Notre nouveau pape Benoît XV1 élu le 19 avril 2005
"Ses voyages"


Sa biographie
Sa démission 2013
Galerie de photos
Ses voyages
Liste de tous les papes 
Origine de la Garde Suisse


Ses voyages:
XIe voyage apostolique de Benoît XVI


Voyages Apostoliques en dehors de l'Italie

En Italie:



En Terre Sainte

Le pape Benoît XVI a annoncé officiellement son pèlerinage en Terre Sainte le 8 mars 2009. « Je visiterai les lieux sanctifiés par le passage du Seigneur, à qui je demanderai qu'il accorde la paix et l'unité à cette région du monde et à l'humanité toute entière, a-t-il déclaré après la prière de l’Angélus. Je compte sur votre appui spirituel afin que Dieu m'accompagne et comble de ses grâces ceux que je rencontrerai ».

De son côté, la Salle-de-Presse du Saint-Siège a précisé qu'à "l'invitation du Roi de Jordanie, du Président israélien, du Président de l'Autorité palestinienne et de l'Assemblée des Evêques catholiques, le pape effectuera un pèlerinage en Terre Sainte... au cours duquel il se rendra à Amman, à Jérusalem, Bethléem et Nazareth".


La Mosquée
Le mur des Lamentations

Le pape doit notamment se rendre sur l’esplanade des Mosquées, au mur des Lamentations et au mémorial de la Shoah.
Successeur des apôtres.
Bienveillance de Dieu pour les hommes.
Voyage effectué par un croyant vers un lieu de dévotion.

 Même si Israël et le Vatican démentent toute hostilité dans leur relation…
Israël a renouvelé lundi son invitation au pape à se rendre en pèlerinage en Terre sainte. Et ce malgré les divergences suscitées par le processus de béatification du pape Pie XII, accusé de passivité face à la Shoah.
Le 9 octobre, Benoît XVI s'était déclaré en faveur de la poursuite de ce processus, suscitant de vives réactions de la part des institutions juives sans remettre en cause les relations établies entre le Vatican et Israël.
Pourtant, certains semblent vouloir créer une polémique autour de cette visite. Le père Gumpel, défenseur de Pie XII, a déclaré que Benoît XVI ne pourrait s'y rendre tant que le Musée de l'Histoire de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem, illustrerait la photo de Pie XII avec une légende qualifiée d'«évidente falsification de l'histoire» par le religieux. Une condition au voyage du pape qui n'est pas partagée par le Saint-Siège.


Un voyage du pape en Chine "totalement prématuré" pour le Vatican
le 22/8/2008

Le mur de Chine

Un voyage du pape en Chine, comme l'a souhaité mercredi l'évêque de Pékin, est "totalement prématuré", a déclaré jeudi sur Radio Vatican le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

Il a toutefois souligné que cette invitation peut être interprétée "comme un signe de disponibilité".
"Les déclarations de l'évêque Joseph Li Shan montrent que tous les catholiques chinois aiment et respectent le pape, reconnaissent son autorité et seraient heureux de le rencontrer, et cela est très positif et encourageant", a ajouté le père Lombardi.
"Nous espérons beaucoup que le pape viendra en Chine (...) Les rapports avec le Vatican ne cessent de s'améliorer", a déclaré mercredi soir au journal télévisé de la télévision italienne Rai, l'évêque de Pékin qui a été nommé par les autorités chinoises mais qui est également reconnu par le Vatican.
"Plusieurs problèmes importants ne sont pas encore réglés mais il existe de la part du Saint-Siège une volonté de continuer un dialogue loyal et constructif", a encore estimé le père Lombardi.

La Chine et le Saint-Siège n'ont plus de relations diplomatiques depuis 1951.

Le rétablissement de ces relations est un enjeu pour Pékin, qui souhaite améliorer son image à l'étranger, mais le Vatican, qui cherche aussi à améliorer ses rapports avec les autorités chinoises, y met comme condition la possibilité de réunir sous l'autorité du pape tous les catholiques actuellement divisés entre "officiels" et "clandestins".

Les catholiques chinois sont estimés à quelques millions.

Le secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, avait estimé début août, peu avant les jeux Olympiques, que Pékin avait envoyé des "signaux positifs" concernant la liberté religieuse.

Le pape a aussi tenu des propos apaisants à l'égard de Pékin, notamment sur les jeux Olympiques dont il a souhaité le plein succès et qu'il a qualifiés  d'"événement de grande valeur pour l'humanité entière".


Benoît XVI au Cameroun et en Angola : du 17 au 23 mars 2009

Depuis quelques mois, c’est la mobilisation dans les milieux de l’Église catholique au Cameroun, avec la confection de pagnes, imprimé du visage de Benoît XVI assorti des armoiries du Vatican ou portant le titre « Réconciliation, justice et paix »
Benoît XVI au Cameroun : « Je viens parmi vous comme un pasteur »
Le pape effectue sa première halte en terre africaine
Arrivé mardi à Yaoundé, Benoît XVI a été accueilli par une foule immense de fidèles et de curieux venus des dix régions du Cameroun et d’autres pays du continent. Réunis sur le parcours allant de l’aéroport de Yaoundé Nsimalen jusqu’à l’annonciature, ils ont exprimé leur joie d’être les premiers à le recevoir. Après avoir rencontré le président Paul Biya, le Pape a eu ce mercredi une réunion avec les évêques, puis a célébré les vêpres à la Basilique Mineure Marie Reine des Apôtres.
La suite de la visite du Pape Benoît XVI au Cameroun prévoit la célébration de la messe jeudi, à 10 heures, au Stade Omnisport de Yaoundé. Plus de 5000 personnes sont attendues. Au cours de cette célébration le Pape va fêter avec le peuple de Dieu la solennité de Saint Joseph, son saint patron.
Un stade de football transformé, le temps d’une messe, en un lieu liturgique. Une foule évaluée à 60 ou 80.000 personnes. Les toutes premières sont arrivées sur les lieux dès 4 heures du matin. Pour choisir les meilleures places dans les gradins. Le gros des troupes commencera à déferler aux alentours de 7 heures. Par organisations associatives ou par diocèses. Pendant que les fidèles catholiques se pressent ainsi au stade, le Saint-Père, lui, rencontre la communauté musulmane du Cameroun à la nonciature apostolique. 27 représentants des différentes régions et sensibilités musulmanes du pays y ont pris part. Ils ont demandé au Pape de peser de tout son poids pour que les pays riches manifestent plus de solidarité envers les pays pauvres. Benoît XVI, pour sa part, a présenté la coexistence entre les différentes religions au Cameroun comme un exemple de tolérance à promouvoir. 
C’est au Cameroun, comme par hasard que Joseph Alois RATZINGER, devenu le Pape Benoît XVI le 19 avril 2005, a choisi de fêter la Saint Joseph époux de Marie, son saint patron. Heureux hasard donc, si c’en est un, mais c’est la population camerounaise et les fidèles chrétiens catholiques en particulier qui en glanent les grâces, ce jour au stade Omnisports de Yaoundé.La fête de Saint Joseph époux de Marie est une solennité dans l’Eglise catholique. Saint Joseph dont l’évangile dit qu’il a été un chaste époux, travailleur (charpentier) et soumis à la volonté de Dieu, car ayant accepté d’être le père adoptif de Jésus. Il en a pleinement assumé la responsabilité, allant de la persécution, à l’exil et à l’extrême pauvreté, toutes difficultés qu’il a subites et acceptées par amour de son Fils adoptif Jésus, explique Benoît XVI.

Il délivrera également l’instrument de travail des évêques lors du prochain Synode qui se tiendra à Rome en Italie.

 Benoît XVI en France : du 12 au 15 septembre 2008



Benoit XV1 avec le président Nicolas Sarkozy

Dans l'avion qui le menait à Paris, le pape a déclaré : "J'aime la France, la grande culture française, l'art français."  Cinq cents personnes manifestent à Paris à l'appel du collectif "Remballe ton pape". Les manifestants réclament que "l'Eglise ne s'immisce pas dans la politique", ainsi que "le libre accès et la totale gratuité des moyens de contraception et de l'avortement". Benoît XVI dénonce "la superficialité de la foi et de la morale dissolue" en s'adressant aux milliers de jeunes rassemblés sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame. Il a également mis en garde contre "les pseudo-sagesses religieuses ou philosophiques", qui représentent à ses yeux des "dangers". 


JMJ de Sydney: Benoît XVI en Australie : du 12 au 20 juillet 2008

JMJ : publication du programme du voyage du pape en Australie

Le Vatican a publié vendredi le programme détaillé du voyage du pape Benoît XVI en Australie à l’occasion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) qui commencera par quelques jours de repos.
Le pape, arrivera à Darwin, dans le nord de l’Australie, le dimanche 13 juillet mais ne commencera la partie officielle de son voyage que le jeudi 17 juillet.
Le pape rencontrera alors le Premier ministre australien Kevin Rudd à Sydney avant d’être accueilli par les jeunes au cours d’une fête de bienvenue.
Le vendredi 18, le pape aura une rencontre avec des représentants des autres religions à la cathédrale Ste Mary de Sydney suivi d’un déjeuner avec des jeunes.
Dans l’après-midi, il récitera la prière de la première station du chemin de croix avant de suivre la suite de la cérémonie à la télévision puis de rencontrer des jeunes en difficulté.
Le samedi après une messe avec les évêques australiens, le pape assistera à une veillée avec les jeunes. Le temps fort du voyage aura lieu dimanche avec la messe des 23èmes Journées mondiales de la jeunesse à l’hippodrome de Sydney avant de quitter l’Australie le lundi 21 juillet.
Les organisateurs ont annoncé la venue de 125.000 jeunes d’autres pays.

   
 Benoît XVI aux Etats Unis : du 15 au 20 avril 2008

Voyage du Pape aux Etats-Unis : journée du 18 avril et programme du 19-20.

Salut au personnel de l'ONU

Après son entretien avec le Président du Conseil de sécurité, Benoît XVI a salué les hauts fonctionnaires et de personnel du siège de l'ONU, comparant les faibles dimensions de ce dernier à celles de l'Etat de la Cité du Vatican et à l'universalité des missions respectives. Ce parallèle, le Saint-Père l'a étendu en comparant les cartes géographiques peintes à la Renaissance dans les palais du Vatican et les oeuvres exposées dans les locaux de l'ONU. "On voit ici -a-t-il dit- des images montrant les effets de la guerre et de la misère, qui nous disent la nécessité d'agir pour un monde meilleur, d'autres la variété joyeuse de la culture humaine qu'expriment tant de peuples différents rassemblés sous l'aile de la communauté internationale".

Puis le Pape a exprimé la reconnaissance de l'Eglise à tous ceux qui collaborent au fonctionnement de l'ONU, "en particulier les nombreux civils et protecteurs de la paix...sacrifiés sur le terrain pour le bien des pays où ils servaient". Et puis "la multitude de personne qui consacrent leur vie à des missions pas assez reconnues, souvent accomplies dans des conditions difficiles". Le personnel de l'ONU, a poursuivi Benoît XVI, "est un modèle réduit du monde, un microcosme où chacun de vous apporte une pierre importante, tirée de son héritage culturel ou spirituel. Les idéaux ayant inspiré les fondateurs de l'organisation doivent toujours inspirer ses missions, dans le respect réciproque qui caractérise une famille épanouie".

Visite à la synagogue

A 17 h 15' locales, Benoît XVI s'est rendu à la synagogue de Park East, construite en 1889, qui est notamment un important centre d'éducation et d'assistance de la communauté juive de New-York. Son Rabbin, M.Arthur Schneider, qui est un survivant autrichien de l'Holocauste, est également Président de la Fondation Appeal of Conscience qui invite à faire de la Croix, du Croissant et de l'Etoile des symboles de paix, de tolérance et de respect. Exprimant sa profonde estime pour la communauté juive locale, le Pape a dit son émotion "à penser que Jésus enfant écoutait l'Ecriture dans un lieu semblable".

Remerciant le Rabbin de son accueil, le Saint-Père a dit savoir combien sa communauté contribuait à la vie de la ville, l'invitant à poursuivre la construction de liens d'amitié avec toutes les ethnies et religions présentes à New-York. Il a aussi renouvelé ses voeux pour la Pâque juive, assurant la communauté israélite de sa prière en ayant en mémoire le prodige opéré par Dieu dans la libération du peuple élu.

Benoît XVI à Mariazell : du 7 au 9 septembre 2007

Après Vienne vendredi, Benoît XVI est ce samedi dans les Alpes autrichiennes, au sanctuaire marial de Mariazell. Un sanctuaire qui fête le 850ème anniversaire de sa fondation. Plus de 30.000 pèlerins sont présents.
Voici l’intervention, dans le journal de 13 heures de Radio Vatican, de notre envoyée spéciale en Autriche, Hélène Destombes. Ce samedi est vraiment la journée centrale de ce voyage apostolique.

Le pape Benoît XVI s'adresse aux jeunes réunis à Mariazell
Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Il y a 15 heures
Le grand évènement de la jeunesse, en cours jusqu'à aujourd'hui à Mariazell, est considéré par le cardinal Christoph Schönborn comme "une impressionnante marque de foi de la jeunesse".

Ostension du Suaire de Turin
En Italie, plusieurs déplacements sont également prévus, notamment le 2 mai, à Turin pour l'ostension du Saint-Suaire, comme l'a annoncé le cardinal Severino Poletto, archevêque de Turin. Une annonce confirmée par le Saint-Siège.
En juin 2008, le pape voyait dans cette ostension du Saint-Suaire « une occasion propice pour contempler ce visage mystérieux qui parle silencieusement au coeur des hommes, les invitant à reconnaître le visage de Dieu ».
Le pape se recueillera devant le Saint-Suaire, puis il présidera la messe place Saint-Jean. L'après-midi, Benoît XVI doit rencontrer les jeunes en l'église moderne et immense dédiée à la Sainte-Face (« Santo-Volto ») lors de sa consécration, en 2006.
Le pape s'arrêtera aussi pour bénir les malades de l'hôpital Cottolengo, du nom de saint Joseph Benoît Cottolengo (1786-1842).
Depuis son élection, en avril 2005, Benoît XVI a effectué onze voyages internationaux : Allemagne (2 fois), Autriche, Espagne, France, Pologne, Terre Sainte - Jordanie, Israël, Territoires palestiniens-, République Tchèque, Etats-Unis, Brésil, Angola et Cameroun.
Il a effectué huit visites apostoliques en Italie, soit, du plus récent au plus ancien : Viterbe et Bagnoregio (S. Bonaventure), San Giovanni Rotondo (S. Padre Pio), L'Aquila (après le séisme), S. Maria di Leuca et Brindisi, Savone et Gênes, Assise, Vigevano et Pavie (S. Augustin), Bari (congrès eucharistique national).

 11e voyage : Cameroun et Angola (du 17 au 23 mars 2009)
Benoît XVI s'est rendu pour la première fois sur le continent africain. Il l'avait annoncé personnellement lors de l'angelus du 26 octobre 2008. Il est allé du 17 au 20 mars 2009 au Cameroun. Ses propos sur la lutte contre le SIDA, tenus dans l'avion qui le mène en Afrique, déclenchent une polémique : « Je dirai qu’on ne peut pas vaincre ce problème du sida uniquement avec de l’argent, qui est nécessaire. S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut le résoudre en distribuant des préservatifs. Au contraire, ils augmentent le problème. » Du 20 au 23 mars 2009, il va en Angola, où il a célébré le 500e anniversaire de l'évangélisation du pays.

 12e voyage : Terre Sainte et Jordanie (du 8 au 15 mai 2009)
Le Patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a annoncé en décembre 2008 que Benoit XVI allait visiter la Terre Sainte en mai 2009. Durant ce voyage, le pape se rend en Jordanie, dans les territoires palestiniens et en Israël. Il y rencontre entre autres le roi de Jordanie Abdallah II, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

 13e voyage : République tchèque (du 26 au 28 septembre 2009)
Le Pape Benoit XVI a accepté une invitation des évêques tchèques et du président de la République tchèque Vaclav Klaus à visiter le pays pour célébrer la Saint Venceslas.
Le 26 septembre 2009, Benoît XVI a visité Prague (Praha), capitale du pays. A son arrivée à l'aéroport international de Prague, il a prononcé un discours dans lequel il a plaidé pour que le peuple tchèque redécouvre ses racines chrétiennes après sa "libération du communisme". Le Pape a ensuite visité l'enfant Jésus de Prague dans l'église Notre-Dame-de-la-Victoire, puis s'est rendu au palais du président Václav Klaus avant de rencontrer le clergé tchèque dans la cathédrale Saint-Guy.
Le 27 septembre 2009, le pape a fait escale à Brünn (Brno), deuxième ville du pays et capitale de la Moravie, où il a célébré une messe sur l'esplanade de l'aéroport de Brno-Tur*any. En face de cent mille fidèles, le Saint-Père est revenu sur la place de la religion dans la société: "Votre pays, comme d’autres nations, connaît une situation culturelle qui représente souvent un défit radical pour la foi et, donc, aussi pour l’espérance. En effet, à l’époque moderne, la foi aussi bien que l’espérance ont été « déplacées », car elles ont été reléguées sur le plan privé et ultra-terrestre, tandis qu’a été affirmée dans la vie concrète et publique la confiance dans le progrès scientifique et économique . Nous savons tous qu’un tel progrès est ambigu : il ouvre à la fois de bonnes possibilités et des perspectives négatives. Les développements techniques et l’amélioration des structures sociales sont importants et certainement nécessaires, mais ils ne suffisent pas à garantir le bien-être moral de la société. L’homme a besoin d’être libéré des contraintes matérielles, mais il doit être sauvé, et ce plus profondément, des maux qui troublent son esprit." De retour à Prague, lors d'une réunion œcuménique de l'archevêché, Benoît XVI s'est prononcé contre toutes "les tentatives de marginaliser l'influence du christianisme dans la vie publique." Le pape a ensuite rencontré le monde académique dans le château de Prague.
Le 28 septembre 2009, il a effectué un pèlerinage dans la ville de Starà Boleslav, lieu de la mort violente du saint patron de la Tchéquie, Saint-Venceslas, qui a été assassiné. Il a célébr&eacde jeunes qui venait de faire une veillée de prière pendant la nuit devant les restes du saint patron. Après le déjeuner avec les évêques tchèques à Prague, le pape est reparti pour Rome.

2010
 14e voyage : Malte (les 17 et 18 avril 2010)
L'avion du pape n'a pas été gêné par l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll qui a perturbé l'espace aérien européen du 14 au 20 avril 2010, et s'est posé sans problème sur l'aéroport international de Malte. Benoît XVI effectue une visite pour le 1950e anniversaire du naufrage de Saint-Paul de Tarse dans l'archipel maltais. C'est la troisième visite pastorale d'un pape à Malte après le 48e voyage de mai 1990 et le 93e voyage de mai 2001 du pape Jean-Paul II. Il est allé à La Valette le 17 avril pour se rendre au Palais des Grands Maîtres de l'Ordre de Malte et faire une visite de courtoisie au Président de la République George Abela. Il s'est rendu à Rabat dans les catacombes de St Paul. Il a également rencontré des victimes abusées sexuellement par des prêtres de Malte, comme il l'avait déjà fait lors de ses voyages en Australie et aux États-Unis en 2008.


Benoît XVI en papamobile, Lisbonne, le 11 mai 2010.
 15e voyage : Portugal (du 11 au 14 mai 2010)
Le but principal du voyage du pape au Portugal est la célébration du dixième anniversaire de la béatification de Jacinta Marto et Francisco Marto, deux des trois enfants de Fátima qui auraient vu la Vierge à six reprises au cours de l'année 1917. Le pape souhaite aussi prendre contact avec les diocèses de Lisbonne, Porto et Leiria-Fátima.
Le 11 mai 2010, Benoît XVI est arrivé au Portugal dans la matinée à l'aéroport international de Lisbonne à Portela. Après une entrevue à la nonciature apostolique avec le corps diplomatique et des représentants de l'État, le pape a visité le monastère des Hiéronymites. Il a ensuite été reçu par le président portugais Aníbal Cavaco Silva au palais de Belém, résidence des présidents de la République portugaise. Dans la soirée, il a célébré une messe sur la place du Palais, située au centre de Lisbonne.
Le 12 mai 2010, le pape a rencontré dans la matinée les personnalités du monde de la culture portugaise au Centre Culturel de Belém, puis a eu une entrevue avec le premier ministre portugais José Sócrates à la nonciature apostolique. Au milieu de l'après-midi, il a pris la route du sanctuaire Notre-Dame de Fátima. Peu après son arrivée, il s'est déplacé à la Chapelle des Apparitions de l'église de la Sainte-Trinité pour les prières des vêpres.
Le 13 mai 2010, le pape a présidé une messe au sanctuaire Notre-Dame-de-Fátima avec le clergé portugais, devant plus de 500 000 pèlerins, à l'occasion du 93e anniversaire des apparitions mariales. Benoît XVI a ensuite eu plusieurs entrevues avec des organisations pastorales et sociales à l'église de la Sainte-Trinité à Fátima, puis avec les évêques portugais.
Le 14 mai 2010, le pape s'est rendu à Porto pour célébrer une messe sur l'avenue des Alliés (Avenida dos Aliados), puis est reparti pour Rome.

 16e voyage : Chypre (du 4 au 6 juin 2010)
Pour la première fois, un pape s'est rendu sur l'île méditerranéenne de Chypre. Le 4 juin 2010, Benoît XVI est accueilli à l'aéroport international de Paphos par le président Dimitris Christofias et le primat de l'Église orthodoxe de Chypre Chrysostomos II. Après avoir béni un olivier de l'aéroport, le pape prend part à une célébration œcuménique dans la zone archéologique de l'église d'Agia Kyriaki Chrysopolitissa à Paphos, suivie d'une entrevue avec Chrysostomos II. Le dialogue œcuménique entre catholiques et orthodoxes est en effet le fil conducteur de ce voyage.
Le 5 juin 2010, Benoît XVI visite Nicosie, la capitale chypriote, où il rencontre les autorités politiques du pays, la communauté catholique de l'île. Il rend ensuite de nouveau visite à Chrysostomos II au siège de l'archevêché orthodoxe de Nicosie. Après avoir passé un moment avec le clergé chypriote, Benoît XVI célèbre la messe dans l'église latine de Santa Croce.
Le 6 juin 2010, le pape présente aux évêques du Moyen-Orient, l'Instrumentum laboris, un document de travail pour préparer le synode des évêques du Moyen-Orient qui doit avoir lieu en octobre 2010 au Vatican. Le Saint-Père a visité la cathédrale maronite de l'île, avant de repartir à Rome par l'aéroport international de Larnaca.

 17e voyage : Royaume-Uni (du 16 au 19 septembre 2010)
C'est la première fois depuis le 12e voyage de Jean-Paul II en 1982, qu'un pape se rend en visite pastorale au Royaume-Uni. Benoît XVI est d'abord allé le premier jour à Édimbourg en Écosse où il a rencontré la reine Elisabeth II et le prince Philippe. Le lendemain, il est à Londres et prononce une allocution devant les députés et les pairs de l'endroit où Sir Thomas More a été condamné en 1535 pour s'être opposé à l'adultère du roi Henri VIII. Il s'est rendu ensuite à Birmingham pour la béatification du cardinal John Henry Newman. Le pape prononce également un discours devant des universitaires à l'Université d'Oxford.

 18e voyage : Espagne (les 6 et 7 novembre 2010)
Le pape Benoît XVI se rend pour la seconde fois dans le royaume d'Espagne. Le premier jour, il est allé à Saint-Jacques-de-Compostelle à l'occasion de l'année Saint-Jacques et le lendemain à la Sagrada Família de Barcelone pour la consacrer.

Voyages 2011:

 19e voyage : Croatie (4 et 5 juin 2011)
Le pape doit s'y rendre à l'automne 2011.

20e voyage : Saint-Marin (19 juin 2011)
Benoît XVI se rendra en République de Saint-Marin le 19 juin 2011.

 21e voyage : Espagne (du 15 au 21 août 2011)
Benoit XVI se rendra pour la troisième fois en Espagne à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse qui auront lieu à Madrid.
Article détaillé : Journées mondiales de la jeunesse 2011.

 22e voyage : Allemagne (seconde quinzaine de septembre 2011)
Benoît XVI se rendra à Berlin, Erfurt et Fribourg. Ce sera la première visite officielle du pape dans son pays natal, car les deux précédentes avaient été une visite pastorale en 2005 lors des Journées Mondiales de la Jeunesse et une visite privée en 2006 en Bavière.

 23e voyage : Bénin (du 18 au 20 novembre 2011).
Le Saint Père ira pour la deuxième fois en Afrique.

 République Dominicaine et Porto Rico
Le pape se rendra peut-être en République Dominicaine et à Porto Rico au cours de l'année 2011. Le voyage n'est pas encore sûr d'être réalisé. Le pape devrait y célébrer le 500e anniversaire du diocèse de La Vega, Saint-Domingue et Porto Rico, le premier établi dans le Nouveau Monde en 1511.

Mexique et Cuba (23 au 29 mars 2012)
Le pape doit se rendre dans ces deux pays d'Amérique centrale au cours du printemps 2012.

Irlande (17 juin 2012)
Le Pape célébrera la messe à Croke Park à Dublin pour la clôture du 50e Congrès eucharistique international.

 Liban (septembre 2012)
Selon le quotidien libanais al-Safir et des sources de l'église maronite locale, le pape devrait se rendre au Liban en septembre 2012.

 Ukraine (automne 2012)
Le pape souhaite faire une visite en Ukraine au cours de l'automne 2012.

2012
 Principauté de Monaco
Benoît XVI devrait se rendre à Monaco au cours de l'année 2012.

 Irak (2012)
Le pape pourrait se rendre en Irak pour visiter la ville antique d' Ur, lieu de naissance d'Abraham.

Voyage futur: 2013
 Serbie
Lors de son accession à la tête de l'Église orthodoxe serbe, le patriarche Irénée de Nis s'est montré favorable au dialogue œcuménique entre les orthodoxes et les catholiques, et souhaite une visite du pape Benoît XVI en 2013 pour célébrer le 1 700e anniversaire de l'Édit de Milan (313) de l'empereur Constantin Ier qui avait officialisé le christianisme dans l'empire romain.

Brésil (8 au 13 juillet)
Le pape doit se rendre à pour la seconde fois dans ce pays d'Amérique du sud à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse 2013 à Rio de Janeiro.


 
  Sa biographie
Sa démission 2013
Galerie de photos
Ses voyages
Liste de tous les papes 
Origine de la Garde Suisse


 

Retour Index:
Accueil  // Mois d'avril
 

Hit-Parade
 


 
annuaire