Avril:
Mois national de l'humour

 
Humour, c'est amour ; ironie, c'est mépris.
  [Dominique Noguez]

J'étais triste, l'humour m'a consolé
J'étais malade, l'humour m'a soutenu.
 J'étais seul, l'humour m'a accompagné.
J'étais inquiet, l'humour m'a rassuré.
 Le sens de l'humour, essentiel à la vie.

(auteur inconnu)



Si je ne ris pas au moins une fois par jour (je parle d’un bon éclat de rire), alors ma journée n'est pas complète. Les effets du rire ont quelque chose de particulier qui vient égayer mon humeur, relâcher la tension et évacuer le stress. C’est un peu comme cette sensation que vous avez après une bonne séance d'entraînement et que vous procure la sécrétion d’endorphines !

Non seulement le rire vous procure du plaisir, mais il est aussi contagieux. Ainsi, en faisant rire tout le monde autour de vous, vous illuminez leur journée.

Voici mes suggestions pour pouvoir rire au moins une fois par jour :

Il ne faut pas attendre le premier avril pour jouer un bon tour à l'un de vos collègues de travail.
Trouvez une vidéo amusante sur You Tube et envoyez-la à vos amis.
Appelez un ami et quand il décroche le téléphone, gloussez comme une poule. En passant, je travaille pour les Producteurs de poulet du Canada, alors, je reçois régulièrement ce genre d’appels de la part de mes amis et de ma famille…
Marrez-vous grâce à Facebook. Nous avons lancé un concours aux PPC et avons demandé aux gens de prendre le titre de leur chanson et film préférés et de remplacer l'un des mots par poulet. C’était fou !
Regardez un film comique avec des amis et la famille.
Partagez un de vos moments les plus embarrassants avec des amis, ce qui les encouragera probablement  à faire la même chose.

Besoin d'autres conseils sur les façons de bien vous marrer ? Visitez http://www.humormonth.com/

Le National Humour Month (mois national de l’humour) a été créé par Larry Wilde, directeur du Carmel Institute of Humour.

«Le sens de l'humour est l'un des outils les plus puissants que vous possédez, vous permettant de vous assurer que votre humeur quotidienne et votre santé émotionnelle jouent en faveur de votre santé ».

~ Paul E. McGhee, Ph.D.

"Humour"
On dit couramment que l'humour est une perte de temps et d'argent. Au milieu des années 90, The Bank of America encouragea ses employés à en faire rire un autre tous les jours durant le mois d'avril. Ceux qui réussirent à le faire reçurent un album rempli des anecdotes, caricatures, citations humoristiques utilisées ce mois-là par tous les employés qui participèrent au jeu. Quand certains se sont plaints que ce geste (monter l'album) était une perte de temps et d'argent, la direction répliqua que ce qui constituait vraiment une perte était le stress au travail (pourcentage le plus élevé des dépenses) et que l'expérience d'utiliser l'humour en milieu de travail, outre le plaisir qu'il avait procuré, constituait un bon investissement et était bon pour les affaires. 

Sens de l'humour qui se manifeste chez l'enfant, avant même qu'il ne marche ou qu'il ne parle. 

Mais c'est aussi l'humour qu'on exclut de l'école quand on place le comique sur le bord de la porte et qu'on l'expulse à la première farce, au lieu de s'en faire un complice et une source de plaisir et de joie de vivre susceptible de stimuler la participation, la créativité et la sympathie mutuelle, qui font cruellement défaut dans ces hauts lieux du savoir, à en juger par le nombre de décrocheurs scolaires. 

C'est l'humour qui rend tolérable ce qui est parfois ennuyeux. Définition d'une réunion : c'est un groupe de personnes qui parlent des heures durant des choses qu'elles devraient être en train de faire. 

C'est l'humour qui permet à un être humain de se distancier d'un problème, de le prendre moins au sérieux et, ce faisant, de se sentir moins menacé. C'est l'humour qui poussa un gestionnaire inspiré à écrire sur la porte de son bureau : «Si vous avez un problème, venez me voir pour en discuter ; si vous n'en avez pas, venez me voir pour m'expliquer comment vous faites». 

C'est aussi l'humour qui est regardé d'un oil méfiant dans le milieu du travail, qui est considéré comme une source de distraction, de perte de temps et d'immaturité et, pourquoi pas, d'oisiveté. 

Mais c'est aussi l'humour qui est un outil de communication extraordinaire parce qu'il suscite l'écoute (je n'ai jamais entendu quelqu'un dire : «Fais-moi pas rire aujourd'hui, j'ai assez ri hier») et exige la compréhension. 

C'est l'humour qui rééquilibre le système nerveux, déséquilibré par un stress continu,
 c'est l'humour qui stimule le système immunitaire et protège la santé. 

C'est l'humour qui permet de modifier les émotions et nous accorde une joie temporaire malgré la colère, la peur ou l'anxiété. 

C'est l'humour qui améliore la cohésion et le sentiment d'appartenance dans l'équipe en encourageant la sympathie mutuelle. 

C'est l'humour qui développe la créativité en stimulant les deux hémisphères du cerveau, en imposant un défi à notre intelligence et en suggérant à notre réflexion une démarche inhabituelle. 

Mais c'est aussi l'humour qui peut tout détruire s'il est utilisé dans l'intention de blesser ou de nuire, et qu'il faut utiliser avec compassion, savoir-vivre et respect.
Quand on parle d'humour, surgissent les préjugés. 



Origine récente

Le terme même d'humour est récent ; il nous vient de l'anglais, sous la forme humour, qui désigne à la fois les dispositions du tempérament et les fluides corporels ("humeurs"), dont on pensait qu'ils régissaient le comportement et la santé. Le mot anglais est un emprunt antérieur au français humeur, qui possédait à l'époque les deux sens décrits plus haut. Le mot humour est attesté pour la première fois en français au XVIIIe siècle, entré en France grâce aux liens qu'entretenaient les penseurs des Lumières avec les philosophes britanniques.

Pierre Corneille (1606-1684) utilisait le mot humeur dans le sens "Penchant à la plaisanterie, originalité facétieuse".

Vers 1760, les anglais utilisent le terme humor dans ce sens, se vantant d'être les seuls à avoir cet état d'esprit, puisqu'ils croyaient être les seuls à lui avoir donné un nom. De là vient l'expression humour britannique.

Le mot est donc revenu en français sous la forme humour.

Raison d'être

Les origines et les fonctions du rire engendré par l'humour sont difficiles à cerner ; l'adage populaire « un bon rire vaut un steak » montre qu'il possède en tout cas une fonction cathartique : on se sent bien après avoir ri ; c'est en ce sens que les Anciens le concevaient dans leurs comédies ; il permet, de plus, de dénoncer de manière plus ou moins cachée ce qu'indique la formule consacrée castigat ridendo mores (« Elle corrige les mœurs en riant ») appliquée à la comédie. Pour certains éthologues, le rire, que l'on semble constater chez certaines races de singes, est avant tout le rictus, c'est-à-dire un soulèvement des lèvres afin de montrer les dents ; il pourrait donc être une forme de violence détournée, une inclination à l'agression résumée en une mimique. Vu sous cet angle, l'humour permettrait d'évacuer cette violence, née de la frustration et de la souffrance (surtout dans l'humour noir) ; l'on rejoint là la fonction cathartique. Le lien avec une sensation de malaise peut facilement se vérifier si l'on considère la gêne ressentie par l'auditoire et l'orateur lorsque celui-ci rate un trait d'esprit et ne parvient pas à faire sourire.

Beaucoup d’enquêtes ont été menées sur le thème de l’humour pour en tirer des résultats concluants. En effet, l’humour apparaît pour la plupart des personnes comme un témoignage du bien-être et d’une joie de vivre, pour permettre de décompresser et de prendre du plaisir dans des situations quelconques, à n’importe quel moment. L’humour est en général de manière spontanée (« ça vient comme ça » ; « c’est naturel ») et fort peu de façon calculée. Très peu de faits précis sont rapportés (« la prof de Maths qui s’est cassé la gueule de l’estrade quant elle gueulait pour virer un pote »). L’humour est généralement manié par les jeunes : 39% soulignant que cela s’effectue conjointement avec leurs parents dans une relation duelle.

L'humour est aussi souvent un moyen pour un groupe ou une personne soumis à de fortes pressions sociales ou à de fortes contraintes de s'en échapper. Ainsi les peuples sous le joug soviétique avaient inventé de nombreuses blagues pour lutter tant bien que mal contre l'absurde et la répression. De même, dans les grandes entreprises ou administrations, se développent un jargon et des codes permettant aux individus de résister au "système"

Humour et trait d'esprit

Auparavant, l'on utilisait dans le domaine littéraire le mot esprit, que l'on retrouve dans des expressions comme « avoir de l'esprit » ou « trait d'esprit ». L'esprit se définissait plus comme une forme d'ironie acide et pince-sans-rire, que l'on constate facilement chez des auteurs du siècle des Lumières comme Voltaire, Diderot ou Crébillon fils. Sigmund Freud a étudié le trait d'esprit (Witz) dans Le trait d'esprit et sa relation à l'inconscient (1905). L'humour tel que pratiqué par les Britanniques se révélait cependant plus proche d'une forme de regard absurde et détaché sur les événements, sans forcément conduire à la malveillance vers laquelle tendait souvent l'esprit français.

Le film Ridicule de Patrice Leconte illustre ce décalage culturel d'époque, et montre les premières interrogations sur l'humour britannique, encore mystérieux pour les Français.

L’humour et le comique

Les apparitions les plus connues de l'humour se font dans les histoires amusantes, qualifiées de « drôles », désignées fréquemment sous le vocable de blagues. Il se manifeste cependant de manières très diverses et n'est pas toujours explicite (c'est le cas de l'ironie, de la pointe, de la remarque pince-sans-rire) ; des gestes même peuvent être comiques. Si l'humour est toujours volontaire, l'on peut être comique sans le vouloir. L'humour, cependant, est indissociable du comique, c'est-à-dire de « ce qui est propre à faire rire » ; le comique est, parmi les tonalités littéraires, ce qui permet l'humour ; on en distingue principalement sept formes :
 comique de gestes ;
 comique de mots, qui inclut les jeux de mots ;
 comique de mœurs ;
 comique de situation ;
 comique de caractère ;
 comique de répétition.
 comique : la satire
En sorte, l'humour utilise nécessairement une forme de comique, mais toute manifestation comique n'est pas forcément humoristique.

Enfin, si l'humour permet à l'homme, par le décalage et l'absurde, de prendre conscience de lui-même, de ses dérèglements ou de ceux de la société, il ne faut pas s'étonner que les sujets choisis par l'humour dit noir puissent être macabres ou choquants : la mort, la blessure, le désespoir et l'angoisse font bel et bien partie de la vie humaine. On ne doit cependant pas oublier que, pour paraphraser Pierre Desproges, si l'on peut rire de tout, on ne peut le faire avec tout le monde.

L’humour agressif est présenté comme celui qui a le plus de « pouvoir ». « Mais l’humour apparaît également comme l’arme du faible ou des artistes contre les états totalitaires et l’idéologie qui les fonde. C’est une voix singulière qui refuse toutes ces monstruosités. »  En revanche, il n’est pas nécessairement drôle, répétons-le. Il provoque plus le sourire que le rire, et ce sourire est souvent teinté d’émotion. L’humoriste est, dans tous les cas, en principe exempt d’intention satirique. Aucune trace de cruauté chez lui. Le rire marque cependant une supériorité sociale que le rieur s’attribue en quelque façon. On rit ou on sourit d’une mauvaise orthographe, d’un accent, de la démarche d’un animal, d’une maladresse, d’une bévue, d’une étourderie ; bref, de tout ce qui flatte en soi un sentiment de domination ou de revanche.

L’humour au cinéma

Les films humoristiques ont le plus souvent pour base le caractère propre des personnages. Les scénarios sont écrits de façon à provoquer une situation loufoque ou qui obligerait un personnage à révéler son caractère humoristique.

Plusieurs exemples sont à prendre en compte comme le film Rush Hour. Ce film met en scène un policier américain noir, pas très doué et bavard et l'élite des forces chinoises. Le choc entre deux cultures produit souvent son effet comique fondé sur les incompréhensions. Certaines répliques dans des scènes de fusillade sont inattendues et on passe d'une ambiance mortelle à une ambiance relaxée, tout cela dans le but de divertir le public avec des scènes d'action amusantes.

Une autre sorte d'humour, l'humour noir, permet de mettre en valeur des personnages clés (comme les méchants) et de montrer leur côté cruel. Mafia Blues en est un bon exemple. Paul Vitti est censé être un mafieux cruel mais ses répliques provoquent un sentiment qu'on peut qualifier de syndrome de Stockholm, qui attache au personnage malgré la cruauté de celui-ci. Exemple : Doc : « Dites-moi, on ne vous a jamais dit non ? » Vitti : « Si, mais c'était du genre "Non ! Pitié ! Ne me tuez pas… "»

L'humour et la farce

La farce est un genre dramatique destiné à faire réfléchir ses spectateurs aux situations outrancières qu'elle décrit, par le biais du rire.

De nombreuses séries télévisées ont exploité le filon du rire. En 1994, une série américaine très connue renouvelle le genre : Friends. Le comique se développe entre six personnages n'ayant rien d'autre à faire que provoquer des quiproquos, lancer des plaisanteries sophistiquées et se chamailler sur des choses anodines dans leur café préféré. Moins que d'humour, il s'agit au contraire d'un retour à la farce du Moyen Âge (farce de maître Pathelin, farce du cuvier…), justement fondée sur les quiproquos et comiques de situation. La farce suppose un mystificateur et un mystifié. Le message de l'humour est au contraire que nous sommes tous des mystifiés.

L’humour et la santé

Qui dit humour, dit rire. Selon des études qui ont été menées au centre médical de l'université du Maryland à Baltimore par des cardiologues, le fait de rire et d'avoir un sens de l'humour aiguisé serait une arme redoutable contre les crises cardiaques. Après avoir questionné plus de 300 personnes dont la moitié avait souffert d'attaques cardiaques ou subi une intervention cardiovasculaire et dont l'autre moitié n'avait aucun trouble cardiaque ; les résultats nous démontrent que les cardiaques sont trop sérieux et trop stressés.

Rire devrait donc faire partie des mesures employées pour prévenir et traiter les maladies cardiaques et le stress.

Le sourire ou le rire libère les tensions et préserve notre santé. L'humour facilite la confiance en soi et l'harmonie avec autrui, augmente notre charisme. L'humour n'est pas un don : c'est un état d'esprit, un ensemble de mécanismes mentaux, de méthodes agréables à mettre en pratique.


L’humour pour étudier

Beaucoup de recherches ont été conduites sur des adolescents et des étudiants en utilisant des méthodes simples assez éloignées des conditions éducatives même lorsqu’elles étaient faites en salle de classe ou en salle de cours à l’université. La plupart des expériences étaient de courte durée (allant de huit minutes à une heure). En général, les élèves étaient divisés en deux groupes auxquels on présentait la même conférence. Pour un groupe, on introduisait des éléments humoristiques, pour l’autre non. Les résultats étaient mesurés par la quantité d'informations retenues. La plupart des résultats n’étaient pas encourageants pour l’utilisation de l’humour dans les études.

Les enseignants des universités américaines semblent utiliser l’humour assez fréquemment dans leurs cours. Dans une expérience avec des élèves de l’enseignement secondaire, quatre films vidéo ont été préparés. Il s’agissait d’un cours de biologie donné par un acteur professionnel (il avait appris le cours préparé par un professeur). Quatre versions du même cours ont été filmées : la première, sans humour ; la seconde, avec des illustrations humoristiques, d’un humour agressif ; la troisième avec un humour dont l’enseignant était lui-même la cible (type d’humour « autodérision ») ; la quatrième version combinait l’humour de la seconde et de la troisième version. Les résultats ont alors montré que l’enseignant qui avait utilisé l’humour mixte (quatrième version) était perçu par les élèves comme plus « attrayant » et plus « original » que les autres. L'enseignant qui avait recouru à un humour agressif était perçu comme ayant le plus de « pouvoir ». Celui qui n'avait pas du tout fait appel à l'humour était perçu comme le plus « systématique ».

L'un des ouvrages anglophones faisant référence en informatique, le Knuth, est parsemé de traits ironiques. Un ouvrage technique francophone à grand succès fut aussi parsemé de métaphores humoristiques : La radio ? Mais c'est très simple !

D’autres résultats ont montré que les élèves dotés d'un certain sens de l’humour apprécient davantage un enseignant qui utilise l’humour que les élèves dont le sens de l’humour est moins développé.

L'humour pourrait se définir comme un art de tourner de façon souriante les événements ou situations peu enviables en affaiblissant ainsi leur impact négatif sur le moral.


L’humour sur Internet

Depuis le développement de l'Internet haut débit, de nombreux sites à vocation humoristique ont vu le jour. Le contenu se présente souvent sous forme de vidéos (parodie, gags, sketches), mais aussi sous la forme de fichiers audio (plus rare notamment à cause des droits d'auteurs), d'images, de jeux en ligne, de diaporamas, de textes ou de logiciels.

On dit aussi que pratiquer l'humour, c'est manquer de sérieux et de jugement. Le J.A.M.A. (Journal of the American Medical Association) vient de publier un rapport établissant un lien direct entre le stress continu et les maladies infectieuses. Le stress ne crée aucune pathologie, mais il accélère et aggrave toutes les maladies. L'enjeu est de gérer un ensemble de contraintes en s'y adaptant et en les intégrant. Le sens de l'humour permet à l'individu de s'adapter en modifiant ses émotions et en lui permettant d'alléger l'impact négatif de certains événements. Des expériences démontrent clairement que des gens qui utilisent l'humour dans leur vie de tous les jours et, en particulier, en période de stress, ont une meilleure santé physique et mentale et résistent mieux au stress que ceux qui s'en abstiennent. 

Les statistiques publiées par Santé Canada, Statistiques Canada et plusieurs maisons de sondage démontrant que de plus en plus d'individus sont victimes d'épuisement professionnel (coûts très élevés pour les entreprises et la société, sans parler des familles) sont alarmantes. Il serait bon pour toutes les personnes impliquées de penser à créer un environnement professionnel qui encouragerait l'utilisation de l'humour et des comiques. Une des façons de le faire serait de faire circuler parmi le personnel un questionnaire demandant de répondre aux trois questions suivantes: 

1. écrivez le nom des personnes dont vous appréciez le plus le sens de l'humour dans l'entreprise; 
2. donnez un exemple de l'utilisation de l'humour en milieu de travail par ces personnes; 
3. décrivez l'impact physique et émotionnel que cet humour a eu sur vous et sur votre équipe lorsqu'il s'est produit. 

Assurez vous de récupérer ces questionnaires dûment remplis dans la semaine qui suit et vous aurez là trois choses essentielles à la création d'un environnement qui permet l'utilisation de l'humour: 

1. une liste de personnes capables d'intégrer l'humour au travail; 
2. la preuve que cela se fait et comment on peut y parvenir; 
3. les avantages que l'humour peut apporter et ses dangers. 

Par la suite, vous pourriez organiser une petite fête en l'honneur des gens mentionnés dans les questionnaires et en profiter pour les remercier de contribuer à la joie et à la santé des personnes qui les entourent. Vous passeriez ainsi le message que vous croyez vraiment aux vertus de l'humour et que vous encouragez son utilisation. Vous verrez des individus, ainsi soutenus, sortir de leur peur d'être jugés et d'être considérés comme frivoles, en leur permettant d'apporter ce qui manque le plus au travail. le plaisir.


Utilisation de l'humour au travail : de bons exemples

Le prix du pire client 
C'est ce qu'une institution financière décida de mettre sur pied, à la suite de la suggestion d'un employé, afin de minimiser l'impact négatif que ce genre de client a sur le moral des employés. Un prix (argent, champagne, repas gratuit ou toute autre récompense ) était remis à la personne qui raconterait la pire anecdote sur ce type de client durant le mois, et ce, à l'occasion d'un lunch réunissant tous les membres du personnel. Résultats : tout le monde se précipita pour servir le pire client afin de mériter le prix, et le pire client devint moins pire, n'ayant jamais eu autant d'attention.

Le dîner de l'humour 
Des employés de la compagnie Denim-Swift de Drummondville ont mis sur pied une telle expérience. Une fois par mois des employés se rencontrent pour un dîner de l'humour. Lors de ce repas, ils se livrent à des jeux humoristiques exigeant la participation de chacun (ils ont un mois pour préparer leur prestation). Par exemple, ils ont inventé une pièce de théâtre comique, ont joué au jeu télévisé La fureur, se racontent des anecdotes drôles inédites, vécues ou inventées, et toutes autres manifestations ludiques suggérées par les membres. De cinq qu'ils étaient au début, ils sont maintenant quarante-cinq. et refusent du monde. Résultats : ils se sont rendu compte que cela resserrait les liens entre les membres participants, permettait de reconnaître un sens de l'humour jusque là insoupçonné chez certains, détendait l'atmosphère, réduisait l'écart créé par la hiérarchie, favorisait l'expression de critiques positives et stimulait la créativité de l'ensemble, entre autres choses bénéfiques. 

Installation de tableaux d'affichage 
Pourquoi ne pas installer ce genre de tableau dans les corridors généralement ternes de nos bureaux, en y apposant des caricatures, des photos, des mots d'esprit, des jeux de mots, des anecdotes à caractère humoristique, ou des mots d'enfants dans toute leur candeur? Pourquoi ne pas organiser des concours entre les services avec remise de prix au plus innovateur? Question d'installer peu à peu une culture où l'humour est utilisé sans crainte dans un milieu qui en a bien besoin. celui du travail où on investit le tiers de notre vie.
L'humour a ses limites. 
Voici trois règles à respecter en humour:
1. Rire de soi avant de rire des autres.  
2. Rire «avec» plutôt que rire «de».  
3. Éviter l'humour toxique : les farces sexistes, racistes, le sarcasme, l'ironie et la dérision. 

Analyse
L'humour, en première analyse, est censé faire naître, sinon le rire, parfois vulgaire, au moins le sourire de connivence. Dans la pratique, la réaction de chacun ira du sourire plaisant à la franche hilarité.

L'humour est souvent inattendu. Un exemple d'humour noir, sur le cadran solaire de l'église de Roscoff, au dessus des chiffres marquant les heures, l'inscription : "Craignez la dernière".

On a nommé humour noir une forme d'humour qui s'appuie sur des éléments tristes ou désagréables et les tourne en dérision (les humours juif et britannique, à cet égard, sont souvent noirs : un ouvrage de Thomas de Quincey se nomme De l'assassinat considéré comme un des beaux-arts) et rire jaune un rire forcé et amer. De fait, l'humour n'est pas nécessairement lié à la joie. « L'humour est la politesse du désespoir » (citation attribuée selon les auteurs à Achille Chavée, Oscar Wilde, Georges Duhamel, Boris Vian, et parfois même, bien qu'elle ne soit pas du tout de son style, Pierre Dac))

De nos jours, ces classifications s'estompent : l'humour de Pierre Desproges, par exemple, n'est pas sans analogie avec celui d'un Woody Allen. Les vieilles frontières disparaissent et un certain humour devient international, exclusion faite des jeux de mots et du jeu sur les mots (voir Raymond Devos).

Pour Paul Reboux (À la manière de…), l'humour consiste tout simplement à traiter à la légère les choses graves, et gravement les choses légères. Exemple typique (Woody Allen, donc postérieur) : Existe-t-il une réalité objective, ou bien tout n'est-il qu'illusion, auquel cas j'aurais payé mon appartement beaucoup trop cher ?.

L’humour doit être distingué par d’autres concepts qui lui sont proches :

 le comique, effet accessoire ou facultatif de l’humour ;
 le rire, parfois lié à l'humour, même s'il l'est plus souvent à la farce ;
 la plaisanterie ;
 l’ironie, l'esprit ou la raillerie, qui n'ont pas le côté bienveillant de l'humour ;
 l'impertinence, forme arrogante des trois précédents ;
 l’euphorie (la gaieté) ;
 et enfin le plaisir, qui naît de l’imprévu, de l’originalité, de la richesse du message, expression d’un humour qui a atteint son but.

"Pour rire"
Deux gamins sont assis dans la salle d'attente d'un dispensaire médical.
L'un des deux pleure comme une madeleine.
- Pourquoi pleures-tu ? lui demande son pote Lionel.
- Je viens pour une analyse de sang, répond Jean-Marie.
- Eh alors! C'est ça qui te fait peur ?
- Oui. Pendant l'examen ils te coupent le bout du doigt. C'est mon
frère qui me l'a dit !
À son tour Lionel commence à sangloter. Le premier gamin hoquette de
surprise. Son pote Lionel le téméraire qui pleure ?
- Pourquoi tu pleures, toi ?
- Parce que moi, je viens pour une analyse d'urine !...

Spaghetti: 
Un médecin a une aventure extra-conjugale avec son infirmière. Elle lui annonce un bon matin qu'elle est enceinte. 
Comme le médecin ne veut pas que son épouse le sache, il remet à l'infirmière une bonne somme d'argent pour lui payer un long voyage en Italie. 
L'infirmière dit : "Mais comment vais-je te faire savoir quand le bébé est né? " 
"C'est simple" dit-il. "Fais-moi parvenir une carte postale et écris juste SPAGHETTI sur celle-ci." 
Six mois plus tard, son épouse lui téléphone au bureau et lui dit qu'il a reçu une étrange carte postale d'Italie, à laquelle elle ne comprend rien. 
"Lorsque je serai à la maison" dit-il, "Je verrai bien." 
En soirée, en arrivant à la maison, il regarde la carte et tombe au sol victime d'un arrêt cardiaque. 
Les ambulanciers arrivent peu de temps après, et en lui donnant les premiers soins, demandent à l'épouse comment sa crise cardiaque est arrivée. 
Je n'y comprend rien explique l'épouse. C'est à la lecture de la carte qu'il s'est effondré et elle lit le texte de la carte: 
"Spaghetti  Spaghetti  Spaghetti  Spaghetti ... Deux avec des boulettes et..deux sans boulette" 

Lettre pour éviter l'armée
Monsieur le Ministre de la Défense Nationale
Permettez-moi de prendre la respectueuse liberté de vous exposer ce qui suit et de solliciter de votre bienveillance l'appui nécessaire pour obtenir une démobilisation rapide.
Je suis sursitaire, âgé de 24 ans et je suis marié à une veuve de 44 ans, laquelle a une fille qui en a 25. Mon père a épousé cette fille. A cette heure, mon père est donc devenu mon gendre, puisqu'il a épousé ma fille. De ce fait, ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu'elle est la femme de mon père. Ma femme et moi avons eu en janvier dernier un fils. Cet enfant est donc devenu le frère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père.
En conséquence, mon oncle, puisqu'il est le frère de ma belle-mère. Mon fils est donc mon oncle. La femme de mon père a eu à Noël un garçon qui est à la fois mon frère puisqu'il est le fils de mon père, et mon petit-fils puisqu'il est le fils de la fille de ma femme. Je suis ainsi le frère de mon petit-fils, et comme le mari de la mère d'une personne est le père de celle-ci, il s'avère que je suis le père de ma femme, et le frère de mon fils. Je suis donc mon propre grand-père.
De ce fait, Monsieur le Ministre, ayez l'obligeance de bien vouloir me renvoyer dans mes foyers, car la loi interdit que le père, le fils et le petit-fils soient mobilisés en même temps. Dans la croyance de votre compréhension, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
M. Élanger

Le pompier et le gamin 
 Un pompier regarde un gamin qui joue dehors.  Le gamin a peint un chariot en 
rouge avec une échelle sur le coté, et l'ensemble ressemble plus ou moins à 
un camion de pompier. Le pompier, tout ému se rapproche et voit un chien et 
un chat attachés pour tirer le chariot. En parlant au gamin, il réalise que 
le chien est attaché par son collier mais que le chat, lui, est attaché par 
les testicules. Il dit au gamin : 
- Si tu attachais le chat avec son collier, tu pourrais aller beaucoup plus 
vite. 
Et le p'tit gars de répondre : 
- Ouais je l'sais, mais j'aurais pas de sirène... 

Deux explorateurs sont perdus en pleine jungle birmane. 
Tout à coup,les rugissements d'un tigre se font entendre. 
Un des types sort tout de suite une paire de Nike de son sac à dos et les enfile "à vitesse grand V". 
L'autre type le regarde avec étonnement et s'exclame: 
- "Dis donc, tu penses pouvoir courir plus rapidement que ce tigre juste parce que tu auras mis des Nike?" 
Et l'autre: 
- "J'ai pas besoin de courir plus vite que le tigre, j'ai juste besoin de courir plus vite que toi!" 

- Tu vois ces deux blondes, bien, une c'est ma femme et l'autre c'est ma maîtresse. 
- Tiens, moi aussi! 

RETOUR: INDEX:
 Avril  //  Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez sur le logo:

 


annuaire