(mise à jour: le 26 janvier 2011)
 
 

‘‘LA VEDETTE DU MOIS "
‘‘ELizabeth Taylor"
( 27 FEVRIER 1932 )

SES CITATIONS:
"Le mariage, c'est comme le menu des restaurants :
il faut attendre la digestion pour savoir si on a fait le bon choix".
Extrait d'une interview sur C.N.N. - Octobre 1991
"Si vous m'entendez un jour parler projets de mariage, giflez-moi !"
« Le mariage, c'est comme le menu des restaurants : il faut attendre la digestion pour savoir si on a fait le bon choix. »


Album Photos
Biographie
page 2  //  page 3

Elizabeth Taylor
Actrice et productrice américaine
Né(e) le 27 Février 1932 à Londres, Angleterre
Elizabeth Rosemond Taylor est né le 27 février, l932, à Londres en Angleterre.
À son tout jeune âge, elle était déjà dotée d'une très grande beauté et aussi très intelligente.
Ces parents qui étaient américains, sont revenus aux Etats-Unies, et Elizabeth était déterminée à devenir une grande et sérieuse actrice comme le fut sa mère.

Son nom complet: Elizabeth Rosemond Taylor
Née: le 27 Février, 1932
Lieu: Hampstead, Londres
Son père: Francis Taylor
Sa mère: Sarah Taylor

"Le 23 mars 2011, la dernière reine d'Hollywood nous quittait. A l'âge de 79 ans, la grande actrice Elizabeth Taylor décédait des suites d'une insuffisance cardiaque 

Entourée de ses proches et veillée par ses quatre enfants la veille de sa mort, Elizabeth Taylor n'a pu échapper à son destin, elle qui avait plusieurs fois trompé la mort au cours de sa vie, comme en 1961 où elle avait dû subir une trachéotomie en urgence, ou en 2006, obligée de subir une chirurgie cardiaque."

Enfants: Michael Wilding, 1953 avec Michael Wilding Christopher Wildint, 1955 avec Michael Wilding Laele Fisher, 1961 avec Eddie Fisher Elizabeth Tivey (née Todd) 1957 avec Mike Todd Maria Carson (née Burton) 1961 avec Richard Burton.
1942 Elizabeth Taylor débute dans le rôle de la fille du docteur March dans Lassie.
1950 Elle reçoit son diplôme d'études à Los Angeles, Californie. La meme année elle épouse l'hôtelier Nicky Hilton et divorce en 1951.
1952 Elle joue avec Spencer Tracy dans Le Père de la mariée. Elle épouse Michael Wilding, un acteur.
1956 Elizabeth joue avec Rock Hudson et James Dean sur le film "Geant". 1957 Elle joue le rôle de Maggie dans le film Chatte sur un toit brûlant, d'après le roman de Tennessee Williams. La meme année elle divorce Wilding.
1957 Elizabeth épouse Michael Todd, un producteur, mort en 1958.
1959 Taylor épouse le chanteur Eddie Fisher et divorce en 1964.
1963 Elle tourne le film Cléopâtre, de Joseph L. Mankiewicz, et commence une relation amoureuse avec Richard Burton, qui elle épouse peu après.
1966 Elle tourne avec Richard Burton dans deux autres films, "Qui a peur de Virginia Woolf" et "La Mégère Apprivoisée"
1970 Elizabeth Taylor abandonne un peu sa carrière, à cause de ses problèmes de santé.
1974 Elizabeth Taylor divorce Richard Burton.
1975 Elle décide de remarier Burton, mais divorce peu après en 1976.
1976 Elizabeth épouse le sénateur républicain John Warner, et divorce en 1982.
1991 Elle épouse Lawrence Lee Fortensky a "Neverland", la maison de campagne de Michael Jackson.
1994 Elle joue un petit rôle dans le film "The Flinstones"
1996 Elle divorce Lawrence Lee Fortensky.
1997 Elizabeth Taylor doit se faire opérer d'un tumeur dans le cerveau. La meme année elle reçoit le Screen Actors Life Achievement Award.
 

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Elizabeth Taylor quitte l'Angleterre pour aller vivre à Los Angeles avec ses parents. A l'âge de dix ans, elle débute au cinéma dans le film 'There's One Born Every Minute'. Deux ans plus tard, elle apparaît dans 'Fidèle Lassie'. Après deux autres films, elle obtient le premier rôle dans 'National Velvet' aux côtés de Mickey Rooney. Le film est un succès, mais l'enfant-star continue tout de même ses études. Elle obtient son diplôme d'études secondaires et suit les cours de l'Actors Studio. En 1952, elle joue dans 'Le Père de la mariée' avec Spencer Tracy, puis en 1956 dans 'Géant', aux côtés de James Dean. La belle actrice est Maggie dans 'La Chatte sur un toit brûlant' de Richard Brooks, avec Paul Newman. Elle obtient l'oscar de la meilleure actrice pour 'Vénus au vison' en 1960 et six ans plus tard pour 'Qui a peur de Virginia Woolf ?'. Elle accède au rang de vedette internationale en interprétant en 1963 la sublime Cléopâtre dans le film du même nom. Elle y fait la connaissance de l'acteur Richard Burton qu'elle épousera deux fois. Dans les années 1970, en raison de problèmes de santé, elle abandonne un peu sa carrière mais revient sur le devant de la scène en 1994 avec un petit rôle dans 'La Famille Pierrafeu', puis en 2001 dans le téléfilm 'Drôles de retrouvailles'. En 1997, Elizabeth Taylor, qui se fait opérer d'une tumeur au cerveau, reçoit le Screen Actors Life Achievement Award pour l'ensemble de sa carrière.
La belle aux yeux bleus perçants [modifier]

Le Père de la mariée (1950)Elle est désormais mûre pour les premiers rôles de femme. À seize ans, elle est l’épouse de Robert Taylor dans Guet-apens, puis elle joue les jeunes mariées dans deux petits bijoux de Vincente Minnelli Le Père de la mariée et sa suite Allons donc, papa !, deux comédies, satire de la classe moyenne américaine, rondement menées avec un Spencer Tracy au sommet de son talent et une Elizabeth Taylor belle et pleine d’entrain et de drôlerie.

C’est au cours de la première de L'Héritière qu’elle rencontre un autre acteur avec qui elle aura une relation amicale privilégiée, Montgomery Clift. Elle tournera avec lui en 1951 Une place au soleil de George Stevens pour la Paramount. Ce film est l’adaptation d’une œuvre An American tragedy du romancier Theodore Dreiser dont Josef von Sternberg a réalisé une première version en 1931. Le duo Elizabeth Taylor ? Montgomery Clift fait des merveilles et malgré une mise en scène académique le film et les acteurs reçoivent des critiques élogieuses.
 

La Dernière Fois que j'ai vu Paris (1954)Dans les autres films de la période on retient surtout Ivanhoé excellent film d’aventure médiévale réalisé par Richard Thorpe et tourné aux studios de Boreham Wood en Angleterre, elle y retrouve Robert Taylor et entame une idylle à Londres avec l’acteur Michael Wilding. Après son mariage éclair en 1950, elle épouse Michael Wilding en 1952 avec qui elle aura deux enfants. Le reste est plus conventionnel et surtout construit principalement pour mettre en valeur la beauté d’Elizabeth Taylor (Rapsodie, La Piste des éléphants, Le Beau Brummel, La Dernière Fois que j'ai vu Paris)...

L'enfant-star
Elizabeth Taylor naît le 27 février 1932 à Hampstead, situé en Angleterre dans la banlieue de Londres, avec la nationalité britannique, de parents tous deux Américains et originaires de ' Kansas City (Kansas).

À l'âge de trois ans, elle prend ses premiers cours de danse classique. En 1939, la Seconde Guerre mondiale éclate et ses parents retournent habiter aux États-Unis, où ils emménagent à Los Angeles, à l'endroit où vivait la famille de sa mère Sara[1]. C'est là qu'Elizabeth découvre le cinéma et où sa mère la fait présenter aux studios de Hollywood[1].

Elle obtient son premier rôle en 1941 dans le film There's One Born Every Minute tourné par Universal Pictures. Ses parents signent ensuite un contrat avec la Metro-Goldwyn-Mayer, où elle commence par jouer dans Fidèle Lassie (Lassie Come Home, 1943). Le film, qui est un succès, lui permet de rencontrer Roddy McDowall, avec qui elle restera amie toute sa carrière[1].

Après deux apparitions non-créditées dans les films Jane Eyre et Les Blanches Falaises de Douvres, elle obtient son premier grand rôle avec Le Grand National aux côtés de Mickey Rooney, interprète une jeune fille qui entraîne un cheval pour remporter une célèbre compétition hippique. Durant le tournage, elle eut plusieurs accidents de cheval qui lui provoqueront des douleurs au dos toute sa vie[1]. Le film étant un succès (plus de 4 000 000 de dollars de recettes), elle est engagée pour un contrat longue-durée avec la MGM. Elle poursuit alors ses études avec d'autres enfants-star à la Little Red School, où elle reçoit son diplôme d'études en 1950[2].

Dès lors elle ne cesse plus d’enchaîner les tournages et conquiert le cœur des teenagers américains. Elle retrouve la mascotte de la MGM, la chienne Lassie, dans Le Courage de Lassie (1946) pour le premier rôle puis elle incarne les jeunes adolescentes aux cotés de Irene Dunne, William Powell, Mary Astor, Wallace Beery, Jane Powell, Greer Garson, Walter Pidgeon... Elle devient une délicieuse petite femme dans Les Quatre Filles du docteur March où elle fait preuve d’humour en incarnant la petite peste Amy. La transition de l’enfance à la maturité est réussie. Sara Taylor, son meilleur agent de publicité, sera attentive et exigeante durant toute cette période. Ce qui n’empêchera pas Liz d’avoir des idylles et d’épouser son premier mari en 1950, Conrad Hilton Jr, un mariage qui dura un an.

Une sensualité révélée
La fin de la décennie sera plus heureuse, les deux films suivants seront deux superproductions. Pour commencer Géant, vaste fresque d’une famille au Texas où elle retrouve George Stevens à la réalisation avec pour partenaires James Dean et Rock Hudson. La production coûtera la modique somme de 14 millions de dollars et sera un des plus grands succès de la Warner.

L’autre budget impressionnant de 6 millions de dollars fut pour L'Arbre de vie. Grande fresque avec pour toile de fond la guerre de Sécession, la MGM voulait en faire un second Autant en emporte le vent. Mais l’alchimie ne fonctionna pas malgré les moyens et les scénaristes qui s’attelèrent au scénario pendant six ans. Le tournage fut interrompu pendant deux mois à la suite d’un terrible accident de voiture survenu à son ami Montgomery Clift. Il se fracassa la mâchoire et la moitié du visage et malgré la chirurgie plastique l’accident lui laissa de profondes séquelles pour le reste de sa vie.
 

La Chatte sur un toit brûlant (1958)Elle rencontre par la suite Mike Todd, inventeur du procédé Todd-Ao et producteur de cinéma notamment de Le Tour du monde en 80 jours, alors que son couple est au plus mal. C’est le coup de foudre et après avoir divorcé de Michael Wilding elle se remarie avec Mike Todd en 1957. De cette union vient une petite fille, Liza, une naissance très douloureuse qui faillit emporter Elizabeth. Sept mois plus tard, Mike Todd se tue dans un accident d’avion. Elizabeth n’avait pas terminé le tournage de La Chatte sur un toit brûlant qui allait consacrer son talent. Inconsolable, elle termina le film tant bien que mal avec l’aide du réalisateur Richard Brooks et de son partenaire Paul Newman.

Ce film et le suivant Soudain l'été dernier de Joseph L. Mankiewicz sont tirés de pièces à succès du dramaturge Tennessee Williams. Elizabeth Taylor fait une irruption bouleversante en interprète idéale de l’univers trouble et sulfureux de cet auteur. Elle exprime une sensualité animale rarement aussi bien exploitée surtout dans le film de Mankiewicz, aux cotés de Montgomery Clift et de Katharine Hepburn, où elle embrase littéralement l’écran portée par un pouvoir érotique explosif. Jamais elle ne fut plus belle et aussi fascinante. Les deux films remportèrent un énorme succès au box-office et obtinrent en tout 9 nominations aux Oscars dont les deux fois meilleure interprète féminine pour Elizabeth Taylor.

Pendant cette période, elle se rapproche du chanteur Eddie Fisher, le meilleur ami de Mike Todd. Mais Fisher est marié avec Debbie Reynolds et après avoir attendri l’Amérique en veuve inconsolable, elle apparaît en briseuse de ménages. La presse se déchaîne ce qui n’empêche pas Liz Taylor d’épouser Eddie Fischer en 1959. L’Amérique pardonnera les écarts de Liz en raison de la trachéotomie qu'elle doit subir à cause d'une maladie qui manque encore une fois de la terrasser.

Hospitalisée pour une pneumonie à Londres, l'héroïne de La Vénus au vison est dans la salle, assez surprise par ailleurs, pour recevoir son premier Oscar de la meilleure actrice en 1961. Elle avait pourtant descendu le film en public. Ce trophée la récompense après trois échecs consécutifs pour de grands films. La Vénus au vison est un film mineur dans sa carrière mais sans nul doute les votants ont-ils voulu, au travers de cette distinction, encourager la comédienne dans son combat contre la maladie et faire office de rattrapage pour toutes les statuettes qu'elle avait râtées lors de précédentes nominations pour des rôles largement plus marquants. Ce film achève d'ailleurs le contrat qui lie Elizabeth Taylor avec la MGM. Elle défraiera de nouveau la chronique avec sa liaison avec Richard Burton, quelques années plus tard.


Cléopâtre et Marc Antoine

Cléopâtre (1963)En 1963, elle devient l'actrice la mieux payée du cinéma, ayant obtenu un cachet d'un million de dollars et 10% des bénéfices pour jouer le « rôle-titre » dans Cléopâtre pour la 20th Century Fox, sous la direction de Rouben Mamoulian puis de Joseph Leo Mankiewicz. C'est durant ce tournage qu'elle travailla pour la première fois avec son futur mari, Richard Burton, avec qui commença aussitôt une liaison « orageuse ». Le tournage commença à Londres dans les studios de Pinewood en septembre 1960. Mamoulian est à la réalisation, Stephen Boyd interprète Marc Antoine et Peter Finch Jules César. Mais très vite la production vire à la catastrophe. Des décors faramineux sont acheminés en Angleterre, la pluie, le froid et le brouillard perturbent le tournage et Liz Taylor tombe malade pendant les six premiers mois de tournage. Pour réduire les coûts astronomiques le plateau est déplacé à Rome à Cinecittà au climat plus propice et la distribution est remaniée. On remplace le réalisateur et les acteurs principaux par Mankiewicz, Richard Burton et Rex Harrison et le film reprend en septembre 1961 sous de meilleurs auspices.

C’était sans compter la rencontre Taylor-Burton qui aussitôt se transforme en passion. Le scandale éclate, les deux acteurs sont mariés et leur liaison fit tant de bruit que le film faillit être de nouveau interrompu. Le couple est harcelé par les paparazzi, les studios sont furieux et même le Pape s’en mêle en se déclarant choqué. Mais tout rentrera dans l’ordre devant l’enthousiasme du public et la détermination de ce couple explosif a afficher leur relation. Une anecdote relative à ce tournage : harcelés par des journalistes voulant savoir si la liaison d'Elizabeth Taylor et de Burton n'aurait pas en réalité masqué une intrigue entre l'actrice et le metteur en scène, celui-ci rétorqua un jour avec humour, en présence et avec l'assentiment de Burton, que c'était un écran de fumée pour dissimuler une liaison qui aurait existé entre les deux hommes.

Le film se termine, après avoir mis au bord de la faillite les studios de la 20th Century Fox, avec un record de coût de 61 millions de dollars, le film en rapportera 26. Malgré ce déchaînement médiatique chacun réussit à divorcer et ils se marient enfin en 1964.


La dernière star d'Hollywood

Elizabeth Taylor (1987).Liz Taylor avec Cléopâtre a atteint les sommets. Sa passion pour Burton se reflétera à l’écran, sur ses huit films suivants, sept se tourneront avec lui. Elle triomphera auprès du public avec Hôtel International, Le Chevalier des sables de Vincente Minnelli et surtout avec Qui a peur de Virginia Woolf ? où elle campe une terrifiante Martha, dans ce rôle de mégère Liz prend quinze kilos et se vieillit de vingt ans. Aidée par Richard Burton, elle donne une de ses meilleures performances et remporte son deuxième Oscar. Ils produisent eux-mêmes le film suivant la Mégère apprivoisée de Franco Zeffirelli, sa beauté est retrouvée et la magie du couple opère à cent pour cent, ils remportent une nouvelle fois un succès retentissant. Liz est la plus grande star au monde tant sur l’écran que dans son couple qui est reconnu dans le monde entier. À l’époque, les Burton mènent grand train à la grande joie des paparazzi.

Liz sera encore sublime dans le sulfureux Reflets dans un œil d'or de John Huston avec Marlon Brando, sans aucun doute un de ses plus beaux films, et dans deux films de Joseph Losey Boom et Cérémonie secrète. Mais cette fois le public ne suit pas.

En 1992, elle remet, en compagnie de Paul Newman, l'Oscar du meilleur film pour Le Silence des Agneaux. À cette occasion est rediffusé un extrait de La Chatte sur un toit brûlant, qu'ils avaient interprétés tous deux en 1958.
 

Elizabeth Taylor en 1981Elizabeth Taylor a consacré beaucoup de temps et d'énergie à la collecte de fonds pour la lutte contre le SIDA. Elle a également aidé au lancement de l'American Foundation for AIDS Research (amfAR), après la mort de son ami et partenaire (au cinéma) Rock Hudson. On estime qu'en 1999, elle avait contribué à la collecte d'au moins 50 millions de dollars pour financer la recherche contre la maladie. Elle a été honorée de plusieurs récompenses pour ses activités caritatives.

Par ailleurs, en 1999, elle a été titrée commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique par la reine Élisabeth II, ce qui lui donne droit à l'appellation protocolaire Dame Elizabeth Taylor.


Elizabeth Taylor honorée
La grande actrice américaine Elizabeth Taylor a été honorée dans la ville de Philadelphie pour son action dans le domaine de l'humanitaire.
Non contente d'être une actrice de légende, Elizabeth Taylor est également une femme d'exception. En effet, celle-ci n'a jamais hésité à se servir de sa popularité et de son statut de star pour servir des causes humanitaires.
C'est donc sans surprise que l'interprète de Cléopâtre s'est vue honorée d'une récompense pour ses actions humanitaires lors d'une cérémonie qui se déroulait le 25 juin dans le musée de l'art de Philadelphie. Une cérémonie qui se déroule chaque année en hommage à la chanteuse d'opéra Marian Anderson, originaire de Philadelphie et décédée en 1993. Elle avait mené un long combat pour briser les barrières de couleurs entre les individus.
Elizabeth Taylor, qui a beaucoup travaillé pour promouvoir la recherche contre le SIDA et son traitement, était visiblement très émue et s'est exprimée sur l'action qu'elle mène depuis de longues années, affirmant que sensibiliser l'opinion publique à ce fléau avait été "un long, difficile et incessant combat".
Elle fut mariée huit fois; voici le nom de ces maris:

Nicky Hilton: héritié d'une chaîne d'hôtel
Michael Wilding: acteur
Michael Todd: producteur
Eddie Fisher: chanteur
Richard Burton: acteur
Richard Burton: acteur (une autre fois)
John Warner: est devenu sénateur parce qu'il a marié Elizabeth Taylor
Larry Fortensky: camionneur

Elle a une romance ou a eu une romance avec :
Carl Bernstein,   Montgomery Clift,   Vic Damone,   Malcom Forbes
 Larry Fortensky,    George Hamilton,   Rock Hudson
 Michael Jackson,   Peter Lawford,  Joseph Mankiewicz
Victor Mature,   Frank Sinatra,   Michael Wilding

Filmographie:
2001: These Old Broads (Drôles de retrouvailles )Matthew Diamond
 1994: Tennessee Williams: Orpheus of the American Stage de Merrill Brockway
 1994: The Flintstones (The Flintstones - La famille Pierrafeu) de Brian Levant
 1989: Sweet Bird of Youth (tv)    1988: Giovane Toscanini, Il
 1987: Poker Alice (tv)   1986: There Must Be a Pony (tv)
 1985: North and South (mini) TV Series    1985:  Malice in Wonderland
 1983: Between Friends (tv)
 1970: All My Children" TV Series (La Force du destin)
 1980: General Hospital" TV Series
 1979: The Mirror Crack'd (Le Miroir se brisa)
 1978: Return Engagement (Tv)   1977: A Little Night Music
 1976: Victory at Entebbe (Victoire à Entebbé )   1976: The Blue Bird
 1974: Identikit   1973: Ash Wednesday
 1973: Night Watch   1973: Divorce His - Divorce Hers
 1972: Hammersmith Is Out   1972: Under Milk Wood
 1972:  Zee and Co (Une belle tigresse )  1970:  The Only Game in Town
 1969: Anne of the Thousand Days (Anne des mille jours )
 1968: Secret Ceremony (Cérémonie secrète )
 1968: Boom   1967:  The Comedians (Les Comédiens)
 1967: Reflections in a Golden Eye (Reflets dans un oeil d'or )   1967: Doctor Faustus
 1967: La Bisbetica domata Mégère apprivoisée
 1967:  Who's Afraid of Virginia Woolf? (Qui a peur de Virginia Woolf?)
 1965: The Sandpiper    1963: The V.I.P.s,
 1963: Cleopatra (Cléopâtre )
 1960: BUtterfield 8 (Vénus au vison )   1960: Scent of Mystery
 1959: Suddenly, Last Summer (Soudain l'été dernier )
 1958: Cat on a Hot Tin Roof (Chatte sur un toit brûlant)
 1957: Raintree County (L'Arbre de vie)  1956: Giant
 1954: The Last Time I Saw Paris    1954: Beau Brummell
1954: Elephant Walk    1954: Rhapsody
1953: The Girl Who Had Everything
1952: Ivanhoe   1952: Love Is Better Than Ever
 1951: A Place in the Sun (Une place au soleil )  1951: Father's Little Dividend
 1950: Father of the Bride (Le Père de la mariée)    1950: The Big Hangover
 1949: Conspirator   1949: Little Women (Les Quatre filles du Dr March )
 1948: Julia Misbehaves    1948: A Date with Judy
 1947:  Cynthia   1947: Life with Father
 1946: Courage of Lassie (Le Courage de Lassie)   1944: National Velvet
 1943: Lassie Come Home (Fidèle Lassie    1942: There's One Born Every Minute

Elle remporte en 1961 son premier Oscar de la meilleure actrice pour La Vénus au vison, qui la récompense après trois échecs successifs avec L'Arbre de vie (1958), La Chatte sur un toit brûlant (1959) et Soudain l'été dernier (1960). Elle en recevra un second en 1966 pour Qui a peur de Virginia Woolf ?.

Pour le même rôle dans Virginia Woolf, elle reçoit un British Academy Award (BAFTA), un Kansas City Film Critics Circle Awards, un Laurel Award, un NBR Award et un New York Film Critics Circle Award.

Nominée quatre fois aux Golden Globe Award, toujours dans la catégorie Meilleure actrice dans un film dramatique, elle n'en recevra qu'un pour Soudain l'été dernier en 1960. Les autres nominations étaient pour les films: La Vénus au vison, Qui a peur de Virginia Woolf ? et Les Noces de cendre (1974).
 

suite....


 

Album Photos
Pour voir les photos et anniversaires du mois de février
 

Retour Index:
Vedettes     Accueil 
 

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?

Cliquez ici:
 
 
 
 

annuaire
 
 

Hit-Parade