"L'Arbre du Mois de Janvier "

PEUPLIER GRISARD
PEUPLIER NOIR

‘‘LE PEUPLIER‘‘
"SYMBOLE"
PEUPLIER (l'incertitude) - Très décoratif, n'a pas beaucoup confiance en lui, courageux
seulement lorsque nécessaire, a besoin d'être entouré de personnes plaisantes  et  de 
bonne  volonté,  très  sélectif,  souvent solitaire, peut éprouver une grande animosité,
possède une nature artistique, est un organisateur, a un penchant pour la philosophie,
fiable dans toutes les situations, le couple est très important pour lui.
Droit, s'élaçant vers le ciel, le peuplier représente la force de nos idéaux.
         VOTRE IMAGE SYMBOLYQUE:
    "Le héros"
       LE PEUPLIER:
   Le natif du peuplier ne perd pas de temps à rêver, c'est un homme ou une
   femme d'action, passionné, qui met les efforts qu'il faut pour atteindre ses
          buts. Idéaliste, il a des idées géniales quoique parfois utopiques.

"Description:"
Grand arbre des terrains humides jusqu'à 1 800 m dont on utilise bourgeons et écorce. Mesure de 20 à 30 m.
Les bourgeons du peuplier sont réputés pour leur action tonique et antirhumatismale. Egalement comme antiseptique : bronchite, arthrite, météorisme, inflammation des voies urinaires, cystite, néphrite, fièvre, courbatures. Gerçures, dartres, brûlures, soins des cheveux.
Il existe plusieurs interprétations possibles du nom « peuplier » qui vient du latin populus et signifie « peuple ». On a dit que c'était parce que, chez les Romains, on le plantait dans les lieux publics. D'autres veulent que ce soit parce qu'il était extrêmement populaire (de populeir, « qui appartient au peuple »), notamment chez les Celtes qui lui vouaient un véritable culte. Mais celle que je préfère est la suivante : le bruissement que font ses feuilles au moindre souffle de vent rappelle le bruit confus d'une foule.

"Et ça soigne:"
Le peuplier est diurétique, éliminateur de l'acide urique, antiputride urinaire, aseptisant et fluidifiant des sécrétions bronchiques, ainsi que tonique.
L'onguent populeum, version allégée
Composé de bourgeons de peuplier, ainsi que de belladone, de jusquiame, de morelle noire et de pavot, l'onguent populeum est un remède traditionnel que l'on employait jadis dans le traitement des douleurs rhumatismales aiguës, des hémorroïdes et des gerçures. Comme toutes les plantes de cet onguent sont, à part le peuplier, interdites de séjour, dangereuses ou socialement inacceptables, voici une recette peut-être moins intéressante, mais tout à fait orthodoxe :

* Utiliser soit 500 grammes de saindoux (graisse de porc vendue en épicerie), soit 250 grammes de saindoux et 250 grammes de cire d'abeille.
* Faire fondre dans un bain-marie, puis ajouter 200 grammes de bourgeons de peuplier baumier. Laisser frémir pendant une demi-heure.
* Ôter du feu, laisser légèrement refroidir, puis vider la préparation dans un mortier et triturer intimement jusqu'à ce que le mélange soit onctueux et homogène.
* Mettre dans des pots peu profonds à large ouverture et conserver au frais. (En théorie, les principes résineux des bourgeons devraient empêcher le saindoux de rancir.)

Les préparations à base de saindoux uniquement (sans cire d'abeille) peuvent servir à la confection de suppositoires qui pourront être administrés en cas d'hémorroïdes. Mouler les suppositoires à la main, puis les réfrigérer pour qu'ils gardent leur forme.

Dans la tradition herboriste américaine, l'écorce de diverses espèces de peuplier a été utilisée dans des composés destinés aux femmes souffrant de troubles menstruels.

On appliquait jadis les feuilles sur les coupures et les plaies ulcérées. En Europe, on a employé un extrait liquide des feuilles du P. tremula (très proche de notre faux-tremble) pour soulager l'inflammation accompagnant l'hyperplasie de la prostate. Cette action serait attribuable aux glucosides de salicylé que renferment les feuilles.

      
Conifères
Feuillus
Feuilles composées
Feuilles fortement découpées
Feuilles allongées (ou ovoïdes)
Feuilles rondes (ou deltoïdes)
Arbres emblèmes du Canada
Entomologie 101
Classification générale
Régime alimentaire
Index
Pathologie 101
Classification générale
Dommages
Champignons de sol
Index
Feuillus > Feuilles rondes >
 
Peuplier (Populus spp.)
 

Vous avez déterminé à quel genre, parmi les feuillus, appartient l'arbre affecté (pour en savoir plus sur le peuplier). Il vous faut maintenant sélectionner la partie de l'arbre sur laquelle sont localisés les dommages observés. Les espèces de peuplier les plus communes dans l'est du Canada sont :

* peuplier faux-tremble ou tremble (Populus tremuloides Michx.)
* peuplier à grandes dents ou grand tremble
(Populus grandidentata Michx.)
* peuplier deltoïde (Populus deltoides Marsh.)


 
 

 
Feuille :
  
Feuilles de formes variables, dessus vert foncé et luisant, pétiole long et aplati, sauf pour le peuplier baumier.

Fruit :
  
Capsules assemblées en chaton pendant.

Écorce :
   Écorce lisse, plus ou moins verdâtre, devenant crevassée avec le temps.
Taille et port (forme) :    Arbre de 20 à 30 m, à port variable.
Autre :    Une grande variété d'hybrides sont utilisés en sylviculture.  

Utilisation :
  
Pâtes et papiers, bois d'oeuvre, allumettes, ébénisterie, chauffage et autres.

Écologie :
  
Constitue la nourriture de prédilection des castors.

Histoire :    Les Amérindiens utilisaient le baume (résine) du peuplier baumier pour assurer l'étanchéité de leurs canots d'écorce.
Fait intéressant :    Contient de l'acide salicylique, l'ingrédient actif de l'aspirine.

 

RETOUR:
Arbre index  // Accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez ici:


Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade