7 Mars:

76e anniversaire cette année
Journée du Jeu de Monopoly

"Il y a deux manières de plaire : amuser et intéresser."
[Stanislas de Boufflers]


MONOPOLY:

L'histoire du Monopoly
 Le Monopoly est un jeu de société édité par Hasbro. Le but du jeu consiste à ruiner ses concurrents par des opérations immobilières. Il symbolise les aspects apparents et spectaculaires du capitalisme, les fortunes se faisant et se défaisant au fil des coups de dés.Ce jeu de société est mondialement connu, il en existe de multiples versions. Depuis 1935, le Monopoly français s’est longtemps joué sur un plateau évoquant les rues de Paris.

Aux États-Unis, il existe un concours annuel pour les adeptes de ce jeu. Les parties sont animées et souvent frappées au sceau de l’appât du gain. Il existe également un championnat de France de Monopoly, dont le vainqueur gagne le droit de participer au championnat du monde.
 

Historique

Un certain flou subsiste sur sa véritable origine, qui serait plus ancienne, remontant à un autre jeu, lui aussi fondé sur des transactions immobilières, The Landlord's Game (1904). D’autres jeux, déjà localisés dans diverses villes des États-Unis, furent créés dans les décennies suivantes, notamment à Indianapolis, dont des Quakers tirèrent une version améliorée, située à Atlantic City, qui aurait été plagiée par les auteurs du Monopoly « officiel ». Selon ses règles, « l’idée du jeu est de vendre, acheter ou louer des propriétés d’une manière profitable, de telle sorte que l’un des joueurs devienne le plus riche et même arrive au monopole. Ce jeu est un jeu de commerce, d’adresse et d’agrément. Le gagnant est celui dont la fortune est la plus grande. » On insiste bien sur le fait qu’il « ne faut pas aider les autres joueurs à sauvegarder leurs biens. » Le but avoué est de faire fortune, le but non avoué étant de ruiner les autres par tous les moyens. Tout comme la crise de 1929, le jeu n’a pas tardé à traverser les océans. Dès 1935, de nombreux Monopoly fleurissent en Europe, tel celui de Paris pour la France. C’est le début d’un énorme succès. Aujourd’hui, plus de 200 millions de jeux ont été vendus dans le monde et l’on estime que plus de 500 millions de personnes y ont joué. Le Monopoly reste un des jeux les plus populaires : plus de 80 pays ont leur licence, dans plus de 30 langues. Il existe également des Monopoly sur des thèmes inattendus, en fonction des modes du moment ou des événements de l’actualité. Certains s’éloignent d’ailleurs un peu de l’idée originelle puisqu’il 
ne s’agit plus d’une ville. Mais le but à atteindre est toujours le même : l’argent !

The Landlord's Game

Le Monopoly a été créé en 1935 par Charles Darrow, un vendeur d'équipements de chauffage américain au chômage. Le jeu est très fortement inspiré du jeu The Landlord's Game créé par Lizzie Magie en 1904.

L’invention du jeu connu maintenant sous le nom de Monopoly est attribuée à Charles B. Darrow, un ingénieur de Germantown (Pennsylvanie). Cependant, l’idée était tirée d’un jeu qui était déjà diffusé, à faible échelle, “The Landlord’s Game” (“Le Jeu du Propriétaire”), breveté en 1904.

Au chômage comme des millions de gens au cours de la Grande Crise des années 30, Charles Darrow sut identifier le potentiel d’un jeu qui allait tenter les Américains en leur faisant connaitre les frissons de la fortune et la prospérité. Ses premiers jeux étaient constitués de plateaux de jeu faits de toiles de jute peintes avec des échantillons gratuits de peinture venant du magasin du coin. Les maisons et les hôtels étaient découpés dans des baguettes de bois provenant d’un chantier de construction, et les titres de propriété étaient faits de vieux cartons. Les noms des rues étaient ceux des vraies rues d’Atlantic City qui était la “Ville de vacances” de l’Amérique où, les années précédentes, Charles Darrow emmenait sa famille pour l’été. Pour les pions, il semble que Charles Darrow se soit inspiré des breloques du bracelet de son épouse.
La demande pour ce jeu se développa rapidement au-delà du cercle familial et de relations des Darrow, et Charles Darrow fut amené à faire produire le plateau de jeu par un imprimeur de fortune, ce qui lui permit de produire 6 jeux par jour. C’est à ce moment que les grands magasins commencèrent à s’intéresser au jeu et à le commander; Charles Darrow décida alors d’intensifier la production.

En 1934, il prit contact avec la Société Parker Brothers à Salem (Massachussets). Cependant, le jeu fut rejeté car il contenait 52 erreurs fondamentales ; premièrement les parties étaient trop longues, les règles trop compliquées et il n’y avait pas la classique ligne d’arrivée, marquant la fin d’une partie.
C. Darrow ne s’avoua pas vaincu. De retour en Pennsylvanie, il continua la production du jeu, travaillant 14 heures par jour pour produire 20.000 jeux cette année-là. C’était suffisant pour prouver le succès du jeu à Parker Brothers, qui lui fit une offre très alléchante. C. Darrow accepta l’offre et l’accord fut mis en place dès début 35. A la mi-février de la même année, Parker Brothers produisait 20.000 jeux par semaine, et l’année suivante plus d’un million de jeux avaient été vendus.

Malgré l’engouement du début, Parker Brothers considéra le MONOPOLY comme un jeu pour adultes, trop compliqué pour des enfants et sans avenir. C’est pourquoi George Parker, le fondateur de la Société, ordonna d’arrêter la fabrication des jeux MONOPOLY “compte tenu de l’éventualité d’une baisse très rapide des ventes”. Cet ordre fut écrit juste avant la période des achats de No‘l 1936 ; cependant, les chiffres de vente vinrent démentir cet ordre. A partir de ce moment, les ventes ne cessèrent de grimper.

Depuis, MONOPOLY continue de séduire les gens en leur permettant de “faire fortune rapidement”, et ce, malgré l’alternance de périodes de crise et de prospérité. Avec 26 versions vendues dans 43 pays, la demande MONOPOLY n’a jamais diminué. Chaque édition est inspirée d’une ville ou d’un pays différent, et a sa propre monnaie. Bien que Fidel Castro ait tenté de détruire toutes les éditions Cubaines, et que le jeu ait été interdit dans l’ex-Union Soviétique, MONOPOLY reste le jeu le plus populaire au monde

Dès 1935, de nombreux Monopoly fleurissent en Europe, tel celui de Paris pour la France. C’est le début d’un énorme succès. Aujourd’hui, plus de 200 millions de jeux ont été vendus dans le monde et l’on estime que plus de 500 millions de gens y ont joué. Nous avons tous, peu ou prou, découvert les rouages de l’économie capitaliste par son biais. Le Monopoly reste un des jeux les plus populaires : plus de 80 pays ont leur licence, dans plus de 30 langues. Il existe également des Monopoly sur des thèmes inattendus, en fonction des modes du moment ou des événements de l’actualité. Certains s’éloignent d’ailleurs un peu de l’idée originelle puisqu’il ne s’agit plus d’une ville. Mais le but à atteindre est toujours le même : l’argent !

C. Darrow bénéficia de ce succès : il se retira des affaires à l’âge de 46 ans et mourut à 78 ans, premier inventeur de jeux au monde à être devenu millionnaire.

Exploits et records "Monopolyens"

 La plus longue partie de Monopoly toutes catégories jamais jouée dura 70 jours !
 La plus longue partie de Monopoly jouée dans un bain dura 99 heures !
 La plus longue partie de Monopoly jouée sous l'eau dura 45 jours !
 Si vous avez réussi à battre un de ces records, bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!, n'oubliez pas de m'envoyez un mail afin que je puisse modifier les précédents chiffres (attention aux menteurs !).
 3000 milliards de francs ! C'est l'argent qu'imprime chaque année les Parker Brothers.
 500 millions de personnes ont déjà joué au moins une fois dans leur vie au Monopoly ! Et moi, et moi et moi et moi !
 Parker Brothers construit chaque année 64 millions de petites maisons vertes et depuis les débuts du Monopoly c'est 5,1 milliards de maisons construites
 Le champion du monde de Monopoly s'appelle Jost Van Orten et habite les Pays-Bas


Version mère, versions filles
Le Monopoly connaît donc un grand nombre de versions. Le record est détenu par les États-Unis qui possèdent plus de 200 versions, de l’Arizona à la Floride, en passant par New York, Hawaï et l’Alaska. Il y en a près de 60 au Royaume-Uni. On peut mesurer l’influence des pays en observant ceux où l’on joue sur des plateaux représentant les rues d’Atlantic City, Londres et Paris. Dans un grand nombre de pays d’Amérique latine, le Monopoly d’Atlantic City a été utilisé en version espagnole. C’est le cas de l’Argentine, du Costa Rica ou encore du Chili qui, avant de se doter d’une version propre sur Santiago, utilisait ce Monopoly nord-américain en espagnol. Il en fut de même pour le Japon qui possède aujourd’hui ses jeux sur Tokyo ou sur des rues d’autres villes, alors qu’il a longtemps utilisé la version d’Atlantic City. Londres et Paris sont, après Atlantic City, les plateaux de jeu les plus utilisés. Passé colonial oblige, de nombreuses colonies britanniques et françaises ont longtemps joué dans les rues de leur capitale. Aujourd’hui encore en Inde, à Oman ou Singapour, on continue de chercher à ruiner ses adversaires dans les rues de Londres, en achetant Picadilly, Regent Street ou Trafalgar Square. D’autres pays ont conservé le Monopoly londonien, mais se sont déjà émancipés en créant leur propre jeu. L’Égypte s’est dotée d’une version représentant les rues du Caire et d’une, plus touristique, avec les villes de Guizeh, Heliopolis, Abbasieh. En Birmanie, on joue dans les rues de Rangoon, Mandalay ou Meiktila. L’Arabie saoudite a ouvert un large éventail de possibilités, en utilisant les rues de sa capitale, Ryad, celles du Caire ou de Londres. L’Australie a définitivement coupé le cordon en créant un Monopoly des antipodes, version hémisphère sud. On notera la faible représentation du continent africain, les seuls pays dotés de leur propre jeu étant des ex-dominions, les autres jouant probablement sur des jeux importés de l’ex-métropole.

Les éditions de Monopoly dans le monde

 En Angleterre, la rue de la Paix, c'est Mayfair et aux USA, c'est Park Avenue (si je ne me trompe pas).
 Lors de l'exposition américaine nationale qui se déroulait à Moscou, en 1959, les 6 jeux de Monopoly exposés disparurent mystérieusement.
 Neiman-Marcus, un magasin de luxe décida un jour d'offrir à ces clients un jeu de Monopoly entièrement en chocolat, grandeur nature et d'une valeur de 600$. On ignore si les possesseurs de ce jeu chocolaté le réservèrent à un usage gustatif, de divertissement ou bien décoratif.

 Savez-vous quel est la valeur du jeu de Monopoly le plus cher jamais fabriqué à ce jour ? 
1 million de $ ! 
Il fut fabriqué par Sydney Mobell et il était composé de diamants et autres pierres précieuses.
 En France, il existe une alternative au jeu de Monopoly traditionnel. Dans cette édition, le Boulevard Belleville a pour nom Bl. Bellefrite, la r. Lecourbe - r. Lafrite, la gare de Lyon - gare de la vieille frite !

Renouvellement du jeu
En août 2007, l’éditeur Hasbro lance un vote sur Internet, Monopoly England, proposant aux internautes de voter chaque jour pour une ville du Royaume-Uni, les 22 villes lauréates se voyant au terme du jeu accorder une des 22 cases du plan de jeu de l’édition à venir[réf. nécessaire].
En Allemagne, un vote identique a abouti à désigner la ville de Sarrebruck comme case la plus chère, la seconde position revenant à Berlin, la capitale de l’Allemagne. 

Du 10 septembre au 10 octobre 2007, le même type de vote est lancé en France pour une édition Monopoly France. Les internautes sont invités à désigner les 22 villes lauréates. Des comités de soutien appellent à voter pour plusieurs villes, parfois même sur le site officiel municipal. Un village imprévu, Montcuq (rendu célèbre par l’émission Le Petit Rapporteur), se place en tête de sondage dès la deuxième semaine de vote. L'appel à voter pour Montcuq avait été lancé par un habitant de la ville. Il a rapidement été relayé par de nombreux sites, dont un site fréquenté par des amateurs de jeux, Trictrac.net. Les résultats ont été dévoilés le 9 novembre 2007 et Montcuq arrive largement en tête.

Toutefois, la société Hasbro décide de ne respecter ni le vote des internautes ni son propre règlement en éliminant la ville du Lot. C’est donc Dunkerque, la deuxième ville au classement, qui remplace la rue de la Paix, tandis que Lens, arrivé 23e, se retrouve repêchée dans les villes lauréates. Ni Paris, ni Marseille ne figurent dans le palmarès. Pour atténuer sa décision très fortement critiquée par les votants et les médias, Hasbro annonce une édition spéciale consacrée à Montcuq, ce qui ne satisfait pas le maire de Montcuq qui parle d’injustice tandis que Télérama qualifie cette décision de « scandale » et de « parodie de démocratie participative ».

En octobre 2007, la même procédure de vote est prévue pour la Belgique, mais l’éditeur du jeu (Hasbro) s’inquiète des questions politiques sous-jacentes avec les 3 versions qu’il prévoit.
En janvier et février 2008, une procédure similaire est engagée pour une version avec les villes du monde. Les célèbres cases bleues (représentant les villes les plus chères) sont dans cette version Montréal et Riga[4]. À nouveau, après une participation record, la ville de Montcuq est discrètement évincée par Hasbro après quelques semaines de jeu .
En septembre 2009, Hasbro lance Monopoly Street une version en ligne avec la société Google

Compétitions
Aux États-Unis, il existe un tournoi annuel pour les adeptes de ce jeu. Les parties sont animées et souvent frappées au sceau de l’appât du gain. Il existe également un championnat de France de Monopoly, dont le vainqueur gagne le droit de participer au championnat du monde.

L'édition RSCA a été créée en 2009 aux couleurs du Royal SC Anderlecht, club de la commune bruxelloise belge du même nom. Les joueurs du club remplacent les terrains, les 4 tribunes du stade Constant Van den Stock remplacent les gares, les matches à domicile/extérieur remplacent les cartes Chance/Caisse de communauté, le fanshop et le Ketje — la mascotte du club bruxellois — remplacent les cases gaz/électricité et les cartons jaune/rouge remplacent les taxes.
Les joueurs les plus chers sont Mbark Boussoufa et Olivier Deschacht, le capitaine de l'équipe. D'autres joueurs de valeurs sont Matias Suarez, Tom De Sutter, Romelu Lukaku, Marcin Wasilewski et Jan Polak.

Cette version éditée fin 2009 a été tirée à 2000 exemplaires. La couleur mauve, qui est celle du club, est omniprésente sur ce plateau de Monopoly.
Certaines éditions sont consacrées au sport :
•Monopoly Canadiens de Montréal
•Monopoly Ligue nationale de hockey (LNH)
•Monopoly RSC Anderlecht
•Monopoly Equipe de France de Football
Certaines éditions sont consacrées à des films, des jeux vidéos ou à des personnages pour enfants :
•Monopoly Astérix
•Monopoly Bob l’Éponge [réf. nécessaire]
•Monopoly Disney - Pixar
•Monopoly Garfield
•Monopoly Hulk
Monopoly Le Seigneur des Anneaux, édition trilogie
Monopoly Les Simpsons
Monopoly Mario 
Monopoly Nintendo collector's edition
Monopoly Pokemon
Monopoly Star Wars Episode 1
Monopoly Star Wars Episode 2
Monopoly Star Wars Saga
Monopoly Transformers
Monopoly Pet Shop
Autres éditions spéciales :
Magnopoly
Monopoly City
Monopoly DVD
Monopoly Et si Monopoly était inventé aujourd'hui?
Monopoly Métro de Londres
Monopoly Monde
Monopoly Night Sky
Monopoly Trader
Anti-Monopoly
Monopoly à la Fête Foraine
Monopoly Junior
Une version a été spécialement produite pour des astronautes.
Une version a été spécialement produite pour des espérantophones.
Une version a été spécialement produite pour des scaphandriers.
Une version a été spécialement produite pour Nintendo Wii.
De nombreuses versions ont été produites pour téléphones portables (Java) 
et systèmes d'exploitations mobiles (Windows Mobile, iPhone, etc...)
Une version a été spécialement produite pour Nintendo DS.
•Le plateau de Monopoly le plus cher fut créé par le joaillier américain Sidney Mobell. Sa valeur est de 2 000 000 $. Il est composé d’or 23 carats, de rubis et de saphirs surmontant les cheminées des maisons et des hôtels, eux-mêmes en or pur. Les dés furent réalisés à partir de 42 diamants figurant les points. Édition originale de 1936


Le saviez-vous ?

 En Angleterre, la rue de la Paix, c'est Mayfair et aux USA, c'est Park Avenue (si je ne me trompe pas).
 Dans l'édition européenne lancée en 1992, les aéroports remplaçent les gares, la rue la plus chère (40 000 euros) est la Kurfünstendamm de Berlin, tandis que la Rue de la Paix vaut 3 200 euros.

En août 2007, l’éditeur Hasbro lance un vote sur Internet, Monopoly England, proposant aux internautes de voter chaque jour pour une ville du Royaume-Uni, les 22 villes lauréates se voyant au terme du jeu accorder une des 22 cases du plan de jeu de l’édition à venir.

En Allemagne, un vote identique a abouti à désigner la ville de Sarrebruck comme case la plus chère, la seconde position revenant à Berlin, la capitale de l’Allemagne.

Du 10 septembre au 10 octobre 2007, le même type de vote est lancé en France pour une édition Monopoly France. Les internautes sont invités à désigner les 22 villes lauréates. Des comités de soutien appellent à voter pour plusieurs villes, parfois même sur le site officiel municipal. Un village imprévu, Montcuq (rendu célèbre par l’émission Le Petit Rapporteur), se place en tête de sondage dès la deuxième semaine de vote. L'appel à voter pour Montcuq avait été lancé par un habitant de la ville. Il a rapidement été relayé par de nombreux sites, dont un site fréquenté par des amateurs de jeux, Trictrac.net. Les résultats ont été dévoilés le 9 novembre 2007 et Montcuq arrive largement en tête3. Toutefois, la société Hasbro décide de ne respecter ni le vote des internautes ni son propre règlement en éliminant la ville du Lot. C’est donc Dunkerque, la deuxième ville au classement, qui remplace la rue de la Paix, tandis que Lens, arrivé 23e, se retrouve repêchée dans les villes lauréates. Ni Paris, ni Marseille ne figurent dans le palmarès. Pour atténuer sa décision très fortement critiquée par les votants et les médias, Hasbro annonce une édition spéciale consacrée à Montcuq, ce qui ne satisfait pas le maire de Montcuq qui parle d’injustice tandis que Télérama qualifie cette décision de « scandale » et de « parodie de démocratie participative ».

En octobre 2007, la même procédure de vote est prévue pour la Belgique, mais l’éditeur du jeu (Hasbro) s’inquiète des questions politiques sous-jacentes avec les 3 versions qu’il prévoit.

En janvier et février 2008, une procédure similaire est engagée pour une version avec les villes du monde. Les célèbres cases bleues (représentant les villes les plus chères) sont dans cette version Montréal et Riga6. À nouveau, après une participation record, la ville de Montcuq est discrètement évincée par Hasbro après quelques semaines de jeu.

En septembre 2009, Hasbro lance Monopoly Street une version en ligne avec la société Google. Dans la même année, Hasbro lance le vote pour une Monopoly Italie, et c'est la ville de Chieti qui est elue comme la plus chere.

En novembre 2012, La France Agricole édite une version agricole du Monopoly.


Infos pour les joueurs fanas de Monopoly

 Quand on jette les dés, on a une très forte probabilité de faire un 7
 En moyenne, un joueur de Monopoly gagne 16000F par tour sur le plateau de jeu.
 Le groupe des verts coûte très cher à l'achat et n'est pas bon marché pour l'achat d'immeubles. Par contre, quand les adversaire y passent, c'est rentable.
 Saviez-vous que c'est la gare du Nord qui est la plus ouverte vers l'étranger ? Mais elle coûte 20000F comme toutes les autres gares et son loyer est le même.
 Les cartes "caisse de communauté" sont généralement plus avantageuses que les cartes "chance".
 Selon des statistiques, on atterrit le plus souvent sur l'avenue Henri-Martin ; donc commencez à construire vos maisons sur Henri-Martin.


Ce jeu glorifiant le capitalisme a été créé aux Etats-Unis par un ingénieur au chômage, Charles Darrow. Pour l'anecdote le Monopoly a été refusé par les industriels du jouet pendant un an. Avant de décider de produire le jeu, le fabricant Parker avait renaclé, détectant 52 "erreurs fondamentales" dans sa conception, dont la durée excessive des parties.

70 ans plus tard le jeu est vendu en 26 langues, dont le breton et le corse, a été vendu à 250 millions d'exemplaires, et il s'en vend chaque année plus de 500 000 boiboîtes ! Pas mal ! 

 Le Monopoly a été décliné en un nombre de version impressionnant. Vous trouverez ici quelques unes de ces éditions. On peut distinguer les versions "traditionnelles" de chaque pays et celles émises à l'occasion d'un évènement.

Aujourd'hui, c'est le jeu le plus vendu à travers le monde. Un permis a été
vendu dans 80 pays et produit en 26 langues incluant le crôate
C'est en 1934, pendant la grande dépression, que Charles B. Darrow, de
Germantown en Pennsylvanie, à présenter le Monopoly, à
Parker Brothers. Il a été rejeté à cause de 52 erreurs. Mais M.Darrow
n'a pas abandonné. Il était sans emploi à ce temps là. Il décida alors de le
fabriquer lui-même aidé d'un ami. Il venda alors 5,000 jeu tous fabriquer à la main. Et les gens l'on aimé dès le départ. Mais la demande devint si grande qu'il ne pouvait plus y suffire à remplir les bons de commandes. Alors il retourna rencontrer Parker Brothers. Le reste, vous le savez, à fait l'histoire. En 1935, le monopoly fut le jeu le plus vendu en Amérique.
On estime que depuis 1935:
500 millions de personnes y ont joué.
Plus de 200 millions de jeu ont été vendu à travers le monde.
Plus de 500 billions de petites maisons vertes ont été construites
Un jeu a été fait a été construit par son ami avec des maisons en or et les hotels en argent et a été vendu pour la somme de $25,000. dollars.
La partie la plus longue de l'histoire à durer 70 jours consécutifs!
La partie la plus longue dans un bain à durer 99 heures!
Le jeu fait tellement partie de la culture que les avocats de M.Darrow
ont enregistré plusieurs des pieces. Les jetons, les places telle que, Railroad, Community Chest, Chance, les dessins des titres et aussi Boardwalk et les quatres coins de la planche à jouer sont protégés par la loi.



Variantes 
Il existe de nombreuses règles « maison » qui ne figurent pas sur la notice du jeu original telle que toucher une double paie si on arrête sur la case Départ (édition voyage), que toutes les amendes financent un pot, placé au milieu du plateau, que le joueur qui s’arrête sur la case Parking gratuit récolte (édition junior), ou achat illimité d’hôtels par case d’une couleur possédée, etc.
La règle officielle est formelle : lorsqu’on est en prison, on ne paie plus de loyers, tandis que l’on continue à les encaisser. Dans les années 1960 en France, cela paraissait immoral et une règle de substitution fréquente était qu’on ne touchât aucun loyer durant sa période d’emprisonnement.

 Une autre variante était de ne pas mettre les terrains aux enchères. 

Edition RSC Anderlecht 
L'édition RSCA a été créé en 2009 aux couleurs du Royal SC Anderlecht, club de la ville belge du même nom. Les joueurs du club remplacent les rues, les 4 tribunes du stade Constant Van den Stock remplacent les gares, les matches à domicile/extérieur remplacent les cartes Chance/caisse de communauté, le fanshop et le Ketje -la mascotte du club bruxellois- remplacent les cases gaz/électricité et les cartons jaune/rouge remplacent les taxes.
Les joueurs les plus chers sont Mbark Boussoufa et Olivier Deschacht, le capitaine de l'équipe. D'autres joueurs de valeurs sont: Matias Suarez, Tom De Sutter, Romelu Lukaku, Marcin Wasilewski et Jan Polak.
Cette version éditée fin 2009 est tiréé à 2000 exemplaires. La couleur Mauve, qui est la couleur du club, est omniprésente sur ce Monopoly.

Valeurs des monnaies 
Les différents prix des rues, taxes, etc. se déduisent d’un pays à l’autre par une simple conversion monétaire.
La version originale était en dollars américains et les versions étrangères s’en déduisent :

 1 franc français vaut 0,01 $ 
 1 franc suisse vaut 0,5 $ 
 1 € vaut 1 $ 
 1 £ vaut 2 $ 
 Le dollar canadien est à parité avec le dollar américain. 
 1 mono (monnaie fictive utilisée dans la plupart des éditions actuelles du monopoly et dans le monopoly monde) vaut 1 €, 1 $ et 1 £ 
Néanmoins, dans la version américaine, avant 2008, la taxe de luxe valait 75 $, maintenant comme dans les autres pays, elle vaut 100 mono (avant 100 £ pour la version britannique, 10 000 F pour la version française, 100 € pour la version européenne).
Toutes les versions nationales d’Europe (excepté l'Italie) utilisent la monnaie fictive mono, avec les mêmes montants que la version en Euro.

Différentes éditions sont présentées en détail ci-dessous.

Aux États-Unis, il existe un concours annuel pour les adeptes de ce jeu. Les parties sont animées et souvent frappées au sceau de l'appât du gain.

En 2005, le jeu est édité en près de 26 langues. Des éditions régionales, reprenant le nom des rues de grandes villes françaises, ont été commercialisées. Il existe également plusieurs déclinaisons du produit : Monopoly Junior, CD-ROM, etc.

Citation

« Je me souviens qu’au "Monopoly", l’avenue de Breteuil est verte, l’avenue Henri-Martin rouge, et l’avenue Mozart orange. »
— Georges Perec, Je me souviens

Anecdotes

 Winston Churchill en aurait été un fin adepte.
 Une version a été spécialement produite pour des astronautes états-uniens.
 Une autre version a été spécialement produite pour des scaphandriers.

Auteur(s) :  Charles B. Darrow
Editeur :  Parker, Hasbro
Origine :  Etats-Unis
Année :  1935
Genre(s) :  Jeux de plateau
Famille(s) : grand public,  classique,  jeune
Mécanisme(s) : Parcours
Thème(s) : immobilier, bourse & finances
Joueurs : 2 à 8,  Age : 8 à 100 ans
Durée : 120 mn
disponibilité : Partout


Renouvellement du jeu 

 En août 2007, l’éditeur Hasbro lance un vote sur Internet, Monopoly England, proposant aux internautes de voter chaque jour pour une ville du Royaume-Uni, les 22 villes lauréates se voyant au terme du jeu accorder une des 22 cases du plan de jeu de l’édition à venir. 
*En Allemagne, un vote identique a abouti à désigner la ville de Sarrebruck comme case la plus chère, la seconde position revenant à Berlin, la capitale de l’Allemagne. 

 Du 10 septembre au 10 octobre 2007, le même type de vote est lancé en France pour une édition Monopoly France. Les internautes sont invités à désigner les 22 villes lauréates. Des comités de soutien appellent à voter pour plusieurs villes, parfois même sur le site officiel municipal. Un village imprévu, Montcuq (rendu célèbre par l’émission Le Petit Rapporteur), se place en tête de sondage dès la deuxième semaine de vote. Les résultats ont été dévoilés le 9 novembre 2007 et Montcuq arrive largement en tête. Toutefois, la société Hasbro décide de ne respecter ni le vote des internautes ni son propre règlement en éliminant la ville du Lot. C’est donc Dunkerque, la deuxième ville au classement, qui remplace la rue de la Paix, tandis que Lens, arrivé 23e, se retrouve repêchée dans les villes lauréates. Ni Paris, ni Marseille ne figurent dans le palmarès. Pour atténuer sa décision très fortement critiquée par les votants et les médias, Hasbro annonce une édition spéciale consacrée à Montcuq, ce qui ne satisfait pas le maire de Montcuq qui parle d’injustice tandis que Télérama qualifie cette décision de « scandale » et de « parodie de démocratie participative ». 

 En octobre 2007, la même procédure de vote est prévue pour la Belgique, mais l’éditeur du jeu (Hasbro) s’inquiète des questions politiques sous-jacentes avec les 3 versions qu’il prévoit. 
 En janvier et février 2008, une procédure similaire est engagée pour une version avec les villes du monde. À nouveau, après une participation record, la ville de Montcuq est discrètement évincée par Hasbro après quelques semaines de jeu. 

 En septembre 2009, Hasbro lance Monopoly Street une version en ligne avec la société Google 

Aujourd’hui, le MONOPOLY est le jeu de société le plus vendu au monde; vendu dans 103 pays et disponible en 37 langues. 

 

En 2008, Hasbro proposait de voter en ligne pour effectuer un classement des villes mondiales les plus populaires pour ainsi présenter une nouvelle version du jeu Monopoly, « Monopoly Monde: Ici et maintenant ». Cette version est sortie en aout 2008 et on pouvait y retrouver Montréal sur la plus prestigieuse case, soit le classique « Promenade ».

Depuis le 11 janvier 2010, Hasbro recommence l’expérience, mais cette fois-ci, pour la version canadienne. Il est en effet de nouveau possible de voter pour sa ville canadienne préférée, à l’occurrence de trois villes par jour, et par personne.

Le classement actuel présente les villes Saint-Jean-sur-Richelieu et Calgary pour les deux cases les plus prestigieuses. S’il vous plait, allez voter! Je n’ai rien contre Saint-Jean-sur-Richelieu, mais je ne crois pas que ça soit la ville qui devrait représenter le Canada. Ce n’est pas le choix qui manque.
Chatham-kent, Medicine Hat, Kelowna ou Chiliwack sont dans le classement. Avez-vous déjà remarqué ces noms quelque part? D’accord, je ne connais peut-être pas beaucoup de villes hors du Québec, mais tout de même, il aurait des choix plus représentatifs du Canada. Par contre, il est intéressant de voir des villes comme Trois-Rivière et Shawinigan dans le classement. Personnellement, je vote pour les deux villes en importance au Québec, soit Montréal et Québec. Ensuite, mon troisième choix, une pensée pour ma ville natale, Drummondville.

Un petit effort, on vote pour notre version du Monopoly? Le jeu où tout le monde à déjà joué au moins une fois dans sa vie!

Jeudi 28 janvier 2010 

Monopoly  canadien:  6  villes  du  Québec  en  voie  de  faire  partie  du  jeu
Après trois semaines de scrutin, plusieurs villes du Québec font partie du top 20 temporaire pour le jeu Monopoly édition spéciale canadienne. 
Les données fournies sur le site Internet du jeu en date de jeudi indiquent que six villes du Québec sont en voie de se qualifier pour les 20 places disponibles sur la planchette de jeu. 
Il s'agit de Saint-Jean-sur-Richelieu , Québec , Trois-Rivières , Gatineau, Shawinigan  et Montréal . Ce choix se fait jusqu'au 7 février lors du vote populaire qui comprend 65 villes canadiennes présélectionnées. 
Les autres communautés québécoises qui font partie de cette liste de sélection sont Saint-Hyacinthe , Drummondville , Sherbrooke, Saguenay, Granby  et Laval .
La ville qui aura récolté le plus de votes occupera la position la plus prestigieuse, soit celle traditionnellement occupée par la case Promenade.
Selon le communiqué émis par les responsables du concours, plus de 100 000 personnes ont participé jusqu'à maintenant au vote national lancé par l'entreprise Hasbro.
En tout, 22 villes canadiennes seront réparties sur la planche. 
En effet, deux autres villes de remplacement vont compléter les cases du jeu. Ces deux villes de remplacement, qui ne figurent pas dans la liste actuelle, seront choisies parmi celles proposées par les internautes dans la section spéciale du site. 10 villes de remplacement se disputeront ainsi les deux cases disponibles lors d'un vote qui aura lieu du 8 au 21 février. Ces deux villes occuperont les cases avec le plus bas loyer, soit celles qui sont traditionnellement occupées par l'Avenue de la Méditerranée et l'Avenue de la Baltique
Les résultats définitifs seront dévoilés en juin 2010.
En 2008, Montréal, Toronto et Vancouver avaient été sélectionnées dans l'édition mondiale de Monopoly. La métropole québécoise avait d'ailleurs remporté le vote populaire et occupait la case Promenade, la plus payante du jeu. 

Le portrait de John Pierpont Morgan figura longtemps sur les billets du Monopoly. Avec son visage au nez pointu, il a souvent été caricaturé de façon à rappeler un rapace.
•Winston Churchill en aurait été un fin adepte.
•En France, le Monopoly a donné naissance à l’expression populaire « Vous ne passez pas par la case départ, vous ne touchez pas 20 000 francs », utilisée pour se moquer de quelqu’un qui subit un revers malchanceux. L’expression vient du texte de la carte « Allez en prison »


Le saviez-vous?
Plus de 275 millions de jeux ont été vendus dans le monde. Le jeu est disponible dans 111 pays et dans 43 langues. 

La plus longue partie de MONOPOLY de l'histoire a duré 70 jours d'affilée.
La version la plus dispendieuse du jeu a été produite par Sidney Mobell, le célèbre bijoutier de San Francisco. Évalué à 2 millions de dollars, le jeu a une planchette en or 23 carats et des dés incrustés de diamants. 

Plusieurs éditions spécialisées de ce classique ont été produites pour mettre en vedette vos équipes de sport préférées, des marques, des émissions de télévision, des dessins animés et plus encore.
Le personnage enfermé derrière les barreaux s'appelle Jake the Jailbird. Le policier Edgar Mallory l'a envoyé en prison. 

Les enfants jouent au MONOPOLY partout dans le monde, mais l'endroit où ils vivent peut déterminer le nom de la rue la plus chère de la planchette de jeu. Aux Etats-Unis, elle s'appelle «Boardwalk», d'après une rue de Atlantic City. En Espagne, elle s'appelle «Paseo del Prado», d'après une rue de Barcelone et en France, la «Rue de la Paix» est la rue la plus recherchée.
Des plans d'évasion, des boussoles et des dossiers ont été insérés dans des jeux de MONOPOLY passés en contrebande dans des camps de prisonniers de guerre en Allemagne pendant la Deuxième Guerre mondiale. De l'argent réél pour les évadés était caché dans les piles d'argent de MONOPOLY.
De temps à autre, les champions nationaux de partout dans le monde se rassemblent pour le championat mondial de Monopoly. Les champions mondiaux sont originaires de 10 pays différents, incluant : Les États-Unis, l'Irelande, Singapour, l'Italie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume Uni, le Japon, les Pays-Bas, Hong Kong et l'Espagne.
 
Plus de 6 milliards de petites maisons vertes et 2,25 millions d'hôtels rouges ont été
«construits» depuis 1935.

Depuis 1935, plus d'un milliard de personnes ont joué au jeu.
Plus de 20 jetons tels que le cheval, le chien, la voiture, l'éléphant, la sacoche et la lanterne ont été coulés depuis l'introduction du MONOPOLY en 1935.
 
La demande pour le MONOPOLY monte en flèche et il devient rapidement le jeu numéro 1 aux Etats-Unis!
Plus qu'un simple jeu, le MONOPOLY est utilisé par les services secrets britanniques pendant la Deuxième Guerre mondiale.
Nos jetons bien aimés! Au début des années 1950, la lanterne, la sacoche et le cheval à bascule ont été retirés du jeu. Ils ont été remplacés par le chien, le cheval avec son cavalier et la brouette.
 
 Dans les années 1970, une édition en Braille du jeu MONOPOLY a été crée pour les malvoyants.
En 1972, le commissaire aux travaux publics d'Atlantic City menaça de changer les noms des vraies avenues Baltic et Mediterranean, mais le tollé suscité par ce projet le fit annuler.
En 1978, le catalogue de Noël de Neiman Marcus proposait une version
en chocolat du jeu au prix de 600 $.

 
L'argent et la propriété immobilière symbolisent le succès dans les années 1980 et la marque MONOPOLY semble être en harmonie avec cela. Les versions locales, les licences et les produits dérivés de MONOPOLY permettent à des gens partout dans le monde de vivre le rêve de tout posséder.
MONOPOLY développe des partenariats stratégiques (MONOPOLY dans la promotion McDonald's) et des prolongements de marque (premier jeu sur CD-ROM), devenant ainsi une icône culturelle reconnaissable, notamment en devenenant un timbre-poste aux États-Unis!
 
Monopoly a été lancé sur sept plateformes dans 27 pays et est traduit en 20 langues avec près de 10 millions de téléchargements sur téléphone cellulaire dans le monde
Les jetons du MONOPOLY aux États-Unis : L'édition Here & Now s'est envolée dans l'espace à bord de la navette Atlantis en 2007.

En 2008, les amateurs de MONOPOLY partout dans le monde se sont unis pour décrocher le record du monde du plus grand nombre de personnes jouant au MONOPOLY au même moment pour commémorer le lancement de Monopoly Here & Now (Monopoly Monde): L'édition mondiale. Près de 3 000 personnes sont passées sur la case «GO» lors d'événements à travers le monde.
«Prix sur meilleur jeu sur téléphone» à l'édition 2008 des Mobile Excellence Awards (MONOPOLY Here & Now sur téléphone cellulaire)
«Meilleur jeu de dés» à l'édition 2009 des Best App Ever Awards (MONOPOLY Classique sur iPhone)
«Meilleur jeu inspiré par un jeu de planchette» à l'édition 2009 des AppAdvice App Awards (MONOPOLY Here & Now sur iPhone)

En 2009, MONOPOLY et Google se sont associés pour lancer MONOPOLY City Streets. Ce jeu, d'une durée de 3 mois, a reçu la visite de plus de 5 millions de joueurs, de partout dans le monde, qui ont acheté près de 9 millions de rues et construit plus de 175 millions d'édifices.
Ajouts les plus récents dans MONOPOLY : Apple iPhone, février 2010
En 2010, les Canadiens de partout au pays ont voté pour déterminer quelles villes canadiennes auraient leur place dans la nouvelle édition du MONOPOLY Canada.

Cinéma

2014 : Une comédie de Ridley Scott sur et autour du jeu devrait voir le jour.
Un champion du monde du jeu Monopoly voit sa vie bouleversée du jour au lendemain après avoir été parachuté dans le monde du jeu de société.



LE CHAMPIONNAT MONDIAL DE MONOPOLY DOMINÉ PAR UN ADOLESCENT
Le plus jeune champion du monde de MONOPOLY a été couronné l'année dernière aux championnats mondiaux à Las Vegas, Nevada. Après deux jours de compétition féroce, Bjørn Halvard Knappskog, un étudiant d'Oslo en Norvège a battu 40 compétiteurs pour ensuite triompher au dernier tour face à des joueurs en provenance des États-Unis, de la Russie et de Nouvelle-Zélande en un temps record. Sa récompense s'élevait à 20 580 $, soit l'équivalent de la somme totale d'argent dans un jeu de MONOPOLY standard.

«C'était le meilleur jeu du tournoi pour moi, a dit Knappskog, c'était mon premier tournoi professionnel et c'était agréable d'y être. J'étais très heureux d'être ici, que je gagne ou non, mais je suis aussi heureux d'avoir gagné.»
Phil Orbanes, l'auteur de The MONOPOLY Companion, ancien directeur recherche et développement pour Parker Brothers et juge chevronné depuis trente ans pour les championnats mondiaux, exerçait une fois de plus la fonction de juge en chef pour la compétition.
Le premier championnat du monde de MONOPOLY se déroula au Grossinger's Resort Hotel dans l'état de New Yord en 1973. Depuis ce jeu inaugural, 12 magnats du MONOPOLY, venant des États-Unis, d'Irelande, de Singapour, d'Italie, de Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni, du Japon, des Pays-Bas, de Hong Kong et d'Espagne ont emporté le titre de champion du monde. 

MONOPOLY PRÉSENTE DEUX NOUVEAUX JEUX
MONOPOLY a littéralement remis en forme le jeu classique en introduisantRévolution. Cette formidable réinvention du jeu de planchette apprécié de tous possède une innovante planchette de jeu ronde, la banque électronique, ainsi que de la musique et des effets sonores.
«Le nouveau MONOPOLY :Revolution est dans la lignée de la tradition de Hasbro de proposer aux familles des formes de divertissement nouvelles et révolutionnaires» a dit Jane Ritson-Parsons, chef de marque mondiale pour MONOPOLY.  «Alors que MONOPOLY est devenu la marque de jeu familial préférée dans le monde et qu'il fait partie de la culture populaire, nous avons le plaisir de célébrer notre anniversaire en offrant de nouvelles expériences en divertissement pour les familles dans le monde.»
Bien que le nouveau jeu propose toujours les traditionnelles rues d'Atlantic City, la valeur des propriétés a été revue à la hausse pour refléter les prix actuels. Au lieu de recevoir 200 $, les joueurs recevront 2 millions de dollars à chaque passage sur la case GO. Pour les aider à gérer leurs millions, il y a un «banquier» électronique qui fait également office de dés et de lecteur de musique. Pour la première fois, des effets sonores et des morceaux de musique des chansons à succès de 5 décennies, comme «Umbrella», «Bad Day» et «Drive My Car» apportent un fond sonore tout au long du jeu. 

Une autre nouveauté tout aussi intéressante est le MONOPOLY U-BUILD, qui apporte un concept tout nouveau dans le jeu de MONOPOLY : la planchette de jeu à construire soi-même. Les joueurs assemblent le parcours de jeu en assemblant des cases de propriété de forme hexagonale, leur donnant ainsi le contrôle sur la durée du jeu. Les joueurs qui veulent jouer une partie rapide peuvent choisir le parcours Débutants pour un jeu de 30 minutes ou peuvent décider de jouer plus longtemps avec le parcours Classique d'une durée de 60 minutes. Lorsque les joueurs sont devenus experts dans la construction du jeu, ils peuvent tenter les parcours Pro ou Libres pour une expérience de jeu vraiment unique. MONOPOLY Revolution sera disponible à l'automne 2010 au prix de vente au détail approximatif de 34,99 $  Ce jeu est recommandé pour 2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans. MONOPOLY U-BUILD sera disponible à l'automne 2010 au prix de vente au détail approximatif de 19,99 $. Pour 2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans.

Découlant de l'alliance stratégique entre Hasbro et Electronic Arts Inc. (NASDAQ:ERTS), EA a créé des versions électroniques du MONOPOLY qui sont disponibles pour téléchargement sur téléphone cellulaire ou gratuitement en ligne sur www.Pogo.com MONOPOLY est également disponible sur console de jeux, incluant la Nintendo Wii™, la Xbox 360, la PlayStation®2 et PLAYSTATION®3.
Hasbro: dépasse légèrement les attentes au 4e trimestre
Lundi 7 février 2011  - Par Cercle Finance

Hasbro a vu son résultat net reculer de 15% à 140 millions de dollars sur le quatrième trimestre 2010. Rapporté au nombre d'actions, le bénéfice s'est établi à 99 cents, supérieur de quelques cents aux attentes du marché.
Le chiffre d'affaires du groupe américain de jouets, qui exploite les marques Transorfmers, Playskool et Monopoly, s'est établi à près de 1,3 milliard de dollars, soit un repli de 7% lié en partie à un effet de change défavorable.
Sur l'ensemble de l'année écoulée, Hasbro a ainsi engrangé un chiffre d'affaires de quatre milliards de dollars et un BPA de 2,74 dollars, supérieur à la fois aux 2,48 dollars atteints en 2009 et aux 2,70 dollars attendus en moyenne par les analystes.
'Nos revenus ont progressé à l'international, tirés par les marchés émergents, et les performances de plusieurs marques clés du groupe nous ont permis d'accroître nos parts de marché dans de nombreuses catégories de produits', explique le PDG Brian Goldner.
Au cours de l'année, Hasbro a racheté 15,8 millions de ses propres actions pour un montant de 637 millions de dollars.

Monopoly Canada dévoile ses gagnants
Mise à jour le mardi 22 juin 2010

L'entreprise Hasbro qui conçoit le célèbre jeu Monopoly a dévoilé mardi le nom des villes qui figurent sur l'édition canadienne du jeu qui sera vendue à compter du 28 juin.
À l'issue d'un concours organisé sur Internet, 22 villes ont été sélectionnées pour se retrouver sur la planchette du Monopoly Canada.
C'est la ville de Chatham-Kent, située au sud de l'Ontario, qui a remporté le plus de votes et qui mérite par conséquent la case la plus convoitée, la Promenade.
La ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, se retrouve pour sa part sur la Place du Parc, la deuxième case du groupe bleu foncé.
Au total, plus d'un million de votes ont été comptabilisés durant les six semaines qu'a duré le concours.
Les autres villes gagnantes, classées selon leur valeur dans le jeu, sont les suivantes :

Vert : Calgary, Sarnia, Edmonton
Jaune : Windsor, Québec, Trois-Rivières
Rouge : Medicine Hat, Gatineau, Shawinigan
Orange : Kawartha Lakes, Chiliwack, Montréal
Violet : Kelowna, North Bay, St. John's
Bleu clair : Ottawa, Toronto, Vancouver
Brun : Beauceville, Banff

En plus des propriétés montrant des villes canadiennes, le jeu inclut des cartes inspirées des attraits touristiques du pays, dont le Festival des montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, les chutes Niagara et le canal Rideau.
Depuis 1935, plus de 250 millions d'exemplaires du jeu Monopoly ont été vendus dans 106 pays et en 40 langues.

Les rues de la ville américaine d’Atlantic City sont utilisées dans la version originale du Monopoly. Les valeurs des rues ne sont pas inscrites sur le tableau de jeu.

Littérature

1980 : "La Foire aux immortels" Bande dessinée réalisée par Enki Bilal. Dans laquelle on retrouve en 2023 les dieux égyptiens jouant au Monopoly à l'intérieur d'une pyramide restant immobile dans les airs au-dessus d'une version post-apocalyptique de la ville de Paris.

1978 : Perec cite le Monopoly parmi de nombreuses bribes de souvenirs dans son livre Je me souviens.

« Je me souviens qu’au Monopoly, l’avenue de Breteuil est verte, l’avenue Henri-Martin rouge, et l’avenue Mozart orange. »

— Georges Perec, Je me souviens

 

RETOUR INDEX:

 Mars  //  Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:

Hit-Parade