"L'ANIMAL D'AOUT"

"LE SANGLIER"

"DICTON"
Il est reconnu être de mauvais augure que de rencontrer un sanglier.

"SYMBOLE ET MYTHOLOGIE:"
Pour les premiers peuples indo-européens, le sanglier incarnait le courage,
la combativité et la force. Peut-être parce-qu'il se nourrit de glands, fruits
d'un arbre sacré (-le chêne, associé au druide-),le sanglier était considéré
comme un animal sacré et figurait l'autorité spirituelle. On plaçait des
morceaux de sa chair, nourriture sacrificielle, dans la tombe des guerriers
tombés au champ d'honneur, pour qu'elle leur donne la force d'affronter
l'au-delà. La vénération dont cet animal faisait l'objet était telle que l'on
a même retrouvé des sangliers votifs en Espagne. Au Japon, le sanglier
était l'emblème du courage, et il servait parfois de monture au dieu de la
Guerre, Usa-Hachiman. Le sanglier blanc était tabou. En Inde aussi,
le sanglier est sacré. Il correspond à Varaha, l'avatar sous lequel Vishnou
délivra la Terre. En revanche, la tradition chrétienne y voit un symbole
de destruction et de luxure.


Le sanglier:
est le gibier le plus intelligent que l'on puisse trouver en Europe, et sa chasse se justifie, outre les sensations qu'elle procure, en grande partie par la régulation de sa population nécessaire à l'épanouissement de l'espèce d'une part, et d'autre part la nécessité de maintenir les dégâts qu'il occasionne
aux cultures dans les limites du raisonnable.

Le sanglier possède un corps trapu et une tête volumineuse.
Cette tête est prolongée d'un groin très allongé que l'on appelle butoir,
et de deux grandes oreilles mobiles.
Il est armé de canines hyper-développées : celles du haut s'appellent
les grès, celles du bas les défenses.
Ces défenses poussent tout au long de la vie du sanglier, c'est ainsi que l'on trouve les plus beaux trophées sur les mâles les plus âgés.
Lorsqu'il ouvre et ferme sa gueule, les défenses viennent s'aiguiser sur
les grès ; elles sont de cette manière acérées en permanence.
Il possède une queue moyennement longue (25 à 30 cm) qui se termine par un long pinceau de soies.
Généralement, elle est portée pendante quand l'animal est calme ;
à l'inverse, si il est inquiet ou en colère, elle est bien dressée.

La couleur du pelage peut être rousse, noire ou dans des nuances de gris,
ces différences de couleur sont dues à l'âge, et aussi aux différentes
souches auxquelles le sanglier peut appartenir.
Son poids peut atteindre assez fréquemment 150 à 160 kg, 
en ce qui concerne les mâles.
Les femelles peuvent atteindre 100 kg.
Il est évident que le poids dépend de leur milieu de vie.
En effet le sanglier vivant dans une région où l'on cultive le maïs
de façon intensive va grossir plus vite et davantage que le sanglier de montagne.


En un mot, cet animal se caractérise par sa puissance et sa force, et ce ne
sont pas là les seules qualités qu'il possède...
Il demeure essentiellement dans nos bois et nos forêts.
Cependant, il peut diversifier son habitat, et s'adapter à de nombreux biotopes, s'il dispose d'une nourriture suffisante, de la proximité d'un point d'eau. L'élément qui lui est le plus nécessaire est le calme et la tranquillité.
On le rencontre surtout dans les grandes forêts de feuillus en taillis sous futaie, parsemés de coupes récentes qui lui donnent un couvert dense
(apparition de plantes ligneuses épaisses).
Les remises où on peut le trouver sont généralement situées dans de grands fourrés de ronces proprement impénétrables.
Ceci dit, on peut aussi le rencontrer tout simplement couché au pied d'un gros chêne dans des fougères assez clairsemées !
Il fréquente aussi volontiers les roselières épaisses d'une queue d'étang où il se sent en sécurité. Dans le sud-est de la France et en corse, son habitat
naturel est souvent la garrigue bien dense.
Au moment ou les blés et le maïs arrivent à maturation, il n'hésite pas
à élire domicile dans des champs de dimensions assez importantes
où il trouve alors une alimentation abondante, de la fraîcheur en été et en automne, et suffisamment d'eau pour boire et se vautrer dans la boue (irrigation).
Il est présent aussi en moyenne montagne, qu'il déserte quasiment au
moments le plus froids de l'hiver, préférant à ce moment-là
se replier en plaine aux abords des reliefs.


Pour terminer, on peut rencontrer le sanglier dans toutes les régions
de France, toutefois avec des densités bien différentes
(population très importante dans l'Aude par exemple,
mais plus clairsemée dans le Nord).


 
 

RETOUR INDEX:
Animaux Page accueil

Vous voulez envoyer cette page à un ami(e)?
cliquez ici:









Votez pour ce site au Weborama

Hit-Parade