Votre Vedette Américaine du mois
"Susan Sarandon"

(le 4 octobre 1946)

Photos


Actrice, Producteur exécutif américaine

  Son vrai nom est Susan Abigail Tomalin. Bien qu'elle ait divorcé de l'acteur Chris Sarandon depuis 1979, elle a tout de même conservé son nom.
8 frères et soeurs: elle est l'aînée. Ancienne compagne de Louis Malle
Ex petite-amie de Sean Penn.
Conjoint(e) Chris Sarandon (1967-1979) - Franco Amurri (1980-?) - Tim Robbins (1988-aujourd'hui)
Enfant(s) Eva Amurri (1985-) - Jack Henry Robbins (1989) - Miles Robbins (1992)
En concubinage avec Tim Robbins (depuis 88)  2 fils (Jack Henry 86, Miles 89), avec Robbins
Vote démocrate, plutôt activiste  Ex Top model de l'agence Ford
Productrice, narratrice, Théâtre  Ambassadeur de l'Unicef
Pubs (Ymca, Project Liberty)  Salaire: environ 5 millions de $

Né(e) le 04 Octobre 1946 à Tomlin, New York (Etats-Unis)  

Née Susan Abigail Tomalin, Susan Sarandon est élevée au sein d'une famille catholique. Scolarisée chez les nonnes, son enfance est placée sous le signe d'un conservatisme écrasant dont elle brave très tôt les fondements par une attitude rebelle. Après avoir été diplômée de l'Université Catholique d'Amérique (sise à Washington) en anglais et en théâtre, Susan Sarandon partage ses débuts de carrière entre mannequinat et petits rôles, sur scène et à la télévision. 

Elle obtient son premier rôle au cinéma en 1970 dans Joe c'est aussi l'Amerique de John G. Avildsen. Elle accepte beaucoup de choses sans gagner beaucoup de reconnaissance jusqu'en 1975, où le tremplin attendu advient avec deux films fort différents. Dans La Kermesse des aigles, elle incarne le jeune amour de Robert Redford et s'impose comme premier rôle féminin. Dans The Rocky Horror Picture Show, comédie musicale gothique très décalée, elle campe une jeune femme innocente pervertie par un transsexuel érotomane. Ce dernier film est un succès underground et devient très vite l'objet d'un culte délirant (les fans viennent déguisés aux séances et lancent de l'eau sur l'écran). 

En 1979, elle se sépare de son mari pour convoler avec Louis Malle qui la dirige dans La Petite et Atlantic City (ce film lui vaut sa première nomination à l'Oscar en 1980). Elle a ensuite une relation avec Sean Penn, de 14 ans son cadet. En 1986, sa carrière monte en flèche avec Les Sorcieres d'Eastwick où elle donne la réplique à Jack Nicholson et Michelle Pfeiffer. Puis deux ans plus tard, elle joue le rôle d'une femme sexy vieillissante et fan de baseball, qui partage son coeur et son corps entre Kevin Costner et le jeune Tim Robbins dans Duo à trois. Ce dernier, de 12 ans plus jeune, aura d'ailleurs deux enfants avec l'actrice. Susan Sarandon affirme par là, avec une certaine désinvolture vis à vis d'Hollywood, qu'être sex symbol n'est pas l'apanage des jeunes actrices. Là où le système veut que les carrières des actrices déclinent avec leur vieillissement, Susan Sarandon affiche son âge avec fierté. 

Le plus célèbre rôle de Susan Sarandon advient en 1991, sous la houlette du réalisateur Ridley Scott, dans l'équipée féminine tragique de Thelma et Louise pour laquelle elle est nominée aux Oscars. Un an plus tard elle est à nouveau nominée pour Lorenzo, puis pour Le Client, mais c'est finalement en 1995 qu'elle décrochera la statuette avec le drame mis en scène par son époux, La Dernière Marche. Elle cumule en 1998 les doubles fonctions de productrice et interprète pour la comédie dramatique Ma meilleure ennemie, dans le rôle d'une mère de famille devenue aigrie par son divorce, et devient en 2002 une femme rangée et conservatrice retrouvant ses délires d'adolescente dans Sex fans des sixties aux côtés de Goldie Hawn. On la retrouve la même année dans la comédie Igby et le drame Moonlight mile, dans lequel son personnage réapprend à vivre après la mort accidentelle de sa fille.
En 2002, elle tient l'affiche de quatre films, Igby Goes Down, The Child of Mine, The Banger Sisters et Moonlight Miles.

Depuis 2002, elle a son étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6801 Hollywood Blvd. Honorée par le festival international du film de Marrakech au Maroc en 2007.Le 15 octobre 2010, Susan Sarandon a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

 Filmographie:
1970 : Joe, c'est aussi l'Amérique (Joe) de John G. Avildsen : Melissa Compton
* 1971 : La Mortadella de Mario Monicelli : Sally
 1971 : Fleur bleue (The Apprentice) de Larry Kent : Elizabeth Hawkins
* 1974 : Lovin' Molly de Sidney Lumet : Sarah
 1974 : Spéciale première (The Front Page) de Billy Wilder : Peggy Grant
 1975 : La Kermesse des aigles (The Great Waldo Pepper) de George Roy Hill : Mary Beth
 1975 : The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman : Janet Weiss
 1977 : De l'autre côté de minuit (The Other Side of Midnight) de Charles Jarrott :
Catherine Alexander Douglas
 1978 : La Petite (Pretty Baby) de Louis Malle : Hattie
 1979 : Atlantic City de Louis Malle : Sally Matthews
 1980 : L'Amour à quatre mains (Loving Couples) de Jack Smight : Stephanie
* 1982 : Tempête (Tempest) de Paul Mazursky : Aretha
 1983 : Les Prédateurs (The Hunger) de Tony Scott : Sarah Roberts
 1984 : The Buddy System de Glenn Jordan : Emily
 1985 : Mussolini and I d'Alberto Negrin : Edda Ciano
1987 : Les Sorcières d'Eastwick (The Witches of Eastwick) de George Miller : Jane Spofford
* 1988 : Duo à trois (Bull Durham) de Ron Shelton : Annie Savoy
 1989 : Une saison blanche et sèche (A Dry White Season) d'Euzhan Palcy : Melanie Bruwer
 1989 : Calendrier meurtrier (January Man) de Pat O'Connor : Christine Starkey
 1990 : La Fièvre d'aimer (White Palace) de Luis Mandoki : Nora Baker
 1991 : Thelma et Louise de Ridley Scott : Louise Sawyer
 1992 : Bob Roberts de Tim Robbins : Tawna Titan
 1992 : The Player de Robert Altman : elle-même
 1993 : Lorenzo (Lorenzo's Oil) de George Miller : Michaela Odone
 1993 : Light Sleeper de Paul Schrader : Ann
 1994 : Le Client (The Client) de Joel Schumacher : Reggie Love
 1995 : La Dernière marche (Dead Man Walking) de Tim Robbins : Sœur Helen Prejean
 1995 : Les Quatre Filles du docteur March (Little Women) de Gillian Armstrong : Marmee March
 1996 : Safe Passage de Robert Allan Ackerman : Margaret Singer
 1996 : The Celluloid Closet de Robert Epstein : elle-même
 1997 : James et la pêche géante (James and the Giant Peach) d'Henry Selick : Araignée (voix)
 1998 : L'Heure magique (Twilight) de Robert Benton : Catherine Ames
1999 : Les Fugueurs de James Lapine : Charlotte Emory
 1999 : Ma meilleure ennemie (Stepmom) de Chris Columbus : Jackie Harrison
 1999 : Illuminata de John Turturro : Celimene
 2000 : Ma mère, moi et ma mère (Anywhere But Here) de Wayne Wang : Adele August
2000 : Broadway, 39e rue (Cradle Will Rock) de Tim Robbins : Margherita Sarfatti
 2001 : Les Razmokets à Paris - Le film (Rugrats in Paris: The Movie - Rugrats II) de Stig Bergqvist : Coco LaBouche (voix)
 2001 : Comme chiens et chats (Cats & Dogs) de Lawrence Guterman : Ivy (voix)
 2002 : Joe Gould's Secret de Stanley Tucci : Alice Neel
 2003 : Sex fans des sixties (The Banger Sisters) de Bob Dolman : Lavinia Kingsley
 2003 : The Party's Over de Rebecca Chaiklin : elle-même
 2003 : Igby (Igby Goes Down) de Burr Steers : Mimi Slocumb
 2004 : Jiminy Glick in Lalawood de Vadim Jean
* 2004 : Noël de Chazz Palminteri
 2004 : Irrésistible Alfie (Alfie) de Charles Shyer : Liz
 2004 : Shall We Dance ? de Peter Chelsom : Beverly Clark
 2005 : Doris et Bernard de Bob Balaban : Doris Duke
 2005 : Rencontres à Elizabethtown (Elizabethtown) de Cameron Crowe : Hollie Baylor
 2005 : Romance & Cigarettes : Kitty
 2006 : Irresistible : Sophie
 2007 : Mr. Woodcock : Beverly Farley
 2007 : Emotional Arithmetic : Melanie Lansing Winters
 2007 : Bernard and Doris : Doris Duke
 2007 : Il était une fois ... (Enchanted) de Kevin Lima : la Reine Narissa
 2007 : Dans la vallée d'Elah (In the Valley of Elah) de Paul Haggis : Joan Deerfield
 2008 : Speed Racer : Mom Racer
 2008 : The Colossus
 2008 : Middle of Nowhere : Rhonda
2008 : Speed Racer : Mom Racer
 2009 : Lovely Bones (The Lovely Bones) de Peter Jackson : Grand-mère Lynn 
Leaves Of Grass (Acteur0 de Tim Blake Nelson 2009 - 
The Greatest (Acteur) de Shana Feste 2009 - 
Peacock (Acteur) de Michael Lander 2008 - 
2008 - The Colossus (Acteur) de Sean Mathias 
Emotional Arithmetic (Acteur) de Paolo Barzman 
 2010 : Lovely Bones (The Lovely Bones) de Peter Jackson : Grand-mère Lynn
 2010 : Peacock : Fanny Crill
 2010 : Wall Street 2 : L'argent ne dort jamais : Sylvia Moore
2012 : Jeff Who Lives at Home : Sharon
2012 : Arbitrage de Nicholas Jarecki : Ellen Miller
2012 : That's My Boy (Crazy Dad) : Mary McGarricle
2012 : The Wedding : Bebe McBride
2012 : The Company You Keep : Sharon Solarz
2012 : Robot and Frank de Jake Schreier : Jennifer
2012 : Cloud Atlas de Tom Tykwer et Andy et Lana Wachowski
2012: The Company you keep de Robert Redford
2013: The Big Wedding de Justin Zackham et Wash Westmoreland
Snitch: de Rick Roman Waugn
Ping Pong Summer de Michael Tully
The Last of Robin Hood de Richard Glatzer et Was Westmoreland
Hell & Back de Ross shuman

2013
 : Hell and Back de Tom Gianas et Ross Shuman : L'Ange Barb (voix)

2014
 : Tammy de Ben Falcone : Pearl

2014 :
The Calling : Hazel Micallef

2016 :
The Death and Life of John F. Donovan de Xavier Dolan

 Télévision:

 1970 : A World Apart (série TV) : Patrice Kahlman (1970-1971)
 1972 : Search for Tomorrow (série TV) : Sarah Fairbanks (1972)
* 1974 : The Satan Murders
 1974 : F. Scott Fitzgerald and 'The Last of the Belles' : Ailie Calhoun
* 1974 : June Moon : Eileen
 1974 : The Rimers of Eldritch : Patsy Johnson
* 1974 : The Whirlwind
 1982 : Who Am I This Time? : Helene Shaw
 1984 : Oxbridge Blues : Natalie
 1985 : A.D. : Livilla
 1985 : Mussolini: The Decline and Fall of Il Duce : Edda Ciano
 1986 : Prisonnières des Japonais (Women of Valor) : Col. Margaret Ann Jessup
* 2000 : Friends (série TV) : Jessica Lockhart (saison 7, épisode 15)
 2001 : Malcolm (série TV) : Meg (saison 3, épisodes 11 et 12)
 2003 : Les Enfants de Dune : Princesse Wensicia Corrino
 2003 : Ice Bound : Dr Jerri Nielsen
 2005 : The Exonerated : Sunny
 2006 : Rescue Me, les héros du 11 septembre (série TV) : Alicia (saison 3, épisodes 2 et 3)
2009 : Urgences (série TV) (saison 15, épisode 19, Le bon vieux temps)
26 août 2009
Susan Sarandon deviendrait la mère de Shia LaBeouf
2010 : La vérité sur Jack (You don't know Jack) de Barry Levinson (Téléfilm)
2011 : 30 Rock (épisode Queen of Jordan)
2011 : The Miraculous Year (Téléfilm)
2012 : The Big C (série TV)



Récompenses
1995 : BAFTA de la meilleure actrice pour Le Client
 1996 : Oscar de la meilleure actrice pour La Dernière marche

 Nominations
 1982 : Nomination à l'Oscar de la meilleure actrice pour Atlantic City
1988 : Nomination au Saturn Award de la meilleure actrice pour Les Sorcières d'Eastwick
 1992 : Nomination au BAFTA de la meilleure actrice pour Thelma et Louise
 1992 : Nomination à l'Oscar de la meilleure actrice pour Thelma et Louise
 1995 : Nomination à l'Oscar de la meilleure actrice pour Le Client 


- Oscars
Elle a été en nomination pour un Oscar à cinq reprises. Elle en a remporté un pour le film
Dead Man Walking en 1995.
Susan Sarandon a réussi l'exploit d'être nominée pour un Oscar quatre fois dans une même décennie, dans les années 1990.
Meilleure actrice: 1996
Nominations 82, 92, 93, 95
 David di Donatello
Meilleure actrice étrangère (92, 96)

Génie
Meilleure Actrice étrangère  Golden Globes
Nominations : 89, 91, 92, 93, 96, 99 (Golden Globes 99),

Le 15 octobre 2010, Susan Sarandon a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).



Productrice

 1971 : La Mortadella de Mario Monicelli
 1977 : The Last of the Cowboys
 1999 : Ma meilleure ennemie (Stepmom) de Chris Columbus
 2002 : Moonlight Mile

Susan Sarandon pourrait rejoindre la distribution du film Wall Street 2.
Susan Sarandon est en pourparlers avec 20th Century Fox pour jouer dans le film Money Never Sleeps, la suite de Wall Street.
Selon Variety, l’actrice jouerait la mère du personnage incarné par Shia LaBeouf. Ce dernier sera un jeune courtier de Wall Street influencé par Gordon Gekko (Michael Douglas).
Le film mettra aussi en vedette Carey Mulligan et Frank Langella. Oliver Stone, qui avait coécrit et réalisé le film original en 1987, signera la réalisation de cette suite dont le tournage s’amorcera le mois prochain à New York.
Par ailleurs, Susan Sarandon sera du film de Peter Jackson, The Lovely Bones, dès le 11 décembre.
 

Elle alterne par la suite films commerciaux (Sex Fans Des Sixties, Rencontres à Elizabethtown) et projets plus indépendants (Igby) mais toujours dans un registre entre sérieux et fantaisie.

Elle apparaît aussi dans Irresistible Alfie, aux côtés de Jude Law, dans Romance And Cigarettes, et dans La Chute De Mussolini de Alberto Negrin. En 2007 elle est à l’affiche de Il était Une Fois... de Kevin Lima et du film de Paul Haggis Dans La Vallée D'Elah.

En 2008, elle se retrouve à l'affiche de Speed Racer, mais également dans The Lovely Bones de Peter Jackson. Paolo Barzman de Emotional Arithmetic lui confie ensuite le rôle de Melanie Lansing Winters la même année.

"Anecdote"

Relations mére-fille
Les relations entre mère et fille sont très présentes dans Sex fans des sixties, à commencer par le script du film et les relations de Lavina (Susan Sarandon) et ses deux filles. L'une de ses dernières, Ginger, est interprétée par la comédienne Eva Amurri, qui n'est autre que la propre fille de Susan Sarandon et du réalisateur Franco Amurri. Enfin, le rôle de groupie de Goldie Hawn fait écho à celui tenu deux ans plus tôt par Kate Hudson, sa fille, dans Presque célèbre (Almost Famous).

Femme libre
Susan Sarandon a gardé le nom de son premier mari, l'acteur Chris Sarandon. En 1978, elle fait la connaissance du réalisateur Louis Malle, puis partage sa vie avec lui entre Paris et New York jusqu'en 1980. Avec le cinéaste Franco Amurri, elle a une fille, Eva Olivia Amurri. De son union avec l'acteur Tim Robbins, de quatorze ans son cadet, l'actrice donne naissance à Jacques, Henri et Miles. Les deux stars d'Hollywood filent toujours le parfait amour...

Ce qu'elle a dit:
Pour avoir le rôle de Bull Durham (TV)
"J'ai payé moi-même le billet de Rome à Los Angeles. C'était un script si merveilleux... il détruisait des mythes et défiait le concept de réuissite vu par les américains. Quand je suis arrivée, j'ai passé un peu de temps avec Kevin (Costner), léché le cul à quelques cadres du studio, et je suis retournée prendre mon avion..."

Ses rôles (EW, 1996)
"Je pense que je me suis toujours sentie marginale et au bord de la falaise. Les femmes que j'interprète, et la femme que je suis, sont ordinaires mais elles peuvent se trouver dans des circonstances extraordinaires. Et ce qu'elles font leur coûte cher."

L'argent dans sa carrière (Premiere US, 96) "J'y pense, mais ce n'est pas ma motivation principale. Je ne fais pas les choses pour ça. Le Client a été un film de studio, et ils m'ont bien payé. Mais dans le genre c'était aussi un bon film. Si vous faîtes ce genre de films tout en défiant votre talent et en tirant sur la fibre émotionnelle, ça donne quelque chose d'étonnant. Je ne veux pas non plus ne faire que des films indépendants, ésotériques, que personne ne voit."

"Actualités liées à Susan Sarandon"

Williams et Sarandon conspirent - Robin Williams et Susan Sarandon seront partenaires dans "The Conspirator", un drame historique ayant pour cadre l'assassinat du Président Lincoln. Tournages - 22 Jan. 2004

Cruz et Walker chantent Noël - Penelope Cruz, Paul Walker et Susan Sarandon seront réunis dans le premier film de Chazz Palminteri, "Noel", un drame se déroulant en fin d'année à Manhattan. Tournages - 9 Oct. 2003

Susan Sarandon et la médecine - Susan Sarandon a dévoilé la teneur de son prochain projet : elle interprétera un médecin blasé et désemparé dans le drame "A whale in Montana". Tournages - 24 Fev. 2003

Susan Sarandon / Goldie Hawn : deux sex fans à Paris... - Susan Sarandon et Goldie Hawn étaient à Paris pour présenter "Sex fans des sixties". Rencontre avec deux des plus grandes actrices de leur génération...  Célébrités - 29 Jan. 2003

"Barbershop" confirme au box-office - La comédie "Barbershop" occupe la tête du box-office américain pour la seconde semaine consécutive, devant Susan Sarandon, Antonio Banderas et Lucy Liu. Business - 23 Sept. 2002

La belle étoile de Susan Sarandon - L'actrice américaine Susan Sarandon s'est vue décerner le 5 août dernier son étoile sur un trottoir de Hollywood Boulevard, le célèbre "Walk of Fame". Célébrités - 6 Août 2002

Une comédie musicale pour les Coen - Les frères Joel et Ethan Coen pourraient mettre en scène "Romance and cigarettes", une comédie musicale écrite par le comédien John Turturro. Tournages - 24 Juill. 2002
Sarandon, Robbins et le 11 septembre - Nouveau projet autour du 11 septembre. Le couple Tim Robbins - Susan Sarandon projette de développer un film autour de la tragédie du Word Trade Center. Tournages - 13 Fev. 2002

11 septembre : un hommage théâtral - Du 29 janvier au 14 mars, Sigourney Weaver puis Susan Sarandon jouent dans "The Guys", première pièce de théâtre écrite sur l'attentat du 11 septembre.  Célébrités - 13 Fev. 2002

La star sera la guest-star exceptionnelle de trois épisodes de "Rescue Me". Elle va mettre le feu chez les pompiers de New York...
7 Mars 2006 - AlloCiné.com  SÉRIE TV
 Deauville 2005 : "Rencontres à Elizabethtown"
Qui pourrait ne pas succomber au charme, à la sensibilté et à l'énergie de "Rencontres à Elizabethtown" ? Enthousiasmant et émouvant hymne à la vie, le long-métrage est le coup de coeur
du Festival de Deauville 2005.

6 Septembre 2005 - AlloCiné.com
 58e Festival de Locarno : c'est parti !
Le 58e Festival de Locarno ouvre ses portes ce mercredi 3 août. A côté des 18 films en compétition, une rétro Orson Welles et des hommages à John Malkovich et Susan Sarandon sont au menu.

3 Août 2005 - AlloCiné.com
 Susan Sarandon et Ralph Fiennes réunis !
Susan Sarandon et Ralph Fiennes partageront l'affiche de "Doris and Bernard", une comédie décalée sur une milliardaire et son majordome gay. 



15 Juillet 2005 - AlloCiné.com

Par News de Stars News de stars - Mardi 7 octobre 2008, 08h25

Susan Sarandon est une grande actrice et une femme qui ne craint pas les effets du temps. Elle vient de fêter ses 62 ans et apparaîtra à demi nue dans un livre intitulé Hollywood Pin-ups.

Susan Sarandon pose nue
Le 03/10/2008 18h07

Susan Sarandon a posé semi-nue pour Hollywood Pinups, le livre de Timothy White. Elle apparaît uniquement revêtue de bas résille et d'un boa à plumes.
L'ouvrage comprend également les participations de Mary-Kate Olsen et Kate Hudson dans des poses stylisées des années 1940.
L'actrice star de Thelma et Louise, qui aura bientôt 62 ans, considère cela comme un véritable plaisir et n'entretient nul complexe sur les outrages que les ans auraient pu infliger à son corps. "J'ai hâte de prendre de l'âge", a déjà déclaré Susan qui affirme n'avoir jamais eu recours à la chirurgie plastique mais prône également le droit des femmes à disposer de leur propre corps, du moment que c'est pour être mieux dans leur peau.

Le jeudi 26 février 2009
Le mystère Susan Sarandon
La Presse

Plusieurs ont été surpris d'apprendre la semaine dernière que l'Américaine Susan Sarandon avait été retenue parmi les quatre finalistes au Jutra de la meilleure actrice, qui sera remis le 29 mars. Ils avaient raison d'être surpris.
Susan Sarandon, qui tient aux côtés de Gabriel Byrne, Christopher Plummer et Roy Dupuis la vedette d'Emotional Arithmetic, une coproduction tournée en Estrie, est en principe admissible à concourir aux Jutra, même si elle n'est pas québécoise. L'acteur belge Olivier Gourmet a remporté il y a deux ans, en compagnie de Paul Ahmarani, un Jutra d'interprétation pour Congorama.
Le problème, c'est que le nom de Susan Sarandon ne figure pas sur le bulletin de vote de la «meilleure actrice», envoyé par les organisateurs de la Soirée des Jutra à des acteurs et actrices qui sélectionnent les finalistes dans cette catégorie. Ce bulletin compte 23 noms de comédiennes, d'autant de longs métrages différents, mais pas celui de Susan Sarandon.
Comment une actrice peut-elle se retrouver parmi les finalistes d'un prix d'interprétation, sans avoir été inscrite sur des bulletins de vote qui déterminent les finalistes?
«Susan Sarandon se retrouve finaliste aux Jutra de façon légitime, après vérification du vote par une firme comptable (le cabinet Fauteux, Bruno, Bussière, Leewarden)», m'a répondu hier Henry Welsh, délégué général de la Soirée des Jutra, sans vouloir en dire davantage.
L'inclusion pour le moins surprenante dans les circonstances de Susan Sarandon parmi les finalistes des Jutra est un nouveau couac dans un processus de sélection qui soulève bien des questions depuis une semaine. Ma collègue Anabelle Nicoud a révélé hier qu'une liste de nominations établie par un jury de professionnels, très différente de celle annoncée par les organisateurs des Jutra la semaine dernière, circule dans le milieu du cinéma.
Cette liste, qui compte trois candidats différents sur quatre dans la seule catégorie du meilleur film, émane d'un jury constitué par le conseil d'administration des Jutra. L'exercice n'est pas sans précédent. Ce jury de professionnels a été mis sur pied il y a quelques années, selon les organisateurs des Jutra, afin de valider les résultats du vote des pairs.
Aux Jutra, comme aux Oscars, les acteurs votent pour les finalistes dans les catégories d'interprétation, les réalisateurs pour la meilleure réalisation, et ainsi de suite. Les candidats au Jutra du meilleur film, qui a fait sourciller la critique la semaine dernière en raison de l'absence de l'excellent Tout est parfait, sont en revanche sélectionnés par les producteurs, distributeurs et exploitants de salles.
Aux États-Unis, le vote de tous les membres de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences détermine les finalistes à l'Oscar du meilleur film.
Bon an mal an, soutiennent les organisateurs des Jutra, le vote des pairs et le choix du jury de professionnels se recoupent. Or, cette année, ce n'est pas du tout le cas. Tout est parfait, étrangement absent de la liste officielle des finalistes, se retrouve dans celle du jury de professionnels; trois des quatre comédiens sélectionnés par le jury de professionnels ne comptent pas parmi les finalistes au Jutra du meilleur acteur; et Susan Sarandon, finaliste au Jutra de la meilleure actrice, n'a pas été retenue par le jury de professionnels. Peut-être parce que son nom n'était pas inscrit sur leur bulletin de vote...
Tout n'est pas parfait dans le système de nomination des finalistes aux Jutra, écrivais-je la semaine dernière. Il reste qu'à choisir entre deux modes de sélection imparfaits, même à la lumière des ratés de cette année et nonobstant les choix faits par le fameux jury de professionnels, je reste en faveur d'un vote universel. Le milieu du cinéma québécois est trop petit à mon sens pour qu'un mode de scrutin par jury ne soit à l'abri des possibilités de copinage et des apparences de conflit d'intérêts.
Certes, en privilégiant le vote universel, on s'expose à ce que des gens qui n'ont pas vu tous les films votent pour leurs candidats préférés, à la manière d'un concours de popularité. Les organisateurs des Jutra n'ont d'autre choix que de faire appel au jugement de chacun des électeurs. «Il n'en tient qu'à vous d'avoir vu les films en lice avant de procéder au vote. Voter dans une catégorie sans avoir vu les films équivaudrait à une injustice envers les finalistes», précisent-ils d'ailleurs sur chaque bulletin de vote.
Malheureusement, les apparences de conflit d'intérêts existent aussi dans le système actuel. Dans certaines catégories plus pointues, des comités de sélection à taille réduite comptent des membres qui sont associés d'une manière ou d'une autre à certains films. Je ne présume pas du tout de leur mauvaise foi, mais je remarque que leur situation est incompatible avec une fonction de juré impartial.
Le système de sélection des finalistes aux Jutra est perfectible. Cela ne fait aucun doute. Il reste que depuis 11 ans, grâce à cette soirée et grâce à une poignée de gens qui la portent à bout de bras, le cinéma québécois compte sur une vitrine de choix dont il ne pourrait plus se passer. Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Mais il faut changer l'eau de temps à autre.
Un «document de travail»
Les organisateurs du gala des Jutra ont tenu à préciser la nature du document cité hier dans l'article «11e soirée des Jutra: les nominations fantômes» publié en une de notre cahier.
«La liste publiée dans La Presse était un document de travail qui sert de base de discussion, avec d'autres éléments, pour évaluer le processus de nominations. C'est une démarche normale qui tend à enrichir les réflexions des membres du conseil d'administration. À la suite d'une analyse (qui ne se fera pas avant le gala), les documents examinés permettront de définir une action propice», ont-ils fait savoir par courriel en fin de journée hier.
 
 Susan Sarandon et John Goodman rejoignent Al Pacino dans «You Don't Know Jack»
13.07.2009 -

 Actualité cinéma par Showbizz.net 
Les acteurs Susan Sarandon et John Goodman ont accepté de rejoindre Al Pacino dans You Don't Know Jack, un film qui portera sur le Dr. Jack Kevorkian, partisan du suicide assisté. Barry Levinson (Man of the Year, Bandits) réalise ce long-métrage pour HBO Films.
Les acteurs Susan Sarandon et John Goodman ont accepté de rejoindre Al Pacino dans You Don't Know Jack, un film qui portera sur le Dr. Jack Kevorkian, partisan du suicide assisté. Barry Levinson (Man of the Year, Bandits) réalise ce long-métrage pour HBO Films.
Kevorkian, aussi connu sous le nom du Docteur de la mort, a aidé 130 personnes à mettre fin à leurs jours. Après avoir envoyé une vidéo de lui-même euthanasiant une personne en phase terminale à l’émission 60 Minutes, il a été condamné du meurtre au deuxième degré d’un patient en 1999. Il a été libéré en 2007.
Inspiré du livre Between the Dying and the Dead: Dr. Jack Kevorkian, the Assisted Suicide Machine and the Battle to Legalize Euthanasia de l'auteur Neal Nicol, le film portera notamment sur la construction par le pathologiste de sa machine à suicide, son premier suicide assisté au début des années 90, la frénésie médiatique qui s’est emparée de cette affaire et la bataille judiciaire qui s’est engagée autour du droit d’un patient à mourir.
Goodman jouera le rôle de Nicol, un ami et un collègue de Kevorkian depuis 1961 et un supporter loyal du droit d’un patient à mourir. Nicol a assisté Kevorkian à plusieurs occasions.
Sarandon incarnera Janet Good, une activiste de la société Hemlock qui a toujours été derrière le Dr. Kevorkian. Diagnostiquée d’un cancer en phase terminale, elle a eu recours aux services de Kevorkian, choississant son propre moment pour mourir entourée de ses amis et de ses proches.
Le scénario est l’oeuvre d’Adam Mazer. Levinson, Steve Lee Jones, Lydia Dean Pilcher et Glenn Rigberg agiront à titre de producteurs délégués.
(source: The Hollywood Reporter)

23 décembre 2009 (source: People)

Susan Sarandon et Tim Robbins: rupture après 23 ans
Après plus de 20 ans passés ensemble, Susan Sarandon et Tim Robbins ont mis fin à leur relation amoureuse l’été dernier. La nouvelle vient toutefois d’être confirmée ce mercredi.
«L'actrice Susan Sarandon et son partenaire des 23 dernières années Tim Robbins annoncent qu'ils se sont séparés durant l'été. Nous n'émettrons pas d'autres commentaires», a dit le porte-parole de la comédienne, Teal Cannaday, à People par voie de communiqué.
Le couple s'était rencontré sur le plateau de «Bull Durham». Il a eu deux enfants: Jack, 20 ans, et Miles, 17 ans.
Sarandon, 63 ans, a déjà été l'épouse de Chris Sarandon, qu'elle avait rencontré à l'université. Elle a aussi fréquenté le réalisateur Franco Amurri, avec qui elle a eu une fille, Eva, en 1985. La jeune femme est également actrice.
La longue relation amoureuse de Robbins et Sarandon suscitait l'admiration. Elle semblait résister aux pressions du showbiz.
Leur différence d'âge (Robbins a 12 ans de plus jeune) et le fait qu'ils ne se soient jamais mariés faisaient toutefois jaser. Sarandon avait d'ailleurs dit qu'elle ne voulait pas se passer
la corde au cou.

Susan Sarandon : elle retrouve ses ancêtres grâce à Who Do You Think You Are ?
20-06-2010
L'actrice américaine qui sera à l'affiche de Wall Street 2 découvre ses origines grâce à une télé réalité qui pourrait bien arriver chez nous sous peu...
Pour ceux à qui, comme nous, la phrase "Who You Think I Am ?" fait référence à un (excellent) morceau de hip hop signé MF Doom, une petite mise à jour s'impose avant que le phénomène anglais ne débarque en France.
Si vous voyez prochainement indiqué dans le programme télé : Who Do You Think You Are ? Ne croyez pas qu'il s'agit d'un documentaire sur Doom... Non, il s'agit en fait d'une télé-réalité anglaise adaptée aux USA et dont l'actrice américaine Susan Sarandon , qui sera prochainement à l'affiche de Wall Street 2 aux côté de Michael Douglas , a récemment expérimenté les bienfaits. Grâce à l'émission, Susan a retrouvé sa grand-mère et pu se recueillir sur la tombe de ses arrières grands-parents dont elle a découvert les origines italiennes.
Mieux que tous les "Perdus de recherche" du PAF, Who Do You Think You Are ? qui rencontre un succès sans faille depuis près de 6 ans sur la BBC, permet à des célébrités de reconstituer leur arbre généalogique en partenariat avec le site Ancestry.com .
 
Puretrend.com  31.08.2010

Si les jeunes actrices comme Claire Danes, January Jones ou encore Heidi Klum ont retenu l'attention lors de la 32e édition des Emmy Awards à Los Angeles, Susan Sarandon s'est également démarquée moulée dans une robe noire Donna Karan.
Une pièce longue à l'image des créations de la griffe, partisane des longueurs rétro, sous le genou.
De Reese Witherspoon à Jennifer Aniston, toutes ont osé les robes Donna Karan aux découpes parfois imposantes, aux imprimés parfois décalés.
De son côté Susan, cette grande dame du cinéma américain, misait sur une longue pièce noire entièrement pailletée. Marquée à la taille, elle flattait la plastique harmonieuse de la comédienne qui osait un décolleté évasé très séduisant, les épaules joueuses.
Fardée juste comme il faut, Susan Sarandon apportait une touche de fun à son look avec un modèle de lunettes des plus rock'n roll signé Ray Ban.
La crinière brushée sans ostentations, elle rayonnait.
L'astuce pour vous : pour glamouriser une robe noire classique, n'hésitez pas à oser les paillettes. Attention alors à avoir la main légère sur l'accessoirisation.
 présente avec sa fille Eva Amurri. Elles ont joué un duo brillant et fort contrasté.
Chloé de Trogoff
 
Susan Sarandon : une femme cougar et bientôt le mariage
Par Team le 23 août 2010 L'actrice de 63 ans pourrait bien se lancer dans une nouvelle aventure et tordre le cou aux conventions : un mariage avec un homme plus jeune de 32 ans.
Susan envisage sérieusement de se marier avec son petit et jeune copain, le réalisateur Jonathan Bricklin.
Après avoir passé 23 ans de sa vie avec son ex mari, Tim Robbins, l'actrice d'Atlantic City tourne maintenant la page et s'offre un bain de jouvence avec ce petit jouet de même pas 30 ans.
"Elle sait que leur relation n'est pas conventionnelle mais Susan a passé sa vie à défier les conformismes" rapporte une source au National Enquirer.
D'un autre côté, le symbole de la femme cougar devient de plus en plus banal...

Une égérie mode simple mais toujours aussi charmeuse
News publiée Le Mercredi 7 Septembre 2011
 
Susan Sarandon jongle avec les rôles comme une reine... Son dernier en date : égérie mode ! L'actrice américaine a été choisie pour être l'image de la dernière campagne Uniqlo.

Pour le lancement de sa collection Voices of New York, la griffe japonnaise, connue pour ses pulls abordables en cachemire, s'est évidemment entouré de célébrités new-yorkaises ! Née et élévée à Big Apple, Susan Sarandon est la tête d'affiche de cette campagne diffusée dans la semaine à New York, quelques jours avant l'ouverture de deux nouvelles boutiques notamment sur la prestigieuse 5e Avenue.

A 64 ans, Susan Sarandon est connue pour ses looks casual et souvent décontractés en ville. Même si elle n'a rien d'une fashionista new-yorkaise comme une certaine Sarah Jessica Parker, l'actrice qui jouera prochainement I Hate you Dad apprécie les tenues confortables et tendances proposées par Uniqlo : "J'aime la simplicité et la qualité des vêtements ainsi que les couleurs et les prix."

En plus de toujours autant fasciner Hollywood, Susan Sarandon plaît au mileu de la mode pour son naturel et l'image positive qu'elle renvoie. Très flattée de participer à la nouvelle campagne de publicité, la star de Thelma et Louise prend aussi la pose avec d'autres acteurs comme Darren Criss, l'une des stars de Glee, et Laura Linney, vue dans Love Actually.

Thelma & Louise : 20 ans après, Susan Sarandon et Geena Davis se retrouvent !
News publiée Le Jeudi 9 Juin 2011
 
En 1991, le grand Ridley Scott suivait la cavale de Susan Sarandon et Geena Davis dans le légendaire Thelma & Louise (voir la bande-annonce ci-dessus).
L'histoire : Deux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone l'une avec son mari, l'autre avec son petit ami, décident de s'offrir un week-end sur les routes magnifiques de l'Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un évènement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies...
Film mythique sur la liberté et le féminisme, aux paysages sublimes, au final d'anthologie, et au bonheur d'avoir fait découvrir un certain Brad Pitt aux yeux du monde, Thelma & Louise est très rapidement devenu un film culte, tout comme ses deux interprètes principales.
A l'occasion du 20e anniversaire du film et du 25e anniversaire du Fundraiser for Women College Hospital, les deux stars hollywoodiennes se sont réunies à Toronto devant une salle ivre de plaisir de retrouver, ensemble, les deux vedettes du long métrage.
Geena Davis, 55 ans, a toujours autant d'allure, et Susan Sarandon, 64 ans, possède plus que jamais cet oeil pétillant et ce sourire espiègle. Elles étaient toutes les deux ravies de fêter cet événement et n'ont pas caché leur joie de se retrouver à l'occasion de l'anniversaire de ce film qui a marqué l'histoire du cinéma
 
Susan Sarandon : Un tournage plein de bonne humeur avec Richard Gere !
News publiée Le Mercredi 20 Avril 2011
 
C'est un film très attendu ! Arbitrage est en tournage. A New York ces jours-ci, ce long-métrage de Nicholas Jarecki est terriblement attirant car il va mettre sur les écrans américains notre Laetitia Casta.
A ses côtés, l'immense Susan Sarandon, que l'on a vue l'année dernière dans Wall Street 2 : L'argent ne dort jamais, et qui est en ce moment très impliquée à Manhattan dans le tournage de ce film indépendant. Accompagnée par son petit chien, qui ne la quitte que le temps des scènes, l'inoubliable Louise Sawyer dans Thelma et Louise prend un vrai plaisir à s'investir dans ce nouveau projet.
Il faut dire que la tête d'affiche de cette histoire sur un magnat de la finance est tenue par nul autre que le génial et intemporel Richard Gere. Tim Roth (Lie to me) est également de la partie.
Lundi 18 avril, Susan Sarandon, officiellement séparée depuis la fin de l'année 2009 de Tim Robbins, paraissait heureuse avec son scénario dans les bras. Son brushing parfait jurait avec sa tenue très décontractée, la preuve d'un décalage écran/réalité dont les fans seront friands.
A 64 ans, l'actrice américaine qui n'hésite jamais à s'impliquer dans les causes humanitaires, prouve une fois encore que le temps n'a pas d'emprise sur elle.
 
Susan Sarandon et sa fille Eva Amurri, soirée complice et pétillante !
News publiée Le Vendredi 3 Juin 2011
 
L'hôtel Mondrian, dans le quartier new-yorkais de SoHo accueillait, jeudi 2 juin, une soirée d'exception : le 200e anniversaire du champagne Perrier-Jouet.
L'année 2011 est d'ailleurs une grande année pour la maison puisqu'elle a été choisie comme le champagne officiel du mariage princier du prince Albert de Monaco et de Charlene Wittstock qui aura lieu les 1er et 2 juillet prochains dans la Principauté.
Un honneur pour Perrier-Jouët, dont la cuvée Belle Epoque accompagne déjà, depuis dix ans, le Bal de la Rose, qui se tient tous les ans à Monaco.
Pour célébrer ce bicentenaire, la célèbre Susan Sarandon a fait le déplacement dans ce cadre féérique en compagnie de sa fille, l'actrice Eva Amurri, née de son union avec le présentateur télé italien Franco Amurri, 26 ans, avant sa rencontre avec Tim Robbins dont elle est aujourd'hui également séparée. La comédienne américaine que l'on ne présente plus a pris la pose un verre à la main et a laissé exploser toute sa complicité avec sa fille qui devrait convoler prochainement qui est décidément son portrait craché.
Susan Sarandon, qui fascine toujours autant à Hollywood, vient de décrocher un nouveau rôle dans le long métrage I Hate you Dad, avec, entre autres, Milo Ventimiglia, Leighton Meester et Adam Sandler. Elle y jouera une ancienne prof sexy et il se pourrait même que sa fille rejoigne le casting. Eva Amurri est en effet en pourparlers avec la production.
Une belle soirée de complicité en attendant de retrouver le duo ensemble, à l'écran ! 


Richard Gere et Susan Sarandon ouvrent le festival de Saint-Sébastien

Créé le 21-09-2012

Le charisme de deux géants d'Hollywood, Richard Gere et Susan Sarandon, a marqué l'ouverture vendredi du 60ème Festival de cinéma de Saint-Sébastien, avec la projection d'"Arbitrage", thriller sur un magnat de la finance aux trop nombreux secrets.
Apportant au personnage son célèbre charme, Richard Gere incarne Robert Miller, patron d'un fonds d'investissement à risque qui occulte les pertes provoquées par un mauvais placement pour tenter de vendre la compagnie.
Mais ce n'est pas son seul secret: il cache une liaison avec une jeune Française, jouée par Laetitia Casta, mais aussi un homicide involontaire qui, s'il était découvert, ferait échouer la vente.
"Quand on joue un personnage comme celui-ci, on n'a pratiquement que deux choix, ou faire le méchant, avec un M majuscule, et il me semble que c'est un cliché peu intéressant, ou jouer des êtres humains et c'est la décision que nous avons prise", a expliqué Richard Gere après la projection de ce thriller aux accents comiques qui a été accueilli par des applaudissements.

Navigant entre une épouse loyale, interprétée par Susan Sarandon, et une maîtresse possessive, Robert Miller ne perd jamais son pouvoir de séduction, renforcé par une vie jalonnée de succès.
Pas même lorsqu'un inspecteur de police impertinent, incarné par un Tim Roth magistral, se donne pour mission d'en finir avec lui et tout ce qu'il symbolise.
"Il me semble qu'il était très important de trouver le côté charmant de ce personnage, le Bill Clinton en lui, qui trouve le moyen de garder le cap malgré tous ces problèmes pour finalement gagner", a ajouté Richard Gere, pour qui le film ne porte pas tant sur la finance que sur les relations humaines.
La crise financière mondiale a pourtant joué un rôle important dans l'écriture du scénario, affirme son réalisateur et scénariste, Nicholas Jarecki, en compétition pour décrocher le Coquillage d'Or du meilleur film.
"J'ai commencé à écrire le scénario en 2008-2009, pendant l'implosion de notre économie nationale américaine et peu après, celle de l'économie globale", a-t-il indiqué, confessant que le personnage de Richard Gere s'inspire de John Paulson, qui a construit son immense fortune grâce aux "subprimes", des crédits immobiliers toxiques.
Ce qui anime les requins de la finance "ce n'est pas tant une question d'argent (...) qu'un jeu enivrant de pouvoir", souligne Susan Sarandon, dont le personnage met en évidence la désintégration de la famille que provoque une ambition sans limite, bien que son rôle soit quelque peu secondaire.
"Je pense que mon personnage a été écrit pour servir celui de Richard et je suis heureuse que la famille fasse partie de l'équation", a-t-elle ajouté.
La complicité entre les deux acteurs, qui avaient travaillé ensemble pour "Shall We Dance" ("La nouvelle vie de Monsieur Clark", 2004) de Peter Chelsom, est palpable, a affirmé N. Jarecki.
En les réunissant, il a pu constater "qu'il y avait une telle fluidité entre eux que c'était comme reprendre un grand dialogue qui a duré des années", a expliqué le cinéaste, qui présente avec "Arbitrage", sorti aux Etats-Unis le 14 septembre, son premier long métrage de fiction.
Déjà chacun décorés à Saint-Sébastien par un prix Donostia pour l'ensemble de leur carrière, Richard Gere et Susan Sarandon sont cette fois en compétition pour décrocher le Coquillage d'Argent du meilleur acteur ou de la meilleure actrice, heureux de tourner encore après tant d'années.
"Je fais des films depuis cinq décennies et je n'avais jamais pensé que cela puisse arriver", a reconnu Richard Gere. "Je travaille encore et je suis heureuse", a ajouté Susan Sarandon.

Le livre de Susan Sarandon refusé

13-09-2012

Susan Sarandon est très déçue que les éditeurs aient rejeté son livre pour enfants à cause de la fin, considérée comme trop triste.

L'actrice avait écrit une histoire pour les enfants, mais on lui a demandé de la changer lcar, pour l'instant, elle est trop triste.

Elle a confié au Chicago Sun-Times: «J'ai écrit un livre sur un raton laveur très drôle. Un de mes amis l'a proposé à son éditeur, et il a dit que je devais revoir l'histoire, parce qu'à la fin, mon raton laveur meurt. Je suppose que ça ne plaît pas...»
Cependant, elle n'a pas totalement arrêté le projet et ajoute: «Je vais peut être fini

Susan Sarandon au sujet de son toyboy: "L'âge ne compte pas"

14/09/12
Depuis sa séparation avec Tim Robbins après 23 ans de mariage, survenue en 2009, Susan Sarandon prend du bon temps avec Jonathan Bricklin, de 30 ans son cadet. Mais l'actrice, qu'on pourra bientôt voir dans le nouveau film de Robert Redford, refuse de rentrer dans le jeu des mauvaises langues qui la traite de cougar.
Hier, lors d'une interview à la télévision américaine, Susan Sarandon, 65 ans, a confié: "Tim aussi était un peu plus jeune que moi. Je ne me préoccupe pas de l'âge. Je m'intéresse à l'âme d'une personne. Je pense que quand vous êtes vraiment amoureux de quelqu'un, la question de l'âge, du sexe, de la couleur n'a plus d'importance. C'est au-delà de ça."

02/09/2012

La cavale de deux femmes en révolte, qui n’hésitent pas à jouer de la gâchette pour refroidir les ardeurs des machos ou dévaliser les tiroirs-caisses, aboutit à un film énergique visuellement inventif. Alors que le road movie, d’Easy Rider à Into the Wild, est un genre essentiellement masculin (issu de Sur la route de Kerouac, la bible des beatniks), Scott change la donne en mettant en vedette un épatant tandem d’actrices.


                                                                                                                                                                                      

Les toyboy 30 années sa cadette qui a aidé Susan Sarandon guérir son coeur brisé

  • 66 ans, vétéran de Hollywood a trouvé l'amour avec Jonathan Bricklin, 36
  • Quelques Privé de trois ans n'ont pas l'intention de se marier et sera même pas dire qu'ils sont «sortaient»
  • split Actrice de son partenaire de 23 ans, Tim Robbins, le père de ses deux fils et sa fille de relation précédente en 2009 

Susan Sarandon ne pense pas qu'elle va jamais se remarier. «Je ne vois pas les circonstances dans lesquelles je voudrais, dit-elle.

Qui met plutôt le holà sur les histoires que le 66-year-old star de cinéma est sur ​​le point d'épouser son petit ami, Jonathan Bricklin.

Ils ont été «collaborateur» (Susan n'aime pas le mot «rencontre») pendant trois ans, depuis qu'elle est devenue 36 ans, partenaire d'affaires de Bricklin dans une boîte de nuit de New York.

Et oui, c'est 36, un trois décennies plus jeune que Susan.

Non, je pense, qu'elle donne une griffonner sur la question d'âge. Susan est le genre de femme qui dirige pleine peau à la vie et à l'enfer avec ce que les autres pensent.

Il ya quatre ans, elle a été pensé pour être parfaitement heureux avec sa compagne de 23 ans Tim Robbins, le père de leurs deux fils Jack, 24 ans, et Miles, 21 ans, ainsi que Eva, 28 ans, sa fille d'une relation antérieure.

Ensuite, à partir du Tim bleu, 54 ans, a vécu ce qu'il a appelé «une crise de la quarantaine» et «folie».

Quelques mois plus tard, l'un des couples les plus durables de Hollywood s'était détachée. «Je ne pense pas que cela se produirait jamais,« Susan a avoué.

«Vous avez besoin de vos copines. Vous avez besoin de faire de longues promenades jusqu'à ce que vous êtes épuisé et non plus crier et vous tenir jusqu'à une aube nouvelle ».

Elle a maintenant des A 'les lettres,' N ',' D 'tatoué comme une corde de pendu autour de son poignet.

«Il est synonyme de" Une nouvelle aube, un nouveau jour », dit-elle. «Je l'ai eu quand je faisais Lovely Bones [le film co-vedette Rachel Weisz 2009 et basé sur le best-seller d'Alice Sebold, qui Susan a fait l'année Tim gauche.]

J'ai écrit A, N, D et copié. Donc autour de mon poignet, presque comme une corde, les lettres sont en quelque sorte liés, mais écartées. C'est un rappel que si vous pouvez accrocher à l'aube, vous avez une chance de pardonner et d'être pardonné et recommencer à zéro. Vous vous déplacez sur.

Qui est à peu près aussi brillant que nouveau se lève peut être, mais n'est-ce pas effrayant tout cela en mouvement sur ​​des trucs à un âge que beaucoup d'entre nous sont trop heureux de rester sur place?

«Oui, certainement», dit-elle. «Passionnant et terrifiant en même temps, car il ya un certain confort que vous prenez pour acquis dans les relations à long terme.

Susan Sarandon persuadée que le Pape François va être "assassiné"...

 publiée le 21/09/2015

Susan Sarandon aime les idées novatrices et l'humilité du Pape François. Mais l'actrice a expliqué au New York Daily News qu'elle était persuadée qu'il allait se faire assassiner...

Le Pape François serait-il en danger de mort ? L'ouverture d'esprit du Saint-Père sur divers sujets pousse en tout cas Susan Sarandon à penser que sa vie est en danger... "Je pense qu'ils vont l'assassiner", a confié la comédienne au New York Daily News. "Je pense qu'il a fait un grand grand nettoyage dans tout le système. J'aime ce Pape. Il est humble... Il ne vit pas dans un palais et ce genre de choses. Je pense que c'est le Pape du peuple". Et l'actrice de Thelma et Louise ne pouvait pas en dire autant du précédent Pape.


Photos

Autres anniversaires du mois de octobre

Retour index :
Vedettes   //   Accueil
 

Hit-Parade