‘‘Les grands Disparus"
"Ray Charles"
(1930-2004)
Né le 23 septembre 1930, décédé le 10 juin 2004


Biographie   Photos

BIOGRAPHIE
Ray Charles, pionnier de la musique soul,
 chanteur, pianiste, organiste, chef d’orchestre et compositeur de jazz américain.

Né le 23 septembre 1930 à Albany (Géorgie), Ray Charles Robinson, dit Ray Charles, entre dans un institut pour aveugles en Floride à l’âge de sept ans ; il y apprend la musique, devient rapidement professionnel et débute en 1948 à Seattle avec le Maxim Trio, sous l’influence principale de Nat King Cole, mais également du saxophoniste, chanteur et chef d’orchestre Louis Jordan. Sa réputation parvient jusqu’aux dirigeants de la compagnie Atlantic (cf. labels de jazz), qui l’engage aussitôt. Ray Charles obtient son premier succès discographique en 1954 avec « I Got A Woman », suivi par « Hallelujah I Love Her So » un an plus tard et de « What’d I Say » en 1958 : il vient d’inventer un style original profondément ancré dans le blues et le gospel (prémices de la musique soul), où sa voix — notamment son ton de « prêcheur » — est soutenue par un balancement hypnotique, créant un climat obsessionnel proche de la transe. Il s’accompagne d’un piano (acoustique ou électrique) apportant un soutien très « bluesy », au sein d’une petite formation puis d’un grand orchestre auquel s’ajoute un chœur féminin, les Raelets, qui apparaît pour la première fois en mai 1956 dans « Lonely Avenue ».


Les premiers succès sur la scène internationale
Ray Charles participe à la fin des années cinquante à de nombreuses séances d’enregistrement — collaboration avec Milt Jackson, dont témoigne le disque Genius + Soul = Jazz (1960), Oscar Pettiford, Kenny Burrell ou encore les orchestres de Quincy Jones et de Gerald Wilson — et entreprend, après avoir surmonté des problèmes de drogue, des tournées qui le mènent dans le monde entier après le phénoménal succès de « Georgia on My Mind » (1960).
C’est au festival de Juan-les-Pins, en juillet 1961, que le public français découvre ce personnage hors norme, hors mode et multiforme dont la voix rauque et sourde, brûlante mais aussi tendre et sensuelle, oscillant entre la joie et la rage, la langueur et l’humour sarcastique, parfaite incarnation de la voix noire américaine, séduit et enchante aujourd’hui encore un large public. Son passage pendant une semaine entière (seul au programme) à l’Olympia en 1963 constitue un événement rare dans le jazz et contribue à asseoir sa renommée, paradoxalement plus importante en Europe qu’aux États-Unis.

Ray Charles, « The Genius » universel
Le public composite de Ray Charles — Noirs, Blancs, rockers, amateurs de jazz, blues, musique country ou gospel, toutes générations confondues — fait un triomphe à celui que l’on surnomme désormais le Genius (le « génie ») ou Brother Ray (« frère Ray »). Ses concerts, exemplaires dans leur construction et leur progression — illustrations du « show à l’américaine » parfaitement réglé — laissent néanmoins éclater son charisme, et font oublier les contingences commerciales qui l’ont incité à élargir son répertoire jusqu’à « la Mamma » de Charles Aznavour et « Eleanor Rigby » des Beatles.

Ray Charles a participé en outre à quelques films, dont The Blues Brothers (1980), et publié en 1978 son autobiographie sous le titre français le Blues dans la peau.

L'homme incarnait la soul music, mais il était à sa place partout et dans tous les genres musicaux. Le 22 mai 2003, il a donné le 10000e concert de sa carrière.

Derrière ses épaisses lunettes noires, l’imitateur mystérieux de Nat King Cole nous fait réaliser l’immensité de son oeuvre, la totalité de ce don sans borne que le ciel lui a donné.

Ray Charles, l’immortel se hisse tel un pan fier et enjoué, un adolescent en pleine révélation amoureuse et sincère. Inclassable, il confirme son individualité créatrice et tonique.
 

Ray Charles est décédé le 10 juin 2004 à sa résidence de Beverly Hills, à l'âge de 73 ans. Le chanteur noir américain a succombé aux suites d'une maladie hépatique. C'est un véritable monument de la musique soul qui nous a quitté.

"Ce qu'on dit de lui"

Ray Charles exprime l’amour dans l’infini détail. Il l’étale au grand jour via ces dix merveilleuses plages toutes elles-mêmes, pièces-maîtresse.

Énergie, subtilité et détails sont les heureuses conséquences de cette réalisation associée au génie de Richard Perry, producteur. Ils font équipe gagnante; de grands enfants toujours en apprentissage. Et une cohésion des plus sage.

Avertissement : Il existe un réel danger d’accoutumance à l’écoute de ce D.C. À notre connaissance, il n’y a aucun groupe anonyme pour vous sevrer de la manie et de l’amour de ce genre musical. N’essayez pas de résister... écoutez, savourez !

Écoutez la simple philosophie de Ray Charles. Suivez les intonations paradoxales qui transmettent la complexité et la beauté de l’espèce humaine.

« Ray Charles is well alive and is here to stay ». Ray Charles, éternel et en super forme.

Octobre 1994: À la chaîne MTV, au programme "A Town Hall Meeting with President Clinton", le président Clinton a été demamdé de nommé sa chanson favorite, et sa réponse fut; "la chanson de Ray Charles "A song for you" dont il avat mérité son " 12e Grammy.

"Ses récompenses"

En Mai 1996: Ray Charles reçoit le "Honorary Doctorate Degree in Performing Arts"  du college Occidental.

 Octobre 1995: Ray Charles reçoit  "the Governor's Performing Arts Award."

Juin 1995:  M. Charles a été honoré du "Horatio Alger Award".

1994:  Ray Charles reçoit le 12e Grammy Award, cette fois pour: "the Best R&B Vocal by a Male Performer" , pour sa chanson: "A Song For You", de Warner Brothers.

Le 12 May 1994: Ray Charles reçoit le  "Helen Keller Personal Achievement Award de la part de "The American Foundation for the Blind."

 Mars 1994: Ray Charles reçoit le "Lifetime Achievement Award" pour: "The Black Achievement Awards television show"  commendité par Johnson Publishing Company.
 

Octobre 1993: Ray Charles reçoit la Médaille National des Arts présenté par le Président Bill Clinton à Washington D.C.

Janvier 1993:  Ray Charles ainsi d'autres invités célèbres fait parti d'un  concert au Lincoln Memorial honnorant le Président Bill Clinton. Produit par Quincy Jones, le concert a été reproduit à la télévision comme un  special à HBO.

Février 1992: Ray Charles a été honoré par le "County Board of Supervisors pourle;  "1992 Black History Month honoree", et a reçu une "médaille de distinction de service" en reconnaissance pour sa super contribution
 

Aussi en Fevrier 1992: il a été introduit dans  "the Florida Artists Hall of Fame (rejoignant  Hemingway, Tennessee Williams, et John D. MacDonald, parmis tant d'autres".
Ray Charles, élevé en Floride, est allé à  école St. Augustine, école des sourds et muets, et où il commença sa carrière comme musicien professionnel.

 1991: Fox Television Network présenta "50 Years of Music Making: A Tribute to Ray Charles", mettant en vedette Michael Bolton, Willie Nelson, and Stevie Wonder, pour ne nommer que ceux-là.
Ce spécial a été enregistré par Willenborg Productions et produit par  Gregory Willenborg and Ray Charles, Jr.

Un excéllent documentaire, "Ray Charles: The Genius of Soul", a été produit pour "The American Masters series" à la chaîne de télévision publc .

La  série de commerciaux de Ray Charles pour la compagnie Pepsi Cola qio a débuté en 1990, continue à apporté de la valeur et de la fierté.
La première série de commerciaux a été acclamé la meilleur au monde, ce qui lui mérita le
"1990 Clio Award as Best Male Performer."
En 1991, un sondage plaçait le commercial "qui fut montré lors du Superbowl" le premier, le deuxième et quatrième favori à passé durant la partie. Les éconamistes ajoutent que les pubs jazzy de Ray Charles ont rapporté plus que tous les autres produits commerciaux.

 Avril 1990:  Ray Charles reçoit un "Honorary Doctorate of Fine Arts" de l' University of South Florida à Tampa.  De son propre chef, il retourna à USF en février 1991 pour un concert bénifice avec le Community Gospel Choir. Les profits furent divisé entre le "College of Fine Arts Music Scholarship Fund"  et " Ray Charles Robinson Foundation."

En 1989: Ray Charles a eu un #1 single, "Ellie My Love", au Japan, enregistré spécialement et lancé seulement au Japon. Il se mérita de la part des japonnais l'équivalent du "Golden Record".

 1988:  M. Charles a reçu un Emmy de, "the Academy of Television Arts and Sciences" pour sa participation à un spécial à la télévision honnorant le 100e anniversaire de Irving Berlin.

 Avril 1987:  Ray Charles annonce la formation de "the formation of the (Ray Charles) Robinson Foundation for Hearing Disorders" avec une contribution personnel de un million de dollars.
Ray Charles fit la déclaration suivante:
" La plupart des gens ne font pas attention à leurs oreilles, je ne peux pas car mes yeux sont mon handicap mais mes oreilles sont ma sécurité"

 Decembre 1986: Ray Charles a été un récipiendaire de "the Kennedy Center Honors" célébré lors d'un gala télévisé au Kennedy Center pour the Performing Arts à Washington, D.C.
Ces honneurs sont présenté une fois par année seulement et Ray Charles a été le seul musicien noir à le recevoir cette année là.
1988:  Ray Charles se produit pour la première fois avec le "the New York City Ballet"
Ce sont joint à lui, les membres de son band original, Hank Crawford, Leroy Cooper et David "Fat Head" Newman. Devant cet immense succès, cet évènement fut répété en 1989 à guichet fermé.

Novembre 1986:  Charles fut nommé "Commander of Fine Arts and Letters, par le gouvernement Français. C'était sa deuxième reconnaissance de la part de la république Française.

Janvier, 1986:  Ray Charles a été introduit au "The Rock and Roll Hall of Fame" comme musicien
et pour toutes les sortes de musique des 50 dernières années.

Il a été l'un des participants au succès "We are the World" qui a ammassé des millions de dollars qui ont ensuite été envoyé en Afrique pour nourrir ceux qui meurent de faim.

1981: Un profil de Ray Charles a été télévisé à "20/20" ABC-TV. Il s'est mérité deux Emmy.
Un autre excellent profil,qui a parru à CBS-TV 60 minutes en 1987 et s'en est suivi avec la participation de Ray Charles à la série dramatique "St-Elsewhere". Il jouait le rôle d'un sans-abris. Il a fait un apparition dans "Who's the Boss" dans lequel il jouait son propre rôle.

1983: Il fut honoré par le "NAACP's Image Awards" comme récipiendaire du "Hall of Fame Award." Il a aussi reçu un trophé au NAACP pour le "Meilleur R&B Male Vocalist.
1981: le 16 décembre il s'est joint à tous les autre récipiendaires en reçevant son étoile sur le
Hollywood Boulevard's "Walk of Fame"

1963: Il a joué dans le film "Ballad in Blue." En 1980 il a eu un rôle dans "The Blues Brothers",
et en 1988 dans "Limit Up" ; il y jouait le rôle de Dieu.

1978: Son autobiographie écrite par David Ritz et publié pas Dial Press. Elle fut un best-seller nationnal

Durant les années 70: il reçu encore plusieurs honneurs:  The Golden Plate Award parmi tant d'autres. Il a fait parti plusieurs fois au Academy's board of directors.
En 1975: "Man of Distinction" Award par l'association Sickle Cell Disease.
The Beverly Hills Lodge of the B'nai B'rith. en fit l'homme de l'année.
Il a été introduit au Songwriters' Hall of Fame et sa chanson "I Got a Woman" lui mérita le "National Academy of Recording Arts and Sciences Hall of Fame."

.Il a été le membre honoraire du Life Chairman of the Rhythm & Blues Hall of Fame et aussi introduit dans le Playboy Magazine Hall of Fame en 1968
1976:  Best Jazz Male Vocalist.
1979: Georgia Music Hall of Fame, le premier a recevoir cet honneur.

Discographie:

Best of Atlantic Years Rhino
Blues + Jazz (2 CDs) Rhino
Modern Sounds in C&W Music Rhino
My Early Years  RCR
My World WB
Ray Charles Classics Rhino
Ray Charles Live Rhino
Soul Brothers & Soul Meeting with Milt Jackson  Rhino
Strong Love Affair  Qwest
The Best of Ray Charles Rhino
The Birth of Soul: Complete Atlantic R&B
Recordings 1952 - 1959 (3 CD Boxed Set) Rhino
The Genius of Ray Charles Rhino
The Great Ray Charles Rhino
Would You Believe? WB

Le monde de la musique en deuil

Ray Charles n'est plus
Le légendaire jazzman Ray Charles s'est éteint ce jeudi à sa résidence de Californie, entouré de ses parents et amis. La nouvelle a été confirmée par son agent.
L'artiste, âgé de 73 ans, est mort des suites d'une maladie du foie.
Au cours de sa carrière, Ray Charles a été récipiendaire de 13 prix Grammy.
Ce grand maître du soul et du rythm’ and blues était aveugle depuis l'âge de sept ans à la suite d’une maladie oculaire.
Il a connu une réussite fulgurante dans les années 1950, période pendant laquelle il a composé certaines des chansons les plus écoutées du répertoire américain. Parmi celles-ci, I got a woman (1954), l'énergique What'd I say (1959), Georgia on my mind(1960), Hit the road Jack puis I can't stop loving you (1961).
Ray Charles s'était produit sur scène pour la dernière fois le 30 avril, au côté de Clint Eastwood, lorsque la ville de Los Angeles avait décidé de faire de ses studios d'enregistrement un monument historique.

Les admirateurs font leurs adieux à Ray Charles
.
.Des centaines de personnes ont rendu hommage au musicien et chanteur Ray Charles, mort il y a une semaine à l'âge de 73 ans.
Sa dépouille était exposée au Centre des congrès de Los Angeles dans une salle où était installé un piano et où on pouvait entendre certains de ses classiques comme Georgia on my mind et I can't stop loving you.
.Des milliers d'admirateurs sont attendus vendredi pour la cérémonie funèbre qui rassemblera aussi de nombreuses célébrités: B.B. King, Willie Nelson et Stevie Wonder rendront un hommage en musique à leur ami. Les éloges funèbres seront prononcés par l'ancien président Bill Clinton, le producteur Quincy Jones et le comédien Bill Cosby.

L'hommage à Ray Charles

Parents et amis disent adieu à Ray Charles.
.La cérénomie funèbre dans une église méthodiste en hommage au musicien et chanteur, Ray Charles, a rassemblé des milliers de personnes à Los Angeles.
Mort d'une maldie du foie il y a une semaine à l'âge de 73 ans, Charles ne sera pas oublié par la communauté artistique et le monde de la musique en général.
.
.Le prêtre a ouvert la cérémonie en chantant, appuyé par le choeur gospel. L'atmosphère était au recueillement et à la ferveur.
Le musicien disait qu'il avait besoin de la musique pour respirer: elle l'a accompagné tout au long de ce service funèbre.
De vibrants hommages lui ont été rendus pendant deux heures par plusieurs personnalités: le révérend Jesse Jackson, l'actrice Cisely Tyson, une de ses grandes amies, le saxophoniste Billy Preston, l'acteur Clint Eastwood, et les chanteurs Stevie Wonder, Willie Nelson et BB King.
Avant l'enterrement qui s'est déroulé dans l'intimité, le cortège s'est symboliquement arrêté pendant une minute devant le studio d'enregistrement de Los Angeles que le chanteur considérait comme sa maison.
Jeudi, la dépouille de Ray Charles a été exposée au Centre des Congrès de Los Angeles dans une salle où était installé un piano et où on pouvait entendre certains de ses classiques comme Georgia on my mind et I can't stop loving you.


Los Angeles rend hommage à Ray Charles
 Associated Press

   La Ville de Los Angeles va rendre hommage à Ray Charles pour le complexe qu'il a construit il y 40 ans au centre-ville. L'édifice, qui abrite à la fois ses studios d'enregistrements et les bureaux de la maison de disque RPM Internationanl deviendra monument classé au cours d'une cérémonie prévue vendredi sur Washington Boulevard.

C'est l'acteur Clint Eastwood qui dévoilera la plaque commémorative lors de la cérémonie. «J'adore cet endroit», a déclaré Ray Charles, 73 ans. «C'est le seul toit que j'ai réellement possédé pour la plus grande partie de ma carrière et je ne le quitterai pas.»

Charles a enregistré dans ces studios pendant 40 ans. Son prochain album, de duos, Ray Charles Duets, est le dernier produit sur place. Bâti et construit sur des plans de Ray Charles et son gérant de longue date Joe Adams, le building RPM et ses occupants ont toujours entretenu les meilleures relations avec le voisinage au fil du temps.

Au début des travaux, Charles et Adams venaient régulièrement inspecter l'avancement des travaux. Adams guidait prudemment Charles à travers les amas de barres d'acier et de béton du chantier, qui devait devenir leur refuge professionnel pour longtemps.

02/12/2004 - 15h33
Ray Charles est plus populaire que jamais
 Associated Press (AP)

Ray Charles en 1988   Film sur sa vie, album à titre posthume, l'artiste noir a aussi droit à tous les honneurs dans le cadre d'une exposition au Rock and Roll Hall of Fame and Museum de Cleveland.

Intitulée The Genius of Ray Charles, l'expo s'est ouverte le 19 novembre. On peut y voir des claviers électroniques, un saxophone, des lunettes de soleil et une collection de distinctions. Des enregistrements vidéo de ses concerts sont également proposés aux visiteurs.

Agé de 73 ans, Ray Charles est décédé le 10 juin dernier des suites d'une maladie du foie. Son dernier enregistrement studio, Genius Loves Company, est un album de duos sorti cette année.

L'histoire de la vie du musicien aveugle est retracée dans le film Ray avec Jamie Foxx, actuellement sur les écrans nord-américains.

23/02/2006 - 10h15
Musique
Une 2e vie pour le bus de tournée de Ray Charles
Associated Press (AP) 

Ray Charles en 1964   Le bus bleu nuit qui a transporté Ray Charles et son équipe au cours de longues tournées à travers les États-Unis démarre une nouvelle carrière à l'université Morehouse d'Atlanta.

Le bus, un don de la Fondation Ray Charles, sera exposé dans le campus du Centre d'études artistiques et pourra à l'occasion être utilisé par les élèves pour des voyages d'étude. Décoré d'un immense portrait du musicien disparu, le véhicule, totalement équipé, dispose de 35 places personnalisées, de quatre postes de télévision et d'une cuisine intégrée.

Selon Joe Adams, manager de longue date de Ray Charles, c'est là que Ray aurait souhaité voir son bus terminer sa route, disant qu'il leur a rendu de bons et loyaux services et que maintenant c'est au tour des étudiants de Morehouse d'en profiter.

Ray Charles et son manager avaient déjà doté l'université d'un million de dollars chacun, destinés à financer des bourses d'études pour les musiciens en herbe.

Morehouse est un centre universitaire historique de la communauté afro-américaine. Son Centre d'études artistiques, particulièrement dédié à la musique, devrait accueillir à terme un musée à la mémoire de Ray Charles.

04/08/2006 
Dimanche après-midi
Les grands succès de Ray Charles interprétés à Joliette
Presse Canadienne (PC) 

 Un hommage sera rendu à Ray Charles, dimanche après-midi, à Joliette, au dernier jour du Festival de Lanaudière.
Le Montreal Jazz Big Band, dirigé par Philippe Hudon, et le chanteur Jeff Simons interpréteront les plus grands succès de Ray Charles à compter de 14 heures.
Avant cet ultime concert, le violoniste Gidon Kremer sera à l'Amphithéâtre de Lanaudière, vendredi soir, pour y interpréter des oeuvres de Schnittke, Mozart et Raskatov, en compagnie des jeunes musiciens de la Kremerata Baltica.
Samedi soir, on fera place à l'Orchestre symphonique de Montréal, dirigé par Franz-Paul Decker.
Ce dernier, qui a été directeur artistique de l'OSM de 1967 à 1975, proposera au public quelques-unes des musiques qui lui sont chères.


Album Photos

Cliquer ici pour voir les photos et anniversaires du mois de juin
Galerie de Photos:
Retour Index:
Vedettes  //    Accueil

 
 


Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade