‘‘VOTRE VEDETTE DU MOIS DE MAI "
‘‘JOHN WAYNE"
Né le 26 mai 1907 et
décédé le 15 juin 1978


BIOGRAPHIE
John Wayne
Réalisateur, Acteur, Producteur américain

Né(e) le 26 Mai 1907 à Winterset, Iowa, USA
Mort le 15 Juin 1979 à Los Angeles, USA 
Avec son visage carré et sa carrure imposante, il était prédestiné à incarner les héros sans peurs ni reproches. Le Duke, de son surnom, débute sa carrière comme accessoiriste. John Ford le repère et le lance grâce à Hangman's House (1928). Les deux hommes deviennent amis et tourneront de nombreux films. Le cinéaste le recommande pour le tournage de La Piste des geants (The Big Trail) (1930) sous la direction de Raoul Walsh. Il décroche un rôle de cavalier assuré et adopte définitivement John Wayne comme nom de scène. La société Republic spécialisée dans la production de western fait de lui son acteur vedette. Il tourne dans de nombreuses séries B. Ces dernières sont plus que formatrices pour sa carrière. En 1939, il retrouve John Ford, son acolyte, dans La Chevauchee fantastique (Stagecoach). Il crève l'écran dans ce fleuron du western.


Dès lors, il incarne l'archétype du cow-boy téméraire investit par la volonté de faire triompher la loi. Il traverse tous les mythes hollywoodiens de la conquête de l'Ouest. Avec La Riviere rouge (Red River) (1948) mis en scène par Howard Hawks, il s'immisce parfaitement dans la vie du ranch. Ce n'est pas sans humour qu'il incarne le shérif Chance de Rio Bravo (1956). Ce dernier remporte un tel succès que l'acteur et le réalisateur s'en inspirent pour El Dorado (1967) et Rio Lobo (1970). Dans L' homme qui tua Liberty Valance (The Man who Shot Liberty Valance)(1962), il donne la réplique à James Stewart. Il fait des incursions hors du film de western mais sans abandonner le registre de la virilité. C'est ainsi qu'il est marin dans Opération dans le Pacifique (Operation Pacific) (1951), boxeur dans L' Homme tranquille (The Quiet Man) (1952) ou patron de chapiteau dans Le Plus Grand Cirque du monde (Circus World) (1964). Il excelle particulièrement dans les films de guerre comme les Diables de Guadalcanal (1951) ou Le Jour le plus long (The Longest day) (1962).
Dans les années 50, sa renommée le pousse à fonder Batjac, sa propre société de production. Parallèlement à la comédie, il s'essaye à la réalisation. Il filme en 1960 un véritable chef-d'oeuvre Alamo (The Alamo) , un long-métrage d'une rare violence. L'année 1969 est à marquer d'une pierre blanche pour John Wayne puisqu'il remporte un Oscar pour sa prestation dans Cent dollars pour un shérif (True grit). En pleine guerre du Vietnam, il dirige Les Bérets Verts (The Green Berets) (1968), film patriotique où se dessine les opinions républicaines de Wayne. Ce film exaltant les valeurs guerrières provoque de nombreuses polémiques. Avec un titre prémonitoire, son dernier film Le Dernier des geants (The Shootist) (1976) marque la fin de sa carrière. Il y interprète un tireur d'élite qui choisit sa propre mort. Il s'éteint en 1979 des suites d'un cancer. De sa pléthorique filmographie, on retient surtout ses collaborations avec John Ford, Raoul Walsh et Howard Hawks qui lui offrent ses meilleurs rôles.



TROIS FILMS D’ACTION

SUR LA SECONDE GUERRE MONDIALE
Avec son regard bleu et sa haute stature, John Wayne incarnait l’Amérique. Pour cette raison, il a toujours refusé de jouer un rôle de " méchant " . Tout d’une pièce, John Wayne, surnommé le Duke, avait la qualité de ses personnages : droiture, honnêteté et amour de la patrie. Voici trois films où on le retrouve en héros courageux et téméraire, fidèle à sa légende.

ALERTE AUX MARINES THE FIGHTING SEABEES - 1944
Un film d'Edward LUDWIG
1942, les U.S.A. luttent contre le Japon dans le Pacifique. Wedge Donovan (John WAYNE), entrepreneur en temps de paix, monte une escouade d'ouvriers en bâtiment. Leur mission : dresser des lignes de défense contre l'ennemi. Sans entraînement militaire, la compagnie subit de grosses pertes. Donovan exaspéré décide de la transformer en unité combattante. Aux côtés des Marines, l'entraînement des Seabees ("Les Abeilles de la Mer"), va commencer...

Entièrement réalisé sous la supervision technique d'officiers de Marine, Alerte aux Marines raconte l'histoire vraie des "Seabees", l'élite des chantiers américains regroupés au sein d'unités combattantes qui s'illustrèrent par leur bravoure, du Pacifique aux plages de Normandie.
Le film a été nominé aux Oscars pour la Meilleure musique.
Avec : John WAYNE. Susan HAYWARD .Dennis O'KEEFE . William FRAWLEY
Addison RICHARDS.
Production : Albert J. COHEN pour Republic Pictures - Réalisateur : Edward LUDWIG - Scénario : Borden CHASE & Aeneas MacKENZIE d'après une histoire originale de Borden CHASE - Photographie : William BRADFORD - Musique : Walter SCHARF, Roy WEBB

LES DIABLES DE GUADALCANAL FLYING LEATHERNECKS - 1951

Un film de Nicholas RAY
Eté 1942. Hawaï. La bataille du Pacifique fait rage. Le commandant Dan Kirby (John WAYNE) débarque sur l'île pour prendre la tête de la redoutable escadrille "Wildcats". Sa personnalité et ses méthodes autoritaires ne font pas l'unanimité auprès de ses hommes. Le capitaine Griffin (Robert RYAN) s'oppose à son nouveau supérieur hiérarchique. Ces deux hommes de devoir pourront ils s'entendre lors des périlleuses missions à venir ?
Ce classique film de guerre est dédié aux hommes de l'Aéronavale Américaine. Produit par le magnat aviateur Howard HUGHES, réalisé par Nicholas RAY ("Johnny Guitar"), le film est un face à face entre John WAYNE et Robert RYAN. Les spectaculaires scènes aériennes mélangent images d'archives et reconstitution. Go !
Les scènes aériennes les plus spectaculaires tournées à l’époque.

Avec: John WAYNE. Robert RYAN . Don TAYLOR. Janis CARTER Jay C. FLIPPEN . William HARRIG
Production : Edmund GRAINGER pour Howard HUGHES RKO RADIO - Réalisation : Nicholas RAY. - Scénario : James Edward GRANT d'après une histoire originale de Kenneth GAMET - Photographie : William E. SNYDER - Musique : Roy WEBB

Films en DVD de John Wayne :
Le Jour le plus long, Film américain (1962) .Guerre. de Ken Annakin, Andrew Marton
avec John Wayne, Eddie Albert....
Alamo, Film américain (1960) .Western. de John Wayne
avec John Wayne, Richard Widmark....
et aussi avec John Wayne: La Piste des geants, Le Massacre de Fort Apache, L' Homme tranquille, Rio Bravo, La Chevauchée fantastique, La Charge heroique, plus...

Extrait de la filmographie:
 Le Dernier des geants (The Shootist) (1976) de Don Siegel avec John Wayne, James Stewart
 Une Bible et un fusil (Rooster Cogburn) (1975) de Stuart Millar avec John Wayne, Katharine Hepburn
 Les Voleurs de train (The Train robbers) (1973) de Burt Kennedy
 Les Cow-boys (The Cow-boys) (1972) de Mark Rydell avec John Wayne, Roscoe Browne 
 Cancel my reservation (1972) de Paul Bogart avec Bob Hope, Eva Marie Saint
 Big Jake (1971) de George Sherman, John Wayne avec John Wayne, Richard Boone
 Rio Lobo (1970) de Howard Hawks avec John Wayne, Jorge Rivero
 Chisum (1970) de Andrew V. McLaglen avec John Wayne, Forrest Tucker
 Cent dollars pour un shérif (True grit) (1969) de Henry Hathaway avec John Wayne, Glen Campbell
 Les Bérets Verts (The Green Berets) (1968) de John Wayne, Ray Kellogg avec John Wayne, David Janssen
 La Caravane de feu (The War wagon) (1967) de Burt Kennedy avec John Wayne, Kirk DouglasPlus...

Cogburn, le retour:
En 1975, soit six ans plus tard, John Wayne reprend le personnage de Rooster Cogburn, le justicier borgne de Cent dollars pour un shérif (True gift), dans Une Bible et un fusil (Rooster Cogburn) aux côtés de Katharine Hepburn. De même, en 1982, un téléfilm, Rooster, verra à nouveau le personnage de Rooster Cogburn. Et cette fois avec John Donovan Cannon qui remplace Wayne.
Hal B. Wallis contre John Wayne

Le producteur Hal B. Wallis s'est farouchement battu pour obtenir les droits de True Gift. Il déboursa 350 000 dollars avant d'apprendre que l'autre acquéreur n'était autre John Wayne! "Finalement, j'ai à la fois le film et John Wayne puisqu'il joue le rôle principal", a déclaré le producteur.


Anecdote:
Un jour dans un drugstore perdu au fond du Far-West, John Wayne faisait ses courses incognito. Il poussait joyeusement son caddie entre les rayons, son chapeau de cow-boy enfoncé sur ses lunettes noires. Il avait garé son cheval quelques rues plus loin et avait pris soin de retirer ses éperons avant de rentrer dans le magasin. Personne n'aurait pu le reconnaître.
 
Quand il arriva au rayon des chips, il ralentit l'allure, puis s'arrêta net. Il hésitait entre des chips Pickles et des Paprika en promo. D'un côté, il aimait mieux les Pickles. D'un autre côté, il en avait trop bouffé ces derniers temps.
Finalement, il décida de prendre les deux, puisqu'il pouvait se le permettre. Et tant qu'à faire, il prendrait deux bouteilles de whisky, au lieu d'une pour l'apéro.

C'est ainsi que quelques heures plus tard, il se bourra la gueule tout seul dans son ranch, en regardant les buffles qui passaient en compagnie de deux bols de chips. Car les stars sont des gens comme nous, se dit Gérard, un gérant de grande surface qui avait une gueule de bois d'enfer.


Cliquer ici pour voir les photos et anniversaires du mois de mai
Cliquer ici pour voir les photos et anniversaires du mois de juin

RETOUR INDEX:

  Vedettes  //  Accueil


 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:



annuaire

Hit-Parade