Journée mondiale des Grands-mères

1er dimanche du mois de mars

"Une maman formidable donne toujours une grand-mère exceptionnelle."
  [Jean Gastaldi]

"Les enfants martyrs sont ceux qu'on embrasse trop. Les grand-mères sont particulièrement recherchées pour cette tâche de tortionnaire."
  [Henry de Montherlant]

La fête des grands mères

Les grand-mères sont à l’honneur chaque année le premier dimanche de mars depuis 1987.  En attendant que les papys aient aussi leur jour, n’oubliez pas de témoigner votre affection à "bonne-maman", "mamie" ou "grand-mère". 

Depuis presque 20 ans, le premier dimanche de Mars, les grands-mères sont à l’honneur. Crée par la marque de café du même nom, la fête des grands-mères est une journée qui permet de montrer toute son affection à nos mamies. Même si cette fête est un peu commerciale, c’est sympa d’en profiter pour leur faire plaisir. 
Après tout, nos grands-mères sont les piliers de la famille. Elles apportent leur soutien et sont celles qui transmettent les traditions familiales. 
Elles connaissent nos petits secrets mais ne nous disputent pas (ou peu !!). Elles aiment s’occuper de leurs petits enfants et nous emmener au ciné ou au fast food. Elles nous écoutent nous plaindre et ont souvent un conseil juste et réfléchi.
Comme le disent si bien les plus petits : "Les grands-mères sont des mères qui ont grandi". D’ailleurs, bien souvent, elles admettent qu’elles sont beaucoup plus souples et cools avec leurs petits enfants qu’elles ne l’étaient avec leurs enfants. Ce n’est pas pour rien qu’elles deviennent nos complices. Grâce à elles, les liens familiaux sont renforcés et les générations se rapprochent. 
Aujourd’hui, les mamies sont modernes ; elles n’ont plus l’image de vieille dame habillée de noir, ce sont des mamies actives ! Elles vont à la salle de sport et au musée, elles font du shopping et profitent de leur temps libre pour voyager. Parfois même, elles deviennent des pros de l’internet et vont jusqu’à créer des blogs pour tenir la famille au courant de leurs activités. 
Avec elles, on fait des promenades en plein air, des jeux de société, de la lecture, de la cuisine. Elles nous donnent tous leurs bons plans pour bien grandir. C’est ce qu’on appelle les remèdes de grand-mère : des recettes, des soins, des petites astuces, bref, plein de bonnes idées qu’on ne connaît que par elles !
Alors, quand viendra le premier dimanche de mars, envoyez une petite carte postale ou passez un petit coup de fil. Ces attentions font toujours plaisir et c’est un bon moyen pour les remercier d’être là, tout simplement ! 


Les chiffres :

En France, il y a plus de 6 millions de grands-mères,
Elles ont en moyenne 65 ans, 
Elles ont en moyenne 4 petits enfants, 
11% d’entre elles sont déjà des arrières-grands-mères,
Pour 80% d’entre elles, le plus important est de faire plaisir à leurs petits enfants.

"Les grands-mères méritent bien qu'une journée leur soit dédiée"
MONTRÉAL, le 4 mars /CNW Telbec/ -
En France et aux États-Unis, on célèbre la fête des grands-mères au début de mars. L'Association des grands-parents du Québec (AGPQ) a décidé elle aussi de souligner leur dévouement.

"Il faut garder la forme. Ma grand-mère a commencé à marcher sept kilomètres par jour à soixante ans. Elle en a aujourd'hui quatre-vingt-dix-sept, et on ne sait absolument pas où elle est."

"Une mère devient une véritable grand-mère le jour où elle ne remarque plus les erreurs de ses enfants, étant émerveillée par ses petits-enfants."
  [Lois Wyse]


Origine de la fête des grands-mères

La fête des mères avait déjà été imaginée par Napoléon, et elle a été officialisée en France en 1950. En ce qui concerne la fête des grands-mères, on peut dire que son origine est commerciale car elle a été créée dans les années 80 par la marque de café Grand'mère du groupe Kraft Jacobs Suchard. Depuis on fête les mamies tous les premiers dimanches de mars. Comme la fête des grands-mères a pris de plus en plus de popularité le long des années, elle est aujourd'hui inscrite dans les calendriers français.


Grand-mère versus Mamie 

Chacun de nous se souvient de la grand-mère comme ayant une aura mythique, magique; elle pouvait transformer tous nos désirs en réalité en un clin d'œil. Elle est la personne qui a donné une dimension onirique à notre enfance. 
Pourtant, l'aïeule des années 1900 n'a plus aucun rapport avec nos les jeunes grands-mères actuelles. Même leur nom est différent : Grand-mère, Mère-grand, Mamie, Mémère, Mémé est devenu aujourd'hui « Mamie ». 
La grand-mère qui gardait les enfants quand la mère travaillait toute la journée et qui nous a transmis les vraies valeurs morales et religieuses, a changé un peu de visage. Elle est un peu plus sophistiquée, plus moderne. C'est surtout la mamie qui nous livre bien des secrets de beauté, toujours des solutions simples, pratiques et pas chères : du citron pour avoir des cheveux brillants, du lait cru et des concombres pour un visage parfait. Une raison de plus pour l'adorer ! 

Une tasse de café avec la grand-mère 

C'est en 1965 que le Café Grand'Mère prit naissance dans le nord de la France. L'épicier de Roubaix René Monnier lança cette nouvelle marque de café, dont sa femme lui proposa le nom. C'est toujours elle qui a choisi le personnage de la grand-mère souriante et accueillante pour l'icône de la marque. Et il semble qu'elle a eu une bonne idée… 
L'image de la grand-mère est associée aujourd'hui avec le savoir-faire, l'héritage de la tradition, le bonheur familial. C'est pourquoi quand on boit une tasse de café avec grand-mère, c'est bien plus qu'un café, c'est le plaisir de la quiétude que la grand-mère nous inspire, c'est le doux souvenir de enfance qu'elle a su embellir. 
Astuces Navi-Mag : Bien que ce soit une fête commerciale à l'origine, c'est quand même une bonne occasion de penser plus particulièrement à nos grands-mères. Un bouquet de fleurs, une jolie carte, un chocolat à savourer avec la tasse de café, ce sont seulement quelques idées de cadeaux pour grand-mère. Vous pouvez les offrir le 5 mars, quand vous visiterez vos grands-parents. Pensez-y ! 


Des fleurs pour la fête des grand-mères

La fête des grand-mères peut être considérée comme une fête relativement récente puisqu'elle n'a été créée qu'en 1987. A l'origine cette fête est une fête commerciale instaurée par une grande marque de café. Mais au cours des années elle a fini par prendre une toute autre tournure et a gagné en popularité et en importance. Ainsi de nos jours, toutes les grands-mères sont célébrées au même titre que les mères. Aussi, lors de cette fête des grands-mères, tout le monde s'attèlent à offrir des cadeaux aux dames assez âgées pour leur exprimer leur attachement et leur respect. Mais quels cadeaux offrir à une grand-mère? Ne cherchez pas loin, commencez déjà par lui offrir un magnifique bouquet de fleurs.
La fête des grands-mères se tient le premier dimanche du mois de Mars est une véritable occasion pour les adultes et les enfants de montrer à quel point ils aiment leurs grands-mères chéries. Tout le monde s'attèle donc lors de cette fête à faire énormément plaisir à ces vielles personnes à travers de petites manifestations, des repas succulents en famille et surtout des cadeaux. C'est justement à ce niveau que les fleurs jouent un très grand rôle. En effet il n'y a rien de mieux que d'offrir un magnifique bouquet de fleurs à une grand-mère pour lui dire qu'on l'aime. Et même si on a l'intention d'offrir d'autres cadeaux, le bouquet de fleurs peut très bien servir d'introduction. Mais attention à bien faire la sélection des fleurs de votre bouquet car plus elles seront belles et bien agencées, plus votre grand-mère les appréciera et sera heureuse. 


L’importance affective des grand-mères

Les grands-mères sont souvent les piliers de la famille par le soutien qu’elles apportent aux mamans qui travaillent et parce que ce sont elles qui transmettent les traditions familiales. 
Elles occupent une place particulière dans le cœur de leurs petits-enfants et sont les premières à admettre qu’elles sont plus indulgentes avec leurs petits enfants qu’elles ne l’étaient avec leurs enfants. Elles contribuent beaucoup à renforcer les liens familiaux entre générations. 
Alors, dimanche prochain, pour la fête des grand-mères, n’oubliez pas que même les petites attentions font toujours plaisir et envoyez une carte postale ou passez un petit coup de fil. Nos grand-mères le valent bien ! 


La pluie sur le toit de grand-mère
mercredi 21 janvier 2009, par Louenas H.

Je me souviens : Il pleut. Il pleut rageusement. Il pleut des cordes. La nuit opaque est trouée au lointain par de fluettes lumières. Des lumières brumeuses. Brumeuses et nébuleuses sont les lumières. Pas franches sont les lumières. Comme des ampoules derrière des verres fumants sont les lumières. Des étoiles faiblardes accrochées aux cimes. Des lumières qu’on eût dit allumées dans l’eau. Des lumières à pétrole ou flamboiement des feux de rameaux. La pluie rageuse crépite sur le toit, sur la tuile, sur le zinc. Elle fait des bruits de mitraille, la pluie. Des bruits de jets de couscous dur fait la pluie. Des rivières descendent des toits. Des cascades. Des rivières et des cascades. Il me reste deux heures avant l’école. Le crépitement me réveille. Mes tantes dorment toujours. Elles roupillent. Elles sont jeunes et extenuées. Dans deux heures l’école. Monsieur Zabala. Monsieur Zabala symbolise l’école… Et l’État. Un goût nauséeux et carcéral. J’aime bien me réveiller deux heures ou plus avant. C’est pour vivre une journée avant. Deux heures c’est une journée. L’eau bout sur le feu pour me rincer le visage parce qu’il fait froid. Le café noir de grand-mère écume sur le feu, elle ne veut pas le sortir du feu, parce que comme ça il est plus parfumé et succulent. Il n’est pas succulent le café. Le café du feu est succulent. Grand-mère s’assoit en fakir sur l’oreiller de paille. C’est pour mieux embrasser le feu. Le coq des voisins, mes lointains oncles, s’égosille. Il perd la voix. Il perd la voix à vouloir imposer le jour. Il nasille et perd la voix. Mes tantes cadettes sont très extenuées. Elles roupillent toujours. Je ne veux pas les réveiller. La chambre de feu est à moi. Je ne veux pas la partager. Les cordes de pluie brillent. Elles font des signes de feu… au feu. Des signes malicieux. Des épées en feu. La pluie sur les tuiles tambourine. Je vois pleuvoir du feu. Le feu s’essouffle. Grand-mère s’époumone à le souffler. Son souffle est tempétueux. Son souffle tempétueux fait sur les rameaux des bruits de cassures. Grand-mère ébouriffe le feu. Le feu prend. Le feu danse sur les murs. Grand-mère s’époumone pour se mêler à sa danse. Des larmes montent dans ses yeux. De mes yeux descendent des larmes. J’écrase une larme causée par les volutes de fumée. Le feu est ému. Il arrête de fumer. La voix de grand-mère est sommeilleuse. Elle tousse. Elle se racle la gorge. Il y a des cailloux dans sa gorge. La tête du rameau de frêne brasille. Il pleut dehors. Il pleut rageusement. La nuit vire au jour. Un soupçon de bleu foncé déflore le mystère virginal de la nuit. Un morceau bleuté dans le ciel se retire avec une étoile. L’école m’emmerde. J’aime l’école seulement à l’approche des vacances. Pour mieux aimer les vacances j’aime l’approche des vacances. Il fait froid, il pleut, la rivière gronde, elle charrie des arbres certainement. Des arbres et peut-être des gens. La route est peut-être coupée. La route est coupée. Aujourd’hui c’est le feu toute la journée et les contes de grand-mère…

- Tu t’en rappelles ? dit grand-mère. 
- Et comment ? Comme hier. 
- C’est là que tu dormais parfois, dit grand-mère. 
- Je m’en souviens. 
- Oui. Tu dormais là. 
- J’entendais le bruit des souris et le vieux chien qui clabaude… 
- Tu aimais te lever avant tout le monde, dit grand-mère. 
- Comme hier… 
- Tu aimais l’odeur du café.

… Et toutes les odeurs de mon enfance. Et tout avait une odeur et de la couleur, les choses inodores et incolores s’entend. Nous étions petits mais grand était le monde à nos yeux… Il n’était pas petit le monde à nos yeux.

L'histoire du tablier de Grand'Mère

 Le principal usage du tablier de Grand'Mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela, il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau; il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants, et à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.

  Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois, les oeufs fêlés qui finissaient dans le fourneau.

 Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d'abri à des enfants timides; et quand le temps était frais, Grand'Mère s'en emmitouflait les bras. 

 Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet  agité au-dessus du feu de bois. C'est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine. 

 Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes. Après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux. 
En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l'arbre. 

 Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c'était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire disparaître la poussière. 

 À l'heure de servir le repas, Grand'Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes au champ savaient aussitôt qu'ils devaient passer à table. 

 Grand'Mère l'utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur  le rebord de la fenêtre pour qu'elle refroidisse, tandis que, de nos jours, sa petite-fille la pose là pour décongeler. 

 Il faudra de bien longues années avant que quelqu'un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.

Auteur inconnu

Une grand-mère 
vue par un enfant de 8 ans

Une grand-mère est une femme qui n'a pas d'enfants à elle; c'est pour ça qu'elle aime les enfants des autres.

Les grands-mères n'ont rien à faire, elles n'ont qu'à être là.

Quand elles nous amènent en promenade, elles marchent lentement à côté des belles feuilles et des chenilles.

Elles ne disent jamais: «avance plus vite, dépêche-toi».

En général, elles sont grosses, mais pas trop, pour pouvoir attacher nos souliers.

Elles savent toujours qu'on a besoin d'un deuxième morceau de gâteau ou du plus gros.

Une vraie grand-mère ne tape jamais un enfant, elle se met en colère en riant.

Les grands-mères portent des lunettes, et parfois, elles peuvent même enlever leurs dents.

Elles savent être sourdes quand il faut pour ne pas nous gêner quand nous sommes maladroits.

Quand elles nous lisent des histoires, elles ne sautent jamais un bout et elles n'ont rien contre, si on réclame la même histoire plusieurs fois.

Les grands-mères sont les seules adultes qui ont du temps.

Elles savent faire les gestes qui fait du bon quand on a mal.

Les grands-mères ne sont pas aussi fragiles qu'elles le disent, même si elles meurent plus souvent que nous.

Tout le monde devrait essayer d'avoir une grand-mère, surtout ceux qui n'ont pas la télé.
 
 

"Pour rire"

C'est trois vieilles femmes en train de tailler le bout de gras sur un banc du parc de la maison de retraite. La première dit: 
- Plus ça va et moins j'ai de mémoire. Ce matin, je me suis retrouvée en haut de l'escalier, et je ne savais même plus si je venais de monter ou si je m'apprêtais à descendre... 
La deuxième dit: 
- Ouais, c'est encore pire pour moi. L'autre jour, je me suis retrouvée assise sur mon lit sans arriver à savoir si je venais de me réveiller ou si j'allais me coucher... 
Alors la troisième les regarde avec un sourire ironique et dit:
- Eh bien moi, j'ai la mémoire aussi bonne que quand j'étais jeune. Je touche du bois! 
Sur ce, elle donne un petit coup de ses articulations sur le bois du banc (Toc Toc), et tout de suite après, l'air étonné elle dit: 
- Qui est là?

Une vieille tout tremblotante assis sur un banc voit un jeune homme encasqué d'un Walkman s'asseoir près de lui et trembloté tout pareil. 
Le vieille : 
- Parkinson ? 
Le jeune : 
- Non, Michael Jackson.

Une vieille dame se présente à la caisse du cinéma : 
- Faites-vous quelque chose pour les personnes agées ? 
- Oui, madame, nous les réveillons à la fin du film ! 

Qu'est-ce qu'une femme de 90 ans a de plus qu'une femme de 20 ans entre les seins ?
Le nombril !

Une grand-mère se rend chez le médecin et lui dit : 
- Docteur j'ai un petit problème de gaz mais ça ne me gêne pas tellement parce qu'ils ne sont ni bruyants ni odorants... 
Le docteur répond : 
- Je vois ! Prenez ces pilules et revenez me voir la semaine prochaine. 
La semaine suivante, elle se rend a nouveau chez le médecin et dit : 
- Docteur, je ne sais pas ce que vous m'avez donne, mais maintenant mes pets, quoique toujours silencieux, sentent vraiment très mauvais ! 
- Bon, répond le docteur, maintenant que vos sinus ont étés nettoyées, occupons-nous de vos oreilles... 


Dans un train, une vielle mémé n'arrêtes pas de répéter:
- J'ai perdu ma boulette! J'ai perdu ma boulette! J'ai perdu ma boulette... 
Dans le compartiment, les autres voyageurs n'en peuvent plus. Et la vieille dame n'arrêtes toujours pas de répéter :
- J'ai perdu ma boulette ! J'ai perdu ma boulette ! 
Un type se dévoue alors: 
- Ne vous inquiétez pas mémé, on va vous aider à la chercher votre boulette ! 
- J'ai perdu ma boulette... 
il se met alors à 4 pattes pour rechercher la boulette et ne trouvant pas dit alors à la vieille:
- Mémé, désolé mais je ne la trouve pas votre fameuse boulette!
La mémé, se met alors le doigts dans le nez et dit :
- Ça fait rien, je vais m'en refaire une autre... 

VOIR REFLEXION:
L`âge de Grand-mère
Les mains de ma grand-mère
Comment c'est de vieillir
Dans l'bon vieux temps
Il y a 101 ans...
Vieux ou âgé?


Retour Index:
Mars     Accueil
Vous voulez envoyez cette page à un ami(e)?
Cliquez sur ce logo: 







 

 


 



 
 

Hit-Parade