Katharine Hepburn
Née le 12 mai 1907 à Hartford, Connecticut (Etats-Unis)
Décédée le 29 juin 2003 à Old Saybrook, Connecticut (Etats-Unis)


Album photos:

«Le caractère mauvais, l'âme fière et le corps solide»
Katharine Hepburn

Issue d'une famille cultivée du New Jersey, « Kate » est un garçon manqué, « belle mais bêcheuse » qui fait tourner les têtes des garçons. À vingt ans, elle pose nue pour des peintres et prône l'amour libre. Le poète Phelps Putman a dit d'elle : « Elle était l'anarchie vivante du cœur. Elle était aussi impolie que la vie et la mort. »
 L'actrice disparaît à l'âge de 96 ans après avoir tourné près de 40 films.

Ses débuts au théâtre

"Garce", selon ses propres termes, elle épouse par commodité un richissime homme d'affaires, pour se plonger sans souci dans sa seule passion, le théâtre, mais elle est mauvaise et le sait. Après sa première représentation du « Lac » à Broadway, la romancière et critique Katherine Mansfield avait écrit : «Allez donc voir Miss Hepburn décliner toute la gamme des émotions de A à B», suite à cet insuccés elle ne retrouva plus de rôle, mais « Kate » décida de s'acharner.

En 1930, elle assiste à la conférence de Lee Starsberg lors de laquelle le gourou énonce le dogme de l'Actors Studio : « Nous jouerons toutes sortes de pièces. Nous serons tous égaux. Vedette une semaine. Simple figurant la suivante ». « Kate » qui possédait un égo énorme et qui cachetonne depuis presque dix ans, ne peut adhérer à ce concept, et claque la porte du théâtre.

La conquête d'Hollywood

Elle décide de tenter sa chance à Hollywood, or à l'époque, les nababs des studios, cherchent une américaine capable de concurrencer la suédoise Greta Garbo, avec une morphologie androgyne, un visage diaphane et une personnalité raffinée. Lorsque « Kate » se présente, sa sveltesse et sa classe impressionnent le puissant David Selznick qui lui propose son premier film Héritage réalisé par George Cukor qui seul saura la diriger. Très vite, tous les producteurs, réalisateurs et vedettes, vont tomber sous son charme et seront les victimes de son caractère. Le public commence à l'aduler mais beaucoup de ses films sont cependant des fiascos et peu à peu les portes des studios se ferment pour elle.

Cependant, Katharine se laisse séduire par le milliardaire Howard Hughes et son côté fantasque; amants et associées, ils vont acheter les droits de la pièce Indiscrétions et l'infatigable « Kate » triomphe deux années durant. Les portes des studios s'ouvrent à nouveau devant elle, mais elle fait monter les enchères et négocie durement avec Samuel Glodwin, les frères Warner et même Louis B. Mayer. Pour son retour, elle exige George Cukor, comme réalisateur, James Stewart et Cary Grant comme partenaires
(cf. Indiscrétions).

Le reste de sa carrière fut une succession d'intuitions fulgurantes et de films mythiques, elle obtient tout ce qu'elle veut. Longtemps qualifiée de poison du box-office, elle tourne dans les années trente et quarante de nombreuses comédies qui font d'elle une reine d'Hollywood. On peut citer notamment L'impossible monsieur Bébé de Howard Hawks, où elle partage l'affiche avec Cary Grant ainsi que Indiscrétions de Cukor avec Cary Grant et James Stewart. Elle partagera aussi l'affiche avec Humphrey Bogart dans African Queen. après les années cinquante, ses apparitions se font plus rares ensuite, mais sont toujours saluées.

De comédies romantiques à des rôles de vieilles filles privées d'amour, elle a régné quatre décennies sur Hollywood, avant de se retirer à New-York. Seule actrice à avoir remporté 4 oscars, qu'elle ne viendra jamais chercher, Katharine Hepburn est décédée le 29 juin 2003 à l'âge de 96 ans pendant son sommeil. Elle a imposé sur le cinéma son inimitable style fait de désinvolture, de classe d'élégance et d'esprit; reine des mauvais garçons et shakespearienne.

Spencer Tracy

C'est au début des années quarante qu'elle rencontre le grand amour de sa vie, Spencer Tracy. Elle a dit de lui qu'il était « bon comme une pomme de terre au four ». Ils vivront, clandestinement, vingt ans de passion adultère et elle tournera avec lui: La Femme de l'année, L'Enjeu, Le Maître de la prairie ou encore Madame porte la culotte.
Dans les années 50, Katharine Hepburn tourne moins, mais travaille néanmoins pour John Huston et Joseph L. Mankiewicz, respectivement dans African Queen et Soudain l'été dernier. Durant les deux décennies suivantes, on la voit encore un peu au cinéma (Les Troyennes, Une Bible et un fusil) ,Devine qui vient dîner ? (1967) et aussi à la télévision, où elle apparaît surtout dans les années 90. Elle obtient son dernier rôle sur grand écran en 1994 dans Rendez-vous avec le destin. . Tracy meurt en 1967.

Indiscrétions « people »

Katherine Hepburn a habité Manhattan dans un immeuble de la 2e avenue, où elle vivait avec Phyllis, sa dame de compagnie, sourde et dévouée. Elle passait ses week-end dans sa propriété de Fenwick où elle plongeait quotidiennement dans le lac à l'eau glaciale.

Ce qu'elle aimait : les Lys et les chocolats aux amandes, boire du whisky soda en dînant, manger du potage de betterave à l'aneth à midi, et jouer au jeu de l'oie.
 

Filmographie:
1932:
Héritage , de George Cukor  Sydney Fairfield
1933:
 Jospehine «Jo» March dans Les Quatre filles du Docteur March
 Eva Lovelace dans Morning Glory
La Phalène d'argent , de Dorothy Arzner  Cynthia Strong
 1935:
Sylvia Scarlett dans Sylvia Scarlett
 Alice Adams dans Désirs secrets (Alice Adams)
 1937:
Terry Randall dans Pension d'artistes (Stage Door)
 1938:
 Susan Vance dans L'Impossible Monsieur Bébé (Bringing Up Baby)
 Linda Seton dans Vacances (Holiday)
 1940:
Tracy Samantha Lord dans Indiscrétions (The Philadelphia Story)
 1941:
Tess Harding dans La Femme de l'année (Woman of the Year)
 1946:
 Ann Hamilton dans Lame de fond (Undercurrent)
 Lutie Cameron Brewton dans Le Maître de la prairie (The Sea of Grass)
 1949:
Amanda Bonner dans Madame porte la culotte (Adam's Rib)
1951:
Rose Sayer dans L'Odyssée de l'African Queen (The African Queen)
 1952:
Patricia «Pat» Pemberton dans Mademoiselle gagne tout (Pat and Mike)
 1955:
Jane Hudson dans Vacances à Venise (Summertime)
 1956:
Lizzie Curry dans Le Faiseur de pluie (The Rainmaker)
 1959:
Mrs. Venable dans Soudain l'été dernier (Suddenly Last Summer)
 1962:
Mary Tyrone dans Long voyage dans la nuit (Long Day's Journey Into Night)
1967:
Christina Drayton dans Devine qui vient dîner... (Guess Who's Coming to Dinner)
 1968:
Eleanor d'Aquitaine dans Le Lion en hiver (The Lion in Winter)
 1981:
Ethel Thayer dans La Maison du lac (On golden Pond)

Récompenses
Oscars
1934 Oscar de la meilleure actrice pour Morning Glory
1967 Oscar de la meilleure actrice pour Devine qui vient dîner... (Guess Who's Coming to Dinner)
 1968 Oscar de la meilleure actrice pour Le Lion en hiver (The Lion in Winter)
 1982 Oscar de la meilleure actrice pour La Maison du lac (On golden Pond)
Elle a de plus été nommée huit autres fois pour l'oscar de la meilleure actrice sans l'obtenir.

Festival de Cannes
 1962 Prix d'interprétation féminine pour Long voyage dans la nuit (Long Day's Journey Into Night)

Festival de Venise
 1934 Prix d'interprétation féminine pour Little women

Secrets de tournage
Katharine & Cary
Sylvia Scarlett marque la rencontre entre Cary Grant et Katharine Hepburn qui joueront à trois autres reprises ensemble dans L'Impossible Monsieur Bébé (1938), Vacances (1938) et Indiscrétions (1940).

SES ANECDOTES
 Sa grande histoire d'amour
Spencer Tracy, acteur de renom, a été le partenaire à l'écran et dans la vie de Katharine Hepburn.
 Douze nominations
Katharine Hepburn est l'actrice qui a reçu le plus de nominations aux Oscars (12), derrière Meryl Streep.
 Dame de mode
Avec Greta Garbo, Katharine Hepburn a lançé la mode des pantalons pour les femmes. Sur les tournages, cette dernière refusait de porter du maquillage et des vêtements inconfortables.
 


Album photos:

RETOUR INDEX:

  Vedettes  //  Accueil
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:











Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade