans le quotidien Montréal-Matin.
Empruntant un costume de médecin, il était même allé jusqu’à faire passer des visites à ses collègues de travail.
Au début des années 1980, il a animé l'émission «Drôle de Monde» avec Gaston Lepage à la chaîne Télé-Métropole du Réseau TVA.

 

L'arrivée en France
Béliveau est arrivé en France à la fin des années 1980.

 

L'époque Surprise sur prise
Surprise sur prise (imaginée par Marcel Béliveau) est avant tout une émission à succès au Québec diffusé au réseau TQS et au Réseau TVA. En 1989, suite aux coûts élevés de production, l'émission arrive du coup sur 2 chaînes en France : sur Canal + (chaîne payante où la diffusion est cryptée), puis en clair sur TF1 trois mois après, avec une première diffusion le samedi 21 octobre 1989.
Le jeune humoriste québécois co-anime cette émission avec les animateurs français Bernard Montiel, Jean-Pierre Foucault, Patrick Roy, Christophe Dechavanne et Patrick Sébastien, avant de la représenter avec Georges Beller sur France 2.
Ce concept qui consiste à piéger, avec l'utilisation de caméras cachées, des célébrités, fait fureur en France et reste sur les écrans français jusqu'en 1998.

 

L'après Surprises sur prise
Marcel Béliveau était à la retraite et enseignait sa propre technique ou méthode de golf La Méthode Béliveau, mais le goût du rire et des caméras l'attirent et de nombreux projets l'animait toujours. 

Il rédigeait notamment des articles sur le site Planète Québec dont voici quelques extraits « Je n’ai pas dit que mon chat est con parce qu’il est Français. Il est con parce que je le trouve con. Il est Français parce qu’il est né en France. »
Il n'a pas été invité aux 15 ans de l'émission Surprise sur prise dont il est pourtant le symbole, sous prétexte qu'il en avait vendu les droits.
La vie de Béliveau devrait faire l’objet d’une série télévisée de six heures où toutes ses joies et ses drames seront narrées : de ses deux infarctus et ses trois cancers, à ses nombreuses femmes, en passant par ses nombreuses progénitures. 

Depuis 2003, il avait une chronique sur le site web Planète Québec.
Marcel Béliveau préparait un projet de «cinéma-réalité» du nom de Georges Henri T. est décédé, qui devait sortir en 2007 au Québec. En avril 2007, Marcel Béliveau lance un recueil de pensées, Un Whisky pour l'esprit, publié chez Amérik Média.
Un documentaire pour la télé est lancé en parallèle. 

Suite à une série de déboires légaux et financiers opposant Marcel Béliveau et la maison de production (Interactivision), le projet de film Georges-Henri T. est décédé est stoppé depuis l'été 2008, après plus d'un an de retard.
Le tournage du film, qui devait mettre en scène 15 comédiens amateurs, gagnants d'un concours intitulé Cinéma Académie, s'est arrêté en août 2008. Marcel Béliveau devait réaliser ce film mais il a été remplacé à la dernière minute et le tournage du film n'a dûré qu'une semaine.
Marcel Béliveau apprend à l'été 2008 qu'il souffre d'un cancer. L'homme demeure toutefois optimiste malgré le triste bilan de ses médecins. Il meurt suite à cette longue maladie l'après-midi du 28 mai 2009 à Montréal. 

 



Marcel Béliveau

SPÉCIALITÉS
Accomplissement personnel
Philosophie de vie
Il n'y a qu'un mot pour présenter Marcel Béliveau : «ascenceur». Sa vie est une succession ininterrompue de hauts et de bas, de montées et de descentes, de voyages entre les hauteurs du ciel et les profondeurs de l'enfer. Il a connu la célébrité et la destitution. Il a survécu à deux cancers et deux crises cardiaques. Que faut-il en penser? Inutile de vous le demander : il vous le dira lui-même. À sa manière, c'est-à-dire vraiment pas comme les autres. 

POUR EN SAVOIR PLUS
info@productionsalbatros.com
(450) 656-4245
CONFÉRENCES
 Drôle de vie! 

 

Marcel Béliveau s'éteint
(Source: Radio-Canada) Le producteur et animateur de la célèbre émission Surprise sur prise est emporté par un cancer. Il avait 69 ans. 

 

2009-05-28 22:26:34
L'animateur de télévision et producteur Marcel Béliveau a été emporté jeudi par un cancer. Il était âgé de 69 ans.
Né à La Tuque, l'homme a exercé mille et un métiers avant de toucher à la radio et à la télévision pour gagner sa vie.
Surprise sur prise, émission humoristique qu'il avait conçue, a connu un succès foudroyant au Québec dans les années 1980 et 1990. L'émission piégeait diverses personnalités avec l'aide de complices et de caméras cachées.
Vendu en France et dans 90 autres pays, le concept a apporté la fortune à Marcel Béliveau, avec des recettes de plus de 480 millions de dollars. Ce fut la première grande exportation de la télévision québécoise à l'étranger. 

Toutefois, à la fin des années 1990, tout s'est écroulé au moment où il veut devenir un homme d'affaires. Il a lancé au Québec une chaîne de restaurants et d'agences de voyages qui offrait des billets à bon marché. Certaines personnes, a-t-il dit à l'époque, lui ont créé de sérieux problèmes.
La faillite est suivie d'une descente aux enfers. Il fut accusé à tort d'avoir escroqué de petits investisseurs qui avaient cru en ses projets. Malgré ses revers de fortune, Marcel Béliveau a toujours conservé son sens de l'humour et son esprit combatif.
Marcel Béliveau avait survécu à deux infarctus et à deux cancers avant d'apprendre, en 2008, que la maladie était revenue et que ses jours étaient comptés.
À la demande du défunt, il n'y aura pas de funérailles publiques. Toutefois, les gens qui le désirent pourront témoigner leur sympathie à la famille par écrit à une adresse Internet qui sera rendue publique ultérieurement. 

 

Marcel Béliveau, le père de Surprise sur prise s’est éteint

France Info - 11:19

Le célèbre moustachu avait lancé son émission fétiche au Québec, il y a plus de 20 ans. Avant que celle-ci ne soit reprise dans plus de 90 pays... Il avait 69 ans, et souffrait depuis longtemps d’un cancer du poumon.

Son accent québécois avait fait des miracles à la télévision française... Mais pas seulement : au total, ce sont 93 pays qui ont piégé leurs people. Surprise sur prise, c’était l’idée de Marcel Béliveau. Lancée en 1987 au Québec, l’émission a connu un succès mondial estimé à un demi-milliard de dollars, selon Radio-Canada.
Surprise sur prise arrive en France en 1989, et y sera diffusée jusqu’en 1998 ; tour à tour sur Canal +, TF1 et France 2.

C’est le début d’une ascension fulgurante. Qui n’est pas faite que de succès, d’ailleurs. Si Surprise sur prise lui apporte la fortune, celle-ci a tendance à fondre rapidement quand Marcel Béliveau se lance dans les affaires : une chaine de restauration rapide, une agence de voyages et même un nouveau transporteur aérien. Des projets qui s’embourbent rapidement. Les dettes s’accumulent. Certains de ses biens sont même saisis devant les caméras de télévision... Il évite la faillite de justesse, en 1997, après un accord avec ses créancier - dont le fisc québécois. 


 

Retour index:
‘‘ ANNIVERSAIRES DE NAISSANCE POUR MAI"
de vos vedettes favorites, sportifs(ves) et politiques:
 

Vedettes  //  Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


 

Hit-Parade
annuaire