22 février: Fête de Lord Baden Powell

Semaine du 11 au 17 Mars:
Les Guides Catholiques

Un Jamboree scout est un rassemblement de scouts.

La légende veut que Jamboree soit un mot anglais d'origine zouloue, qui signifie « rassemblement », et qui a été utilisé par Baden-Powell (fondateur du scoutisme) pour désigner les rassemblements scouts. Toutefois, cette origine est très incertaine. Ce mot aurait été proposé par Baden-Powell lui-même, après qu'il eut refusé d'autres propositions plus classiques ("Rallye", "Parade"...) car il aurait voulu un mot nouveau, neuf, pour identifier ce rassemblement spécifique. 


Avez-vous envie de vous amuser? De vivre toute une aventure? De relever des défis? Et bien, participez au Jamboree Scout canadien à Sylvan Lake en Alberta du 6 au 13 juillet 2013.

Cet évènement rassemblera des adultes et des jeunes de partout au Canada et dans le monde afin de leur faire vivre l'expérience ultime du scoutisme. Les scouts noueront des amitiés et vivront des aventures enrichissantes qui les feront grandir comme seul un Jamboree peut le faire.

Quand le Jamboree aura-t-il lieu?
Le 23e Jamboree scout mondial se déroulera du mardi 28 juillet au samedi 8 août 2015.

Où aura-t-il lieu?
Le 23e Jamboree scout mondial se tiendra à Kirara-hama, dans la ville de Yamaguchi de la préfecture de Yamaguchi au Japon.

Quel temps fera-t-il au Japon pendant le Jamboree?
Le climat à ce temps de l’année est chaud et humide avec une moyenne de 4,1 mm de pluie par jour. La température moyenne varie entre 30,6 °C et 15,2 °C.

Qui peut aller au Jamboree et quels rôles peut-on occuper?
Les participants ont de 14 à 18 ans et doivent être nés entre le 28 juillet 1997 et le 27 juillet 2001. Les rôles d’adultes (18 ans +) incluent les animateurs de groupes, les membres de l’équipe internationale de services (EIS), l’équipe de la planification du contingent et l’équipe de la planification du Jamboree (EPJ).

Quand le Jamboree aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se déroulera du mardi 28 juillet au samedi 8 août 2015.


Où aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se tiendra à Kirara-hama, dans la ville de Yamaguchi de la préfecture de Yamaguchi au Japon.

- See more at: http://www.scouts.ca/japan2015/faq-fr.php#sthash.f7Qu2QgJ.dpuf

Quand le Jamboree aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se déroulera du mardi 28 juillet au samedi 8 août 2015.


Où aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se tiendra à Kirara-hama, dans la ville de Yamaguchi de la préfecture de Yamaguchi au Japon.

- See more at: http://www.scouts.ca/japan2015/faq-fr.php#sthash.f7Qu2QgJ.dpuf

Quand le Jamboree aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se déroulera du mardi 28 juillet au samedi 8 août 2015.


Où aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se tiendra à Kirara-hama, dans la ville de Yamaguchi de la préfecture de Yamaguchi au Japon.

- See more at: http://www.scouts.ca/japan2015/faq-fr.php#sthash.f7Qu2QgJ.dpuf

Quand le Jamboree aura-t-il lieu?

Le 23e Jamboree scout mondial se déroulera du mardi 28 juillet au samedi 8 août 2015.

- See more at: http://www.scouts.ca/japan2015/faq-fr.php#sthash.f7Qu2QgJ.dpuf


 

Le scoutisme,guidismes ,quel joie?
Avantages: apprentissage de la vie en commuaute
Inconvénients: vivre dehors ,par tous les temps ce mouvement, est fait sur un systeme éducatif , non lucratif
Elles (lls) sont tous des jeunes chefs, assistants
Tous dévoués aux jeunes, au mouvement Le tout est bénévole pour les jeunes.
C'est un mouvement éducatif ,avec une très bonne ambiance  Dans une vie communautaire
basé sur la pédagogie , d'un ancien militaire anglais( au environ de 1907)  il se nommait BADEN POWEL.
(Voir bio au bas de la page) 

Il faisait celà afin d'aider les jeunes de la rue de Londre
Ce mouvement apprend aux jeunes à  -respecter et connaître la nature ,respecter l'environnement
(fleurs, arbres, animaux, étoiles; traces etc...)
développer l'ÂME ET ESPRIT ,ainsi que le caractère, la vie en groupe,  à apprendre à rendre service aux autres à tous moment de la journée,
dès qu'il est possible;  on appelle cela:"Faire sa BA" (bonne action quotidienne).  à apprendre à se debrouiller dans la nature avec les moyens du bord.
Elles (ils) fabriquent tout eux-mêmes en utilisant (bois ;pierres ,ficelles) : les intallations-,fours,-tables;- bancs..etc
sans oublier qu'elles(ils)  préparent ,eux-mêmes les repas:  - grâce aux feux de bois et au four.
Elles(ils) apprennent aux enfants, ce que nos avons appris ,nous même autrefois:  - noeuds;cordages etc...-,utilisee couteaus, pelles ,haches ,
à nous orienter grâce à l'aide des boussoles , des étoiles, à se repérer avec notre environnnement église,arbres ,maisons etc...)
On ne trouve cette pédagogie ,que dans les mouvements commmes  le scoutismes ou guidismes (filles).


Quand on si engage ,on y reste dans l'âme toute sa vie
Quand on arrête, on aimerait y retourner cela reste en nous
Le scoutisme n'est pas un mouvement militaire, il a été fondé.
 « Le scoutisme est une organisation mondiale et bénévole dont le but est le développement personnel des enfants et adolescents des deux sexes par une éducation morale, physique, pratique et civique. Le mouvement, qui compte aujourd'hui prés de 25 millions de membres répartis dans 136 pays, fut fondé par Lord Robert Baden-Powell. »
Mais ce n'est pas parce que l'on porte un uniformes ;  que nous sommes fières de porter  car il représrente notre mouvement et il est respecté.
Il a évolué à travers le siècle ainsi que l'uniforme que porte tout scout de part le monde.


 Les jeunes, étaient fièrs de porter le costume.

Chaque été, en juillet ou aout, nous faisons un grands camps,
qui se prépare tous au long de l'année par des réunions le samedi ou quelques wend-end .
Elles (ils) sont impatients d'y arriver
Elles (ils) trouvent actuellement différents scoutisme de différentes religions
(laicque,catholique,protestants,juifs,musulmans etc...)
mais le plus ressemblant à celui du créateur (BADEB POWEL°°)
est celui du scoutisme européeens, qui ne sont pas mixte et on garder l'uniforme sauf le chapeaux


Différents dérivés du guidismes et scoutismes:
- -louveteaux,scouts,routier pour les garçons
-louvettes,guides;guides ainnees pour les filles
tandis que chez les scouts de frances ,ils sont mixtes
les louveteaux,louvettes sont les plus jeunes de 8-12 ans

les scouts,les guides sont les jeunes de 13-16 ans environs,
qui vivent en troupes;  ensuite il y a routiers et les guides ainnées  16-18 ou 19 qui se prépare à être assitants)tes) et chef

Assitantes et assistantants sont des aides aux chefs (car il y a qu'un chef surtout chez les louveteaus qui vivent en "meutes" à la façon mowglie
( basé sur l'hitoire du livre de la jungle).

Le chef qui dirige  et coordonne le groupe est le responsable.
Ce que l'on apprend aux jeunes : à decouvrir à travers les jeux ,tous en
s'amusant et en rigolant, jamais en forçant l'enfant; il faut que cela soit un plaisir pour lui et qu'il soit heureux d'appartenir et être dans ce mouvement

Ceux qui font partie des guides d'Europe sont:
- d'abord louvette, -guides, -et asssistante (louvetisme)
 L'uniforne se compose tout de bleue, -jupes bleue marine
-chemise bleue claire, -pull bleue marine, -bérêt bleue marine et foulard
Chaque foulard est composee de 2 couleurs.
Les couleurs ont une signification
EX:  jaune (couleur de la joie), vert ( couleurs de l'esperance)
Chez les scouts et guides
il y a un nom de patrouille et un cri de ressemblement
ils ont aussi un stafe ( baton avec un drapon ,et sur ce drapeau est representé l'emblème de l'animal.
Chaque patrouille: c'est le CP ( chef de patrouille qui est le responsable)
Ils en ont tous un différent, ils ne s'en séparent jamais.
Le soir elles(ils) se  ressemblent autours du feu pour préparer la veillee
Elles(ils) chantent, dansent, font des jeux, des mime, des spectacles etc....
Ils pouvent trouver des patrouilles alpines et même marines.
Dans ce cas; leurs activites sont basées dans leurs domaines ,ainsi que leurs sorties
Ce mouvement est super .... 

L'insigne:
L’insigne des Guides et Scouts d’Europe a été choisi par nos fondateurs à Cologne, en Allemagne, en 1956.

Les statuts de l’Union internationale des Guides et Scouts d’Europe précisent que : «  l’insigne commun à toutes les associations membres de l’Union est la croix rouge à huit pointes de l’abbaye de MORIMOND (dite communément ‘croix de l’ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem’), chargée d’une fleur de lys d’or symbolisant le scoutisme. »

Sa Biographie:
Lord Baden-Powell, fondateur du scoutisme.
Robert Stephenson Smyth Baden-Powell, dit « BP » (prononcer Bipi), est né le 22 février 1857 dans le quartier de Paddington à Londres. Il est le huitième des 10 enfants (dont 3 morts en bas âge) du Révérend Baden Powell, professeur de mathématiques à l'université d'Oxford, et d'Henriette Grace Powell. Il est prénommé Robert Stephenson Smyth, du nom de son parrain Robert Stephenson (fils de George Stephenson), et des ses grands-parents maternels (dont l'amiral William Henri Smyth, qui est aussi géographe et astronome). Son père décède alors qu'il a 3 ans.

Baden-Powell fait ses études à Chartehouse, collège réputé pour sa discipline. Baden-Powell est un adepte de l’école buissonnière et se cache régulièrement dans le bois derrière l’établissement scolaire. Il y développe son sens de l’observation. Ses frères l’emmènent régulièrement explorer la campagne, camper et naviguer.

Il n'a jamais été un très bon élève et rate ses examens d’entrée à l'université. Il se présente alors à l’école militaire et obtient la seconde place au concours d’entrée, à 19 ans (1876).

 Il entre comme boursier à l' école de Chaterhouse à l' âge de 13 ans.

6 ans plus tard, il passa son examen d' entrée à l' armée, qu' il réussit brillamment, et fût nommé officier au 13è régiment Hussard, cantonné à Lucknow. C' est là qu' il apprendra ce qu' est le "métier d' éclaireur".

Il intègre le 13e Hussards, un régiment de cavalerie, et est dispensé de suivre les stages de l'école d'officiers. En 1877, il est envoyé comme sous-lieutenant en Inde (alors colonie britannique). C'est pendant ses loisirs qu'il s'intéresse plus particulièrement au travail des éclaireurs, et qu'il se rend compte de leur importance dans les opérations militaires.

À l'âge de 26 ans, il est promu capitaine. Son régiment est déplacé en Afrique du Sud, où il a l'occasion d'entrer en contact avec des « éclaireurs » indigènes pour lesquels il a beaucoup d'admiration. Il se perfectionne ainsi dans l'art de l'approche et de l'exploration. C'est en Afrique qu'il a pour la première fois la possibilité de former des éclaireurs militaires selon ses méthodes : il les forme en petites unités ou patrouilles, chacune sous les ordres d'un chef, et attribue aux plus méritants un insigne dont le dessin s'inspire du point Nord de la boussole, très similaire à ce qui deviendra le badge du scoutisme mondial.

Il a une brillante carrière militaire, respecté et obéi parce qu’il est un chef qui donne l'exemple. Il passe par les Indes où il devient, entre-autres, instructeur, l’Afghanistan, les Balkans, Malte, la Russie (comme agent de renseignement) et surtout en Afrique du sud.

L'événement qui le rend célèbre dans tout l'empire britannique est le sauvetage de la petite ville de Mafeking en 1899, durant la guerre des Boers (contre les Hollandais). Avec beaucoup d'astuce et de courage communicatif, il réussit à sauver la ville qui est assiégée depuis 217 jours par des troupes ennemies quatre fois plus nombreuses. Il utilise les jeunes de la ville comme estafettes (pour transmettre des messages à pied et à vélo), comme observateurs, sentinelles ou éclaireurs. (cf. siège de Mafeking).

À la libération de la ville, le 16 mai 1900, il est acclamé comme un héros et nommé major-général. Il prouva que des jeunes étaient tout à fait capables de réussir une mission, pourvu qu'on leur fasse confiance. Il publie ses observations sous le nom de Scouting (L’art des éclaireurs) dans un petit fascicule destiné aux militaires appelé : Aids to scouting.

 Création du scoutisme

À son retour au Royaume-Uni, il est accueilli triomphalement. Il constate que Aids to scouting a un immense succès auprès des garçons britanniques et est utilisé par des éducateurs. Il reçoit même beaucoup de courriers de garçons lui demandant des conseils. Marqué par la jeunesse britannique des quartiers désœuvrés, souvent en mauvaise santé et délinquante, il décide de mettre en pratique tous les principes qu’il a observés à la guerre au service de jeunes garçons et dans une optique de paix.

« À la fin de ma carrière militaire, dit Baden-Powell, je me mis à l'œuvre pour transformer ce qui était un art d'apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d'apprendre aux jeunes à faire la paix ; le scoutisme n'a rien de commun avec les principes militaires. »

Robert Baden-Powell
En 1907, alors âgé de 50 ans, il organise un camp de quinze jours avec une vingtaine de garçon de différentes classes sociales sur l'île de Brownsea. Il y teste ses idées d'éducation par le jeu, d'indépendance et de confiance.
À la suite de ce camp, Sir William Smith (fondateur des boy’s brigade) lui demande d’écrire un ouvrage sur la manière dont le scouting pouvait être adapté à la jeunesse qu’il appelle : Scouting for boys (Éclaireurs).

Avec ce livre, il tente de lancer un nouveau mouvement autonome. Il crée la base du scoutisme avec les cinq buts :
1. Santé,
2. Sens du concret,
3. Personnalité,
4. Service,
5. Sens de Dieu.

Ainsi que les dix articles de la loi scoute et la promesse scoute qui n'imposent aucune interdiction mais proposent une hygiène de vie que chaque adhérent promet d’essayer de mettre en pratique (faire de son mieux).
C’est en 1909, que les premières compagnies de guides apparaissent organisées par Agnès Baden-Powell.

En 1910, il différencie trois classes d’âge :

1. Les Louveteaux (8-11 ans)
2. Les Éclaireurs (12-17ans)
3. Les Routiers (17 ans et +)

En 1918, il publie une revue intitulée Girl guiding edition. Il appelle le mouvement féminin les Guides plutôt que scoutes ou éclaireuses car il estime que leur rôle n’est pas d’éclairer mais de guider. « Une femme qui est capable de se tirer d’affaire toute seule est respectée aussi bien par les hommes que par les femmes. Ils sont toujours prêts à suivre ses conseils et son exemple, elle est leur guide. »

En 1910, sur les conseils du roi du Royaume-Uni Édouard VII, il démissionne de l’armée pour prendre la direction du mouvement qu’il vient de lancer.

En 1912, il se marie avec Olave Saint Claire Soames, qui devient Chef-guide mondiale.

Le mouvement prend vite beaucoup d'importance, et se développe dans de nombreux pays du monde. Le Jamboree de 1920 réunit pour la première fois des scouts de 21 pays. Baden-Powell y fut nommé World Chief (chef scout mondial).
1928, passage de BP au Grand Camp des Lones.
En 1927, il est anobli par le roi Georges V. Il prend le nom de Lord Baden-Powell of Gilwell, du nom d'une propriété qu'il a reçue de la famille McLaren pour en faire un centre de formation des chefs.
Aujourd'hui, il y a plus de 28 000 000 de scouts dans plus de 216 pays du monde entier.

 Dernier mot

Baden-Powell et son épouse passent beaucoup de leur temps à parcourir le monde pour soutenir le scoutisme dans son développement, et participent aux cérémonies de création du mouvement dans de nouveaux pays. À la fin de sa vie, il se retire au Kenya et fait parvenir aux scouts du monde entier son dernier message :

« Ceci est juste un petit mot d'adieu, pour vous rappeler, quand j'aurai disparu, que vous devez tâcher dans la vie d'être heureux et de rendre les autres heureux. Que cela paraît facile et agréable, n'est-ce pas ? C'est tout d'abord par la bonne action quotidienne que vous apprendrez à apporter le bonheur aux autres. La meilleure manière d'atteindre le bonheur est de le répandre autour de vous.
J'ai eu une vie très heureuse, et j'aimerais qu'on puisse en dire autant de chacun de vous. Je crois que Dieu vous a placé dans ce monde pour y être heureux et jouir de la vie. Ce n'est ni la richesse, ni le succès, ni l'indulgence envers soi-même qui créent le bonheur.
L'étude de la nature vous apprendra que Dieu a créé des choses belles et merveilleuses afin que vous en jouissiez. Contentez-vous de ce que vous avez et faites-en le meilleur usage possible. Regardez le beau côté des choses et non le plus sombre.
Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu'il ne l'était quand vous y êtes venus et quand l'heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant que vous n'avez pas perdu votre temps et que vous avez fait « de votre mieux ».
Soyez prêts à vivre heureux et à mourir heureux. Soyez toujours fidèles à votre promesse même quand vous serez adultes.
Que Dieu vous aide.
Votre ami
Baden-Powell »
Il meurt le 8 janvier 1941 au Kenya où il est enterré. Sur sa tombe est gravé un symbole, le signe « fin de piste ».


Beden Powell et son épouse

Lady Baden-Powell continua son rôle de lien entre les éclaireuses du monde entier. Elle est décédée le 25 juin 1978 en Angleterre.

LE DERNIER MESSAGE de LORD BADEN - POWELL
   " Si, par hasard, vous avez assisté à la représentation de Peter Pan, vous vous souviendrez que le chef des pirates était toujours en train le préparer son dernier discours car il craignait fort que l'heure de sa mort venue, il n'eut plus le temps de le prononcer. C'est à peu près la situation dans laquelle je me trouve, et bien que je ne sois pas sur le point de mourir, je sais que cela m'arrivera un de ces prochains jours et je désire vous envoyer un mot d'adieu.
 Rappelez vous que c'est le dernier message que vous recevrez de moi, aussi méditez le.
 J'ai eu une vie très heureuse et je voudrais qu'on puisse en dire autant de chacun de vous. Je crois que DIEU nous a placée dans ce monde pour y être heureux et pour y jouir de la vie. Ce n'est ni la richesse, ni le succès, ni la satisfaction égoïste de nos appétits qui crée le bonheur. Vous y arriverez tout d'abord en faisant de vous, dès l'enfance, des êtres sains et forts qui pourront plus tard se rendre utiles et jouir ainsi de la vie lorsqu'ils seront des hommes.
. L'étude de la nature vous apprendra que DIEU a créé des choses belles et merveilleuses afin que vous en jouissiez. Contentez vous de ce que vous avez et faites en le meilleur usage possible. Regardez le beau côté des choses plutôt que le côté sombre.
. Mais le véritable chemin du bonheur est de donner celui-ci aux autres. Essayez de quitter la terre en la laissant un peu meilleure que vous ne l'avez trouvée et quand l'heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant que vous n'avez pas perdu votre temps et que vous avez fait de votre mieux .
. Soyez toujours prête à vivre heureux et à mourir heureux. Soyez toujours fidèles à votre promesse d'éclaireur même quand vous aurez cessé d'être un enfant - et que DIEU vous aide à y parvenir ! "

                            Votre ami, BADEN-POWELL 


Un jamboree est un rassemblement de scouts.

Selon le dictionnaire Petit Robert de la langue française, le mot « jamboree » est un mot anglais issu de l'hindi, apparu en 1910, qui désigne un rassemblement de scouts. Ce terme a été utilisé par Baden-Powell, fondateur du scoutisme, pour désigner les rassemblements scouts.

Baden-Powell a écrit à ce sujet : « Quelle que soit l'origine de ce mot, il aura un sens tout à fait distinct pour la plupart des gens à partir de cette année (1920). Il sera associé pour eux à l'idée du plus grand rassemblement de garçons qui ait jamais été tenu. « Jamboree » évoque une joyeuse réunion de garçons arborant un chapeau à large bord et un large sourire, avec la chemise, la culotte courte, le foulard et le bâton. C'est eux qui comptent dans un jamboree. »

Des éditions diversement abrégées de l'Oxford Dictionary indiquent : « Mot d'origine incertaine » et en donnent trois sens :

celui de festivités, de réjouissances bruyantes et même de beuverie (argot américain);
celui de réunion des cinq plus forts atouts dans un certain jeu de cartes américain;

celui de rassemblement de boy scouts; appliqué à l'origine au rallye international tenu à Olympia, en août 1920.

Ce mot aurait été proposé par Baden-Powell lui-même, après qu'il eut refusé d'autres propositions plus classiques, rallye, parade, etc., car il voulait un mot nouveau, neuf, pour identifier ce rassemblement spécifique.

Quoi qu'il en soit, le jamboree se veut être une fête extraordinaire, rassemblant tous les scouts du monde, ennemis d'hier, de religions différentes, autour d'un même feu, symbole de la grande fraternité scoute.

Il se tient tous les 4 ans dans un pays différent. C’est, avant tout, un événement éducatif pour promouvoir la paix et la compréhension entre les jeunes de toute la planète.


Célébrer 100 ans de scoutisme
Le 1er août, les scouts salueront le lever du soleil au son de la corne de kudu dans une série de célébrations du centenaire dans le monde entier. La journée se poursuivra par une fête de rue internationale où l’on se fera de nouveaux amis, où différentes cultures seront partagées et appréciées et où la paix mondiale semblera réalisable.
"Les gens étaient gais et chantaient en se promenant. Tout le monde se disait “bonjour”. Il ne semblait y avoir aucun obstacle à la communication".


Quelques dates:
 22 février 1857  Naissance à Londres de Robert Stephenson Smyth Baden-Powell
 1876  Entrée dans l’armée
 22 février 1889  Naissance de Olave St. Clair Soames
 1897  Baden-Powell nommé colonel
1899  Défense de Mafeking en Afrique du Sud
 Publication de Aids to Scouting
 1900  Nommé général
 1907  Camp expérimental de Brownsea
 1908  Publication de Scouting for Boys (Éclaireurs)
 1910 Premier voyage au Canada
 1912  Mariage avec Olave St. Clair Soames
 1920  B.-P. proclamé Chef scout du monde
 1929  Anobli, devient Lord Baden-Powell of Gilwell
 1935  Quatrième et dernier voyage au Canada
 8 janvier 1941   Décès à Nyeri au Kenya
Quelques(autres) dates

 1907 Camp de Brownsea
 1908 Publication de Scouting for Boys (Éclaireurs)
 1909  Institution des Éclaireuses
 1916  Institution des Louveteaux
 1919  Acquisition de Gilwell Park et début des cours de formation
 1920  Premier jamboree mondial, Olympia, Londres: 8 000 participants
 Première conférence internationale du scoutisme Fondation du Bureau international du scoutisme
 1922  Institution des Routiers Premier recensement mondial: 1 019 205 scouts dans 31 pays
 1925  Inauguration du Chalet scout international, Kandersterg, en Suisse
 1950  Cinq millions de scouts dans 50 pays
 1954  Premier jamboree arabe, en Syrie
 1955  Huitième jamboree mondial à Niagara-sur-le-Lac au Canada
 15e Conférence mondiale du scoutisme à Niagara Falls
 1957  Le Bureau mondial déménage à Ottawa.
 1958  Premier jamboree-sur-les-ondes
 1963 Création des pionniers en France (la division de la branche pour adolescents en deux groupes d’âge sera adoptée au fil des ans par plusieurs organisations scoutes nationales, dont l’Association des Scouts du Canada en 1966)
 1965  Premier jamboree panaméricain, au Brésil
1968  Transfert du siège du Bureau mondial à Genève en Suisse
 1969  Le nombre de scouts atteint 12 millions.
 1972  Premier Séminaire international de développement communautaire, au Dahomey (aujourd’hui le Bénin)
 1977  23e Conférence mondiale du scoutisme à Montréal
 1981  L’OMMS reçoit le Prix Unesco de l’éducation pour la paix.
 1988  Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement récompense le Mouvement scout. La 31e Conférence mondiale du scoutisme adopte une stratégie pour le scoutisme qui privilégie le Programme des jeunes et l'encadrement des ressources adultes.
 1996 La 34e Conférence mondiale du scoutisme entérine la Charte de Marrakech, élaborée deux ans plus tôt pour orienter la coopération scoute internationale.
1997  L'OMMS se joint à quatre autres organismes mondiaux pour la jeunesse pour une Déclaration sur l'éducation des jeunes.
1999  25 millions de scouts dans 216 pays et territoires Adoption d'une Déclaration de mission du scoutisme


Les différents types de jamboree

Calendrier des jamborees


Avez-vous envie de vous amuser? De vivre toute une aventure? De relever des défis? Et bien, participez au Jamboree Scout canadien à Sylvan Lake en Alberta du 6 au 13 juillet 2013.

Cet évènement rassemblera des adultes et des jeunes de partout au Canada et dans le monde afin de leur faire vivre l'expérience ultime du scoutisme. Les scouts noueront des amitiés et vivront des aventures enrichissantes qui les feront grandir comme seul un Jamboree peut le faire.


 2015 : 23e jamboree mondial à Kirarahama, Yamaguchi Prefecture (Japon)


Prière des scouts et Guides
(d'après saint François)
Seigneur,
Fais de nous un instrument de ta paix!
Apprends-nous à répondre
A la haine par l'amour
A la discorde par l'union
A l'erreur par la vérité
Au désordre par la clarté de ton règne!
Rends nos coeurs droits et ouverts
Pour savoir découvrir ton visage
Dans celui de chaque compagnon
Rencontré au carrefours du monde.


Nous avons un défi à relever: changer nos communautés, changer le scoutisme
… l’avenir est entre nos mains!
 
1. Accroitre la population chrétienne, qui ne représente aujourd’hui
avec ses 3% qu’une petite minorité.
2. Lutter contre la légerté des moeurs actuelles.
3. Lutter contre la mise  à l’écart de Dieu, de la religion, de l’Eglise.
4. Lutter contre la dispertion familiale.
5.Démarginaliser le role de notre mouvement face au scoutisme catholique
international.
6. Sortir notre scoutisme de l’isolement dans lequel il se trouve au
sein de la societé et de l’Eglise.
7. Palier au manque de chefs scouts formés.
8. Palier au manque de ressources materielles.

Il est manifeste que l’évolution de nos mouvements est lente et
incertaine mais les scouts de nos Eglises et de nos paroisses ne
disposent pas actuellement du soutien qui leur est nécessaire ni de
l’attention spirituelle suffisante pour jouer leur role. Le programme
des scouts est encore aujourd’hui axé sur l’organisation de festivals,
la pratique musicale et autres activités civiles sans assez prendre en
considération le développement spirituel et éducatif de ses membres.
 
A. Le scoutisme n’est pas un pocédé éducatif et spirituel conventionnel.
B. Les scouts doivent prendre part aux devoirs éducatifs et spirituels
de nos églises.
C. Les jeunes prêtres doivent etre encouragés à participer aux actvités
scouts, à joindre leurs camps, excursions et travaux volontaires afin
d’y construire des relations d’amitié, confiants en ce qu’ils peuvent
améliorer la vie spirituelle de leurs membres.
D. Mettre en place des chefs peut également aider au renouveau de la
confiance parmis les scouts, à travers le témoignage de leur vie
quotidienne. Par ce moyen, ils seront invités à se rapprocher de Dieu et
des autres.
E. Mettre en place une structure de formation pour ces chefs et leur
proposer des lectures sur les bases d’un scoutisme chrétien.
F. Publier un magazine sur le scoutisme catholique en respect avec le
programme  éducatif et spirituel propre à ce mouvement .
Enfin, encourager tous les chefs et membres des
mouvements à changer leur mentalité en vue d’un meilleur esprit scout.
Il est important que chacun comprenne que le scoutisme est une
spiritualité de vie; aussi, travaillons de toutes nos forces à sa
progression et à sa prospérité.

“ Si toutes les voies sont obscures, notre Dieu est vivant et il éclaire
nos vies quotidiennes”.


Retour Index:
Mars   //  Accueil
 
 

Vous voulez envoyez cette page à un ami(e)?
Cliquez sur ce logo: 



Hit-Parade
  annuaire