Vous connaissez l‘origine de l‘Oktoberfest? 

L’Oktoberfest (« fête d'octobre » en allemand) est une fête de la bière se déroulant à Munich en Allemagne.
De nos jours, elle commence systématiquement un samedi de septembre à midi exactement, se termine le premier dimanche d'octobre, sauf si celui-ci est le 1er ou le 2 octobre auquel cas la fête est prolongée jusqu'au 3.
 Elle dure donc de seize à dix-huit jours. L’Oktoberfest a lieu près du centre de Munich, sur un terrain vague de 42 hectares servant le reste de l'année soit pour des foires plus petites, soit de parking.
 Ce site s'appelle Theresienwiese (Prairie de Thérèse) et souvent raccourci par les Bavarois en die Wiesn, « la prairie ». Par extension, le terme désigne également la fête en général.

Afin de préserver le caractère familial de la fête, une fête foraine et des lieux de restauration sont installés autour des tentes. L’Oktoberfest est la plus grande fête foraine au monde.
 On y trouve des attractions historiques mais aussi de très modernes.

Créée le 17 octobre 1810 à l'occasion du mariage du futur roi Louis Ier de Bavière avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen le 12 octobre 1810, le jubilé de la fête a été célébré en 2010 à l'occasion
 de son 200e anniversaire. En 2009, elle a attiré 5,7 millions de visiteurs en seize jours.
 La fête commence par un défilé de plus de huit mille personnes portant le costume traditionnel : la culotte de peau pour les hommes et la robe à manches bouffantes et tablier de couleurs vives (Di
ndrl) pour les femmes.
Le public se rassemble dans de grandes tentes festives où il peut consommer de la bière en écoutant de la musique. Environ 6 millions de litres sont ainsi bus chaque année.

La bière allemande est vendue à l'intérieur de quatorze tentes géantes montées et décorées pour l'occasion, ainsi que dans des tentes plus modestes et dans les « jardins à bière » (Biergarten) attenants.
La bière est servie en Mass, chopes d'un litre. Sous les tentes, des orchestres interprètent des chansons et musiques bavaroises traditionnelles, auxquelles viennent s'ajouter, vers le soir,
 des chansons à succès allemandes et internationales. Généralement le public, debout sur les bancs, reprend en chœur ces chansons.

Les Bavarois nomment généralement l'Oktoberfest par le terme die Wiesn : « la prairie ». La fête s'est initialement appelée Theresens-Wiese. C'est notamment ce terme qui apparaît dans un écrit du prince-héritier Louis en date du 19 novembre 1810. Aux environs de l'année 1815 le nom de Theresienwiese commence à s'imposer. Ce terme désigne par extension la fête qui se déroule sur la prairie, c'est-à-dire, l’Oktoberfest. L’usage tronque ce mot et le terme Wiesen est introduit à l'écrit durant les années 1890. La prononciation bavaroise fait à son tour évoluer l'usage en Wies'n. En 1985, l'office du tourisme de Munich emploie pour la première fois à l'écrit le terme Wiesn sans apostrophe.

L'évolution du nom de la fête contraste avec celui qui désigne le lieu où elle se déroule. Dès 1810, l'usage consacre les termes d'Oktober-Festen. Malgré la perte du pluriel au cours des années, l’appellation a peu évolué pour devenir Oktoberfest. En français, le terme se traduit littéralement par « fête d'octobre », mais l'expression habituelle est « fête de la bière ».

Une course de chevaux, lancée par un certain Baumgartner, a tellement séduit les Bavarois, que la fête a été réitérée l'année suivante. Et comme il n'y avait plus de mariage, il a bien fallu compléter le programme:
c'est une exposition de bétail qui a fait l'affaire. En 1818, on y a rajouté quelques manèges. En 1835, les groupes folkloriques, les mineurs, les chasseurs, tout ce beau monde en uniforme a été convié à défiler sur les Wies'n.



"Un peu d'histoire"

Première fête d'octobre

Avant la création de l'Oktoberfest, les fêtes de la bière étaient déjà courantes en Bavière et dans le reste du monde germanique. En effet, elles permettaient de déstocker la bière brassée en mars (dite Märzen), avant le commencement de la nouvelle saison de brassage.

La première fête de la bière eut lieu le 17 octobre 1810. Le 12 octobre de cette année, pour que le public honorât leur mariage, le prince héritier — futur roi Louis Ier de Bavière — et la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen firent organiser par Andreas Michael Dall’Armi une grande course hippique cinq jours après leur union, dans une prairie sous les murs de Munich. Celle-ci devint la « Theresienwiese » du prénom de la princesse. La fête ne changea jamais d'emplacement depuis. Le roi Maximilien Ier en fit une véritable fête nationale et un moyen de renforcer le sentiment d'unité de la Bavière. Alors que la population munichoise était de 40 000 habitant, l’événement réunit 50 000 spectateurs : la course fut un grand succès et la fête fut reconduite.

Fête agricole centrale

Ouverture du premier tonneau



Tonneaux de la
Schottenhammel.

Après l'arrivée du défilé sur la Wiesn, le maire se rend dans la tente Schottenhamel pour y ouvrir le premier tonneau. Cette tradition date de 1950 et a été initiée par Thomas Wimmer, le maire de Munich de l'époque. À midi pile, avec l'annonce en dialecte bavarois « O’zapft is! » (en haut allemand : « Es ist angezapft », soit « le tonneau est mis en perce », « la bière est tirée »), il ouvre officiellement l'Oktoberfest et permet ainsi aux autres tentes de commencer à vendre la bière. Depuis 1978, l'habitude a été prise de donner la première Mass au ministre-président bavarois.

Chaque année, on observe avec attention le nombre de coups de maillet sur le robinet que devra donner le maire avant que la bière ne se mette à couler.
 Il y a même des paris sur le sujet. Le record est de deux coups : Christian Ude en 2005, 2008, 2009, 2010 et 2011
; la pire performance est à mettre au passif de Thomas Wimmer en 1950, qui,
 par manque de préparation à cette tâche, a dû asséner dix-neuf coups
.

Défilé costumé

Défilé à pied en habit d'époque.

La Bavière a une longue tradition de défilés costumés, pour des occasions religieuses ou pour accueillir des hôtes de marque tel que l'empereur ou le pape. En ce qui concerne l'Oktoberfest, ces défilés étaient d'abord réservés aux années de jubilé ou de mariage princier, comme en 1835, 1842, 1895, 1910 et 1935. Ainsi, en 1835, environ 1 000 personnes défilèrent de la résidence de Munich à la Theresienwiese. En 1910, ils étaient 2 000, avec treize fanfares et quatre-vingts drapeaux. À partir de 1948, le défilé (Trachten- und Schützenzug en allemand) revient chaque année.

Le défilé actuel est composé de soixante groupes. Comme le défilé inaugural, il est ouvert par le Münchener Kindl, une jeune fille déguisée en moine, emblème de la ville de Munich. Celui-ci est directement suivi par le maire de la ville, accompagné depuis 1978 du ministre-président bavarois. Suivent des groupes costumés, des fanfares, des porteurs de drapeaux, des groupes en uniformes et des attelages tirant des tonneaux de bière. En 2009, le défilé réunissait 8 000 participants et 250 000 spectateurs sur ses 7 km de long. Il a lieu le premier dimanche de la fête.




Course de chevaux en 1823.

L'« association agricole bavaroise » (Landwirtschaftliche Verein in Baiern) fut fondée en 1810 avec pour objectif d'améliorer les pratiques et techniques agricoles dans le royaume. Elle permettait également de rapprocher le souverain de ses paysans autrefois méprisés, et de mettre en œuvre sa politique du souverain éclairé.

Le 14 octobre 1811 l'association organisa la première « foire agricole centrale » sur la Theresienwiese sous le nom de Zentral-Landswirtschaftsfest (ZLF). En 1836, le gouvernement de Haute-Bavière reconnut que la fête agricole et l'Oktoberfest, bien qu'ayant lieu simultanément, étaient des manifestations distinctes. Durant la seconde moitié du XIXe siècle, la foire agricole perdit de son importance et une partie des exposants quittèrent la Theresienwiese. En 1909, la ZLF eut lieu pour la première fois sur le Theresienhöhe, terrain adjacent à la Wiesn.

La disparition de l'association organisatrice durant la période nazie mit un terme temporaire à cette manifestation. Celle-ci renaquit en 1949 et fut alors organisée tous les deux ans jusqu'en 1974, tous les trois ans de 1975 à 1995. Depuis 1996, elle est programmée tous les quatre ans.



Développement
XIXe siècle

Défilé du jubilé de 1835.

En 1813, la Bavière était en guerre contre Napoléon et la fête n'eut pas lieu. Dès 1815, des épreuves sportives se déroulèrent pendant la fête. La fête se développa progressivement.
 Des arbres d'escalade vinrent s'ajouter à la piste équestres, bientôt suivis de jeux de quilles et de balançoires.
Le premier carrousel apparut en 1818 et l'année suivante, la ville de Munich devint l'organisatrice de la fête ; statut qu'elle a a conservé jusqu'aujourd'hui.

En 1835 eut lieu le premier jubilé de l'Oktoberfest pour ses 25 ans. Pour cette occasion, les habitants de Haute-Bavière furent invités à parader avec leurs habits journaliers.
 Des courses de chars antiques, ainsi qu'un tournoi athlétique préfigurant les Jeux olympiques modernes furent également organisés.

La statue Bavaria, der Ludwig Schwanthale et Leo von Klenze, fut inaugurée en 1850. Le «temple de la gloire» Ruhmeshalle fut installé à ses pieds en 1853. Quelques éditions de la fête furent annulées.
En 1853 une épidémie de choléra empêcha le déroulement de la fête en 1854, ce fut la guerre austro-prussienne en 1866 et la guerre franco-allemande en 1870.

À la fin du XIXe siècle, la fête d'octobre se transforma peu à peu en fête foraine, pour prendre l'aspect sous lequel elle est connue aujourd’hui. Pour profiter des conditions climatiques plus clémentes de fin septembre,
la fête fut avancée en 1872 pour que seul le dernier dimanche de fête fût en octobre.  En 1881 s'ouvrirent les premières rôtisseries de poulets.  En 1886, apparurent les premières ampoules électriques de l’Oktoberfest.
L'eau et le gaz furent installés l'année suivante. La première grande tente fut construite en 1895 sous le nom de Zum Winzerer Fähndl ; d'autres suivirent, et, en 1907, six grandes tentes furent installées par les brasseries munichoises.  En 1898 par Bernhard Dietrich écrivit la chanson pour trinquer célèbre sur l'Oktoberfest : « Ein Prosit der Gemütlichkeit. 1-2-3-gsuffa » dont le titre se traduit par « Santé !, convivialité, 1-2-3-c'est bu! ».

XXe siècle

Monument en mémoire de l'attentat de 1980

Oktoberfest en 1930.

En 1910, la Wiesn fêta ses cent ans, un grand défilé fut organisé pour l'occasion avec pas moins de 1 000 participants. Cette année-là, 12 000 hectolitres de bières furent vendus.
 La tente Braürosl, construite en 1913 avec une capacité de 12 000 visiteurs sur 10 500 m2, brûla partiellement pendant la guerre et ne conserva cette taille qu'un an.
De nos jours, la tente de la Hofbräu München, avec environ 10 000 places, revendique le titre de la plus grande tente sur la pâture.

La fête n'eut pas lieu de 1914 à 1918 à cause de la Première Guerre mondiale. En 1919 et en 1920, seule une petite « fête d'automne » eut lieu.
La vente de la bière de l’Oktoberfest, titrant environ 2 degrés d'alcool de plus que la bière normale, n'est alors pas autorisée. Enfin, en 1923 et 1924, l'inflation obliga à de nouvelles annulations.

En 1933, les Juifs furent interdits d'Oktoberfest et, en 1936, le drapeau bleu et blanc de la Bavière fut remplacé par le drapeau à croix gammée.
 La fête fut récupérée par les nazis en 1935 pour le 125e anniversaire de la fête ; le mot d'ordre est « Stolze Stadt - Fröhlich Land », soit « ville fière, campagne joyeuse ».
 Durant la Seconde Guerre mondiale, soit de 1939 à 1945, la fête fut annulée. Enfin durant l'après-guerre, de 1946 à 1948, seule une « fête d'automne » fut mise en place. Depuis sa création, la fête
 a ainsi été annulée au total vingt-quatre fois.

En 1950 naquit la tradition des douze coups de canon qui marquent l'ouverture de la fête, ainsi, que celle qui veut que le maire de Munich (l'Oberbürgermeister), à l'époque Thomas Wimmer,
 doive tirer du premier tonneau, la première bière de la fête en déclarant « O' zapft is! » (« la bière est tirée »), à midi précis, et marquant le début de la vente de boissons alcoolisées sur le champ.
 Au cours des décennies suivantes, la fête de la bière se développa pour devenir la plus grande fête foraine au monde.

Les courses de chevaux furent abandonnées en 1913. Les nazis les réintroduisirent de 1934 à 1938. Après la guerre, seules les années de jubilé comportèrent des courses hippiques,
 à savoir les 150e et 200e anniversaires, respectivement en 1960 et 2010.

Le 26 septembre 1980, un militant d'extrême-droite placa près de l'entrée principale une bombe qui tua treize personnes et en blessa près de deux-cents autres.
 C'est l'attentat le plus meurtrier de l'histoire allemande




L'Oktoberfest de nos jours

L’Oktoberfest attire chaque année plus de six millions de visiteurs, parmi lesquels de nombreux étrangers. Ils représentent environ 19 % des personnes présentes sur la Wiesn ; parmi eux 17 % sont des Italiens, suivis par les Américains et les Britanniques. De manière plus étonnante, plus de 70 % des personnes sur l'Oktoberfest viennent de Bavière, seuls 9 % viennent du reste de l'Allemagne. Depuis les années 2000 environ, les touristes viennent de plus en plus à la Wiesn en habits traditionnels bavarois, à savoir le Lederhose pour les hommes et le Dirndl pour les femmes.

La consommation excessive d'alcool de certains visiteurs devient un problème grandissant. Afin de préserver la bonne ambiance, une initiative a été prise en 2005 afin de responsabiliser les visiteurs, sous le nom Ruhige Wiesn. De même, sous les tentes, seule la musique traditionnelle allemande a droit de cité jusqu'à 18h ; plus tard, de la musique pop est également jouée, avec une limitation de la puissance sonore à 85 dB. Tout cela est mis en œuvre pour permettre à l'Oktoberfest de rester un endroit accueillant pour les familles et les personnes âgées.

 Plus le succcès grandissait, plus les visiteurs devenaient exigeants. Ils se plaignaient notamment du mauvais temps, froid et pluvieux généralement. Les Bavarois ont bien essayé de remplacer la course de chevaux par une course de bicyclettes, mais cela n'a pas changé la météo pour autant. L'exposition de bétail a pris de plus en plus d'ampleur, mais les pauvres bêtes pataugeaient dans l'eau et la gadoue. Il a bien fallu prendre une décision: ou supprimer la fête, ou l'organiser plus tôt. Ce fut en septembre.

Voilà pourquoi l'Oktoberfest a lieu maintenant en septembre. La bière peut couler à flots pendant deux semaines jusqu'au premier dimanche soir du mois d'octobre à 22 h 30. La fête de la bière se termine donc au plus tôt le 1er, au plus tard le 7 octobre. Finie l'énigme.

 Tous les ans, c'est la même chose. Le prix de la bière fait mousser les esprits, tant et si bien que c'est devenu une tradition bavaroise. On appelle cela grantln, que l'on pourrait traduire par ronchonner, bougonner. Des Bavarois jurent avant l'ouverture de la fête qu'à cause des prix ils n'iront pas une seule fois à l'Oktoberfest. Et ils tiennent parole: la plupart d'entre eux y vont deux fois. La fête de la bière n'a connu qu'une seule grève dans son existence. C'était en 1910 et elle a duré cinq heures.

Musée de la bière et de l'Oktoberfest

Article détaillé : Bier- und Oktoberfestmuseum.

Le Bier- und Oktoberfestmuseum ou « musée de la bière et de l'Oktoberfest » a été ouvert en 2005 dans une vieille maison de Munich construite en 1397. Il est consacré à la fois à l'histoire de cette boisson et à celle de la fête. Outre des expositions, on y trouve également des cours de dégustation de bière et un petit débit de boissons.



Fête de la bière

Parmi les très nombreuses fêtes de la bière (en allemand Bierfest), la plus connue est celle de Munich (München). La fête de la bière de Munich s'appelle en allemand l'Oktoberfest, c'est-à-dire la fête d'octobre. Elle a lieu chaque année fin septembre début octobre - elle tient son nom du fait qu'elle se termine le 1er week-end d'octobre - à Munich sur un terrain propre qui lui est consacré : la Theresienwiese (la prairie de Thérèse). Les Allemands l'appellent aussi la prairie (die Wiese, ou, en bavarois die Wiesn). Avec six millions de visiteurs, c'est la plus grande fête populaire du monde qui commence par un défilé de plus de huit mille personnes portant le costume traditionnel dont la culotte de peau (Lederhosen) pour les hommes et la robe à manches bouffantes et tablier de couleurs vives (dirndl) pour les femmes.

Principe:
Que l'on ne s'y trompe pas, la fête ne consiste pas en une fête de rue dans le centre-ville, où seuls des ivrognes viendraient faire des orgies. C'est une fête populaire bavaroise très traditionnelle et l'on y va en famille. C'est très organisé et l'on prend normalement le métro (le U-Bahn ou le S-Bahn) pour y aller. Il paraît impensable de venir en voiture.

La bière n'est vendue qu'à l'intérieur des grandes tentes montées et décorées pour l'occasion. La bière n'est vendue que dans des Mass, c'est-à-dire des chopes d'1 litre et il n'est pas possible de commander moins (à moins de consommer de la bière sur levure (Weißbier ou Helles): 0.5 litre). Dans la tente, un orchestre interprète des chansons et musiques bavaroises traditionnelles, mais on peut de nos jours entendre des tubes internationaux des années 1980. On voit alors généralement tout le monde monter sur les bancs et reprendre en chœur ces chansons. Avec une Mass, on peut vous servir du poulet et des Bretzen géants (30 cm) par exemple.

Pour l'occasion, les brasseries munichoises produisent une bière spéciale un peu plus sombre et un peu plus forte appelée Märzenbier ( en Français, "Bière de Mars").

En dehors des tentes, on peut acheter à manger et s'amuser avec les attractions de la fête forraine installée au même endroit. Grand-huit, manèges diverses, trains fantomes, montagnes russes, les attractions aussi bien anciennes que du dernier cri technologique sont au rendez-vous.

Histoire  (2)
La première fête de la bière eut lieu le 12 octobre 1810. Pour la fête publique en l'honneur de leur mariage, le prince héritier Ludwig (Louis en français), plus tard le roi Louis Ier de Bavière (Ludwig I.) et la princesse Thérèse von Sachsen-Hildburghausen (qui donna son nom à la prairie) organisèrent une grande course de chevaux.

La fête fut un grand succès. Il fut alors décidé de la recommencer l'année suivante. La fête d'octobre était née. Plus tard se joignèrent à la fête, tous les 3 ans, des expositions liées au monde agricole.
La statue Bavaria, de Ludwig Michael Schwanthaler et Leo von Klenze, surplombe la prairie depuis 1850. A cet endroit, un grand concert réunissant tous les ensembles instrumentaux (les Kapellen) a lieu le deuxième dimanche.
Depuis 1960, la course de chevaux a été abandonnée.
Depuis 1901, la prairie dispose de l'électricité.
Les stands ont été remplacés à partir de 1903 par des grandes tentes pour la bière.

En 1950 a été introduite la tradition de tirer 12 coups de canon pour l'ouverture de la fête. Le maire en place (Oberbürgermeister) de Munich doit alors tirer la première bière de l'année sur la prairie avec les encouragements de la foule et déclarer « O' zapft is! », signifiant que la fête a commencé.

En 1980, suite à un attentat à la bombe à l'entrée principale, 13 visiteurs trouvèrent la mort et 200 autres furent blessés.

La fête de la bière dure maintenant 16 jours complets et se termine traditionnellement toujours le 1er dimanche d'octobre. Pour cause d'un allongement de la durée de la fête et en raison du temps plutôt frisquet en octobre, la fête d'« octobre » commence depuis 1872 dès septembre... Depuis sa création, la fête a été déjà annulée 24 fois pour cause de choléra, guerre et autres misères.

La fête de la bière munichoise a fait des petits et on trouve désormais des fêtes équivalentes dans d'autres pays : l'autre fête de la bière la plus importante a lieu chaque année à Kitchener, Ontario (Canada). Aux États-Unis aussi, des fêtes comparables sont organisées dans de nombreux endroits. On en trouve même au Brésil où la plus réputée à Blumenau (dans l'état du sud Santa Catarina) attire 600 000 visiteurs.

‘‘Rions un Peu‘‘
Un gars va dans un bar et commande une bière.
Il la boit d'un coup, regarde dans sa poche et en commande une autre.
Il la boit et regarde dans sa poche. Après avoir fait ça plusieurs fois, le serveur lui demande: " Pourquoi après chaque bière vous regardez dans votre poche? "
Le gars lui répond: " Dans ma poche, il y a une photo de ma femme, quand je la trouverai belle je rentrerai à la maison. "


Un gars se promène dans le désert, il tombe sur une lampe, la frotte et un génie en sort. Il lui accorde 2 voeux. Le gars qui a très soif, demande alors une bière qui ne s'épuisera jamais. Aussitôt dit, aussitôt accordé. Le gars commence alors à boire la bière, qui ne se vide jamais. Il boit, il boit, il boit pendant des heures. Le génie qui s'impatiente demande alors quel sera le second voeu. Et le gars (maintenant saoul) de retorquer : "Une autre de même!".

C'est l'histoire d'un gars qui s'est échoué sur une île déserte il y a de ça bientôt 4 ans. Un bon matin, en préparant son petit déjeuner sur le bord de la plage, il voit sortir de l'eau une merveilleuse fille vêtue d'un "wetsuit".
Elle s'approche de lui et lui dit:
" À te voir il y a sûrement longtemps que tu es ici. "
Le gars lui répond:
" Oui bientôt 4 ans mais tu es la première personne que je rencontre depuis ce temps.
La fille:
" Oh!! J'imagine qu'après 4 ans, tu as sûrement envie de connaître les nouvelles du pays? "
Le gars:
" Oh oui, depuis le temps que je suis parti. "
Et la fille sort d'une de ses poches un journal en date du jour et lui remet.
La fille:
" Oh, j'imagine qu'après 4 ans, tu as sûrement envie de fumer une bonne cigarette. "
Le gars:
" Oh oui!!! "
Et la fille sort d'une autre poche une cigarette avec du feu et lui remet.
La fille:
" J'imagine qu'après 4 ans tu as sûrement envie de boire une bonne bière fraîche? "
Le gars:
" Oh oui!!!!! "
Et la fille sort d'une troisième poche une bonne bière fraîche et lui remet.
La fille tout en dézippant la fermeture éclair de son wetsuit lui demande:
" J'imagine qu'après 4 ans tu as sûrement envie d'avoir du plaisir. "
Et le gars répond:
" Ne me dis pas que tu as un sac de golf là-dedans? "

Âge de la boisson:
 17 ans: bière
25 ans: bière:
 35ans: vodka
48 ans: vodka double
68 ans: Maalox


 

Une fille dans un bar tripote une bouteille de bière et tout à coup, un génie apparaît et lui offre trois voeux mais l'avertit que son mari va avoir 100 fois plus que ce qu'elle demande.
1er voeu : Je voudrais un million de dollars.
2e voeu : Je voudrais une énorme villa à la campagne.
3e voeu : Je voudrais avoir une p'tite, p'tite, p'tite crise cardiaque...

Bob et Roger sont impliqué dans un accident et sont tué instantanément. À son arrivée aux portes du paradis, Bob est rencontré par Saint-Pierre.

" Où est mon ami Roger ? " demande-t-il.

Saint-Pierre répond: " Bien, Roger n'était pas aussi chanceux que toi. Il est parti dans l'autre direction au lieu d'arriver au Ciel. "

Dérangé par cela, Bob demande: " Est-ce que je pourrais le voir encore une fois pour m'assurer qu'il va bien ? "

Donc, Bob et Saint-Pierre marche vers le bord du Ciel et regardent en bas. Il y voit Roger, sur une plage sablonneuse, avec une blonde sexy dans un magnifique bikini et près de lui un tonneau de bière.

" Je n'ai pas l'intention me plaindre, mais Roger semble se la couler douce. Ça me semble assez agréable en bas en enfer " dit Bob.

" Ce n'est pas ce que vous pensez, " dit Saint-Pierre. " Vous voyez, Il y a un trou dans le tonneau ............. et aucun dans la blonde.

 

Il aurait été récemment prouvé que la biere contient des hormones féminines...
Ce qui fait qu'après dix bieres, un homme ne sait plus conduire!
Une autre preuve: un homme, un vrai, après avoir bu 5 litres de biere ne raconte que des conneries.

Dans une région ravagée par le choléra, un officier du service de santé de l'armée visite une caserne.
- Il interroge un sous-officier: Quelles précautions observez-vous pour rendre l'eau potable?
- Eh bien, d'abord nous la filtrons.
- Très bien. Et après?
- Nous la faisons bouillir.
- Parfait. Et ensuite?
- Pour ne courir aucun risque, nous buvons de la biere!


 Qu'est-ce qu'il est marqué sous les bouteilles de biere Newfies?
- Ouvrir l'autre bout.

 C'est trois hommes d'une religion polygame qui discutent au tour d'une bonne biere.
Le premier dit aux deux autres:
- Savez-vous que j'ai 6 femmes, dire que si je les habillait en joueuses de hockey j'aurais une équipe!
Le second réplique:
- Moi j'en ai 9 donc j'ai une équipe de base-ball!
Le troisième renchérit:
- Vous faites pitié, j'en ai 18, donc j'ai un terrain de golf!



RETOUR INDEX:
 Octobre   Humour Accueil