Nom de naissance: Roger George Moore

Naissance: 14 octobre 1927, Londres (Stockwell,Royaume-Uni)

Nationalité: Drapeau du Royaume-Uni Britannique

Décès: 23 mai 2017 (à 89 ans), Crans-Montana,  (Valais, Suisse)

Sir Jeunesse

Roger George Moore naît le 14 octobre 1927 à Stockwell, près de Londres. Il est le fils unique de George Alfred Moore, un policier, et Lillian Pope (dite Lily), caissière puis femme au foyer.

Il fréquente la Battersea Grammar School (en) l'école primaire de Battersea. Il est évacué vers Holsworthy dans le Devon au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fait ses études secondaires à Amersham dans le Buckinghamshire. Il fréquente le collège de Bede et rejoint l'Université de Durham, mais n'a jamais obtenu de diplôme2.

À 18 ans, peu de temps après la fin de la guerre, Moore est enrôlé au service national. Il suit l'école d'officiers et devient capitaine. Moore a servi dans le Royal Army Service Corps (en), commandant un petit dépôt en Allemagne de l'Ouest. Il a eu un grave accident de voiture avec fracture de la mâchoire et du crâne. Après quelques mois passés dans un hôpital de Hambourg, il rentre en Grande-Bretagne. Plus tard, il étudie à la Royal Academy of Dramatic Art, au cours de laquelle ses frais ont été payés par le réalisateur Brian Desmond Hurst. Moore était un camarade de classe de Lois Maxwell.

Le jeune Moore a fait des apparitions dans des films à la fin des années 1940. À 17 ans, Moore est apparu dans César et Cléopâtre (1945).

Carrière

Roger Moore joue le rôle d'Ivanhoé dans la série du même nom en noir et blanc, composée de 39 épisodes de 25 minutes chacun. Créée par Peter Rogers d'après le roman éponyme de Walter Scott et diffusée entre le 5 janvier 1958 et le 4 janvier 1959 sur le réseau ITV. En France, la série est diffusée à partir du 11 avril 1959 sur l'unique chaîne, à l'époque, la RTF.

 Roger Moore vers 1960.

 Roger Moore lors du tournage du film Le Commando de Sa Majesté en 1979.
De 1962 à 1969, Roger Moore joue dans Le Saint, ce qui a assuré sa célébrité internationale.

En 1970 à 1971, il joue le rôle de Brett Sinclair, lord milliardaire, dans la série télévisée Amicalement vôtre avec comme co-vedette Tony Curtis, dont la carrière connaît un nouveau souffle. Moore perçoit un cachet d'un million de dollars pour l'ensemble du tournage de la série, ce qui en fait, à cette époque, l'acteur de télévision le mieux payé au monde. Les premiers épisodes de la série sortiront même au cinéma dans plusieurs pays d'Europe, remontés sous la forme d'un film de 90 minutes intitulé Mission: Monte Carlo.

Cette série de succès lui permet d'asseoir sa crédibilité auprès des producteurs qui décident de le choisir pour reprendre le rôle de James Bond au cinéma, à sept reprises, remplaçant ainsi Sean Connery. En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L'Homme au pistolet d'or où il est opposé à Scaramanga, joué par Christopher Lee. En 1977, il joue dans L'Espion qui m'aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre où il est opposé à Zorin, un psychopathe joué par Christopher Walken.

En 1984, le producteur des Oies sauvages (son plus gros succès au cinéma hors James Bond) lui propose de reprendre son rôle aux côtés de Richard Burton dans Les Oies sauvages 2, il confesse non sans humour dans son autobiographie Amicalement vôtre que le rôle de James Bond lui était sans doute un peu trop monté à la tête (laissant sous-entendre qu'il avait demandé un cachet certainement exorbitant), mais aussi qu'il n'aimait pas le sujet de cette suite. Il écrira toutefois dans la préface du livre Et Dieu créa Richard Burton avoir abandonné cette séquelle après la disparition de ce dernier juste avant le tournage, ce qui est faux puisque démenti par les faits (un autre acteur l'avait remplacé depuis longtemps) et par lui-même. La rumeur prétendant que le producteur l'aurait recontacté après la mort de Burton pour sauver le film Les Oies sauvages 2 du désastre (il aurait alors hérité du rôle principal) est peut-être fondée, mais Moore ne peut avoir refusé son aide car il était en tournage à Paris (pour tourner Dangereusement vôtre) au moment où Les oies sauvages 2 se tournait à Berlin. Les deux hommes peuvent d'ailleurs être entendus en train de commenter ensemble Les oies sauvages sur le DVD, et ce en toute amitié.

En 1991, Roger Moore devient ambassadeur de l'UNICEF pour défendre les droits de l'enfant.

Roger Moore soutient activement les droits des animaux avec l'association PETA, de laquelle il reçoit un prix en 2009 pour une campagne anti foie-gras.

Vie privée

Roger Moore épouse en 1946 sa première femme, la patineuse Doorn Van Steyn (née en 1922, décédée le 24 août 2010).

En 1953, il divorce pour épouser la même année la chanteuse Dorothy Squires, de 12 ans son aînée (née en 1915, décédée en 1998) et, à cette époque, beaucoup plus célèbre que lui ; ils vécurent ensemble pendant une courte période à Dafen (en) dans le Llanelli, au sud du Pays de Galles.

À son retour en 1961, alors qu'il tourne en Italie, il abandonne Dorothy pour l'actrice italienne Luisa Mattioli (it) qu'il épouse en 1969, après que Dorothy a finalement accepté de divorcer en 1968. Ils auront une fille, Deborah et deux fils, Christian et Geoffrey6. Séparés en 1993, ils divorcent en 2002.

En 1993, Roger Moore apprend qu'il est atteint d'un cancer de la prostate. Après avoir terminé une tournée en Finlande pour l'UNICEF, il entre à l'hôpital de Cedars Sinai pour une intervention chirurgicale et ce sous un faux nom pour échapper à la presse. Après une convalescence de six semaines, il se rétablit puis reprend non seulement les tournées pour l'UNICEF mais aussi sa carrière d'acteur.

En 1996, il se lie avec Kristina Tholstrup, une Danoise richissime née en 1942, qu'il connaissait depuis 1981 quand ils étaient voisins sur la Côte d’Azur. Ils se marient discrètement à Copenhague le 10 mars 2002.

Décès

Roger Moore meurt le 23 mai 2017 des suites d'un cancer. La nouvelle de son décès est annoncée par ses enfants via son compte Twitter.

Honneurs

En 1999, Roger Moore est fait commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (CBE), et le 14 juin 2003, il est anobli comme chevalier commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (KBE).

Le 11 octobre 2007, il obtient enfin son étoile sur Hollywood Boulevard (2 350e étoile).

Le 28 octobre 2008, il est fait commandeur des Arts et des Lettres par la ministre française de la Culture Christine Albanel.

Le 12 juin 2012, l'Ambassadors Club de Monaco lui dédie le titre d'ambassadeur de bonne volonté, remis notamment par le prince Albert II.



Filmographie sélective
 Roger Moore au festival de Cannes 1989 avec sa troisième épouse.

 Roger Moore en 2012.
Cinéma
1945 : Le Verdict de l'amour (Perfect Strangers) d'Alexander Korda : un marin
1945 : César et Cléopâtre (Caesar and Cleopatra) de Gabriel Pascal : un soldat romain
1946 : Gaiety George de George King et Leontine Sagan : un membre de l'audience (non crédité)
1946 : Piccadilly Incident d'Herbert Wilcox
1949 : Paper Orchid de Roy Ward Baker
1949 : Trottie True de Brian Desmond Hurst
1949 : The Interrupted Journey de Daniel Birt : soldat dans le café de Paddington
1950 : Due mogli sono troppe de Mario Camerini : ornithologue dans un train
1951 : One Wild Oat de Charles Saunders
1954 : La Dernière Fois que j'ai vu Paris (The Last Time I Saw Paris) de Richard Brooks : Paul Lane
1955 : Mélodie interrompue (Unterrupted melody) de Curtis Bernhardt : Cyril Lawrence
1955 : Le Voleur du Roi (The King's Thief) de Robert Z. Leonard : Jack
1956 : Diane de Poitiers (Diane de Poitiers) de David Miller : le roi Henri II
1959 : Quand la terre brûle (en) (The Miracle) d'Irving Rapper : Michael
1961 : Au péril de sa vie (The Sins of Rachel Cade) de Gordon Douglas : Paul Wilton
1961 : Le Trésor des sept collines (Gold of the Seven Saints) de Gordon Douglas : Shaun Garrett
1961 : L'Enlèvement des Sabines (Il ratto delle sabine) de Richard Pottier : Romulus
1962 : Bande de lâches (Una branco di vigliacchi) de Fabrizio Taglioni
1967 : Double méprise (The Fiction Makers) (Film Le Saint)
1969 : Vendetta pour le Saint (Vendetta for the Saint) (Film Le Saint)
1969 : Double jeu (Crossplot) d'Alvin Rakoff
1970 : La Seconde Mort d'Harold Pelham (The Man who Haunted Himself) de Basil Dearden : Harold Pelham
1974 : Gold de Peter Hunt : Rod Slater
1975 : Le Veinard (That Lucky Touch) de Christopher Miles : Michael Scott
1976 : L'Exécuteur (également connu sous le titre de Braquage à 20 Millions) (Gli essecutori) de Maurizio Lucidi
1976 : Parole d'homme (Shout at the Devil) de Peter R. Hunt : Sebastian Oldsmith
1978 : Les Oies sauvages (The wild geese) d'Andrew V. McLaglen : lieutenant Sean Fynn
1979 : Les Loups de haute mer (North Sea Hijack) d'Andrew V. McLaglen : Rufus Excalibur ffolkes
1979 : Bons baisers d'Athènes (Escape to Athena) de George Pan Cosmatos : major Otto Hecht
1980 : Les Séducteurs (Sunday Lovers), segment « An englishman's home » de Bryan Forbes : Harry Lindon
1980 : Le Commando de sa Majesté (The Sea Wolwes) d'Andrew V. McLaglen
1981 : L'Équipée du Cannonball (The Cannonball Run) d'Hal Needham : Seymour Goldfarb, Jr.
1983 : L'Héritier de la panthère rose (Curse of the Pink Panther) de Blake Edwards : inspecteur en chef Jacques Clouseau
1984 : La Machination The Naked Face de Bryan Forbes : Dr Judd Stevens
1990 : Feu, Glace et Dynamite (Feuer, Eis & Dynamit) de Willy Bogner
1990 : Double Arnaque (Bullseye !) de Michael Winner : Bradley-Smith/sir John Bevistock
1991 : Un loup dans la bergerie (Bed and Breakfast) de Robert Ellis Miller
1996 : Le Grand Tournoi (The quest) de Jean-Claude Van Damme : lord Edgar Dobbs
1997 : Spice World, le film (Spice world) de Bob Spiers : le Chef
2001 : Stratégiquement vôtre (The Enemy) de Tom Kinninmont : le superintendant de police Robert Ogilvie
2001 : Na svoji vesni de Klemen Dvornik et Saso Dzukic
2002 : Boat Trip de Mort Nathan : Lloyd Faversham
2010 : Comme chiens et chats : La Revanche de Kitty Galore (Cats and Dogs: The Revenge of Kitty Galore) de Brad Peyton : Tab Lazenby (voix)

Sir Roger Moore in Colour par Allan Warren.2013 : Incompatibles de Paolo Cedolin Petrini : lui-même

Films de James Bond
1973 : Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) de Guy Hamilton
1974 : L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun) de Guy Hamilton
1977 : L'Espion qui m'aimait (The Spy who Loved me) de Lewis Gilbert
1979 : Moonraker de Lewis Gilbert
1981 : Rien que pour vos yeux (For Your Eyes Only) de John Glen
1983 : Octopussy de John Glen
1985 : Dangereusement vôtre (A View to a Kill) de John Glen

Télévision
1958-1959 : Ivanhoé (Ivanhoe) (série de 39 épisodes) : Ivanhoé
1959-1960 : The Alaskans (série de 37 épisodes) : Silky Harris
1959-1961 : Maverick (série américaine de 16 épisodes) : Beau Maverick
1962-1969 : Le Saint (The Saint) (série britannique de 118 épisodes) : Simon Templar
1970-1971 : Amicalement vôtre (The Persuaders!) (série de 24 épisodes) : Lord Brett Sinclair
1976 : Sherlock Holmes à New York (Sherlock Holmes in New York) (téléfilm) de Boris Sagal : Sherlock Holmes
1994 : L'Homme qui refusait de mourir (The Man who wouldn't die) (téléfilm) de Bill Condon : Thomas Grace / Inspecteur Fulbright
1999 : Une journée de fous (The Dream Team) (téléfilm)
2002 : Alias (série) (saison 1, épisode 16 : la Prophétie) : Edward Poole
2002 : Tatort (1 épisode de cette série)
2011 : Il était une fois à Castlebury... (A Princess for Christmas) de Michael Damian (téléfilm) : Edward, duc de Castlebury
2013 : The Saint (téléfilm) de Simon West : Jasper
2014 : The Life of Rock with Brian Pern (série) : lui-même
Roger Moore est un acteur britannique, né le 14 octobre 1927 à Stockwell (Londres) et mort le 23 mai 2017 à Crans-Montana (Suisse).

Il est surtout connu pour avoir interprété James Bond — succédant à Sean Connery et George Lazenby — dans la série de films d'EON Productions (1973-1985). Il est aussi connu pour ses rôles dans des séries télévisées : Ivanhoé dans Ivanhoé entre 1958 et 1959, Simon Templar dans Le Saint de 1962 à 1969, et Brett Sinclair, lord dandy dans Amicalement vôtre entre 1970 et 1971).

L'acteur britannique Roger Moore, qui a interprété James Bond à sept reprises au cinéma, est mort en Suisse à l'âge de 89 ans des suites d'un cancer, a annoncé sa famille dans un communiqué mardi.

«C'est le coeur lourd que nous devons annoncer le décès de notre père aimant, Sir Roger Moore, aujourd'hui en Suisse après un court mais courageux combat contre le cancer», ont écrit les enfants de l'acteur.
«L'amour qui l'a entouré pour ses derniers jours a été si grand qu'il est impossible de le quantifier par des mots», ont écrit sa fille Deborah et ses fils Geoffrey et Christian dans un communiqué.

Archétype du gentleman anglais, Roger Moore a été immortalisé par la série télévisée Le Saint et surtout par James Bond. Il a incarné 007 dans sept films, de Live and Let Die (Vivre et laisser mourir) en 1973 jusqu'à A view to a kill (Dangereusement vôtre) en 1985.

Il avait pourtant été jugé «trop beau» et donc rejeté pour le premier 007, Dr No (1962). Il lui aura fallu attendre que Sean Connery soit fatigué du rôle pour prendre le relais.

Son personnage de «Perfect Gentleman», il l'avait auparavant rodé dans la série télévisée Le Saint (The Saint) de 1962 à 1969. Le rôle de Simon Templar lui a offert le succès mondial, confirmé par une autre série, Amicalement vôtre (The Persuaders!, 1971-1972).

Playboy à l'écran, Roger Moore cumulait également les conquêtes dans la vie. Il s'est marié quatre fois. L'Italienne Luisa Mattioli, sa troisième femme, lui a laissé trois enfants.

Né le 14 octobre 1927 dans le sud de Londres d'un père policier et d'une mère au foyer, il estimait que son plus grand rôle, il l'avait tenu pour le compte de l'Unicef, le Fonds pour l'enfance des Nations unies.

Nommé ambassadeur itinérant de l'Unicef en 1991, il avait depuis parcouru le monde.




Cliquer ici pour voir les photos et anniversaires du mois de mai

 

Retour Index:
Vedettes  //    Accueil
 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:


Hit-Parade

annuaire


 

Hit-Parade